Parc

Inscription
Connexion

Les fleurs  Libre 

Iris était nouvelle et n'avait pas réussi à se faire remarquer. Après avoir déposé ses affaires dans le dortoir elle s'est dirigée calmement vers le parc sans bruit, elle n'en pouvait plus des cours et elle était bien contente que ce soit terminé pour aujourd'hui. Elle n'avait que des mauvaises notes par ce que au lieu d'écouter le cours, elle s'amuse à observer les faits et gestes de la prof, et les mots lui rentre par une oreille et lui sorte par l'autre. Sera t elle virée un jour pour cela ? Le soleil brillait sur tout l'exterieur, le vent soufflait légerement, et les nuages étaient blancs comme la neige. En les observant, elle put en distinguer certaine formes. Sa passion était d'observer le monde qui l'entourait, depuis toujours, alors qu'elle n'avait jamais eu d'amis, la seule chose qu'elle savait faire c'est de regarder. Elle avait dôtée de cette qualitée grâce à son blog ou elle racontait sa vie, et elle avait une seule personne qui le lisait. Elle aurait pu dire que c'était son ami. Elle eut décidé de se faire des amis en entrant à Poudlard,

''- C'est raté...'' pensa t-elle avec une lueur de mélancolie, elle s'assit par terre, en pensant à son ami sur son blog, se demandant comment il allait.

Elle s'assit dans l'herbe en regardant les fleurs,
''- Tout le monde se connaît déjà maintenant...Je suis bonne pour passer l'année entière toute seule.'' chuchota t-elle en se parlant à elle-même, après tout, quand on est tout seul autant se parler à soi.

Les fleurs étaient toutes pareils, mais avec une couleure différente, elles étaients uniques.
Iris regardait les gens parler dans le parc, mais n'osait pas s'en approcher.
Que penseraient-ils d'une première année qui n'a même pas su engager une discussion depuis la rentrée.
Quelle honte.
Elle regarda fixement un petit groupe de loin, observant leurs faits et gestes.

''- Je suis une gryffondor je suis censé savoir être courageuse et pourtant... ''

Peut-être que le choixpeau magique c'était trompé après tout ?

Les fleurs  Libre 

Aneline se promenait dans le parc comme à son habitude, elle aimait particulièrement le parc, il lui rappelait son enfance, les heures à jouer dehors avec ses frères. Mais ce qu'elle aimait le plus c'était les Fleurs, bien que certaines personnes les penses semblables, elles sont toutes différentes, que se soit dans leurs formes, dans leurs couleurs ou encore dans leurs parfums. Aneline avait toujours penser que toutes les Fleurs étaient uniques, même lorsque l'on aurait pût croire qu'elles étaient identiques, selon elle il y avait toujours un petit détail qui permettait de les différencier. Aneline marchait sans vraiment savoir où elle allait quand elle remarqua une jeune fille, elle était sur de l'avoir déjà rencontrée.*Ah mais oui, c'est Iris, de ma maison* se dit-elle en s'approchant de la dénommer Iris. Alors qu'Aneline se rapprochait de la jeune fille, elle l'entendit chuchoter se chuchoter.

"Tout le monde se connaît déjà maintenant...Je suis bonne pour passer l'année entière toute seule.''

Aneline décida donc de s'approcher pour engager la conversation quand elle vit la jeune fille fixé différents groupes d'élèves qui jouait dans le parc, elle vit l'air interrogatoire de la jeune fille et se demanda se qu'elle pouvait bien penser. Aneline était dans ses pensées quand la voix d'Iris la sortit de ses pensées.

''Je suis une gryffondor je suis censé savoir être courageuse et pourtant... ''se disait Iris à voix haute.

Elle se décida donc d'intervenir en entendant la phrase de sa camarade *Pas sa place à Gryffondor ?* pensa-t-elle. Elle ne c'était jamais demander si telle ou telle personne avait sa place dans les différentes maison, pour elle si une personne était dans une maison, alors cette personne à toutes les qualités requise, il faut simplement apprendre à les découvrir. Aneline dans son éternelle élan d'optimisme décida de rassurer la jeune Gryffondor et d'essayer de devenir son amie. Elle décida donc de s'asseoir près d'elle, ce qui ne sembla pas être remarquer par la jeune Rouge et Or puis elle engagea la conversation.

"Tu sais Iris, le choioxpeau ne se trompe jamais, il li en toi, il connait mieux que personne ce qui se cache au plus profond de toi, quand je suis arriver ici je pensais être répartit à Serpentard mais le choixpeau en a décidé autrement et aujourd’hui je me dis qu'il à bien fait car ma maison me convient parfaitement j'ai appris à me connaître. Je penses que tu finiras par trouver les qualités qui te lies à la maison de Godric Gryffondor mais tu dois déjà apprendre à te faire confiance", raconta Aneline à la jeune fille en lui faisant un sourire."

Aneline espérait sincèrement que son discours est un tant soit peut porter ses fruits au près de sa camarade. Elle n'aimait pas quand les gens restait à l'écart, mais bon fois de Gryffone, elle ne la laisserais pas être à l'écart bien longtemps, les Gryffondor étaient une grande famille et Aneline comptais bien lui montrer, *En espérant quelle ne se prenne pas un oreiller en arrivant comme ma petite Kaya* repensa-t-elle en souriant. Aneline se rappela soudainement qu'elle ne s’était pas présenter, *Mon frère me tuerait si il apprenait ça* pensa-t-elle.

"Au faite je m'appelle Aneline, mais tu peux m'appeler Line, je suis aussi à Gryffondor" se rattrapa-t-elle en souriant.

Aneline croisait les doigts pour que ce qu'elle venait de raconter à la jeune Gryffondor est un tant soit peu porter ses fruits. Les Rouges et Or devaient se serrer les coudes, aucun d'entre eux ne devait rester sur la touche, Aneline avait finit par l'apprendre au cours de sa dernière année passer dans cette maison. Tout le monde semblait s'entendre, quand une personne de sa maison n'allait pas il y avait toujours quelqu'un qui sortait du chocolat ou qui débutait une bataille d'oreiller. Ils étaient une Famille, et chaque nouveau membre était tout de suite considérer comme un des leurs. Aneline décida de rester là, elle aimait cet endroit, il l'inspirait et lui donnait envie d'avancer.

"Ça te dérange si je reste un peu avec toi ? C'est mon endroit préférer, j'aime toutes ses couleurs, cette beauté qui se dégage de cette endroit, il est inspirant et en plus de ça il me redonne du courage..."Lança-t-elle d'une traite.

