Parc

Inscription
Connexion

Air de rencontres  PV 

Mad sortit de la salle de Métamorphose et organisa les parchemins sur lesquels étaient écrits ses précieuses notes de cours. Elle descendit les quelques étages qui la séparaient du parc, car après cette longue journée de cours, elle avait besoin de prendre l'air. Elle arriva au bout des escaliers, puis alla jusqu'au Parc. Elle marcha quelques mètres afin de s'éloigner de la porte, et s'assit dans l'herbe. Elle vérifia l'organisation des parchemins avant de les fourrer, tout en y faisant attention, dans son sac. Elle effleura l'herbe fraîche, encore humide après le temps pluvieux de l'après-midi. Elle savoura ce moment et s'allongea, sans se soucier le moins du monde de mouiller son uniforme. Elle laissa ses cheveux voler au vent qui planait à ce moment là, et embrassa la totalité de la vue qui l'entourait. Le soleil commençait à déclinait et un camaïeu de rose tirant sur le orange apparaissait devant ses yeux ébahis. L'herbe prenait une tournure grisâtre du fait de la faible luminosité et les jeunes commençaient à rentrer à l'intérieur. Même si la blondinette faisait partie d'eux, elle aimait beaucoup trop le crépuscule pour rater ce moment cher à ses yeux de la journée. Elle s'étira avant de ramener ses genoux contre elle, sans pour autant se relever. A sa grande surprise, les Poufsouffle étaient bien plus représentés que les autres maisons dans le Parc, et elle ne vit que quelques Serdaigle. Les autres étaient probablement entrain de réviser. En parlant de cette maison, elle aurait beaucoup aimé y aller, mais, par la suite du choix du Choixpeau, elle s'était rendue compte que la maison de Godric Gryffondor lui correspondait plus. Elle admira une nouvelle fois la vue qui s'offrait à elle et aperçut une élève seule assise contre un tronc d'arbre. Elle décida d'aller la voir, rassurée de l'avoir déjà croisée dans leur Salle Commune. Elle passa discrètement derrière le tronc avant de jeter un œil au parchemin de la jeune fille. C'était une lettre. Elle ne s'y attarda pas plus, par peur d'être trop intrusive dans la vie de la Gryffonne. Elle lui tapota la tête et la jeune fille se returna. Leur deux regards se croisèrent.

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.

Air de rencontres  PV 

Marion sortit de la volière. Une bise alla lui chatouiller la joue et la jeune fille sourit. Elle mit la lettre que lui avait apporter Atwu, son jeune hibou, dans sa poche droite. La brunette décida de se rendre dans le parc de l'école pour le coucher de soleil car la fin d'après midi était si belle qu'elle n'y résista pas. Elle descendit avec légèreté, sans doute ses longues années de danse classique derrière elle. Elle fit un petit pas de danse sur le pas de la grand porte qui la conduisait au parc et couru s'installer sous un arbre pour ouvrir sa lettre. Elle foulla l'herbe fraîche du bout des doigts et s'asseya sous son arbre préféré. Marion ouvrit le cachet de la lettre et découvrir une écriture ronde et régulière. La jeune fille devina tout de suite d'où venait la lettre. * Mme Takimotimo sans doute, j'en mettrais ma main à couper.* Elle la lu attentivement. Elle racontait :
" Ma chère Marion,
J'espère que tout se passe bien à Poudlard, c'est toute mes années de collège à moi aussi. Je t'écris pour te dire que au moment des vacances d'été, je sais que tu reviens en Amérique et j'ai donc pensée que cela pourrait t'intéresser. Une audition pour un ballet avec les plus grands danseurs et danseuses pour la Belle Au Bois Dormant. Je t'écris lorsque j'ai plus d'informations,
Bonne fin d'année,
Miss Takimotimo. "


Des petits fourmillements envahir le corps de Marion car elle adorait la Belle Au Bois Dormant et que cela serai une occasion de danser avec les plus grands ! Tout à coups, quelqu'un lui tapota sur la tete. Elle se retourna et reconnu une autre jeune fille de Gryffondor * Mad je crois, je l'ai déjà croisée dans la salle commune.* Cela rassura la deuxième année car elle avait du mal à aller vers les autres, surtout ceux qu'elle ne connaissait pas. Elle prit donc son courage à deux mains et dit :
" Oh, bonjour ! Mad c'est ça? Moi c'est Marion, on s'est déjà vu dans la salle commune tu te rappelles ?"

