Parc

Inscription
Connexion

Premier jour à Poudlard  Libre 

C'était enfin l'heure de quitter le cours de sortilèges. Nick s'empressa de ranger ses affaires, et fut l'un des premiers à sortir de la salle. Le brouhaha du couloir fut une véritable bouffée d'air frais pour lui. Il s'attendait à utiliser des sortilèges, au lieu de ça ce ne fut que théorie rébarbative et grattage de parchemin... Il avait les doigts pleins d'encre, il lui fallut faire un détour aux toilettes.

Il faut avouer que c'est un comportement très étrange pour un Serdaigle. Mais Nick est comme ça. Il était aussi fainéant que les Niffleurs sont attirés par l'or. Le sorcier continuait même de marmonner dans sa (future-ou-pas)barbe, pestant contre les devoirs dès le premier cours.


*Par la barbe de Merlin ! Quelle idée de mettre des devoirs après le premier cours ! Je les ferais demain, ou un peu plus tard ça presse pas.*

Pour se détendre un peu et profiter du soleil, le nouvel élève décida de sortir dans le parc. Il eut la peur de sa vie, quand, au détour d'un couloir, il fut traversé par une ombre blanchâtre. Sans même avoir le temps de crier, Nick se retrouva sur le fesses, le visage blême.

-Bien le bonsoir jeune homme, le salua le fantôme en ricanant, je ne suis pas sûr que ce soit bien confortable pour votre séant, dit-il avant de disparaître.

Éberlué, le garçon n'avait pas pu dire un mot, à peine avait-il dégluti, les lèvres juste entrouvertes, le souffle court, et le cœur battant la chamade.

Le cœur pas encore remis de ses émotions, Nick ramassa ses affaires, et reparti tête baissée, les joues rosissantes, sous les moqueries de 2 élèves de Serpentard.

Il arriva enfin aux portes de Poudlard, et sans ralentir le pas, sortit du château.

Nick plissa les yeux, le contraste entre les couloirs sombres et la luminosité excessive des extérieurs était assez brutale. Une fois acclimaté, il flâna dans les allées du parc, observant miroiter au loin les reflets du ciel dans le lac. Il ira y faire un tour c'est sûr.

En attendant, Nick avait faim et s'installa donc confortablement au pied d'un arbre, pour déguster les chocogrenouilles qu'il avait prit soin d'emporter avec lui.

Nick Elford
Première Année à Serdaigle

Premier jour à Poudlard  Libre 

Mad sortit de son cours de Défense Contre les Forces du Mal, encore désorienté par le Sortilège Lashlabask qu'elle venait d'expérimenter. Elle décida de se diriger vers le Parc pour reprendre ses esprits. Elle serpenta dans les couloirs et remarqua l'afflux de monde s'orientant vers la Grande Salle. *Normal ! C'est l'heure du déjeuner !* Elle continua tout de même son chemin vers le Parc, allant de toute manière dans le même sens que les autres élèves. Elle arriva devant les grandes portes en bois caractéristiques de la Grande Salle et s'extirpa alors de la foule pour sortir de la grande bâtisse. Elle s'arrêta à l'entrée du Parc, contemplant la vue qui s'offrait à elle. Le soleil était en son point culminant et la lumière embrasait l'enceinte de l'esplanade verte. L'herbe luisait des restes de rosée, déposée le matin même. Elle s'installa contre un gros tronc d'arbre et se détendit à l'ombre du feuillage. Elle entendit alors quelqu'un s'asseoir de l'autre côté. *Il ne doit pas m'avoir remarquée !* Il sortit des chocogrenouilles de son sac et les dégusta. Elle continua à l'observer discrètement. il avait des cheveux assez longs pour un garçon qui lui couvrait légèrement les yeux. *Il doit être en Première Année !* C'était un Serdaigle, l'écusson brodé sur son uniforme en témoignait : un aigle argenté encadré de diverses arabesques bleues. *Les écussons sont assez jolis à Poudlard!*
Mad trouva que c'était le bon moment pour entamer la conversation :
- Tu ne voudrais pas aller manger à la Grande Salle ?

