Salle de jeux

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

Il n'en restera qu'un

Lors d’une belle matinée de novembre, les élèves et quelques professeurs de Poudlard avaient décidés de se réunir dans le parc pour s’adonner à diverses activités.

Sigmund Charleston, ce très cher professeur d’étude des moldus, contemplait avec bienveillance des élèves de deuxième année qui s’adonnaient à une partie de Bavboules. Il ne put retenir un rire quand une élève de Gryffondor perdit la partie, et fut asperger par le liquide odorant. La journée commençait bien ! (10)

Un autre Gryffondor, Elijah Wilson, dévorait quelques gommes de limace, confortablement assis sous un arbre. Il levait parfois ses yeux sur ses camarades quand ceux ci passaient trop près de lui à son goût. Il était hors de question qu’il partage la moindre friandise. (10)

Du côté du lac, paresseusement allongée dans l’herbe, Orphéa Cooper observait les immenses tentacules du calmar géant fouetter la surface de l’eau. En regardant un petit groupe d’élève jeter des morceaux de pain à la créature, la jeune Serpentard se demandait si quelqu’un avait déjà été mangé par le calmar géant... (8)

Dans ce groupe d’élève, il y avait Irene Gates, une Serdaigle de deuxième année. C’était elle, la plus joyeuse. Elle ria aux éclats lorsque le calamar frappe sa tentacule près d’eux, les éclaboussant aux passages. (11)

Thalia Gil'Sayan dévorait une patacitrouille en étudiant Le Grand livre des potions. Bien sûr que la Poufsouffle aurait préféré aller s’amuser avec ses camarades ! Mais Thalia apportait nettement plus d’importance à son avenir ! (9)+1

Cyanna Hillways et quelques amis jouaient bruyamment à Imperium ou Veritaserum. La fillette avec pour gage de donner le nom du professeur qu’elle trouvait le plus « mignon ». Ses joues se teintèrent de rouge, mais selon elle, le vent frais d’automne était en cause. Alors, miss Hillways ? Vol ou Astronomie ? (14)

Du côté de Beatrix Blackburden, l’ambiance était bien plus calme et détendue. La Gryffondor rédigeait un poème, inspirée par le chant du vent dans les arbres, par la teinte orangée des feuilles. (10)

Elisabeth Edwards travaillait sur son devoir de sortilège. Par la barbe de Merlin, ce qu’il pouvait être épuisant de se concentrer, entourée par tout ces élèves bruyants ! Peut-être aurait-il été plus judicieux de faire cela dans sa salle commune, ou à la bibliothèque ? (3)

Peggy King, Serpentard de première année, se promenait dans le parc avec un sourire joyeux au visage et une sucette à la main. Quel temps merveilleux. C’était la journée idéal pour se dégourdir les jambes, et Peggy se félicitait d’avoir terminé ses devoirs en avance pour pouvoir profiter de l’extérieur. (8)-2

Rhys Sunders, le nouveau professeur de vol, discutait avec certains de ses élèves désireux d’en savoir plus sur les qualités qu’il faut avoir pour devenir joueur professionnel de Quidditch pour l’Angleterre. Il n’arrivait plus à s’en débarrasser. Monsieur Sunders cherchait du soutien auprès de son collègue, monsieur Charleston, en lui lançant des regards appuyés mais le professeur d’Etude des Moldus semblait bien trop intéressé par cette partie de bavboules. Finalement, il fut sauver par de gros nuages sombres qui annonçaient la fin de cette jolie matinée ensoleillée. (8)

Quelques gouttes de pluie se mirent à tomber sur le parc de Poudlard puis, bien vite, des cordes. Les élèves les plus rapides rentrèrent sans trop de dommage. Les plus lents finirent trempés jusqu’aux os ! Le calmar agitait ses tentacules, comme pour saluer les élèves qui le quittaient pour le château.

Gérante du Club de Poésie avec Cyanna Hillways
code couleur : #741B47

Il n'en restera qu'un

Lors d’une belle matinée de novembre, les élèves et quelques professeurs de Poudlard avaient décidés de se réunir dans le parc pour s’adonner à diverses activités.

Sigmund Charleston, ce très cher professeur d’étude des moldus, contemplait avec bienveillance des élèves de deuxième année qui s’adonnaient à une partie de Bavboules. Il ne put retenir un rire quand une élève de Gryffondor perdit la partie, et fut asperger par le liquide odorant. La journée commençait bien ! (10)

Un autre Gryffondor, Elijah Wilson, dévorait quelques gommes de limace, confortablement assis sous un arbre. Il levait parfois ses yeux sur ses camarades quand ceux ci passaient trop près de lui à son goût. Il était hors de question qu’il partage la moindre friandise. (10)

Du côté du lac, paresseusement allongée dans l’herbe, Orphéa Cooper observait les immenses tentacules du calmar géant fouetter la surface de l’eau. En regardant un petit groupe d’élève jeter des morceaux de pain à la créature, la jeune Serpentard se demandait si quelqu’un avait déjà été mangé par le calmar géant... (8)

Dans ce groupe d’élève, il y avait Irene Gates, une Serdaigle de deuxième année. C’était elle, la plus joyeuse. Elle ria aux éclats lorsque le calamar frappe sa tentacule près d’eux, les éclaboussant aux passages. (11)

Thalia Gil'Sayan dévorait une patacitrouille en étudiant Le Grand livre des potions. Bien sûr que la Poufsouffle aurait préféré aller s’amuser avec ses camarades ! Mais Thalia apportait nettement plus d’importance à son avenir ! (10)+1

Cyanna Hillways et quelques amis jouaient bruyamment à Imperium ou Veritaserum. La fillette avec pour gage de donner le nom du professeur qu’elle trouvait le plus « mignon ». Ses joues se teintèrent de rouge, mais selon elle, le vent frais d’automne était en cause. Alors, miss Hillways ? Vol ou Astronomie ? (12) -2

Du côté de Beatrix Blackburden, l’ambiance était bien plus calme et détendue. La Gryffondor rédigeait un poème, inspirée par le chant du vent dans les arbres, par la teinte orangée des feuilles. (10)

Elisabeth Edwards travaillait sur son devoir de sortilège. Par la barbe de Merlin, ce qu’il pouvait être épuisant de se concentrer, entourée par tout ces élèves bruyants ! Peut-être aurait-il été plus judicieux de faire cela dans sa salle commune, ou à la bibliothèque ? (3)

Peggy King, Serpentard de première année, se promenait dans le parc avec un sourire joyeux au visage et une sucette à la main. Quel temps merveilleux. C’était la journée idéal pour se dégourdir les jambes, et Peggy se félicitait d’avoir terminé ses devoirs en avance pour pouvoir profiter de l’extérieur. (8)[/b]

Rhys Sunders, le nouveau professeur de vol, discutait avec certains de ses élèves désireux d’en savoir plus sur les qualités qu’il faut avoir pour devenir joueur professionnel de Quidditch pour l’Angleterre. Il n’arrivait plus à s’en débarrasser. Monsieur Sunders cherchait du soutien auprès de son collègue, monsieur Charleston, en lui lançant des regards appuyés mais le professeur d’Etude des Moldus semblait bien trop intéressé par cette partie de bavboules. Finalement, il fut sauver par de gros nuages sombres qui annonçaient la fin de cette jolie matinée ensoleillée. (8)

Quelques gouttes de pluie se mirent à tomber sur le parc de Poudlard puis, bien vite, des cordes. Les élèves les plus rapides rentrèrent sans trop de dommage. Les plus lents finirent trempés jusqu’aux os ! Le calmar agitait ses tentacules, comme pour saluer les élèves qui le quittaient pour le château.

