Parc

Inscription
Connexion

L'Effroyable Halloween  PV 

Yuzu n'avait pas vraiment l'envie de se déguiser pour cette soirée d'Halloween, elle enfila sa robe de sorcière suivi de son haori de sorcière que celle ci aurait du porter si elle avait fait sa scolarité au japon. cela lui donner un air de sorcière plus sérieuse et elle se maquilla légèrement les yeux pour accentuer son regard. Bizarrement elle avait Miss Loewy en tête comme modèle pour rendre son maquillage plus effrayant. Elle finit de se préparer et rejoins la salle commune ou elle attend sa sœur pour partir chercher quelques friandise. Assise dans le canapé elle sortie sa baguette pour l'admirer le temps que sa sœur finisse de se préparer. Elle était calme et sur d'elle comme toujours quand elle appela sa sœur pour savoir ou elle en était.

"Hanai ? tu a fini ?"

Si se déguiser était pas le truc de Yuzu pour Hanai c'était plutôt comme un jeu auquel elle se prêter volontiers. La petite Gryffone souffla et se leva. elle vit arriver sa sœur, et commença a passer devant pour partir a la chasse aux bonbons. Arrivée sur le palier de la porte tableaux elle regarda sa sœur avant de lui dire

"mince attends on a oubliée les chaudrons elle marqua une pause et conclus je vais les chercher attends moi la je reviens vite."

Dans un mouvement ample elle fit demi tour pour emprunter deux chaudrons mis a disposition pour la soirée. les chaudron était allégés à l'aide d'un sortilège ce qui facilité le transport des petite marmite d’étain. Après avoir empoignée les deux chaudrons elle en tendis un a sa sœur avant de se remettre en route pour chercher des friandise.

"Par ou on commence ?"

Dit la jeune rouge a l'attention de sa sœur dans l’espoir que celle ci ai une meilleurs idée quelle. Si il y avait bien une différence majeurs entre les jumelles c'était que une ouvré de temps en temps des livres mais cela était très rare, tandis que l'autre n'en avait jamais ouvert un seul. les deux sœur marchaient le long du couloir en quête donc de chocogrenouille ou encore de souris en sucre, friandises qui étaient connues dans leurs pays mais pas aussi populaire qu'en Angleterre.

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

L'Effroyable Halloween  PV 

Hanai se préparer ce soir pour Halloween ! Elle qui adorer se maquiller et se déguiser elle était servis pour cette soirée unique. Elle prépara donc un maquillage, elle se dessina des moustaches de chat puis noircit sont petit nez. Une grande bouche fut aussi dessiner et des lentilles posées pour avoir des yeux de chat. Elle fini son teint avec une couleur violette. Si sont maquillage était effrayant, pour le monde sorcier il était loin d’être connue. par contre les moldus pouvaient reconnaitre le chat d’Alice au pays des merveilles. Paradoxe venant d'une oriental issue de deux parents sorcier. Elle entendit au loin sa sœur alors que celle ci finissait son maquillage.

"Hanai ? tu a fini ?"

Elle répondit d'une petite vois que Yuzu n'arriverait sans doute pas a entendre.

"J'arrive je finiole..."

Elle passa un dernier coups de maquillage sur ses levres avant de decendre rejoindre sa soeur. celle ci l'attendait au beau milieu de la salle commune et Yuzu ouvra la marche avant de se stopper net et de dire.

"mince attends on a oubliée les chaudrons elle marqua une pause et conclus je vais les chercher attends moi la je reviens vite."

Elle fit demi tour pour aller en chercher, le haori que celle ci avait mis voler gracieusement lors de sa rotation a l'image d'une cape. Yuzu remontra le bout de son nez quelques minutes plus tard avec deux chaudrons, elle tendit celui pour Hanai que celle ci attrapa et les deux rouges se misent à marcher dans les couloirs un peu aléatoirement. Hanai était perdu dans ses pensée lorsqu'elle entendi sa jumelle prononcer

"Par ou on commence ?"

Hanai prit le temps de réfléchir avant de verbaliser son désir de commencer par les sous sol et finir par le bureau de son directeur de maison. au moins sa éviterait aux sœurs de faire des détours trop inutile.

"Que pense tu des sous sols puis on remonte en passant par le parc ?"

Hanai avait très envie d'aller dans le parc le claire de lune était fantastique et les étoiles cette nuit la brillaient de mille feu. En plus de ça la soirée était plutôt douce pour un mois d'octobre. Raison de plus qui motivé Hanai a sortir du château au pierre massive a l'architecture anglaise. Et puis une soirée avec sa sœur ne pouvait être en aucun cas refusée, la complicité qui liés les deux était trop grande.

L'Effroyable Halloween  PV 

"Que pense tu des sous sols puis on remonte en passant par le parc ?"

"C'est partie"

Yuzu ne pouvait que approuver cette decision, comme d'habitude Hanai avait toujours la bonne idée au bon moment. Les deux soeurs se mirent en direction des sous sol au bureau de Miss Primard. une fois leurs quete achever c'est logiquement qu'elles se sont mis en direction du parc. Le couvre feu était passé depuis quelques minute déjà mais la soirée rendait l'infraction moins grave voir tolérée. Après tout ce n'est pas le soir d' Halloween tout les jours. Yuzu accompagnée de sa sœur se plaça non loin du saule cogneur, mais relativement loin pour être en sécurité.

"Notre chez nous ne te manque pas trop ?" dit Yuzu avec une voix qui n'était pas du tout la même que d'habitude, elle etait calme et mélodieuse. Complétement différente du ton sec que celle ci avait en temps normal. Il serait logique que Hanai comprenne tout de suite que Yuzu avait le mal du pays.

Hanai avait juste eu le temps de répondre que quatre ombres se rapprocher d'eux. Yuzu se leva tout de suite, un vieux réflexe que celle ci avait suite a son entrainement régulier de son enfance.

Expeliarmus !!

Yuzu arriva a peine a esquiver le sortilège que un autres sortilège était lancé. La jeune gryffone pensa automatiquement *tsss ils veulent quoi ceux la ?*

Accio Chaudron !

Alors c'était les friandises qui voulaient ? vraiment Yuzu n'avait pas a attendre plus longtemps elle était déjà prête a riposter si les quatres ombre redevenaient hostile envers eux. Qui se pointe vers les gens en leur lançant des sorts ? ou alors au moins demander les friandise avant de les lancer. *Franchement tout se perd* pensa Yuzu qui avait maintenant la main sur sa baguette. Les masques que les élève visiblement d'années supérieur avait cacher totalement leur visage et il était impossible pour Yuzu de voir leurs visages, en plus d'avoir l'air effrayant les quatre racketteur car il n'y a pas d'autre mot pour les qualifier après avoir entendu leurs prochaine paroles.

Bien bien bien... l'un deux se tourna vers Yuzu et continua a parler "les jumelles donc... et tu doit être Hanai ?" Yuzu ne pouvais que le regarder dans les yeux avec défi et il esquissa un léger rire avant de reprendre "non tu doit être Yuzu tu es trop arrogante pour être l'autre."

*L'autre ? a t'il vraiment appelée ma sœur l'autre ?* pensa la première année qui commencer à s’énerver intérieurement mais elle restait concentré sur ces abrutis.

"Si vous voulez récupérer vos friandises il faudra aller faire un petit tour dans la foret."

"Tsss ridicule" dit Yuzu avec une voix plus que sérieuse, elle reprit "cette foret est interdite et ce n'est pas pour rien, il est ridicule de s'y aventurer juste pour faire plaisir a quelques abrutis" Les quatre masqués étaient plutôt énervés suite à cet affront de Yuzu. Ils levèrent tous leurs baguette en direction de celle ci tout en ajoutant.

"Nous pensions les gryffondor plus courageux... soit t'en pis pour vous !"

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

L'Effroyable Halloween  PV 

"C'est partie"

Il ne fut pas longtemps pour entendre la réponse de Yuzu. comme d'habitude elle était directe. Notre escapade dans les sous sols fut plutôt rapide et les deux sœur se mirent en direction du parc. en passant devant le cloché Hanai l'observa avec attention avant de suivre de prêt sa sœur. Elle s’assaillait dans l'herbe fraiche avec sa soeur pret du saule cogneur et se mit a regarder les étoiles, le claire de lune cacher un peu les constellations mais ça ne dérangeait pas Hanai bien au contraire même, ça lui rappeler le claire de lune de chez elle. Le silence fut rompu par Yuzu qui demanda

"Notre chez nous ne te manque pas trop ?"

"Un petit peu mais c'est pas vraiment différent de chez nous si on y pense... c'est que notre famille qui est absente non ? "

Yuzu écouta la réponse de Hanai mais se leva juste apres, Hanai surprise se leva a son tour mais n’eut pas le temps de réagir et le chaudron qu'elle tenait dans la main fut expulsé par le sortilège.

Expeliarmus !!

Hanai se tourna vers sa sœur qui avait eu le temps d'esquiver le sortilège mais les chaudrons furent quand même volé suite au second sortilège que ceux ci utilisèrent.

Accio Chaudron !

Hanai regardait sa sœur avec attention, elle là connaissait et elle savait que celle ci n'allait pas se laisser faire, et c'est sans surprise que son expression et son mal du pays furent remplacés par un visage que Hanai connaissait bien, cette expression était adopter par Yuzu que lorsque celle ci était plus que sérieuse et qu'elle voulait protéger sa famille. Les assaillants ajoutèrent.

Bien bien bien... l'un deux se tourna vers Yuzu et continua a parler
"les jumelles donc... et tu doit être Hanai ?" Yuzu ne pouvais que le regarder dans les yeux avec défi et il esquissa un léger rire avant de reprendre "non tu doit être Yuzu tu es trop arrogante pour être l'autre."

la situation était risible, ça faisait longtemps que Hanai n'avait pas vue sa sœur aussi sérieuse. Hanai fixa sa sœur, elle savait que celle ci planifier une riposte et qu'elle attendait juste le moment le plus opportun. elles se connaissaient tellement bien que Hanai mis la mains sur sa baguette et attendait juste le signal de sa sœur pour l’épauler du mieux qu'elle pouvait. Elle ne fit même pas attention aux mots des quatre élèves.

"Si vous voulez récupérer vos friandises il faudra aller faire un petit tour dans la foret."

"Tsss ridicule" ça y est Yuzu avait pris la parole "cette foret est interdite et ce n'est pas pour rien, il est ridicule de s'y aventurer juste pour faire plaisir a quelques abrutis"Les quatre masqués étaient plutôt énervés suite aux paroles de Yuzu. Ils levèrent tous leurs baguette en direction de celle ci tout en ajoutant.

"Nous pensions les gryffondor plus courageux... soit t'en pis pour vous !"


Ça y est ils passaient à l'action, Hanai lança un Petrificus Totalus en même temps que sa sœur. Avant même que les quatre eu le temps de répondre deux d'entre eux étaient déjà tombés comme des baguettes sur le sol. Les deux encore debout lancèrent un Expeliarmus, Hanai fut désarmée et sa baguette récupérée par celui de gauche. La petite gryffone sauta au corps à corps sur celui qui avait récupéré sa baguette mais il était impossible de le faire trébucher. Celui ci envoya valser la gryffondor avant de rompre sa baguette devant ses yeux. Comment avait t'il put ? c'était impossible la baguette d'Hanai était aussi précieuse que son âme. Hanai en état de choc n'avait plus aucune idée de la situation actuelle, elle se mit a pleurer avant d’être prise en "otage" par son bourreau. La Japonaise ne pouvait rien faire, il était plus grand, plus fort et elle avait rater la seule fenêtre qu'il lui rester pour s'en sortir

L'Effroyable Halloween  PV 


"Nous pensions les gryffondor plus courageux... soit t'en pis pour vous !"


