Encyclopédie

Inscription
Connexion

Astylla Shadowmoon, 1ère année, Gryffondor

HISTOIRE


Avant l’entrée à Poudlard…

21 juin 2032 – 22h55 – Coleraine, Irlande du Nord - Causeway Hospital


La nuit est tombée depuis peu sur le monde imprégné de la magie du solstice d’été. La première étoile apparaît dans le ciel au moment où deux cris retentissent dans la salle de travail. Le premier, empreint de soulagement ; le second, empli de vie. La sage-femme rassure le nouveau-né, le lave, et le confie à sa mère épuisée par deux jours de labeur. Un sourire éclaire son visage transpirant lorsqu’elle serre cette petite chose contre elle. Elle a déjà trois fils, mais il lui reste encore de la place dans son cœur pour sa petite fille. Son mari se penche vers elles, embrasse sa femme sur le front, le visage illuminé. Il tient un bouquet d’achillées à feuilles d’agératum, les fleurs préférées de son épouse, qu’il dépose sur la table de chevet.

« Alors ? Demande-t-il dans un souffle ému. Comment va-t-on l’appeler ? »

La femme regarde par la fenêtre. Aperçoit la lueur de l’astre. Elle tourne la tête vers sa fille et remarque la tâche de naissance en forme d’étoile. Ses yeux se posent ensuite sur les achillées.

Famille des asteraceae, pense-t-elle par réflexe.

Et alors, elle sait. Comme une évidence.

« Astylla, murmure-t-elle. Ma petite étoile. »

***


25 août 2036 – 20h32 – Bushmills, Irlande du Nord - Maison des Shadowmoon

Légère comme une plume du haut de ses quatre ans, la petite Astylla s’avance doucement sur le palier sans faire craquer les lattes du plancher. Elle aperçoit son grand frère, Derrien, perché dans l’escalier qui donne sur le rez-de-chaussée. Son doudou dans une main traînant derrière elle, elle s’arrête en haut des marches et jette un œil en bas. Son frère écoute attentivement les bruits de voix qui s’élèvent du salon où leurs parents discutent vivement en essayant de ne pas les réveiller.

Derrien se rend compte qu’Astylla est là. Il lui fait signe de retourner dans sa chambre, mais sa sœur reste obstinément sur le palier à le regarder. Elle est encore jeune, mais elle sait que quelque chose ne va pas. Elle n’a pas tout compris, mais la lettre que Derrien a reçue aujourd’hui semble être la cause d’un grand émoi. Voyant qu’elle ne compte pas retourner se coucher, Derrien met un doigt devant sa bouche pour lui signaler de ne pas faire de bruit, et Astylla hoche la tête en signe de compréhension.

« C’est de la folie ! Dit sa mère, incapable de cacher son angoisse. C’est le cinquième hibou qui lui apporte cette fichue lettre. Tu… Tu crois que quelqu’un nous fait une blague ?
- Je n’en sais rien. En tout cas, j’ai appelé la police pour signaler l’incident, et tu devines qu’ils m’ont rit au nez.
- Bien sûr, ça n’a aucun sens ! Une école de magie en Ecosse, des hiboux dressés pour apporter des lettres, c’est du grand n’importe quoi. Personne ne prendra ça au sérieux, moi la première.
- Je sais… Mais ma chérie… Tu as bien vu comme moi ce que Derrien arrive à faire.
- Je suis sûre qu’il y a des explications logiques à ces… Phénomènes.
- Elo… Tu es une experte en botanique. Les feuilles d’un chêne ne tombent pas aussi subitement, surtout en plein été, et encore moins sur la tête du gamin qui s’en prend justement à Derrien.
- L’arbre devait être malade…
- Et qu’est-ce que tu fais des assiettes qu’Aylan a fait tomber et qui auraient dû se fracasser sur lui, mais qui sont tombées partout sauf sur lui quand Derrien l’a rattrapé au vol ? Tu as vu comme moi l’accident, il y avait clairement un cercle sans aucun débris autour d’eux. Derrien l’a protégé, d’une manière ou d’une autre.
- Beaucoup de chance, voilà tout ! Tu ne vas pas sincèrement me dire que tu crois à ces… Inepties ?
- Je n’en sais rien… Mais tu ne peux pas nier qu’il se passe des choses étranges autour de lui.
- Qu’est-ce qu’on va faire ?
- Et si on jouait le jeu ?
- Qu’est-ce que tu veux dire ?
- Envoyons-leur une lettre en retour, quand le prochain hibou viendra déposer la lettre. Posons-leur des questions, demandons des preuves ou une entrevue. On verra bien ce qu’il se passera.
- D’accord… Et… Et si c’est vrai ? Qu’est-ce qu’on dit aux enfants ? Qu’est-ce qu’on fait ?
- Chaque chose en son temps. »