« ἁεί »
Et mon Cœur dégouline en filaments imperceptibles sous la brusque Caresse imprudente des astres Sanglants.

Il n'en restera qu'un

Lors d’une belle matinée de novembre, les élèves et quelques professeurs de Poudlard avaient décidés de se réunir dans le parc pour s’adonner à diverses activités.
Sigmund Charleston, ce très cher professeur d’étude des moldus, contemplait avec bienveillance des élèves de deuxième année qui s’adonnaient à une partie de Bavboules. Il ne put retenir un rire quand une élève de Gryffondor perdit la partie, et fut asperger par le liquide odorant. La journée commençait bien ! (10)

Un autre Gryffondor, Elijah Wilson, dévorait quelques gommes de limace, confortablement assis sous un arbre. Il levait parfois ses yeux sur ses camarades quand ceux ci passaient trop près de lui à son goût. Il était hors de question qu’il partage la moindre friandise. (10)

Du côté du lac, paresseusement allongée dans l’herbe, Orphéa Cooper observait les immenses tentacules du calmar géant fouetter la surface de l’eau. En regardant un petit groupe d’élève jeter des morceaux de pain à la créature, la jeune Serpentard se demandait si quelqu’un avait déjà été mangé par le calmar géant... (8)

Dans ce groupe d’élève, il y avait Irene Gates, une Serdaigle de deuxième année. C’était elle, la plus joyeuse. Elle ria aux éclats lorsque le calamar frappe sa tentacule près d’eux, les éclaboussant aux passages. (12)+1

Thalia Gil'Sayan dévorait une patacitrouille en étudiant Le Grand livre des potions. Bien sûr que la Poufsouffle aurait préféré aller s’amuser avec ses camarades ! Mais Thalia apportait nettement plus d’importance à son avenir ! (8)-2

Cyanna Hillways et quelques amis jouaient bruyamment à Imperium ou Veritaserum. La fillette avec pour gage de donner le nom du professeur qu’elle trouvait le plus « mignon ». Ses joues se teintèrent de rouge, mais selon elle, le vent frais d’automne était en cause. Alors, miss Hillways ? Vol ou Astronomie ? (12)

Du côté de Beatrix Blackburden, l’ambiance était bien plus calme et détendue. La Gryffondor rédigeait un poème, inspirée par le chant du vent dans les arbres, par la teinte orangée des feuilles. (10)

Elisabeth Edwards travaillait sur son devoir de sortilège. Par la barbe de Merlin, ce qu’il pouvait être épuisant de se concentrer, entourée par tout ces élèves bruyants ! Peut-être aurait-il été plus judicieux de faire cela dans sa salle commune, ou à la bibliothèque ? (3)

Peggy King, Serpentard de première année, se promenait dans le parc avec un sourire joyeux au visage et une sucette à la main. Quel temps merveilleux. C’était la journée idéal pour se dégourdir les jambes, et Peggy se félicitait d’avoir terminé ses devoirs en avance pour pouvoir profiter de l’extérieur. (8)

Rhys Sunders, le nouveau professeur de vol, discutait avec certains de ses élèves désireux d’en savoir plus sur les qualités qu’il faut avoir pour devenir joueur professionnel de Quidditch pour l’Angleterre. Il n’arrivait plus à s’en débarrasser. Monsieur Sunders cherchait du soutien auprès de son collègue, monsieur Charleston, en lui lançant des regards appuyés mais le professeur d’Etude des Moldus semblait bien trop intéressé par cette partie de bavboules. Finalement, il fut sauver par de gros nuages sombres qui annonçaient la fin de cette jolie matinée ensoleillée. (8)

Quelques gouttes de pluie se mirent à tomber sur le parc de Poudlard puis, bien vite, des cordes. Les élèves les plus rapides rentrèrent sans trop de dommage. Les plus lents finirent trempés jusqu’aux os ! Le calmar agitait ses tentacules, comme pour saluer les élèves qui le quittaient pour le château.

"When you walk through a storm
Hold your head up high
And don't be afraid of the dark"

Il n'en restera qu'un

Lors d’une belle matinée de novembre, les élèves et quelques professeurs de Poudlard avaient décidés de se réunir dans le parc pour s’adonner à diverses activités.
Sigmund Charleston, ce très cher professeur d’étude des moldus, contemplait avec bienveillance des élèves de deuxième année qui s’adonnaient à une partie de Bavboules. Il ne put retenir un rire quand une élève de Gryffondor perdit la partie, et fut asperger par le liquide odorant. La journée commençait bien ! (11)+1

Un autre Gryffondor, Elijah Wilson, dévorait quelques gommes de limace, confortablement assis sous un arbre. Il levait parfois ses yeux sur ses camarades quand ceux ci passaient trop près de lui à son goût. Il était hors de question qu’il partage la moindre friandise. (10)

Du côté du lac, paresseusement allongée dans l’herbe, Orphéa Cooper observait les immenses tentacules du calmar géant fouetter la surface de l’eau. En regardant un petit groupe d’élève jeter des morceaux de pain à la créature, la jeune Serpentard se demandait si quelqu’un avait déjà été mangé par le calmar géant... (8)

Dans ce groupe d’élève, il y avait Irene Gates, une Serdaigle de deuxième année. C’était elle, la plus joyeuse. Elle ria aux éclats lorsque le calamar frappe sa tentacule près d’eux, les éclaboussant aux passages. (12)

Thalia Gil'Sayan dévorait une patacitrouille en étudiant Le Grand livre des potions. Bien sûr que la Poufsouffle aurait préféré aller s’amuser avec ses camarades ! Mais Thalia apportait nettement plus d’importance à son avenir ! (8)

Cyanna Hillways et quelques amis jouaient bruyamment à Imperium ou Veritaserum. La fillette avec pour gage de donner le nom du professeur qu’elle trouvait le plus « mignon ». Ses joues se teintèrent de rouge, mais selon elle, le vent frais d’automne était en cause. Alors, miss Hillways ? Vol ou Astronomie ? (12)

Du côté de Beatrix Blackburden, l’ambiance était bien plus calme et détendue. La Gryffondor rédigeait un poème, inspirée par le chant du vent dans les arbres, par la teinte orangée des feuilles. (10)

