Parc

Inscription
Connexion

Par les liens de l'amitié !  Libre 

Avant de sortir du château, Morgana courut jusqu'au cuisine et commanda des gâteaux et des bonbons, pour que les elfes les apportent dans le Parc. Elle sortit ensuite du château en courant. Elle avait dans son sac un rouleau de parchemin, une plume et de l'encre, une petite boite de confettis, un jouet en forme de table ayant appartenu à sa petite sœur, et son chat la suivait tant bien que mal, un rouleau de ruban entre les dents. Elle choisit deux arbres un peu espacé et s'assit sur le sol. Sortant le rouleau de parchemin, elle attrapa sa plume et la trempa dans l'encre. Elle traça de belles lettres bien fines et admira le résultat.

Réconfort de Sophie !


Attrapant le rouleau de ruban que tenait son chat, elle pointa sa baguette sur le parchemin et lança un sort.


"Amplificatum ! "ordonna Morgana.

Le parchemin grandit jusqu'à devenir une bannière, et elle l'attacha aux deux arbres à l'aide du ruban. Ensuite, elle sortit la petite table et lança le même sort sur le jouet, qui devint une table grandeur nature. Oui, certains se poseraient des questions sur "pourquoi" elle avait une table dans son sac. Mais c'était seulement pour se rappeler sa petite sœur, qui, un jour, en voulant lui offrir un cadeau, lui avait donné cette table. Chassant ses souvenir en secouant la tête, Morgana attrapa ses confettis et les dispersa autour de la table. Les elfes apportèrent sa "commande" et disposèrent deux gâteaux et des bonbons sur la table, ainsi que deux pichets de jus de citrouille, des verres, des couverts et des assiettes. Morgana admira le résultat et rangea le reste de ruban, avant de se raviser et de faire un beau nœud, et de le mettre sur la table avec le reste. Agitant sa baguette, de la musique s'éleva dans l'air et Morgana repartit en courant dans la Grande Salle, laissant à son chat le soin de surveiller le lieu. Morgana courut jusqu'à la table des Gryffons, où Aneline consolait Sophie et cette dernière avait à peu-près séché ses larmes. Morgana attrapa Sophie par la main et courut une nouvelle fois à l'extérieur du château. Plusieurs autres élèves les suivirent, curieux. Morgana emmena Sophie jusqu'à la table, et elle attendit la réaction de sa camarade de maison, trop anxieuse pour parler. Sophie allait-elle appréciait l'intention de Morgana ? Celle-ci croisa les doigts et regarda son amie.


Reducio
Pour ceux qui veulent connaître l'histoire, je vous redirige vers le RP de Sophie : →RP de Sophie !←

Griffes et Crocs, Griffes et Cœurs, Gryff' Vainqueurs !
Parce que tu as la capacité émotionnelle d'une petite cuillère ! (Hermione à Ron, Harry Potter 5)
Le plus jeune des lionceaux grandira et deviendra un chasseur émérite et un lion redoutable.

Par les liens de l'amitié !  Libre 

Aneline avait essayer de faire de son mieux pour rassurer Sophie, elle croisait les doigts pour que l'idée de Morgana porte ses fruit, elle connaissait bien sa camarade de Gryffondor et pour que cette dernière parte comme ça, c'est qu'elle avait une idée derrière la tête. Morgana revient quelque temps après, elle tira Sophie par le bras, curieuse Aneline décida de les suivre, elle fut rapidement suivit par plusieurs personnes de toutes maisons confondu, il faut dire que ce n'était pas très souvent que les Gryffondors s'unissaient pour réconforter l'un des leurs alors si en plus la personne qui n'allait pas bien se faisait tirer vers l'extérieur. En arrivant dans le Parc Aneline fut stupéfaite Morgana avait vraiment fait fort elle avait complètement métamorphoser une partit du Parc pour remonter le moral de leur camarade. Une grande banderole était accrocher aux arbres sur laquelle était écrit en toute lettre :

Réconfort de Sophie !


