Encyclopédie

Inscription
Connexion

Athéna ARONOV, 1ère année

Athéna ARONOV
Première année à l'école Poudlard,
dans la maison Gryffondor








Mental :

Athéna Aronov est une jeune fille sûre d'elle et possédant un caractère volontaire. Très sociable, elle sait se faire des amis de tout le monde, son sourire enfantin charme autant ses contemporains que les adultes. Malgré cette facilité, elle aime la solitude et le silence et adore par-dessus tout se retrouver seule dans une bibliothèque, entourée de ces livres qu'elle adulent.

Elle à les pieds sur terre et est très organisée, fidèle ennemie du désordre et grande ronchonneuse, elle maugrée dans sa barbe à l'idée que ses colocataires de chambres ne soient pas aussi organisées qu'elle.

Passionnée depuis toujours par l'Histoire, elle trépigne d'impatience à l'idée de découvrir une nouvelle culture, plus intéressante que tout ce dont elle avait pu rêver jusqu’à ce jour. Une de ses activité favorite, après le sport, est de lire. La lecture lui permet de se vider l'esprit et elle serait incapable de lire un livre pour se cultiver ou apprendre de nouvelles choses par exemple. La lecture est à ses yeux un moyen de détente et uniquement un moyen de détente. En revanche, elle aime apprendre de nouvelles choses en cours par exemple.




Physique :


Athéna à des cheveux roux coupés aux carré avec une frange qui arrive juste au-dessus de ses yeux gris, d'un gris clair semblable aux perles avec des cils courts et foncés. Son visage a des traits volontaire et un petit nez en trompette qui lui donne un petit air mutin. Sa bouche aux lèvres pleines s'étire souvent en une moue concentrée lorsqu'elle étudie, néanmoins, son expression favorite reste le sourire.

Son corps athlétique est plutôt musclé pour une enfant de son âge, ce dont elle est très fière. Ses larges épaules montrent particulièrement cet état des faits, de même que ses jambes musclées que l'on devinent habituées aux grandes longueurs. Sa peau très pâle supporte difficilement le soleil et est très fragile face aux coups de soleil. Cette carnation d'une blancheur sans défaut à souvent été comparé à un teint de porcelaine par les amies de sa mère.




Histoire avant Poudard :

D'ascendance moldue, Athéna est la fille unique d'un couple d'avocats reconnus dans la communauté non-magique. A l'abris du besoin grâce à cette profession très lucrative, elle n'en reste pas moins très seule, n'ayant pas de frères ou de sœurs pour lui tenir compagnie et ses parents souvent au travail, elle passe son temps avec ses grands-parents paternels dans la maison, ou le manoir devrais-je dire, qu'ils habitent avec ses parents et elle, à Londres. C'est un vieux manoir coincé en plein centre-ville de Londres, entre deux immeubles qui le contraigne à rester debout. C'est un endroit chargé d'histoire que ses grands-parents ont acheté en venant s'installer à Londres, vers la fin des années 60. Ses grands-parents paternels, Simon et Julia Aronov, sont d'origine polonaise, c'est grâce à eux qu'elle à un nom et un prénom plutôt particuliers. En effet, dès qu'ils ont appris que sa mère était enceinte, ils abreuvèrent celle-ci de contes tournant autours de la déesse Athéna et de tout les miracles qu'elle avait accomplis. Sa mère, charmée par ces mythes et cette déesse si sage, se décida à appeler sa fille ainsi, bien vite rejoint par son père, poussé par des grands-parents aux anges. Aronov est un nom d'origine polonaise, et durant toute son enfance, Athéna du épeler son nom et son prénom distinctement pour que les gens ne fassent pas de fautes, et encore ça arrivait régulièrement qu'ils en fasse, ce qui agaçait grandement cette dernière.

Losque Athéna reçue la lettre pour Poudlard, elle fut extrêmment heureuse bien que très étonnée. Elle le fut d'autant plus lorsqu'elle remarqua le regard complice et pas le moins du monde étonné échangé par ses grands-parents. Lorsqu'elle les questionna à ce sujet, ils lui demandèrent si elle se souvenait de quelques épisodes spéciaux dans sa vie passée. Par exemple le fameux 11 Septembre où la jeune fille avait piquée une colère contre son oncle qui se moquait ouvertement d'elle pour une raison si stupide que personne ne s'en rappelait, mais qui avait eu pour résultat de faire attérir le gâteau d'anniversaire, une délicieuse et collante tarte aux pralines, dans son visage rond et hilare qui s'était vite changé en une expression d'incompréhension. Le visage empreint de satisafction de la petite Athéna qui fêtait ses neuf ans failli lui coûter une fessée que ses chers grands-parents avaient réussis à lui éviter de justesse. En effet, c'était les seuls, ou presque, à avoir remarqué que la tarte avait littéralement sautée de la table au visage de l'oncle moqueur sans passer par les mains de celle que l'on désignait comme coupable.
Un autre épisode de ce genre que les observateurs grands-parents avaient remarqués dans un magasin finit par les convaincre que leur petite fille chérie n'était pas comme tout les enfants de son âge. En effet, un jour où Simon et Julia faisaient les courses avec leur petite fille, une montagne de steack hachés en promo avait été dressée sur le chemin des clients pour leur donner envie. Face à cette abondance de viande, la petite fille qui avait déjà de nombreuses fois démontrée son amour pour la Viande Rouge, qu'elle avait élevée à un stade quasi passionel, demanda un paquet de steack hachés que sa grand-mère lui refusa, prétextant que c'était trop cher. Face à cette injustice, elle ne dit rien mais attendait d'être à la caisse. Voyant que leur petite-fille si têtue habituellement ne disait rien, Simon et Julia la fixèrent, se demandant pourquoi elle se taisait ainsi. Une fois à la caisse, la montagne de Viande idéallement placée pour la petite fille car en face des caisse, en bout de rayon, ils virent une boîte s'élever lentement du tas avant d'arriver à une vitesse folle entre les petits doigts de leur enfant. Médusés bien qu'amusés par ce que les grands-parent avaient finis par qualifier d'amour, ils lui payèrent sa boîte, mais ne purent s'empêcher de parler de cet incident incompréhensible jusqu'à ce que la lettre arrive et ne leur explique enfin ce qu'ils avaient vus.

Très protégée par ses parents, lorsqu'ils étaient là, elle est également très gâtée par des parents qui n'ont pas eu beaucoup de réactions lorsqu'ils ont appris par Simon et Julia que leur fille allait partir pour l'année entière car elle était "différente". Cette dernière craint de ne pas pouvoir s'adapter aux coutumes sorcières et surtout d'être perdue du fait de son éducation moldue. Ses parents et ses grands-parents, auxquels elle tient beaucoup lui manque énormément mais les merveilles de Poudlard lui permettent de se focaliser sur autre chose que sa peine.




Histoire une fois à Poudlard :

Vous pouvez la lire dans mes RPGs
Dernière modification par Athéna Aronov le 22 décembre 2016, 19 h 26, modifié 2 fois.

"le bonheur est un choix, pas un résultat !"

Mon code couleur :#DC143C

Athéna ARONOV, 1ère année

LES RENCONTRES DANS POUDLARD :






Gwenaëlle DIAFORA : [ INTERESSEE ] Première rencontre dans Poudlard, elle m'a sortie d'une situation délicate.



Lerya YUUGIRI : [ NEUTRE ] Connue lors de la même nuit que Gwenaëlle, elle dessine très bien.



Galadriel MEYER : [ SYMPATHIQUE ] Cavalière au Bal de Noël, une discussion intéressante.



Aëlle BRYSTILLE : [ INDECIS ] Jeune fille déstabilisante, aussi fragile que féroce qui me paraît bien instable. J'ai autant envie de l'envoyer balader que de la protéger.
Dernière modification par Athéna Aronov le 6 mars 2017, 18 h 08, modifié 5 fois.

"le bonheur est un choix, pas un résultat !"

Mon code couleur :#DC143C

Athéna ARONOV, 1ère année

Mes Badges :




A venir...

"le bonheur est un choix, pas un résultat !"

Mon code couleur :#DC143C