Parc

Inscription
Connexion

Combines journalistiques  PV 

Depuis qu’elle avait grandi, et surtout depuis l’été ou elle avait passé de la première a la deuxième année, Shanti avait considérablement changé. Elle n’aimait plus les mêmes choses, avait littéralement laisse tombe le théâtre, la poésie, le chant… Bref un peu toutes les choses qu’elle adorait et qui lui permettaient de se détendre, de s’évader du monde magique. Mais l’écriture et la lecture… C’était autre chose. La lecture lui permettait d’oublier tout et l’écriture de se rappeler qui elle était au fond. Et malgré tout ce qui s’était passe au cours de ses deux années, elle ne pouvait pas s’en passer. C’était devenu une sorte de bouclier contre le monde extérieur, contre ce qui se passait en dehors de sa petite bulle. Et c’était pour cela qu’elle adorait être journaliste a la Petite Mornille. C’était une des choses qui la rendait très fière, avec son badge de préfète, entre autres.

D’ailleurs, elle était justement en train de se balader dans le parc, en quête d’idée pour les ragots du journal de Gryffondor. Elle adorait cette partie, ou elle pouvait se lâcher et rigoler un bon coup, sans que cela ne soit vexant pour ses camarades, puisqu’ils savaient qu’ils devaient bien le prendre… Elle-même, a son arrivée au château, avait figure dans les pages ragots du journal ! Cependant, avec la rentrée, elle n’avait pas vraiment pu se mettre à jour sur les « news croustillantes » de Poudlard et cela l’agaçait plutôt. Elle avait déjà inventé pas mal de choses sur Serdaigle et Poufsouffle, mais concernant Serpentard… Elle séchait. Pourtant, elle avait pas mal d’amis dans cette maison, comme Antony, Ysalyne, Wendy… Mais ces traitres ne voulaient rien dire !

Elle souffla. Non mais vraiment, il fallait qu’elle trouve des idées ! Elle avait encore des devoirs à compléter pour le lendemain, mais elle ne voulait pas abandonner son article a moitie fini… Elle ne fonctionnait pas comme ça. Inspirant, elle essaya de se concentrer sur les notes qu’elle avait établies pour l’instant. Après quelques minutes, elle s’énerva et se leva d’un bond, bien décidé à aller interroger une nouvelle fois un de ses amis Serpentard. On disait bien que la troisième fois était la bonne n’est-ce pas ? Elle espérait que cela marcherait… Sinon, tant pis pour eux, elle écrirait sur eux-mêmes !

Mais alors que plongée dans ses pensées elle marchait, elle heurta violemment un garçon. Elle leva la tête. Arthur Grimms. Génial.

~ Griffes et Crocs, Griffes et Cœur, Gryff vainqueurs ! ~
~ Famille Schialom ~
~ Ne regarde par en arrière les yeux, pleins de regrets; mais plutôt en avant, les yeux pleins d'espoir ~ #S.

Combines journalistiques  PV 

Les vacances étaient enfin terminées ! Hourra ! Arthur Grimms n'en avait pas passé de très réjouissantes. Il avait revu sa famille et ses chiens, et c'était presque une bonne chose. Car les jumeaux ne l'avaient que peu calculé, sauf pour l'embêter, sa grande sœur Ava était passée trop peu souvent dans leur maison, et ses parents avaient été tous les deux bien occupés par Jim, le nouveau bébé de la famille. En gros, heureusement que ses chiens avaient été présents, eux ; et qu'il avait pu correspondre avec son amie Joy, sinon le pauvre serpentard se serait senti bien seul. Mais heureusement, c'était fini et il était à présent bien entouré et à Poudlard ! Que demander de plus ?

