Parc

Inscription
Connexion

Une longue promenade  Libre 

Lundi après-midi, vers 16h, ciel nuageux


Solenn marchait depuis quelques temps dans le parc, sans savoir où aller. Ses pensées tourbillonnaient et ne lui laissaient pas place au repos. Son père, encore son père. Elle ne voulait plus y penser, mais elle avait peur de l'oublier. Elle s'efforça de penser à autre chose. Son regard se concentra sur le lac, et elle soupira.

*Oh ! J'ai vu quelque chose !*

La jeune Serpy n'était pas habitué à voir des créatures briser la surface de l'eau. Son passé de Moldu était si chamboulé ici, elle ne savait où donner de la tête. Sa mère lui manquait terriblement, ainsi que son pays, la France. Elle rêvait de pouvoir parler français avec ses amis, sans se concentrer à chaque fois pour ne pas se tromper de temps, ou autre. Elle rêvait de lire des inscriptions en français et retrouver ce peuple, si "râleur" pour les autres pays. A un endroit, elle vit une fille, au long cheveux noirs et à la peau très blanche.

*Blanche-Neige*, pensa-t-elle avec un sourire en coin.

Elle alla s’asseoir non loin de la jeune fille, et sortit un petit livre de son immense poche. C'était un livre où elle et ses parents écrivaient leurs histoires, quand elle était petite. Elle l'ouvrit à la première page, où un dessin représentant un homme aux cheveux roux, une femme aux cheveux bruns, et un petite fille aux cheveux roux et bouclés. Solenn y avait aussi glissé une photo de ses parents lors de leur mariage. Ses parents se regardaient d'un air amoureux et Solenn se souvint que sa grand-mère avait été très fière de cette photo qu'elle avait pris à l'improviste.

"Quand la Lune se lève, songe-t-elle au Soleil couché ?"
Même le plus petit des Serpents a du venin

Une longue promenade  Libre 

Ayle rajusta sa cape sur ses épaules avec un léger frisson. Il faisait plus frais qu'elle ne l'avait cru. Le parc était désert, et les lumières du château commençaient à s'allumer. Ayle enfonça rageusement ses mains dans ses poches et marcha à pas agacés au bord du lac. Elle devrait être dans sa salle commune, en train d'essayer d'engager la conversation avec d'autres Serpentard, mais non, elle était encore seule, et volontairement en plus. Ayle secoua la tête, dépitée. Elle repensait à son frère et à sa sœur, qui avaient imaginés son arrivée à Poudlard... Ils l'imaginaient déjà préfète, capitaine de l'équipe de Quidditch de sa maison, et même championne de Poudlard pour le Tournoi des Trois Sorciers. Et bien non, elle allait encore les décevoir. Déjà, elle était à Serpentard, la seule maison où ils n'avaient jamais pensé l'imaginer, et elle était seule, pour ne rien changer aux habitudes.

Avec un sourire ironique, Ayle s'assit au bord du lac, les bras autour des genoux, cachant son visage derrière ses longs cheveux noirs. Est-ce qu'ils comprendraient ? Oui, plus tard, mais maintenant, ils ne voyaient Serpentard que comme "la maison des méchants". Ils diraient sûrement que le Choixpeau s'était trompé... Mais non, Ayle avait su dès le début qu'elle irait à Serpentard. Au moins son père serait fier d'elle...

Ayle resta plusieurs minutes les yeux dans le vague, puis se ressaisit. Non, elle n'allait pas rester toute seule. Oui, elle allait réussir à Poudlard. Mieux, elle deviendrait une Serpentard digne. Décidée à retourner dans sa salle commune, elle se releva, mais elle n'eut pas besoin de faire un pas. A quelques mètres seulement d'elle était assise la seule fille dont Ayle avait retenu le nom : Solenn Cooper. Pourquoi avait-elle retenu son nom ? Parce qu'elles avaient été réparties le même jour, qu'elles étaient dans la même maison, et que ses cheveux flamboyants la rendaient repérable. Ayle tira distraitement sur une mèche de ses cheveux noirs, regrettant leur manque de caractère. Peut-être un peu trop semblables à leur propriétaire... Ayle serra les poings. Non, elle n'allait pas manquer cette occasion. Elle s'approcha de la jeune fille en essayant de paraître le plus normale possible et parvint à s'accorder sur un pauvre début de conversation :

"Salut..."

Très pauvre début de conversation. Efficace en tout cas, puisque Solenn avait relevé la tête.

Pourquoi pas ?

Une longue promenade  Libre 

-Salut...

Solenn releva la tête, surprise que quelqu'un vienne lui parler et découvrit "Blanche-neige", qui tirait sur 'lune de ses mèches de cheveux. Le visage de Solenn passa du beige au rouge et elle balbutia :

-Euh... Salut.

*Solenn ! Tu ne dois plus être timide ! C'est pas possible, qu'est-ce que tu fous ! Allez, on se ressaisis, Mille millions de mille sabords ! Hé, ce n'est pas en t'insultant que ça va marcher !

Solenn essaya de faire taire les personnes dans sa tête et se força à enchaîner :

-Euh... Tu t'appelles comment ?

*Braaaavooo ! On commence à s'améliorer !*

Le rouge sur son visage augmenta d'intensité, et ses cheveux vinrent cacher cette face qui lui faisait tellement honte.

*Ressaisis-toi !*

"Quand la Lune se lève, songe-t-elle au Soleil couché ?"
Même le plus petit des Serpents a du venin

Une longue promenade  Libre 

Salut...

Solenn releva la tête, surprise que quelqu'un vienne lui parler et découvrit "Blanche-neige", qui tirait sur 'lune de ses mèches de cheveux. Le visage de Solenn passa du beige au rouge et elle balbutia :

-Euh... Salut.

La rouquine avait répondu sans plus de conviction que Ayle. Son visage avait viré au rouge, et Ayle réfléchit rapidement à quoi dire pour la mettre plus à l'aise. Mais Solenn la devança :

-Euh... Tu t'appelles comment ?

Ayle sentit la tension redescendre, sans disparaître tout à fait. C'était une question normale. Tout à fait normale. Peut-être pouvait-elle être une élève normale.

- Ayle, répondit-elle en essayant d'être le plus chaleureuse possible.

Elle s'assit à nouveau dans l'herbe pour être à la même hauteur que l'autre fille et reprit :

- Toi c'est Solenn c'est ça ? On était ensemble à la Répartition...

Ayle s'interrompit, évaluant la réaction de sa camarade. Il n'était pas question qu'elle croit qu'elle l'avait suivi ou quelque chose du genre !

Pourquoi pas ?

Une longue promenade  Libre 

- Toi c'est Solenn c'est ça ? On était ensemble à la Répartition...

Solenn fit un sourire crispé et laissa ses cheveux cacher son visage un peu plus. Si Ayle espérait qu'elle s'en souviendrait, c'était perdu. Solenn avait été si stressé pendant la Répartition qu'elle n'aurait même pas pu dire quelles chaussettes elle avait mise. Elle se demanda ce qu'elle pourrait bien répondre d'intelligent, et ce rendit compte que Ayle la regardait bizarrement, comme si elle avait un immense bouton sur le visage.

*Oups, j'ai attendu trop longtemps... C'est pas possible, vite, Solenn, trouve une idée !! Euh... Ah oui, c'est vrai ! Non ça fait la fille qui ne s'en rappelle pas... Oh, tu sais j'étais si stressée... Mouais...*

-Euh, tu sais, je n'arrivais pas à arrêter de regarder mes chaussures, donc...

Blanche-Neige esquissa un petit sourire et se rapprocha de Solenn. La rousse replia ses jambes contre elle, ne sachant que dire... Non pas qu'elle n'aimait pas le silence, mais avec une nouvelle connaissance, il valait mieux enchaîner les questions. Alors, elle repensa au livre qu'elle avait lu, une fois, qui donnait des conseils pour bien s'intégrer. Elle l'avait emmené, pensant qu'elle allait en avoir besoin. Une page parlait des question à poser lors d'une nouvelle rencontre. Alors Solenn se lança, même si dans sa tête sa phrase était ridicule, elle demanda :

-Euh, c'est quoi tes matières préférées ?

*Ouah, la question !! Avec ça, vous allez devenir meilleures amies ! Ou alors, elle va s'enfuir en courant ! Perso, je penche vers la deuxième proposition... Et toi ? Tu penses qu'elle va se jeter dans tes bras ?*


Solenn fit taire la voix dans sa tête et regarda Ayle. La jeune fille souriait encore, et semblait contente que Solenn ait posé cette question. Elle répondit d'une voix que Solenn adorait :

-Et bien...

"Quand la Lune se lève, songe-t-elle au Soleil couché ?"
Même le plus petit des Serpents a du venin

Une longue promenade  Libre 

-Euh, tu sais, je n'arrivais pas à arrêter de regarder mes chaussures, donc...

Ayle afficha un sourire pour cacher sa gêne. Solenn ne se souvenait pas d'elle, mais il n'y avait rien de surprenant à cela. Ayle était restée parfaitement silencieuse depuis la gare de King's Cross où elle avait dit au revoir à sa famille jusqu'au banquet dans la salle commune, et même là, les seules fois où elles s'était faite remarquer, c'était pour passer un plat sur la table ou une carafe de jus de citrouille. Il avait fallu attendre le lendemain pour qu'elle ait une véritable conversation avec quelqu'un : un élève de Serdaigle qui l'avait guidée dans le château suite à une erreur de navigation...
Le silence se prolongea, quelques temps, puis Solenn, qui visiblement avait vraiment envie de prolonger cette conversation au moins autant que Ayle, demanda :

- Euh, c'est quoi tes matières préférées ?

Ayle sourit, heureuse d'avoir un sujet potentiel de discussion. Elle réfléchit quelques instants avant de répondre :

- Et bien... Défense contre les Forces de Mal. Et Métamorphose... Mais je viens de recevoir mes premiers devoirs corrigés dans ces matières et le résultat n'est pas très bon.

Ayle eut un sourire gêné, espérant ne pas passer pour une trop mauvaise élève. Elle préféra rajouter :

- Je me suis entraînée à la maison, mais je suis visiblement plus douée en pratique que pour l'étude de la théorie...

Elle aurait sûrement paru plus crédible si une bourrasque ne lui avait pas envoyé un épais rideaux de cheveux noirs dans le visage. Plaquant ses mèches indisciplinées derrière son oreille, Ayle observa à nouveau la rouquine, qui souriait elle aussi. Son visage avait repris une couleur parfaitement normale, et Ayle espérait que c'était un bon signe.

- Et toi au fait ? Tes matières préférées ? Oh mais peut-être que tu ne connaissais pas, si tu viens d'une famille de Moldus...

Ayle dévisagea Solenn. Est-ce que des Nés-Moldus pouvaient être répartis à Serpentard ? Sûrement, on n'en était plus à faire ce genre de distinction, et heureusement. Solenn s'assit en tailleur et répondit...

Pourquoi pas ?

Une longue promenade  Libre 

- Et bien... Défense contre les Forces de Mal. Et Métamorphose... Mais je viens de recevoir mes premiers devoirs corrigés dans ces matières et le résultat n'est pas très bon...Je me suis entraînée à la maison, mais je suis visiblement plus douée en pratique que pour l'étude de la théorie...

Une bourrasque de vent emporta les cheveux d'Ayle, et pendant ce petit temps, Solenn put respirer longuement pour espérer retrouver une couleur de visage à peu près normale. Voyant Blanche-Neige se battre avec ses cheveux, la rousse esquissa un petit sourire. Elle pria pour qu'Ayle ne le trouve pas moqueur, mais la jeune fille en parut juste soulagée, et reprit :

- Et toi au fait ? Tes matières préférées ? Oh mais peut-être que tu ne connaissais pas, si tu viens d'une famille de Moldus...

Ayle avait l'air de s'intéresser beaucoup à la réponse. Il était vrai que la devise de Serpentard était : "Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées", mais elle pensait qu'on ne s'intéressait plus à ça. Elle fut donc surprise et ses sourcils se froncèrent légèrement. Mais pour ne pas entraver leur possible future amitié, elle répondit de la façon la plus normale possible :

-En fait, je suis Sang-Mêlé, mais j'ai eu le temps de me faire mes propres opinions...

Elle s'arrêta en pleine phrase en remarquant qu'Ayle semblait, comment dire, soulagé ? Elle n'aurait pu dire. Mais elle décida de continuer sans se soucier de la réaction quelque peu étrange de la jeune fille.

-J'aime bien la métamorphose, même si j'ai des difficultés dans cette matière... Et aussi la Défense contre les forces du mal, je trouve ça très intéressant.

Solenn se rendit compte qu'elle avait cité les mêmes matières qu'elle. Elle ne voulait pas avoir l'air d'un mouton qui voulait juste se faire des amis... Alors, stressée, son visage redevint rouge et elle attendit qu'Ayle relance la conversation.

"Quand la Lune se lève, songe-t-elle au Soleil couché ?"
Même le plus petit des Serpents a du venin

Une longue promenade  Libre 

- En fait, je suis Sang-Mêlé, mais j’ai eu le temps de me faire mes propres opinions…

Ayle se détendit en entendant cette réponse. Le nom Silverblade recommençait à faire surface en Angleterre depuis que son père s’était lancé à l’assaut du Ministère, et Ayle ne voulait pas lui être associée. Les propos de son père étaient en effet assez rétro-grades sur les relations entre Sorciers et Moldus, et pour en rajouter, voilà que sa fille aînée avait été envoyée à Serpentard. Rassurée, Ayle porta d’autant plus attention à la suite de la réponse de Solenn :

- J’aime bien la métamorphose, même si j’ai des difficultés dans cette matière… Et aussi la Défense contre les forces du mal, je trouve ça très intéressant.

En disant cela, le visage de Solenn était redevenu cramoisi. Ayle s’empressa de trouver quelque chose à dire qui la remette en confiance.

- Cool, on a les mêmes goûts ! On pourra s’entraider pour les devoirs !

Son enthousiasme fut gâché par un gargouillis bruyant provenant de son estomac. Plaquant une main sur son ventre, c’était au tour de Ayle de virer au rouge.

- Désolée… J’ai l’habitude de goûter à cette heure-là…

Ayle lança un coup d’œil gêné à sa camarade, qui semblait hésiter entre faire comme si elle n’avait rien entendu et éclater de rire. Elle opta finalement pour un petit rire sans moquerie et Ayle eut un petit sourire gêné en entendant à nouveau son ventre crier famine. Elle avait vraiment faim, et puis le vent l’obligeait à constamment retirer des mèches de cheveux de son visage ou de sa bouche. Elle doutait sérieusement de sa première impression. Au lieu de se faire passer pour une talentueuse Serpentard pleine de fierté, voilà qu’elle passait pour une enfant qui avait encore besoin de goûter à 16h… Cependant, Solenn n’avait pas l’air de la trouver ridicule, et Ayle laissa tomber ses idées de grandeur. Oui, elle était une enfant, et oui, elle avait besoin d’un goûter, avec des friandises au chocolat de préférence. Et oui, elle avait très envie que Solenn devienne son amie. Décidée, Ayle se fit rapidement un chignon qu’elle maintint avec sa baguette à l’arrière de sa tête, fatiguée de devoir gérer ses cheveux, et se leva.

- Tu m’accompagnes ? Je te donnerai des Chocogrenouilles si tu en veux, j’en ai ramenées plein…

Solenn parut d’abord surprise, mais finit par acquiescer, et c’est ensemble qu’elles quittèrent le parc et rejoignirent leur salle commune.

Reducio
Fin du RPG pour moi, j'espère que je ne t'ai pas trop déçue :)

Pourquoi pas ?