Parc

Inscription
Connexion

Entraînement spécieux   PV : Aëlys Plumagel  

Elles s'agitaient diablement, les bougresses ! Eva avait du mal à bien les contenir dans son chapeau replié sur lui-même de façon un peu brouillonne, alors qu'elle parcourait fébrilement l'herbe dont le givre fondait au timide mais réconfortant soleil d'hiver. D'autant qu'elle portait, en plus de ses relativement fins gants de laine, ceux de protection, en cuir, la jeune fille répugnant à toucher ainsi de petits rongeurs grouillants. Des souris grises, une petite dizaine, autant qu'elle osait en prendre, à dire vrai. La jeune fille était presque convaincue qu'aller piocher dans les réserves de nourriture de choix des hiboux de Poudlard n'était pas des plus autorisés, et elle n'avait pas envie d'en avoir le cœur net, du moins pas un chapeau plein dans les bras. Les semelles de ses grosses chaussures (Eva affectionnait tout particulièrement les chaussures montantes bien renforcées, surtout l'hiver) faisaient un bruit agréable en adhérant au sol gelé, et rythmait sa progression en quête d'un endroit tranquille. Il y a avait peu de monde dans le Parc, à cette saison, indéniablement *tant mieux pour moi*, mais il y avait des endroits que la petite Serdaigle affectionnait particulièrement.

Difficile de ne pas trouver un air vaguement lugubre à la silhouette décharnée des chênes, dépouillés de toute feuille, leur écorce durcie par les éléments et craquelée par le temps offerte au gel, à l'aspect vaguement blêmissante sous la lueur pâle du soleil hivernal; le sol était cependant agréablement aplani autour d'eux, en outre ils avaient, et ce en totale contradiction avec l'appréciation individuelle qu'elle pouvait en avoir, un coté rassurant, pour Eva. Ils avaient une douce présence. La jeune fille, en progressant, s'écoutait marcher, souffler le visage enfoncé dans son écharpe pour garder son museau au chaud, le nez rougi par le froid.

- Allez, un peu d'énergie !

S'encourageant, comme à son habitude, à haute voix, une fois arrivée là où elle le voulait; au pied d'un des arbres, dans un endroit un peu reculé et en hauteur du Parc, donnant une belle vue sur le Lac. Endroit qu'elle affectionnait tout particulièrement, surplombant ainsi les flots, d'autant plus que le tronc offrait un confortable abri au vent. S'appuyant contre celui-ci, Eva se permis encore quelques secondes de contemplation. Le couinement dans le chapeau entre ses mains la rappela à sa réalité immédiate. Chassant d'un secouement de sa tête les mèches qui lui allaient dans les yeux, elle lâcha les bords de son chapeau d'une main, les prenant tous de l'autre, le chiffonnant plus encore, comme un sac de tissu un peu trop rigide. De l'autre main, elle sortit sa baguette de sa poche. Ses gants la gênèrent de suite. *Ah, Zut...*

Son larcin toujours dans une main, elle remis le long morceau de bois enchanté dans sa poche, porta son autre main jusqu'à sa bouche, et tira le gant avec ses dents. Après quoi elle le repris, et le mis précautionneusement dans la poche du coté opposé, avant de reprendre sa baguette. Ainsi parée, elle fit quelques petits mouvements du poignet, éprouvant le contact et le maniement de son outil favori. Eva adorait vraiment sa baguette; son apparence, son poids, sa taille, ce qu'elle pouvait accomplir, le coté terriblement vivant de cet objet, surtout. Lorsqu'elle pensait à lancer un sort, il lui semblait que sa baguette vibrait d'impatience, ou de contentement après avoir réussi, ce genre de choses. La jeune fille haussa les épaules toute seule devant sa réflexion. Se murmura à elle-même, également

- Peut-être que je fabule, mais j'aime bien cette idée...

*Allez allez, on se réveille !* Après quoi, Eva se prépara à procéder à son petit exercice, ce pour quoi elle était venue ici, pour être tranquille à faire ses entraînements personnels de lancer de sorts. Elle avait encore du mal à correctement libérer les souris d'une main, mais cela viendrait peut-être avec le temps. Reste que cela la faisait toujours stresser, un peu trop pour le bien de la manœuvre même. Malgré les encouragements qu'elle se faisait à elle-même, la petite blonde pris quelques secondes de préparation, au lieu d'oser enfin commencer. Elle ne pensait plus vraiment au fait qu'elle pouvait ne pas être seule dans son coin du Parc.


Code couleur : #9000ff