Elisabeth Edwards travaillait sur son devoir de sortilège. Par la barbe de Merlin, ce qu’il pouvait être épuisant de se concentrer, entourée par tout ces élèves bruyants ! Peut-être aurait-il été plus judicieux de faire cela dans sa salle commune, ou à la bibliothèque ? (1)-2

Peggy King, Serpentard de première année, se promenait dans le parc avec un sourire joyeux au visage et une sucette à la main. Quel temps merveilleux. C’était la journée idéal pour se dégourdir les jambes, et Peggy se félicitait d’avoir terminé ses devoirs en avance pour pouvoir profiter de l’extérieur. (8)

Rhys Sunders, le nouveau professeur de vol, discutait avec certains de ses élèves désireux d’en savoir plus sur les qualités qu’il faut avoir pour devenir joueur professionnel de Quidditch pour l’Angleterre. Il n’arrivait plus à s’en débarrasser. Monsieur Sunders cherchait du soutien auprès de son collègue, monsieur Charleston, en lui lançant des regards appuyés mais le professeur d’Etude des Moldus semblait bien trop intéressé par cette partie de bavboules. Finalement, il fut sauver par de gros nuages sombres qui annonçaient la fin de cette jolie matinée ensoleillée. (8)

Quelques gouttes de pluie se mirent à tomber sur le parc de Poudlard puis, bien vite, des cordes. Les élèves les plus rapides rentrèrent sans trop de dommage. Les plus lents finirent trempés jusqu’aux os ! Le calmar agitait ses tentacules, comme pour saluer les élèves qui le quittaient pour le château.

Gérante du Club de Poésie avec Cyanna Hillways
code couleur : #741B47

Il n'en restera qu'un

Lors d’une belle matinée de novembre, les élèves et quelques professeurs de Poudlard avaient décidés de se réunir dans le parc pour s’adonner à diverses activités.
Sigmund Charleston, ce très cher professeur d’étude des moldus, contemplait avec bienveillance des élèves de deuxième année qui s’adonnaient à une partie de Bavboules. Il ne put retenir un rire quand une élève de Gryffondor perdit la partie, et fut asperger par le liquide odorant. La journée commençait bien ! (10)-1

Un autre Gryffondor, Elijah Wilson, dévorait quelques gommes de limace, confortablement assis sous un arbre. Il levait parfois ses yeux sur ses camarades quand ceux ci passaient trop près de lui à son goût. Il était hors de question qu’il partage la moindre friandise. (10)

Du côté du lac, paresseusement allongée dans l’herbe, Orphéa Cooper observait les immenses tentacules du calmar géant fouetter la surface de l’eau. En regardant un petit groupe d’élève jeter des morceaux de pain à la créature, la jeune Serpentard se demandait si quelqu’un avait déjà été mangé par le calmar géant... (8)

Dans ce groupe d’élève, il y avait Irene Gates, une Serdaigle de deuxième année. C’était elle, la plus joyeuse. Elle ria aux éclats lorsque le calamar frappe sa tentacule près d’eux, les éclaboussant aux passages. (12)

Thalia Gil'Sayan dévorait une patacitrouille en étudiant Le Grand livre des potions. Bien sûr que la Poufsouffle aurait préféré aller s’amuser avec ses camarades ! Mais Thalia apportait nettement plus d’importance à son avenir ! (9)+1

Cyanna Hillways et quelques amis jouaient bruyamment à Imperium ou Veritaserum. La fillette avec pour gage de donner le nom du professeur qu’elle trouvait le plus « mignon ». Ses joues se teintèrent de rouge, mais selon elle, le vent frais d’automne était en cause. Alors, miss Hillways ? Vol ou Astronomie ? (12)

Du côté de Beatrix Blackburden, l’ambiance était bien plus calme et détendue. La Gryffondor rédigeait un poème, inspirée par le chant du vent dans les arbres, par la teinte orangée des feuilles. (10)

Elisabeth Edwards travaillait sur son devoir de sortilège. Par la barbe de Merlin, ce qu’il pouvait être épuisant de se concentrer, entourée par tout ces élèves bruyants ! Peut-être aurait-il été plus judicieux de faire cela dans sa salle commune, ou à la bibliothèque ? (0)-1

Peggy King, Serpentard de première année, se promenait dans le parc avec un sourire joyeux au visage et une sucette à la main. Quel temps merveilleux. C’était la journée idéal pour se dégourdir les jambes, et Peggy se félicitait d’avoir terminé ses devoirs en avance pour pouvoir profiter de l’extérieur. (8)

Rhys Sunders, le nouveau professeur de vol, discutait avec certains de ses élèves désireux d’en savoir plus sur les qualités qu’il faut avoir pour devenir joueur professionnel de Quidditch pour l’Angleterre. Il n’arrivait plus à s’en débarrasser. Monsieur Sunders cherchait du soutien auprès de son collègue, monsieur Charleston, en lui lançant des regards appuyés mais le professeur d’Etude des Moldus semblait bien trop intéressé par cette partie de bavboules. Finalement, il fut sauver par de gros nuages sombres qui annonçaient la fin de cette jolie matinée ensoleillée. (8)

Quelques gouttes de pluie se mirent à tomber sur le parc de Poudlard puis, bien vite, des cordes. Les élèves les plus rapides rentrèrent sans trop de dommage. Les plus lents finirent trempés jusqu’aux os ! Le calmar agitait ses tentacules, comme pour saluer les élèves qui le quittaient pour le château.

Elfie Chassin deuxième année
Elfie dit fifi


Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme.
Deuxième année devoirs et Rp

Il n'en restera qu'un

Lors d’une belle matinée de novembre, les élèves et quelques professeurs de Poudlard avaient décidés de se réunir dans le parc pour s’adonner à diverses activités.
Sigmund Charleston, ce très cher professeur d’étude des moldus, contemplait avec bienveillance des élèves de deuxième année qui s’adonnaient à une partie de Bavboules. Il ne put retenir un rire quand une élève de Gryffondor perdit la partie, et fut asperger par le liquide odorant. La journée commençait bien ! (11)+1

Un autre Gryffondor, Elijah Wilson, dévorait quelques gommes de limace, confortablement assis sous un arbre. Il levait parfois ses yeux sur ses camarades quand ceux ci passaient trop près de lui à son goût. Il était hors de question qu’il partage la moindre friandise. (10)

Du côté du lac, paresseusement allongée dans l’herbe, Orphéa Cooper observait les immenses tentacules du calmar géant fouetter la surface de l’eau. En regardant un petit groupe d’élève jeter des morceaux de pain à la créature, la jeune Serpentard se demandait si quelqu’un avait déjà été mangé par le calmar géant... (8) 

Dans ce groupe d’élève, il y avait Irene Gates, une Serdaigle de deuxième année. C’était elle, la plus joyeuse. Elle ria aux éclats lorsque le calamar frappe sa tentacule près d’eux, les éclaboussant aux passages. (12)