La jeune griffon rougit par l'elan qui lui prenait s'engagerla conversation. Néanmoins, elle attendit, anxieuse, la réponse de sa camarade.

GRYFF CROCS, GRYFF ET COEUR, GRYFF VAINQUEURS!!
Marion Mielloneux
MM

Air de rencontres  PV 

La jeune fille en face de Mad avait l'air très heureuse de la probable nouvelle annoncée dans la lettre. Elle était assurément bonne car elle souriait d'une façon si béate. Elle avait aussi l'air soulagée mais surprise de l'élan de bonté que la blondinette venait de lui témoigner. Elle reprit ses esprits et réunit son énergie pour lui dire, d'une voix assurée :
- Oh, bonjour ! Mad c'est ça? Moi c'est Marion, on s'est déjà vu dans la salle commune tu te rappelles ?
*Ah oui, Marion, je m'en souviens ! Deuxième Année, je crois !* Les deux jeunes filles s'étaient effectivement déjà croisées dans la Salle Commune, pendant que Mad travaillait. Mario était une jolie fille. Elle avait de beaux yeux pétillants et noisettes mais ce qui éblouissait la Gryffonne à chaque fois était sans aucun doute sa cascade de cheveux bruns et bouclés. Elle avait presque une lubie pour les cheveux bouclés, des garçons comme des filles, et même pour les cheveux en général. Cette matière était en général douce, mais pouvait changer du tout au tout de matière et de texture. C'était une grande fascination pour la blondinette. Marion commençait à rougir face à son élan de gentillesse envers Mad et rapidement celle-ci se sentit obligée de la mettre à l'aise. Peu à peu, son visage devenait anxieux et elle s'enquit de s'exclamer :
- Mais oui, je me souviens, je me réchauffais au coin du feu. Moi, c'est bien Mad. Mad MAL. Au fait, sans vouloir paraître indiscrète, que disais la lettre que tu lisais ? Elle avait l'air d'annoncer une bonne nouvelle... Moi, la dernière lettre que j'ai reçue était de mon cousin. Enfin, bref...
Effectivement, sa lettre venait de son cousin qu'elle aimait beaucoup. Il lui annonçait sa venue en Ecosse pendant les vacances, ce qui la comblait de bonheur. Il était français et ne venait que rarement chez elle donc c'était une très bonne nouvelle.
Elle rougit, elle aussi, par rapport au tournant que prenait la conversation et attendit la réponse de sa camarade.

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.

Air de rencontres  PV 

Mais oui, je me souviens, je me réchauffais au coin du feu. Moi, c'est bien Mad. Mad MAL. Au fait, sans vouloir paraître indiscrète, que disais la lettre que tu lisais ? Elle avait l'air d'annoncer une bonne nouvelle... Moi, la dernière lettre que j'ai reçue était de mon cousin. Enfin, bref...

Marion écoutait Mad avec attention et l'invita à s'asseoir lorsqu'elle eut finit. * Oui, à ce moment là, c'était l'hiver. * Se souvint la Griffon. Par contre, elle trouva la demande de Mad pour savoir ce qu'elle avait dans sa lettre car certaines personnes pourrait mal le prendre et se vexer. Néanmoins, elle lui répondit en toute sincérité car elle faisait confiance à sa compagne.

" Je fais de la danse classique, d'ailleurs, aparament, je suis plutôt douée et donc, c'était ma prof de danse qui m'annonçais que lorsque je reviendrai en Amérique, il y aurait des auditions pour un ballet avec les meilleurs danseurs et danseuses de la génération. Miss Takimotimo, ma prof, m'a donc demandé si je pouvais les passer. Et toi sinon, quoi de neuf?"

Fit Marion. Le soleil était en train de se coucher et le ciel était dans les tons orangés - rose. Un scarabé montais sur la cheville de la jeune fille et une brise lui chatouilla les jambes et la chaleur commençait à retomber. La brunette aimait bien ces moments là, digne de la fin d'un film Hollywoodien. Elle appréciait que Mad lui tienne compagnie car elle aimait bien la blondinette. Un hibou survola le lac. *Il vient sûrement de la volière* pensa t- elle en le regardant. La jeune sorcière aimait bien ces animaux. Elle même avait un jeune hibou depuis les dernières vacances. Atwu.

" Qu'est ce que tu aime faire dans la vie?"

Demanda la Gryffondor, en faite, la brunette voulait mieux connaître sa compagne pour peut être envisager une amitié. Néanmoins, elle attendait une réponse de sa camarade qui observait une coccinelle rouge. Marion la fixation dans les yeux et se frotta son sourcil droit. En effet, la jeune fille avait une belle petite cicatrice au dessus. Une longue histoire...

GRYFF CROCS, GRYFF ET COEUR, GRYFF VAINQUEURS!!
Marion Mielloneux
MM

Air de rencontres  PV 

Marion lui proposa de s'asseoir, ce qu'elle accepta. Elle hésita, avant de lui répondre franchement, lui expliquant le contenu de la lettre :
- Je fais de la danse classique, d'ailleurs, apparemment, je suis plutôt douée et donc, c'était ma prof de danse qui m'annonçais que lorsque je reviendrai en Amérique, il y aurait des auditions pour un ballet avec les meilleurs danseurs et danseuses de la génération. Miss Takimotimo, ma prof, m'a donc demandé si je pouvais les passer. Et toi sinon, quoi de neuf?, d'un ton jovial.
La blondinette faisait aussi de la danse, mais pas classique. Elle n'était probablement pas assez souple, et pour elle, cette facette de la danse n'exprimait pas assez de choses, même si c'était très joli. Le dada de la Gryfonne était plutôt la danse moderne, contemporaine ou tous les noms qu'on pouvait lui donner. Mais elle aimait tellement de choses : le saxophone et le violoncelle, l'escalade, le Tir à l'Arc et le sport en général (oui, cette petite blondinette aimait beaucoup de choses) sans oublier le Quidditch, qu'elle préférait beaucoup regarder car elle ne jouait pas très bien, et le théâtre. Sa plus grande qualité était peut-être d'être hyperactive. Ou son plus grand défaut. Un hibou passa dans le ciel, en direction de la Volière de Poudlard. Mad allait bientôt avoir le sien et elle avait vraiment hâte, ou plutôt une chouette. Ayant oublié la question de Marion, celle-ci renchérit :
- Qu'est-ce que tu aimes faire dans la vie ?
*Est-ce que je vais vraiment lui faire la liste ? Non. Elle serait trop longue. Je vais juste lui parler de l'essentiel.*
- Je fais aussi de la danse, mais pas dans le même style. Dans le milieu, on appelle le Street Dance. Tu dois connaître, non ?, demanda-t-elle, de manière un peu rhétorique. Sinon, c'est globalement de la danse contemporaine. Sinon, j'adore jouer de la musique, surtout du saxophone. Je fais aussi beaucoup de sport, mais je suis nulle en Quidditch. J'adore l'escalade et le Tir à l'Arc, et la danse du coup. Mais je me répète un peu, là, non ?, toujours en rhétorique. Enfin, je suis très active quoi. Et toi, niveau sport ? Moi, c'est littéralement une passion !

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.

Air de rencontres  PV 

" Je fais aussi de la danse, mais pas dans le même style. Dans le milieu, on appelle le Street Dance. Tu dois connaître, non ?, demanda Mad de manière un peu rhétorique. Sinon, c'est globalement de la danse contemporaine. Sinon, j'adore jouer de la musique, surtout du saxophone. Je fais aussi beaucoup de sport, mais je suis nulle en Quidditch. J'adore l'escalade et le Tir à l'Arc, et la danse du coup. Mais je me répète un peu, là, non ?, toujours en rhétorique. Enfin, je suis très active quoi. Et toi, niveau sport ? Moi, c'est littéralement une passion ! "

Marion sourit en voyant sa compagne si joyeuse. Elle aussi avait le coeur à la fête alors elle répondit à la question sur le même ton que Mad. * C'est gentil de sa part d'être venue me voir * pensa la troisième année.

