Parc

Inscription
Connexion
  Retour

Printemps et Soleil, danse et rencontre  PV Solwen ESTENDLE 

Lyn était particulièrement contente ce dimanche-là. Déjà, elle aimait le dimanche parce que pour elle, cela signifiait jour de repos. Ensuite, avec le printemps revenaient les beaux jours, et cela ravissait Lyn qui avait décidé de passer la journée dans le parc pour en profiter. Enfin, pas toute la journée. Elle avait passé la matinée à finir ses devoirs dans la salle commune, afin d'être libre l'après-midi. À présent, elle venait de sortir dans le parc et cherchait une petite étendue d'herbe tranquille où elle pourrait s'installer. Elle comptait danser. Danser, parce qu'elle faisait du hip hop avant d'arriver à Poudlard. Danser, parce que cela lui manquait, et qu'elle ne pouvait plus en faire à part pendant les vacances. Elle n'aimait pas spécialement les chorégraphies qu'on lui faisait faire dans son école de danse, mais elle adorait les figures.
Ayant trouvé un coin où il n'y avait personne, l'aiglonne retira ses chaussures puis commença quelques étirements. Elle était vêtue d'un pantalon orange, d'un débardeur blanc et de chaussettes d'été, blanches aussi ; et elle s'était fait, comme chaque matin, une tresse qui lui tombait dans le dos. Commençant à danser, la fillette sentit une légère brise lui rafraîchir la peau, ce qui la détendit et la fit sourire. C'était ce temps qu'elle aimait, ensoleillé et pas trop chaud.
*Bon ! On passe aux choses sérieuses !* Lyn posa ses mains sur le sol, et leva ses jambes, faisant une figure la tête en bas. Pendant près de vingt minutes, elle continua ainsi, passant de deux mains à une main, d'une position verticale à une position horizontale, sans se lasser. Puis, enfin, elle s'allongea dans l'herbe, épuisée. Elle but goulûment quelques gorgées d'eau de la bouteille qu'elle avait apportée, puis s'en mit un peu sur son corps en sueur, un grand sourire aux lèvres. Elle était satisfaite.
Au début de l'année, elle aurait été trop timide et aurait eu honte de danser dans le parc, mais à Poudlard, la fillette s'était affranchie. Elle était devenue plus confiante et espiègle, sachant qu'il n'y avait aucune raison pour qu'on se moque d'elle méchamment. Si elle voyait d'autres personnes rire d'elle, elle riait aussi. Il valait mieux cela que de s'énerver. Sourire et rigoler, voilà ce que Lyn aimait. Détendue, l'aiglonne ferma les yeux, jusqu'à ce qu'elle entende un bruit. Des pas, qui semblaient hésitants, foulaient l'herbe non loin d'elle. Toujours un sourire aux lèvres, Lyn se redressa, but de nouveau puis regarda autour d'elle, cherchant rapidement qui elle avait entendu.

"You are entirely bonkers. But I'll tell you a secret, all the best people are." - Alice in Wonderland
Les Éclairs, une équipe du tonnerre ! - Lexie | Solynyle forever
2e année RP | #B6004A

Printemps et Soleil, danse et rencontre  PV Solwen ESTENDLE 

  Ce dimanche là le temps était vraiment magnifique.
Le printemps arrivait et ça me paraissait être une après-midi parfaite pour aller bouquiner un peu dans le parc.
  Le vent frais jouait dans les branches des arbres, qui se couvraient peu à peu de feuilles et de fleurs, et les oiseaux chantaient.
*Le parc est vraiment superbe et très calme*
pensais-je en cherchant un étendue d'herbe pour lire tranquillement
  Quand je trouvai enfin l'endroit idéal, je vis qu'une jeune fille de mon âge, que je pensais avoir déjà vue dans la salle commune, y était déjà installée. Elle était vêtue d'un pantalon orange et d'un débardeur blanc et portait un tresse qui tombait dans son dos. Je m'arrêtai pour regarder ce qu'elle faisait.  Elle entamait quelques étirements.
*Waouh ! Elle est super souple !*pensais-je impressionnée. En effet, je m'étais toujours considérée comme souple mais je n'avais jamais atteint ce niveau... Après quelques minutes elle effectua quelques mouvements de danse puis passa à un niveau supérieur en se mettant la tête en bas. Elle enchaîna des figures toutes plus impressionnantes que les autres pendant une vingtaine de minutes.
*Elle est douée ! J'aimerai bien savoir faire ça !*
Puis elle s'allongea dans l'herbe. Elle avait l'air fatiguée mais heureuse. Elle but quelques gorgées de sa bouteille puis ferma les yeux. Je me décidai enfin à m'avancer, d'un pas un peu hésitant. Soudain elle se redressa, un beau sourire aux lèvres et repris un peu d'eau avant de regarder autour d'elle.
* Elle a du m'entendre. Je devrais me présenter ce serait plus poli...*
 -Salut ! Je m'appelle Solwen Estendle. Et toi ?

"On n'éclate jamais de faim ou de froid. En revanche on éclate de rire ou en sanglots. Il est des sentiments qui justifient qu'on vole en éclats"
Responsable des Nouveaux Arrivants de Serdaigle | Maman poule emmitouflée en 2017

Printemps et Soleil, danse et rencontre  PV Solwen ESTENDLE 

- Salut ! Je m'appelle Solwen Estendle. Et toi ?

En tournant la tête, Lyn croisa le regard d’une jeune fille aux cheveux bruns ondulés, et aux yeux d’un joli bleu. C’était elle qui venait de se présenter, avec une voix assez timide et douce. Lyn la regarda attentivement. Elle l’avait déjà croisée plusieurs fois en salle commune, elle en était persuadée. Mais les deux fillettes n’avaient jamais dû se parler, Lyn s’en serait souvenue. Ou alors une fois peut-être, en début d’année.
Toujours en examinant Solwen, ce qui pouvait finir par devenir gênant, Lyn répondit d’une voix assez vive à la Serdaigle qui la surplombait :


- Lyn. Tu veux pas t’asseoir ? L’herbe est pas mouillée, t’en fais pas. T’es à Serdaigle, non ?

Lyn connaissait la réponse à cette question mais elle préférait être sûre de ne pas commencer à raconter des bêtises. En début d’année, elle se serait sûrement contentée d’un « Lyn… » pour toute réponse, mais elle était devenue plus bavarde en très peu de temps, et elle ne parlait plus d’un ton lent, ennuyé et bégayant, mais d’une voix vive et rapide. Peut-être trop rapide, parfois, car elle ne laissait pas le temps à ses interlocuteurs d’en placer une, et à la fin de ses tirades elle devait respirer un grand coup.
En comparaison avec ce qu’elle était capable de débiter, la réponse que Lyn venait de faire à Solwen n’était pas très longue. Il fallait dire qu’avec ce grand soleil et l’effort qu’elle venait de faire, Lyn avait la gorge un peu sèche. Elle reprit une gorgée d’eau, et, avec une deuxième bouteille, se rafraîchit la figure, la nuque et les bras.
Le temps était magnifique, les deux fillettes passeraient sûrement un bon moment ensemble. Il fallait juste espérer que la température ne monterait pas trop, sinon Lyn serait probablement desséchée à la fin de la journée. Elle espérait aussi ne pas avoir de coups de soleil. Lyn haussa les épaules. Au pire, il y avait toujours des arbres à l’ombre desquels elles pourraient s’installer.

"You are entirely bonkers. But I'll tell you a secret, all the best people are." - Alice in Wonderland
Les Éclairs, une équipe du tonnerre ! - Lexie | Solynyle forever
2e année RP | #B6004A

Printemps et Soleil, danse et rencontre  PV Solwen ESTENDLE 

S'il m'avait fallu beaucoup de courage pour réussir à me présenter, il m'en fallu encore plus pour réussir à soutenir, sans broncher, son regard. Elle m'examina pendant ce qui me parut être des heures avant de me répondre d'une voix vive :

-Lyn. Tu veux pas t’asseoir ? L’herbe est pas mouillée, t’en fais pas. T’es à Serdaigle, non ? 

Elle m'avait dit ça avec tellement d'énergie et de gentillesse que je me senti tout de suite plus à l'aise. Je m'assis donc à côté d'elle, puis je lui répondis :

- C'est joli, Lyn, comme prénom. Je suis à Serdaigle, dans le dortoir bleu. Toi aussi, si je ne me trompe pas. Tu es en première année ?

Il me semblait que je l'avais vu pendant la cérémonie de répartition , mais comme c'était longtemps avant, je préférai poser la question, pour ne pas dire de bêtises.
Elle avait l'air encore fatiguée par sa séance intensive de danse, aussi ne me répondit-elle pas immédiatement. Elle pris une nouvelle gorgée d'eau, puis sortit une nouvelle bouteille et s'aspergea le visage, les bras et la nuque.
Je profitai de ce moment de silence pour l'observer plus attentivement. Elle avait, comme moi, les cheveux noirs et raides, quoique plus courts que les miens, qu'elle portait en tresse. Ses grands yeux, d'un beau vert, affichaient une petite lueur espiègle. Elle avait le teint pale malgré ses joues colorées de rouges avec l'effort. Elle était vraiment très jolie.
Embarrassée de l'observer aussi intensément, je finis par détourner les yeux, et portait mon regard vers le lac, sur lequel le soleil projettait de beaux reflets, en attendant sa réponse.

"On n'éclate jamais de faim ou de froid. En revanche on éclate de rire ou en sanglots. Il est des sentiments qui justifient qu'on vole en éclats"
Responsable des Nouveaux Arrivants de Serdaigle | Maman poule emmitouflée en 2017

Printemps et Soleil, danse et rencontre  PV Solwen ESTENDLE 

Lyn regarda Solwen s’asseoir à côté d’elle et écouta avec attention sa réponse :

- C'est joli, Lyn, comme prénom. Je suis à Serdaigle, dans le dortoir bleu. Toi aussi, si je ne me trompe pas. Tu es en première année ?

Dortoir bleu.
*Bien joué, Lyn. Tu viens de faire connaissance avec quelqu’un que tu connaissais déjà.* Lyn, en effet, avait pris ses quartiers dans le Dortoir bleu au début de l’année. Le fait que Lyn n’ait adressé la parole à presque personne expliquait sûrement que les deux jeunes filles se connaissent à peine. Mais pendant un instant, elle se sentit un peu honteuse, parce qu’elle se souvenait vaguement lui avoir déjà dit « Bonjour », « Bonsoir » ou « Bonne nuit » ou même simplement vue dans le Dortoir bleu. Mais c’était seulement depuis… la Saint-Valentin, si ses souvenirs étaient bons, que Lyn avait commencé à regarder un peu plus autour d’elle. Bien entendu, elle avait déjà parlé avec d’autres personnes auparavant, mais ce n’était que depuis le Valentin Secret qu’elle s’était sentie vraiment intégrée à Poudlard. Qu’elle avait senti qu’elle pouvait se faire des amis là-bas, et pas seulement penser avec nostalgie à sa meilleure amie, moldue, Camille.
C’était peut-être assez égoïste de sa part, d’ailleurs, parce que certaines personnes avec lesquelles elle avait passé un petit moment à discuter la considéraient peut-être comme leur amie. Alors qu’elle n’y avait jamais seulement pensé. Pour elle, de camarade à ami, c’était un grand pas qu’il fallait faire. Et ce grand pas, elle l’avait déjà fait avec Camille, et elle ne se sentait pas forcément capable de le refaire en arrivant à Poudlard. Et puis il y avait eu Ashley. Avec qui Lyn avait partagé des chocolats au bord du lac, en ce soir du milieu de l’hiver. En se remémorant ce 14 février, Lyn esquissa un sourire, peut-être avec un brin d’amertume. Il y avait tant de gens avec lesquels elle aurait pu être aussi franche et amicale… Pourquoi lui avait-il fallu six mois avant d’enfin considérer quelqu’un comme un ami ?

Revenant à l’instant présent, Lyn se rendit compte qu’elle n’avait pas du tout répondu à Solwen. Elle la regarda donc droit dans les yeux avant de lui dire :


- Euh… oui, je suis en première année et moi aussi je suis dans le dortoir bleu mais… désolée, je ne me souviens pas très bien de toi. Et merci, j’aime bien ton prénom aussi. Solwen… Je n’ai jamais entendu ce prénom avant. Tu es de quelle origine ?


Lyn commençait à perdre un peu le rouge que ses joues avaient pris lors de sa danse effrénée, elle reprenait son teint pâle. Sa respiration se faisait plus régulière, plus calme, et elle sentait les battements de son cœur s’espacer. Danser lui avait vraiment fait un bien fou.

"You are entirely bonkers. But I'll tell you a secret, all the best people are." - Alice in Wonderland
Les Éclairs, une équipe du tonnerre ! - Lexie | Solynyle forever
2e année RP | #B6004A

Printemps et Soleil, danse et rencontre  PV Solwen ESTENDLE 

Après quelques minutes de silence elle finit par me répondre, en me sortant de mes pensées. J'avais donc de nouveau tourné la tête vers elle et je la regardai.

- Euh… oui, je suis en première année et moi aussi je suis dans le dortoir bleu mais… désolée, je ne me souviens pas très bien de toi. Et merci, j’aime bien ton prénom aussi. Solwen… Je n’ai jamais entendu ce prénom avant. Tu es de quelle origine ? 

*Alors comme ça elle aime mon prénom* J'avais senti mes joues se teinter de rouge au moment même où elle avait dit ça.
Elle disait ne pas trop se souvenir de moi mais, à vrai dire, c'était réciproque, à ma plus grande honte. Honte qui avait encore grandit quand j'avais eu la confirmation qu'on était dans le même dortoir.
*Fin bon c'est pas grave. C'est le moment idéal pour faire connaissance et rattraper le temps perdu*
J'étais vraiment heureuse de faire sa connaissance. Bien que d'un naturel timide, j'adorais rencontrer de nouvelles personnes.
Elle disait n'avoir jamais entendu mon prénom avant, mais à vrai dire je ne l'avais jamais rencontré non plus. Il avait peu être été inventé par mes parents, ou alors découvert dans un livre des prénoms abandonnés. Je ne m'étais jamais posé la question avant ce jour et, même si ça ne me gênait pas de ne pas connaîtte l'origine de mon prénom, une pointe de curiosité me piqua et je me promis de poser la question à mes parents.
En me reconcentrant sur le moment présent, je me rendis compte que ses joues reprenaient petit à petit leur ton pâle et que sa respiration se calmait.

- Pour tout te dire moi non plus je n'ai jamais entendu mon prénom. Ma mère est française et mon père est anglais. Et toi ?

Je me sentais étonnamment bien et calme à ses côtés. C'étais rare. Généralement, même si j'avais fait le premier pas, j'avais du mal à me détendre et à parler aussi naturellement à un étranger.
* Peut être la maturité qui arrive * pensais-je en souriant intérieurement.

"On n'éclate jamais de faim ou de froid. En revanche on éclate de rire ou en sanglots. Il est des sentiments qui justifient qu'on vole en éclats"
Responsable des Nouveaux Arrivants de Serdaigle | Maman poule emmitouflée en 2017

Printemps et Soleil, danse et rencontre  PV Solwen ESTENDLE 

Au moment où Lyn avait répondu à Solwen, cette dernière avait rougi, probablement suite au compliment que Lyn lui avait fait sur son prénom. Tandis que Solwen semblait réfléchir à sa prochaine réponse, sa camarade, quant à elle, repensa à son propre prénom. De la même manière, Lyn ne l’avait jamais entendu auparavant, mais il lui semblait qu’elle n’était pas la seule à porter ce prénom. Peut-être était-ce un prénom déjà existant modifié, ou le diminutif d’un autre prénom ? La réponse de Solwen sortit Lyn de ses pensées :

- Pour tout te dire moi non plus je n'ai jamais entendu mon prénom. Ma mère est française et mon père est anglais. Et toi ?