Thalia Gil'Sayan dévorait une patacitrouille en étudiant Le Grand livre des potions. Bien sûr que la Poufsouffle aurait préféré aller s’amuser avec ses camarades ! Mais Thalia apportait nettement plus d’importance à son avenir ! (9)

Cyanna Hillways et quelques amis jouaient bruyamment à Imperium ou Veritaserum. La fillette avec pour gage de donner le nom du professeur qu’elle trouvait le plus « mignon ». Ses joues se teintèrent de rouge, mais selon elle, le vent frais d’automne était en cause. Alors, miss Hillways ? Vol ou Astronomie ? (11)-1

Du côté de Beatrix Blackburden, l’ambiance était bien plus calme et détendue. La Gryffondor rédigeait un poème, inspirée par le chant du vent dans les arbres, par la teinte orangée des feuilles. (10) 

Peggy King, Serpentard de première année, se promenait dans le parc avec un sourire joyeux au visage et une sucette à la main. Quel temps merveilleux. C’était la journée idéal pour se dégourdir les jambes, et Peggy se félicitait d’avoir terminé ses devoirs en avance pour pouvoir profiter de l’extérieur. (7) -1

Rhys Sunders, le nouveau professeur de vol, discutait avec certains de ses élèves désireux d’en savoir plus sur les qualités qu’il faut avoir pour devenir joueur professionnel de Quidditch pour l’Angleterre. Il n’arrivait plus à s’en débarrasser. Monsieur Sunders cherchait du soutien auprès de son collègue, monsieur Charleston, en lui lançant des regards appuyés mais le professeur d’Etude des Moldus semblait bien trop intéressé par cette partie de bavboules. Finalement, il fut sauver par de gros nuages sombres qui annonçaient la fin de cette jolie matinée ensoleillée. (8)

Quelques gouttes de pluie se mirent à tomber sur le parc de Poudlard puis, bien vite, des cordes. Les élèves les plus rapides rentrèrent sans trop de dommage. Les plus lents finirent trempés jusqu’aux os ! Le calmar agitait ses tentacules, comme pour saluer les élèves qui le quittaient pour le château.

Tallyrenpher, à l'attaque ! Stagiaire à l'Espi'Aigle
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
3ème année RP, 3ème année devoir

Il n'en restera qu'un

Lors d’une belle matinée de novembre, les élèves et quelques professeurs de Poudlard avaient décidés de se réunir dans le parc pour s’adonner à diverses activités.
Sigmund Charleston, ce très cher professeur d’étude des moldus, contemplait avec bienveillance des élèves de deuxième année qui s’adonnaient à une partie de Bavboules. Il ne put retenir un rire quand une élève de Gryffondor perdit la partie, et fut asperger par le liquide odorant. La journée commençait bien ! (11)

Un autre Gryffondor, Elijah Wilson, dévorait quelques gommes de limace, confortablement assis sous un arbre. Il levait parfois ses yeux sur ses camarades quand ceux ci passaient trop près de lui à son goût. Il était hors de question qu’il partage la moindre friandise. (10)

Du côté du lac, paresseusement allongée dans l’herbe, Orphéa Cooper observait les immenses tentacules du calmar géant fouetter la surface de l’eau. En regardant un petit groupe d’élève jeter des morceaux de pain à la créature, la jeune Serpentard se demandait si quelqu’un avait déjà été mangé par le calmar géant... (8) 

Dans ce groupe d’élève, il y avait Irene Gates, une Serdaigle de deuxième année. C’était elle, la plus joyeuse. Elle ria aux éclats lorsque le calamar frappe sa tentacule près d’eux, les éclaboussant aux passages. (12)

Thalia Gil'Sayan dévorait une patacitrouille en étudiant Le Grand livre des potions. Bien sûr que la Poufsouffle aurait préféré aller s’amuser avec ses camarades ! Mais Thalia apportait nettement plus d’importance à son avenir ! (10) +1

Cyanna Hillways et quelques amis jouaient bruyamment à Imperium ou Veritaserum. La fillette avec pour gage de donner le nom du professeur qu’elle trouvait le plus « mignon ». Ses joues se teintèrent de rouge, mais selon elle, le vent frais d’automne était en cause. Alors, miss Hillways ? Vol ou Astronomie ? (9)-2

Du côté de Beatrix Blackburden, l’ambiance était bien plus calme et détendue. La Gryffondor rédigeait un poème, inspirée par le chant du vent dans les arbres, par la teinte orangée des feuilles. (10) 

Peggy King, Serpentard de première année, se promenait dans le parc avec un sourire joyeux au visage et une sucette à la main. Quel temps merveilleux. C’était la journée idéal pour se dégourdir les jambes, et Peggy se félicitait d’avoir terminé ses devoirs en avance pour pouvoir profiter de l’extérieur. (7) 

Rhys Sunders, le nouveau professeur de vol, discutait avec certains de ses élèves désireux d’en savoir plus sur les qualités qu’il faut avoir pour devenir joueur professionnel de Quidditch pour l’Angleterre. Il n’arrivait plus à s’en débarrasser. Monsieur Sunders cherchait du soutien auprès de son collègue, monsieur Charleston, en lui lançant des regards appuyés mais le professeur d’Etude des Moldus semblait bien trop intéressé par cette partie de bavboules. Finalement, il fut sauver par de gros nuages sombres qui annonçaient la fin de cette jolie matinée ensoleillée. (8)

Quelques gouttes de pluie se mirent à tomber sur le parc de Poudlard puis, bien vite, des cordes. Les élèves les plus rapides rentrèrent sans trop de dommage. Les plus lents finirent trempés jusqu’aux os ! Le calmar agitait ses tentacules, comme pour saluer les élèves qui le quittaient pour le château.

« ἁεί »
Et mon Cœur dégouline en filaments imperceptibles sous la brusque Caresse imprudente des astres Sanglants.

Il n'en restera qu'un

Lors d’une belle matinée de novembre, les élèves et quelques professeurs de Poudlard avaient décidés de se réunir dans le parc pour s’adonner à diverses activités.
Sigmund Charleston, ce très cher professeur d’étude des moldus, contemplait avec bienveillance des élèves de deuxième année qui s’adonnaient à une partie de Bavboules. Il ne put retenir un rire quand une élève de Gryffondor perdit la partie, et fut asperger par le liquide odorant. La journée commençait bien ! (11)

Un autre Gryffondor, Elijah Wilson, dévorait quelques gommes de limace, confortablement assis sous un arbre. Il levait parfois ses yeux sur ses camarades quand ceux ci passaient trop près de lui à son goût. Il était hors de question qu’il partage la moindre friandise. (10)

Du côté du lac, paresseusement allongée dans l’herbe, Orphéa Cooper observait les immenses tentacules du calmar géant fouetter la surface de l’eau. En regardant un petit groupe d’élève jeter des morceaux de pain à la créature, la jeune Serpentard se demandait si quelqu’un avait déjà été mangé par le calmar géant... (8) 