" Niveau musique, je fais du piano. Pas les musiques classique comme on si attendrait mais du rock ou pop. Commença la jeune fille en regardant sa camarade dans les yeux. Elle faisait toujours ça car depuis sont accident, elle avait un peu de mal à se concentrer. Niveau sport, je fais de la danse classique comme tu a du le deviner mais en ce moment, je suis une formation de batteur avec quelqu'un de l'équipe de Quidditch de Gryffondor. J'aime bien le roller ou l'acrobranche, escalade, adore ! Tu fais de la danse Street? J'ai une amie moldue qui en fait. J'aime bien, c'est différent. J'adore dessiner aussi. Tiens. "

Dit la Gryffondor en tendant une feuille de papier à la blondinette. La brunette adorait dessiner comme elle l'avait dit. C'était une de ses passions. La troisième année dessinait les personnages de bandes dessinées moldue comme les X Men par exemple. La jeune fille en était fan comme sa cousine Adèle. Elle s'appuya contre l'arbre qui était derrière elle et la jeune z sorcière regarda autour d'elle le paysage magnifique. La rouge et or aimait beaucoup le parc de Poudlard. Et aujourd'hui, elle aimait beaucoup papoter avec Mad qui était à côté d'elle. Elle analysa que toutes les deux adorait de Quidditch alors elle engagea la conversation.

" Je vais aller voir la coupe d'Europe de Quidditch. Tu supportes qu'elle équipe ? Personnellement, je supporte la France. J'avais une bonne copine la bas avant d'entrer à Poudlard. Elle a du aller à Beaubâton. Tu as vu ? Aparament, le dernier balais va bientôt apparaître dans le magasin de Quidditch à Pré au Lard. Tu es déjà allée la base?"

Demanda la brunette puis mit sa main sur sa bouche lorsqu'elle compris à quel point elle avait parler. Elle attendit n'empêche la réponse de Mad qui était toujours assise à côté d'elle.

GRYFF CROCS, GRYFF ET COEUR, GRYFF VAINQUEURS!!
Marion Mielloneux
MM

Air de rencontres  PV 

- Niveau musique, je fais du piano. Pas les musiques classiques comme on s'y attendrait mais du rock ou pop.
Mad ne savait même qu'il y avait une telle diversité de genres au piano. Évidemment, pour elle, le piano ne se limitait pas non plus a une symphonie de Mozart mais c'était quelques notes bien rangées dans leur case et posées au bon moment, loin d'elle l'idée que le rock pouvait être joué au piano. Marion poursuivit alors :
- Niveau sport, je fais de la danse classique comme tu as du le deviner mais en ce moment, je suis une formation de batteur avec quelqu'un de l'équipe de Quidditch de Gryffondor.
*Kaya, probablement.*
- J'aime bien le roller ou l'accrobranche. Escalade, j'adore ! Tu fais de la danse Street ?
*Non, Street Dance. C'est différent. La danse Street, c'est le cliché des gens de couleur qui font du Hip Hop dans la rue. Bref.*Mad détestait les clichés et encore plus en être victime, même si ce n'était pas le cas ici.
- J'ai une amie moldue qui en fait. J'aime bien, c'est différent. J'adore dessiner aussi, tiens.
La jeune fille tendit un parchemin d'une extrême blancheur et lorsque la blondinette l'attrapa, elle découvrit une sensation et un toucher bien différents. C'était du papier. Elle n'en utilisait pas souvent mais étant francaise, elle connaissait tout de même cette matière. Elle regarda ce quiz avait été plaque sur cette surface. C'était un magnifique dessin qui représentait de drôles de super héros, moldus sans aucun doute. Perdue dans ses pensées, Mad entendit la voix de la Troisième Année continuer :
- Je vais aller voir la coupe d'Europe de Quidditch. Tu supportes quelle équipe ? Personnellement, je supporte la France.
*Comme Yohan, probablement.*Son p'tit français lui manquait terriblement en ce moment. Elle aurait aime avoir ses conseils et leurs heures de rigolade près d'elle. *Pourquoi ramènes tu tout a lui ? Tu passes un bon moment avec Marion, pourquoi penser a autre chose ?* Marion continuait son discours et la Deuxième Année s'efforça de l'écouter, même si ce n'était pas très compliqué :
- Tu as vu ? Apparemment, le dernier balai va bientôt apparaître dans le magasin de Quidditch a Pré-au-Lard. Tu es déjà allée la-bas ?
Mad lui répondit sans hésiter, enchaînant les réponses a tout ce que venait de dire la jeune fille :
- Je ne suis jamais allée voir de matchs de Quidditch en dehors de ceux de Poudlard. Je n'aime pas trop la competition, je trouve que cela a tendance a monter les gens les uns contre les autres. Au Quidditch, je n'ai pas encore vu ça, il y a beaucoup trop de fairplay pour cela a Poudlard. Je ne peux donc pas te dire qui je supporte puisque je ne connais pas les équipes, même si je suis française. Pour Pré-au-Lard, je n'y suis jamais allée même si j'aimerais beaucoup et que je compte bientôt dénicher la Carte Maraudesque pour pouvoir m'y rendre en douce. Tu aimes y aller toi ? C'est comment ?[/reducio]

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.

Air de rencontres  PV 

- Je ne suis jamais allée voir de matchs de Quidditch en dehors de ceux de Poudlard. Je n'aime pas trop la competition, je trouve que cela a tendance a monter les gens les uns contre les autres. Au Quidditch, je n'ai pas encore vu ça, il y a beaucoup trop de fairplay pour cela a Poudlard. Je ne peux donc pas te dire qui je supporte puisque je ne connais pas les équipes, même si je suis française. Pour Pré-au-Lard, je n'y suis jamais allée même si j'aimerais beaucoup et que je compte bientôt dénicher la Carte Maraudesque pour pouvoir m'y rendre en douce. Tu aimes y aller toi ? C'est comment ?

*Oh* se dit Marion en écoutant la tirade de Mad. Ses idées étaient différentes de celles des autres mais au lieu de d'être déçue ou quelque chose du genre, elle était plus contente que sa camarade ai ses idées à elle et non par obligation. Ce que la jeune américaine avait longtemps du supporter et avait finit par dire la vérité à ses parents. * Ils étaient furieux, mais je ne regrette pas * se rappela la troisième année en visualisant la scène lorsqu'elle avait arrêté de faire la mascarade auprès de ses pensées, il y a bien trois ans maintenant. Depuis qu'elle était arrivée à Poudlard pour être plus précise. Mais tout à coup, la brunette vit que la blondinette à côté d'elle attendait une réponse à sa question. La sorcière fut mal à l'aise devant la situation et commença en reprenant le ton de la conversation.

" J'aime bien aller à Pré au Lard. C'est différent, chaleureux. L'hiver c'est vraiment magique on pourrait croire que c'est le village du père Noël ! " Dit elle en e souvenant la première fois qu'elle y était allé. " Pré au Lard est, si tu ne le savais pas, un village intégralement sorcier. Aucun moldu n'y habite. Il y a une confiserie absolument fabuleuse, Honeyduck. Il y a aussi Zonko, le magasin de farce et attrape qui a été racheté par les frères Weasley. Le magasin de Quidditch est formidable, il ressemble à celui du chemin de traverse si tu veux. Le salon de thé de Mme Piedodu et les trois balais sont des endroits supers aussi. "

Répondit Marion en toute sincérité. Elle était contente de pouvoir apprendre quelque chose à sa cadette qui semblait l'écouter avec attention. Mais soudain, la Gryffondor réalisa que sa compagne était française. * Son accent * se dit elle et décida de lui poser la question.

" Es ce que tu es française ? Je veux... Heu, c'est ton léger accent "

Dit elle peut sur d'elle, la troisième année avait peur de froisser Mad en lui demandant cela. Pour la distraire, la jeune sorcière lui demanda.

" Es ce que ça te dirait de faire une escapade à Pré au Lard toute les deux? "

Demanda alors Marion, comprenant l'envie de la Gryffondor de découvrir ce lieu mythique pour les sorciers.

GRYFF CROCS, GRYFF ET COEUR, GRYFF VAINQUEURS!!
Marion Mielloneux
MM

Air de rencontres  PV 

Apres les paroles de Mad, Marion avait l'air increduel. *Peut être ai je été trop franche ? C'est sur que nous n'avons pas le même avis mais est ce vraiment dérangeant ?* La blondinette aimait les divergences d'esprit et ne comprenait pas vraiment les gens qui étaient toujours d'accord. Pour elle, d'abord, c'était horriblement ennuyeux, et en plus, elle des restait se plier aux autres. Bien sur, le respect et la politesse exigeait parfois une adaptation a la société, mais cela s'arrêtait la pour le cas de la Deuxième Année. La benjamine la tira de ses pensées :
- J'aime bien aller a Pré-au-Lard. C'est différent, chaleureux. L'hiver, c'est vraiment magique, on pourrait croire que c'est le village du Père Noël !
La jeune fille souriait de toutes ses dents et ses yeux pétillaient. Elle pensait a un bon souvenir, c'était chose évidente. Elle poursuivit sa description :
- Pré-au-Lard est, si tu ne le savais pas, un village integralement sorcier. Aucun moldu n'y habite. Il y a une confiserie absolument fabuleuse, Honeyduck. Il y a aussi Zonko, le magasin de farces et attrapes qui a été racheté par les frères Weasley. Le magasin de Quidditch est formidable, il ressemble a celui du Chemin de Traverse si tu veux. Le salon de te de Madame Piedodu et les Trois Balais sont des endroits supers aussi.
*J'imagine. Elle a l'air de parler avec une telle joie de cet endroit. Il doit être formidable !* La Troisième Année lui demanda alors :
- Est ce que tu es française ? Je veux... Heu, c'est ton accent...
Au ton de sa phrase, on pourrait croire que la Gryffonne marchait sur du charbon ardent. Or, au contraire, cela rappelait de bons souvenirs a Mad. Pas de la France mais de son p'tit français. M'as était franco-écossaise précisément mais, étant partie a l'âge d'un an et demi de son pays natal, c'était comme si elle n'y était jamais allée. La jeune fille allait renchérir lorsque son aînée bifurqua :
- Est ce que ça te dirait de faire une escapade a Pré-au-Lard toutes les deux ?
Mad aurait voulu lui répondre un "oui" franc et lumineux, mais n'étant qu'en Deuxième Année, elle ne pouvait s'y rendre. Elle commença finalement par la première question de Marion :
- En réalité, je suis franco-écossaise. Je suis née en France mais vers l'âge d'un an et demi, j'ai du déménager en Écosse pour le travail de mes parents. C'est d'ailleurs étonnant que tu trouves que j'ai un accent puisque je ne parlais pas encore lorsque je suis arrivée ici ! Je peux te dire quelques mots si tu veux ? Et toi, tu es de quelle nationalite ?Et pour Pré-au-Lard, cela me ferait très plaisir mais je n'y ai pas accès...

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.

Air de rencontres  PV 

- En réalité, je suis franco-écossaise. Je suis née en France mais vers l'âge d'un an et demi, j'ai du déménager en Écosse pour le travail de mes parents. C'est d'ailleurs étonnant que tu trouves que j'ai un accent puisque je ne parlais pas encore lorsque je suis arrivée ici ! Je peux te dire quelques mots si tu veux ? Et toi, tu es de quelle nationalite ?Et pour Pré-au-Lard, cela me ferait très plaisir mais je n'y ai pas accès...

Marion fut surprise que Mad était à moitié écossaise. Le discours de sa camarade l'avait captivé et aparament, lorsque la jeune fille regarda son visage, elle semblait contente de lui parler de ses origines. La Gryffondor était perdue dans ses pensées et ne répondit pas tout de suite à la question de la blondinette. C'est en revenant à la réalité qu'elle réalisa ce qui ce passait et pris la parole un peu tramblante.

" Je suis Américaine pur souche mais comme les parents ont étudiés en Angleterre, je suis allée à Poudlard au lieu de Ilvernimony, l'école de sorcellerie de la bas. Ça ressemble un peu à Poudlard, même si personne ne peut l'imiter ! "

Répondit elle en redevenant à l'aise avec Mad. Elle réalisa soudain que sa compagne ne pouvait pas aller à Pré au Lard, la troisième année de sentie coupable de lui avoir demande cela et s'excusa sincèrement.

" Je suis désolée... J'avais oublié. "

Dit l'étudiante la tête basse et, pour ne pas faire retomber la conversation, eut l'idée de lui raconter l'histoire du sorcier qui voulait être vieux. C'était sa tante qui lui avait raconté cette histoire lors de leur séjour à San Francisco, la ou elle habitait depuis cinq ans maintenant. Marion prit une voix mistérieuse et regarda Mad qui était à présent en face d'elle. La sorcière était heureuse de parler de tout et de rien avec la fille qu'elle commençait à mieux cerner maintenant et appréciait.

" Je vais te raconter l'histoire du sorcier qui voulait être vieux, étrange non? Commençons, c'était il y a longtemps, dans les années mille neuf cent. Le sorcier était scolarisés à Ilvernimony. Et il était en première année. Cette année la, je ne sais quel événement ce passait à l'école et il fallait être en sixième année pour pouvoir y assister. Le sorcier était un petit farceur et, pour assister à l'événement, fit une potion de vieillesse. Mais la potion marcha trop bien et au lieu d'avoir l'air d'un sixième année, il avait l'air d'un sorcier de quatre vingt quinze ans. Il avait eut l'air fin, devant ses professeurs et décida de rester dans son état jusqu'à la fin de sa vie."

Conta la brunette à Mad. À la fin, elle se demandait comment réagirait la Gryffondor, y verrait elle un signe ou quelq chose pour la lettre de mauvaise poil? La rouge et or attendit alors avec patience ce qu'allait dire Mad.

GRYFF CROCS, GRYFF ET COEUR, GRYFF VAINQUEURS!!
Marion Mielloneux
MM

Air de rencontres  PV 

Marion buvait les paroles de la Gryffonne à grands flots, captivée. Elle se logea ensuite bien au chaud dans ses pensées, de sorte que Mad puisse faire de même. Sortant rapidement de ses pensées, la Troisième Année lui répondit :
- Je suis Américaine pure souche mais mes parents ont étudié en Angleterre, je suis allée à Poudlard même si personne ne peut l'imiter !, poursuivit-elle en adressant un sourire discret à sa compagne. Je suis désolée, j'avais oublié, reprit-elle, s'excusant.
La blondinette mit quelques temps avant de comprendre pourquoi la jeune fille s'excusait. Voulant entretenir la conversation, elle continua, lui racontant :
- Je vais te raconter l'histoire du sorcier qui voulait être vieux, étrange non? Commençons, c'était il y a longtemps, dans les années mille neuf cent. Le sorcier était scolarisés à Ilvernimony. Et il était en première année. Cette année la, je ne sais quel événement ce passait à l'école et il fallait être en sixième année pour pouvoir y assister. Le sorcier était un petit farceur et, pour assister à l'événement, fit une potion de vieillesse. Mais la potion marcha trop bien et au lieu d'avoir l'air d'un sixième année, il avait l'air d'un sorcier de quatre vingt quinze ans. Il avait eut l'air fin, devant ses professeurs et décida de rester dans son état jusqu'à la fin de sa vie.
*Drôle d'histoire ! Peut-être que s'il avait moins pris du breuvage, cela aurait mieux marché.* Mad pensa alors que ce serait peut-être la solutionpour qu'elles puissent aller ensemble à Pré-au-Lard. La jeune fille était sûre qu'elles passeraient de merveilleux moments. Elle fit part de son idée à Marion :
- C'est peut-être la solution pour que nous allions toutes les deux à Pré-au-Lard. Seulement, il faudrait en ingurgiter moins pour que l'effet soit le bon ! Je ne veux pas prendre quatre-vingts ans d'un coup !, pouffa-t-elle. Ca te dirait ?
La Gryffonne était maintenant impatiente de connaître la réponse de sa compatriote, pensant déjà à ces moments endiablés que les deux filles passeraient dans le village sorcier. Elle continua :
- On pourrait se retrouver une nuit dans les sous sols et préparer la potion, puis aller le lendemain dans le petit village.

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.

Air de rencontres  PV 

- C'est peut-être la solution pour que nous allions toutes les deux à Pré-au-Lard. Seulement, il faudrait en ingurgiter moins pour que l'effet soit le bon ! Je ne veux pas prendre quatre-vingts ans d'un coup !, pouffa Mad. Ca te dirait ?

Marion fit un sourire malicieux en écoutant le plan de sa compatriote. Après tout, ce serait sympa. Elle n'avait jamais fait de potion de ce genre et puis, un peu d'action ne lui ferait pas de mal! Et lorsque l'étudiante ouvra la bouche pour parler, Mad la devança.

- On pourrait se retrouver une nuit dans les sous sols et préparer la potion, puis aller le lendemain dans le petit village.

- Je préférerai aller dans la salle de potions, c'est la caverne d'Ali baba des ingrédients. Et le lendemain, on va à Pré au Lard. Mais....

La brunette avait répondu du tac au tac. Et elle n'avait toujours pas fini sa phrase mais c'était plus fort qu'elle. Il fallait qu'elle fasse durer le suspens. Le parc commençait à se dépeupler peu à peu car c'était bien tôt l'heure de rentrer et bientôt, les deux filles devraient faire pareil.

- C'est okay, bien entendu ! Dans trois semaines, une sortie à Pré au Lard est organisée pour la rentrée, je t'envoie un hibou la vielle pour se donner rendez vous en salle de potions et hop, si ça marche, c'est super, si ça ne marche pas, Miss Lloyd aura une nouvelle patiente. Es tu prête à prendre ce risque ?

Demanda Marion en regardant Mad droit dans les yeux. C'était une décision importante car boire une potion faite par un élève n'était pas un pro des potions pouvait être dangereux. Et la Gryffondor finirait chez la directrice avec risque de renvoie s'il arrivait quelque chose à son binôme.

- Bien, c'était super de enfin se rencontrer ! Tu veux rentrer avec moi ?

Dit elle en se levant, puis tendant une main à la première année pour l'aider à se lever. Sa bonne humeur s'était étendu non seulement sur sa conversation, mais aussi par Marion appréciait beaucoup Mad Mal et qu'ensemble, leur relation pourrait peut être s'affiner avec leur plan. Qui sait ?

Reducio
Dernier post pour moi, c'était super d'avoir put faire ce rp avec toi ;)

GRYFF CROCS, GRYFF ET COEUR, GRYFF VAINQUEURS!!
Marion Mielloneux
MM

Air de rencontres  PV 

Marion hésita alors, probablement à cause de l’euphorie de Mad :
- Je préférerai aller dans la salle de potions, c'est la caverne d'Ali baba des ingrédients. Et le lendemain, on va à Pré au Lard. Mais....
Elle avait envie de se jeter sur Marion pour lui faire cracher le morceau. *Dis moi ta réponse !* Elle avait hâte que Marion accepte, ce que la jeune fille espérait qu'elle fasse. Aller en salle de potions ou dans les sous sols, peu lui importait, tant qu'elle le faisait avec son amie.
- C'est okay, bien entendu ! Dans trois semaines, une sortie à Pré au Lard est organisée pour la rentrée, je t'envoie un hibou la vielle pour se donner rendez vous en salle de potions et hop, si ça marche, c'est super, si ça ne marche pas, Miss Lloyd aura une nouvelle patiente. Es tu prête à prendre ce risque ?
Le "bien entendu" rassura la Deuxième Année. Elle se fichait pas mal d'aller faire un séjour à l'infirmerie et cela enchanterait l'infirmière de soigner quelqu'un, elle en était sûre. Elle répondit alors, sans réflexion :
- Evidemment que oui !
Ne la laissant pas vraiment le temps de continuer, même si de toute façon, elle n'avait pas grand chose à rajouter, Marion enchaîna :
- Bien, c'était super de enfin se rencontrer ! Tu veux rentrer avec moi ?
La jeune fille accepta simplement et elle fit le retour bras dessus bras dessous sous la lumière magique et l'herbe humide du Parc de Poudlard. Elles mangèrent ensemble et rigolèrent d'ailleurs bien, tout en planifiant de se revoir.

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.