Encyclopédie

Inscription
Connexion

Angus Quirke, Première Année

Image

Image

AVANT POUDLARD :

Angus Quirke est né à Tinworth en Cornouailles. Ce jeune garçon intrépide avec sa tignasse blonde, ses yeux clairs et ses traits fins, a toujours jouit d’un charme fou auprès des autres enfants et même quelquefois auprès de certains adultes. Même ses parents, des sang-purs de la maison du serpent, ne pouvait résister face à ses pouvoirs de persuasion. Il a passé son enfance à l’abri, dans un foyer certes un peu austère mais il avait la compagnie d’une centaine de bouquins poussiéreux qu’il lisait à longueur de journée. Il dévorait chaque page, chaque mot, chaque virgule. Il savait que le savoir était entre ses mains et comme ses parents le disaient : « Il n’y a que la grandeur qui fait le sorcier ».
Il est vrai que Angus n’a pas beaucoup d’amis. Solitaire, indépendant et débrouillard, il a toujours été capable de trouver des solutions à ses problèmes tout seul, comme un grand. Malgré ses 11 ans, Angus est doué de maturité, même si la sagesse n’est pas spécialement une qualité qu’on pourrait lui accorder.
En dehors de la lecture, il aime particulièrement étudier les animaux qui l’entourent. La faune n’est pas incroyablement variée à Tinworth mais il aime partir en expédition, un sac sur le dos, une lampe torche à la main et de l’excitation plein la tête. Pour en revenir aux livres, Angus a lu 7 fois « Vie et habitat des animaux fantastiques » de Norbert Dragonneau et à chaque fois il découvre une nouvelle espèce qu’il aimerait voir, toucher et étudier.
Pour faire court, Angus est un jeune garçon plein de ressources qui possède sa propre sensibilité et qui a très envie d’entrer à Poudlard pour enfin devenir un sorcier. Et surtout pouvoir entrer dans la bibliothèque de l’école.

UNE SEMAINE AVANT POUDLARD :

Angus était dans le salon au coin du feu, avec un gros livre ancien, dont la reliure en cuir était fortement endommagée, dans les mains quand un hibou vola majestueusement près du vitrail au reflet verdâtre qui ornait la fenêtre du manoir familial et se posa avec volupté sur le rebord de cette dernière. Il s’interrogea intérieurement : *Et si c’était Poudlard ? Et si je recevais enfin ma lettre*. Le hibou transportait dans son bec un morceau de papier mais Angus n’était pas certain… C’était sans doute une affaire ministérielle que son père devait régler.
En effet, le père de Angus, Circinus Quirke, est émissaire auprès des ministères de la magie américain, britannique, français et bulgare. Angus ne comprends pas trop ce qu’il fait vraiment, mais ça ne l’intéresse pas spécialement non plus. Tout ce qu’il savait c’était que son père s’absentait de longs mois en « mission officielle » disait-t-il et revenait souvent à Tinworth avec des malles pleines de paperasse.
Le hibou s’approcha de la fente de la boîte aux lettres à l’extérieur de la porte, y glissa une lettre avant de s’élever dans les airs et de disparaître au-dessus des nuages épais qui couvraient toute la côte de Cornouailles. Angus se leva, intrigué, puis s’approcha de la boîte aux lettres. Il l’ouvrit délicatement, il commençait à frémir d’excitation. L’idée que ce bout de papier lui soit destiné le fit bondir d’enthousiasme. Il vit écrit avec une belle encre et de belles lettres son nom et son adresse. Cette lettre était à lui. Il retourna l’enveloppe et vit les armoiries du Collège Poudlard, École de Sorcellerie. Angus venait d’être admis, il le savait.
Il lut la lettre et s’empressa de courir voir sa mère pour lui annoncer la nouvelle. Sa mère, Agatha Quirke (née Smith), est une jolie femme mince et élancée qui a toujours couvé son unique fils du mieux qu’elle pouvait. C’est simple, elle ne pouvait rien lui refuser. De son métier d’auteure de livres pour enfants, elle pouvait rester au manoir et travailler sur sa machine à écrire tandis que Angus se trouvait à proximité.

« Maman ! Maman ! Regarde ce que j’ai reçu ! »
« C’est fantastique mon garçon, tu es un vrai petit sorcier ! »


Image

DEUX JOURS AVANT POUDLARD :

Angus se rendit au Chemin de Traverse accompagné de sa mère afin d’acheter toutes les fournitures nécessaires pour sa première année. Il fallait tout d’abord ouvrir un compte à Gringotts, la banque des sorciers et y déposer quelques gallions pour son usage personnel. Aujourd’hui, c’est sa mère qui lui offrira tout ce dont il a besoin pour réussir à Poudlard. C’est naturellement qu’ils commencèrent leurs emplettes par la boutique de prêt-à-porter de Madame Guipure. Et voilà, une cape d’hiver, une robe de travail noire, un chapeau pointu et des gants en en cuir de dragon. Il était prêt à parader devant tout le monde avec ses nouveaux habits. Ensuite, ils se rendirent au magasin de chaudrons afin d’y acheter un chaudron modèle standard de taille 2, une boîte de fiole en verre et une balance en cuivre pour les cours de potions.
Et enfin, ils terminèrent la journée par un moment inoubliable dans la vie d’un sorcier, la boutique de baguettes magiques Ollivanders.

« Je ne pourrais aller plus loin Angus, je te retrouve après, ce moment n’appartient qu’à toi. Et rappelle toi, c’est la baguette qui choisit le sorcier » dit sa mère le laissant seul pour accomplir ce rite initiatique.

Il pénétra dans cet atelier poussiéreux et désordonné où des milliers de boîtes s’empilaient les unes sur les autres qu’on ne pouvait en voir la cime. Le vieux monsieur s’approcha et lui tendit une baguette en la décrivant :
« Bois d’acacia et crin de licorne, 19 cm et trois quart, souple et adroite », dit-il d’une voix mielleuse.

Apparemment, ce n’était pas la bonne. Le vieil homme s’éclipsa puit revînt aussitôt, cette fois-ci avec une nouvelle baguette un peu plus grande :
« Bois d’if et épine de noueux, 23 cm bien ajustée et très maniable ».

Et tout à coup, un frisson lui parcourut tout le corps. Il savait. Il savait qu’il tenait entre les mains sa baguette, celle qui lui a prêté allégeance, celle qui l’utilisera en cours à Poudlard.
Maintenant, avec sa baguette, Angus pouvait désormais se considérer comme un vrai sorcier.

LE 1ER SEPTEMBRE :

Angus Quirke, avec sa malle contenant ses fournitures flambant neuves, sa baguette dans sa poche, ses appréhensions, ses doutes, son élan d’allégresse et ses parents à ses côtés se rendirent à Londres, plus précisément à King’s Cross. En effet, pour rejoindre Poudlard, Angus doit emprunter le Poudlard Express en direction de Pré-au-Lard, en Écosse.
Il était 10h45, soit quinze minutes avant le départ de ce mythique train à vapeur en circulation depuis près de trois siècles. Tout les trois, ils se rendirent sur le quai 9 3/4 en franchissant une barrière métallique et un tourniquet entre les voies moldues 9 et 10.
Le train émettait une épaisse vapeur blanche tout en sifflotant. Des centaines de jeunes garçons et de jeunes filles couraient dans tout les sens avec leurs affaires dans leurs chariots. Il y régnait une effervescence monumentale, une vraie fourmilière de sorciers. Il avança avec ses parents jusqu’au troisième wagon et chargea ses affaires dans son compartiment. Sa mère ne put s’empêcher de verser une petite larme à ce moment. Angus embrassa tendrement sa mère, serra contre lui son père puis monta dans la rame de ce titan du rail.
Dans son compartiment, il y avait deux jeunes filles. Il se présenta gentiment mais son caractère solitaire l’empêcha de participer à la conversation.
À l’arrivée du Poudlard Express à Pré-au-Lard, il enfila sa robe et son chapeau et descendit sur le quai. On lui avait dit que quelqu’un s’occuperait de transporter ses effets personnels jusqu’aux dortoirs de sa prochaine nouvelle maison.

Après être monté à bord d’une barque un peu inconfortable où il pu admirer le château magnifiquement éclairé, Angus arriva devant l’imposante porte du collège. Les armoiries y figurent : le lion, le serpent, le blaireau et l’aigle. Il connaissait déjà les quatre maisons, ses parents avaient étudié ici dans leur jeunesse et il s’était préalablement renseigné sur toutes les subtilités de l’école. Il avait même lu plusieurs fois « L’Histoire de Poudlard » de Garius Tomkink. En dessous du blason de Poudlard, il y a la célèbre devise de l’école : Draco dormiens nunquam titillandus (il ne faut pas chatouiller un dragon qui dort). Angus n’a pas encore saisi toute la sensibilité de cette phrase mais elle lui apparût comme drôle. Alors que les premières années débarquaient par petits groupes devant la porte, cette dernière s’ouvrit dans un fracas inquiétant. Une femme au physique latin s’approcha d’eux et les emmena dans le hall. Il s’agissait d’Isabel Almeida, la sous-directrice de Poudlard et aussi la professeure de Soins aux Créatures Magiques. Angus était déçu de ne pas avoir cette matière au programme de sa première année tant il aurait aimer recevoir un enseignement sur la vie animale magique. Elle présenta brièvement l’école ainsi que les quatre maisons et les invita à pénétrer dans la Grande Salle. Tous les élèves des années supérieures avaient déjà rejoints leurs places et ils les scrutaient avec insistance alors qu’ils avançaient vers l’estrade des professeurs. Ces derniers étaient tous présents. Au centre de la table était assise Kristen Loewy, la directrice de l’école. Elle s’avança vers son pupitre et leur souhaita la bienvenue dans son discours de rentrée. Ensuite elle leur présenta le Choixpeau afin de les répartir dans les différentes maisons. La professeure Almeida s’avança avec une liste dans les mains. Sur cette liste figuraient les noms des premières années par ordre alphabétique.
Angus fut appelé très tard du fait de son initiale. À l’appel de son nom, il monta sur l’estrade et s’assit sur un petit tabouret en bois. La sous-directrice s’approcha de lui avec le Choixpeau à la main et le posa sur sa tête. Soudainement, il sentit le chapeau s’animer et se mettre à parler d’un ton grave et avec une certaine lenteur :

«  Je ressens en toi l’influence du serpent.
Mais je suis pas certain que ce destin t’attend.
Hardi et courageux comme je te perçois,
C’est la maison du lion qui t’accueillera.
Gryffondor ! »


À ce moment précis, Angus ne savait pas trop quoi penser. Tous les étudiants de Gryffondor se sont levés pour l’applaudir, certains lancèrent même quelques cris d’acclamation. *Que penseraient mes parents d’une telle nouvelle ?* pensait-il, troublé par la décision irrémédiable du Choixpeau. Il s’assit au banc de sa nouvelle maison et regarda les autres élèves. Certains lui sourirent, d’autres lui faisaient peur mais tous était cordiaux et chaleureux. Quand tout le monde rejoignit sa maison, la directrice Loewy se leva et annonça l’ouverture du banquet par un claquement de main fort bruyant. De la nourriture en quantité pharaonique apparût sur les quatre tables de la Grande Salle et tout les élèves se ruèrent sur le festin copieux et divers que les cuisines de Poudlard avaient préparé pour ce jour spécial, la rentrée.
Après ce délicieux et bourratif repas, une jolie jeune femme s’approcha d’Angus et des autres nouveaux venus de la maison du lion. C’était Sophie Lunera, elle était accompagnée de Darcy George et elles sont toutes les deux les préfètes de Gryffondor.
Ensemble, elles conduisirent le groupe des premières années à la Salle Commune de Gryffondor. Elle se trouvait au septième étage au sommet d’une des nombreuses tours que possède le château. À bout de souffle, Angus arriva jusqu’à la Salle Commune et écouta avec attention la présentation des préfètes. Il se rendit ensuite au dortoir des garçons et vit à côté de son nouveau lit, une robe aux couleurs de sa maison ainsi que ses affaires qu’il avait laissé dans le train.
Angus passa de longues minutes à admirer les gouttes de pluies s’écraser contre le carreau avant de s’emmitoufler dans ses draps et de fermer les yeux. Il pensa à ses parents, à ce qu’ils pourraient penser. *Leur seul et unique fils, un Gryffondor… La honte ultime de la famille* pensait-il avant de s’endormir, presque paisiblement.

La chemin sera long et semé d’embûches pour le jeune Angus Quirke mais son désir de découvrir ce monde merveilleux était trop fort pour l’accabler davantage.

PREMIÈRE ANNÉE :

À venir...
Dernière modification par Angus Quirke le 14 septembre 2017, 22 h 54, modifié 4 fois.

Angus Quirke, Première Année

Image

Wendy Malfa
Marraine
Dernière modification par Angus Quirke le 1 septembre 2017, 2 h 05, modifié 3 fois.

Angus Quirke, Première Année

Image

[RPG] Rentrée Scolaire et Nouveau Départ (Petit Salon de Gryffondor)
Dernière modification par Angus Quirke le 15 septembre 2017, 9 h 48, modifié 2 fois.