Parc

Inscription
Connexion
Pas d’avatar
Lexie Campbell  

Histoires d'Horreur autour d'un feu de camp  Serdaigle 

Qui a écrit l'histoire la plus effrayante ?
Image


Halloween ne serait pas ce qu'il est sans une bonne histoire bien effrayante à raconter et à partager autour d'un feu de camp. Venez nous faire peur, attention à la longueur.
Nous voilà réunis autour d'un feu de camp, la nuit est à présent tombée. Les flammes vous permettent uniquement de voir le visage des participants à la veillée. Autour de vous, il n'y a que la faune et la flore, mais qui sait, quelle créature peut vivre dans la forêt interdite ? Une légère brise fait chanter les arbres et les flammes, devant vous, démarrent une danse au rythme de la nuit comme si elles attendaient l'arrivée de vos histoires. L'atmosphère Halloween est à son comble.
N'ayez craintes, après tout, il s'agit de simples histoires, mais ne vous êtes-vous jamais demandés d'où les histoires et contes en tout genre pouvaient venir ? Imagination totale ou once de vérité, je vous laisse méditer.

Reducio
A la suite de ce sujet, vous posterez votre histoire d’horreur. Lorsque tous les participants auront posté leur histoire, nous procéderons à un vote. Les votes seront ouverts à tous les élèves de Serdaigle. Vous voterez pour l’histoire qui vous aura le plus effrayé. L'histoire la plus terrifiante sera récompensée, alors tâchez d'être inventifs et ne lésinez pas sur les détails.

Vous avez jusqu'au 05 novembre 23h59 pour raconter votre histoire

Histoires d'Horreur autour d'un feu de camp  Serdaigle 

Solaris s’emmitoufla dans des couches de pulls. Elle n’allait certainement pas attraper un rhume ! Une fois avoir mis une écharpe, et un bon manteau elle sortit de la salle commune et dévala tous les escaliers. Partout se dressait des décorations d’Halloween, mais les avant déjà vus, Solaris n’y prêta pas attention. Elle arriva enfin la grande porte qui permettait d’accéder au parc. Elle souffla un bon coup et sortit dehors. Le froid la mordit aussitôt et elle ne regrattait pas d’avoir mis autant de couches. Au-dessus d’elle, les étoiles brillaient d’un étrange éclat. Elle frissonna et s’obligea à marcher plus loin. Elle regrettait déjà la chaleur de la salle commune. On lui avait donné rendez-vous au parc pour un concours/animation. Au loin, elle vit briller la lueur d’un feu de camp. Elle s’excita d’un coup. Elle avait hâte d’y être. Là-bas, elle pourrait se réchauffer. Elle essaya de distinguer les personnes déjà présente, en vain. Elle se frotta les mains, et ses gants crissèrent. Il faisait toujours froid la nuit, c’est pour ça qu’elle s’était habillée chaudement. Le vent lui sifflait dans les oreilles à mesure qu’elle avançait. Ses bottes glissèrent un peu sur le sol. Dans sa poche, la lampe qu’elle avait prise avait un poids rassurant. Elle s’avança à grands pas en direction du feu de camp. Une fois assez proche, elle aperçut Doris et Lexie assise autour d’un bon feu flambent. Elle trottina jusqu’à elle et s’assit en tailleur devant le feu. Elle se frotta les mains pour se réchauffer. Personne d’autre n’était encore arriver. Elle se demandait si elle devait attendre ou commencer sa légende. Finalement, Solaris s’éclaircit la gorge et commença d’une voix rauque son récit. La voix rauque, elle avait choisi de le faire pour se mettre dans l’ambiance Halloween. Elle sortit sa lampe et la mit devant son visage pour l’éclairer.

« Bonsoir ! Bon bah je vais commencer. Je vais vous raconter la légende du Val Noir. La voici : Le val noir est en fait un raccourci de « le val noir du sang de la nuit ». Comme il devait bien avoir un nom, les habitants de tous les pays lui ont choisis ce nom : le val noir. Ils ont choisis ce nom parce qu’il reflète le val noir en personne. Voici ce qu’on raconte sur lui : Autant le jour que la nuit, le val noir apparaît et choisis une victime. Il endort sa proie à l’aide de la poudre endormissent qu’il porte dans un collier autour de son cou. Ensuite, il jette un filet de pêche sur le malheureux et l’emporte dans son repère secret. Il extrait du sang de sa victime pendant son sommeil. On raconte qu’il entrepose le sang dans un laboratoire, comme un souvenir de ses victimes. Certains racontent que c’est pour fabriquer une créature de tous les sangs des différents pays, ce qui expliquerait pourquoi il voyage à travers le monde. Aujourd’hui encore, le mystère reste entier. Personne n’a résisté assez longtemps au val noir pour tout raconter. De cela, il y a une vraie raison. Après avoir pris le sang de sa proie, le val noir attache un boulet au pied de la personne et attends qu’il se réveille. Quand il est réveillé, le val noir le pousse dans les chutes à côté de son repère, insensible aux cris désespérer de sa victime. Avant de la laisser tomber, il murmure toujours : Je ne me tâche jamais les mains. Et il regarde sa victime plonger vers sa mort, sans aucun regret. Neuf nuits après, il recommence. Toujours neuf nuits après, ni plus, ni moins. Le lendemain de son crime, il vient en ville le jour, et il marche vers un autre pays. Si il prend un autre moyen de transport, nul le sais. Ce qu’on sait, c’est qu’il a des repères caché dans tous les pays, mais personne n’en encore découvert un sans être mort quelques jours après. Trois jours maximum, et le val noir vient vous cherchez, et il tue tous ceux qui ont entendu parler de l’emplacement de son repère. Ses mains ne sont jamais rouge de sang. Jamais. Il est des nuits parfois, accompagné d’une étrange créature, plus noire que le plus noires des nuits. Il la tient serrée dans sa main, et des fois, du sang coule de la bouche de la créature. Certains racontent que c’est le val lui-même qui l’a créé, mais d’autres pense que c’est le fils de Satan que le val aurait volé. On raconte, qu’une fois par an le Val Noir vient dans une ville et tue tout une famille. Il peint ensuite sur les murs un message avec le sang de ceux qu’il a tué. Et il s’en va, laissant la maison trempée de sang. C’est tout ce qu’on sait du val noir. Personne n’a réussis à percer les mystères du val noir. C’est ainsi que la légende s’achève. »

Elle toussa un peu, la gorge desséché d’avoir autant parler. Elle espérait avoir fait une bonne légende, qui faisait peur. Elle n’était pas très douée pour ce genre de chose, donc elle espérait que ce soit suffisant. *Soyez indulgent avec moi*, pensa-telle. Elle espérait que les autres Serdaigles ne serait pas trop dur avec elle. Maintenant qu’elle avait parlé, elle devait attendre et espérer. Espérer avoir fait une bonne légende d’Halloween. Elle se mordit les lèvres sans le faire exprès, mais elle était vraiment stressée. Attendre et espérer. Voilà tout ce qu'elle pouvait faire.

•remplaçante Finisseuse/Batteuse des Éclairs
🦅"Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent !" 🦅
Code-couleur : Tomato
Un été, l'éclat d'un jardin est aussi féerique qu'un feu d'artifice!-Céline Blondeau

Histoires d'Horreur autour d'un feu de camp  Serdaigle 

Alice s'était habillée chaudement pour ne pas tomber malade à la suite de cette petite soirée autour du feu. Elle avait eu l'info par sa voisine de classe en DCFM. Un concours d'histoires d'horreur était organisé vers la Forêt Interdite. Au programme: peur, feu de bois, frissons... La soirée s’annonçait palpitante! Alice avait décidé de participer à ce concours, tant pis si elle se ridiculisait. Elle se rassurait en affirmant que les premières années avaient tout autant de chance de gagner que les autres années. Elle connaissait énormément d'histoires, de légendes qui font peur pour la simple raison que son père, l'été, l'emmenait camper dans les Alpes et, autour du feu avec des friandises moldues, il lui racontait toujours des histoires à mourir de peur.
Ainsi, voilà Alice qui s’apprête à raconter une histoire devant de nombreux yeux curieux de ce qu'elle va dire. Alice les balaye du regard et s’éclaircit la gorge. Elle regarde le feu et commence son récit.

"Ceci est une histoire vraie. Ce sont 6 amis qui s'en vont faire du camping dans le fin fond d'une forêt dans le Sud de l'Ecosse. C'est la nuit et ils s'installent autour d'un feu. Tout d'un coup, ils entendent "Feu feu joli feu que ton âme disparaisse" et ils s'aperçoivent qu'un des six manquent. Ils pensent qu'il est seulement parti aux toilettes et ils continuent à se raconter des histoires d'horreur. Soudain, ils entendent encore "Feu feu joli feu que ton âme disparaisse" et ils s'aperçoivent qu'une autre personne manque à l'appel. Ils commencent à se poser des questions mais ils continuent leurs histoires d'horreur. Ils entendent une autre fois "Feu feu joli feu que ton âme disparaisse" et un cri. Là ils commencent à avoir sérieusement peur parce qu'ils ne sont plus que 3. Ils entendent à nouveau "Feu feu joli feu que ton âme disparaisse" et un autre cri. Ils ne sont plus que deux et ils décident de ne plus se quitter. Encore une fois, "Feu feu joli feu que ton âme disparaisse" se fait entendre et une fille se retrouve alors toute seule. Elle commence à avoir peur et puis, elle entend "Feu feu joli feu que ton âme disparaisse" et elle disparaît. "

Alice laisse un moment de suspens. Un silence de plomb règne. Elle ajoute ensuite en désignant le feu au centre du cercle.

"C'est un bien joli feu."

“The greatest glory in living lies not in never falling, but in rising every time we fall.” Nelson MANDELA

Histoires d'Horreur autour d'un feu de camp  Serdaigle 

Miss Traumerin, j'en suis navrée, mais ce Concours intervient dans le cadre d'une animation proposée chez Serdaigle. Ainsi, votre participation ne peut être retenue.

Co-fondatrice du club "notre supérieure est tyrannique mais on reste parce qu'on est maso"
Bisous de Miss Copier/Coller :D
"Blblbl" - Sara
Code couleur RPG : brown

Histoires d'Horreur autour d'un feu de camp  Serdaigle 

Ah pardon pardon, je suis vraiment navrée, je ne le savais pas.
Au revoir, ce fut tout de même un plaisir d'écrire une histoire d'horreur.

“The greatest glory in living lies not in never falling, but in rising every time we fall.” Nelson MANDELA

Histoires d'Horreur autour d'un feu de camp  Serdaigle 

Milenka était en retard. Elle avait mis beaucoup de temps à sortir (et à se remettre) de son aventure dans la maison hantée et elle maudissait un peu ses préfètes, Doris et Lexie, d'avoir créer une telle animation pour Halloween ! Mais elle avait relevé le défi et ça elle en était pas peu fière. Après avoir déposé son butin de bonbons en lieu sûr et, accessoirement, pris une bonne douche, la jeune élève descendit les escaliers vers le parc du château. Elle avait entendu parler d'une veillée autour d'un feu de bois et elle adorait ça.
Arrivée dans le parc, elle ne regretta pas de s'être chaudement vêtue : en effet, le vent, bien que léger, lui apparaissait particulièrement froid. Ou était-ce dû à l'ambiance si particulière d'Halloween... ? La Serdaigle frissonnante accéléra le pas et sonda du regard les alentours. Elle pu apercevoir des lueurs au fond du parc vers lesquelles elle se dirigea doucement. Le feu était plutôt vif et ses flammes éclairaient les participants de la veillée d'une couleur orangée. Ou, plutôt, les participantes. Etant maintenant toute proche, Milenka put reconnaître Lexie et Doris, ainsi que Solaris qui était en train de raconter son histoire. Elle fut également étonnée de voir une élève qu'elle ne connaissait pas. Son uniforme ne laissait pas de doute : elle était de Gryffondor... Ce fut une surprise mais, bon, plus on est de fous, plus on rit. La jeune élève prit place aussi discrètement que possible afin d'écouter la fin du récit de Solaris et celui d'Alice. Puis vint son tour... Lançant un « Lumos », elle plaça sa baguette de la même façon que Solaris avait fait avec sa lampe.


« Hummm... Bon, à moi je suppose. Je vais raconter la légende de la revenante du Bal. Cela commence comme un conte de fées, avec il était une fois, mais après cela tourne au cauchemar. Donc... Il était une fois, il y a plusieurs siècles, une jeune fille se préparait pour le bal de l'année, celui des Moissons. Elle était très heureuse : en effet, il était habituel d'annoncer, lors du bal, les mariages de l'année suivante et, comme elle était fiancée à un garçon du village, elle avait hâte. Les préparatifs se passèrent très bien : robe, chaussures et parure étaient parfaites. La fille, belle et douce, était aux anges. Vint le soir du bal. Elle attendit, attendit et attendit encore. Mais personne ne vint la chercher. Inquiète, elle se rendit au bal par ses propres moyens. Quand elle arriva au bal, il vit son fiancée. Tout d'abord, elle fut rassurée, quoiqu'un peu perplexe. Toutefois, son répit fut de courte durée : la liste des mariages à venir fut vite dévoilée. Le nom de son fiancée y était bien. Pas le sien... Tout le village fut témoin de sa honte. Incrédule, puis ivre de chagrin, elle s'enfuit alors de ce bal maudit. Le lendemain et les jours suivants, elle fut recherchée par plusieurs personnes du village mais plus personne ne la revit vivante... Des rumeurs coururent : certaines la disant partie en ville, d'autres la disant enceinte et en fuite, d'autres encore la disait morte de chagrin. Son corps ne fut jamais retrouvé et elle fut oubliée de tous. »

Arrivée à ce passage, Milenka fit une pause avant de reprendre.

« Plusieurs décennies passèrent. La tradition du bal des Moissons fut abandonnée, remplacée par d'autres bals. Mais... Certains récits mentionnent d'étranges incidents, des blessures, voire pire... Ces récits ont tous des points communs... Une étrange jeune fille, pâle et à l'allure fragile, qui apparaît lors du bal et qui disparaît juste avant l'incident. Et les victimes sont toujours des hommes, volages ou qui ont trahi une femme peu avant...Un témoin raconte même qu'il a vu la jeune fille se transformer en monstre et s'armer d'une faux... Peu de personnes l'ont cru, le pensant ivre... Mais... S'agit-il de la jeune fille du Bal des Moissons ? Certains le pensent... Vient-elle se venger des hommes ? Beaucoup pensent plutôt qu'elle ne vient pas pour elle mais qu'elle répond à la souffrance des femmes trahies. Qu'elle les entend et qu'elle les venge avec sa faux, symbole des Moissons... ».

La voix de Milenka baissa sur les derniers mots, jusqu'à n'être plus qu'un murmure. La jeune fille éteignit sa baguette et essaya de calmer son rythme cardiaque. Elle ignorait si son histoire avait plu mais elle avait aimé la raconter. Cela faisait partie des petits défis que la Serdaigle comptait bien relever pour vaincre sa timidité ! Maintenant souriante, la jeune élève ne regrettait qu'une chose : qu'aucun garçon n'ait entendu son récit...

Couleur: #2f4f4f

*-*-*-* Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent *-*-*-*

Histoires d'Horreur autour d'un feu de camp  Serdaigle 

Katy avait vaguement entendu parlé, dans sa salle commune, d'un concours de l'histoire d'horreur faisant le plus peur organisé par ses deux préfètes. Une de ses camarades lui avait dit que cela allait se dérouler sous forme d'une veillée autour d'un feu de camps. Bien que très peureuse, la jeune Serdaigle décida de se rendre à la veillée pour apporter un peu plus de divertissement à ses tristes soirées d'automne. Le jour d'Halloween, ou plutôt le soir, elle se couvrit bien car il faisait très froid dehors, prit sa baguette puis sortit du château en direction du parc pour rejoindre les autres Serdaigle. Elle lança le sortilège Lumos, car rien que l'idée de traverser le parc seule, dans le noir l'effrayait!
Elle apercevait au loin le feu de camps, puis tout en se rapprochant elle commençait à discerner les silhouettes de ses deux préfètes Lexie et Doris ainsi que celle d'une de ses camarades de deuxième année Solaris.

C'est d'ailleurs Solaris qui commença à raconter son histoire. Le Val Noir dont elle conta la légende avait littéralement terrifié la pauvre Katy qui ne savait plus comment empêcher sa peur de se manifester! Rien que le fait que cette créature ait des repères dans tous les pays, cela allait empêcher Katy de dormir car nul ne sait si Le Val Noir était déjà venu en Angleterre!!
Puis est venue l'heure pour que Milenka, qui était arrivée avec un léger retard raconte sa propre histoire, Katy l'écoutait attentivement, l'intonation qu'elle mettait pour raconter son histoire était très réaliste, de plus elle marquait des petits temps de pause pour accentuer les moments les plus horribles... La revenante du Bal, Katy ne souhaitait vraiment pas la rencontrer en pleine nuit! Mais le fait qu'elle ne s'attaque qu'aux hommes avait rassuré la deuxième année qui ne se sentait plus en danger.

Les deux concurrentes étaient bien dans le thème, ça il n'y avait pas de doute! Cependant, qui dit concours dis forcément vainqueur! Katy devait désigner l'histoire qui l'avait le plus fait tressaillir. Pour départager les deux concurrentes, la Serdaigle se posa une question: *Si tu devais croiser l'un de ces deux monstres en rentrant dans ton dortoir, lequel t'effraierait le plus?* Et la réponse fut immédiate! Même si la Revenante du Bal n'avait pas l'air très aimable, elle ne souhaitait en aucun cas croiser ce maudit Val Noir!

Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent.

'Je crois en toi' comprendra qui pourra...
Pas d’avatar
Lexie Campbell  

Histoires d'Horreur autour d'un feu de camp  Serdaigle 

Lexie et Doris ajustaient les derniers détails. Elles avaient décidé, pour cette veillée sur le thème d'Halloween, de respecter jusqu'au bout cette fête en se déguisant à leur tour afin de se mettre encore plus dans l'ambiance.

S'observant devant un miroir, elle tournoyait sur elle-même afin de juger de sa tenue. Tenue qu'elle avait eu du mal à trouver ! Faut dire que la jeune fille était très exigeante sur la qualité du tissu, mais aussi sur les formes, couleurs et accessoires du costume !
Ainsi, vêtue d'une longue robe noire et rouge, rehaussée de cornes, la diablesse, armée de son trident se rendait à l'extérieur du château. C'était la pleine lune, voilà que même les astres participaient à leur manière à rendre cette soirée plus terrifiante que jamais !

Sur le perron, Doris l'attendait, elle aussi déguisée ! Elles s'observèrent tour à tour, éclatèrent de rire et s'avancèrent en direction du lieu qu'elles avaient préalablement choisi pour cette occasion, leur baguette respective allumée par un sortilège.

Lexie lança un incendio en direction du tas de bois qu'elle avait apportée afin de faire de cette veillée une veillée digne de ce nom.

Les fillettes étaient là depuis quelques minutes, qu'une élève s'approcha. C'était bel et bien une Serdaigle ! Solaris, une élève de deuxième année, avec qui Lexie avait déjà bien sympathisé l'an dernier. Elle lui sourit et lui fit signe de s'asseoir sur les petits bancs réalisés avec le bois de la forêt.

Solaris venait de démarrer son récit quand une autre élève s'approcha timidement, un air curieux mais aussi intéressé. Aucune des Serdaigle ne reconnaissait cette élève, et pour cause, il s'agit d'une élève de première année, mais qui avait été répartie dans la maison de Godric Gryffondor. Comprenant qu'il s'agissait d'une veillée réservée aux élèves de Rowena, la fillette s'en alla, ni vu, ni connu.

Solaris, tentant de se rappeler où elle en était dans son récit, fut une nouvelle fois interrompue. Cette fois-ci, il s'agissait d'une autre élève de Serdaigle. Lexie ne connaissait que son nom, n'ayant pas encore eu l'occasion de discuter plus que ça avec elle. C'était Milenka Alder. Elle la savait impliquée dans la maison. Peut-être qu'elles apprendront à se connaître un jour.

Une fois l'histoire de Solaris terminée, des frissons, des yeux interrogateurs et surtout très inquiets se faisaient ressentir. Katy Smith, ayant rejoint les filles discrètement semblait plus que terrorisée.

Puis, vint le tour de Milenka de conter son histoire d'horreur. Une fois n'est pas coutume, tous les yeux étaient rivés sur elle. Les quatre filles qui l'écoutaient se rapprochaient les unes aux autres, comme pour tenter de se rassurer.

Une fois que les oratrices eurent fini leur récit, Katy Smith se leva timidement et encore choquée pour nous signaler qu'elle avait été particulièrement effrayée par la première histoire et que de ce fait, elle avait l'intention de voter pour elle. Car effectivement, il s'agissait non pas seulement d'une simple veillée, mais aussi d'un concours organisé par les préfètes. Quiconque de chez Serdaigle pouvait participer et tenter sa chance afin de gagner des gallions et des tickaigles.

Lexie se tourna en direction de l'intervenante :

"Très bien, merci pour ton vote Katy, il est validé".