Parc

Inscription
Connexion

La fin du début  PV, Audric et Halissa 

Peter était perdu dans ses pensées, cette fille qu'il venait de rencontrer, elle était partie en courant. Peter faisait il si peur que ça ? Enfin bon , même si Peter avait espérer qu'elle soit sa première amie, elle était partie maintenant. Il était toujours adossé à ce Saule pleureur. Il faisait beau, seul quelques nuages venait briser le bleu du ciel. Il avait tellement redouté sa venue à Poudlard que finalement, il ne pouvait que être rassurer. Son père ne lui avait jamais dit à quel point cette endroit était beau, à quelle point la magie était saisissante. Il était trop occupé avec son travail à l'étranger, et ce n'était pas sa mère qui aurait pu lui apprendre toutes ces choses. Elle n'était pas pourvu de pouvoirs magiques.
Il s'était rarement sentie aussi bien qu'ici, dans ce parc, sous les longues branches effilées du Saule qui offrait une ombre naturelle, avec le bruit des feuilles qui s'entrechoquaient sous le vent aussi puissant que léger et avec cette fraîcheur que produisait le lac noir. Le garçon préférais être dans le parc que dans le château, même si celui-ci était beau, il y avait trop de monde, et Peter n'aimait pas être enfermé, être dehors lui procurait une illusion de liberté, c'est mieux que rien, une illusion. Enfin bon il lui restait du temps libre avant son prochain cours, cours de potion, il n'avait pas encore eu, mais cela l'intéressait assez, contrairement à la métamorphose qu'il n'avait guère apprécier. Mais les cours était intéressant et impressionnant dans la plupart du temps.


*Cet endroit n'est pas si mal finalement*

Cette fois, le Serdaigle était tranquille, il pouvait lire tranquillement, c'est donc avec le sourire qu'il reprit la lecture de son livre. Un livre moldue, mais un livre plaisant tout de même. Mais à peine les yeux du jeune garçon s'était posés sur l'ouvrage, les oreilles de celui-ci, elles avaient entendus des bruits de pas.

*pas encore*

Il avait penser cela en fermant les yeux, un geste l'empêchant de voir la réalité, bien qu'il voulait rencontrer des gens, il avait peur de cela. Surtout avec ce qui s'était passé juste avant. Les bruits de pas avaient cessés. Peter était soulager mais déçu aussi, d'une certaine manière. Il reprit alors la lecture de son livre. Mais juste à ce moment-là, les bruits répartir de plus belle. Décidément ! Peter qui commençait à en avoir assez se leva alors brusquement. Et dit d'une voix forte:

Il y a quelqu'un ?!

Peter avait dit cela avec colère, choix qu'il commençait déjà à regretter. Pas très bonne impression pour une première rencontre..

La mort ne s'est elle jamais souciée d'en faire trop ?

La fin du début  PV, Audric et Halissa 

Pour le première fois depuis son arrivée à Poudlard, Audric décida d'aller se promener dans le parc. Il en avait assez d'être continuellement enfermé, même s'il adorait passer du temps dans la bibliothèque. Sa romancière de mère ne tiendrait plus en place si elle pouvait voir tous ces livres traitants de magie, de sortilège ou d'histoire sur les Sorciers. Il serait certainement impossible de l'en sortir tant qu'elle n'aurait pas tout lu, autant dire qu'elle y passerai le reste de sa vie!
Pour son père, ce serait certainement le parc qui deviendrait son lieu favori. Lui qui était né à Londres et n'avait jamais vécu ailleurs que dans les grandes villes pouvait passer ses journées libres dehors. C'était bien mieux que de rester enfermer dans les bureaux où il travaillait.

Audric avançait lentement, profitant des rayons de soleil qui lui chauffaient les joues. Il passa une main dans ses cheveux bruns et les secoua avant de prendre une grande bouffée d'air frais. C'était dans ces moments là que Paris ne lui manquait pas, ni Londres d'ailleurs. Les parcs et la nature n'avait rien à voir avec des endroits comme celui-ci. Au loin, on pouvait apercevoir le lac et le garçon se promit d'y aller rapidement, afin de voir de quoi il avait l'air de prêt
. *Je me demande si c'est vrai cette histoire de calamar géant qui vit là. Probablement*
Le Gryffon arriva dans un coin du parc qui était pour ainsi dire désert. Il y avait deux élèves en train de discuter sur sa gauche, et un autre en train de lire sous un saule pleureur qu'il distingua à peine. Le brun marcha dans la direction de ce dernier, plus pour voir ce qui ce cachait derrière ce grand arbre que pour tailler la bavette avec ce garçon qu'il ne connaissait pas du tout. Même si la curiosité le poussait à voir quel livre il lisait. Il serra la lanière de son sac et avança droit devant lui sans prêter attention au lecteur.
Il s'arrêta un moment, ne sachant bêtement pas de quel côté de l'arbre passer
*Gauche ou droite?* Puis il se décida pour la droite, afin de ne pas avoir l'air de s'approcher de ceux qui discutait et avoir l'air d'écouter aux portes comme on dit. Mais une voix surgissant subitement le fit sursauter et le stoppa net :

Il y a quelqu'un ?!

Levant la tête, Audric vit que le lecteur avait levé les yeux de son livre. Il avait parler d'une voix forte et avec un pointe de colère. Le brun ne savait pas quoi faire, visiblement il dérangeait son camarade. Mais il ne pouvait pas passer tout droit comme si de rien n'était, n'est-ce pas? Et d'un autre côté, il n'y avait pas vraiment de raison que l'autre garçon soit furieux, il avait tous les droits de passer s'il en avait envie.

"Salut" fit Audric d'une voix à demi assurée. "Désolé, je ne faisais que passer, je t'ai surpris?"

Il s'approcha un peu plus, de manière à ne pas continuer cette conversation à distance. Le garçon qu'il avait en face de lui était un brun aux yeux verts qui faisait à peu près la même taille que lui. Machinalement, Audric tira une de ses mèches brunes afin de cacher ses propres yeux. Les habitudes ont la vie dures.
Avant que l'autre garçon n'est pu répondre, des bruits de pas se firent entendre, et le Gryffon tourna la tête dans la direction du bruit cherchant d'où il venait.

Là où les Ninker passent, la défaite trépasse.
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
3ème année RP
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )

La fin du début  PV, Audric et Halissa 

Halissa profitait pleinement du soleil après plusieurs heures dans les cahots à fignoler ses devoirs dans sa salle commune. Elle marchait d'un pas léger et heureux, calepin d'esquisses et crayons graphites au bras.Ses cheveux ainsi que sa robe virevoltaient doucement dans le vent alors qu'elle arrivait près du Lac noir. Elle se cherchait un arbre ou s'installer afin de dessiner le lac et peut-être, avec un peu de chance, le calamar géant qui y vit. Elle adorait le lac qui lui semblait à la fois sombre et apaisant. Son mystère l'intriguait et c'était pour cela qu'elle avait l'intention de le dessiner; selon elle, en esquissant une chose, on pouvait en découvrir tout ses secrets.

Elle crue avoir trouver le seul arbre encore disponible près du lac et s’avança vers celui-ci lorsqu'elle y découvrit deux jeunes garçons qui y discutait; l'un assis portant l'uniforme des Serdaigles et l'autre debout portant l'uniforme des Gryffondors. Elle se surprit à continuer tout de même son chemin même si elle ne connaissait pas les jeunes garçons.
*Après tout, se faire des amis dans d'autres maisons ne me fera pas de mal! *

Alors qu'elle arrivait près d'eux, ils se retournèrent vers elle. Elle rougit jusqu'aux oreilles et dit d'une toute petite voix:

«Pardon de vous dérangez les garçons, mais il n'y a pas d'autres arbres près qui sont disponibles et j'aimerais dessiner le lac... Est-ce que ça vous ennuierait si je m'installais près de vous? Je promet de ne pas déranger!»

Elle resta planté debout en attendant une réponse, rougissant encore plus qu'elle ne crut possible. Elle espérait sincèrement que les garçons allait accepter car elle souhaitait vraiment se faire de nouveaux amis et c'était également son seul moment de libre pour dessiner le lac avant plusieurs semaines.

Écrire, c'est HURLER nos sentiments en silence...
-Always...

La fin du début  PV, Audric et Halissa 

Tandis que Peter regrettait son choix, les bruits de pas avaient de nouveau cessés.

*Qu'est ce que j'ai fait, la personne qui était là doit me prendre pour quelqu'un de très antipathique maintenant*

Il y eu un moment de flottement insurmontable, ce genre de moment où l'on aimerait mieux se faire poursuivre par cinq trolls des montagnes chevauchants des dragons que de rester à l'endroit où l'on se trouve. La personne semblait hésiter à s'approcher de lui. C'était maintenant sûr que Peter faisait peur. L'aiglon commençait à distinguer une silhouette de l'autre côté du saule. Et provoquant l'horreur du jeune Serdaigle, celle ci se décida à avancer vers lui. Peu à peu elle se dessina plus nettement, il s’avéra qu'elle appartenait à un jeune garçon, de première année de toute évidence. L'élève s’arrêta quelques secondes à environ cinq mètres de Peter. Ce qui laissa le temps à celui ci de l'observer plus attentivement, le garçon était lui aussi brun mais d'un noir moins prononcé que celui de l'aiglon. Il portait un uniforme de Gryffondor, mais cela importait peu puisque le serdaigle ne connaissait pas vraiment les caractéristiques des différentes maisons malgré la chanson du choipeaux. Le jeune lion était trop loin pour que Peter puisse voir la couleur de ses yeux. C'est alors que l'inconnu pris la parole:


"Salut. Désolé, je ne faisais que passer, je t'ai surpris?

Le Gryffondor semblait avoir manqué de confiance en prononçant cette phrase. Cela devait être dû au ton qu'avait employer le Serdaigle pour poser sa question. Il culpabilisait un peu de s'être emporté si vite. Il était décider à se rattraper et à être aussi gentil que possible. Le lion s’avança alors.

*Plus pratique pour une conversation*


Peter essaya alors de distinguer la couleur des yeux de son camarade, car pour lui c'était une des choses les plus importantes chez quelqu'un, la couleur des yeux. L'élève avait cacher son œil gauche mais Peter distinguait tout de même son oeil droit qui était bleu. Il avait donc les yeux bleu, signe de pureté la plupart du temps, l'aiglon était très superstitieux et croyait en toutes ces prédictions. Mais au lieux de penser Peter ferait mieux de répondre. Il s’apprêtait à le faire mais un autre élève en avait décider autrement, ou plutôt une autre élève.

«Pardon de vous dérangez les garçons, mais il n'y a pas d'autres arbres près qui sont disponibles et j'aimerais dessiner le lac... Est-ce que ça vous ennuierait si je m'installais près de vous? Je promet de ne pas déranger!»

Immédiatement l'aiglon vu que c'était une Serpentard. Maison qu'il appréciait avec le peu de choses qu'il avait appris dessus. Mais un autre détail que le jeune garçon remarqua aussitôt c'était que la fille avait les yeux pers. Des yeux magnifiques. Il les contempla quelques secondes avant de se rendre compte qu'il avait la bouche grande ouverte. Il la referma aussitôt. Qu’est-ce qu'il pouvait être idiot des fois. Il prit une grande inspiration et dit de façon maladroite, la main derrière la tête :

"Heu.. Non tu ne nous déranges pas, nous venons à peine de nous rencontrer, d'ailleurs je ne lui est même pas encore adresser la parole.

Son livre calé avec son bras gauche, il tendit le bras droit vers le lion afin de lui serrer la main, et pour ne pas délaisser la Serpentard il lui fit un sourire plus que pathétique mais emplis de gentillesse peut être un peu trop prononcée d'ailleur. Bref tout cela rendait très faux et Peter s'en rendait compte. Mais il s’enfonça un peu plus en ajoutant:

"Je m'appelle Peter, Peter Speculus. Pas comme les gateaux spéculoos

Blague ratée + sourire niais= catastrophe

*Prions pour qu'ils ne s'enfuient pas en courant*

La mort ne s'est elle jamais souciée d'en faire trop ?

La fin du début  PV, Audric et Halissa 

Une fillette de l'âge des deux garçons apparus soudainement, prenant place à son tour dans l'ombre du saule pleureur. Elle avait de grands yeux bleu/vert (ou peut-être gris) cachés derrière une paire de lunette. Elle portait un carnet à croquis et des crayons, et arborait l'écusson des Serpentard. Un œil à l'autre brun permis à Audric de définir qu'aucun n'était dans la même maison car lui portait l'insigne des Serdaigles.

«Pardon de vous dérangez les garçons, mais il n'y a pas d'autres arbres près qui sont disponibles et j'aimerais dessiner le lac... Est-ce que ça vous ennuierait si je m'installais près de vous? Je promet de ne pas déranger!»

Elle était rouge comme une pivoine, et semblait prête à rougir encore plus si c'était possible. Le Gryffon la regarda sans dire un mot, souriant simplement devant la situation. Voilà qu'il se retrouvait avec un parfait inconnu qu'il venait vraisemblablement de déranger en pleine lecture (il ne l'avait pas dit mais Audric était certain que c'était ce qu'il venait de ce passer). Et par-dessus une autre inconnue se présentait et semblait penser qu'ils étaient deux bons amis en pleine conversation.
Le Serdaigle semblait être aussi gêné que lui, et pendant que le jeune Hitward piétinais sur place incapable de se décider sur la marche à suivre, il répondit :


"Heu.. Non tu ne nous déranges pas, nous venons à peine de nous rencontrer, d'ailleurs je ne lui est même pas encore adresser la parole."

Puis il tendit sa main droite vers Audric en ajoutant : "Je m'appelle Peter, Peter Speculus. Pas comme les gateaux spéculoos"

Le Gryffon sourit en comprenant la comparaison. Il aimait beaucoup ces petits gâteaux, mais n'aurait jamais fait le lien avec le nom de Peter. Il se saisit de la main de son camarade et la serra fermement mais sans pour autant lui broyer la main, avec une assurance soudaine. S'il ne trouvait pas cette présentation ridicule ce n'était pas pour autant commun, mais qu'importe c'était peut-être une habitude chez son camarade.
"Audric. Audrci Hitward. Comme les Hits Awards mais sans le "a" " fit-il avec un clin d'œil. "Et euh... désolé de t'avoir dérangé pendant que tu lisais. J'espère que je ne suis pas arrivé à un moment interressant"

Se trouvant un peu trop prêt de son camarade à son goût craignant comme qu'il ne découvre son hétérochromie et qu'il s'en moque, il recula d'un pas et fit face à la fillette brune qui attendait toujours. Il ne pouvait pas lui dire de prendre place, ni de faire comme bon lui semblait puisqu'il n'était pas le premier arrivé sur ce lieu. Et même si techniquement l'arbre n'appartenait pas à Peter, il était le seul à pouvoir décidé si elle pouvait rester ou s'il préférait qu'elle parte. Lui-même ne savait quoi faire : il ne pouvait plus vraiment partir (enfin la vérité était qu'il n'en avait aucune envie), mais il ne pouvait tout de même pas rester là debout les bras ballants, si?
Il regarda un instant en direction du lac et repensa à ce que la Serpentarde avait dit un instant plus tôt. Ce n'était peut-être pas le meilleur point de vue sur le lac, mais avec les branches du saule pleureur qui pendait devant cela ferait à coup sûr un joli dessin.


"Est-ce que vous pensez qu'il y a vraiment une créature géante qui vit dans le lac?" demanda-t-il soudain sans préambule. Parfois la curiosité l'emportait et il posait des questions soudainement sans prévenir. "Comment dit-on déjà? Ah oui : un "calomar" c'est ça?" fit-il avec un fort accent sur le nom de l'animal"

Puis sans transition il ajouta à l'intention de la fillette : "Pardon, je ne t'ai pas laissé te présenter..."

Là où les Ninker passent, la défaite trépasse.
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
3ème année RP
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )

La fin du début  PV, Audric et Halissa 

Halissa crue mourir sur place alors que le silence persistait. Elle observait le jeune serdaigle qui l'observait avec un air béat et la bouche ouverte. Elle attendit en rougissant, mal à l'aise face à ce silence qui s'éternisait un peu plus à chaque secondes.« Il est plutôt cute avec cet air dans le visage» pensa t-elle en bonne Québécoise. Elle le vit fermer la bouche d'un air gêné et prendre une bonne bouffée d'air avant de dire:

"Heu.. Non tu ne nous déranges pas, nous venons à peine de nous rencontrer, d'ailleurs je ne lui est même pas encore adresser la parole.

D'accord... Elle se sentie soudainement mal d'avoir interrompue une peut-être future amitié. Il se tourna alors vers le gryffondor et lui serra la main de sa main droite son livre bien encré sous son bras gauche, puis offrit à Halissa un sourire maladroit mais plein de bonnes intentions.
[/i]
"Je m'appelle Peter, Peter Speculus. Pas comme les gâteaux spéculoos

*C'est quoi ça?* elle leur jeta un regard incrédule, se disant que c'était sûrement encore une chose qu'elle ignorait car elle n'était pas anglaise. Le jeune griffon se présenta à son tour;

"Audric. Audric Hitward. Comme les Hits Awards mais sans le "a" "
dit-il alors en faisant un clin d'œil. "Et euh... désolé de t'avoir dérangé pendant que tu lisais. J'espère que je ne suis pas arrivé à un moment intéressant" dit-il à Peter.

*ah ça je connais, je crois...* Elle rit alors que le dénommé Audric se reculait légèrement en regardant en direction du lac. Il sembla se perdre un instant dans ses pensées puis dit soudainement;

"Est-ce que vous pensez qu'il y a vraiment une créature géante qui vit dans le lac?" "Comment dit-on déjà? Ah oui : un "calomar" c'est ça?"

Elle restât coi pendant un léger instant face à son accent prononcé. Il poursuivit sans attendre de réponse;

"Pardon, je ne t'ai pas laissé te présenter..."


« Ah!oui pardon! Je me nomme Halissa Nauden, Serpentard comme vous pouvez constater. Et c'est un calamar géant qui y vit, on peut le voir de ma salle commune.»

Elle leur sourit d'un air joyeux, ses yeux pers pétillants encerclés de longs cils noirs .

«Puis-je m'assoir?»
,demanda-t-elle de nouveau, «Les branches du Saule donne une impression de nonchalance au lac et j'aimerais le dessiner grossièrement afin d'en faire une version propre plus tard.»
Elle rougit en se rendant soudainement compte qu'elle avait dit cela d'un air affreusement pompeux.
«Pardon, je me laisse emporter dès que ça parle d'art.»
Elle regarda le lac en rougissant un peu plus et en piétinant l'herbe sous elle. Elle trouvait le lac magnifique avec les reflets et les remous brisant la tranquilité de l'eau, donnant un indice sur la vie marine.Elle souhaitait avoir un appareil photo sorcier avec elle afin de prendre le paysage en photo, mais elle n'en a jamais eu et espérait en demander un à ses parents pour Noël.
Elle se retourna d'un coup, ses cheveux bruns volant dans les airs et demanda alors à Peter :

« Pardon pour ma curiosité, mais que lis-tu? J'adore lire et ton livre semble intéressant.» elle attendit patiemment sa réponse tout en observant le lac afin d'imprimer cette image apaisante dans sa rétine.

Écrire, c'est HURLER nos sentiments en silence...
-Always...

La fin du début  PV, Audric et Halissa 

L'aiglon attendait maintenant une réponse. Ah ces longs moments de flottements, comme ont les aimes! Il vit que le Gryffondor avait souris.*Ouf*Le jeune gryffon se saisit alors de la mains de Peter et la serra fermement. Peter aimait la fermeté qui ne laissait pas place au moindre doute. Sa gêne commençait à s'envolée.

"Audric. Audrci Hitward. Comme les Hits Awards mais sans le "a".Et euh... désolé de t'avoir dérangé pendant que tu lisais. J'espère que je ne suis pas arrivé à un moment interressant"


Le lion avait agrémenter sa présentation d'un clin d’œil afin de ne pas laisser le serdaigle seul dans sa miséricorde de blague ratée, bien que Peter ne connaissait pas du tout cette chose qu'il appelait Hits Awards, il apprécia le geste. Enfin l'aiglon allait il peut être construire une relation saine et durable. Car il n'était pas très doué en la matière. Avec ces deux élèves il connaissait maintenant une personne dans chaque maison, avec Sky Anson en poussoufle, qu'il avait rencontrer à peine 10 minute avant Audric et la jeune fille. Mais elle, elle n'était pas rester aussi longtemps. L'aiglon trouvait l'idée de continuez de lire avec la compagnie des ces deux camarades plutôt plaisante. Il lui restait du temps avant son cours de sortilège. Maintenant il s’apprêtait à répondre à la question d'Audric mais celui ci se remit à parler avant:


"Est-ce que vous pensez qu'il y a vraiment une créature géante qui vit dans le lac?" "Comment dit-on déjà? Ah oui : un "calomar" c'est ça?"


Peter se retint de rire, l'accent du jeune Gryffon déjà bien prononcer avait ici atteint l'apothéose. *Ce n'est pas bien de se moquer*. Peter n'avait pas pour intention d'être méchant, mais la situation était plutôt cocasse. Il adorait les français, il adorait la culture française, son rêve était d'ailleurs d'aller un jour en France, mais son père ne voulait pas, "Les français sont trop prétentieux ! Il suffit de voir leur académie de Beaubâtons pour voir à quel point il veulent se faire bien voir !". Peter remarqua alors brièvement quelque chose sur le visage d'Audric mais il ne saurait dire quoi presque comme... comme une anomalie ! Même si le mot était un peu fort. Quand il allait regarder de plus près le lion s'adressa à la serpentard pour la laisser se présenter.


« Ah!oui pardon! Je me nomme Halissa Nauden, Serpentard comme vous pouvez constater. Et c'est un calamar géant qui y vit, on peut le voir de ma salle commune.«$Puis-je m'assoir?Les branches du Saule donne une impression de nonchalance au lac et j'aimerais le dessiner grossièrement afin d'en faire une version propre plus tard.Pardon, je me laisse emporter dès que ça parle d'art. Pardon pour ma curiosité, mais que lis-tu? J'adore lire et ton livre semble intéressant.»

Peter aimait le dessin mais il ne savait absolument pas dessiner, peut être pourrait elle lui apprendre. Il lui fallut ensuite plusieurs secondes pour se rendre compte que la dernière question lui était adresser. Il cligna alors vivement des paupières dans un geste d'étonnement et mis son livre devant sois de manière à le présenter.

Heu, oui bien sûr que tu peux t'installer, cet arbre ne m'appartient pas. Dit il avec un sourire bienveillantQuand à mon livre il sagit de: "a serie of unfortunate events", des fois connue sous le nom des "Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire". C'est pour moi un livre emplie de magie, certes pas la même qu'a Poudlard mais envoûtante tout de même!

Il ne fallait pas lancer Peter sur le sujet des livres car la discutions pouvait ne jamais se finir..

Vous connaissez ? Vous aimer ? C'est un livre moldue je sais, mais il est bien quand même!

Le serdaigle avait un sourire qui s'étendait jusqu'aux oreilles !

La mort ne s'est elle jamais souciée d'en faire trop ?

La fin du début  PV, Audric et Halissa 

« Ah!oui pardon! Je me nomme Halissa Nauden, Serpentard comme vous pouvez constater. Et c'est un calamar géant qui y vit, on peut le voir de ma salle commune.»

Une lueur de curiosité s'alluma immédiatement dans les yeux d'Audric. Il ne fit même pas attention à la correction qu'apporta Halissa sur le nom de l'animal qu'il n'arrivait pas à prononcer, se concentrant uniquement sur son nom et la fin de sa deuxième phrase. Il aurait donné cher pour pouvoir admirer les profondeurs du lac qui ne semblaient être visibles que depuis la salle commune des verts et argents.
Du coin de l'œil, il sembla voir que Peter se retenait de rire, peut-être à cause de son accent. Mais Audric ne s'en formalisa pas, après tout c'était pareil pour lui quand il entendait un anglais parler sa langue maternelle. Et puis c'est en ce trompant qu'on apprends, non?



"Puis-je m'assoir?" repris Halissa. "Les branches du Saule donne une impression de nonchalance au lac et j'aimerais le dessiner grossièrement afin d'en faire une version propre plus tard. Pardon, je me laisse emporter dès que ça parle d'art."

Audric acquiesça vivement, trouvant lui aussi que l'arbre donnait un certain charme au lac, mais il n'eût pas le temps de faire partager son avis que la fillette posait une question à Peter.

« Pardon pour ma curiosité, mais que lis-tu? J'adore lire et ton livre semble intéressant.»

Heu, oui bien sûr que tu peux t'installer, cet arbre ne m'appartient pas. Quand à mon livre il sagit de: "a serie of unfortunate events", des fois connue sous le nom des "Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire". C'est pour moi un livre emplie de magie, certes pas la même qu'a Poudlard mais envoûtante tout de même!

Audric aussi adorait cette série. Le goût de la lecture lui avait été donné par sa mère, romancière de son métier. Quand il était petit elle n'avait cessé de lui lire des histoires, jusqu'à ce qu'il soit assez grand pour les lire tout seul, et c'est là que son père était entré en scène, lui offrant des livres chaque fois qu'il revenait d'un déplacement. Parfois le garçon retrouvait deux à trois livres posés sur son lit et les dévorais pendant la nuit. Les "Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire" faisaient partis de ces présents qu'il avait reçu, et il avait apporté les deux derniers tomes reçus dans sa valise. Il avait également vu le film tiré des livres, mais même s'il l'avait adoré il préférait vraiment les livres (qui d'ailleurs ne semblaient jamais finir).

Vous connaissez ? Vous aimer ? C'est un livre moldue je sais, mais il est bien quand même!

"Je suis complètement fan de cette série!" s'écria Audric enthousiaste. Il se reprit rapidement et baissa d'un ton. "Pardon, les personnes à qui j'en ai déjà parler n'aiment pas lire, alors je suis content de rencontrer quelqu'un qui connaît."

Il parlait bien évidemment de ces amis Justin et Loïc, qui pour le premier ne lisait pas du tout, et pour le second uniquement des bandes dessinées.

"Tu en es à quel tome? Je te demanderais bien s'ils sont en mauvaise posture, mais ce serait impossible de savoir où tu en es finalement
" sourit-il doucement.

Il se souvint soudainement de la présence de la serpentarde à ses côtés, et songea un instant que ce ne serait peut-être pas sympa de parler de cette histoire si elle ne la connaissait pas ou si elle ne l'aimait pas. Il se remémora la dernière phrase de Peter, qui avait précisé que le livre avait été écrit par un moldu,hors pour Audric cela semblait tellement normal qu'il aurait spécifié la nature de l'auteur uniquement s'il était sorcier. Il se demanda un instant si les parents de l'autre brun étaient tous les deux des sorciers, ou peut-être seulement un. Curieux comme il était, il se posa également la question à propos d'Halissa mais préféra de ne pas en dire un mot.
Les questions du genre viendraient certainement plus tard au besoin.

Là où les Ninker passent, la défaite trépasse.
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
3ème année RP
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )

La fin du début  PV, Audric et Halissa 

Halissa accepta l'invitation de Peter à s'assoir près de lui et invita du regard Audric à faire de même.Le regard de curiosité d'Audric la fit rire soudainement. Elle se dit qu'elle était plutôt chanceuse d'avoir une vue imprenable de la vue du grand lac dans sa salle commune. *Qui sait, peut-être qu'un jour, si nous devenons bons amis, je pourrais leurs montrer la vue!*
[/i]
Elle avait bien vu le regard d'intérêt que lui avait lancer Peter lorsqu'elle avait parlé de dessin et se dit qu'elle aimerait bien apprendre à quelqu'un à dessiner.*Ce n'est peut-être pas le bon moment pour lancer cette offre* pensa-t-elle. Elle commença tout de même à sortir son matériel à dessin et à le déposer avec délicatesse sur le sol terreux du Parc.

Ensuite, lorsque Peter avait parler des Orphelins Baudelaire, Halissa se dit qu'elle en avait déjà entendu parler. Alors qu'elle essayait de se rappeler Audric dit:

"Je suis complètement fan de cette série!" Il se reprit rapidement et baissa d'un ton. "Pardon, les personnes à qui j'en ai déjà parler n'aiment pas lire, alors je suis content de rencontrer quelqu'un qui connaît." puis elle se rappela d'où venait son impression de déjà vu et dit:

« Ah oui! Je crois que j'ai déjà lue le premier tome mais que les autres n'étaient pas accessibles dans ma bibliothèque! Par contre j'ai vue le film! Jim Carrey est un acteur Canadien en plus! C'est mon pays d'origine, je viens du Québec.»
avança Halissa « Et je suppose que toi tu viens de la France?» Demanda-t-elle à Audric.« Mais toi Peter, je l'ignore honnêtement. Anglais peut-être?»
«Oh et ne t'inquiète pas Audric.»rassura Halissa «Je suis une grande fan de lecture, comme tu as surement pu le remarquer!»termina-t-elle en rougissant.

«Sinon, mes livres préférés viennent d'auteurs québécois. Par exemple, j'adore tous les livres de Patrick Sénécal, qui est un auteur de livre d'horreur. Mes préférés d'entre tous serait Oniria ou Hell.com! J'adore aussi La Série Les Chevaliers D'Émeraude ainsi que sa suite Les Héritiers d'Enkidiev d'Anne Robillard qui sont d'un tout autre genre: science-fiction fantastique.»
lança-t-elle

«Oh! Et si vous vous demandez, je suis une fille de sang-Pur, mais j'ai vécue parmi les moldus car mes parents voulaient m'inculquer des valeurs de respect envers eux et aussi que j'apprenne de leur culture. Et vous? »
Dit-elle en concluant sa longue sérénade avec un grand sourire, oubliant par le fait même toutes les règles de bienséances que ses parents lui avaient également inculquées tant elle était passionnée.

Puis Halissa se rendit soudainement compte qu'elle s'était laissée emportée par sa passion de la lecture.Elle se mit à rougir de nouveau.*sa en devient une mauvaise habitude!* se dit-elle. Elle s'excusa auprès garçons de son emportement puis commença à esquisser un petit dessin rapide. Elle se sentait observée, mais elle avait l'habitude de cela. les gens l'observait toujours lorsqu'elle dessinait tant et si bien qu'elle ne s'en inquiétait même plus.

Écrire, c'est HURLER nos sentiments en silence...
-Always...

La fin du début  PV, Audric et Halissa 

Peter n'eut pas à attendre longtemps pour voir que Audric connaissait et aimait, son expression quand L'aiglon avait parler des Orphelins Baudelaire l'avait trahis. En revanche Halissa sembla ne pas très bien connaitre. Audric allait parler quand encore une fois, il vu cette "anomalie" sur le visage du lion, cette fois ci, Peter était déterminé à voir de quoi il s'agissait. Mais le gryffon pris la parole :

"Je suis complètement fan de cette série!. Pardon, les personnes à qui j'en ai déjà parler n'aiment pas lire, alors je suis content de rencontrer quelqu'un qui connaît."

Ça Peter l'avait deviner. Il était content d'avoir enfin quelqu'un à qui parler de ses lectures. Si le gryffondor connaissait c'est qu'il devait avoir au moins un parents moldue. *Je ne suis pas le seul*. Mais l'aiglon devait maintenant se concentrer sur le visage d'Audric.

"Tu en es à quel tome? Je te demanderais bien s'ils sont en mauvaise posture, mais ce serait impossible de savoir où tu en es finalement" *

Peter avait entendue la question, mais décida de d'abord voir en quelques secondes ce qui le dérangeait tant dans le visage du jeune lion. Il plissa légèrement les yeux afin d'avoir une meilleur vision, il regarda d'abord la bouche, rien d'anormal, le nez, parfaitement basique puis les yeux, et enfin il vu cette chose qui était loin d'être une anomalie. Le gryffon avait les yeux verrons, un oeil bleu et l'autre marron ! Signe d'une personnalité changeante selon le Serdaigle.
*C'est pour ça qu'il cache son oeil avec une mèche*L'aiglon souris puis s’apprêta à répondre à Audric mais Halissa pris la parole la première:

« Ah oui! Je crois que j'ai déjà lue le premier tome mais que les autres n'étaient pas accessibles dans ma bibliothèque! Par contre j'ai vue le film! Jim Carrey est un acteur Canadien en plus! C'est mon pays d'origine, je viens du Québec. Et je suppose que toi tu viens de la France? Mais toi Peter, je l'ignore honnêtement. Anglais peut-être?»
«Oh et ne t'inquiète pas Audric. Je suis une grande fan de lecture, comme tu as surement pu le remarquer!»

«Sinon, mes livres préférés viennent d'auteurs québécois. Par exemple, j'adore tous les livres de Patrick Sénécal, qui est un auteur de livre d'horreur. Mes préférés d'entre tous serait Oniria ou Hell.com! J'adore aussi La Série Les Chevaliers D'Émeraude ainsi que sa suite Les Héritiers d'Enkidiev d'Anne Robillard qui sont d'un tout autre genre: science-fiction fantastique.»

«Oh! Et si vous vous demandez, je suis une fille de sang-Pur, mais j'ai vécue parmi les moldus car mes parents voulaient m'inculquer des valeurs de respect envers eux et aussi que j'apprenne de leur culture. Et vous? »


Halissa avait rougis une nouvelle fois, Peter commençait à s'y habituer, il trouvait ça amusant ! Elle avait l'air de beaucoup s'y connaitre en livre et sa plaisait à Peter !

"Pour te répondre Audric, j'en suis au dernier tome ! Et bien évidemment ils sont en mauvaise posture, c'est presque l’essence même du livre non ?

Il ajouta à sa phrase un petit rire gêné.


"Oui Halissa, je suis anglais pur souche, je connais les chevaliers d'émeraudes! C'est d’ailleurs étrange que tu connaisse puisque tu viens d'une famille de sorcier, c'est surement car tu as vécu avec les moldues ! Moi je suis sang mêlé mais je penche plus du côté moldue, car mon père, celui qui est sorcier, voyage beaucoup pour sont travaille, et je le vois très rarement..

Il surplomba sa phrase d'une petite mine mélancolique avant de reprendre son sourire et de dire:

En tout cas vous êtes super sympas !

La mort ne s'est elle jamais souciée d'en faire trop ?

La fin du début  PV, Audric et Halissa 

Avant qu'Halissa ne réponde, Audric sentit soudainement un regard insistant et tourna la tête vers Peter. Ce dernier sembla vouloir dire quelque chose mais la fillette fût plus rapide.

« Ah oui! Je crois que j'ai déjà lue le premier tome mais que les autres n'étaient pas accessibles dans ma bibliothèque! Par contre j'ai vue le film! Jim Carrey est un acteur Canadien en plus! C'est mon pays d'origine, je viens du Québec. Et je suppose que toi tu viens de la France?» Demanda-t-elle à Audric.« Mais toi Peter, je l'ignore honnêtement. Anglais peut-être? Oh et ne t'inquiète pas Audric. Je suis une grande fan de lecture, comme tu as surement pu le remarquer!»

Audric sourit à Halissa. Elle avait certainement compris à son accent d'où il était originaire, mais plus que tout c'était la façon dont elle avait enchaîné sa phrase qui faisait sourire le garçon. Il voulut d'ailleurs lui répondre mais elle était tellement enthousiaste qu'il semblait impossible de l'arrêter à présent.


«Sinon, mes livres préférés viennent d'auteurs québécois. Par exemple, j'adore tous les livres de Patrick Sénécal, qui est un auteur de livre d'horreur. Mes préférés d'entre tous serait Oniria ou Hell.com! J'adore aussi La Série Les Chevaliers D'Émeraude ainsi que sa suite Les Héritiers d'Enkidiev d'Anne Robillard qui sont d'un tout autre genre: science-fiction fantastique. Oh! Et si vous vous demandez, je suis une fille de sang-Pur, mais j'ai vécue parmi les moldus car mes parents voulaient m'inculquer des valeurs de respect envers eux et aussi que j'apprenne de leur culture. Et vous?»

Puis comme si elle pensait en voir trop dit et après avoir rougit une nouvelle fois
*Le rouge va finir par être sa couleur de peau naturelle*, Halissa se mit à dessiner, traçant de petits traits sur son carnet.

"Pour te répondre Audric, j'en suis au dernier tome ! Et bien évidemment ils sont en mauvaise posture, c'est presque l’essence même du livre non ?"


Le français rit à la réponse du Serdaigle. Effectivement, sinon le titre n'aurait pas été "Désastreuses aventures". Mais c'est ce qu'il aimait le plus dans cette histoire, l'espoir de voir une fin heureuse baissait de plus en plus à chaque tomes. Mais peut-être qu'elle serait là tout de même à la fin de la série. C'est ce qu'il pensait avec optimisme du moins.


"Oui Halissa, je suis anglais pur souche, je connais les chevaliers d'émeraudes! C'est d’ailleurs étrange que tu connaisse puisque tu viens d'une famille de sorcier, c'est surement car tu as vécu avec les moldues ! Moi je suis sang mêlé mais je penche plus du côté moldue, car mon père, celui qui est sorcier, voyage beaucoup pour sont travaille, et je le vois très rarement..
En tout cas vous êtes super sympas ! "

Audric les regarda tous les deux tours à tour, réfléchissant à ce qu'ils avaient dit et à ce que lui même allait répondre. Les deux autres avaient au moins un parents sorciers alors que lui n'en avait aucun. Ni dans le reste de sa famille d'ailleurs. Et ils devaient connaitre l'existence du monde sorcier et de la magie, même un peu contrairement à lui découvrait seulement. Il se demanda un instant comment cela devait être de naître dans une famille de sorciers. Avaient-ils des objets magiques qu'ils utilisaient dans leur quotidien? Vivaient-ils avec des créatures magiques communes, tels que les elfes de maisons? Halissa et Peter semblaient avoir étudiés dans des écoles comme la sienne, mais existait-il des écoles primaires pour les enfants de sorciers?


"Je te renvois le compliments Peter, et à toi aussi Halissa."
fit-il avec un clin d'oeil. "Je connais également les Chevaliers d'Emeraude, mais je n'ai pas vraiment accroché" répondit Audric avec une petite moue ennuyée. "Effectivement Halissa je viens de France : je suis né à Paris et j'ai habité là-bas jusqu'à l'année dernière. Nous avons déménager pour le travail de mon père. Lui il est né en Angleterre, et ma mère est française. Et... ils sont tous les deux des moldus. Je suis le seul sorcier dans ma famille, du moins à notre connaissance." ajouta-il avec un petit sourire contrit.

Il tira nerveusement sur ses mèches brunes comme s'il voulait qu'elle grandissent encore un peu plus. Puis il se pencha doucement au-dessus de la Serpentarde pour voir comment avançait son dessin. "Et du coup ton père il travaille dans quoi?" demanda-t-il à l'intention du Serdaigle. "Je veux dire, il à un métier de sorcier? Et tes parents aussi Halissa?"

Comme toujours, il se posait beaucoup de questions. Celles sur les métiers des sorciers n'avait pas encore été résolue pour lui, et hormis les adultes de l'écoles et ceux qui travaillaient sur le chemin de traverse il n'en connaissait pas d'autres. Il s'était déjà demandé si tous les sorciers du monde exerçaient forcément un métier lié de près ou de loin avec la magie, ou si certains ne pratiquaient pas leurs dons dans leur travail et avaient un emploi comme les moldus.
Un violent coup de vent vint s'engouffrer dans les branches du saule, les agitants dans tous les sens avant de repartir comme si de rien n'était. Le garçon réprima un frisson avant de lever les yeux vers le lac. Il était toujours le même, calme et lisse. Pas de calamar en vue.

Là où les Ninker passent, la défaite trépasse.
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
3ème année RP
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )

La fin du début  PV, Audric et Halissa 

"Je te renvois le compliments Peter, et à toi aussi Halissa.Je connais également les Chevaliers d'Emeraude, mais je n'ai pas vraiment accroché. Effectivement Halissa je viens de France : je suis né à Paris et j'ai habité là-bas jusqu'à l'année dernière. Nous avons déménager pour le travail de mon père. Lui il est né en Angleterre, et ma mère est française. Et... ils sont tous les deux des moldus. Je suis le seul sorcier dans ma famille, du moins à notre connaissance."

Peter écoutait avec attention tout ce que disait Audric. Maintenant qu'il y pensait il se demandait pourquoi le jeune gryffondor était venu à Poudlard si il était français. Peut être avait il déménager. C'était assez probable puisque Audric parlait assez bien anglais malgré son accent. Il aurait fallu qu'il lui pose la question mais il avait peur de passer pour quelqu'un de malpoli. On lui avait toujours inculquer des valeurs de politesse et d'écoute envers les autres, ce qui contrastait avec la nature très curieuse et insistante du garçon. Mais heureusement, ou malheureusement, Audric ne laissa pas le temps à Peter de poser la question puisqu'il reprit directement la parole.

"Et du coup ton père il travaille dans quoi?Je veux dire, il à un métier de sorcier? Et tes parents aussi Halissa?"

Le serdaigle fut un peu sonné par cette question. Dans quoi travaillait son père ? Il n'était même pas sûr de le savoir. Il savait qu'il travaillait au ministère de la magie. D’ailleurs cette appellation, ministère de la magie sonnait bizarre à ses oreilles. Pour lui il n'y avait qu'un ministère britannique et seulement un premier ministre. Mais à l'évidence il allait devoir s'y faire. Peut être que dans quelques années, le jeune garçon n'allait plus prêter d'importance à la politique moldu, et qu'il allait être entièrement tourné vers le monde des sorciers. Cette pensée lui fit des frissons dans le dos. Il ne savait pas si cela lui faisait peur ou si ça l'enthousiasmait. Quoi qu'il en soit il répondit :

"Mon père travaille au ministère de la magie, je ne sais pas si tu vois ce que c'est, moi même j'ai assez de mal," dit il avec un regard gêné "et plus précisément il me semble que son métier à un rapport avec les animaux, oui c'est ça, il voyage beaucoup pour pouvoir protéger différentes espèces d'animaux partout dans le monde sur les territoires britanniques."

Il ne s'avait pas d'où ses souvenirs était remontés mais ils étaient remontés. Peut être que Peter en savait plus qu'il ne voulait se l'admettre. Il faut dire qu'il avait une sorte de haine envers son père, pour l'avoir lâchement abandonné de tel sorte. Tout ça à cause de ça, à cause d'elle.
Ces pensées partaient dans tout les sens. Et formait une boule au creux du ventre de l'aiglon. Une boule de glace et de feux. Mais il ne voulait pas donner l'impression de se désintéresser car cela aurait été faux. Il demanda alors :


Et toi alors Audric, ils font quoi tes parents ? Ils travaillent en France ou en Ecosse ?


Il ne savait pas comment il allait passer le reste de cette année scolaire à Poudlard, mais une chose est sûr, elle commençait plutôt bien. Même très bien.

La mort ne s'est elle jamais souciée d'en faire trop ?

La fin du début  PV, Audric et Halissa 

Reducio
Je te présentes à nouveau mes excuses pour mon horrible retard.


Pendant que Peter répondait à ses questions, Audric se pencha sur le dessin d'Halissa. La fillette pourtant si bavarde au début n'avait pas dit un mot depuis un moment. Elle était si concentrée sur ce qu'elle dessinait que le brun préféra finalement la laisser tranquille, et ne se préoccupa d'elle que par moment pour vérifier qu'elle allait bien. Les crayons de la brune grattaient le papier sans discontinuer, traçants des lignes qui formaient ce qu'elle observait en contre-bas.

"Mon père travaille au ministère de la magie, je ne sais pas si tu vois ce que c'est, moi même j'ai assez de mal, et plus précisément il me semble que son métier à un rapport avec les animaux, oui c'est ça, il voyage beaucoup pour pouvoir protéger différentes espèces d'animaux partout dans le monde sur les territoires britanniques."


Le français n'aurait pas su dire pourquoi, mais il lui sembla que le Serdaigle avait légèrement changer après qu'il ai posé cette question à propos de son père. Mais comme il ne l'avait pas regardé pendant qu'il parlait, il se dit qu'il s'était fait une fausse idée et ne s'en préoccupa pas plus. En revanche il fût fort intéressé par l'évocation d'un ministère de la magie. Cela pouvait paraître logique au fond, quand on y réfléchissait, que les sorciers aient aussi leur gouvernement, mais cela n'avait jamais traversé l'esprit du jeune Hitward qui trouva cela fort intéressant.Il voulu aussitôt en savoir plus, mais Peter lui fit comprendre que ce n'était pas à lui qu'il faudrait poser ses questions à ce sujet.
*Il faudra que je penses à regarder ça à la bibliothèque.*
Pendant un moment, le Gryffondor regarda l'autre brun avec des étoiles dans les yeux. Pour lui, à cet instant, le père de Peter exerçait le plus beau métier du monde. Travailler avec les animaux, pour sûr ce devait être un travail fantastique mais peut-être que, puisqu'il était un sorcier, il travaillait pour protéger les créatures magiques qui peuplaient le monde incognito.


" C'est trop cool..." murmura-t-il pour lui-même. "Et ta mère, dans quoi travaille-t-elle?"

"Et toi alors Audric, ils font quoi tes parents ? Ils travaillent en France ou en Ecosse ?"


Le Gryffon redescendit doucement sur Terre. Son père ne travaillait dans aucun des pays cités par son camarade. En revanche sa mère travaillait toujours pour la même maison d'édition basée à Paris. Ce qui avait causé quelques soucis au garçon pendant cette année passée à Londres. Il arrivait parfois qu'elle parte en urgence pour la capitale française, laissant juste un mot à son fils sur la table de la cuisine. Lorsque son père était à la maison, cela ne lui posait pas de problème mais lorsqu'il était lui aussi en déplacement, Audric était pris en charge par sa tante Ruby, la sœur d'Andrew Hitward. Ce qui signifiait pour lui de supporter ses deux cousines Athenaïs et Abigail, sans compter les sempiternelles remarques de sa tante sur sa mère ou sur lui-même. Elle adorait tellement son frère que pour elle, tout le reste de la famille Hitward était une nuisance. Surtout qu'elle ne comprenait pas pourquoi ni Jeanne ni Audric ne voulaient qu'il aille dans la même école que ses deux merveilleuses filles.
En y repensant, le brun réprima un frisson et préféra répondre rapidement à son camarade plutôt que d'y songer à nouveau.


"Mon père travaille à Londres dans une grande entreprise de marketing. Il lui arrive de partir pendant quelques jours mais je ne sais jamais trop où, il voyage un peu partout. Malgré ça je le vois plus qu'avant, lorsque nous habitions à Paris."
Bien qu'il parte assez régulièrement en déplacement, Andrew avait obtenu plus de jours de congés dans son nouveau bureau, et il les passait principalement tous avec son fils. Audric avait pu ainsi visiter Londres avec son père, ainsi que la campagne environnante pendant de longs week-ends.
"Quant à ma mère, elle est écrivain et travaille beaucoup à la maison. Parfois il faut qu'elle retourne à Paris pour régler des détails, mais en général elle communique principalement par téléphone."

Malgré lui il repensa à la tante Ruby, qui ne cessait de clamer à qui voulait bien l'entendre (et aussi à ceux qui voudrait qu'elle se taise) que le métier de Jeanne n'en était pas un, que ce n'était qu'un passes-temps de femme au foyer et qu'elle ferait mieux de se trouver un vrai travail comme Andrew plutôt que de laisser son mari s'échiner à faire vivre le foyer seul. Le jeune garçon adorait lire les livres de sa mère, même si pour certains il n'en comprenait pas encore tout le sens. En songeant à sa tante il repensa également à ses cousines anglaises, qu'il détestait autant qu'il adorait ses cousines françaises. Jessica et Emma lui manquaient tous les jours.
Pris par la conversation, il osa poser une autre question à Peter :


"Est-ce que tu as des frères et sœurs?"


Il avait vraiment envie de connaitre Peter encore plus. Le Serdaigle lui paraissait très sympathique, et il espérait pouvoir discuter avec lui encore dans le futur. Fatigué de rester debout depuis un moment, il s'assit dans l'herbe verte non loin d'Halissa, mais sans gêner la Serpentarde qui dessinait toujours sans dire un mot.

Là où les Ninker passent, la défaite trépasse.
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
3ème année RP
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )