Encyclopédie

Inscription
Connexion

Lerya Yuugiri, 1ere année

 
Lerya Yuugiri

[attachment=0]Lerya-magicland 50.png[/attachment]

Statut :Sang-Mélé
Nationalité :Française (par son pere) / Anglaise (par sa mère)
Résidence :Siberie, Russie
Sa date de naissance : 21 décembre 2005 
Son caractère : Timide au début, protectrice et toujours optimiste. Est également assez introvertie 
Ses goûts & dégoûts : Adore les créatures magiques surtout les opinicus des neiges et les dragons. Déteste les personnes égoïstes. 
 En plus : Aime Elwan et Scillia plus que tout. 
                A toujours sa sacoche de cuir usée offert par son père avant son départ de Sibérie contenant le livre de sa mère et son carnet de croquis.
Son apparence physique : cheveux châtain clair arrivant jusqu'au épaule avec des yeux bleu/gris. Elle est assez petite en taille et fait plus jeune que son age. (voir image, faite par moi donc physique correspondant)

Baguette :Ma baguette mesure 29.4 cm, elle est fabriquée en bois de vigne et elle contient une plume de phénix. Son bois est blanc et finement taillé au niveau de la poignée formant de jolies arabesques.Selon Ollivanders c'est une baguette d'une très grande qualité, idéale pour les duels. Elle est légère et un peu souple faisant un doux son aigu lorsqu'on lui fait faire de grand geste amble dans l'air. 


Scolarité :Première année, Serpentard


Brève présentation: 

Je m'appelle Lerya (qui veut dire "libérer" en langage elfique) Yuugiri (qui veut dire "Brume" en japonais), ma grand mere maternelle était japonaise.Ma mère est décéder la jour de la naissance de mon petit frère Elwan et de ma petite sœur Scillia, tout les deux jumeaux âgés, aujourd'hui, de 6 ans. Mon père est souvent absent à cause de son travail j'ai du donc m'occuper de mes deux petites fripouilles. J'ai toujours mon livre Fantasia, venant de ma mère, qui contient toute créature magique existante ou non et j'aime beaucoup dessiner.
Pour arriver à Poudlard j'ai du faire tout le chemin seul de Sibérie jusqu'à Londres.

Bonus(poème que Lerya apprécie particulièrement)

La chimère Albert Samain

La chimère a passé dans la ville où tout dort,
Et l’homme en tressaillant a bondi de sa couche
Pour suivre le beau monstre à la démarche louche
Qui porte un ciel menteur dans ses larges yeux d’or.

Vieille mère, enfants, femme, il marche sur leurs corps…
Il va toujours, l’oeil fixe, insensible et farouche…
Le soir tombe… il arrive ; et dès le seuil qu’il touche,
Ses pieds ont trébuché sur des têtes de morts.

Alors soudain la bête a bondi sur sa proie
Et debout, et terrible, et rugissant de joie,
De ses grilles de fer elle fouille, elle mord.

Mais l’homme dont le sang coule à flots sur la terre,
Fixant toujours les yeux divins de la chimère
Meurt, la poitrine ouverte et souriant encor.

Albert Samain, 
Symphonie héroïque
Dernière modification par Lerya Yuugiri le 28 décembre 2017, 20 h 06, modifié 5 fois.

Mais l’homme dont le sang coule à flots sur la terre,
Fixant toujours les yeux divins de la chimère
Meurt, la poitrine ouverte et souriant encor.
couleur: #0b8c6e

Lerya Yuugiri, 1ere année

Histoire :


Je m’appelle Lerya, ce qui veut dire "libérer" en langue elfique. Ma mère avait choisie ce nom pour l'amour qu'elle porte au monde fantastique ce qu'elle m'a également transmit. Malheureusement c'est tout ce dont je me souviens d'elle, elle est morte après avoir mis au monde les jumeaux. Scillia et Elwan , deux petites fripouilles que j'aime le plus aux monde, aujourd'hui âgés de 6 ans. Ils ont tout les deux hérité des cheveux blond foncé de mon père ainsi que de ses yeux bleu profond. Quand à moi j'ai les cheveux châtain clair de ma mère ainsi que ses yeux gris. Malgré le fait que j'ai perdu ma mère je ne veux pas que l'on me plaigne, ma vie n'est absolument pas horrible au contraire, j'ai tout ce dont j'ai besoin sans avoir trop grâce à mon père qui travaille durement à l'usine, le seul désavantage c'est que je le voie peu. Mais les regards et sourires doux qu'il m'adresse lors de ces petits moments me sont amplement suffisant.
J'habite à la campagne en Sibérie, près d'une foret souvent recouverte de neige,  par conséquent je m'amuse souvent avec mes frère et sœur à recréer les histoire des "Mille et une créatures fantastiques". Le livre préféré des jumeaux mais aussi le miens. Il était à ma mère je ne le quitte jamais. Ce que apprécie énormément dans ce livre sont les créatures qui prennent vie dans ce monde merveilleux mais surtout les dragons, ces créatures si nobles et belles. Mon père me disait que petite je passais mon temps à en parlais, que je disais qu'un jour j'en verrais un, et que je serais libre dans les airs volant à ses cotés. Ça  le faisait bien rire. "Le jour où les dragons ou la magie existeront, je te promet que l'on fera  un tour de monde pour voir toutes ces si magnifiques créatures" disait-il d'un ton ironique en m’ébouriffant les cheveux.
Le livre n'est pas la seule chose dont j'ai hérité de ma mère, mais également le don du dessin, surtout en noir et blanc. Dessinez des créatures que l'on nomme dans fantasia ainsi que des dragons m'ont toujours donnez l’impression que dans un sens, elles devenaient plus réels. Et des dessins, ma chambre en ait recouvertes. Je ne vais jamais quelque part sans mes crayons de bois et mon livre Fantasia dont la belle couverture en cuire s'est usée avec le temps. Scillia et Elwan aime particulièrement mon dessin de l'Opinicus (bête à corps de guépard doté d"une tête et d'un paires d'aile d'aigle). 
J'adore voire leur yeux émerveillés lorsque 'avant de se couché et après la lecture d'un passage de Fantasia je leur montre un de mes dessins illustrant la créature contée dans l'extrait.
Mais plus le temps passe plus mon père commence à me faire des petites remarque sur le fait que je ne devrait pas rester fixé dans un monde qui n'existe pas et commencer à songer à mon avenir.
Mais pourtant....ne faudrait-il pas prendre son courage à deux mains et tenter de vivre dans un monde réellement terre à terre avec ces contes et dessins venue tout droit d'un monde merveilleux, magique et où liberté prendrait sens?

Mais l’homme dont le sang coule à flots sur la terre,
Fixant toujours les yeux divins de la chimère
Meurt, la poitrine ouverte et souriant encor.
couleur: #0b8c6e

Lerya Yuugiri, 1ere année

Mes Relations

Mais l’homme dont le sang coule à flots sur la terre,
Fixant toujours les yeux divins de la chimère
Meurt, la poitrine ouverte et souriant encor.
couleur: #0b8c6e

Lerya Yuugiri, 1ere année

Mes RPs

En cours:
¤ De nouvelles amitiés pour un nouveau départ. avec Maya D. West-Newton et Alyne Matthew
¤ Le nouveau Monde avec  Alice Huet et Perseus Cresswell
¤ Un affreux cauchemard avec Luttoria Olympicus --> en atente

Terminé :
¤ Evasion avec Athéna Aronov et Gwenaëlle Diafora
Dernière modification par Lerya Yuugiri le 28 décembre 2017, 21 h 51, modifié 1 fois.

Mais l’homme dont le sang coule à flots sur la terre,
Fixant toujours les yeux divins de la chimère
Meurt, la poitrine ouverte et souriant encor.
couleur: #0b8c6e

Lerya Yuugiri, 1ere année

Mes badges: 

Mais l’homme dont le sang coule à flots sur la terre,
Fixant toujours les yeux divins de la chimère
Meurt, la poitrine ouverte et souriant encor.
couleur: #0b8c6e