Encyclopédie

Inscription
Connexion

Aria Sawyer, 1ère année, Gryffondor

HISTOIRE


Avant l'entrée à Poudlard...

28 février 2032 - 4h10 - Aylesbury, Angleterre - Maison des Sawyer

C'était un nuit de pleine lune ; il faisait froid et humide, mais le ciel était relativement dégagé, malgré quelques légers nuages. La ville d'Aylesbury était plongée dans le noir et le silence ; il est vrai qu'à cette époque de l'année, les habitants se cloîtraient chez eux, de telle sorte qu'un étranger aurait pu croire cette ville inhabitée si de la fumée ne sortait pas de toutes les cheminées.

Une petite maison quelque peu excentrée semblait pour autant agitée. Les lumières étaient allumées, tous les volets n'étaient pas fermés, et l'on pouvait voir des gens remuer à l'intérieur. En tendant l'oreille, il était possible d'entendre une femme hurler...

" Tu y es presque Lucie, encore un petit effort, elle est presque sortie!"

La sueur ruisselait sur le front de la femme, et il était possible de voir qu'elle mettait vraiment tout son cœur à l'ouvrage, et ce malgré la douleur qu'elle ressentait. Lucie avait commencé à avoir des contractions en début de soirée, mais ne s'en était pas inquiétée pour autant ; cela faisait quelques jours que cela durait, et le bébé n'était pas prévu avant deux semaines. Mais ce soir là, elle avait perdu les eaux de manière si soudaine et inattendue. Les contractions étaient telles qu'elle ne pouvait se déplacer : il fallait qu'elle accouche chez elle. Et elle était paniquée à l'idée de mettre au monde sa petite fille dans sa maison ; que ferait-elle s'il y avait un problème ? La tension et le stresse qui montait en Lucie ne facilitait pas l'accouchement... il fallait qu'elle se détende, dans la mesure du possible. Un dernier effort et ça serait bon. Elle devait le faire pour sa famille.

Soudain, un hurlement jailli d'un petit corps tout agité ; cette petite fille venait de pousser son premier cris, un cris plein de vie et d'énergie! Sur son crâne, il était possible d'apercevoir plein de petits cheveux noir, dressés comme les pics d'un hérisson. Elle était couverte de sang, mais ses parents n'en avaient que faire ; elle était si belle, si fragile et si forte à la fois. Leur petit ange était enfin venue au monde.

Henry félicita sa femme et embrassa sa petite fille sur le front, puis il quitta la pièce. Il revint quelques minutes plus tard, mais lorsqu'il ouvrit la porte, derrière lui se tenait un petit garçon blond.

"Tu veux rencontrer ta petite sœur, Charlie?"

Charlie s'approcha alors de sa sœur : "Elle s'appelle comment?"

"Aria, lui répondit sa mère, Aria Zoélie Sawyer."

Charlie s'approcha doucement du nouveau né, cette petite chose qui semblait si fragile et si précieuse, et l'embrasse délicatement sur le front : "Ne t'en fais pas, je serais toujours là pour toi."

***


16 juillet 2038- 14h32 - Ayelesbury - Maison des Sawyer

"Chut! Il est juste là... Doucement... Doucement... Je te tiens!"

Victoire! Charlie vient d'attraper un gnome ! C'est le dixième aujourd'hui. Il est vraiment trop fort mon frère, il attrape tous les gnomes dans le jardin. C'est toujours lui qui gagne, il en attrape toujours plus que moi. Je perds toujours à ce jeu, c'est pas juste. Moi j'en ai eu que deux aujourd'hui...Je voudrai être plus grande pour en attraper plus, je voudrai être aussi douée que mon grand frère!

Voyant que je faisais la moue, Charlie s'approcha de moi: " Tu sais quoi, on en a attrapé assez. Maintenant, on va les lancer par dessus la clôture! A toi l'honneur sœurette!"

***


19 novembre 2040 - 21h12 - Ayelesbury - Maison des Sawyer

La soirée était bien entamée ; la joie et le bonheur avait remplie la maison des Sawyer tandis que Lucie jouait un aire joyeux avec son violon. Aria adorait quand sa mère jouait du violon parce que toute la famille était là : son père qui chantait et son frère Charlie qui l'a faisait danser au rythme de la musique. Tous deux virevoltaient, et Aria ne pouvait s'empêcher de rire aux éclats. Sa vie était si parfait, si harmonieuse, si heureuse. Elle avait tout ce dont elle avait besoin : une mère et un père aimant, un frère protecteur et attentionné, et une famille qui la comblait de joie. La vie était parfaite ainsi, et rien ne viendrait troubler ce bonheur si pur et si intense.

***


21 juin 1941 - 19h43 - Aylesbury - Maison des Sawyer

Le soleil commençait à se coucher, et le froid arrivait. Aria qui avait passé sa fin d'après-midi dehors à jouer dans les prés aux alentours de sa maison décida de rentrer. Elle était de si bonne humeur ; c'était le week-end, son père allait rentrer pour le dîner. En plus, l'année scolaire se terminait, ce qui indiquait que Charlie allait bientôt rentrer à la maison! Et elle ne jouerait plus seule dans les prés et ne chasserait plus le gnome sans son compagnon de jeu préféré. L'été s'annonçait joyeux.

Aria ouvrit la porte de la maison : "Mamaaaaaaaaaaaaan je suis rentrée!". Elle retira ses chaussures pleine de boue, mais ne les rangea évidemment pas au placard, comme à son habitude. Sa mère lui fera la remarque un peu plus tard, mais finirait par les ranger, à quoi bon s'embêter.

"Maman, t'es où? J'ai faim quand est ce qu'on mange?" Alors qu'Aria entra dans le petit salon, elle vit sa mère effondrée sur le canapé ; elle ne pleurait pas vraiment, mais c'est comme si on venait de lui assommer un coup. Le sourire d'Aria s'estompa et elle se figea à l'entrée. Lorsque sa mère la vit, Aria eu la sensation qu'un vent glacial venait de s'infiltrer dans la maison et traverser tout son être. Quelque chose n'allait, Aria ne savait pas quoi, mais elle avait peur ; elle n'avait jamais vu sa mère ainsi.

"Aria, chérie, vient t'asseoir à côté de moi."

Aria écouta sa mère et s'installa sur le canapé. Sa mère lui prit la main et la regarda dans les yeux. Lucie n'était pas le genre de femme à fuir une conversation, aussi pénible soit elle. Elle affrontait la réalité telle qu'elle se présentait, mais avait un don pour ajouter une note sucré à tout plat amer. Mais ce jour là, elle ignorait comment s'y prendre avec sa fille, sa précieuse petite fille, si pleine de vie et d'entrain, elle qui souriait tout le temps, qui riait dès que l'occasion se présentait. Comment allait-elle réagir en apprenant la terrible nouvelle?

"Aria, je viens de recevoir un appel du bureau de Londres. C'est au sujet de papa."

A l'écoute de ce mot, "papa", Aria eu un pincement au cœur. Au fond d'elle, elle connaissait la suite de l'histoire, mais elle ne voulait pas l'entendre. Elle refusait de l'entendre, ce n'était pas possible. Son père, un homme fort et vaillant, qui n'a peur de rien, qui affronte tout avec serin et sérénité, qui aime et adore sa famille ; cet homme était invincible, rien ne pouvait lui arriver.

"Aria, ton père a été tué par des mangemorts. Il ne reviendra pas."

Ce jour là fut le dernier jour où Aria éprouva cette sensation de bonheur sans fin. La vie qu'elle avait connue était terminée, et la joie qui autrefois faisait partie intégrante de sa vie laissa place à la solitude, la rancœur et la haine.

***


1er septembre 2043 - 19h30 - Poudlard, Ecosse - Grande Salle

Aria cherchait désespéramment Charlie dans la Grande Salle, mais en vain. La foule était trop dense, tout les visages étaient tournés vers les nouveaux élèves et le Choixpeau...

"Aria Sawyer."

A l'écoute de son nom, l'esprit d'Aria se figea. Ne s'était-elle pas promis que rien ne viendrait compromettre la perfection de ce jour  ? En quoi la décision du Choixpeau pouvait être si déterminante de son bonheur ?

« Hum... Sawyer.... Sawyer... Une famille pleine de surprise, une famille aux multiples facettes et multiples couleurs, une famille grandement diversifiée. Je vois en toi beaucoup d'ambition... Cette volonté de vouloir découvrir la vérité sur la mort de ton père... Ce recul sur la nécessité d'agir de manière réfléchis avec de l'expérience... Cette détermination de protéger ta mère et ton frère à tout prix... Chacune de ces maisons t'apporterait ce que tu cherches, ce dont tu as besoin... Pourtant, mon choix se portera sur l'une d'elle ... Gryffondor ! »


Après l'entrée à Poudlard...

A suivre selon les RP à venir...



DESCRIPTION


Général

Nom : Sawyer
Prénom : Aria (de l'italien mélodie ou air de musique).
Date de naissance: 28/02/2032.
Nationalité: Anglaise (née d'un père anglais) et Française par droit du sang (née d'une mère française).
Lieu de naissance: Aylesbury, Angleterre.
Lieu de résidence actuelle: Aylesbury, Angleterre. Chez son oncle paternel.
Langues parlées: Anglais, Français, Espagnol.
Baguette : 27,5 cm en bois de cerisier et ventricule de dragon.

Caractère du personnage
Aria est une personne pleine d'énergie et de vivacité, extrêmement curieuse et intéressé par le monde qui l'entoure. Elle est en quête constante d'aventure et de nouvelles rencontre. Elle est très attachée à sa famille et les personnes qu'elle aime, et ferait n'importe quoi pour eux. De nature altruiste, elle aime aider les autres, malgré une timidité très marquée. Elle reste une personne forte et indépendante, avec un caractère bien trempée ; quand elle a une idée en tête elle reste déterminée. Elle peut aussi être colérique, voire capricieuse. Depuis la mort de son père, elle a tendance à se renfermer sur elle même et faire preuve d'une auto-dévalorisation.

Qualités: curiosité, indépendance, détermination, compassion, altruisme, ouverture d'esprit, ténacité, sincérité, courage, fiabilité, énergie, sens de l'organisation et du travail d'équipe.

Défauts : auto-dévalorisation, obstination, susceptibilité, rancune, timidité, renfermement sur soi même, indépendance (et oui, c'est aussi un défaut par moment).

Aime : la musique et le violon, la nuit (les étoiles et la lune), le sport (le Quidditch surtout), les créatures magiques, le lancé de gnomes, voyager, passer du temps en famille, rêvasser, la lecture.

N'aime pas : la solitude, la rancœur, la haine, la vengeance, l'impuissance, la peur, les trolls et les araignées.


Apparence physique
Relativement petite de taille, de morphologie normale et musclée.
Les cheveux long et ondulés/bouclés, couleur châtain avec de léger reflets roux et blonds.
Yeux bleus, grands, cils longs et sombres.
Teint légèrement bronzé, avec quelques tâches de rousseur.
Visage rond et sourcils en pagaille.
Cicatrice sur le bras droit qu'elle s'est faite en jouant avec son frère Charlie.


Aria Sawyer
"Ce qui compte, ce n’est pas la naissance, mais ce que l’on devient."
"Ce sont nos choix qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes."