Encyclopédie

Inscription
Connexion

Franz Suisei, première année

Avant Poudlard :



             Physiquement, sans être chétif, Franz ne ferait pas peur à grand monde… Il est assez petit et sec, mais est très endurant grâce à son travail à la ferme. Ses cheveux sont sans cesse en batailles, il a autre chose à penser que la coiffure ! Jusqu’à Poudlard, il restera blond comme les blés. Un sourire enjôleur se dessine constamment sur son visage, sourire qu’il a travaillé pour échapper à certaines punitions… Ses yeux sont sa particularité, et, même s’il a tendance à les oublier car il ne les voit pas, les autres remarquent cela en premier : ils sont vairons, l’un bleu, l’autre marron !


               Né dans la campagne environnant le village de Clifden, en Irlande, Franz a toujours vécu parmi les moldus. Il passa toute son enfance à parcourir les champs, forêts et plages en recherche d’aventure ! Ces escapades l’amenèrent vite à s’intéresser à la nature, et particulièrement au vivant. Depuis ses huit ans, Franz n’a de cesse d’observer tous les animaux et végétaux qu’il croise. Ses parents lui ont appris très vite à respecter les espèces sauvages.


              « On peut regarder la nature sans la ramener chez nous ! » lui disait sa mère. Son père, quant à lui, généralement caché derrière sa mère, arborait un sourire malicieux, une fleur fraîchement arrachée  à la main, et articulait sans son : « Ne lui dit pas, je vais en replanter une », accompagné d’un clin d’œil.


              La mère de Franz se prénomme Karlina, moldue d’origine allemande, elle n’est venue s’installer dans une petite ferme irlandaise que deux ans avant la naissance de Franz. Le père de Franz, Braonáin, a toujours vécu en Irlande. Pour de nombreuses raisons qui lui appartiennent, il a très vite pris ses distances avec le monde des sorciers. Il devint alors « scientifique expérimental » chez les moldus, c’est du moins ce qu’il dit à son fils. Mais Franz voyait bien que ses expériences se résumaient à de nombreuses explosions multicolores !
                C’est lors d’une de ses « expéditions » que Braonáin rencontra Karlina et décida de rester quelques années en Allemagne à ses côtés. Plusieurs raisons à cet attachement si rapide : l’amour, bien sûr, mais surtout Laoise, la grande sœur de Franz. C’est sous l’impulsion de son oncle paternel que toute la famille revint s’installer en Irlande.


             Franz est donc né en Irlande, ne gardant d’allemand que son nom et les quelques expressions du langage agricole que sa mère emploie toujours. Mais pour lui, son pays est le pays du vert, de la Saint Patrick, mais surtout des leprechaun ! Il apprit donc rapidement le gaélique, que son oncle lui enseigna avec ferveur, lui rappelant jusqu’à sa mort ô combien l’Irlande des sorciers était toute puissante.  Son père, quant à lui, lui transmit le langage scientifique des moldus, ou, tout du moins, quelque chose qui s’y apparente…

           D’un caractère assez solitaire, Franz n’est pas vraiment timide. Il est juste un peu trop tête en l’air pour se soucier d’avoir des amis. Et en effet, plus d’un se sont détournés de lui car ils ne les prenaient pas en compte. Mais bon, pour observer les animaux, il vaut bien mieux être seul ! De plus, la présence des autres peut empêcher de réfléchir, même si Franz a une réelle capacité d’abstraction, être seul, c’est quand même plus simple ! Sans cesse plongé dans ses pensées ou ses observations, il lui arrive fréquemment de réfléchir à haute voix, donnant l’impression de parler, ou plutôt grommeler, des choses incompréhensibles à des êtres imaginaires.


                Pendant de nombreuses années, on ne savait pas si Franz allait devenir sorcier comme sa famille paternelle ou restait simple moldu. Cela hanta les nuits du garçon pendant des années : savoir qu’il existe un monde magique et ne jamais pouvoir y accéder… Son père refusait de lui enseigner la magie, sa mère n’y connaissait rien, et son oncle, le seul passionné de sorcellerie, était mort avant de pouvoir lui apprendre quoi que ce soit.

            Heureusement, à ses neufs ans, ses premiers pouvoirs se sont développés. Franz se baignait fréquemment sur les plages d’Inishmore. Là bas, il jouait à relancer au large les méduses échouées sur le bord –les violettes seulement, car les marrons, elles piquent !-. Un jour où Franz fut inattentif, donc une journée normale, il se laissa bercer par les vagues en faisant la planche. Mais il ne se rendit compte que trop tard que le courant l’avait entraîné plus au large. Pris de panique, il essaya de nager vers la rive, mais impossible de la rejoindre… Il lutta vainement et s’épuisa rapidement. Une  vague plus haute que les autres le submergea et il crut ne pas s’en sortir. C’est à ce moment qu’il remonta comme un bouchon et que son corps se mis à flotter comme du liège, tout en restant sec. Son oncle vint le récupérer en balai, la mine réjouie, le congratulant à l’excès. C’est d’ailleurs le seul souvenir que Franz gardera de cet homme.
Les jeux étaient enfin fait : Franz allait pouvoir satisfaire toutes ses passions et devenir un animagus magizoologiste !



A Poudlard :



        Franz est arrivé dans un monde complètement nouveau pour lui. La magie des lieux, toutes ces choses qui bougent et remuent dans tous les sens, animées par la sorcellerie, font briller les yeux du jeune garçon. Il passe la plupart de son temps à se promener dans les couloirs et le parc pour observer tout ce qui bouge, vivant ou non !

          Lors de la répartition, il est envoyé à Poufsouffle, cela ne lui fit ni chaud ni froid car il ne comprenait toujours pas pourquoi les élèves étaient séparés dans différentes maisons… Mais il fut content d’être associé à un blaireau dont la curiosité n’est plus à démontrer !

            A peine arrivé, Franz se fit de nombreux amis avec qui il partagea quelques aventures, ou quelques bêtises à commettre… Très heureux d’être ici, Franz commença à vouloir intégrer les prétendues valeurs de sa maison, et se mit en tête d’aider tout le monde et de considérer chacun comme son ami. Malheureusement, essayant d’aider une de ses camarades, il se rata complètement et fit tout l’effet inverse. Celle-ci le quitta à recours de grands cris, larmes, et quelque chose comme de la haine. C’est à ce moment qu’une voix parvint dans la tête de Franz, celle de son oncle, qui le railla, en gaélique, et avec dédain : « Un Suisei n’aime pas aider et ne veut pas d’amis, on n'est pas fait pour ça ». Franz lutta contre cette voix, mais, les jours passant, les rencontres se faisant, il comprit finalement que son oncle avait raison. Il répara son erreur auprès de la jeune fille, comme pour repartir de zéro, et en profita pour retourner à sa couleur naturelle : il arborait de nouveau sa chevelure blanche, symbole des Suisei, avec fierté. Cependant, il ne comptait pas ne plus se faire de relations : c’était décidé, Franz passera sa vie à feindre des relations, des sentiments, pour pouvoir profiter des autres sans qu'ils le sachent.


           Enfin, il savait pertinemment que ce serait un travail de longue haleine, à 11 ans, il est dur de se couper de tous sentiments, il le ferait petit à petit tout au long de sa vie. Sa plus grande crainte étant de ne jamais pouvoir se passer d’une certaine personne…

Je ne t'aime pas trop.

Franz Suisei, première année

Les relations Franziennes


En rose : amitié durable
En bleu marine : camaraderie
En violet : de l'amour à la haine, va savoir !


Gryffs Sorrow : Celui sur qui il faut compter pour se faire embrigader dans des ennuis ! Dans le même dortoir que Franz, ces deux là s’échinent à le retourner !


Herminie Peers : Très gentille, assez discrète, Franz l’aime bien car elle accapare beaucoup Gryffs, ce qui lui permet d’être tranquille ces moments-là.