Ainsi, il avait commencé sa troisième année et reprit ses activités d'avant, dont la direction du journal de sa Maison. Il aimait vraiment ça ! Loin de vouloir devenir journaliste une fois ses études terminées, ça lui plaisait quand même le temps de sa scolarité au château. Ça lui donnait l'impression de servir à quelque chose et il pouvait ainsi faire un peu parler de lui. Il aimait bien ça Arthur, qu'on parle de lui. Donc nouvelle année, nouvelles recrues dans le journal ! Antony et Raphaëlle avaient rejoint l'équipe des Chroniques du Sale Hasard et avaient donc eu le privilège de choisir en premier les articles qu'ils voulaient faire pour leur premier numéro (normal, question de politesse). Puis Dakota avait choisi, ne laissant à Arthur Grimms que quelques articles qu'il aimait moyennement faire, dont les Cancans des couloirs !

Oui, Arthur devait s'occuper des ragots ! Comment faire alors que tout le monde vient de rentrer de vacances ? C'était facile le lendemain d'un bal, mais pas là ! Il savait que certains gardaient contact pendant l'été. Des histoires avaient pu naître alors ! Mais comment le savoir ? Surtout qu'il avait pris son temps Arthur, histoire de faire les autres articles avant et de voir s'il pouvait dégoter deux ou trois trucs pour les mettre dans cet article.
Et le jour était arrivé : le jour où il était vraiment en retard sur cet article, où il n'avait plus que quelques heures pour le terminer et qu'il n'avait encore que peu de choses. Il avait bien quelques ragots déjà, mais trop peu pour en faire un article complet ! Alors il eut l'idée d'aller à la pêche aux informations auprès d'autres journalistes ! Il pourrait bien s'arranger avec eux, non ?

Alors il se mit en route. Il ne vit personne en salle d'étude donc, déçu, il se rendit dans le parc à le recherche de journalistes des autres Maisons. Il regardait sur le côté, sans prendre garde à sa direction. Arriva donc ce qu'il devait arriver : il heurta quelqu'un violemment et en fit même tomber son carnet et sa plume !

Gémissant de douleur, il ramassa ses affaires personnelles et releva la tête. Il venait de foncer dans une personne qu'il connaissait bien : Shanti Sadhan. Une grande histoire que cette Shanti ! Chacune de leur rencontre était-elle destinée à être violente ? Non, pourtant, car ils avaient fait partie de la troupe de théâtre ensemble l'an passé. Mais c'est vrai qu'ils avaient, jusque là, réussi à ne pas trop se parler. Pourtant, aujourd'hui, il fallait bien qu'ils se confrontent l'un à l'autre, même si leur relation était encore aujourd'hui tendue et ce, depuis l'épisode triste des patacitrouilles.
Arthur brisa le silence, tout en se tenant la tête à l'endroit même où il aurait certainement une bosse le lendemain.


« Salut Shanti... »

Arthur ne voulait rien dire sur le fait qu'ils soient foncés l'un dans l'autre l'instant d'avant. Il ne voulait pas accuser Shanti, pour ne pas que leur discussion parte immédiatement dans une dispute stupide. Et il ne souhaitait pas non plus s'excuser car ce n'était pas uniquement sa faute ! Alors il préféra ne rien dire.

Il était sur le point de partir lorsqu'il se rappela quelque chose. Shanti faisait partie de l'équipe du journal de Gryffondor, à ce qu'il lui semblait ! Il tenait peut-être la solution à son problème. Seulement voilà, c'était Shanti qui était en face de lui, alors comment réussir à lui faire donner ses ragots ? Il faudrait la jouer finement sur ce coup.


« Alors, ça va chez la P'tite Mornille ? Vous avez des nouvelles recrues ? J'te demande ça parce que je suis en train de faire un de mes articles là. Et pas celui que je préfère pour tout te dire ! »

Pas simple d'engager la conversation avec une personne qui ne se trouvait pas dans son cercle d'amis. Mais qui sait ? Peut-être que cette rencontre permettrait d'apaiser les tensions entre les deux journalistes.

~ magiclandthetopofthetop.tumblr.com ~
Take my smile, that's the only thing I have

Combines journalistiques  PV 

« Salut Shanti... »

Shanti le regarda froidement. Elle resta immobile pendant plusieurs secondes, pesant le pour et le contre de ce qu’elle allait répondre. Elle était très rancunière, même si elle ne pouvait nier que ses relations avec Arthur s’étaient améliorées. Faire partie du même club de théâtre avait aidé. Mais jamais les deux enfants ne s’étaient adresses la parole en dehors du club et cela depuis deux ans. Ce n’était pas pour rien. La jeune troisième année songea à le snober. Et puis elle se rappela qu’elle était celle qui lui avait fonce dessus. Elle était en quelque sorte celle qui lui devait des excuses. Sauf qu’Arthur ne s’était jamais excuse, pour l’incident de première année. Sauf qu’elle n’avait plus onze ans. Elle en avait treize. Il était largement temps de grandir. Elle se retint de soupirer et d’une voix neutre, répondit :

« Salut. »

Qu’on ne lui demande pas d’en faire plus. Elle n’allait pas s’excuser. De toute façon, a quoi bon ? Se réconcilier avec le Serpentard ne faisait pas spécialement parti de ses plans. Et puis, ce n’était pas comme s’ils allaient passer les prochaines minutes à discuter, non ? Il allait continuer son chemin, elle allait continuer le sien, et point final. Mais apparemment, le vert et argent ne voyait pas les choses ainsi.

« Alors, ça va la P’tite Mornille ? Vous avez de nouvelles recrues ? »

Pardon ? Alors la… Shanti devait avouer qu’elle ne s’attendait absolument pas à ça. Elle s’attendait à des cris, des injures même, mais pas une question aussi banale. D’ailleurs, pourquoi il voulait savoir ça, lui ? Et comment savait-il que Shanti était journaliste ? Et… La rouge interrompit ses réflexions. Elle ne comprenait pas l’attitude d’Arthur mais soit. Peut-être qu’il essayait juste de repartir sur des nouvelles bases… Mais c’était étrange. D’un ton méfiant, elle lui dit alors :

« Euh, oui, oui… Enfin, ça va. »

Elle ignora sa deuxième question, sans s’en rendre compte.

« J’te demande ça parce que je suis en train de faire un de mes articles, la. Et pas celui que je préfère, pour tout te dire ! »

La jeune Gryffondor inspira profondément. C’était surement ça, Arthur essayait de repartir sur de nouvelles bases. Elle allait donc se prêter au jeu, elle aussi. Enfin, elle allait essayer. Parce que, bon, s’il continuait à parler comme ça, ça n’allait pas le faire. La préfète se secoua mentalement les esprits et se força à répondre :

« Ah, c’est lequel ? »

Bon, pour l’enthousiasme c’était rate. Mais ce n’était pas de sa faute, si elle n’était pas enjouée, elle ne pouvait pas faire semblant.

~ Griffes et Crocs, Griffes et Cœur, Gryff vainqueurs ! ~
~ Famille Schialom ~
~ Ne regarde par en arrière les yeux, pleins de regrets; mais plutôt en avant, les yeux pleins d'espoir ~ #S.

Combines journalistiques  PV 

Malgré les tentatives d'Arthur Grimms envers Shanti pour essayer d'avoir, pour une fois, un rapport civilisé et poli, la jeune Gryffondor semblait avoir du mal à se décontracter. Alors, pour que tout aille mieux entre les deux, et qu'aucun n'ait besoin de sortir sa baguette, il tâcha de passer outre. Même lorsqu'elle bégaya en lui répondant, sans enthousiasme apparent. Mais finalement, Arthur perçut un effort chez sa camarade, étant donné qu'elle relança la conversation. Que demander de plus ? C'était déjà pas mal.

« Ah, c’est lequel ? » 

C'est maintenant qu'il fallait la jouer fine. Arthur allait lui parler des ragots. La balle serait ensuite dans le camp de Shanti. Donc, il ne devait pas la braquer, ni paraître trop dans le besoin de ces fameux racontards. La vérité était qu'il en avait énormément besoin ! C'était pour cet article que tous les Serpentards lisaient les Chroniques du Sale Hasard ! Ou, en tout cas, la grande majorité. Et il devait en être de même pour les autres élèves avec les journaux des autres Maisons ! L'article des ragots, c'était comme l'alcool dans les restaurants. Ça donnait une raison d'exister au cadre dans lequel ils s'inscrivaient. Pour résumer : sans ragots, point de journal. Arthur en était persuadé.
Et comme il y avait déjà réfléchi, au retour des vacances, impossible d'avoir des informations vraiment croustillantes ! Mises à part les petites histoires qu'on lui avait racontées ci et là, il n'avait pas grand-chose. Pourquoi ce serait différent pour la Gryffondor ? Elle aussi devait être à la recherche de consistance pour cet article, non ? Mais, même s'ils n'essayaient plus de s’entre-tuer, ils n'étaient pas non plus des amis. Alors pourquoi lui donnerait-il les quelques potins dont il était le possesseur ? En tout cas, tant qu'elle ne lui aurait pas faire part d'une partie de son article, lui ne lâcherait rien du tout. Mais ce qui allait s'engager là, c'était une négociation délicate. Il fallait qu'il y aille doucement lui aussi.


« C'est l'article des ragots. Chez nous, il s'appelle ''Cancans des couloirs''. Et vous... Vous avancez bien sur celui-ci ? »

Arthur faisait semblant de rien, semblant de discuter juste comme ça, pour faire passer le temps. Mais c'était drôle. Au fond de lui, il avait l'impression d'être un détective en mission. Ou un vrai journaliste, tout simplement. Allait-il réussir à avoir ces fameux ragots ? Il l'espérait bien ! Ne saurait-ce que pour regonfler son ego de bon détective. Et pour vraiment faire plaisir aux lecteurs aussi, accessoirement.

~ magiclandthetopofthetop.tumblr.com ~
Take my smile, that's the only thing I have

Combines journalistiques  PV 

Shanti réfléchissait. Etait-ce une bonne chose de repartir sur de nouvelles bases ? Elle était une fille qui accordait sa confiance trop rapidement, elle le savait. Cependant, si quelqu’un lui avait déjà fait du mal, d’une façon ou d’une autre, il était très difficile pour elle de le voir sous un autre jour. Mais peut-être qu’elle se minait la vie pour rien ? En deux ans, les gens pouvaient changer énormément et elle en était la preuve. Arthur lui répondit alors, l’empêchant de poursuivre ses réflexions…

« C'est l'article des ragots. Chez nous, il s'appelle ''Cancans des couloirs''. »

Ah, c’était étonnant, cela. Ainsi les verts et argent non plus n’avaient pas de palabres sous la main. Etait-ce ainsi dans les autres maisons aussi ? La préfète devait bien avouer qu’elle n’en avait absolument aucune idée. Il faudrait qu’elle se renseigne sur l’équipe journalistique des Serdaigle et des Poufsouffle, tiens. Si jamais certaines de ses connaissances en faisaient partie, elle devrait pouvoir tirer quelque chose d’eux. Alors, qu’elle allait répondre à Arthur, celui-ci poursuivit :

« Et vous... Vous avancez bien sur celui-ci ? »

Un déclic se fit dans l’esprit de Shanti. Etait-ce pour en trouver qu’Arthur l’avait abordée ? Une vague de colère se souleva en elle. Elle détestait vraiment ce genre de personne. Croyait-il qu’il pouvait utiliser Shanti ainsi ? La prenait-il pour une idiote ? Elle eut envie de lui rabattre le caquet mais se retint au dernier moment. Elle allait l’avoir à son propre jeu, foi de Sadhan. Même si elle était dans la maison des courageux, cela ne l’empêchait pas d’avoir un minimum d’intelligence. Et il fallait bien avouer qu’elle n’en manquait pas. Elle feignit alors l’incompréhension et demanda :

« Ah tu n’aimes pas cet article ? Mais pourquoi tu l’as choisi alors ? »

Elle savait très bien que parfois, on n’avait pas le choix. Seulement, elle devait faire comme si elle n’avait rien compris et ne pas entrer directement dans le vif du sujet. La rouge et or réfléchissait à tout allure. Qu’ajouter de plus ? Croisant intérieurement les doigts, elle décida de bluffer.

