Encyclopédie

Inscription
Connexion

Billie Moore, Première Année.

Image

Première Année, Gryffondor

Etat civil

Prénom : Billie
Nom : Moore
Surnom : Lee, Lily
Date de naissance : 15 juillet 2003
Age : 11 ans
Lieu de naissance : Glasgow
Etudes : Première Année (Poudlard)
Maison : Gryffondor
Sang : Née-moldue

Caractéristique physique

Taille : Petite
Corpulence : Maigre
Couleur de la peau : Métisse
Couleur des cheveux : Noirs
Vision : Excellente, yeux noirs.
Gaucher ou droitier : Gauchère
Etat de santé : Bon, même si son physique laisse penser le contraire.
Vêtements : Vêtement ample, Billie porte ce qui lui tombe sous la main.
Accessoires : Bague à l’index
Coiffure : Souvent relâchés sur sa nuque

Famille

Noms et âges des parents : Jordan (57 ans) et Meghann (54 ans)
Etat marital des parents : Toujours mariés
Profession des parents : Avocat et juge
Frères ou sœurs : Aucun
Relations avec ses parents : Assez bonne, mais ses parents n’accordent pas autant de temps que ne le mériterait Billie.
Situation amoureuse : Célibataire

Vie quotidienne

Animaux de compagnie : Aucun pour le moment
Plat et boissons préférés : Les spaghettis à la carbonara
Sport pratique : Aucun
Comportement en public : Discrète et méfiante, elle reste néanmoins sympathique.

Personnalité

Qualités : Gentille, persévérante, veut toujours bien faire
Défauts : Méfiante, discrète, timide
Matières préférées : Histoire de la Magie, Sortilèges
Matière détestée : Vol
Patronus (non révélé) : Panda roux

Avant Poudlard

« Sale brebis noire, va voir ailleurs si on y est ! » Me lança méchamment Gordon, un horrible enfant blond. Pourquoi tous les méchants des histoires sont-ils laids également ? Parce que la méchanceté gratuite ne les rend pas joli, elle enlaidit leur trait, les faisant devenir des monstres.

Je marchais, déambulais dans la cour de la récréation. Mrs. Stephens me regardait sous ses lunettes, l’air de plaindre « cette pauvre brebis galeuse », égarée et solitaire. Je connaissais la rengaine pour me l’avoir repassée à longueur de journée. Mrs. Stephens avait beau me regarder, cela ne m’aidait pas du tout à me sentir mieux. Je devrais avoir l’habitude, pourtant. C’était tous les jours la même chose. Gordon, ou Mark, ou Stacy, ou un énième élève me charriait sur mes cheveux indomptables, sur ma peau métisse, sur ma petite taille, sur ma maigreur. Ils avaient toujours quelque chose à dire, à critiquer sur mon existence, à croire qu’il aurait mieux fallu que je ne vienne pas au monde.

Je n’avais strictement rien demandé. Mes parents étaient trop occupés avec leur travail, je n’aurais jamais demandé de vivre dans une famille, dans une vie où je serais aussi seule, aussi livrée à moi-même. Je n’étais pas en train de dire que je n’étais pas aimée. Mes parents me portaient beaucoup d’amour. L’école moins, mais bientôt, j’irais au collège et cela serait peut-être signe d’un renouveau ? Je craignais que non. Je savais que j’étais différente et j’aurais tellement voulu gommer cette lourde différence. Autant j’aurais accepté mon physique si les phénomènes étranges qui survenaient parfois n’intervenaient pas.

Un jour, alors que j’étais chez Abigail, pour son anniversaire. Une première pour moi, j’avais été invitée à l’anniversaire d’une de mes camarades de classe. Si j’avais su, je ne me serais même pas donnée la peine de m’y rendre. Cela était bien douloureux de songer à cela. Je devais dormir et alors que je m’endormais, je me réveillais en sursaut, les filles penchées sur moi et qui rigolant, et qui gloussant. Mes cheveux, coupés n’importe comment, étaient devenus verts-noirs horribles. Pleurant, j’appelais mes parents pour qu’ils viennent me chercher.  Ceux-ci ne firent aucun commentaire quant à l’état de mes cheveux quand ils virent à quels points j’étais malheureuse. Le lendemain pourtant, mes cheveux avaient repoussés, magnifiquement noirs et sans trace aucune de vert.

Puis, enfin, tout avait pris sens. Une directrice de « Poudlard » était venue à la maison et avait expliqué à mes parents que j’étais une « sorcière » et que je devais intégrer le collège de sorcellerie. Le renouveau que j’attendais était peut-être maintenant.

Après Poudlard

L'histoire est encore à vivre !

Dernière modification par Billie Moore le 15 février 2018, 22 h 21, modifié 1 fois.

Billie Moore, Première Année.

Les relations

Hors Poudlard

Jordan Moore, Père
Billie apprécie beaucoup son père et l'admire beaucoup. Fan d'histoire, Jordan a raconté beaucoup d'histoire à sa fille. C'est d'ailleurs pour cela que l'Histoire est vite devenue également une passion, grâce à son père.

Meghann Moore, Mère
Peu présente, mais aimante, Billie a trouvé en sa mère sa première confidente à ses heures perdues. Elle lui raconte tout et est très heureuse quand sa mère arrive à s’octroyer quelques moments avec elle.

A Poudlard

Billie Moore, Première Année.

Les liens RPG

En cours

Titre - avec ...
Résumé

Terminé