Encyclopédie

Inscription
Connexion

Charlie Malvenault, 1ère année.

Histoire


Avant Poudlard :

Né à Chipenham, en Angleterre, Charlie Malvenault avait deux parents moldus. Cependant, du côté de son père, le sang de sorcier circulait dans quelques veines de ses proches : en effet, la défunte tante paternelle de Charlie était une sorcière. Elle avait d'ailleurs passé sa scolarité à Poudlard.
De plus, la grande soeur de Charlie, qui avait sept ans de plus que lui, avait aussi du sang magique. Elle était donc allée à Poudlard, et elle fut répartie à Gryffondor.
Tout cela pour dire que les parents de Charlie n'étaient pas totalement ignares face à l'existence de la magie en ce monde. C'est pour cette raison qu'ils ne furent plus très surpris quand ils apprirent que le molosse qui courrait après Charlie à chaque fois qu'il allait et revenait de l'école était devenu rose bonbon et avait contracté une peur irrationnelle du jeune homme depuis son brusque changement de couleur. D'autres petites étrangetés étaient arrivées, mais celle-ci était probablement la plus remarquable. Ses parents jugèrent correct de le mettre au courant de son don vers ses huit ans (en le comparant à sa soeur), en le faisant jurer de ne pas ébruiter cela auprès de ses camarades d'école moldue.

Charlie avait donc passé une enfance plutôt calme, dans un monde moldu où il n'aimait pas grand chose : beaucoup l'ennuyait, peu le passionnait. Ses parents et ses autres proches avaient remarqué chez lui une indifférence, une insensibilité, assez incroyable face à tous les évènements qui auraient du solliciter un minimum ses émotions. La mort de sa tante (qu'il affectionnait particulièrement) prématurée ne lui avait pas causé de chagrin apparent, alors qu'il avait neuf ans. Sa soeur avait été atteinte d'une grave maladie (qu'elle a vaincu aujourd'hui), ce qui ne l'avait pas particulièrement affecté. Si Charlie ne pleurait jamais et ne s'énervait presque jamais, il ne riait pas non plus. C'était à double tranchant. Les psychologues étant un peu trop chers pour les Malvenault, ils jugèrent que cette insensibilité inhabituelle chez leur enfant faisait juste partie de son caractère.
Vers ses dix ans, Charlie apprit à simuler. Comme par magie, il était plus souriant au fil de l'année, riait plus facilement aux plaisanteries de ses camarades, et il avait même acquit un sens de l'humour (même s'il est un peu particulier) très présent. En un an, il était passé du jeune garçon sans émotions au petit bout en train.

Lorsque ses onze ans vinrent, ses parents s'attendaient à recevoir cet étrange hibou facteur qui avait lâché une lettre pour leur grande fille sept ans auparavant. Aussi, ils ne furent pas étonnés de l'arrivée de l'oiseau et du contenu de la lettre qu'il avait lâché d'entre ses serres sur le seuil de leur porte. Charlie fut très heureux, il pensait que ce monde empli de magie était bien plus fait pour lui que celui dans lequel il était né. Il quitta Chipenham et lorsque le Poudlard Express quitta King's Cross, il était plus impatient qu'attristé ... Après tout, on ne pouvait pas tout le temps simuler.


Après Poudlard :


en cours