Encyclopédie

Inscription
Connexion

Cassiopée Malory, première année

Cassiopée Lily Malory. Première année, Serpentard

Image

“La réalité, c’est ce qui continue d’exister lorsque l'on cesse d’y croire.”

Image

ImageImage Image

Nom latin : Cassiopeia 
Génitif : Cassiopeiae
Abréviation : Cas

Image

 Image

  Sexe : Féminin
 Age : 11 ans
Naissance : 02/08/31
Nationalité : Anglaise
Statut : Née-sorcière
Résidence : Cork, Irlande
Maison : Serpentard

Image

Petite...
On en aura fait des conneries…
Petite, tu ne seras jamais mienne
Et n'est ce pas mieux ainsi ?
Je t'aime 
Comme un enfant amoureux d'une étoile.
Inaccessible, et aérienne,
Au cœur de l'infini.

Petite, je n'espère pas ton cœur,
Mais simplement être avec toi,
Encore un temps.

Je sais que je finirai par te perdre,
Alors laisse moi juste t'aimer
Comme un enfant amoureux d'une étoile

Avant que tu ne t'en aille
Loin de moi vivre ta vie.

Petite…comme une étoile perdue dans l'infini,
Des cieux
Et pourtant seule à éclairer mes nuits,
Petite, je suis un enfant amoureux.

Image

L'étoile est née, c'est sûrement un grand événement.


Ce n'est ni l'enfer, ni le paradis, mais un simple mélange des deux que l'on appelle la vie.
La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie

Maman. Ça veut dire quoi la vie ? Et pourquoi on vit ? Et si tu me réponds que la vie c'est mon cœur qui bat, ça veut dire que s'il ne bat plus, je serais morte ? Mais c'est quoi la mort ? N'est-ce pas juste une autre vie dans un autre univers où personne ne me verra plus ? Moi je crois que c'est ça. Si un corps quitte notre monde, il doit forcément réapparaître quelque part, il ne peut pas juste se consumer dans le feu de l'oubli. Moi je suis morte dans ta tête. Je le sais. Au fond, je n'ai jamais vraiment vécu dans ta tête, tu m'as oublié, même si j'étais là. Même si j'ai essayé d'être vivante dans ta tête et pas seulement dans la mienne. Je parle beaucoup de ta tête. Tu ne crois pas ? Mais est-ce qu'il y a vraiment quelque chose de saint à l’intérieur ? Oui, c'est méchant. Mais c'est toi qui m'a faite comme cela. Tu m'as donné naissance, je t'en suis reconnaissante, mais un enfant n'est pas un poupon. Une poupée que l'on peut oublier dans un placard. Non. Un enfant a besoin d'être entouré, aimé. Qu'il sache qu'il compte pour les autres. Vois-tu comment je suis faible, comment je l'ai été à toujours te demander de m'aimer alors que je savais depuis longtemps que tu ne l'aurais jamais réellement fait. J'ai dis que tu m'aimais à tellement de monde. J'étais sûre que tu le faisais ou que tu finirais par le faire. Mais je me suis voilée la face. Au fond, je me demande tout simplement pourquoi tu ne m'a pas abandonné dans un orphelinat. Je suis certaine que tu aurais aimé le faire plus d'une fois. Juste pour te débarrasser de cet enfant qui pourrissait ta famille si parfaite. Mais je sais aussi pourquoi tu ne l'as pas fais, c'est très clair dans mon esprit à présent.  J'étais une poupée. Un robot qu'il te suffisait d'améliorer pour qu'il puisse te servir correctement. Tu m'as élevé. Oui. Mais pas pour que je puisse me faire une idée du monde, tout simplement pour que je remplace Arthur dans les choses que tu voulais lui apprendre mais dont lui n'en avait cure. Tu m'as appris à nager comme un poisson. Arthur avait refusé avant. Tu m'as appris à jouer du violon. Arthur avait refusé ça aussi. Papa. Tu n'es pas réellement mieux. La seule chose que t'as fais en plus, c'était de me refiler les livres de ton enfance. Moi j'ai été heureuse ce jour là. Mais j'ai vite déchanté quand j'ai su que c'était seulement car il n'y avait plus d'autre place pour eux dans la maison. Une poubelle. J'ai la gueule d'une poubelle ? Pour toi, pour vous, sûrement que oui. Tu m'as appris à jouer du piano. Mais c'était aussi car Arthur ne voulait pas. Je n'ai eu le droit qu'à tout ce qu'il ne voulait pas. Comme si je n'étais qu'une extension de votre fils. Te rappelles-tu seulement de moi, maintenant que je suis partie avec deux autres ? Te rappelles-tu que ma chambre était celle d'amie ? Te rappelles-tu que c'était toujours moi qui me faisait punir alors que je ne faisais jamais rien ? Sais-tu seulement à quel point cela m'as rendue antipathique ? Non, tu ne le sauras même jamais. Puisque dans ton esprit, je suis morte. Je n'ai même pas la force d'en vouloir à Arthur. S'il est bête et méchant, c'est seulement à cause de votre éducation. Pourquoi aurait-il respecté quelqu'un que même ses parents ne voyaient pas comme un humain ? Si vous lisez ça, sachez que je vous hais du plus profond de mon être. Ho oui, je vous abhorre. Vous pourriez crever que je ne verserais pas une seule larme. Vous m'avez détruit. J'espère que le temps aura raison de vos petits sourires, de votre gueule de parents gentils et compréhensifs alors que vous étiez de vraies ordures, des crevures. Je suis contente que Arthur ai été envoyé dans une autre famille, comme moi. Au moins, vous arrêterez de le transformer en copie conforme des imbéciles que vous étiez.