Avant même que qu'il puisse montrer un signe d'hostilité Yuzu qui avait mis sa mains sur sa baguette prit de surprise un des élèves avec sa sœur jumelle qui avait parfaitement compris son plan, faut dire que celle ci connaissait bien les habitude de Yuzu. Les deux pétrifiés tombaient au sol tendis que les deux restant exécuté un Expeliarmus sur une sœur chacun. Si Yuzu avait encore une fois esquivée le sortilège ce n’était apparemment pas le cas de Hanai. Qui se jeta aux corps à corps pour tenter quelque choses en vains. Yuzu lança un deuxièmes Petrificus Totalus mais cette fois ci, il eu un éclair qui jaillit de la baguette de la japonaise et celle ci fut violemment éjectée en arrière. Elle retomba quelques mètres plus loin ou elle put apercevoir un des élèves qui avait littéralement casser la baguette de sa sœur en deux. Yuzu se releva en colère mais l'élève en question la prit en otage avant que celle ci ne puisse faire quoi que se soit. Comprenant l'horreur de la situation Yuzu s’arrêta net se maudissant de pas avoir réussi a protéger sa sœur et de ne pas avoir pu stopper les élèves avant qu'ils cassent la baguette qui dans la tradition japonaise est considérée comme une entité liée à l’âme du sorcier. Si Yuzu entretenait une relation conflictuelle avec sa baguette ce n’était pas du tout le cas pour Hanai. Un des élèves prit la parole tout en lançant des Finite sur les pétrifiés.

"Franchement, vous pensiez vraiment pouvoir battre des cinquièmes année ? il marqua une pause avant de réfléchir j'avais juste envie de vous faire peur à la base mais maintenant, vue que vous l'avez prit comme ça, tu va aller faire un tour dans la foret et on relâchera ta sœur."

*Tsss espèce de lache* Yuzu les maudits du plus profond d'elle même avant d’obéir et de se diriger vers la foret. tandis que le reste du groupe rester a la lisière il fit pression su Yuzu en tenant sa sœur et lui faisant comprendre que si celle ci n’obéissait pas elle ne s'en sortira pas indemne. Yuzu s’exécuta et entra dans la foret, elle s’arrêta quelques mètre plus loin afin de les regarder pour savoir si c’était bon. les garçons masqués lui fit signe de continuer. alors qu'elle s'enfoncer de plus en plus dans la foret elle perdit le contact visuel avec la sortie de la foret. Un bruit lui fit peur et dans la panique Yuzu se retourna de tout les cotés. Elle était dans de beau draps tout se ressembler et elle ne savait plus d’où elle venait.

Elle continua de marcher d'un pas méfiant, parfois même en reculant pour faire face au bruit que celle ci entendait. Complétement perdu elle maudissait ces cinquième années. elle prit le temps de s'assoir en se recroquevillant sur elle même un petit moment. La seule lumière que celle ci avait était le peu de rayons lunaire qui traversaient la cime des arbres. Sa baguette ne voulant pas lui obéir Yuzu progressait a moiter à l'aveugle. le son des créatures terrifié la rouquine. Sa respiration s’accélérait et elle trébucha alors sur une racine. se relevant elle commença à marcher à reculons jusqu’à marcher sur une sorte de tas de feuille ou du moins une matière entre le dur et le mou. elle senti aussitôt une terrible douleur au mollet qui lui extirpa un crie qui résonna dans toute la foret.

Elle tomba au sol avant de se retourner et de voir un mélange de cheval et d'aigle. si elle ne connaissait pas encore les hippogriffes celle ci lui avait marcher sur la patte. Terrifiée la jeune fille commença à ramper tout en reculant, laissant trainer sa jambe ensanglantée par un mollet déchiré du bec de la créature. L’hippogriffe n'avait pas vraiment apprécié le manque de respect de Yuzu, même si celle ci n'avait pas fait exprès l’hippogriffe s'en contrefichait royalement. La jumelle arriva très rapidement bloquée contre le tronc d'un arbre et la créature toujours hostile envers elle se mis à cabrer en face de la jeune fille. Yuzu se retourna aussitôt vers le sol par pur réflexe. Elle senti alors une charge extrêmement lourde s’abattre sur elle lui faisant terriblement mal a sa seconde jambe, les seconde passer et l’hippogriffe ne semblait pas vouloir s’arrêter. Elle se demandait surtout quand est ce que ça aller s’arrêter. Yuzu était entre l’inconscience et la conscience complétement désorientée, elle attendait juste que la tornade passe.

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

L'Effroyable Halloween  PV 

Toujours maintenu par le cinquième année Hanai avait peur. Non pas pour elle mais bien pour sa sœur, sa baguette était capricieuse et en plus de cela elle n’était pas invincible. Les minutes commençait à être longue et l'attente insoutenable, a tel point que même les quatre abrutis pouvais tenir ce genre de discours.

"Nan mais elle fait quoi ? ça commence a être long là." dit un des élève tandis qu'un autre dit "imagine il y a un prof qui passe par la ?" Hanai voulait plus que tout qu'un prof passe par ici justement mais elle était fermement maintenue par le plus grand d'entre eux. Après quelques minutes d'attente supplémentaire Hanai entendit un crie en direction de la foret ou se trouvait sa sœur. C’était sans aucun doute Yuzu qui avait surement un problème. Mais quoi ? que pouvait t'il lui arriver ? Hanai gigota pour se dégager mais en vain. les quatre garçons commençaient à s'agiter, ils prenaient peu a peu conscience qu'il avait peut être fait quelques chose de stupide. Mais aucun n'était assez inquiet pour bouger, l'effet de groupe les faisaient même rire de la situation.

Alors que les cinquième année commençaient a s'impatienter Hanai réussi a écraser le pied de son bourreau avant de se dégager tout en lui volant sa baguette. Elle se mit a courir le plus vite possible en direction du château. Les cinquième année prient par surprise lancèrent des sortilège pour tenter de l’arrêter mais aucun ne toucha Hanai, l'obscurité ne facilité pas la tache.

Les agresseurs commençaient a s'agiter, certain prenant la fuite tendis que d'autre la poursuivait,


"on s'arrache"
"mais elle a ma baguette"
"si tu l'avait pas lâchée tu l'aurait encore ta baguette, débrouille toi !"


Commençant à être à bout de souffle Hanai envoya des jets de lumière rouge en l'air, un signal de détresse que sa mère lui avait dit d'utiliser en cas de problème. toujours poursuivit elle ne pouvait pas s’arrêter, un point de coté l’empêcher de progresser correctement vers le château. mais elle ne pouvait en aucun cas se permettre de ne pas y arriver. elle puisa dans ses dernières réserves d’énergie, qu'il lui rester pour courir aussi vite que possible. c'est qu'une fois arrivée dans les couloirs qu'elle put voir que celui qui la poursuivait avait largement lâché l'affaire. Hanai commença a s'orienter dans le château sans trop savoir ou aller pour trouver de l'aide. Elle finit par se diriger vers le bureau de la directrice dans l'espoir que celle ci y soit, en cette soirée d'halloween. La japonaise a bout de souffle commença a crier aussi fort qu'elle le pouvait juste devant la statue ou il fallait donner le mot de passe, le problème c'est que Hanai avait aucune idée de celui ci son seul espoir était qu'elle soit entendu du bureau.

"Loewy-Sensei !! A l'aide !! S'il vous plait ! Loewy-Sensei !!!!"

Elle tomba alors a genoux devant la statue, ses yeux commençaient à se remplir de larme et Hanai espérait que la directrice soit pas loin ou alors même un autre professeur ferrait largement l'affaire.

L'Effroyable Halloween  PV 

Cette année, pour Halloween, Kristen resterait dans son bureau et avait résolu de ne pas se faire déranger. L’an passé, elle avait voulu être aimable et avait offert des bonbons à ceux qui se présentaient à elle déguisés, et la soirée s’était terminée en retenue pour l’un d’eux, par la confrontation avec un Epouvantard et par un sortilège d’amnésie utilisé sur un élève. La soirée n’avait pas été bonne, donc. Cette année, elle serait meilleure, puisque tout se passerait comme prévu : la directrice ferait son travail de directrice, tranquillement, puis elle irait se coucher, tranquillement. Pendant que maints élèves devaient s’amuser à faire flotter des citrouilles dans les couloirs, à se faire peur en costumes de morts-vivants, ou en costume de n’importe quoi que leur aurait soufflé leur imagination débordante, elle resterait dans sa tour à travailler.

Ainsi donc, elle triait gentiment ses papiers en ce soir du 31 octobre, et grignotait de temps en temps une dragée surprise de Bertie Crochue, pestant lorsqu’il s’agissait d’une dragée goût saucisse (et compensant alors par une gorgée de boisson…) et savourant pour le goût pomme.

Elle releva la tête, surprise, lorsqu’elle entendit crier son nom au bas de son bureau. A en juger par l’interpellation, c’était une élève qui l’appelait, et elle devait être d’origine japonaise. On n’entendait pas souvent dire « sensei » en Grande-Bretagne. Kristen, qui pensait peut-être à une blague d’Halloween, laissa l’élève s’époumoner devant son bureau durant quelques secondes. Finalement, elle se décida à se lever et à aller voir ce qui valait tant de cris.

Elle découvrit alors une jeune élève toute maquillée. Cela devait ressembler à un drôle de chat, peut-être un chat imaginé dans les heures les plus sombres de Carroll, mais le maquillage semblait gâté par l’émotion. Kristen haussa un sourcil. La jeune fille avait l’air à bout de souffle et était à genoux, ses yeux de chat pleins de larmes. La directrice baissa les yeux sur elle, mais ne pensa pas, à vrai dire, à se pencher pour la relever.


« Mademoiselle ? »

Il en est du romantisme fiévreux comme de la moule pas fraîche : quand on en abuse, ça fait mal au cœur.

L'Effroyable Halloween  PV 

Si Hanai était toujours dans le couloir, la voici cette fois face à la directrice, elle la regarda ne sachant par où commencer, toutes ses idées étaient confuses. La directrice était impressionnante, mais à la fois rassurante. Après quelques secondes Hanai commença à se calmer en essayant de mettre ses idées en place. Elle sortit sa baguette cassée et la baguette qui appartenait à un des cinquièmes années, tout en commençant à lui expliquer les éventements . Il était très difficile de comprendre les explications de la Japonaise tant elle était submergée par l’émotion. Si son récit était loin d’être clair, on pouvait distinctement discerner les mots: sœur, foret interdite, et cinquième année. Si tout cela paraissait confus, le récit apparaissait sensé à la vue d'un nouvel arrivé.

Un jeune homme portant un masque venait d'arriver, au bout du couloir il prenait appuie sur le mur complètement essoufflé. Le fameux cinquième année... après qu'il ait repris son souffle il leva la tête tout en avançant de quelques pas. Il croisa le regard de la directrice avant de s’arrêter net. Il commença alors à faire demi-tour doucement un peu comme s’il faisait face à un lion et qu'il voulait prendre la fuite. La jumelle tourna la tête vers lui et se releva d'un trait malgré son épuisement pour se cacher derrière la directrice. Elle commença alors à reprendre la parole cette fois rassurée par la peur qui avait rempli cette cinquième année.


"c'est...c'est lui ! il a envoyé ma sœur dans la forêt avec ses amis !"

Hanai était à présent calme persuadé que la directrice réglerait ça et qu'il ne pouvait plus rien lui arriver. Elle demeuré cependant encore inquiète pour sa sœur toujours dans le foret, Yuzu n'avait pas pour habitude de crier, elle rester plutôt froide face aux dangers et même si certains coups pouvaient l'atteindre elle restait silencieuse. Il ne faisait aucun doute pour Hanai que sa sœur était en danger et qu'il fallait intervenir vite. La cinquième année commença alors à courir en ligne droite le long du couloir pour tenter de s’échapper, la jumelle avait tout dit et il savait pertinemment qu'il risquait gros. Hanai guettait alors la réaction de la directrice, attendant que celle-ci passe à l'action et l'aide elle et sa sœur à se sortir de cette situation. Elle finit par essuyer ses larmes avec sa manche emportant un peu de son maquillage qui ne ressemblait plus du tout à celui d'origine. Elle se déplaça alors légèrement sur le coter a la vue de la fuite de l'élève en faute. Hanai ne risquait sans doute plus rien maintenant.

L'Effroyable Halloween  PV 

La directrice essaya de suivre le flot de paroles paniqué de la jeune fille. Kristen tenta de s’accrocher à ce débit interrompu de sanglots et de hoquets, de remettre les informations dans l’ordre, et finit, lui semblait-il, par comprendre à peu près où se situait le problème. Kristen prit la baguette que la jeune fille avait apparemment dérobée à l’un de ses agresseurs, qui devait l’avoir pointée sur elle, et la rangea dans sa poche. Concernant celle brisée de la japonaise, Kristen assura qu’elle ferait le nécessaire pour que l’élève puisse s’en procurer une autre dans les plus brefs délais.

Elle aperçut alors une silhouette masquée au bout du couloir, qui fit demi-tour, l’air de rien, quand il vit que la directrice était de sortie. Il avait la démarche, effectivement, de celui qui a quelque chose à se reprocher. La jeune japonaise finit d’éclaircir la situation, puisqu’elle se cacha derrière la directrice et révéla l’identité abstraite de cette personne masquée. Kristen ne pensa pas que la jeune fille pouvait mentir : ses émotions avaient l’air trop fortes, trop incontrôlables, et elle n’aurait de toute façon eu aucune raison valable de déranger le professeur Loewy pour lui jouer un tour, pas même en ce soir d’Halloween.

Kristen baissa les yeux vers la japonaise qui s’était cachée derrière elle. Elle trouvait cette réaction étrange et assez peu digne d’une élève de Gryffondor, même âgée de onze ans, mais soit. Lorsqu’elle vit l’élève du fond du couloir, qui avait tenté de se faire discret, tenter de prendre ses jambes à son cou, Kristen leva rapidement sa baguette et le figea sur place. Sans faire plus attention à la petite fille, elle rejoignit le présumé coupable et observa sa ridicule position : il était bloqué en train de courir, les jambes fléchies et écartées l’une vers l’avant, l’autre en arrière. Ses bras imitaient la position de ses jambes, et son dos était tout penché vers l’avant. Kristen l’examina comme une bête curieuse, avec un sourire ironique, et leva de l’index le masque qui cachait son visage. Le garçon était banal, et ne semblait pas à Kristen l’avoir déjà remarqué ou avoir déjà eu vent de ses méfaits. Elle avait dû l’avoir un jour comme élève, en défense contre les forces du Mal, mais cette tête ne lui revenait pas. Peut-être était-ce juste un gamin normal, qui avait voulu faire le malin le soir d’Halloween, pour épater les copains. Ses yeux, eux, n’étaient pas figés, et suivaient les mouvements de l’adulte avec inquiétude.

Elle donna un petit coup de baguette sur le front de l’élève, et il se réanima, manquant presque de prendre l’équilibre. Il se redressa, vaincu. Il savait qu’il était inutile d’essayer de s’en sortir. Avant même que Kristen ne prononce un mot, il bredouilla à toute vitesse :


« C’était pas moi, j’le jure, c’est les autres, moi j’ai rien fait. »

Kristen croisa les bras tandis que l’autre déglutissait. Terrassé par le regard accusateur de l’adulte, il baissa les yeux, et reprit :


« J’ai rien fait, c’est eux, j’ai - »

Kristen soupira. Elle n’avait toujours pas fait attention à l’élève qui avait apparemment été attaquée et qui était venue l’appeler à l’aide. Sans doute avait-elle rejoint le lieu de l’action.


« Je vous serais très reconnaissante de cesser vos inutiles plaidoyers. »

L’élève sembla alors s’être fait couper la langue, et il se dressa droit comme un piquet sur ses deux jambes, la tête rivée vers les pierres froides du sol.


« Il y a là une demoiselle qui prétend que vous et vos amis avez envoyé sa sœur seule dans la forêt interdite. Est-ce la vérité ? »

Le garçon retira son masque du haut de son crâne et le tripota entre ses mains. S’adressant toujours plus au sol qu’à son interlocutrice, il dit rapidement :

« Oui-mais-c’est-pas-moi. »

Kristen avait un air qui oscillait entre la satisfaction, la lassitude et la colère. C’était indéfinissable. Désireuse d’aller au plus vite, elle lâcha :


« Pouvez-vous me rappeler votre nom, votre prénom, et votre Maison ? »

L’élève leva vers Kristen des yeux implorants. Il ne répondit pas tout de suite. Quand il vit que Kristen commençait à s’impatienter, et qu’il frôlait le risque mortel de la faire se répéter, il déclina son identité complète. La directrice hocha la tête, notant ce nom dans son esprit, même s'il ne lui disait toujours rien. L'avait-elle vraiment déjà eu en cours ?

« Bien. Je pourrais vous faire renvoyer, mais je vais laisser le soin à votre directrice de Maison de décider de ce qu’il convient de faire. Maintenant, regagnez votre dortoir, ou je n’atteindrais pas l’avis du professeur Peters pour prendre une décision vous concernant. »

Le grand gaillard de Serpentard sembla voir sa vie défiler devant ses yeux, et son avenir s’éloigner, et l’honneur de sa famille partir en fumée, car perlèrent au coin de ses yeux deux petites gouttes.

« Et… et ma baguette ? dit-il lentement, d'une voix presque étranglée. »

La directrice plissa les yeux d’un air que l'on aurait pu qualifier de mauvais.

« Vous la récupérerez quand vous aurez appris à vous en servir. »

Le Serpentard ouvrit sa bouche pour dire quelque chose. Son menton tremblait.


« Mais… »

Kristen se retourna vers l’autre élève, car la situation était urgente si une enfant de onze ans était seule dans la forêt interdite en pleine nuit, et elle lança du coin de l’œil un dernier regard assassin au garçon.


« Ne vous ai-je pas dit de regagner votre dortoir ? demanda-t-elle en insistant sur chaque mot. »

Il fallait maintenant se diriger vers la forêt interdite. Kristen aurait besoin que la jeune fille vienne avec elle au moins jusqu’à la lisière, pour tenter de repérer l’endroit où se trouvait la sœur de celle-ci.

Il en est du romantisme fiévreux comme de la moule pas fraîche : quand on en abuse, ça fait mal au cœur.

L'Effroyable Halloween  PV 

Hanai regardait l'élève s'enfuir, mais il fut rapidement fixé sur place. La directrice se rapprocha de lui et commença à l'examiner. Hanai ne savait pas quoi faire, elle suivit simplement la directrice gardant néanmoins un peu de distance pour pas la gêner. Miss Loewy leva le masque du cinquième année et on put apercevoir un jeune comme un autre. La directrice se mit alors à le questionner, l'élève était loin de faire le fier, il avait même complétement changé. L’ironie de la situation fit grimacer Hanai, le serpentard était il y a encore quelque minute dans la situation inverse avec la japonaise. La directrice renvoya l’élève dans sa salle commune et se tourna vers Hanai qui assistait à la scène. Elle comprit tout de suite que la directrice voulait qu'elle l’emmène là ou Yuzu était entrée.

Elle prit donc la direction de la lisière en allant le plus vite qu'elle pouvait. La nuit était calme, impossible de se douter ce qu'il c'était passé ce soir-là. L’herbe humide fit glisser Hanai, qui se releva la plus rapidement possible pour montrer l'emplacement. Une seule chose la préoccupait actuellement c'était sa sœur, alors un simple genoux écorché et cheville foulée ne l'entraverait pour rien au monde. Arrivée à la lisière on pouvait apercevoir les chaudrons renversés des deux fillettes ainsi que des traces de pas progressant vers la forêt avant de disparaitre à cause du tapis de feuilles d'automne qui dominaient largement toute étendu de terre dans la forêt. On pouvait nettement apercevoir à mi-chemin qu'il y avait beaucoup plus de trace, montrant que celle qui les avait faites avait fait demi-tour avant de se ré-enfoncer plus profondément.

Hanai commença à expliquer comment ça c'était déroulé avant d'avoir put s’échapper


"Ils l'ont fait rentrer par ici, elle a voulu faire demi-tour vers la bas mais il l'on menacée de me faire du mal et lui ont dit de s'enfoncer un peu plus et elle à disparut à travers les arbres...Puis....puis on a entendu un crie qui a raisonné un peu partout.... La connaissant elle a du se repérer avec les étoiles mais avec ces arbres... Loewy-Sensei je vous en prie, je veux pas qu'il lui arrive quelque chose"

la petite fille se remit à pleurer attendant avec angoisse que la directrice revienne avec Yuzu, espérant au plus profond d'elle même que rien lui soit arrivé.

L'Effroyable Halloween  PV 

Cela faisait déjà des minutes entière qui s'étaient écoulées, et que les coups de la bête s’écrasaient sur la Gryffone. Le froid commençait à se faire ressentir par celle-ci malgré la chaleur des coups. La bête commença à se stopper, ce qui fut un véritable soulagement pour la Japonaise, son corps entier lui faisait atrocement mal et chaque mouvement était un véritable enfer même pour bouger les doigts, sans compter son mollet qui s'était fait arracher. Elle entendit les pas de l'hyppogriffe s'éloigner, rendant la forêt dans un silence glacial. Après quelques minutes, Yuzu, qui était sur le ventre étalée au pied de l'arbre mobilisa le peu de force qui lui restait pour essayer de se retourner. Elle finit par ramper tant bien que mal vers une racine non loin de sa baguette à un mètre d'elle, avant de l'utiliser pour se retourner en laissant faire la physique. Son bras, son dos, ses jambes, tout lui faisait mal, elle arrivait néanmoins à bouger les pieds sans trop de douleurs. Sa respiration lui donnait l'impression d’être transpercée par des couteau, laissant témoigner que quelques côtes avaient été touchées. Elle grimaça tout en gémissant de douleur et réussi à porter son bras qui avait enflé jusqu’à sa baguette qui était sur le sol.

Elle attendit quelques secondes sans bouger pour soulager ses membres endoloris et lança un jet d'étincelle rouge vers la direction que pointait sa baguette. Elle fronça les sourcils et recommença. Il lui était impossible de lever le bras pour les faire jaillir en l'air, mais au moins si une personne s'aventurait dans la forêt elle pourrait voir la lumière rouge qui apparaissait régulièrement. Les minutes passaient et un bruit venait rompre le silence. Yuzu tourna très légèrement la tête pour lui permettre de voir tant bien que mal ce que ça pouvait être. Elle vit une silhouette humaine marcher dans sa direction. Une fois la personne à sa hauteur elle put distinguer d'un regard flou un visage qui lui était familier, Elle prit la parole pour demander péniblement tout en luttant pour ne pas perdre connaissance.


"M..Ma soeur... Ha..Hanai va bien ?"


Les yeux de la japonaise se fermaient avant de se ré-ouvrir avec lutte, à bout de force la gryffone fini par s'endormir.

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

L'Effroyable Halloween  PV 

Comment Kristen Loewy avait-elle pu espérer que la soirée se déroulerait sans encombre ? Halloween était l’occasion parfaite pour que rien ne se passe comme prévu. Elle revit le déroulement de sa soirée, du dîner jusqu’à maintenant, et elle se demanda à quel moment précis ce soir avait pris ce détour étonnant – elle se demanda, en somme, ce qu’elle faisait ici : pourquoi elle, pourquoi pas n’importe quel professeur plus proche des élèves, qui avait plus l’habitude de les côtoyer ? Ses jambes la menaient vers la forêt interdite, et à chaque pas qu’elle faisait, de nouvelles interrogations quasi-pascaliennes heurtaient son esprit : « pourquoi ici plutôt que là, pourquoi à présent plutôt que lors ? » et naissait en elle un profond sentiment de lassitude. Elle avait un milliard de choses à faire ailleurs, et pourtant, elle se retrouvait à chercher une enfant dans la forêt.

Lorsque le professeur et l’élève arrivèrent à la lisière de la forêt interdite, Kristen écouta les indications et observa l’armée d’arbres sombres qui se dressait face à elle. Elle hocha pensivement la tête.


« Restez ici, ne bougez pas. »

Kristen s’avança vers la rangée d’arbres qui marquaient l’entrée de la forêt. Elle s’enfonça entre les pins, cherchant un signe de la présence de la sœur de l’autre jeune fille, et fut finalement alertée par un bruit de sabots sur le sol. Elle ne vit pas la créature qui avait produit ce bruit, mais se dirigea instinctivement vers cette direction. La directrice vit ensuite un flash rouge illuminer les arbres noirs. Elle prit alors la direction de cette lumière et finit par voir une petite silhouette chétive au sol. La jeune fille, que Kristen identifia comme étant la fameuse sœur recherchée, murmura quelques mots à propos d’une certaine Hanai, qui devait donc être l’autre sœur. Et puis, elle sembla tomber inconsciente.

La directrice s’approcha rapidement d’elle et examina ses blessures. Il y avait beaucoup de griffures et d’écorchures, plutôt superficielles, mais néanmoins impressionnantes. Kristen, qui avait été professeur de Soins aux Créatures Magiques et avait souvent été confrontée à toutes sortes de créatures, reconnut ici les marques d’une rencontre désastreuse avec un hippogriffe. Kristen aimait particulièrement ces créatures, avec qui elle avait grandi et presque noué un certain lien, mais elle admit qu’elles pouvaient être dangereuses. Elle pointa sa baguette sur les blessures de la jeune fille et prononça quelques formules qui pourraient faire se refermer ses plaies, tout en les désinfectant. Ces premiers soins furent efficaces, il faudrait tout de même amener la jeune fille à l’infirmerie, ne serait-ce que pour le choc psychologique qu’elle avait probablement subi.

Kristen porta la jeune fille, se demanda encore comment elle s’était retrouvée à faire cela, et entreprit de l’amener jusqu’à sa sœur, qui attendait à la sortie de la forêt. Sur le chemin, Kristen vit deux sombrals. Elle leur fit vaguement un signe de tête, car elle était persuadée qu’ils pouvaient comprendre ces gestes. Il n’y avait pas longtemps que Kristen pouvait voir les sombrals, et depuis qu’elle en avait la capacité, ces créatures à la mauvaise réputation faisaient partie de celles que Kristen affectionnait le plus.

Finalement, elle regagna la sortie de la forêt, tenant toujours la jeune fille dans les vapes. Croisant le regard de l’autre sœur, elle dit :


« Rien de grave, mais il serait plus prudent de la conduire à l’infirmerie. »

Il en est du romantisme fiévreux comme de la moule pas fraîche : quand on en abuse, ça fait mal au cœur.

L'Effroyable Halloween  PV 

La directrice qui était partit dans la forêt interdite avait dit a la fillette de ne pas bouger, ce qu'elle fit elle s'assit dans l'herbe et attendit patiemment que celle ci reviennent avec sa sœur. Les minutes était longue et les pensées de la fillette étaient brouillées dans un amas de pensées négative. Pourquoi tout cela s'était passé ? pourquoi à elles et pourquoi ça pouvait pas se passer différemment ? Elle observa le ciel en attendant, les étoiles était magnifique cette nuit la, et la japonaise regrettait par dessus tout d'avoir fait ce détours par le parc.

Elle releva la tête et vit la directrice revenir avec sa sœur dans les bras, son cœur se serra et elle se sentait compressée par une force qui semblait invisible. Elle croisa le regard de la directrice qui la rassura.

« Rien de grave, mais il serait plus prudent de la conduire à l’infirmerie. »

Hanai fit un mouvement de tête pour confirmer et suivi miss Loewy, elle se demandait pourquoi elle était dans cet état malgré le sceau. Une fois arrivée a l'infirmerie Yuzu fut déposée sur un des lits disponible. Hanai remercia sa directrice et s'assit a coter de sa sœur. Elle se pencha alors sur celle ci et décala doucement les vêtement de sa sœur pour vérifier quelque chose sur sa poitrine. Elle put apercevoir le sceau en forme de fleur qui brillait d'un bleu qu'elle n'avait encore jamais vue. Elle ne comprenait pas pourquoi celui ci avait été inutile et pourquoi il n'avait pas informé ceux qui était censée intervenir en cas de danger. Elle n’eut pas l'occasion de s'attarder plus longtemps. Elle se confronta à une remarque de l’infirmière qui revenait avec des fioles en tout genre et qui commençait a s'occuper d'elle. Hanai demanda a Mme Lloyd si elle pouvait rester avec elle cette nuit mais celle ci refusa catégoriquement. Elle se tourna alors vers la directrice comme pour avoir son approbation. Après la réponse de miss Loewy elle lui posa alors la question qui lui trottait depuis un moment dans la tête

«,Sensei ? pourquoi ça a pas marcher ? je veux dire ... le sceau était censé automatiquement appeler des aurors sous la direction de mon père mais...ils ne sont pas venue... »

L'Effroyable Halloween  PV 

Auprès des enfants, les adultes devaient s’accorder à dire la même chose. De plus, l’infirmerie était le domaine de l’infirmière, par définition, et ce qu’elle ordonnait aux élèves ne devait être contredit, pas même par quelqu’un qui lui était hiérarchiquement supérieur. C’était une règle tacite de grandes personnes. Kristen rassura cependant la jeune fille en lui disant qu’elle pourrait rester auprès de sa sœur lors de ses temps libres, dans la journée. De toute façon, l’infirmière Lloyd s’occuperait bien d’elle – rien à craindre de ce côté-là.

À la question de la japonaise, Kristen haussa un sourcil, puis elle observa, comme pour confirmer les dires de la fillette, le fameux sceau sur la petite alitée. Une protection de parents un peu trop inquiets, sans doute. Était-ce la coutume dans les familles de culture japonaise ? Si on lui avait un jour mis un quelconque sceau protecteur sur la peau, Kristen l’aurait très mal pris. Elle n’avait jamais été très proche de ses parents, elle se voulait indépendante. Même toute petite, elle avait ce côté fier qui refuse les câlins et les bisous parentaux, elle levait le nez en disant que tout même, elle n’était plus un bébé ! Un sceau pour la fliquer aurait été un terrible affront.

En l’occurrence, d’ailleurs, Kristen prit assez mal le fait qu’un parent d’élève juge utile de se donner les moyens d’intervenir en cas de danger de l’un de ses enfants, alors qu’ils étaient à Poudlard – c’est-à-dire sous la protection de Kristen elle-même, comme de tous les membres du corps enseignant. Elle fut un peu vexée par ce manque de confiance, mais n’en dit rien. Les parents psychotiques, ce n’est pas rare, après tout.


« Le domaine de Poudlard est protégé par de puissants sortilèges. Tout individu extérieur à l’école qui voudrait y pénétrer sans autorisation n’a aucun moyen d’y parvenir. »

Elle avait annoncé cela comme s’il avait s’agit d’un fait tout à fait normal, historique même, une protection en vigueur depuis des années. Pourtant, cette surprotection de l’école était une manie de Kristen, qui révélait toutes ses inquiétudes quant au monde extérieur à l’école. Elle s’était plusieurs fois étonnée que les directeurs et directrices de Poudlard, traditionnellement, n’aient pas eu plus à cœur de renforcer la sécurité à Poudlard. En ce qui la concernait, elle vérifiait les sortilèges très régulièrement, postait ses gardes aux quatre coins du domaine, et était toujours à l’affût du moindre événement qui sortirait un peu de l’ordinaire.

Kristen commença à faire demi-tour. Elle n’avait pas l’intention de rester là toute la nuit.


« Ne tardez pas trop à remonter dans votre salle commune. Miss Lloyd n’est pas quelqu’un que l’on prend le risque de contrarier… »

Elle leva les yeux vers l’infirmière et lui fit un petit sourire faussement complice, comme si cette fausse entente pouvait donner plus de poids à l’infirmière aux yeux des élèves. Ce regard et ce sourire étaient des cadeaux que Kristen lui faisait gracieusement. La vérité, c’était que Kristen n’avait pas d’intérêt particulier pour cette femme. Elle faisait un bon travail, mais était assez insignifiante aux yeux de la directrice – un peu comme tout le monde. Ruby Lloyd hocha la tête. Elle comprenait bien ce que signifiaient ces paroles et ce regard, et elle joua le jeu devant l’enfant.

Avant de prendre pour de bon le chemin de la sortie, Kristen dit à la jeune élève :


« Faites attention à vous deux. Cette soirée a dû être traumatisante pour vous aussi. Je fais confiance au professeur Peters pour traiter la situation avec toute la fermeté qu’elle exige. »

Il en est du romantisme fiévreux comme de la moule pas fraîche : quand on en abuse, ça fait mal au cœur.

L'Effroyable Halloween  PV 

« Le domaine de Poudlard est protégé par de puissants sortilèges. Tout individu extérieur à l’école qui voudrait y pénétrer sans autorisation n’a aucun moyen d’y parvenir. »

C'était donc ça ? il était impossible aux aurrors de passer au travers de la barrière magique ? Le père de la japonaise n'avait pas pensé a ceci ? en réalité si, il était au courant des protections magique mais n'avait rien dit a ses filles. Peut être pour ne pas plus les inquiéter alors qu'elles venaient juste de débarquer en Angleterre. La n'est pas la question Hanai resta bête juste devant sa directrice sans vie attendant une indication. Elle repensait a tout ce soir, au sceau et a sa famille, et elle comptait bien se rendre a la volière pour avoir des explications. Le sceau ne l'avait jamais gênée personnellement sauf a partir de ce soir. Si celui ci ne servait plus a rien alors pourquoi le garder ? il ne sert pas a donnée la position si on est pas en danger et ne peut en aucun cas servir ici. Hanai commençait a se demander si elle n'allait pas demander a un professeur de le retirer. Après tout même si son père était l'un des sorcier les plus puissant du japon ce n'était rien de plus qu'un vulgaire sceau.


« Ne tardez pas trop à remonter dans votre salle commune. Miss Lloyd n’est pas quelqu’un que l’on prend le risque de contrarier… »

Une phrase de la directrice qui sorti Hanai de ses pensées, visiblement elle ne pourrait pas rester pour la nuit mais devrait rejoindre sa salle commune. Elle se tourna vers Yuzu lui prit la main et lui indiqua dans un murmure qu'elle reviendrait demain a la première heure. espérant que celle ci soit réveillée. Miss Loewy lui adressa une dernière phrase avant de disparaitre pas par pas dans les couloirs de son château

« Faites attention à vous deux. Cette soirée a dû être traumatisante pour vous aussi. Je fais confiance au professeur Peters pour traiter la situation avec toute la fermeté qu’elle exige. »

Elle avait raison Hanai n’était pas dans son assiette, elle avait était prise en otage, couru comme jamais a en cracher ses poumons pour au final voir sa soeur ayant une perte de conscience, elle acquiesça a sa Directrice la remerciant avant de lâcher la main de sa soeur pour rejoindre sa salle commune trainant les pieds, elle enfila son pyjama se coucha sous les draps et ouvrit un livre de photo pour tenter d'oublier toute cette soirée horrible qui sonnerait a l'avenir comme une expérience lui faisant détester Halloween. Elle fini par éteindre la lumière puis s'endormir

[center]-Fin-[/center]
Reducio

encore merci professeur !