« A la Petite Mornille ? On avance normalement, ouais… »

Elle marqua une pause de quelques secondes.

« Tu n’arrives pas à t’en sortir ? »

Et voilà, ça c’était fait. Restait à savoir si Arthur allait se rendre compte qu’elle bluffait, et si oui, s’il rentrerait dans son jeu.

~ Griffes et Crocs, Griffes et Cœur, Gryff vainqueurs ! ~
~ Famille Schialom ~
~ Ne regarde par en arrière les yeux, pleins de regrets; mais plutôt en avant, les yeux pleins d'espoir ~ #S.

Combines journalistiques  PV 

Arthur Grimms voulait des ragots. Dans son esprit, c'était clair. Shanti était journaliste donc elle en avait forcément, sauf si elle se trouvait dans la même position que lui, à savoir dans la recherche de ses petites histoires croustillantes qui se faisaient bien rares en cette rentrée de vacances.
Néanmoins, si cette rencontre pouvait apaiser ses tensions avec la Gryffondor, ce ne serait pas plus mal non plus. Ils ne deviendraient peut-être pas les meilleurs amis du monde, mais il fallait avouer que ce malaise permanent, c'était lourd au bout d'un moment.
Shanti répondit donc à la question du jeune garçon aux oreilles décollées.


« Ah tu n’aimes pas cet article ? Mais pourquoi tu l’as choisi alors ? » 

Bonne question, il fallait l'avouer. Enfin... C'était certainement une bonne question pour quelqu'un qui ne faisait pas partie d'une équipe journalistique et qui n'y connaissait rien, mais ce n'était pas le cas de Shanti. Elle devait donc se douter que parfois, on n'avait pas le choix. Personne ne pouvait avoir que des articles qu'il aimait faire. Il en fallait pour tout le monde. Elle savait déjà tout ça, donc Arthur eut la confirmation qu'elle aussi, elle jouait. Et alors qu'il allait répondre, la Gryffondor reprit parole.

« A la Petite Mornille ? On avance normalement, ouais… Tu n’arrives pas à t’en sortir ? » 

Ici, deux possibilités. Soit Shanti disait vrai, auquel cas elle avait bien des ragots en poche ; soit elle mentait et elle voulait en savoir plus sur ce que le Serpentard avait de son côté. C'était un petit jeu très intéressant auquel ils s'amusaient là.
Alors Arthur sourit et lui répondit le plus naturellement du monde.


« C'est pas que je l'aime pas, mais il est un peu galère à écrire quoi ! Comment être sûr qu'on a assez de ragots pour faire plaisir aux lecteurs ? Il restait que celui-là alors j'ai bien du me dévouer ! »

Première fois qu'il ne mentait pas à Shanti au cours de cette conversation. Mais il n'avait pas encore répondu à toutes ses questions. Et là, il fallait la jouer fine.

« Si, ça va. Les Serpentards nous ont raconté pas mal de petites choses qui se sont passées pendant les vacances ! Et puis c'matin, j'ai été mis au courant de cette histoire, avec un de tes fameux camarades Gryffondor... Je vais écrire ce paragraphe sur lui dès ce soir ! T'en as certainement entendu parler... »

Il n'avait rien à perdre après tout, alors il pouvait bien y aller au bluff ! Et si jamais Shanti ne mordait pas à l'hameçon, peut-être pourraient-ils trouver un accord juste, comme de l'échange d'informations. Mais cette solution restait évidemment la toute dernière à envisager, à ne sortir qu'en cas d'extrême urgence ! Il y avait pas mal de coups à jouer avant cela. Et la balle était à présent dans le camp de miss Shanti Sadhan.

~ magiclandthetopofthetop.tumblr.com ~
Take my smile, that's the only thing I have