Eden Lyn : Elle aurait pu être une amie mais… Franz lui a coloré involontairement les cheveux en bleus ! Des relations très tendues, mais peut être que cela se passera mieux dès qu’il lui aura rendu sa couleur. En tout cas, il l’espère…


Cassandre Mcwood : Celle sur qui on peut comptait ! Vu qu’il est tête en l’air, Franz est bien content de pouvoir lui poser des questions sans arrêt sur les devoirs ou la géographie du château. Sa patience est légendaire mais Franz sait qu’elle obtient ce qu’elle veut. D’ailleurs, pourquoi le regarde-t-elle comme cela ?


Andrew Jones : Un autre passionné d’animaux fantastiques avec qui il fut heureux (ou presque) de tomber nez à nez avec des Cynospectres !


Lucy Wood : Assez timide selon Franz, mais sûrement parce qu’ils n’ont pas souvent l’occasion de discuter. Elle a l’air gentille, pour la connaître mieux, rien de plus simple, il n’y a qu’à l’inviter à venir à la maison cet été !


Cassiopée Malory : Peut être la première personne qu’il a rencontrée dans le train pour venir à Poudlard. Tous les deux passionnés de chocolat, ils s’entendent vite très bien et se croisent souvent dans le château ! Et puis, elle ne s’offusque pas des maladresses de Franz, et ça, c’est appréciable !


Lys Darkmoon : Encore une passionnée d’animaux fantastiques ! Franz l’a tout juste rencontrée dans le lac, elle a l’air rigolote même si elle donne l’impression d’être toujours prête à fuir !



Mad Mal : Franz apprécie cette jeune fille car elle ne mâche pas ses mots. Même si son caractère risque de lui taper sur les nerfs, il est content qu’elle le rejoigne dans les mauvais coups de Gryffs.
Dernière modification par Franz Suisei le 15 juin 2018, 18 h 08, modifié 1 fois.

Je ne t'aime pas trop.

Franz Suisei, première année

Mes RPG


Terminés :


Voyage et amitié : Franz rencontre des camarades pour son premier trajet à Poudlard.

On m'a volé dans les plumes : Où Cassandre vole honteusement l'éventail en plumes de Franz, et où Eden la soutient dans ce méfait !

Rencontre sous les arbres : Franz retrouve les élèves qui l'avaient rencontré dans le train, pour une petite discussion sous les arbres.

Nouvel an chinois  et  Une soirée de feu : Franz va apprendre à connaître un peu plus ses camarades, de la manière la plus simple qui soit : en recherchant des dragons !

Une vérité qui éclate : Franz veut aider son amie Eden Lyn en créant un chocolat goût endives, pour l'offrir à leur ancien DDM. Malheureusement, petit dommage collatéral de sa décoction : un nuage de fumée colore les cheveux d'Eden en bleus... C'est ici que Franz décidera de ne plus aider autrui.

Concert des Wand N'Eagles : Danser un peu pour se défouler, pourquoi pas...



En cours :

Discordance : Franz rencontre Mad Mal, elle n'a pas l'air de bonne humeur...

Il était une fois : Franz croise Cassiopée Mallory, lui jette du chocolat, et plonge dans le lac. Il y rencontre Lys Darkmoon, une autre passionnée d'animaux fantastiques !

Elle n'aime pas le blanc : Franz aperçoit Lucy Wood et Cassiopée Mallory à l'infirmerie, il n'est pas du tout sur la même longueur d'ondes !

Comme les 6 doigts de la main : Gryffs Sorrow entraîne Franz à commettre une bêtise dont il ne sait rien, d'autres compères vont les rejoindre...

Des souvenirs plein les cheveux : Eden Lyn propose à Franz de réparer son erreur et de lui rendre sa rousseur naturelle. Il s'exécute et va rencontrer une partie de sa famille ! (Franz y retrouve aussi ses cheveux blancs)

Rencontre à la volée : Franz fait une rencontre alors qu'il fait des expérimentations sur les volatiles messagers.
Dernière modification par Franz Suisei le 13 juillet 2018, 12 h 46, modifié 1 fois.

Je ne t'aime pas trop.