La vie c'est difficile t'a vu ?
Ne jamais sous estimer la capacité des autres à vous décevoir.

1 an

2 ans

3 ans

4 ans

Je ne m'en souviens plus, à part que vous faisiez attention à moi pendant ce temps là. Mais ça s'est arrêté. Et je m'en fous maintenant. Vous étiez les pires des ordures. Je suis contente de ne plus devoir voir vos visage rongés par la haine du monde. Avez-vous seulement réellement aimé Arthur, ou était-il seulement une manière de faire vivre à quelques les choses que vous n'aviez jamais vécu ? Vous ne saurez jamais ce que veut dire aimer. Vous êtes pourris jusqu'à la moelle. J'espère que tout le monde le verra. Puissiez-vous rester seuls et mal aimés. Juste pour que vous puissiez apprendre ce que cela fait de se retrouver abandonner par le monde. 

Si seulement, ils savaient ce qu'il se passe dans ma tête, ils s'enfuiraient tous.
Certaines blessures sont plus profondes qu'elles n'y paraissent, et demandent bien plus qu'un petit bout de sparadrap.

Si seulement il savait que je rêvait de les voir morts. Peu-être me prendraient-ils au sérieux pour une fois. Tu sais, toi qui lis ça, ce que ça peut faire comme mal de n'être rien d'autre qu'un insecte qu'on pourrait écraser. De n'être qu'un dommage collatéraux. Pff. Si seulement tu savais tout ça, si vous saviez tous ce que j'aurais aimé vous faire, supposée famille. Mais que savez-vous de moi, finalement ? Rien, c'est vrai. Famille. Vous savez au moins ce que ce mot veut dire ? Les blessures que vous avez graver dans ma peau aussi profondément que mes entrailles. Elles ne guérirons pas, vous savez ? Encore aujourd'hui je m'en souviens.

Allez viens, on y va. On s'en va, on s'évade. On se barre, on se casse ailleurs. On part, loin.
Je ne suis rien, je le sais, mais je compose mon rien avec un petit morceau de tout.


5 ans

6 ans

7 ans

8 ans

Ça je m'en souviens. Et j'en pleure encore. Vous n'avez jamais rien fais pour moi. Si ça ce trouve, vous ne lirez jamais ça, parents idiots et imbus. Mais si toi tu lis ça et que tu n'es pas mes géniteurs, alors ru mérites une médailles. Qu'est-ce que ça t'apporterais de lire l'histoire d'un monstre ? On m'appelait comme ça à l'école. Trop de bonnes notes, trop de solitude. Les gens me comprenaient pas, alors ils m'insultaient, me frappaient. Et mes ''parents'' n'ont jamais rien vu. Tu m'étonnes. Ils ne me regardaient même pas. Alors j'ai supporté ça en fermant ma bouche, comme à chaque fois qu'on me faisait des crases. Tout le temps des crases. Je m'y suis habituée, pas vrai ? Mais j'ai envie de pleurer. De hurler m douleur. Je sais que personne ne m'écouteras alors je m'en fous.

Tu parleras de ma vie quand la tienne sera un exemple
C'est plus facile de se détruire à petit feu que d'avoir le courage de se remettre en cause, n'est-ce pas ?

9 ans

10 ans

J'ai juste envie de pleurer toutes ces années perdues. 

Parfois on aurait juste besoin qu'un de nos rêve se réalise. Juste un, pour nous convaincre que tout est encore possible.
Une fissure ne veut pas dire que tu es brisé. Elle veut seulement dire qu'elle a mis au défi et que tu es encore debout.

11 ans

Poudlard.

On m'a recollé lentement. J'ai aimé être dans cette école. Tout allais bien.

Avant Avril. 

Le sourire aux lèvres, les larmes aux yeux, on souffre en silence pour faire croire qu'on va mieux...
Mes cicatrices sont comme mes larmes. Trop de fierté pour que j'te les montres, même si j'ai mal.
Le passé finit toujours par nous rattraper

Je m'étais voilée la face toute seule, et à force de feindre un sourire, j'avais oublié comment en faire un vrai. Idiot, pas vrai ? Le passé m'a rattrapé. Il m'a envoyé mes erreurs et mes doutes en pleines tronche. Je les déteste. Je vous déteste. Vous être des moutons, mes géniteurs. Ceux qui suivent la foule sans penser.


Ignorer un problème et penser qu'il va ainsi disparaître, c'est comme lancer un boomerang et croire qu'il ne reviendra pas.
Il y a ces marques, physiques, qui ne disparaîtront plus.Qui me rappelleront, chaque jour, que j'ai déjà connu le mal, le pire, le néant.

Ouais. Ces marques blanches elles disparaîtront jamais. Toujours gravées sur ma peau. Comme la douleur ou la phobie du rouge. 

Meurt de vieillesse, pas de faiblesse.
Tu es tordue et torturée, ce n'est pas un défaut, c'est une force, ça fait de toi ce que tu es.

Solenn. Elle, elle est unique, importante. On s'aide en fait. Comme si on était connectée. Comme la Lune et le Soleil.

Chaque blessure laisse une cicatrice et chaque cicatrice raconte une histoire. Une histoire qui dis: "J'ai survécu"
« On a tous un passé, un présent. Certains doivent se battre pour avoir un futur. »

Ouais. Je vais essayer de vivre au lieu de survivre, maintenant. Si mes géniteurs ont lu ça. Ce n'est pas grâce à eux que je vais mieux. Si mes parents adoptifs voient ça. Merci de me redonner envie de vivre. Si Solenn lit ça. Merci. Mais ce mot ne peut pas te dire tout ceux que j'aimerais te faire comprendre. Si toi, parfait inconnu tu as résister à l'envie de te casser et de ne plus lire mon histoire inintéressante, j’aimerais te connaître. 

Si toi qui lis cela, tu vas mal. Je veux te rencontrer. Fais pas les mêmes conneries que moi. Ta vie, je m'en fous. Royalement. Mais ça, non. Je ne m'en foutrais jamais. Parce que je l'ai vécu et ne le souhaite à personne. 

Mais si tout cela n'était qu'une vaste blague ? Un rêve qui s’effacerait une fois levée. M'oublierais-tu ?

Et si tout ceci n'était qu'un rêve ? Que mon âme était vide et que les seuls sentiments qui m'habitaient étaient faux, inventé par mon cerveau malade pour me faire parraître normale ? Cela voudrait dire que je me mens bien plus que je ne le pensais. Comment voir la ligne entre le réel et l'imaginaire ? Les deux se confondent, je n'arrive pas à les différencier, peu-être suis-je seulement en train de cauchemarder. Mais si Solenn est un cauchemar, je veux continuer de dormir. Sauf que si mes sentiments étaient faux, notre relation ne serait-elle pas basée sur un mensonge ? Une relation malsaine. Oui, c'est le mot.

Image

“Parce qu’à toi je pouvais le dire, on ne naît pas vivant, on le devient. Sinon, quoi, on est cliniquement vivant et puis on pourrit.”

Dernière modification par Cassiopée Malory le 24 juillet 2018, 12 h 16, modifié 40 fois.

La papillon étendit ses ailes, et mêmes si elles brûlaient sous le Soleil d'été, pour rien au monde il ne serait retourné au sol.

Cassiopée Malory, première année

Image

"Le cœur est d'une grandeur infinie. Mais à quoi cela sert d'avoir un grand cœur s'il reste vide de toute chaleur ?"

Image

ImageImage Image

Nom latin : Ophiuchus
Génitif : Ophiuchi
Abréviation : Oph

Image

Image

Image

Image

Image

"Un jour je leur hurlerais au visage que mon cœur n'est pas invincible, que les mots font beaucoup plus mal que les actes"


Dernière modification par Cassiopée Malory le 12 août 2018, 22 h 46, modifié 53 fois.

La papillon étendit ses ailes, et mêmes si elles brûlaient sous le Soleil d'été, pour rien au monde il ne serait retourné au sol.

Cassiopée Malory, première année

Image

"Je m'étais perdu dans mon propre dédale. A trop me haïr j'ai oublié de vivre. Entre deux cauchemars, j'ai oublié de prendre le temps de savourer un rêve. "

Image

ImageImage Image

Nom latin : Cepheus
Génitif : Cephei
Abréviation : Cep

Image

Charlie,

C'est l'encre, et non le sang,
Qui devrait couler.

Charlie,
J'ai cru perdre espoir

Et pourtant tous se sont levés
Pour toi,
Pour la liberté.

Charlie, dans toute cette foule,
Nous nous t'avons cru perdu,
Et puis, nous sommes tous devenus
Des Charlie.

Parce que même si ce que nous avons à dire
Est différent pour chacun de nous,
Nous avons tous le même droit,

Celui de l'exprimer.
Et ça, personne ne pourra plus nous l'enlever.

Tous unis,
Tous debout pour la liberté,

Tous Charlie.

Image

Nombre de mots [88 281] Nombre de RPs [57] RPs Communs [5]

Hors animations et tribunes 

En cour [21] Achevés [28] Abandonnés [8]

13/08/2018

Image

C'était nous
Lieu : Cité de Londres
Participants : Sofia Davis / Cassiopée Malory
Image

Reducio
Le coin des travailleuses
Lieu : Dortoir des filles
Participants : RPG Commun entre les filles de Serpentard


Premier repas à la Table de Serpentard
Lieu : Grande Salle
Participants : Cassiopée Malory / Aldrienne Wilds


Confrontation et Malédiction
Lieu : Lac
Participants : Lahira Holms / Cassiopée Malory / Orlane Wattier


Et on l'appela "Augurey Déplumé"
Lieu : Grande Salle
Participants : Líle Nolan / Nabil Corleone / Ellana Blackwood / Cassiopée Malory


Des livres comme une chaîne de montagnes
Lieu : Bibliothèque
Participants :  Líle Nolan / Ellana Blackwood / Cassiopée Malory


Voyage & Amitié
Lieu : Poudlard Express
Participants : Juliette Johnson / Douglas Small / Lahira Holms / Franz Suisei / Jenny Miller / Cassiopée Malory


Panique à Gringotts
Lieu : Gringotts
Participants : Phœbe Swan (Artus. E) / Elie Cooper / Kallie Caballero / Eryth Yaeg / Nabil Corleone / Ennis O'Belt / Cassiopée Malory


Les pieds dans l'eau
Lieu : Lac 
Participants : Ellana Blackwood / Cassiopée Malory


Vacances mouvementées
Lieu : Cité de Londres
Participants : Juliette Johnson / Cassiopée Malory


Les filles, une petite bataille ?
Lieu : Parc
Participants : Maria Light / Abby Silverstein / Cassiopée Malory


Balade au clair de lune
Lieu : Parc
Participants : Kara Fawkes / Cassiopée Malory


Plus de place !
Lieu : Poudlard Express
Participants : Léo Solem / Cassiopée Malory


Une nuit Insomniaque
Lieu : Couloirs
Participants : Jacob Smith / Athalée Drasilo / Cassiopée Malory


Le trésor découvert
Lieu : Parc
Participants : Inès Amrane / Thalia Gil'Sayan / Cassiopée Malory


C'est idiot !
Lieu : Couloirs
Participants : Redose Kellouai / Cassiopée Malory


Le prince du ciel
Lieu : Terrain d'entrainement
Participants : Bella Jackson / Redose Kellouai / Nausicäa Swanson / Laura Oxford / Cassiopée Malory


Rencontre sous les arbres
Lieu : Parc
Participants : Juliette Johnson / Douglas Small / Lahira Holms / Franz Suisei / Jenny Miller / Cassiopée Malory


Tous nos problèmes sont mêmes et se confondent
Lieu : Couloirs
Participants : Juliette Johnson / Cassiopée Malory


Le Ventre du monde
Lieu : Couloirs
Participants : Aelle Bristyle / Cassiopée Malory


Un simple "désolé"
Lieu : Couloirs
Participants : Nausicäa Swanson / Cassiopée Malory


Ramasser des vers de Terre
Lieu : Parc
Participants : Cassandre Mcwood / Solenn Cooper / Cassiopée Malory


Table de travail n°3
Lieu : Bibliothèque
Participants : RPG Commun entre tous les élèves


Jacques a dit
Lieu : Grande Salle
Participants : Cassiopée Malory


Concer Wand N' Eagles -Le Public
Lieu : Parc
Participants : RPG Commun entre tous les élèves


Elle n'aime pas le blanc
Lieu : Infirmerie
Participants : Lucy Wood / Franz Suisei / Cassiopée Malory


Les bras striés de blanc
Lieu : Couloirs
Participants : Larrissa Roman / Solen Cooper / Ambroise Sejersted / Cassiopée Malory


Pourquoi tu m'as fais ça ?
Lieu : Salle de cours
Participants : Solenn Cooper /Cassiopée Malory


Onze ans
Lieu : Salle sur demande
Participants : Cassiopée Malory


La boite à souvenirs
Lieu : Volière
Participants : Cassiopée Malory


Au voleur !
Lieu : Dortoirs des filles
Participants : Larrissa Roman / Solenn Cooper / Mary Taylor / Cassiopée Malory


Séance de dédicaces de Niamh Lostwood
Lieu : Fleury et Bott
Participants : Kristen Loewy (Niamh Lostwood) / John Peers (Herminie Peers) / Caleb Silverstein (Abby Silverstein) / Zile Bristyle (Aelle Bristyle) / S. Allister (Hakô Ashagen) / Cassiopée Malory