Les voix se taisent. Astylla n’a pas tout compris. Elle sait que ses parents sont inquiets pour son frère à cause des hiboux – qu’elle trouve si beaux ! –, mais elle ne saisit pas bien pourquoi. Derrien, lui, a l’air sombre et pensif. Il finit par remonter silencieusement les marches et la prend dans ses bras.

« Allez, Tylla. Au lit, chuchote-t-il à son oreille. Tu devrais dormir depuis longtemps. »

Astylla se blottit contre lui, rassurée par sa présence, et s’endort rapidement lorsqu’il la dépose dans son lit.

***


20 août 2038 – 15h26 – Bushmills, Irlande du Nord - Maison des Shadowmoon


Astylla ramasse une plume en s’extasiant : une nouvelle plume pour sa collection ! Elle la regarde plus attentivement et constate qu’il s’agit d’une plume de chouette blanche, comme celle que Derrien lui a déjà ramenée de son école. Il lui a expliqué que l’établissement se situe près d’une forêt et qu’il y a souvent des rapaces diurnes et nocturnes dans les environs. Elle est toujours triste de le voir partir pour son pensionnat, surtout qu’Aylan est moins gentil que lui avec elle, et que Cameron est toujours le nez plongé dans ses livres et ne s’occupe pas beaucoup d’elle.

Elle retourne en courant vers la maison pour montrer sa trouvaille à Derrien. Elle rentre dans la cuisine et voit alors Aylan en pleine discussion avec Derrien et ses parents. Ils s’interrompent en la voyant, mais elle remarque la lettre qu’Aylan tient dans ses mains. Elle leur montre tout sourire la plume, et Derrien l’emmène avec lui dehors pendant que les parents reprennent leur discussion avec Aylan.

« De quoi ils parlent ? Demande Astylla, qui comprend qu’on lui cache quelque chose.
- Ne t’inquiète pas, Tylla, répond Derrien. Aylan a juste été admis dans le même pensionnat que moi pour la rentrée.
- Il va partir, lui aussi ? S’indigne la petite. C’est trop nul ! Cameron aime pas jouer avec moi, il préfère lire. Au moins, Aylan veut bien jouer dehors, lui.
- Je comprends que tu sois fâchée, mais tu as toujours Gwenaëlle et Nolwen pour t’amuser, non ?
- Oui, mais elles s’intéressent pas aux plumes ou aux fleurs, sauf pour les mettre dans leurs cheveux. Et c’est pas pour jouer aux indiens en plus, donc c’est nul. Elles préfèrent rester dedans.
- Je suis sûre que tu peux les convaincre de venir jouer dehors avec toi, pour chasser les fées et trouver des trésors !
- Mais maman nous laissera pas y aller toutes seules, faut que toi ou Aylan vienne aussi.
- Me fais pas croire que ça t’empêche de sortir en douce ! Rigole-t-il en la chatouillant jusqu’à ce qu’elle explose de rire. Tu es prudente, au moins ?
- Oui ! Dit-elle avec son sourire édenté.
- Menteuse, va ! Sourit-il à son tour. Allez, viens. On va cueillir des bleuets pour faire une tarte.
- Oh oui ! »

***


25 octobre 2041 – 16h42 – Bushmills, Irlande du Nord – Sheans Horse Farm


Du haut de ses neuf ans – et du poney qu’elle chevauche en s’imaginant déjà chevalier –, Astylla n’écoute pas les instructions du moniteur et talonne l’animal à grand renfort de « yihaaa ! ». Le poney placide ne réagit pas plus que cela et continue d’avancer sur le petit sentier de la randonnée devant les autres. Soudain, la bête hennit, piquée par un taon, se libère du licou que son père maintient et s’élance à vive allure hors de portée. Submergée par l’adrénaline, Astylla s’accroche à la crinière du poney, qui s’arrête net. L’élan lui fait vider les étriers et la propulse droit sur un petit tas de rochers. Elle tend les bras, et soudain les rochers roulent plus loin, comme repoussés par le vent. Elle tombe et amortit la chute, mais ses dents s’entrechoquent et elle sent qu’elle s’est ouvert la lèvre inférieure. Son père surgit derrière elle à ce moment-là et la relève.

« Astylla, tu n’as rien ? S’inquiète-t-il en l’examinant.
- Aïe, dit-elle en sentant le goût du sang dans sa bouche. C’est rien, papa. »

Elle n’a rien et ne pleure même pas, même si elle recule en voyant approcher le poney désormais calmé, mais son père la dévisage intensément.

« Eh bien. On dirait que tu auras droit au pensionnat, toi aussi.
- Il y a des cours de cornemuse là-bas aussi ?
- Aucune idée, ma citrouille. »

***


16 avril 2043 – 14h08 – Bushmills, Irlande du Nord – Chaussée des Géants


C’est bien la centième fois qu’elle vient ici, mais elle ne s’en lasse jamais. La vue de ces gigantesques marches de basalte formant un escalier digne des géants des légendes irlandaises l’émerveille à chaque fois. Et cette fois-ci, elle est venue toute seule, en cachette, et la magie du lieu est rehaussée par l’excitation et le frisson de l’aventure en solo. Elle laisse libre cours à son imagination et se déguise mentalement en son héros préféré pour se lancer dans l’exploration des colonnes de roche. Le trésor convoité se trouve dans les hauteurs, là où les petits pingouins nichent. Elle avait déjà leur plume, mais en jouant avec la semaine passée, elle a pris feu, et il faut qu’elle en récupère une nouvelle.

Le temps est au beau fixe, mais les rochers sont glissants de la pluie de la matinée. Elle se lance néanmoins dans l’escalade des premiers rochers. Arrivée au sommet du premier, elle fait semblant de lire une carte au trésor et s’exclame :

« Là-bas, Sire Gauvain ! La relique est à portée de main, foi de Percival ! »

Elle continue son exploration des lieux, glisse et se ripe les mains, salit ses vêtements, déchire son pantalon, mais rien ne l’arrête, et elle trouve enfin le Saint Graal au cœur d’un nid abandonné récemment. Toute heureuse de son acquisition, elle redescend vivement et entreprend de rentrer chez elle. En chemin, son attention papillonne d’une pierre à un insecte en passant par des graines qu’elle s’amuse à nommer. Elle en ramasse pour en offrir à sa mère et ses frères, lorsqu’ils rentreront du pensionnat.

Quand elle finit par rentrer, ses parents sont paniqués par sa disparition et la sermonnent longtemps.

« Tu ne peux pas partir comme ça sans prévenir ! La gronde sa mère. On s’inquiétait pour toi !
- Je m’ennuyais, répond-elle sans se démonter. C’est nul de rester ici toute seule le weekend.
- Je sais que tes frères te manquent, dit son père en se calmant. Mais tu nous as fait peur. S’il t’était arrivé quelque chose… Tu aurais pu te blesser !
- Regarde-toi, tu es dans un état !
- Je voulais récupérer une autre plume, la mienne a brûlé.
- Brûlé ? S’inquiètent-ils de nouveau, perplexes.
- Oui, je jouais avec, et elle a pris feu. J’en voulais juste une nouvelle. »

Ses parents se regardent. Sa mère soupire.

« Tu avais raison, Tristan. Du feu… Ça aurait pu mal tourner. Je crois qu’il est temps de lui expliquer. »

21 juin 2043 – 10h56 – Bushmills, Irlande du Nord – Maison des Shadowmoon


Astylla relit sa lettre une énième fois. Elle a beau savoir depuis plusieurs mois que le fameux « pensionnat » où sont allés tous ses frères est en réalité Poudlard, une école de sorcellerie réputée dans le monde entier, et que la magie est réelle… L’effet est toujours électrisant ! Depuis que ses parents lui ont expliqué leur découverte du monde des sorciers avec Derrien, elle avait toujours conservé un doute : celui qu’elle ne serait pas à la hauteur de ses frères, tous trois admis à l’académie en Ecosse, et qu’elle serait à jamais exclue. Le soulagement de lire qu’elle aussi, d’une certaine manière, est « spéciale », l’étreint à chaque mot qui défile sous ses yeux pétillants d’impatience. Dire qu’ils lui avaient caché l’existence de la magie toutes ces années ! Pour la « protéger » et lui « assurer une vie aussi normale que possible, dans le cas où elle se révèlerait ‘‘banale’’ » !

Derrien vient d’être diplômé, Aylan et Cameron sont toujours étudiants, mais malgré tout, Astylla ignore tout du monde magique et se sent à la fois impatiente de faire ses preuves et nerveuse à l’idée de passer pour une idiote ou une moins que rien. En vacances, ses frères lui expliquent ce qu’ils savent de Poudlard, et elle se montre extrêmement curieuse de sa future vie de sorcière. C’est un nouveau monde qui s’ouvre à elle, et les jours qui la séparent de son premier jour à Poudlard semblent durer une éternité.

Enfin, le jour des emplettes arrive, puis celui d’embarquer à bord du Poudlard Express, voie 9 ¾, et Astylla met un point d’honneur à se débrouiller sans Aylan et Cameron lors du premier jour.

1er septembre 2043 – 19h30 – Poudlard, Ecosse – Grande Salle


« Astylla Shadowmoon ! »

Le cœur d’Astylla se met à battre à toute vitesse lorsque les syllabes formant son nom sont prononcées dans la Grande Salle. Déjà debout au milieu des futurs élèves, elle s’avance en levant la tête vers l’estrade. Peu importe la Maison où elle atterrira, elle sait qu’elle y trouvera sa place : Derrien était à Poufsouffle, Aylan est à Serpentard et Cameron à Serdaigle.

« Tiens ! Une autre Shadowmoon, lui dit le Choixpeau dans le creux de l’oreille. Je sens une grande loyauté, une personne digne de confiance pour ceux qui la méritent. Peut-être une Poufsouffle comme l’aîné, Derrien ? Quoique… Pas une grande altruiste non plus, et un peu rancunière, n’est-ce pas ? Je devine en toi une lectrice assidue… Hum, non, trop dissipée et pas assez sérieuse pour une Serdaigle… Je sens l’ambition en toi, le désir de faire tes preuves, un mépris des règles, de l'effronterie et une grande propension à mentir avec facilité. Tu ferais une bonne Serpentard, comme ton frère Aylan, à n'en pas douter... Hum, je vois que l'idée de lui ressembler autant ne te plaît pas... Où te mettre alors ?
- Peu importe, répond-elle entre ses dents. Je n’ai peur d’aucune maison !
- Je vois… Très bien… Ce sera donc… GRYFFONDOR ! »

Depuis l’entrée à Poudlard…


A venir une fois les RP lancés !

DESCRIPTION


Général

Nom : Shadowmoon
Prénom : Astylla (vient du latin Aster qui signifie « étoile », mais qui en botanique désigne aussi les plantes de la famille des asteraceae)
Date de naissance : 21 juin 2032
Nationalité : Irlandaise
Langues : Anglais
Baguette : Bois de noyer – 35,6 cm – Cœur en ventricule de snallygaster

Caractère du personnage

Général : De manière générale, Astylla est un véritable feu follet, une petite boule d’énergie qui ne tient pas en place, s’ennuie rapidement, aime explorer de nouveaux lieux et essayer de nouvelles expériences. Elle est curieuse, rêveuse, créative, optimiste, courageuse, déterminée, digne de confiance d’un côté, impulsive, impatiente, étourdie, obstinée, effrontée, susceptible, rancunière et désordonnée de l’autre. Le fait d’avoir trois frères aînés lui a donné l’habitude d’être avec des garçons plus qu’avec des filles, et surtout l’envie de se démarquer et de faire ses preuves, lui conférant un caractère plutôt combattif pour parvenir à se faire entendre dans la fratrie. Elle n’a pas peur de se salir les mains, au sens propre comme au figuré.

Qualités :
- Curiosité
- Créativité, imagination
- Sens de l’improvisation
- Ténacité
- Optimisme, énergie
- Goût pour l’aventure
- Fiabilité
- Courage

Défauts :
- Impulsivité, imprudence, impatience
- Etourderie
- Difficulté à rester concentrée
- Obstination
- Effronterie
- Susceptibilité, fierté
- Manque d’organisation
- Rancune

Aime :
- Les fudges irlandais, le fried bread au petit déjeuner, la blueberry pie et l’irish stew
- Explorer, faire des chasses au trésor
- Imaginer des histoires et des aventures
- Lire des contes, légendes et aventures épiques
- Epier les animaux dans la nature, surtout les oiseaux et les renards
- Les fleurs, surtout les coquelicots
- La cornemuse, dont elle a appris à jouer
- Les danses traditionnelles celtiques
- Se déguiser et jouer un rôle
- Ses frères, surtout Derrien

N’aime pas :
- Rester sans rien faire, s’ennuyer
- Le fromage en général, le porridge, les carottes
- La pluie, car cela l’empêche de sortir dehors
- Les brutes
- Les chevaux, après un accident de poney qui lui a valu sa petite cicatrice sous la lèvre inférieure
- Les mathématiques
- Etre seule trop longtemps
- Qu’on la prenne pour une gamine
- Les personnes qui se laissent marcher sur les pieds
- Son frère Aylan, souvent

Préférences :
- Couleur : Vert
- Animal : Renard
- Chiffre : 6
- Plat : Blueberry Pie
- Musique : Two Steps From Hell
- Livre favori : Les histoires autour d’Arthur Pendragon
- Sport favori : Escalade et danse traditionnelle
- Instrument de musique : Cornemuse

Apparence physique du personnage

Général : Plutôt petite et maigrelette pour son âge
Condition physique :
- Points forts : Vivacité – Agilité – Discrétion
- Points faibles : Force – Endurance
Age : 11 ans, née le 21 juin 2032
Taille : 1m42
Poids : 32kg
Visage : Ovale – Fin – Menton pointu – Grand front – Oreilles un peu décollées
Cheveux : Roux dit « incandescent » – Bouclés – Longs (un peu plus bas que les épaules) – Sourcils roux
Yeux : Bleu marine – Grands – Cils très sombres
Teint de peau : Pâle – Tâches de rousseur sur le nez, les joues et les bras
Particularités physiques spécifiques : Cicatrice sous la lèvre inférieure, souvenir d’une chute – Tâche de naissance en forme d’étoile à huit branches sur le bras gauche qui lui a valu son prénom
Dernière modification par Astylla Shadowmoon le 14 mai 2018, 0 h 19, modifié 7 fois.

Astylla Shadowmoon, 1ère année, Gryffondor

RELATIONS


Famille du personnage

Tristan Shadowmoon : Père d’Astylla, 48 ans, Moldu, Irlandais. Son nom signifie « Tonnerre », mais c’est un homme doux et passionné par son métier. Il s’énerve rarement, mais lorsque c’est le cas, c’est comme le tonnerre qui se déchaîne, et mieux vaut être à l’abri. Il est historien spécialisé en cultures celtes, bretonnes et gaéliques. Il partage son temps entre l’enseignement de l’Histoire à l’Université Ulster et la rédaction d’ouvrages de recherche publiés dans le monde moldu. Sous l’impulsion d’Astylla et de son imagination débordante, il a récemment entrepris la rédaction d’un premier roman s’inspirant des légendes celtiques et arthuriennes. Découvrir la magie a changé sa perception du monde et lui a donné une autre vision de l’histoire qu’il étudie.

Elowen Shadowmoon : Mère d’Astylla, 46 ans, Moldue, Irlandaise. Son nom signifie « Orme », arbre associé à la générosité, et lui correspond bien, car elle est devenue botaniste spécialisée dans l’étude de la flore britannique. Au départ employée au Jardin Botanique National d’Irlande, elle a changé de voie en épousant Tristan et travaille aujourd’hui comme consultante régionale auprès des agriculteurs, fleuristes et pépiniéristes. C’est une femme forte et déterminée, exigeante mais généreuse. Découvrir la magie en voyant que ses quatre enfants sont des sorciers fut un coup dur, mais elle a su tirer parti des connaissances botaniques de ses fils pour son propre métier.

Derrien Shadowmoon : Frère aîné d’Astylla, 18 ans, Sorcier né-Moldu, Irlandais, diplômé de Poudlard, anciennement Poufsouffle (PNJ). Son nom signifie « Chêne », car il était très grand et costaud à la naissance, et il s’efforce d’en être digne en se montrant responsable et mature. L’aîné de la fratrie a toujours pris à cœur d’être raisonnable, protecteur et juste envers ses cadets. Il s’est ainsi rapidement tourné vers un métier au Ministère de la Magie, où sa fiabilité, sa droiture et son sens du devoir lui assureront sûrement un futur prometteur.

Aydan Shadowmoon : Deuxième frère d’Astylla, 16 ans, Sorcier né-Moldu, Irlandais, étudiant de 6ème année à Poudlard, actuel Serpentard (PNJ). Son nom signifie « Feu », car il a les cheveux roux les plus flamboyants de la fratrie, et son caractère semble en effet bien trempé. Par opposition avec son frère aîné, Aydan brûle littéralement d’une grande ambition et s’emporte facilement. Il est susceptible et fier, mais rusé et stratège, et pense s’orienter lui aussi dans une carrière politique. Il ressemble plus à sa mère.

Cameron Shadowmoon : Dernier frère d’Astylla, 14 ans, Sorcier né-Moldu, Irlandais, étudiant de 4ème année à Poudlard, actuel Serdaigle (PNJ). Son nom signifie « Rivière », car sa mère a accouché prématurément au bord d’une rivière. Il en a pris certaines caractéristiques, telles qu’une grande sincérité et transparence dans son attitude, ainsi qu’une éloquence fluide et une pensée claire comme de l’eau de roche. Plutôt solitaire, il est le plus studieux de la fratrie et ressemble le plus à son père des 4 enfants. Il s’intéresse énormément à l’étude des Moldus et souhaite en faire son métier plus tard.

Amis du personnage

Nolwenn Branagh : 11 ans, Moldue, amie de primaire d’Astylla.

Gwenaëlle Cahill : 11 ans, Moldue, amie de primaire d’Astylla.

Ennemis du personnage

Aucun pour le moment.

Connaissances du personnage


Aucune pour le moment.
Dernière modification par Astylla Shadowmoon le 14 mai 2018, 0 h 20, modifié 1 fois.

Astylla Shadowmoon, 1ère année, Gryffondor

LIENS RPG


Aucun pour le moment.


BADGES


Aucun pour le moment.