Dans ce groupe d’élève, il y avait Irene Gates, une Serdaigle de deuxième année. C’était elle, la plus joyeuse. Elle ria aux éclats lorsque le calamar frappe sa tentacule près d’eux, les éclaboussant aux passages. (13) +1

Thalia Gil'Sayan dévorait une patacitrouille en étudiant Le Grand livre des potions. Bien sûr que la Poufsouffle aurait préféré aller s’amuser avec ses camarades ! Mais Thalia apportait nettement plus d’importance à son avenir ! (8) -2

Cyanna Hillways et quelques amis jouaient bruyamment à Imperium ou Veritaserum. La fillette avec pour gage de donner le nom du professeur qu’elle trouvait le plus « mignon ». Ses joues se teintèrent de rouge, mais selon elle, le vent frais d’automne était en cause. Alors, miss Hillways ? Vol ou Astronomie ? (9)

Du côté de Beatrix Blackburden, l’ambiance était bien plus calme et détendue. La Gryffondor rédigeait un poème, inspirée par le chant du vent dans les arbres, par la teinte orangée des feuilles. (10) 

Peggy King, Serpentard de première année, se promenait dans le parc avec un sourire joyeux au visage et une sucette à la main. Quel temps merveilleux. C’était la journée idéal pour se dégourdir les jambes, et Peggy se félicitait d’avoir terminé ses devoirs en avance pour pouvoir profiter de l’extérieur. (7) 

Rhys Sunders, le nouveau professeur de vol, discutait avec certains de ses élèves désireux d’en savoir plus sur les qualités qu’il faut avoir pour devenir joueur professionnel de Quidditch pour l’Angleterre. Il n’arrivait plus à s’en débarrasser. Monsieur Sunders cherchait du soutien auprès de son collègue, monsieur Charleston, en lui lançant des regards appuyés mais le professeur d’Etude des Moldus semblait bien trop intéressé par cette partie de bavboules. Finalement, il fut sauver par de gros nuages sombres qui annonçaient la fin de cette jolie matinée ensoleillée. (8)

Quelques gouttes de pluie se mirent à tomber sur le parc de Poudlard puis, bien vite, des cordes. Les élèves les plus rapides rentrèrent sans trop de dommage. Les plus lents finirent trempés jusqu’aux os ! Le calmar agitait ses tentacules, comme pour saluer les élèves qui le quittaient pour le château.

Rapides comme le vent et féroces comme le lion - les Griffes Ardentes
Élève du Mois de Janvier 2017
Gryffindor Girl Power - A.B.

Il n'en restera qu'un

Lors d’une belle matinée de novembre, les élèves et quelques professeurs de Poudlard avaient décidés de se réunir dans le parc pour s’adonner à diverses activités.Sigmund Charleston, ce très cher professeur d’étude des moldus, contemplait avec bienveillance des élèves de deuxième année qui s’adonnaient à une partie de Bavboules. Il ne put retenir un rire quand une élève de Gryffondor perdit la partie, et fut asperger par le liquide odorant. La journée commençait bien ! (11)

Un autre Gryffondor, Elijah Wilson, dévorait quelques gommes de limace, confortablement assis sous un arbre. Il levait parfois ses yeux sur ses camarades quand ceux ci passaient trop près de lui à son goût. Il était hors de question qu’il partage la moindre friandise. (10)

Du côté du lac, paresseusement allongée dans l’herbe, Orphéa Cooper observait les immenses tentacules du calmar géant fouetter la surface de l’eau. En regardant un petit groupe d’élève jeter des morceaux de pain à la créature, la jeune Serpentard se demandait si quelqu’un avait déjà été mangé par le calmar géant... (8) 

Dans ce groupe d’élève, il y avait Irene Gates, une Serdaigle de deuxième année. C’était elle, la plus joyeuse. Elle ria aux éclats lorsque le calamar frappe sa tentacule près d’eux, les éclaboussant aux passages. (14) +1

Thalia Gil'Sayan dévorait une patacitrouille en étudiant Le Grand livre des potions. Bien sûr que la Poufsouffle aurait préféré aller s’amuser avec ses camarades ! Mais Thalia apportait nettement plus d’importance à son avenir ! (6) -2

Cyanna Hillways et quelques amis jouaient bruyamment à Imperium ou Veritaserum. La fillette avec pour gage de donner le nom du professeur qu’elle trouvait le plus « mignon ». Ses joues se teintèrent de rouge, mais selon elle, le vent frais d’automne était en cause. Alors, miss Hillways ? Vol ou Astronomie ? (9)

Du côté de Beatrix Blackburden, l’ambiance était bien plus calme et détendue. La Gryffondor rédigeait un poème, inspirée par le chant du vent dans les arbres, par la teinte orangée des feuilles. (10) 

Peggy King, Serpentard de première année, se promenait dans le parc avec un sourire joyeux au visage et une sucette à la main. Quel temps merveilleux. C’était la journée idéal pour se dégourdir les jambes, et Peggy se félicitait d’avoir terminé ses devoirs en avance pour pouvoir profiter de l’extérieur. (7) 

Rhys Sunders, le nouveau professeur de vol, discutait avec certains de ses élèves désireux d’en savoir plus sur les qualités qu’il faut avoir pour devenir joueur professionnel de Quidditch pour l’Angleterre. Il n’arrivait plus à s’en débarrasser. Monsieur Sunders cherchait du soutien auprès de son collègue, monsieur Charleston, en lui lançant des regards appuyés mais le professeur d’Etude des Moldus semblait bien trop intéressé par cette partie de bavboules. Finalement, il fut sauver par de gros nuages sombres qui annonçaient la fin de cette jolie matinée ensoleillée. (8)

Quelques gouttes de pluie se mirent à tomber sur le parc de Poudlard puis, bien vite, des cordes. Les élèves les plus rapides rentrèrent sans trop de dommage. Les plus lents finirent trempés jusqu’aux os ! Le calmar agitait ses tentacules, comme pour saluer les élèves qui le quittaient pour le château.

"When you walk through a storm
Hold your head up high
And don't be afraid of the dark"

Il n'en restera qu'un

Lors d’une belle matinée de novembre, les élèves et quelques professeurs de Poudlard avaient décidés de se réunir dans le parc pour s’adonner à diverses activités.