Il y avait aussi une grande table sur laquelle reposait des confettis, deux gâteaux, du jus de citrouille et tout pleins de bonbons. On aurait pût croire à une grande fête d'anniversaire, cependant cette fête était seulement une fête de soutient. Morgana avait eut une idée de génie, il n'y avait rien de mieux qu'une petite fête pour remonter le moral d'un Gryffondor, *Espérons que cela suffise pour lui remonter un peu plus le moral, après tout elle en a bien besoin, on est son seul moyen de soutient ici*, pensa-t-elle. Elle souhaitait de tout son cœur que le père de la jeune fille face un effort pour venir voir sa fille et qu'il laisse un peu son travail de côté, après tout sa fille était censé être la chose la plus importante dans sa vie, et non pas son travail. Penser à ça rappela à la jeune fille sa mère, après la mort de son père sa mère c'était plonger dans le travail et avait mis ses enfants de côté, elle espérait que le père de la jeune fille ne fasse pas la même erreur. Aneline chassa cette pensée de son esprit pour se concentrer sur ce qu'il se passait autour d'elle. Elle alla rejoindre ses camarades.

"Tu es formidables", chuchota-t-elle à l'oreille de Morgana en passant près d'elle.[

Gryffondor
Deuxième année
Couleur : #852345
Pas d’avatar
Sophie Lunera  

Par les liens de l'amitié !  Libre 

Sophie était plongée dans les bras d'Aneline. Elle avait réussi à sécher ses larmes mais elle avait besoin de pouvoir compter sur quelqu'un. Morgana était partie elle-ne-savait-où et Aneline était sa seule amie présente. Quand soudain Morgana arriva et pris Sophie par la main en la tirant dehors. Sophie ne protesta pas et ne posa aucune question. Elle n'en avait pas la force. Elle arriva dans le parc en se demandant pourquoi Morgana l'avait emmenée ici quand elle vit la banderole et la table avec les gâteaux et les bonbons, Sophie se sentit réconfortée. Morgana avait fait tout ça pour elle et cela la touchait beaucoup. Sophie restait en contemplation devant la banderole quand elle vit le visage de Morgana. Il était un peu inquiet. Sophie savait que elle se demandait si cela lui faisait plaisir et pour toute réponse, Sophie courut et se jeta dans les bras de son amie. Elle lui dit tout bas aussi bien que seule elle l'entendit.
"Merci beaucoup Morgana, ça me touche énormément ce que tu as fait et je ne l’oublierait jamais. dis-t-elle Je ne t'oublierais jamais." rectifia-t-elle.
Puis, se tournant vers les autres, Sophie leur dit :
"Je vous remercie énormément d'être tous venus et se tournant vers Morgana de m'avoir organisé cette fête de soutient, se tournant vers Aneline de m'avoir réconforté, et puis se tournant vers toutes les autres personnes merci tout simplement de m'avoir soutenu. Je ne sais pas ce que j'aurais fais sans vous.
Puis elle courut vers Aneline et Morgana qui étaient côte à côte et leur fit un énorme câlin. Ses ami(e)s était ce qu'elle avait de plus cher au monde et elle fera tout pour rester avec eux(elles) le plus possible.
Mais après cette découverte qui la remplit de joie, toute la tristesse de son cœur la submergea à nouveau et elle se remit à pleurer. Immédiatement, les personnes présentes lui apportèrent une chaise et virent la réconforter un par un.
Sophie était en train de parler avec quelqu'un quand une phrase que sa mère avait prononcé lui revint en mémoire. Sa mère l'avait dit à l'enterrement d'un proche. A ce moment là, Sophie était petite et avait demandé à sa mère pourquoi tout le monde pleurait sauf elle et elle lui avait répondu :
"Tu sais Sophie, j'ai beaucoup pleuré déjà. Mais les vraies larmes ne sont pas celles qui coulent sur mon visages mais celles qui coulent dans mon cœur. Et en ce moment il est noyé par un chagrin sans limites. Tu comprendra plus tard" lui avait-t-elle dit.
Sophie avait beaucoup médité sur cette phrase et maintenant elle en comprenait le sens.
Quand soudain elle fut sortie de ses rêveries par une personne qui lui tapota l'épaule.

Par les liens de l'amitié !  Libre 

Sophie fit un mini discours de remerciement, après ce dernier Aneline fit un large sourire à son amie, Sophie se lança ensuite vers Morgana et elle et les enlaça avant de se remettre à pleurer, une de leurs camarade leur apporta une chaise, Sophie sècha ses larmes puis les autres se remirent à parler sans réellement fait attention à Sophie. Aneline quand à elle vit sa camarade retourner dans ses pensées, la tristesse refaisait surface. Personne n'avait l'air de l'avoir remarquer, afin de faire diversion elle décida de lancer un jeu, bien que le buffet lui fasse très envie, elle préférait que tout le monde soit occupé pour qu'elle puisse discuter avec son amie. Elle se retourna donc vers ses camarades et s'écria :

"Dites ! Ça vous dirait de faire un jeu ? Imperium ou Veritaserum ?"

En attendant que quelqu'un ce déicide à débuter le jeu, elle se dirigea vers son amie, cette dernière était dos à elle, pour signaler sa présence, Aneline posa doucement sa main sur l'épaule de son amie, elle l'avait également fait dans un signe de réconfort, comme son frère faisait avec elle lorsqu'elle se sentait triste. Elle se plaça doucement devant son amie et la regarda, différentes émotions, elle avait l'air de revivre un souvenir précis, cette image de Sophie laissa passer un grand sentiment de tristesse dans le cœur d'Aneline, elle la rendait triste de voir son amie dans cet état, mais ce sentiment lui rappela aussi sa propre tristesse, celle dû à la mort de son père, celle à laquelle elle évitait de penser afin de ne pas sombrer dans une profonde tristesse. Elle replaça cette pensée dans un coin de sa tête, elle ne voulait plus y penser, elle ne voulait plus être triste. Elle prit son amie dans ses bras avant de s'écarter, elle s'adressa ensuite à sa camarade.

"Tu sais Sophie, dans chaque moment sombre il y a une part de lumière, ton moment sombre c'est aujourd'hui, ces cette lettre et ta part de lumière ces nous ! Aller met ça dans un coin de ta tête, on en parlera en privé si tu en ressent le besoin mais en attendant Morgana a préparer cette magnifique fête pour toi et tu vas en profiter ! Aller viens jouer avec nous et c'est toi qui commence ! "

Ainsi elle était certaine que son amie n'aurait pas assez de moment de solitude durant ce petit moment pour repenser à cette histoire, c'était le moment pour elle de faire une pause, de s'amuser, elle avait besoin de ce détendre après cette nouvelle plus que dur à accepter, il fallait lui changer les idées, et quoi de mieux qu'un petit action ou vérité à la sorcière pour détendre une personne, Aneline laissa un sourire apparaître sur son visage, elle alla discrètement chercher un morceau de chocolat sur la table qu'elle mangea, puis elle en pris un second qu'elle tendit à Sophie, elle rejoignit ensuite les autres assis en cercle à même le sol, elle tourna la tête vers Sophie et lança :

"Alors Soso ! Imperium ou Veritaserum ?"

Gryffondor
Deuxième année
Couleur : #852345
Pas d’avatar
Sophie Lunera  

Par les liens de l'amitié !  Libre 

Sophie sentit qu'on lui touchait l'épaule, elle se retourna et vit que Aneline était en face d'elle. Elle la prit dans ses bras avant de s'écarter et de lui parler :
"Tu sais Sophie, dans chaque moment sombre il y a une part de lumière, ton moment sombre c'est aujourd'hui, ces cette lettre et ta part de lumière ces nous ! Aller met ça dans un coin de ta tête, on en parlera en privé si tu en ressent le besoin mais en attendant Morgana a préparer cette magnifique fête pour toi et tu vas en profiter ! Aller viens jouer avec nous et c'est toi qui commence ! "
Sophie ne put qu'accepter de jouer. *En même temps* se disait-t-elle *ce jeu ne pouvait que faire reculer ses pensées tristes et l'amuser*
Aussi elle décida d'y aller. Aneline alla chercher un morceau de chocolat pour elle et un pour Sophie qu'elle lui tendit. Le jeu commença ensuite. Aneline se tourna ensuite vers son amie et lui dit :
"Alors Soso ! Imperium ou Veritaserum ?"
Sophie sentait qu'elle avait besoin d'action pour s'amuser c'est pourquoi elle choisit de répondre Imperium.
Une jeune fille vint lui glisser le gage à faire à l'oreille. *Facile* se disait-elle. Elle commença immédiatement.
-Donnez moi vos chocogrenouilles ! Je veux des chocogrenouilles !!! Donnez-les moiiiiiiiiiii !
Les réponses fusèrent vite si bien que Sophie ne sut pas qui l'avait dite en premier. Elle décida donc de trancher.
-Alors je ne sais pas qui l'a dit en premier. C'était évidemment Miss Grace. Je choisi donc de demander à la jeune fille qui ma dit qui imiter si elle veut bien jouer.
Sophie lui glissa alors à l'oreille le prénom de la personne à imiter et attendit que la jeune fille se décide.
Sophie décida de rejoindre Aneline qui s'était mise dans le fond pour pouvoir parler avec elle.
-Coucou Line ! Merci beaucoup pour tout ce que tu fais. Je voudrais que tu saches que je n'ai jamais eu d'amis comme ça avant Poudlard. Tous ceux qui sont maintenant mes amis, ce sont ma nouvelle famille. Et tu as une place importante dans cette famille et dans mon cœur. Je voulais que tu le sache.
Sur ce, elle prit Aneline dans ces bras et la serra contre elle.
Elle savait que personne ne pouvait remplacer sa mère mais elle savait aussi que à Gryffondor ou plus généralement à Poudlard "une aide sera toujours apportée à ceux qui en ont le besoin". Et que tous les sorciers présents avaient un cœur énorme plein de générosité.

Par les liens de l'amitié !  Libre 

Kiza était maintenant à Poudlard depuis un peu plus de 3 semaines. Tout ce passait bien, elle s'était fait de nouveaux amis et appréciait beaucoup sa maison . Même les cours était intéressants. Elle s'était bien adaptée et en éprouvait de la joie.

Un matin, alors qu'elle prenait son petit déjeuner à sa table et parlait avec quelques personnes autour d'elle; le brouhaha devint plus fort que d'ordinaire. Elle apprit par une deuxième année de Poufsouffle qu'une jeune fille avait perdue sa mère. Cette nouvelle attrista Kiza malgré qu'elle ne connaisse pas la Griffondor, ne l'ayant que croisé quelques fois dans les couloirs. La jeune de la maison jaune ne connaissait pas cette perte d'un parent proche mais rien qu'à l'idée d'en perdre un elle se sentait toute chamboulée avec une boule au fond de la gorge. Le déplacement massif d'une bonne partie des élèves la sortie de ses pensées: tout le monde se bousculait pour aller dehors. Intriguée, elle suivit le mouvement et une fois arrivée au parc, elle aperçut, accrochée aux branches des arbres, une grande banderole sur laquelle était marquée:

Réconfort de Sophie


Quelque soit la personne qui avait eu cette idée, elle ne s'était pas arrêtée là. En effet, une table était installée sur laquelle était posée tout ce qu'il faut pour se restaurer. Cet endroit était très chaleureux et accueillant. Sophie remercia alors ses amies et tout le monde de présent de la soutenir. Son "discours" était tellement sincère que Kiza en eu les larmes au yeux. Puis, une voix se dégagea des autres, elle reconnue Aneline, une Gyffondor de deuxième année qu'elle avait croisé à Londres deux semaines auparavant:

-"Dites ! Ça vous dirait de faire un jeu ? Imperium ou Veritaserum ?"

Un bon groupe de personne s'installa par terre, dont Kiza. Le jeu commença et l'ambiance se fit plus conviviale. Certains élèves imitaient des personnes alors que d'autres recevaient des gages. Le jeu continua un certain temps avant que la majorité des personnes soient à court d'idées.
Kiza se souvint alors d'une chanson qu'elle avait apprise et se dit que les paroles de celle-ci représentait bien tout ce qui c'était passé depuis ce matin. Elle commença alors à chanter, emporter par la musique:


"Tu sais que j'ai du mal
Encore a parler de toi
Il parait que c'est normal
Y'a pas de règles dans ces jeux là
Tu sais j'ai la voix qui se serre
Quand je te croise dans les photos
Tu sais j'ai le cœur qui se perd
Je crois qu'il te pense un peu trop

C'est comme ça c'est comme ça

J'aurais aimé tenir ta main un peu plus longtemps
J'aurais aimé tenir ta main un peu plus longtemps
J'aurais aimé que mon chagrin ne dure qu'un instant
Et tu sais j'espère au moins que tu m'entends "


Kiza s'arrêta à la fin de la musique et se rendit compte que tout était calme malgré le monde autour d'elle et que les regards étaient tournés vers elle. Elle se mit alors à rougir.



Reducio
C'est une chanson de Grégoire, Ta main pour ceux qui ne connaissent pas ^^

Il faut regarder toute la vie avec des yeux d'enfants.
"Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !"