Encyclopédie

Inscription
Connexion

Ambre Ellesmera, 1ère année

Avant Poudlard


Ambre Ellesmera a onze ans. C'est une jeune fille aux longs cheveux blancs qui encadrent un visage malicieux aux pommettes roses et hautes, et aux lèvres pourpres. Ses yeux d'un vert soutenu brillent d'intelligence et d'un soupçon de fourberie.

Elle est originaire d'un petit village de sorciers fabricants de parchemins, Pellemail, au coeur la forêt de Booqsy près d'Oxford où elle vit avec ses deux parents (Henry et Alice), ses deux grands frères (Walter et Louis) et sa petite soeur (Anabelle). Sa mère Alice est d'origine Française et a étudié à l'école Beauxbâtons. Elle a travaillé en Bretagne plusieurs années durant, en tant que serveuse pour une crêperie moldue du nom de "Crêpe moi le chignon".

Alors que Henry, 22 ans, est en vacances en France pour trouver de nouvelles essences de "bois volant", il s'attable en terrasse d'un restaurant traditionnel et observe la belle serveuse aux yeux verts émeraude. Sous son regard appuyé, les cheveux d'Alice changent alors subitement de couleur. Henry comprend que cette jeune femme est une sorcière, et qui plus est, Métamorphomage. Intrigué, il passe commande auprès d'elle et lui demande sa meilleure crêpe cuite au feu de dragon et une bière au beurre bien fraîche en provenance de Pré-au-lard (parce que le cidre c'est pour les Cracmols...). Elle comprend alors qu'elle a affaire à un sorcier Anglais, d'un accent British à couper à la baguette. Alice se dit qu'il est surement un de ces élèves prétentieux de "Poux-de-l'art".

Quelques années plus tard, après un tour du monde animé par leur passion commune ; la biodiversité du monde magique, Alice et Henry décident de s'installer près des parents de Henry alors habitant Oxford. C'est en Angleterre que vont naitre Walter, Louis, Ambre, puis Anabelle.

Loin de la ville, Henry et Alice ouvrent tous deux leur magasin. Passionnée de plantes et de fleurs fantastiques, la jeune maman ouvre une herboristerie à Pellemail, et Henry un atelier de fabrication artisanale de balais, 2 rues plus loin.
La famille ne roule pas sur les Gallions, mais ne manque néanmoins de rien.

Ambre grandit dans un environnement heureux et créatif. Leur maison a été construite dans le plus haut des arbres de la forêt de Booqsy par ses parents. On raconte à Pellemail qu'ils auraient "chantés les plantes" pendant 21 lunes pour lui donner la forme voulue.

Depuis petite, scolarisée chez une vieille dame du village durant l'année, Ambre passe ses étés à voyager avec ses parents et à tenir leurs magasins avec ses grands frères les weekends.

La jeune fille aux cheveux blancs comme neige aime lire, faire chanter sa petite soeur avec des histoires à faire dormir un Troll debout, inventer des ragots sur les idiots du village (qu'elle raconte avec ferveur à son institutrice et aux clients des boutiques de ses parents). Elle aime aussi parcourir les bois avec ses frères, mais par dessus tout, elle passe des heures à voler à travers les chênes, les saules et les eucalyptus de leur forêt immense et ancestrale. Une légende raconte même que Merlin aurait bénit l'eau de ces bois il y a fort longtemps, pour les rendre immortels, après s'y être réfugié plusieurs mois. Quant à son balais ? Elle l'a conçu elle-même en secret dans l'arrière boutique de son père le jour où sa mère mettait au monde Anabelle. Depuis, elle le veille comme la prunelle de ses yeux.

A l'âge de 9 ans, alors qu'elle sculptait au couteau le manche de son premier balais, au pieds d'un arbre aux racines noueuses, elle s'est mise à rêver d'un objet somptueux, rapide, vif, qui chevauche le vent et balaye la brume, enroulé de lierre, ornementé de pivoines avec un soleil aux 6 rayons, gravé à la terminaison du manche. Les motifs apparurent alors devant elle, sur le balais, "comme par magie".

C'était la première fois qu'elle faisait de la magie.
Ce fut, à n'en pas douter, l'un des plus beaux jours de sa vie.

Quelques années plus tard, elle reçut une lettre de l'école de sorcellerie Poudlard. De la fenêtre de sa chambre, elle se pencha pour attraper le hibou de Walter, coincé une branche en dessous d'elle. Tout ébouriffé après une semaine de vol, il tenait dans son bec la fameuse lettre, écrite à l'encre émeraude !

A Poudlard


J'apprends, je me balade dans les serres de botanique, je flâne à la lisière de la forêt pour essayer d'apercevoir un loup garou, je cherche les passages secrets disparus, mais mon balais me manque. A quand le Quidditch ?
Dernière modification par Ambre Ellesmera le 9 mai 2018, 20 h 07, modifié 2 fois.

Un oiseau ça vole. C'est tout.
Il faut parfois être impertinent pour être écouté.
Ambre Ellesmera - espiègle à plein temps

Ambre Ellesmera, 1ère année

Relations


Willie McCauley en première année chez les Serdaigle. Je l'ai rencontré très récemment au Comptoir du Chaudron Baveur

Mon cher Parrain, Duncan Jackson, préfet de la tour de Gryffondor. Quelqu'un de très serviable !

Héléna Méréga, nous entretenons une correspondance par hiboux, un RPG à venir sur notre rencontre !
Dernière modification par Ambre Ellesmera le 11 mai 2018, 23 h 42, modifié 4 fois.

Un oiseau ça vole. C'est tout.
Il faut parfois être impertinent pour être écouté.
Ambre Ellesmera - espiègle à plein temps

Ambre Ellesmera, 1ère année

RPG


A venir

Un oiseau ça vole. C'est tout.
Il faut parfois être impertinent pour être écouté.
Ambre Ellesmera - espiègle à plein temps

Ambre Ellesmera, 1ère année

Badges


Aucun pour le moment

Un oiseau ça vole. C'est tout.
Il faut parfois être impertinent pour être écouté.
Ambre Ellesmera - espiègle à plein temps