Sigmund Charleston, ce très cher professeur d’étude des moldus, contemplait avec bienveillance des élèves de deuxième année qui s’adonnaient à une partie de Bavboules. Il ne put retenir un rire quand une élève de Gryffondor perdit la partie, et fut asperger par le liquide odorant. La journée commençait bien ! (11)

Un autre Gryffondor, Elijah Wilson, dévorait quelques gommes de limace, confortablement assis sous un arbre. Il levait parfois ses yeux sur ses camarades quand ceux ci passaient trop près de lui à son goût. Il était hors de question qu’il partage la moindre friandise. (10)

Du côté du lac, paresseusement allongée dans l’herbe, Orphéa Cooper observait les immenses tentacules du calmar géant fouetter la surface de l’eau. En regardant un petit groupe d’élève jeter des morceaux de pain à la créature, la jeune Serpentard se demandait si quelqu’un avait déjà été mangé par le calmar géant... (6)-2

Dans ce groupe d’élève, il y avait Irene Gates, une Serdaigle de deuxième année. C’était elle, la plus joyeuse. Elle ria aux éclats lorsque le calamar frappe sa tentacule près d’eux, les éclaboussant aux passages. (14)

Thalia Gil'Sayan dévorait une patacitrouille en étudiant Le Grand livre des potions. Bien sûr que la Poufsouffle aurait préféré aller s’amuser avec ses camarades ! Mais Thalia apportait nettement plus d’importance à son avenir ! (7)+1

Cyanna Hillways et quelques amis jouaient bruyamment à Imperium ou Veritaserum. La fillette avec pour gage de donner le nom du professeur qu’elle trouvait le plus « mignon ». Ses joues se teintèrent de rouge, mais selon elle, le vent frais d’automne était en cause. Alors, miss Hillways ? Vol ou Astronomie ? (9)

Du côté de Beatrix Blackburden, l’ambiance était bien plus calme et détendue. La Gryffondor rédigeait un poème, inspirée par le chant du vent dans les arbres, par la teinte orangée des feuilles. (10) 

Peggy King, Serpentard de première année, se promenait dans le parc avec un sourire joyeux au visage et une sucette à la main. Quel temps merveilleux. C’était la journée idéal pour se dégourdir les jambes, et Peggy se félicitait d’avoir terminé ses devoirs en avance pour pouvoir profiter de l’extérieur. (7) 

Rhys Sunders, le nouveau professeur de vol, discutait avec certains de ses élèves désireux d’en savoir plus sur les qualités qu’il faut avoir pour devenir joueur professionnel de Quidditch pour l’Angleterre. Il n’arrivait plus à s’en débarrasser. Monsieur Sunders cherchait du soutien auprès de son collègue, monsieur Charleston, en lui lançant des regards appuyés mais le professeur d’Etude des Moldus semblait bien trop intéressé par cette partie de bavboules. Finalement, il fut sauver par de gros nuages sombres qui annonçaient la fin de cette jolie matinée ensoleillée. (8)

Quelques gouttes de pluie se mirent à tomber sur le parc de Poudlard puis, bien vite, des cordes. Les élèves les plus rapides rentrèrent sans trop de dommage. Les plus lents finirent trempés jusqu’aux os ! Le calmar agitait ses tentacules, comme pour saluer les élèves qui le quittaient pour le château.

Gérante du Club de Poésie avec Cyanna Hillways
code couleur : #741B47

Il n'en restera qu'un

Lors d’une belle matinée de novembre, les élèves et quelques professeurs de Poudlard avaient décidés de se réunir dans le parc pour s’adonner à diverses activités.

Sigmund Charleston, ce très cher professeur d’étude des moldus, contemplait avec bienveillance des élèves de deuxième année qui s’adonnaient à une partie de Bavboules. Il ne put retenir un rire quand une élève de Gryffondor perdit la partie, et fut asperger par le liquide odorant. La journée commençait bien ! (12) +1

Un autre Gryffondor, Elijah Wilson, dévorait quelques gommes de limace, confortablement assis sous un arbre. Il levait parfois ses yeux sur ses camarades quand ceux ci passaient trop près de lui à son goût. Il était hors de question qu’il partage la moindre friandise. (10)

Du côté du lac, paresseusement allongée dans l’herbe, Orphéa Cooper observait les immenses tentacules du calmar géant fouetter la surface de l’eau. En regardant un petit groupe d’élève jeter des morceaux de pain à la créature, la jeune Serpentard se demandait si quelqu’un avait déjà été mangé par le calmar géant... (4)-2

Dans ce groupe d’élève, il y avait Irene Gates, une Serdaigle de deuxième année. C’était elle, la plus joyeuse. Elle ria aux éclats lorsque le calamar frappe sa tentacule près d’eux, les éclaboussant aux passages. (14)

Thalia Gil'Sayan dévorait une patacitrouille en étudiant Le Grand livre des potions. Bien sûr que la Poufsouffle aurait préféré aller s’amuser avec ses camarades ! Mais Thalia apportait nettement plus d’importance à son avenir ! (7)

Cyanna Hillways et quelques amis jouaient bruyamment à Imperium ou Veritaserum. La fillette avec pour gage de donner le nom du professeur qu’elle trouvait le plus « mignon ». Ses joues se teintèrent de rouge, mais selon elle, le vent frais d’automne était en cause. Alors, miss Hillways ? Vol ou Astronomie ? (9)

Du côté de Beatrix Blackburden, l’ambiance était bien plus calme et détendue. La Gryffondor rédigeait un poème, inspirée par le chant du vent dans les arbres, par la teinte orangée des feuilles. (10) 

Peggy King, Serpentard de première année, se promenait dans le parc avec un sourire joyeux au visage et une sucette à la main. Quel temps merveilleux. C’était la journée idéal pour se dégourdir les jambes, et Peggy se félicitait d’avoir terminé ses devoirs en avance pour pouvoir profiter de l’extérieur. (7) 

Rhys Sunders, le nouveau professeur de vol, discutait avec certains de ses élèves désireux d’en savoir plus sur les qualités qu’il faut avoir pour devenir joueur professionnel de Quidditch pour l’Angleterre. Il n’arrivait plus à s’en débarrasser. Monsieur Sunders cherchait du soutien auprès de son collègue, monsieur Charleston, en lui lançant des regards appuyés mais le professeur d’Etude des Moldus semblait bien trop intéressé par cette partie de bavboules. Finalement, il fut sauver par de gros nuages sombres qui annonçaient la fin de cette jolie matinée ensoleillée. (8)

Quelques gouttes de pluie se mirent à tomber sur le parc de Poudlard puis, bien vite, des cordes. Les élèves les plus rapides rentrèrent sans trop de dommage. Les plus lents finirent trempés jusqu’aux os ! Le calmar agitait ses tentacules, comme pour saluer les élèves qui le quittaient pour le château.

"La vie ce n'est pas attendre que les orages passent, c'est d'apprendre à danser sous la pluie sans penser."
"La gentillesse est la noblesse de l'intelligence.
"La vengeance est le plaisir des âmes faibles, étroites et mesquines."

Il n'en restera qu'un

Lors d’une belle matinée de novembre, les élèves et quelques professeurs de Poudlard avaient décidés de se réunir dans le parc pour s’adonner à diverses activités.

Sigmund Charleston, ce très cher professeur d’étude des moldus, contemplait avec bienveillance des élèves de deuxième année qui s’adonnaient à une partie de Bavboules. Il ne put retenir un rire quand une élève de Gryffondor perdit la partie, et fut asperger par le liquide odorant. La journée commençait bien ! (12)

Un autre Gryffondor, Elijah Wilson, dévorait quelques gommes de limace, confortablement assis sous un arbre. Il levait parfois ses yeux sur ses camarades quand ceux ci passaient trop près de lui à son goût. Il était hors de question qu’il partage la moindre friandise. (11)+1

Du côté du lac, paresseusement allongée dans l’herbe, Orphéa Cooper observait les immenses tentacules du calmar géant fouetter la surface de l’eau. En regardant un petit groupe d’élève jeter des morceaux de pain à la créature, la jeune Serpentard se demandait si quelqu’un avait déjà été mangé par le calmar géant... (2)-2

Dans ce groupe d’élève, il y avait Irene Gates, une Serdaigle de deuxième année. C’était elle, la plus joyeuse. Elle ria aux éclats lorsque le calamar frappe sa tentacule près d’eux, les éclaboussant aux passages. (14)

Thalia Gil'Sayan dévorait une patacitrouille en étudiant Le Grand livre des potions. Bien sûr que la Poufsouffle aurait préféré aller s’amuser avec ses camarades ! Mais Thalia apportait nettement plus d’importance à son avenir ! (7)

Cyanna Hillways et quelques amis jouaient bruyamment à Imperium ou Veritaserum. La fillette avec pour gage de donner le nom du professeur qu’elle trouvait le plus « mignon ». Ses joues se teintèrent de rouge, mais selon elle, le vent frais d’automne était en cause. Alors, miss Hillways ? Vol ou Astronomie ? (9)

Du côté de Beatrix Blackburden, l’ambiance était bien plus calme et détendue. La Gryffondor rédigeait un poème, inspirée par le chant du vent dans les arbres, par la teinte orangée des feuilles. (10) 

Peggy King, Serpentard de première année, se promenait dans le parc avec un sourire joyeux au visage et une sucette à la main. Quel temps merveilleux. C’était la journée idéal pour se dégourdir les jambes, et Peggy se félicitait d’avoir terminé ses devoirs en avance pour pouvoir profiter de l’extérieur. (7) 

Rhys Sunders, le nouveau professeur de vol, discutait avec certains de ses élèves désireux d’en savoir plus sur les qualités qu’il faut avoir pour devenir joueur professionnel de Quidditch pour l’Angleterre. Il n’arrivait plus à s’en débarrasser. Monsieur Sunders cherchait du soutien auprès de son collègue, monsieur Charleston, en lui lançant des regards appuyés mais le professeur d’Etude des Moldus semblait bien trop intéressé par cette partie de bavboules. Finalement, il fut sauver par de gros nuages sombres qui annonçaient la fin de cette jolie matinée ensoleillée. (8)

Quelques gouttes de pluie se mirent à tomber sur le parc de Poudlard puis, bien vite, des cordes. Les élèves les plus rapides rentrèrent sans trop de dommage. Les plus lents finirent trempés jusqu’aux os ! Le calmar agitait ses tentacules, comme pour saluer les élèves qui le quittaient pour le château.

Zoé Morgan, troisième année devoir, deuxième année RP.
Gryffondor, heureuse de l'être !

Il n'en restera qu'un

Lors d’une belle matinée de novembre, les élèves et quelques professeurs de Poudlard avaient décidés de se réunir dans le parc pour s’adonner à diverses activités.

Sigmund Charleston, ce très cher professeur d’étude des moldus, contemplait avec bienveillance des élèves de deuxième année qui s’adonnaient à une partie de Bavboules. Il ne put retenir un rire quand une élève de Gryffondor perdit la partie, et fut asperger par le liquide odorant. La journée commençait bien ! (13) +1

Un autre Gryffondor, Elijah Wilson, dévorait quelques gommes de limace, confortablement assis sous un arbre. Il levait parfois ses yeux sur ses camarades quand ceux ci passaient trop près de lui à son goût. Il était hors de question qu’il partage la moindre friandise. (11)

Du côté du lac, paresseusement allongée dans l’herbe, Orphéa Cooper observait les immenses tentacules du calmar géant fouetter la surface de l’eau. En regardant un petit groupe d’élève jeter des morceaux de pain à la créature, la jeune Serpentard se demandait si quelqu’un avait déjà été mangé par le calmar géant... (1)-1

Dans ce groupe d’élève, il y avait Irene Gates, une Serdaigle de deuxième année. C’était elle, la plus joyeuse. Elle ria aux éclats lorsque le calamar frappe sa tentacule près d’eux, les éclaboussant aux passages. (14)

Thalia Gil'Sayan dévorait une patacitrouille en étudiant Le Grand livre des potions. Bien sûr que la Poufsouffle aurait préféré aller s’amuser avec ses camarades ! Mais Thalia apportait nettement plus d’importance à son avenir ! (6)-1

Cyanna Hillways et quelques amis jouaient bruyamment à Imperium ou Veritaserum. La fillette avec pour gage de donner le nom du professeur qu’elle trouvait le plus « mignon ». Ses joues se teintèrent de rouge, mais selon elle, le vent frais d’automne était en cause. Alors, miss Hillways ? Vol ou Astronomie ? (9)

Du côté de Beatrix Blackburden, l’ambiance était bien plus calme et détendue. La Gryffondor rédigeait un poème, inspirée par le chant du vent dans les arbres, par la teinte orangée des feuilles. (10) 

Peggy King, Serpentard de première année, se promenait dans le parc avec un sourire joyeux au visage et une sucette à la main. Quel temps merveilleux. C’était la journée idéal pour se dégourdir les jambes, et Peggy se félicitait d’avoir terminé ses devoirs en avance pour pouvoir profiter de l’extérieur. (7) 

Rhys Sunders, le nouveau professeur de vol, discutait avec certains de ses élèves désireux d’en savoir plus sur les qualités qu’il faut avoir pour devenir joueur professionnel de Quidditch pour l’Angleterre. Il n’arrivait plus à s’en débarrasser. Monsieur Sunders cherchait du soutien auprès de son collègue, monsieur Charleston, en lui lançant des regards appuyés mais le professeur d’Etude des Moldus semblait bien trop intéressé par cette partie de bavboules. Finalement, il fut sauver par de gros nuages sombres qui annonçaient la fin de cette jolie matinée ensoleillée. (8)

Quelques gouttes de pluie se mirent à tomber sur le parc de Poudlard puis, bien vite, des cordes. Les élèves les plus rapides rentrèrent sans trop de dommage. Les plus lents finirent trempés jusqu’aux os ! Le calmar agitait ses tentacules, comme pour saluer les élèves qui le quittaient pour le château.

Tallyrenpher, à l'attaque ! Stagiaire à l'Espi'Aigle
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
3ème année RP, 3ème année devoir

Il n'en restera qu'un

Lors d’une belle matinée de novembre, les élèves et quelques professeurs de Poudlard avaient décidés de se réunir dans le parc pour s’adonner à diverses activités.

Sigmund Charleston, ce très cher professeur d’étude des moldus, contemplait avec bienveillance des élèves de deuxième année qui s’adonnaient à une partie de Bavboules. Il ne put retenir un rire quand une élève de Gryffondor perdit la partie, et fut asperger par le liquide odorant. La journée commençait bien ! (13) 

Un autre Gryffondor, Elijah Wilson, dévorait quelques gommes de limace, confortablement assis sous un arbre. Il levait parfois ses yeux sur ses camarades quand ceux ci passaient trop près de lui à son goût. Il était hors de question qu’il partage la moindre friandise. (11)

Du côté du lac, paresseusement allongée dans l’herbe, Orphéa Cooper observait les immenses tentacules du calmar géant fouetter la surface de l’eau. En regardant un petit groupe d’élève jeter des morceaux de pain à la créature, la jeune Serpentard se demandait si quelqu’un avait déjà été mangé par le calmar géant... (1)

Dans ce groupe d’élève, il y avait Irene Gates, une Serdaigle de deuxième année. C’était elle, la plus joyeuse. Elle ria aux éclats lorsque le calamar frappe sa tentacule près d’eux, les éclaboussant aux passages. (14)

Thalia Gil'Sayan dévorait une patacitrouille en étudiant Le Grand livre des potions. Bien sûr que la Poufsouffle aurait préféré aller s’amuser avec ses camarades ! Mais Thalia apportait nettement plus d’importance à son avenir ! (7)+1

Cyanna Hillways et quelques amis jouaient bruyamment à Imperium ou Veritaserum. La fillette avec pour gage de donner le nom du professeur qu’elle trouvait le plus « mignon ». Ses joues se teintèrent de rouge, mais selon elle, le vent frais d’automne était en cause. Alors, miss Hillways ? Vol ou Astronomie ? (7) -2

Du côté de Beatrix Blackburden, l’ambiance était bien plus calme et détendue. La Gryffondor rédigeait un poème, inspirée par le chant du vent dans les arbres, par la teinte orangée des feuilles. (10) 

Peggy King, Serpentard de première année, se promenait dans le parc avec un sourire joyeux au visage et une sucette à la main. Quel temps merveilleux. C’était la journée idéal pour se dégourdir les jambes, et Peggy se félicitait d’avoir terminé ses devoirs en avance pour pouvoir profiter de l’extérieur. (7) 

Rhys Sunders, le nouveau professeur de vol, discutait avec certains de ses élèves désireux d’en savoir plus sur les qualités qu’il faut avoir pour devenir joueur professionnel de Quidditch pour l’Angleterre. Il n’arrivait plus à s’en débarrasser. Monsieur Sunders cherchait du soutien auprès de son collègue, monsieur Charleston, en lui lançant des regards appuyés mais le professeur d’Etude des Moldus semblait bien trop intéressé par cette partie de bavboules. Finalement, il fut sauver par de gros nuages sombres qui annonçaient la fin de cette jolie matinée ensoleillée. (8)

Quelques gouttes de pluie se mirent à tomber sur le parc de Poudlard puis, bien vite, des cordes. Les élèves les plus rapides rentrèrent sans trop de dommage. Les plus lents finirent trempés jusqu’aux os ! Le calmar agitait ses tentacules, comme pour saluer les élèves qui le quittaient pour le château.

« ἁεί »
Et mon Cœur dégouline en filaments imperceptibles sous la brusque Caresse imprudente des astres Sanglants.

Il n'en restera qu'un

Lors d’une belle matinée de novembre, les élèves et quelques professeurs de Poudlard avaient décidés de se réunir dans le parc pour s’adonner à diverses activités.

Sigmund Charleston, ce très cher professeur d’étude des moldus, contemplait avec bienveillance des élèves de deuxième année qui s’adonnaient à une partie de Bavboules. Il ne put retenir un rire quand une élève de Gryffondor perdit la partie, et fut asperger par le liquide odorant. La journée commençait bien ! (13)

Un autre Gryffondor, Elijah Wilson, dévorait quelques gommes de limace, confortablement assis sous un arbre. Il levait parfois ses yeux sur ses camarades quand ceux ci passaient trop près de lui à son goût. Il était hors de question qu’il partage la moindre friandise. (11)

Du côté du lac, paresseusement allongée dans l’herbe, Orphéa Cooper observait les immenses tentacules du calmar géant fouetter la surface de l’eau. En regardant un petit groupe d’élève jeter des morceaux de pain à la créature, la jeune Serpentard se demandait si quelqu’un avait déjà été mangé par le calmar géant... (0)-1

Dans ce groupe d’élève, il y avait Irene Gates, une Serdaigle de deuxième année. C’était elle, la plus joyeuse. Elle ria aux éclats lorsque le calamar frappe sa tentacule près d’eux, les éclaboussant aux passages. (14)

Thalia Gil'Sayan dévorait une patacitrouille en étudiant Le Grand livre des potions. Bien sûr que la Poufsouffle aurait préféré aller s’amuser avec ses camarades ! Mais Thalia apportait nettement plus d’importance à son avenir ! (8)+1

Cyanna Hillways et quelques amis jouaient bruyamment à Imperium ou Veritaserum. La fillette avec pour gage de donner le nom du professeur qu’elle trouvait le plus « mignon ». Ses joues se teintèrent de rouge, mais selon elle, le vent frais d’automne était en cause. Alors, miss Hillways ? Vol ou Astronomie ? (7) -2

Du côté de Beatrix Blackburden, l’ambiance était bien plus calme et détendue. La Gryffondor rédigeait un poème, inspirée par le chant du vent dans les arbres, par la teinte orangée des feuilles. (10) 

Peggy King, Serpentard de première année, se promenait dans le parc avec un sourire joyeux au visage et une sucette à la main. Quel temps merveilleux. C’était la journée idéal pour se dégourdir les jambes, et Peggy se félicitait d’avoir terminé ses devoirs en avance pour pouvoir profiter de l’extérieur. (7) 

Rhys Sunders, le nouveau professeur de vol, discutait avec certains de ses élèves désireux d’en savoir plus sur les qualités qu’il faut avoir pour devenir joueur professionnel de Quidditch pour l’Angleterre. Il n’arrivait plus à s’en débarrasser. Monsieur Sunders cherchait du soutien auprès de son collègue, monsieur Charleston, en lui lançant des regards appuyés mais le professeur d’Etude des Moldus semblait bien trop intéressé par cette partie de bavboules. Finalement, il fut sauver par de gros nuages sombres qui annonçaient la fin de cette jolie matinée ensoleillée. (8)

Quelques gouttes de pluie se mirent à tomber sur le parc de Poudlard puis, bien vite, des cordes. Les élèves les plus rapides rentrèrent sans trop de dommage. Les plus lents finirent trempés jusqu’aux os ! Le calmar agitait ses tentacules, comme pour saluer les élèves qui le quittaient pour le château.
[/quote]

Gérante du Club de Poésie avec Cyanna Hillways
code couleur : #741B47
  Retour   Répondre