Gryffondor
Deuxième année
Couleur : #852345

Les fleurs  Libre 

Iris pensait à haute voix sans se soucier des personnes autour, juste en observant le petit groupe d'amis un peu plus loin. Alors soudain, alors qu'elle se demandait pourquoi elle était à Gryffondor, elle entendit une voix qui sortit de nulle part :

"- Tu sais Iris, le choixpeau ne se trompe jamais, il lit en toi, il connait mieux que personne ce qui se cache au plus profond de toi, quand je suis arriver ici je pensais être répartit à Serpentard mais le choixpeau en a décidé autrement et aujourd’hui je me dis qu'il à bien fait car ma maison me convient parfaitement j'ai appris à me connaître. Je penses que tu finiras par trouver les qualités qui te lies à la maison de Godric Gryffondor mais tu dois déjà apprendre à te faire confiance. "

Iris eu sursauté, une jeune fille se tenait près d'elle. Elle avait l'air radieuse. Apparament elle savait son prénom et sa maison, ce fut assez étonnant. Pourtant elle n'avait fait aucun geste pour se faire remarquer, ou du moins ils n'ont pas fonctionnés.
Iris fut paniquée par le fait que quelqu'un engage une discussion de cette sorte, et avait honte d'avoir pensé si fort,
soudain la fille reprit avec un air plutôt gêné :
"- Au faite je m'appelle Aneline, mais tu peux m'appeler Line, je suis aussi à Gryffondor.
Iris regardait fixement la jeune fille, distinguant ses faits et gestes du regards.
Iris n'osa pas répliquer, elle aurait du, mais elle ne savait pas parler aux gens et elle avait peur que si elle disait une bêtise cette fille se mettrais à la haïr.
"- Ça te dérange si je reste un peu avec toi ? C'est mon endroit préférer, j'aime toutes ses couleurs, cette beauté qui se dégage de cette endroit, il est inspirant et en plus de ça il me redonne du courage...
Iris hochait bizarrement la tête, elle aussi elle aimait bien les fleurs, mais pouvait-elle dire que ça lui redonnait du courage ? Pas vraiment. Iris soupira puis prit un élan,
"- Je pense que le Choixpeau aurait du me mettre autre part, je n'ai absolument pas de courage, je suis plus du genre Poufsouffle. En plus j'ai des mauvaises notes dans tous les domaines magiques, et je me demande si je vais être renvoyée. Après tout on fait ça chez les moldus..."
Iris s'arrêta dans son élan, elle fixait le vide sans prêter attention à l'expression d'Aneline. Peut-être venait-elle de gâcher une amitiée. De toute façon...
"- Je ne suis pas faire pour avoir des amis après tout. pensait-elle en elle même.
Iris soupira, elle voulait continuer son discours mais parler trop d'elle risquerait d'ennuyer Aneline alors elle se tut.
"- Tu peux rester la si ça te chante...Ça ne me dérange pas."

Les fleurs  Libre 

Première journée vraiment mouvementée et Timothy n'avait pas eu l'occasion de parler à qui que ce soit... Pas évident de faire sa place ici, quand on est discret, petit et maigrichon... Comme il ne connaissait pas grand chose aux matières de sorcellerie (après tout, jusqu'ici, il était allé dans une école moldue), il n'était pas vraiment brillant et ça l'énervait ! Il avait toujours été bon élève et ne comprenait pas pourquoi ça aurait dû changer... Alors qu'il marchait dans le parc, les mains dans les poches, il entendit des voix au loin. Il s'approcha à une distance raisonnable, sans pour autant qu'elles ne se rendent compte de sa présence. Il n'avait pas envie de débarquer sans savoir au moins de quoi elles parlaient.

Tu sais Iris, le choixpeau ne se trompe jamais, il lit en toi, il connait mieux que personne ce qui se cache au plus profond de toi, quand je suis arriver ici je pensais être répartit à Serpentard mais le choixpeau en a décidé autrement et aujourd’hui je me dis qu'il à bien fait car ma maison me convient parfaitement j'ai appris à me connaître. Je penses que tu finiras par trouver les qualités qui te lies à la maison de Godric Gryffondor mais tu dois déjà apprendre à te faire confiance.

Elle était bien bonne, celle-là... Mais au moins, Tim se sentait moins seul... Il n'était apparemment pas le seul élève de l'école à ne pas trouver sa place. En plus, il semblerait que les deux filles faisaient partie de Gryffondor. Il décida se s'approcher des deux filles. Alors qu'il arrivait près d'elle, il trébucha dans sa robe trop longue et s'étala de tout son long devant les deux filles.

BLAM

Gêné, il se releva et balbutia:

Dé... désolé. J'ai... trébuché. Robe trop grande.

*Maman, je vais te tuer !*

Il s'apprêtait à s'éloigner quand il se décida quand-même à se présenter.

Au fait... Je... Je m'appelle Tim. Moi aussi, je suis chez Gryffondor... Enfin, il parait...

Les fleurs  Libre 

Aneline vit Iris hocher la tête d'une manière très étrange, comme si elle n'était pas habituer à recevoir se type de demande de la part d'un inconnu, la jeune fille avait l'air nerveuse, comme si une chose la préoccupais et l'inquiétait à la fois, Aneline préféra donc se taire en attendant un signe de sa nouvelle camarade. Elle ne s'attendait pas vraiment à entendre un son sortir de la bouche de la jeune Rouge et Or, mais elle gardait tout de même espoir,alors Aneline fut tout de même un peu surprise lorsque la jeune fille pris finalement la parole.

"Je pense que le Choixpeau aurait du me mettre autre part, je n'ai absolument pas de courage, je suis plus du genre Poufsouffle. En plus j'ai des mauvaises notes dans tous les domaines magiques, et je me demande si je vais être renvoyée. Après tout on fait ça chez les moldus..."

Aneline comptait bien lui répondre à un moment mais elle préféra garder cette réponse dans un coin de sa tête, en attendant qu'Iris termine son discours. Elle la vit s’arrêter dans son élan, comme si elle avait soudain eu peur de trop parler, Aneline releva la tête et vit Iris fixer le vide, elle donnait l'impression de réfléchir, comme si elle s'inquiétait d'avoir fait une erreur en commençant à parler et à s'ouvrir. Elle la vit soupirer comme si elle regrettait quelque chose, elle espérait que cela n'ai pas un impact sur l'élan de courage qui avait envai la jeune Gryffondor, puis d'un coup Iris reprit la parole :

"Tu peux rester la si ça te chante...Ça ne me dérange pas."