Ah, donc Lyn avait touché juste. Le prénom de Solwen était probablement encore plus rare que "Lyn". En tout cas, Solwen, comme Lyn, avait un père anglais et une mère d’une autre nationalité. Peut-être que Solwen parlait couramment français, alors ?
Lyn avait, pour sa part, appris l’italien et l’anglais en même temps, puisque ses parents lui parlaient dans les deux langues. Mais elle conservait un très léger accent italien, conséquence de son enfance passée à fréquenter de jeunes italiens. Quant à son frère, Esteban, il avait grandi avec sa sœur qui lui parlait presque tout le temps italien, et parlait moins bien anglais. C’est pourquoi sa jeune aînée avait, à la demande de ses parents, arrêté de lui parler italien pour lui parler anglais, ce qu’il n’aimait pas particulièrement.
Après avoir inspiré un grand coup en pensant à la tranquillité qu’elle avait maintenant que son petit frère n’était plus en permanence dans ses basques, Lyn répondit à Solwen :


- Moi aussi, mon père est anglais. Il a étudié à Poudlard, mais il n’était pas à Serdaigle. Il était à Poufsouffle. Et ma mère est italienne. Elle, elle est moldue. Mais comme je suis née et j’habite à Naples, j’ai la nationalité italienne. Et puis j’ai un p’tit frère. Toi tu as des frères et sœurs ?

Bon, la conversation n’était probablement pas des plus intéressantes, mais Lyn avait envie de mieux connaître sa camarade. Tout comme elle l’avait fait avec Ashley. Lyn ne pensait pas arriver à faire connaissance avec beaucoup de monde d’ici à la fin de l’année, mais elle espérait au moins se faire quelques amis.

"You are entirely bonkers. But I'll tell you a secret, all the best people are." - Alice in Wonderland
Les Éclairs, une équipe du tonnerre ! - Lexie | Solynyle forever
2e année RP | #B6004A

Printemps et Soleil, danse et rencontre  PV Solwen ESTENDLE 

Elle inspira puis me répondis :

- Moi aussi, mon père est anglais. Il a étudié à Poudlard, mais il n’était pas à Serdaigle. Il était à Poufsouffle. Et ma mère est italienne. Elle, elle est moldue. Mais comme je suis née et j’habite à Naples, j’ai la nationalité italienne. Et puis j’ai un p’tit frère. Toi tu as des frères et sœurs ?

Elle était donc une sang mêlée, comme moi. Sa nationalité italienne pouvait se retrouver dans son léger accent. Je l'avais remarqué mais je n'avais pas su de quel pays il venait. Je me demandais cependant pourquoi elle venait à Poudlard si elle vivait à Naples. Il n'y avait peu être pas d'école de magie en Italie. À vrai dire je ne savais pas grand chose des autres écoles. Je connaissais Durmstrang et Beauxbatons évidemment puisque c'étaient les établissements avec lesquels Poudlard avait le plus de relations. Je savais cependant qu'il existait de nombreuses autres écoles.

- Ma mère est allée à Poudlard quand elle était plus jeune. Elle était aussi à Serdaigle. Chez moi c'est mon père qui est moldu. Ça fait de moi une sang-mêlée, comme toi.
Par contre je n'ai pas de frères et soeurs non. Je crois que mes parents voulaient un deuxième enfant mais Maman n'est jamais tombée enceinte.


Je m'étais arrêtée de parler.
Ça avait été un épisode difficile à la maison, surtout pour Maman. Mes parents avaient longtemps parlé de me donner un petit frère ou une petite soeur, mais les médecins avaient été clair. Je resterai leur seule et unique enfant. Maman avait beaucoup pleuré à cette époque. Enfant je ne comprenais pas vraiment pourquoi. Papa m'avait donc expliqué que pendant son premier accouchement quelque chose s'était cassé dans Maman et qu'elle ne pourrait plus jamais porter d'enfants. Ça m'avait rendue triste pour Maman puisqu'elle avait vraiment l'air de vouloir un autre enfant mais on avait fini par surmonter le mauvais moment tous ensemble.

Je me repris et lui demandai :
- Dis Lyn, si tu habites en Italie pourquoi est ce que tu viens à Poudlard ? C'est pas vraiment la porte à côté... Il n'y a pas d'écoles de magie là bas ?

"On n'éclate jamais de faim ou de froid. En revanche on éclate de rire ou en sanglots. Il est des sentiments qui justifient qu'on vole en éclats"
Responsable des Nouveaux Arrivants de Serdaigle | Maman poule emmitouflée en 2017

Printemps et Soleil, danse et rencontre  PV Solwen ESTENDLE 

Tandis que Lyn regardait un nuage qui lui faisait penser à une bouteille couchée - ou à une voiture bizarre -, Solwen lui répondit, interrompant sa réflexion :

- Ma mère est allée à Poudlard quand elle était plus jeune. Elle était aussi à Serdaigle. Chez moi c'est mon père qui est moldu. Ça fait de moi une sang-mêlée, comme toi.
Par contre je n'ai pas de frères et sœurs non. Je crois que mes parents voulaient un deuxième enfant mais Maman n'est jamais tombée enceinte.


Ainsi, Solwen était fille unique. La première pensée de Lyn fut :
*elle a de la chance… Les frères et sœurs sont insupportables.* Mais juste après, Lyn se rendit compte qu’elle n’enviait pas vraiment sa camarade. Certes, Esteban, son petit frère, pouvait se révéler très exaspérant, mais la plupart du temps Lyn et lui jouaient ensemble, rigolaient et s’embêtaient gentiment, notamment lorsqu’ils se faisaient des attaques de chatouilles – batailles dont Lyn ressortait toujours gagnante, malgré les petits coups de pieds que son frère donnait dans le vide pour repousser sa sœur. Lyn ne pouvait donc pas savoir si Solwen était contente ou non d’être fille unique, mais elle avait pu constater que la fillette, lorsqu’elle s’était arrêtée de parler, avait eu l’air plongée dans ses pensées, avec – peut-être Lyn interprétait-elle – un petit air triste.
Solwen continua :


- Dis Lyn, si tu habites en Italie pourquoi est-ce que tu viens à Poudlard ? C'est pas vraiment la porte à côté... Il n'y a pas d'écoles de magie là-bas ?

*Bonne question…* Lyn ne connaissait pas grand-chose aux écoles de magie, mais elle supposait que si elle était allée à Poudlard, c’est qu’il n’y avait pas d’école en Italie. L’air un peu gêné, Lyn hésita avant de répondre :

- Euh… je suppose que non. Je crois que l’école la plus proche pour moi était Beauxbâtons, mais comme Papa était à Poudlard et que je ne parle pas un mot de français… Et puis les parents de Papa habitent près de Londres, donc pendant les vacances on va les voir quand mes parents viennent me chercher.

Lyn se laissa tomber sur le dos dans l’herbe, le regard vers le ciel, les jambes pliées et les bras sur son ventre. Elle avait hâte que les vacances arrivent, déjà pour ne plus avoir de cours, mais aussi pour revoir sa famille, ses chats, ses jeux, sa maison en bref. Mais en même temps, elle voulait rester longtemps à Poudlard pour mieux connaître ses camarades, et rester avec les amies qu'elle s'était faites. Tout en faisant un petit sourire, elle tourna la tête vers Solwen.

- Il est génial ce parc, tu trouves pas ? Faut dire qu’il fait super beau, là… T’y vas souvent ?

"You are entirely bonkers. But I'll tell you a secret, all the best people are." - Alice in Wonderland
Les Éclairs, une équipe du tonnerre ! - Lexie | Solynyle forever
2e année RP | #B6004A

Printemps et Soleil, danse et rencontre  PV Solwen ESTENDLE 

Ma question laissa Lyn songeuse. Peut être n'était elle pas plus informée que moi sur les autres écoles de magie. Après tout, elles étaient nombreuses et certaines n'etaient presque pas connues. Puis elle releva la tête et me répondit, l'air légèrement gênée :

- Euh… je suppose que non. Je crois que l’école la plus proche pour moi était Beauxbâtons, mais comme Papa était à Poudlard et que je ne parle pas un mot de français… Et puis les parents de Papa habitent près de Londres, donc pendant les vacances on va les voir quand mes parents viennent me chercher. 

*Ça fait quand même loin de l'Italie. Mais c'est vrai que si elle a de la famille là bas, c'est plus pratique.
Elle se laissa tomber en arrière, et son regard se perdit dans le bleu du ciel. Elle semblait plongée dans ses pensées. Je me demandai ce qu'il pouvait bien lui trotter dans la tête pour qu'elle paraisse aussi absorbée.
Soudain, elle tourna son visage dans ma direction, et me sourit.

- Il est génial ce parc, tu trouves pas ? Faut dire qu’il fait super beau, là… T’y vas souvent ?

Il fallait bien avouer que le parc était magnifique. Avec le retour des beaux jours, c'était un vérirable plaisir d'y venir, que ce soit pour travailler, lire ou juste papoter.
*Ou encore danser*

- Je suis tout à fait d'accord avec toi, il est juste magnifique. J'essaye de venir tous les jours avec le retour du beau temps. Quand il fait aussi beau qu'aujourd'hui c'est un vrai plaisir de venir faire ses devoir ou lire ici. Tu viens souvent danser ? Au passage, tu danses vraiment super bien, c'est très sympa à regarder

A mon tour, je m'allongeai dans l'herbe et me plongeai dans la contemplation du ciel, parsemé de quelques rares nuages. Le soleil me réchauffait légèrement la peau, une sensation particulièrement agréable.

"On n'éclate jamais de faim ou de froid. En revanche on éclate de rire ou en sanglots. Il est des sentiments qui justifient qu'on vole en éclats"
Responsable des Nouveaux Arrivants de Serdaigle | Maman poule emmitouflée en 2017

Printemps et Soleil, danse et rencontre  PV Solwen ESTENDLE 

Perdue dans ses pensées, Lyn entendit à moitié la réponse de Solwen, laissant les mots glisser sans vraiment leur donner de sens.
Oui, le parc était magnifique. Il fallait dire que le lac participait à son charme. Cette étendue d'eau sombre, merveilleuse et fascinante... Lyn aurait voulu s'y rendre plus souvent mais elle n'y pensait jamais. Chaque fois qu'elle passait dans le parc, elle s'y arrêtait, repérant un endroit parfait pour s'installer, et n'allait ainsi pratiquement jamais jusqu'au lac.
D'autres mots parvinrent jusqu'aux oreilles de Lyn mais ils n'avaient pas beaucoup de sens. Plaisir, devoirs, lire. Faire ses devoirs ? Un plaisir ? Lire, d'accord, c'était vraiment divertissant et agréable, mais travailler... Même dans les conditions les plus confortables, travailler restait travailler. Une corvée. Un sourire amusé se dessina sur les lèvres de Lyn, tandis qu'elle continuait à regarder le ciel. Son esprit devait être tordu pour reconstituer aussi bizarrement les phrases de sa camarade.
Ensuite vint une question.
"Tu viens souvent danser ?" Une question que Lyn ne comprit pas immédiatement, complètement ailleurs. Se concentrant de nouveau sur la ribambelle de mots anglais que sa camarade était en train de débiter, Lyn rougit soudainement en entendant la fin.
Solwen l'avait vue. Vue en train de gigoter comme une idiote. Lyn se fichait pas mal qu'on l'ait vue ou non, en vérité. Les gens qui la voyaient pouvaient bien s'en amuser, Lyn ne le saurait jamais et ils oublieraient bien vite. Ce qui la gênait profondément, à cet instant, c'était que Solwen l'avait vue et était venue la voir après. L'avait-elle trouvée ridicule ? Non, elle l'avait complimentée. Lyn, de nature méfiante avec les inconnus, s'était sentie très rapidement en confiance avec Solwen. Elle fut donc tout de suite rassurée par ses pensées, sans songer un seul instant que sa camarade avait pu être faussement admirative.

La fillette entendit et aperçut du coin de l'œil Solwen qui s'allongeait à son tour sur l'herbe, aux côtés de Lyn. Cette dernière avait toujours le visage rouge – qui contrastait de manière assez comique avec son teint pâle habituel –, et espérait que Solwen ne l'ait pas remarqué.
La petite italienne ouvrit la bouche, bouleversée, et dit dans un souffle, la voix presque éteinte,
"Merci." Puis elle se remémora la question qui lui avait été posée. "Tu viens souvent danser ?".

– C'est la première fois.

Ce fut l'unique réponse de Lyn – elle s'en fichait pas mal que Solwen comprenne ou non que c'était la réponse à sa précédente question – qui, jusque-là plutôt énergique, avait été soudainement refroidie, sans aucune raison apparente. Lyn était très flattée par le compliment de Solwen, mais elle ne savait pas quoi répondre, et c'est machinalement qu'elle s'était exprimée, encore bloquée sur "elle m'a vue".

Cela avait été très rapide, quelques secondes. Lyn était toujours aussi rouge, mais son sourire était revenu. On aurait dit qu'elle était de nouveau la Lyn du premier jour, avec son sourire tordu. Sauf que cette fois, le sourire se voulait sincère. Mais il restait tordu, face au ciel. Solwen ne le voyait probablement pas, si elle aussi regardait les nuages.
Lyn était contente d'avoir rencontré Solwen, contente que cette dernière ait été aussi gentille, contente de cet après-midi au parc, et elle était prête à reprendre une conversation vive et animée. Mais son sourire tordu demeurait comme fixé sur son visage. Un sourire tordu sur une tomate. Lyn ne s'en rendait même plus compte.

"You are entirely bonkers. But I'll tell you a secret, all the best people are." - Alice in Wonderland
Les Éclairs, une équipe du tonnerre ! - Lexie | Solynyle forever
2e année RP | #B6004A

Printemps et Soleil, danse et rencontre  PV Solwen ESTENDLE 

Les secondes passaient, et Lyn ne me répondait pas. Je tournai donc la tête vers elle. Elle semblait perdue à la fois dans ses pensées et dans le bleu du ciel. Elle souriait béatement, quand elle se mit soudain à rougir. Je me demandais à quoi elle pouvait bien penser pour changer d'expression aussi vite, et surtout je m'interrogeais sur si elle avait entendu ma question ou pas.
Au moment où j'allais la répéter je la vis ouvrir la bouche et me lancer un "merci" tellement discret que je l'avais plus deviné qu'entendu. J'avais l'impression qu'elle avait la gorgé nouée, et je ne comprenais pas pourquoi elle me disait merci. Chose sûre, ça n'était pas la réponse à ma question.
Elle était encore rouge et son sourire avait maintenant déserté son visage. Elle avait l'air bouleversée, et la voir dans cette état me mit un poids dans l'estomac. J'avais peur d'avoir dit quelque chose qu'il ne fallait pas. Pourtant, après avoir repassé mes paroles dans ma tête, je ne vis pas ce que j'aurais pu prononcer comme maladresse. Par contre, la raison de son merci m'apparue, bien que ça ne soit pas ce qui me préoccupait le plus.
Elle finit enfin par me répondre, en me disant que c'était la première fois qu'elle venait danser. J'étais donc la première à l'avoir vue, puisqu'il n'y avait personne dans le parc à part nous.
En me concentrant de nouveau sur Lyn, je vis qu'elle avait reprit son sourire. Pourtant, je trouvais qu'il s'apparentait plus à une grimace qu'à un sourire, tant il était tordu. A ce moment, je me sentis mal. J'avais vraiment l'impression d'avoir commis une bourde et ce qui me gênait le plus, c'était que je ne savais pas quoi.
Légèrement tremblante, je me redressai sur mon coude de façon à me tourner vers la jeune fille.

- Euh... Lyn ? Tu... Ça va ? Est ce que j'ai dit quelque chose qui t'a blessée ? Si c'est le cas, je suis vraiment désolée, ça n'était pas mon intention, excuse moi.

J'avais vraiment peur de l'avoir blessée et je m'en voulais. Elle avait été gentille depuis le début et je me sentais bien à ses côtés, je craignais d'avoir tout gâché...

"On n'éclate jamais de faim ou de froid. En revanche on éclate de rire ou en sanglots. Il est des sentiments qui justifient qu'on vole en éclats"
Responsable des Nouveaux Arrivants de Serdaigle | Maman poule emmitouflée en 2017

Printemps et Soleil, danse et rencontre  PV Solwen ESTENDLE 

Au bout d'un court moment, le visage de Lyn commença à perdre ses rougeurs, et sa légère grimace disparut presque simultanément, redonnant à son visage un air plus serein, moins nerveux. D'ailleurs, l'aiglonne avait perdu toute l'angoisse qu'elle avait eue pendant quelques secondes. Un petit instant de stupidité et de paranoïa – appelons un chat un chat, Lyn avait été vraiment stupide de commencer à stresser juste parce que Solwen avait parlé de danse – avait cependant alerté Solwen, qui releva la tête et s'appuya sur son coude, tout en se tournant vers Lyn. Cette dernière ne la regardait pas vraiment, mais avait perçu ces mouvements du coin de l'œil. Évidemment, elle l'aurait juré, cet Instant de Stupidité précédemment cité n'était pas passé inaperçu et Solwen s'était probablement posé des questions sur l'équilibre mental de Lyn, décidant ainsi de lui faire passer un examen visuel.
Quoi de plus normal après tout ? On papote tranquillement, on pose à l'autre une question qui se veut gentille et accompagnée d'un compliment, et là – là, sans qu'On sache pourquoi –, l'Autre se la joue froid et dépressif. Enfin, ce n'étaient pas les sentiments de Lyn quand elle avait répondu à Solwen, mais son ton avait pu prêter à confusion. Bref, en toute logique, On se demande ce qu'On a bien pu dire pour froisser l'Autre. Et c'est là qu'intervient la culpabilité. C'est presque inévitable, On va se sentir coupable parce qu'On va se demander POURQUOI. Et va arriver à la conclusion que PARCE QUE ON A DIT ÇA.
En fait, c'est comme un exercice : la conclusion, selon les observations, est correcte. Simplement, c'est dans les observations et interprétations qu'il y a eu un problème. Par conséquent, la conclusion est fausse.

Et donc, les interrogations de Solwen étaient légitimes. S'inquiéter était légitime. Lyn eut ce raisonnement en entendant la question mal assurée de sa camarade, une question qui disait "mais je t'ai fait quoi pour que tu tires la tronche ?!". En plus poli. D'ailleurs, Lyn l'avait remarqué, Solwen était très aimable. Elle s'excusait sans attendre de savoir si elle avait vraiment blessé la petite italienne ou non.
Lyn admirait cela. Elle était très bien élevée aussi, mais culpabiliser et s'excuser ainsi, au quart de tour, ça ne lui arrivait que si elle était sûre d'avoir fait quelque chose de travers. En l'occurrence, ça aurait plutôt été à Lyn de demander pardon pour inquiéter comme ça sa camarade, mais comme elle n'avait rien fait de mal et que c'était simplement Solwen qui avait fait une erreur dans son exercice d'observation et d'interprétation, elle ne voyait pas en quoi elle devait présenter des excuses. Le seul "désolée" qu'elle prononça fut plus relatif à son manque d'attention pendant sa rêverie qu'à son petit Instant de Stupidité Paranoïaque lui-même.


– Hmm ? Hein euh non rien... J'avais la tête ailleurs, désolée.

L'aiglonne ponctua ces paroles d'un petit rictus. Après tout, Solwen ne pouvait pas savoir ce qu'il se passait dans la tête de sa camarade. Alors si Lyn disait juste qu'elle était perdue dans ses pensées, Solwen ne s'inquiéterait probablement pas plus, et tant mieux. La faire culpabiliser n'était peut-être pas la meilleure option pour s'en faire une amie, aussi Lyn espérait-elle détendre l'atmosphère avec ce rictus presque imperceptible, mais qui ressemblait bien plus à la Lyn espiègle et timide qu'elle était.

"You are entirely bonkers. But I'll tell you a secret, all the best people are." - Alice in Wonderland
Les Éclairs, une équipe du tonnerre ! - Lexie | Solynyle forever
2e année RP | #B6004A

Printemps et Soleil, danse et rencontre  PV Solwen ESTENDLE 

Le visage de Lyn se décrispa peu à peu. Elle avait l'air plus détendue et je me sentis mieux. J'avais vraiment eu peur de l'avoir froissée mais son visage me disait que tout allait bien. C'est d'ailleurs ce qu'elle me confirma, en m'assurant avoir eu la tête ailleurs. Elle laissa ensuite échapper ce qui me sembla être un léger rire. Rassurée, je m'allongeais de nouveau à ses côtés et me replongeai dans le contemplation du ciel.
Avec elle je n'avais pas l'impression que le silence devenait pesant. Nous avions certainement des milliers de choses à nous raconter, mais pourtant je savourais ce moment de calme. Je n'appréciais pas les gens qui cherchaient absolument à combler le silence par des bavardages inutiles, lancés uniquement pour alimenter une conversation tout aussi inutile. J'avais toujours l'impression qu'ils avaient peur du silence. Peut être craignaient-ils de paraître creux si ils ne disaient rien, mais le fait est qu'ils me semblaient futiles. Je ne dis pas que le silence est d'or, puisque j'adore chanter et écouter de la musique, mais je dis juste que quand il y a un blanc, c'est pour une raison.
Je fus soudain prise d'une envie de savoir ce qu'elle aimait faire dans ses temps libres. Après tout, si je voulais que l'on devienne amies, il fallait quand même que je me renseigne sur ses goûts. Aussi je pris la parole en tournant la tête vers elle.

- Dis Lyn, qu'est ce que tu aimes faire pendant tes temps libres ?

Elle avait l'air assez énergique donc peut être était-elle férue de sport. Ou peut être pas. Je me demandais d'ailleurs si elle jouait au Quidditch. Je n'avais jamais beaucoup apprécié le sport des sorciers, mais je ne m'y étais jamais vraiment intéréssée non plus. Peut être que je pourrais m'y mettre, qui sait ?

"On n'éclate jamais de faim ou de froid. En revanche on éclate de rire ou en sanglots. Il est des sentiments qui justifient qu'on vole en éclats"
Responsable des Nouveaux Arrivants de Serdaigle | Maman poule emmitouflée en 2017

Printemps et Soleil, danse et rencontre  PV Solwen ESTENDLE 

Solwen se rallongea à côté de Lyn, qui se sentit rassurée. Étape Une, ne pas faire fuire Solwen : franchie ! Étape Deux, que la gêne ne s'installe pas entre les deux fillettes : en cours d'accomplissement. Il y eut bien un long moment de silence, mais Lyn ne se sentait pas spécialement gênée. Elle pouvait être très bavarde quand elle était à l'aise, mais pour autant, en règle générale la fillette était timide et plutôt silencieuse. Inconsciemment, elle arrachait l'herbe de sa main droite, pour s'occuper un peu, et surveillait (ça, consciemment, par contre) du coin de l'œil sa camarade, qui était elle-même en train de regarder le ciel. Elle la trouvait assez mignonne, cette fille calme, attentionnée, et très gentille alors que les deux aiglonnes se connaissaient depuis peu (bon depuis le début de l'année mais ne jouons pas avec les mots, il y a connaître et connaître).
Bref, toujours aussi mignonne, Princesse se tourna de nouveau vers Lyn et lui posa alors une question. Lyn ne fut pas sûre d'avoir bien compris, sur le moment. "Dis Lyn, qu'est-ce que tu aimes faire pan dans tes dents livres ?", mais c'était quoi cette question ? Une question sans queue ni tête, complètement incompréhensible, c'était du grand n'importe quoi ! Bon, en tout cas, Solwen devait aimer les livres parce que c'était la deuxième fois qu'elle en parlait. En essayant de retrouver un sens à cette question, Lyn eut un éclair de génie. Enfin pour le dire plus exactement, elle comprit ce qu'elle aurait dû comprendre plus tôt. Cela se traduisit, à l'oral, par les mots suivants :


– Hein ? Ah ! Euh... Ah oui mes temps libres !

Elle se sentit bête et se demanda comment elle avait pu modifier avec autant d'absurdité la question de Solwen. Elle se sentit encore plus bête en constatant qu'elle n'avait même pas répondu à la question. Elle devait avoir l'air de la fille qui dit "ah oui" mais qui n'a rien écouté en fait. Elle essaya de se rattraper en poursuivant aussitôt, faisant s'enchaîner les mots sans souffler.

– Alors, j'aime beaucoup lire, mais surtout j'adore jouer, tous les jeux en fait, jeux de cartes, jeux de société, tout ce que tu veux ! Et puis vu que là il fait de nouveau beau et que ça commence à se réchauffer, j'aime bien sortir dans le parc, pour danser par exemple, comme tu l'as vu apparemment.

Oui, Solwen l'avait vue en train de danser, on allait pas y passer trois heures... En plus elle avait dit que Lyn dansait bien. Donc voilà, Lyn était contente et elle n'allait pas continuer à embêter tout le monde pour rien.
Bref, Lyn n'avait pas l'impression d'avoir oublié quelque chose dans sa réponse, elle était donc satisfaite. Elle détestait oublier ce qu'elle voulait ou devait dire, mais là elle n'avait pas cette sensation horripilante donc tout allait bien.
Lyn, toujours tournée vers Solwen – avec un regard moins scrutateur qu'à leur rencontre évidemment, Lyn n'était pas une psychopathe non plus, tss –, lui demanda alors ce qu'il en était pour elle. Elle était sûre que la lecture viendrait dans la réponse mais elle espérait aussi que sa camarade ne passe pas sa vie dans les bouquins, sinon elle ne voyait pas ce que les deux fillettes pourraient bien faire ensemble. Peut-être feraient-elles comme maintenant. Rien.

"You are entirely bonkers. But I'll tell you a secret, all the best people are." - Alice in Wonderland
Les Éclairs, une équipe du tonnerre ! - Lexie | Solynyle forever
2e année RP | #B6004A
  Retour