La Gazette du sorcier

Inscription
Connexion

Salon de lecture   LIBRE  

Il s'agit d'une pièce tout a fait banale, avec une cheminée dans un coin de la pièce, et plusieurs fauteuils à disposition. Quelques petites tables sont également disposées de manière à pouvoir déposer une boisson, ou quoi que ce soit d'autre sur ces dernières. Un endroit parfait pour profiter de la lecture d'un bon journal. Les éditions de la Gazette sont disposées sur une autre petite table, à l'entrée de la pièce, ou règne un silence de maître. Chronologiquement déposées, elles sont en plusieurs exemplaires et en accès libre à quiconque souhaite les lire. Quelques rideaux ornent les fenêtres de la pièce, et l'endroit dégage une atmosphère conviviale et chaleureuse, propices aux échanges.



Reducio
Ce sujet est donc un sujet RPG libre ouvert à tout le monde. Il vous sera possible de mettre en scène votre lecture de la Gazette, d'échanger sur vos ressentis, vos impressions, vos remarques et autres. Plusieurs éditions sont disponibles, mais dans un soucis de cohérence, veuillez à bien préciser quelle édition vous lisez, si il s'agit de la dernière ou d'un numéro précédent. Vous pouvez bien entendu commenter votre lecture, selon votre bon loisir. C'est un sujet pour vous, lecteurs, afin que vous puissiez nous donner vos impressions d'une façon plus " vivante ". Nous espérons que vous apprécierez ce sujet RPG !

Salon de lecture   LIBRE  

En entrant dans la pièce, il fut tout d'abord surpris de la tranquilité qu'il y régnait. Ce n'était pas seulement un silence, parfois entrecoupé par le crépitement du feu ronflant dans la cheminée. Ce n'était pas parce qu'il n'y avait personne. Et ce n'était certainement pas parce que c'était un jour de pluie et que le jeune homme cherchait un endroit ou se réfugier pour être au calme. Non, cette pièce avait quelque chose de spécial. Il ne saurait pas tellement le définir... comme si quelqu'un y avait jeté un charme en fait.
En tout les cas, loin de lui l'idée de se creuser les méninges à découvrir ce qui était particulièrement tranquilisant ici. On lui avait dit qu'il trouverait des fauteuils moelleux et de la lecture. Que demander de plus lorsqu'on n'aimait rien autant que la lecture ?

Alexis avait décidé de s'instruire sur l'actualité de ces dernières années. Sa naïveté enfantine n'était jamais totalement partit, d'autant que ses parents faisaient tout pour la conserver. S'il lisait des livres d'histoire du Monde Magique depuis sa plus tendre enfance, il n'avait jamais ouvert une gazette. Et lorsqu'il l'avait avoué à l'un de ses camarades de chambre, celui-ci avait vu rouge. Peut-être parce que son père était journaliste ? En tout cas il s'était empressé de lui dire ou il trouverait cette fameuse gazette. Il en attrapa une au hasard sur la petite table à l'entrée et s'approcha des fauteuils devant l'imposante cheminée. Il déposa sa tasse de thé sur la table, près du fauteuil. Il se cala dans son fauteuil, jambes étendues en direction de l'âtre pour profiter de la chaleur qui en émanait et déplia le journal.

C'était l'édition numéro 13, de mai 2041. En première page, on découvrait un portrait animé d'un homme blond et à la barbe naissante. Il se tenait de profil et avec une fierté indéniable dans le regard. Le jeune Poufsouffle du lire la légende pour apprendre que c'était Pierre Legallet, le ministre de la Magie de France. Il était disparu depuis un an à cette époque.
Cette une attira son intérêt et, sautant les premières pages, dont celles réservées au sport parce que cela ne l'intéressait pas le moins du monde, il arriva directement à la rubrique politique et économique. Son attention se porta sur un homme dont l'article parlait : Simon Ricoter. Alors Sous-Secrétaire d'Etat du gouvernement du Ministre disparu. Sans parvenir à se rappeler dans quel contexte, il avait déjà lu le nom de cet homme quelque part. Il ne parvenait pas non plus à se rappeler de quoi cela parlait.

Il nota mentalement le nom de l'auteur de l'article, un dénommé Jackson. Il irait se renseigner plus tard sur Ricoter. Son portrait se trouvait sur la page suivante, mais sa tête ne lui disait rien contrairement à son patronyme. Il trouvait cet article réellement bien fait, car il allait au delà de ce que les gens devaient savoir à cette époque et s'interrogeait à la fois sur la possible implication de Ricoter dans la disparition de Legallet, mais également aux relations entre la France et ses voisins à ce sujet.

Il revint ensuite à la rubrique « Justice et Faits divers ». Il avait aperçu en feuilletant le journal, qu'un (ou une ?) dénommé Davis avait réalisé l'interview de Sara Jenkins, alors qu'elle reprenait le Chaudron Baveur à l'époque. Si Alexis ne disait pas de bêtise, c'était toujours la même personne qui le dirigeait. Et il semblait bien dirigé ce pub, car il y avait toujours du monde et de l'animation. C'était un plaisir de s'y rendre, lorsque l'on était à Londres. Ses parents l'y avaient emmenés à plusieurs reprises, notamment lorsqu'il allait visiter de la famille dans la capitale. Il en gardait de très bons souvenirs de gosse.

Boudant à nouveau les pages sports, il termina sa petite lecture avec le mot de la fin du rédacteur en chef de l'époque : Mark Jackson. Celui-là même qui avait écrit l'article sur Legallet. Décidément, le jeune garçon en venait presque à regretté de n'avait jamais lu la Gazette du Sorcier plus tôt. Cela était véritablement bien écrit et intéressant. Il fallait absolument qu'il lise la suite.

Se rappelant qu'il avait un cours de DCFM qui allait commencer très bientôt, il du remettre cela à plus tard. Il allait se faire tirer les oreilles s'il s'avisait d'arriver en retard. Et pour rien au monde il ne voudrait être affiché ainsi devant toute la classe. Surtout si le professeur décidait de retirer des points à sa maison pour cela. Il serait la cible des moqueries de tout les élèves de première année et les Poufsouffle lui en voudraient. Il jeta donc le journal sur son siège et s'en fut rapidement...A suivre.