"Merci, tu sais je penses que tu te trompes tu es courageuse, la preuve tu viens de m'adresser la parole, une personne sans courage aurait pris la fuite, quand aux notes elles vont surement s'améliorer avec le temps, si jamais tu as besoin d'aide n'hésite pas à venir me voir, je pourrais d'aider. Après tu me parler du faite d'être renvoyer, je ne penses pas que se soit comme ça dans cette école, tu es une née moldu je suppose, ne t'inquiète pas lorsque je suis arriver ici j'avais un peu les mêmes craintes que toit, ça doit surement être liée au faite que nous avons grandit dans le monde moldu, le monde sorcier est différent, il est beaucoup plus ouvert, tu verras", lui dit-t-elle en souriant"

Aneline savait de quoi elle parlait, en ayant grandit dans le monde moldu elle pouvait la comprendre, elle avait elle aussi eu du mal à s'habituer aux différences entre les deux côtés mais elle avait finit par s'y faire et selon elle, Iris finirait par s'y faire elle aussi et elle aurais également de plus en plus de courage et de confiance en elle, il lui fallait seulement un peu de temps. Aneline comprit en observant un peu plus sa nouvelle camarade que cette dernière ne devait pas avoir l'habitude d'être en contact avec d'autres personnes, elle ne devait pas avoir beaucoup d'amis dans le monde moldu. Elle se demanda soudain si c'était pour cette raison que la jeune fille donnait l'impression d'être aussi froide, Aneline décida donc de mener sa petite enquête, en posant des questions comme à son habitude elle commença par une question simple.

"Tu as grandit en Angleterre ?" Lui demanda soudainement Aneline.

Aneline avait préféré commencer par une question simple pour engager la conversation, afin de ne pas faire fuir sa camarade Gryffondorienne. Elle essayait de se retenir, pour ne pas trop parler, elle savait qu'elle avait tendance à effrayer les gens lorsqu'elle commençait à beaucoup parler, elle pris donc le temps d'attendre la réponse de sa camarade avant de continuer son interrogatoire. *Reste calme* se disait Aneline,*Tu ne voudrais tout de même pas faire fuir une potentiel nouvelle amie*,se rappela-t-elle.

Gryffondor
Deuxième année
Couleur : #852345

Les fleurs  Libre 

Iris était stressée et dérangée, la jeune fille allait sûrement s'en aller. Après tout elle avait agi assez froidement, et n'avait pas beaucoup parlé. Après tout ce temps à observer les filles populaires moldues elle aurait pensé pouvoir les imiter mais parler aux gens était quelque chose de plus compliqué à faire qu'à voir. Venait-elle de gâcher une amitiée ?
Mais Aneline répondit à ses attentes et ne partit pas, au contraire, elle lui répondit avec sourire.
"- Merci, tu sais je penses que tu te trompes tu es courageuse, la preuve tu viens de m'adresser la parole, une personne sans courage aurait pris la fuite, quand aux notes elles vont surement s'améliorer avec le temps, si jamais tu as besoin d'aide n'hésite pas à venir me voir, je pourrais d'aider. Après tu me parler du faite d'être renvoyer, je ne penses pas que se soit comme ça dans cette école, tu es une née moldu je suppose, ne t'inquiète pas lorsque je suis arriver ici j'avais un peu les mêmes craintes que toi, ça doit surement être liée au faite que nous avons grandit dans le monde moldu, le monde sorcier est différent, il est beaucoup plus ouvert, tu verras."
Iris ne répondit pas tout de suite, elle attendit un petit moment en réfléchissant sur les paroles de la jeune fille :
"- Hmm...Si courageuse c'est adresser la parole...Beaucoup d'autres gens sont courageux...Je ne suis pas spécialement faite pour être Gryffondor. Mais si je continue à dire que je ne suis pas dans la bonne maison, cette fille n'en terminera jamais et finira par me détester...
Iris cacha sa lueur de déséspoir dans ses yeux. Mais quelque part au fond d'elle, elle était heureuse. Quelqu'un qui parlait aussi longtemps avec elle, c'était génial. Excepté sa famille, personne n'engageait de discussions longue et intéressante avec elle.
"- Cette fille est extraordinaire... pensait Iris, il fallait qu'elle réponde sinon Aneline la trouverait bizarre ! Elle chercha ses mots mais la jeune fille prit la parole avant elle,

"- Tu as grandit en Angleterre ?"
Iris ouvrit grand les yeux, pourquoi une telle question ? Pourquoi la fille changeait de sujet ? Était-elle ennuyée par la conversation précédente ? Voulait-elle partir et clore la discussion au plus vite ?
Iris se sentait paniquée, pourquoi prendre peur ? Peut-être voulait elle juste faire connaissance. Dans ce cas la, c'était sa dernière chance, elle se lança sans trop réfléchir...

"- Euh...Oui en fait j'ai vécu en Angleterre avec mes parents...Mais ces temps ci je n'arrive plus à les contacter car je n'ai pas d'hiboux...Il y a la volière mais euh...Y a tellement de monde la bas...Enfin je veux dire, ce n'est pas que je n'ose pas y aller..." Iris se tut, elle avait fait une bêtise affreuse, elle avait montré des points faibles, elle souffla et se rattrapa,
"- Enfin bref, c'est compliqué donc voilà." Iris se tut, fixa la pelouse et les élèves qui parlaient, si elle voulait paraître ouverte d'esprit, il fallait vite engager une autre discussion, comme Aneline l'avait fait plus tôt. Elle prit son courage à deux mains,
"- Ça t'a fait quoi de savoir que t'étais une sorcière ? Moi très mal...Je pensais que c'était à cause de ça que...Enfin..." Iris fit une pause, allait elle réveler un point faible ? De toute façon, il se voyait de 3 kilomètres autant le dire tout haut.
"- Être une sorcière c'est être différente, donc je pensais que c'était pour ça que je me fondais mal dans le décor, puis ensuite je me suis dit que c'était une blague, mais ça paraissait sérieux...Donc finalement je suis ici...Mais je vois que les autres, même sorciers ils s'intègrent très bien. J'ai vu des 1ères annés très populaires déjà...Et..." Iris s'arrêta net, c'était une trop grande lancée, il fallait qu'elle s'arrête.
"- J'ai du lui faire peur à parler autant..."
Iris palit légerement, elle se retint de partir mais ne le fit pas. Après tout, elle était une Gryffondor, il fallait qu'elle se montre forte, malgré que parler...C'était vraiment un point faible bête.
"- Arf...et toi ?"

Les fleurs  Libre 

Aneline attendait patiemment la réponse de la jeune fille, elle avait un peut peur de la faire fuir, elle n'était pas d'un naturel très calme, mais pourtant elle se devait d'être calme afin de ne pas effrayer la Gryffondor. Après sa question plutôt étrange dans ce contexte, elle vit la jeune fille ouvrir grand les yeux dans un élan de surprise il faut dire que le changement de sujet radical avait de quoi en surprendre plus d'un. Elle vit Iris rester dans ses pensées quelques secondes avant de commencer à parler d'une traite.

"Euh...Oui en fait j'ai vécu en Angleterre avec mes parents...Mais ces temps ci je n'arrive plus à les contacter car je n'ai pas d'hiboux...Il y a la volière mais euh...Y a tellement de monde la bas...Enfin je veux dire, ce n'est pas que je n'ose pas y aller..."


Aneline fut un peu surprise de cet arrêt brutal, elle se demandais si la jeune fille ne regrettais pas de se livrer un tant soit peu à une inconnue. Elle entendit Iris souffler puis cette dernière se remis à parler.

"Enfin bref, c'est compliqué donc voilà."


A nouveau sa camarade avait cessé de parler, elle avait préférer éviter de poursuivre sa phrase précédente pour en faire une bref, à laquelle il n'était pas possible de donner suite. La jeune fille se mit à nouveau à fixer *Drôle d'habitude*, pensa Aneline. Cependant, elle préféra en faire de même afin que le silence passe plus rapidement. Après un petit moment de silence la nouvelle se remit à parler.


"Ça t'a fait quoi de savoir que t'étais une sorcière ? Moi très mal...Je pensais que c'était à cause de ça que...Enfin..."

Aneline était surprise par se brutal changement de sujet, mais si pour la rassurer elle devait lui raconter son histoire, elle le ferais, mais à nouveau elle préféra attendre qu'Iris est terminer de parler.

"Être une sorcière c'est être différente, donc je pensais que c'était pour ça que je me fondais mal dans le décor, puis ensuite je me suis dit que c'était une blague, mais ça paraissait sérieux...Donc finalement je suis ici...Mais je vois que les autres, même sorciers ils s'intègrent très bien. J'ai vu des 1 ères années très populaires déjà...Et..."


Une nouvelle fois elle s'arrêta net dans sa lancer, Aneline commençait à en avoir l'habitude, elle vit sa camarade pâlir, avant de se retenir de parler, puis d'un coup elle se remit à parler.


"Arf...et toi?"

Aneline sentit qu'il était tant pour elle de parler à nouveau elle décida donc de lui parler le plus sincèrement possible, après tout ce n'était pas trop compliquer pour elle, Aneline était toujours franche, elle n'aimait pas mentir, pour elle la sincérité était primordiale, c'était une des choses qu'elle avait apprise de son père.

"Si jamais tu veux aller à la volière, mais que tu n’ose pas n'hésite pas à venir me voir je t'y accompagnerais avec plaisir", lui dit Aneline dans un sourire."J'ai grandit dans un petit village d'Angleterre du nom de Bilbury", poursuivit-t-elle"Pour répondre à ta question, contrairement à toi j'étais au courant pour les sorciers, mon père était un sorcier, quand ont étaient enfants mes frères et moi, il s'amusait en nous montrant plusieurs sortilèges." Aneline fit une pause plonger dans ses souvenirs "enfin c'est ce dont je me souviens, il est mort quand j'avais quatre ans, alors se que je savais du monde de la magie avant d'arriver ici, je considère plutôt que c'est mon frère aîné Alexander qui me la appris, comme mon père c'était un sorcier, alors il ma tout appris de ce monde et lors de mes onze ans lorsque le hibou est arriver pour m'apporter ma lettre je n'étais pas surprise, sa confirmais seulement que j'étais une sorcière, ce qui n'était pas le cas de mes deux autres frères, des moldus comme ma mère", se confia Aneline.

Elle se plongea un instant dans ses souvenirs, les sortilèges que son père lui montrait, ce que son frère lui avait tant de fois raconter sur le monde magique, le jour où elle avait reçu sa lettre pour Poudlard, sa rentrée dans cette fabuleuse école ... *Bref..., je n'étais pas là pour parler de moi*, se rappela Aneline.

"Bref... je penses que tu t'en moques un peu de ma vie"
, rigola Aneline. "Certains 1 ères années comme tu l'as dit son en quelques sortes "Populaires", ces élèves ont comme moi déjà eu de la famille à Poudlard, ils connaissent donc déjà certains élèves dans l'école, ils ont donc moins de raison d'être timide" lui confia-t-elle.

Aneline espérait qu'Iris avait compris, elle attendit un signe de la part de sa camarade en espérant que son monologue est porter ses fruits. En pensant à la nourriture Aneline eu faim elle sortit donc un paquet de chocolat moldu de sa poche et en proposa à Iris, puis d'un coup une chose lui revient en tête.


"On va faire un pique-nique au bord du lac avec les autres filles de Gryffondor, tu devrais te joindre à nous, même si tu ne te mêle pas trop à la foule, je serais là", lâcha-t-elle d'une traite.

Elle espérait que la jeune fille se joigne à elles, de cette manière elle pourrait l'aider à s'intégrer et qui sait elle pourrait se faire des amis.

"Tu aimes lire ?"lui demanda Aneline tout un coup avant de poursuivre "Je passe mon temps à lire"



Gryffondor
Deuxième année
Couleur : #852345

Les fleurs  Libre 

Aneline répondit à sa question,

"- Si jamais tu veux aller à la volière, mais que tu n’ose pas n'hésite pas à venir me voir je t'y accompagnerais avec plaisir. J'ai grandit dans un petit village d'Angleterre du nom de Bilbury. Pour répondre à ta question, contrairement à toi j'étais au courant pour les sorciers, mon père était un sorcier, quand ont étaient enfants mes frères et moi, il s'amusait en nous montrant plusieurs sortilèges. Enfin c'est ce dont je me souviens, il est mort quand j'avais quatre ans, alors se que je savais du monde de la magie avant d'arriver ici, je considère plutôt que c'est mon frère aîné Alexander qui me la appris, comme mon père c'était un sorcier, alors il ma tout appris de ce monde et lors de mes onze ans lorsque le hibou est arriver pour m'apporter ma lettre je n'étais pas surprise, sa confirmais seulement que j'étais une sorcière, ce qui n'était pas le cas de mes deux autres frères, des moldus comme ma mère."

Iris sentit qu'Aneline replongeait dans ses souvenirs. Iris avait peur d'avoir l'air suspecte, avec tout ces changements d'attitude, tantôt confiante, tantôt timide.
Bref... je penses que tu t'en moques un peu de ma vie", rigola Aneline. Alors que la jeune fille reprit son discours :
"- Certains 1 ères années comme tu l'as dit son en quelques sortes "Populaires", ces élèves ont comme moi déjà eu de la famille à Poudlard, ils connaissent donc déjà certains élèves dans l'école, ils ont donc moins de raison d'être timide."
Iris buvait ses paroles, elle comprenait ce que la jeune fille voulait dire mais en elle même, elle savait que c'était elle le problème. Elle savait qu'elle était appeurée des gens malgré le fait qu'elle sache les imiter devant la glace. Elle n'était juste, pas faite pour parler. Aneline sortit alors une barre de chocolat, était-elle ennuyée ? Non, elle se focalisait trop sur chaque geste, pour la jeune fille cela devait être un geste normal de sortir à manger quand on a un petit creux, même devant des gens. En observant elle se rendit compte que le regard d'Aneline changea, comme si un souvenir lui revint. Soudains la jeune fille radieuse déclara :

"- On va faire un pique-nique au bord du lac avec les autres filles de Gryffondor, tu devrais te joindre à nous, même si tu ne te mêle pas trop à la foule, je serais là."

Iris voulut répliquer mais elle le garda pour elle en attendant qu'Aneline eut fini sa lancée.

"- Tu aimes lire ? Je passe mon temps à lire."

Iris prit son sac avec un peu de gêne, elle en sortit un gros bouquin, d'au moins 2000 pages...

"- Oui...Quand j'étais petite on me lançait des cailloux alors le seul endroit ou je pouvais aller en restant tranquille était la bibliothèque. Si tu aimes bien lire, je te prête ce livre. Ça parle de l'astronomie..." Iris s'était lancée, à présent elle ne comptait plus abandonner, Aneline était une fille extraordinaire à ses yeux, il fallait qu'elles deviennent amies pour ne pas perdre le contact,

"- Tu me le rendras quand tu l'auras fini...Hmm attends., la petite 1ère année prit son sac et le fouilla, il était rempli de pleins de bidules futiles et sans intérêt. Elle en sortit un marque page associé à la couverture du livre, bleu avec des étoiles.

Elle le tendit à Aneline,

"- ...C'est assorti. , Iris se tut, elle devait donner sa réponse à Aneline pour le pique nique. C'était sa dernière chance pour se fondre dans le décor. Elle fixait une petite fleur rouge, en soupirant elle détourna le regard de la jeune fille, comme pour se cacher.

"- J'essaierai de venir à ton goûter... Et au sujet du hiboux... Je compte aller m'en acheter un quand j'aurais l'argent, ou alors un chat...Mais j'aimerais un truc quoi. J'ai dépensé tout mon argent en livres de sorciers, je regrette un peu. "
Elle retourna sa tête vers la jeune fille en se tenant les mains, elle était gênée (sûrement rouge), un évenement social ne pouvait pas lui faire du mal après tout.

Les fleurs  Libre 

Après sa dernière question, plus qu'étrange Aneline vit Iris prendre son sac avec un air gêné, Elle prit peur, elle se demandait si sa question n'allait pas faire fuir la jeune fille. Cependant, Iris n'avait pas décidé de fuir ce qui fit sourire Aneline, elle sortit simplement un énorme livre de son sac.

"Oui...Quand j'étais petite on me lançait des cailloux alors le seul endroit ou je pouvais aller en restant tranquille était la bibliothèque. Si tu aimes bien lire, je te prête ce livre. Ça parle de l'astronomie..." , ccommença Iris.

Aneline se sentit triste pour elle, elle n'avait jamais aimer voir les autres triste, elle avait tendance à être un peu trop prise dans les émotions des autres, elle détestait de ressentir autant d'émotion, mais en même temps cette aptitude lui permettait de mieux comprendre les gens qui l'entourait. Aneline fut couper dans ses pensées lorsque sa camarade reprit la parole


"Tu me le rendras quand tu l'auras fini...Hmm attends."

Pendant quelle parlait Iris lui tendit le livre et fouilla à nouveau dans son sac pour en sortir un marque page assorti à la couverture du livre, elle tendit le marque page à Aneline
"... C'est assortit", l'informa Iris. Aneline récupéra le livre ainsi que le marque page et fit un grand sourire à Iris pour la remercier. Elle vit ensuite la 1 ère année réfléchir un instant avant de lancer.

"J'essaierai de venir à ton goûter... Et au sujet du hiboux... Je compte aller m'en acheter un quand j'aurais l'argent, ou alors un chat...Mais j'aimerais un truc quoi. J'ai dépensé tout mon argent en livres de sorciers, je regrette un peu. "

Aneline lui fit un large sourire, elle appréciait déjà beaucoup la jeune Gryffondor et espérait qu'elle deviendrait bonne amie. Elle comptait bien continuer sur sa lancer, la jeune Gryffondor donnait l'air de se détendre de plus en plus et cela la rendait très heureuse, elle avait réussi à se rapprocher de la jeune fille qui donnait l'impression d'être froide, Elle comptait beaucoup sur le pique-nique des Gryffones pour présenter sa nouvelle amie aux autres filles, qui sait elle pourrait peut-être se sentir enfin chez elle.

"Dit tu as déjà intégré un des quatre dortoirs ? Moi je suis dans le dortoir de Natalie",lui confia Aneline.

Elle ignorais pourquoi elle avait poser cette question mais après tout, pourquoi ne pas la poser, il fallait bien trouver un sujet de discussion, Aneline avait un peu peur d'un éventuelle fuite de la jeune Rouge et Or si elle cessais de discuter avec elle et ça Aneline n'en voulait pas, elle avait difficilement réussi à nouer le contact avec elle, elle ne comptais pas la laisser s’éloigner aussi rapidement.

"Tu à déjà rencontrer d'autres personnes dans Poudlard ? Où à Gryffondor ? Dans notre maison je connais certaines personnes, tu as par exemple Dylan, c'est notre préfet, il est sympa, après tu as Tyr, c'est le capitaine de notre équipe, il est marrant, il y a aussi John, il est un peu timide mais très gentil, après tu as Shanti notre super préfète, Elly est très gentille, après tu as notre petite rigolote Lira, elle est facile à reconnaître, elle fait beaucoup de câlin, elle a les cheveux rose et elle aime le chocolat, comme tout les Gryffons, après tu as Morgana et Elesya elle sont super gentille, il y a aussi Kimiah, très gentille, drôle par contre elle n'aime pas le jus de citrouille et les chocogrenouilles et tu as également Esmée et Kaya elle sont formidable, elles aiment aussi beaucoup le chocolat",
lui apprit Aneline en rigolant.

Aneline espérait qu'avec ses informations elle pourrait plus simplement s'intégrer et mieux cerner leurs camarades de maison. Aneline préféra mettre au courant Iris d'une petite habitudes des Gryffons :


"Je penses qu'il faudrait mieux que je te prévienne, fait toujours très attention en rentrant ans la salle commune ou dans les dortoirs, les Gryffons ont une certaine passion pour les batailles d'oreiller, elles détendent tout le monde et remonte le moral des troupes"


Aneline avait préférer la prévenir, elle se rappelait encore les premiers pat de Kaya dans leurs salle commune, la pauvre à peine arriver se prenait un oreiller dans la figure, le point positif de cette incident avait été l'intégration immédiate de la jeune fille dans la maison. Avec toutes ses informations Aneline espérait qu'Iris s'adapterait mieux dans sa futur deuxième famille. Elle proposa donc à nouveau des chocolats à Iris en lui confiant qu'elle adorait la nourriture et plus particulièrement le chocolat. Elle l'informa également que si elle avait des questions, il ne fallait pas qu'elle hésite à lui poser. Elle croisait les doigts pour que toutes ses petites manigance fonctionne afin qu'Iris se sente mieux à Poudlard.

Gryffondor
Deuxième année
Couleur : #852345

Les fleurs  Libre 

Assez gênée par sa réponse, elle attendait la réponse de la jeune fille. Aneline avait l'air de s'intéresser à elle comme personne ne l'avait jamais fait. Elle fit :

"-Dit tu as déjà intégré un des quatre dortoirs ? Moi je suis dans le dortoir de Natalie",lui confia Aneline.

Elle ignorais pourquoi elle avait poser cette question mais après tout, pourquoi ne pas la poser, il fallait bien trouver un sujet de discussion, Aneline avait un peu peur d'un éventuelle fuite de la jeune Rouge et Or si elle cessais de discuter avec elle et ça Aneline n'en voulait pas, elle avait difficilement réussi à nouer le contact avec elle, elle ne comptais pas la laisser s’éloigner aussi rapidement.

"- Tu à déjà rencontrer d'autres personnes dans Poudlard ? Où à Gryffondor ? Dans notre maison je connais certaines personnes, tu as par exemple Dylan, c'est notre préfet, il est sympa, après tu as Tyr, c'est le capitaine de notre équipe, il est marrant, il y a aussi John, il est un peu timide mais très gentil, après tu as Shanti notre super préfète, Elly est très gentille, après tu as notre petite rigolote Lira, elle est facile à reconnaître, elle fait beaucoup de câlin, elle a les cheveux rose et elle aime le chocolat, comme tout les Gryffons, après tu as Morgana et Elesya elle sont super gentille, il y a aussi Kimiah, très gentille, drôle par contre elle n'aime pas le jus de citrouille et les chocogrenouilles et tu as également Esmée et Kaya elle sont formidable, elles aiment aussi beaucoup le chocolat."

La jeune fille rit légerement et reprit d'un ton simple et gentil comme à son habitude ;

"- Je penses qu'il faudrait mieux que je te prévienne, fait toujours très attention en rentrant dans la salle commune ou dans les dortoirs, les Gryffons ont une certaine passion pour les batailles d'oreillers, elles détendent tout le monde et remonte le moral des troupes."

Après ce long discours dont Iris avait déjà oublié tous les noms, Aneline lui proposa un chocolat qu'elle accepta un peu gênée tout.

"- Euh...Non j'ai vu personne. Enfin à pars toi." Elle croqua dans son chocolat en se mettant à fixer des personnes et fit,
"- Tu vois la fille la bas ? Elle doit avoir beaucoup de problèmes pour se coiffer le matin, la preuve elle a l'air inquiète à leur propos." Iris parlait sans vraiment s'en rendre compte tout en fixant froidement sa victime. Puis elle revint au monde réel en détendant ses épaules. Elle croqua un bout de chocolat, sans vraiment regarder Aneline.

Son regard se porta ensuite vers des fleurs multicolores, qu'elle toucha avec le plus de tendresse possible,

"- Si tu aimes le livre que je t'ai prêté, j'en ai beaucoup d'autres. Mais celui ci est mon préféré." Iris repensa alors au jour ou elle l'avait acheté en librairie avec sa mère, une fois commencé elle ne s'était plus arrêtée et avait passé ses journées dans la bibliothèque à le lire. Alors que les autres enfants attendaient la jeune fille pour lui lancer des cailloux. Ils criaient dehors : La Glaciale doit sortir ! On doit régler nos comptes !
Mais elle ne sortait pas, elle partait quand ils devaient rentrer chez eux, à la longue les enfants ont finis par se lasser et Iris pouvait avoir la paix. Elle passait des nuits entière à le lire. Après avoir finit, elle en savait plus sur l'astronomie et s'était mise à s'y intéresser. À présent qu'elle avait 11 ans, elle connaissait une très grande partie des noms d'étoiles et des constellations. Elle soupira légerement puis dit :

"- Je ne vais pas vraiment au dortoir, souvent je dors à la bibliothèque sans le faire éxprès. Mais personne ne le remarque donc ils me laissent tranquille., elle continua dans sa lancée,
"- Tu as un hiboux ?

Les fleurs  Libre 

Iris accepta finalement le morceau de chocolat qu'Aneline lui avait proposer. Elle était discrètement en train d'observer sa nouvelle camarade, Aneline souhaitait en apprendre d'avantage sur la jeune fille, elle attendit donc que cette dernière se décide à prendre la parole, ce qu'elle fit bien assez vite.

"Euh...Non j'ai vu personne. Enfin à pars toi."
, Aneline vit Iris croquer dans son chocolat avant de recommencer à fixer quelque chose, elle décida donc de suivre son regard, en suivant le regard de la jeune Gryffondor Aneline se retrouva à fixer une jeune fille, Iris avait un regard étrangement froid lors-quelle fixait les gens, pour certaines personnes, Iris aurait pût paraître effrayante mais pas pour Aneline. Pour elle Iris avait simplement pris cette habitude au fil du temps, à force d'observer les gens sans qu'aucun ne s'intéresse vraiment à elle, son enfance n'avait pas dû être simple et Aneline se promis de faire tout ce qui était en son pouvoir pour que la scolarité d'Iris à Poudlard soit la meilleure possible. Quand Aneline sortit de ses pensées elle vit sa cadette continuer de fixer la jeune fille, puis se mettre à parler, comme si elle ne savait pas ce qu'elle faisait.

"Tu vois la fille la bas ? Elle doit avoir beaucoup de problèmes pour se coiffer le matin, la preuve elle a l'air inquiète à leur propos."

Aneline comprenait bien ce que lui disait la jeune fille, elle n'était même pas surprise que sa cadette arrive à comprendre ça, en observant simplement la jeune fille mais c'était plutôt logique, si Iris avait passer son enfance à fixer les gens sans jamais leur parler, elle avait dût apprendre à les connaître et à les comprendre simplement en les regardant.

"Si tu aimes le livre que je t'ai prêté, j'en ai beaucoup d'autres. Mais celui ci est mon préféré.", raconta-t-elle.

Elle aussi aimait toutes ces fleurs, elle vit sa camarade prendre un air rêveur après avoir fait allusion aux fleurs *Elles doivent lui rappeler quelque chose*, se disait-t-elle. Elle attendit donc qu'Iris sorte de ses pensées, elle ne préférais pas la déranger, d'un coup la jeune fille soupira avant de se lancer :


"Je ne vais pas vraiment au dortoir, souvent je dors à la bibliothèque sans le faire exprès. Mais personne ne le remarque donc ils me laissent tranquille.
, elle continua dans sa lancée,Tu as un hiboux ?"

Aneline comprenait bien lorsqu'elle était en première année elle s'endormait souvent à la bibliothèque, mais maintenant la salle commune avait pris la place de la bibliothèque, même si Aneline aimait beaucoup aller à la bibliothèque, elle trouvait ça plus intéressant de travailler dans la salle commune avec ses camarades, ils pouvaient s'aider, s'échanger des idées, discuter, se prêter des livres sans gêné les élèves qui travaillaient ou lisaient à la bibliothèque.


"Donc je suis ta première amie à Poudlard, j'en suis flattée, ria Aneline, encore merci pour le livre, je te le rend dès que je l'ai terminer, ça devrait être rapide il n'ai pas très gros, raconta Aneline, même si tu ne dors pas tout le temps dans les dortoir tu devrais tout de même t'inscrire dans l'un des quatre, tu serais surprises, et toi qui aimes autant lire, tu pourrais peut-être aider, j'ignore comment ça se passe dans les autres chambre mais le portrait de la mienne est une jeune fille, elle nous demandes souvent de lui raconter des histoires, lui confia-t-elle. Non, malheureusement je n'ai pas d'hibou mais j'ai un Boursoufflet, lui confia-telle en lui désignant la petite boule bleue qui n'avait pas bouger de son épaule comme à son habitude, il s'appelle Effa, c'est un petit peureux très attachant, rigola-t-elle.

Aneline trouvait Iris plus détendu, comme si le faite d'être rester discuter avec elle s'en jamais baisser les bras avait un temps soit peu fonctionner, à cette penser Aneline se permit un sourire, elle était très heureuse d'avoir rencontrer la jeune fille, même si elle était différente de ses autres camarades, ça ne faisait pas d'elle une personne moins intéressante bien au contraire, la jeune fille avait beau avoir l'ai froide au premiers abord, elle était finalement une jeune fille gentille, intelligente, qui n'avait tout simplement pas eu une vie très facile avec les gens qu'elle rencontrait, elle était peut-être tout simplement timide comme Esmée et John mais elle le cachait par un mur de froideur.

Gryffondor
Deuxième année
Couleur : #852345

Les fleurs  Libre 

Iris avait essayé de prendre confiance, en recevant la lettre elle s'était promis de mieux s'intégrer et prendre un nouveau départ. Alors qu'elle eut pensé à une question assez idiote à poser à Aneline, celle ci lui répondit, toujours aussi radieuse et douce,

''- Donc je suis ta première amie à Poudlard, j'en suis flattée encore merci pour le livre, je te le rend dès que je l'ai terminé, ça devrait être rapide il n'est pas très gros, même si tu ne dors pas tout le temps dans les dortoir tu devrais tout de même t'inscrire dans l'un des quatre, tu serais surprises, et toi qui aimes autant lire, tu pourrais peut-être aider, j'ignore comment ça se passe dans les autres chambre mais le portrait de la mienne est une jeune fille, elle nous demandes souvent de lui raconter des histoires. Non, malheureusement je n'ai pas d'hibou mais j'ai un Boursoufflet, lui confia-telle en lui désignant la petite boule bleue qui n'avait pas bouger de son épaule comme à son habitude, il s'appelle Effa, c'est un petit peureux très attachant.''

Iris observa la chose sur l'épaule de la jeune fille, c'était bleu et rond et ... Très bizarre.

''- Hmmm...En fait je suis jamais montée dans les dortoirs donc je sais pas si j'ai une chambre, et la première nuit je me suis endormie sans faire éxprès donc maintenant ça va être bizarre de s'incruster. Et puis, je suis habituée à ne pas dormir dans des lits.''

Iris se mit à fixer un autre groupe, elle fixa un jeune homme assez grand, il devait être en dernière année, et avait une allure plutôt fière, alors Iris sans se retourner vers sa camarade déclara :

''- Ce garçon la bas, tu vois ? Il a un regard triste, même si il se tient droit. On voit que son sourire est faux. Il doit être tracassé. A mon avis c'est à propos de sa robe, car il l'a tient par sa main gauche.'' Elle regarda Aneline avec un regard plus glacial que jamais, comme si elle était fâchée, mais elle ne s'en rendait pas compte. Elle avait toujours eu des eux méchants. Elle changea de sujet sans y faire attention, elle fixa alors Aneline, puis soupira comme si elle était déçue, ou déséspérée.
''- Est ce que ton bourssouflet est affectueux ? Quand j'aurais de l'argent, je voudrais acheter un chat. Ils sont mignons et doux, sauf quand ils sortent leurs griffes. Je suis sûre qu'ils sont comme toi Aneline. '' , Iris continua de fusiller Aneline du regard. Soudain, elle comprit que ses yeux n'étaient pas des plus tendre, elle décida de détourner le regard en rougissant légerement.
Iris croqua dans son chocolat, c'était la 1ère fois qu'elle recevait quelque chose d'une aînée, ou même d'une autre personne...Exepté ses parents.[/i]

Les fleurs  Libre 

Aneline vit sa camarade fixé la petite boule de poil qui se reposait sur son épaule, elle le fixa d'un air étrange qui fit rire Aneline, les gens avaient toujours une réaction différente face à Effa et cela amusait beaucoup la jeune fille.

"Hmmm...En fait je suis jamais montée dans les dortoirs donc je sais pas si j'ai une chambre, et la première nuit je me suis endormie sans faire exprès donc maintenant ça va être bizarre de s'incruster. Et puis, je suis habituée à ne pas dormir dans des lits.''

Elle écouta attentivement ce que lui disait la Rouge et Or, elle n'allait comme même pas la laisser 7 ans de sa vie, soit 70 mois à dormir dans la bibliothèque ou d'autres endroits du château, à errer tel un fantôme. Elle devait faire quelque chose. Au moment où elle s’apprêtait à parler Iris recommença à parler, Aneline préféra donc se taire et se concentrer un maximum sur ce que lui racontait sa camarade. Sa nouvelle camarade était en train de fixer un nouveau groupe d'élève, mais elle regardait plus particulièrement un jeune homme qu'Aneline avait déjà croiser à plusieurs reprises.


"Ce garçon la bas, tu vois ? Il a un regard triste, même si il se tient droit. On voit que son sourire est faux. Il doit être tracassé. A mon avis c'est à propos de sa robe, car il l'a tient par sa main gauche.''

Aneline sentit le regard d'Iris pesé sur elle, elle se retourna donc vers la jeune fille et fut très étonner de voir son regard, un regard tellement glacial, qu'il donnait l'impression qu'Iris était fâché, pourtant elle ne la trouvait pas énervé, d'un coup Iris changea de sujet, ce qui n'étonna pas du tout Aneline. Elle gardait toujours ses yeux rivés sur elle puis soupira avant de lui demander :


''Est ce que ton boursouflet est affectueux ? Quand j'aurais de l'argent, je voudrais acheter un chat. Ils sont mignons et doux, sauf quand ils sortent leurs griffes. Je suis sûre qu'ils sont comme toi Aneline. ''


Aneline rigola à la remarque d'Iris, même si cette dernière continuait à la fusiller du regard. Puis soudain sa nouvelle camarade détourna le regard en rougissant, comme si elle venait tout juste de comprendre qu'elle fixait Aneline. Aneline reprit un chocolat lorsqu'elle vit sa camarade croquer dans son morceau de chocolat.

"Tu sais tu devrais comme même te joindre à l'un des dortoirs, il y a encore des nouvelles qui s'ajoute", tu passeras inaperçu, la rassura-telle en souriant. "J'aimerais tellement pouvoir comprendre les gens comme tu le fais, c'est réellement impressionnant", lui confia-t-elle"Effa est très affectueux avec moi, mais il est aussi très timide et peureux lorsqu'il ne connait pas les gens, mais il n'a pas l'air d'avoir peur de toi, c'est vraiment étrange quand on sait qu'il a mis beaucoup de temps à s'adapter aux filles de mon dortoir", lui répondit-t-elle.

Aneline regarda l'heure et fut triste de constater qu'elle devait s'en aller, elle avait promis à un ami de le rejoindre à la bibliothèque pour étudier, elle avait peur de laisser Iris toute seule. Elle savait que la jeune fille pouvait se débrouiller seule, après tout elle en avait l'habitude, mais Aneline avait passer tout l’après-midi avec elle, alors la laisser là, toute seule, lui faisait peur, elle l’oublierais peut-être. Il fallait qu'elle lui donne rendez-vous afin d'être sur de pouvoir la revoir et de ne pas perdre une nouvelle amie.

"Je suis désolé mais je vais devoir te laisser, j'ai promis à un ami d'allez le rejoindre à la bibliothèque pour réviser, j'étais ravie de faire ta connaissance, j'espère que tu m'écouteras et que tu ira t'inscrire dans un dortoir. On se revoit rapidement ! De toutes manière j'aurais ton livre à te rendre !", lança Aneline d'une traite, elle attendit la réponse de sa camarade avant de partir rapidement en direction du château. Aneline était vraiment ravie d'avoir rencontrer la jeune fille, elle comptait bien la revoir très rapidement. "J'ai une nouvelle amie maintenant", cria Aneline en sautillant.

Gryffondor
Deuxième année
Couleur : #852345

Les fleurs  Libre 

Alors qu'Iris observait les gens de son alentour, en parlant à sa nouvelle amie , Aneline répondit :

-" Tu sais tu devrais comme même te joindre à l'un des dortoirs, il y a encore des nouvelles qui s'ajoute. J'aimerais tellement pouvoir comprendre les gens comme tu le fais, c'est réellement impressionnant. Effa est très affectueux avec moi, mais il est aussi très timide et peureux lorsqu'il ne connait pas les gens, mais il n'a pas l'air d'avoir peur de toi, c'est vraiment étrange quand on sait qu'il a mis beaucoup de temps à s'adapter aux filles de mon dortoir".

La fille avait toujours l'air heureuse, souriante et brillante. Elle devait avoir beaucoup d'amis et une vie parfaite. Mais soudain, elle parut tracassée et fit d'une voix assez maigre :

"- Je suis désolé mais je vais devoir te laisser, j'ai promis à un ami d'allez le rejoindre à la bibliothèque pour réviser, j'étais ravie de faire ta connaissance, j'espère que tu m'écouteras et que tu ira t'inscrire dans un dortoir. On se revoit rapidement ! De toutes manière j'aurais ton livre à te rendre !

Iris esquissa un sourire, quelque chose qu'elle faisair assez rarement. Après tout elle considérait Aneline comme sa première amie dans la vie réelle. Sans compter son ami sur son blog.

"- [color]Oui...Je viendrais à ton goûter.[/color]"

Alors Aneline sourit et parti en souriant, Iris voulut la suivre un peu en se cachant et elle entendit la jeune fille crier :

"- J'ai une nouvelle amie maintenant !" Iris eu chaud au cœur et sentit un sentiment de joie en elle, finalement elle suivrait peut-être les conseils de la jeune fille souriante.


Fin du RPG (je me suis bien amusée !)