Il était une fois une potion ratée
Lieu : Toilettes abandonnées
Participants : Lahira Holms / Juliette Johnson / Cassiopée Malory


Chasse à la Choco
Lieu : Parc
Participants : Redose Kellouai / Bella  Jackson / Leah Ginter / Kristin Jones / Cassiopée Malory


Il était une fois
Lieu : Lac
Participants : Hugo San / Franz Suisei / Lys Darkmoon / Cassiopée Malory


Deux Astres, un Ciel
Lieu : Ailleurs 
Participants : Solenn Cooper / Cassiopée Malory


[Théâtre] Les liens du coeur
Lieu : Clans et Clubs
Participants : Solenn Cooper / Cassiopée Malory


Glace Brûlante
Lieu : Voie 9 3/4
Participants : Cassiopée Malory


La mort est une blessure qui ne se referme jamais
Lieu : Sainte-Mangouste
Participants : Hélène Stevan / Cassiopée Malory


Am not an angel
Lieu : Bureau du directeur
Participations : Ambroise Sejersted / Cassiopée Malory


Le jour du départ
Lieu : Couloirs
Participants : Gryffs Sorrow / Cassiopée Malory


Comptez les moutons, la bonne blague..
Lieu : Parc
Participants : Eileen Eastwood / Cassiopée Malory


My Heart
Lieu : Ailleurs
Participants : Cassiopée Malory


Table de Serpentard
Lieu : Grande Salle
Participants : RPG Commun entre tous les élèves


Opération "Bisounours"
Lieu : Salle de cours 
Participants : Ysalyne Benett / Athalée Drasilio / Valentine Edin / Kristin Jones / Thalia Gil'Sayan / Diana Anderson / Herminie Peers / Redose Kellouai / Calum MacKinnon / Liana Moon / Hélène Stevan / Morgan HEALEY / Sarah Brown / Anabelle Franck / Juliette Johnson / Alexander Gordon / Nathan Brior / Cassiopée Malory


Pour mes doigts
Lieu : Infimerie
Participants : Hugo Rolanbri / Cassiopée Malory


End of History
Lieu : Ailleurs
Participants : Cassiopée Malory


Noël chez les Serpentard
Lieu : Petit Salon
Participants : RPG Commun entre tous les Serpentard


dernière Chance, dernière Danse
Lieu : Salle de Bal
Participants : Phoebe Swan / Cassiopée Malory


ET TCHIC ET TCHAC
Lieu : Grande Sale
Participants : Lexa Tantelly / Cassiopée Malory 


Mais où est-il ?
Lieu : Couloirs
Participants : Nouveaux / Cassiopée Malory (Emma)

Juste du rouge. (Supprimé)
Lieu : Toilettes abandonnées
Participants : Cassiopée Malory


[Théâtre] La Danse du Fantôme
Lieu : Clans et Clubs
Participants : Juliette Johnson / Maria Light / Cassiopée Malory

CHAMBRE VIII. - LIBRO NOMINIS UMBRA
Lieu : Dortoir des filles
Participants : Lile Nolan / Cassiopée Malory


Send me an Angel
Lieu : Petit Salon
Participants : Carry Harisson / Cassiopée Malory

Image
[Cork Airport] Dans les airs
Lieu : Ailleurs
Participants : Tom Taylor / Cassiopée Malory

Image

Debout  sous la lune, je rêve. Je rêve d'un monde où l'humanité serait belle. Ce rêve j'y crois. Parce qu'ils se sont tous levés.
Dernière modification par Cassiopée Malory le 13 août 2018, 1 h 32, modifié 55 fois.

La papillon étendit ses ailes, et mêmes si elles brûlaient sous le Soleil d'été, pour rien au monde il ne serait retourné au sol.

Cassiopée Malory, première année

Image


“Comme un visage en pleurs que les brises essuient, L’air est plein du frisson des choses qui s’enfuient”

Image

ImageImage Image

Nom latin : Corona Borealis
Génitif : Coronae Borealis
Abréviation : CrB

Image

ImageImage Image ImageImageImage

Image

> Je connais tous mes camarades ( : Avoir écrit 15 RPG avec 15 camarades différents)
> Papa/Maman poule ( : Avoir parrainé 5 élèves)
> Apprenti cancanier ( : Messages : 2500)
> Je m'voyais déjà en haut de l'affiche ( : Élève du mois)
                                                         > L'as vert ( : Serpentard du mois)                                                                        >Vous êtes sur la liste ? ( : Etre un membre actif d'un club)

Image

“Tais-toi, rêveuse ! Tu me fais trembler… Tu te briseras les os, en retombant sur terre.”
Dernière modification par Cassiopée Malory le 19 juillet 2018, 23 h 30, modifié 16 fois.

La papillon étendit ses ailes, et mêmes si elles brûlaient sous le Soleil d'été, pour rien au monde il ne serait retourné au sol.

Cassiopée Malory, première année

Image

"Un simple regard posé sur une fleur pouvait en dire long sur la personne qui vous l'offrait. Les fleurs parlaient, peu-être disaient-elles plus de choses que les mots eux-mêmes. "

Image

Image

                                                                            Lys Blanc :                                                                                         Noblesse des Sentiments, Pureté.

Image

● Elle aime voir le sang former une petite goutte, mais elle déteste le voir couler.
● Elle marche la plupart du temps pied nus et déteste porter des chaussures trop longtemps.
● Elle porte un masque la plupart du temps.
● Son hibou familial est noir à l’exception de son cou qui est blanc.
● Son écriture est fine et anguleuse. 
● Elle a peur du noir.
● Elle aime voir les araignées dévorer leur proie.
● Elle s'habille toujours en noir et porte en permanence un collier d'argent. 
● Elle est allergique aux pissenlits diaboliques.
● Elle déteste le vol sur balais mais aime particulièrement l'astronomie et les potions.
● Elle a le mal des transports.
● Son parfum de glace préféré est Violette/Coquelico
● Elle est allergique aux fleures d'orangers et aux tulipes ainsi qu'aux chrysanthèmes et aux bégonias 
Traits de Caractère : 
Reducio
Adroit
Artiste
Asocial
Autonome
Antipathique
Courtois
Cynique
Calme
Dépressif
Discipliné
Effacé
Évitant les contacts avec les autres
Froid
Gracieux
Habile
Ironique
Lâche
Lunatique
Maître de soi
Malin
Mature
Méfiant
Montrant peu sa joie ou sa peine
Mystérieux
Négatif
Pessimiste
Ponctuel
Pudique
Réaliste
Résistant
Réservé
Renfermé
Rigide
Rusé
Sans pitié
Seul
Solitaire
Soumis
Torturé
Vif


Image

J'ai toujours trouvé les boites où on nous range idiotes, sans même voir que je m'y rangeais toute seule.
Dernière modification par Cassiopée Malory le 14 août 2018, 3 h 50, modifié 14 fois.

La papillon étendit ses ailes, et mêmes si elles brûlaient sous le Soleil d'été, pour rien au monde il ne serait retourné au sol.

Cassiopée Malory, première année

Modification en cour des posts :
¤Histoire -Ajout de la première année à Serpentard et réécriture de l'histoire pré-Poudlard
¤RPG -Ajout de nouveaux RPGs et changement de manière de les répertorier + Ajout d'un compteur de Mots et de RPG + Ajout d'un compteur de RPG finis, abandonnés et en cour
¤Relations -Changement de certaines relations et ajout d'autres et Changement de design du post
¤Annexes -Ajout des goûts et du caractère de Cassiopée.

Changement COMPLET de design pour toute la fiche. 
Titres
Images
Banderoles

La papillon étendit ses ailes, et mêmes si elles brûlaient sous le Soleil d'été, pour rien au monde il ne serait retourné au sol.