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.

Premier jour à Poudlard  Libre 

Il faisait bon dehors, peut-être 26°C. Nick, les yeux clos, profitait de la douceur des rayons du soleil sur son visage. En ouvrant son paquet de Chocogrenouilles, il soupira... *Encore Célestina Moldubec c'est pas possible...* C'était en effet la cinquième carte de la célèbre chanteuse qu'il découvrait dans les paquets. Cela ne l’empêcha pas de dévorer son chocolat, puis trois autre, et encore jusqu'à finir les réserves qu'il avait emporté.

La douceur du chocolat fit immédiatement un bien fou au cœur meurtri du sorcier. Une douce chaleur se diffusa dans son corps, lui apportant le réconfort dont il avait besoin. Il se sentait seul, terriblement seul. Ses parents lui manquait, il n'avait pas d'amis, ni même une seule connaissance. A peine avait-il croisé quelques Serdaigle qui s'étaient montrés gentils avec lui. Mais ils n'étaient pour le moment que de simples compagnons de maison. Rien de plus. Il y a bien eu le garçon de son âge à côté de lui en Sortilèges pour essayer de faire connaissance avec lui. *Comment s’appelait-il déjà ? Bon je ne sais plus c'est pas grave* De toute manière, il était assez grossier, voir même sot, et Nick jurait l'avoir vu manger ses crottes de nez. Non il ne pouvait décemment pas devenir ami avec ce genre de personnage.

Tout à ses réflexions intenses, le garçon n'avait pas vu qu'il s'était installé sous le même arbre qu'une sorcière de Gryffondor. Elle se pencha d'ailleurs vers lui, et lui demanda
:

- Tu ne voudrais pas aller manger à la Grande-Salle ?


Il sursauta (l'ombre du fantôme est encore bien présente dans son esprit), et se tourna vers son interlocutrice. Il découvrit une cascade de cheveux blonds, qui encadraient un visage gracieux. Les yeux verts de la jeune fille brillaient dans la lumière telles deux émeraudes. Elle semblait avoir son âge, ou peu de différence du moins. Un petit coup d’œil au blason lui apprit qu'elle venait de Gryffondor

*...*

- Heu... Je...

Il regarda sa montre, et se rendit compte qu'il était l'heure d'aller manger. Dans son petit coup de blues, il n'avait pas vu les élèves se diriger vers la Grande-Salle.

- C'est vrai que je n'ai pas fait attention à l'heure... Tu... Tu m'as surpris ! Je ne t'avais pas vu arriver. Moi c'est Nick et toi ?

Nick Elford
Première Année à Serdaigle

Premier jour à Poudlard  Libre 

Le jeune garçon sursauta et se tourna vers Mad. Elle rit intérieurement de la surprise occasionnée. Il semblait assez secoué lorsqu'il bégaya :
- Heu... Je ...
L'aiglon regarda sa montre et sembla étonné de l'heure qu'il était. C'est à ce moment qu'elle le détailla plus qu'elle ne l'avait déjà fait. La jeune fille avait déjà remarqué ses cheveux mi-longs qui lui couvraient les yeux, et c'est pour cette raison qu'elle n'avait pas encore aperçu ses yeux. Ses deux yeux pétillants étaient d'une couleur noisette et ils perlaient dans son visage chaleureux et amical. Il porte son uniforme nonchalamment et la Gryffonne en déduit qu'il devait être plutôt mince. Il releva alors la tête et dit alors, toujours aussi étonné :
- C'est vrai que je n'ai pas fait attention à l'heure... Tu... Tu m'as surpris ! Je ne t'avais pas vu arriver. Moi c'est Nick et toi ?
*Nick ? Comme Nick Quasi-Sans-Tête ? Ou devrais-je dire Sir Nicholas de Mimsy Porpington ? Le "fantôme attitré" de Gryffondor ? Comme c'est étrange ! C'est aussi assez rigolo.* Elle se décida alors à lui répondre, en se présentant et en s'excusant à la fois, elle s'exclama :
- Oh, désolé ! Je ne peux pas dire que ce n'était pas mon but car c'était le cas mais pas à ce point ! Moi, c'est Mad. Première Année à Gryffondor. Et toi, tu es à Serdaigle, rit-elle, se trouvant perspicace. Tu trouves les cours compliqués ? Parce que moi je ne trouve pas pour certaines matières, et pour d'autres si ! Mais j'adore tous les cours, et la magie en général !, pousuivit-elle. Et toi, tu aimes Poudlard ?

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.

Premier jour à Poudlard  Libre 

Une fois la surprise passée, la jeune sorcière de Gryffondor avait l'air très amicale. Aussi, Nick se passa machinalement la main dans les cheveux pour se dégager les yeux, et rendit son sourire à Mad.

- Oh, désolé ! Je ne peux pas dire que ce n'était pas mon but car c'était le cas mais pas à ce point ! Moi, c'est Mad. Première Année à Gryffondor. Et toi, tu es à Serdaigle, rit-elle. Tu trouves les cours compliqués ? Parce que moi je ne trouve pas pour certaines matières, et pour d'autres si ! Mais j'adore tous les cours, et la magie en général !, pousuivit-elle. Et toi, tu aimes Poudlard ?

*Elle a l'air vraiment sympa... tant qu'elle n'ait pas pour habitude de venir surprendre tout ceux qu'elle croise ! Par la Barbe de Merlin ! Je dois arrêter de me faire surprendre comme ça !*


L'avalanche d'informations et de questions fit sourire le garçon. Il réajusta sa position et entreprit de lui répondre :

- Non non ne t’inquiètes pas, ce n'est pas très grave. Et puis de toute manière je ne saurais quel sort te jeter pour me venger, je n'en connais aucun !

Après ces mots, un petit sourire jaillit du coin des lèvres du sorcier, il n'était pas peu fier de sa réponse ! Pourtant, il avait du mal à soutenir le regard intense de Mad. Ses yeux verts étaient à la fois perturbants et envoûtants. Il reprit un peu de contenance, et continua son propos :

Sinon moi aussi je suis en première année. Pour l'instant je dirais que ça va. J'adore Poudlard ! J'en rêve depuis des années ! Les cours sont bien, mais certains devoirs... Durs et laborieux... M'enfin c'est comme ça. Après j'adore le cours de Potions !
En pensant aux potions, les yeux de Nick s'illuminèrent. Il ne lui tardait qu'une chose, c'était le prochain exercice pratique en cours. Et toi c'est quoi ton cours préféré ?

Nick Elford
Première Année à Serdaigle

Premier jour à Poudlard  Libre 

- Non non ne t’inquiètes pas, ce n'est pas très grave. Et puis de toute manière je ne saurais quel sort te jeter pour me venger, je n'en connais aucun !
Les deux élèves sourirent. Mad sourit face à la répartie du garçon. Nick devait, quant à lui, être fier de sa réponse. Nick continua alors, un peu déstabilisé :
- Sinon moi aussi je suis en première année. Pour l'instant je dirais que ça va. J'adore Poudlard ! J'en rêve depuis des années ! Les cours sont bien, mais certains devoirs... Durs et laborieux... M'enfin c'est comme ça. Après j'adore le cours de Potions ! Et toi c'est quoi ton cours préféré ?
La blondinette sourit de plus belle, s'amusant en son fort intérieur que le garçon ait réussi à répondre à toutes ses questions incessantes. Elle vit ses yeux s'illuminer lorsqu'il parla des Potions. *On dirait une véritable passion !* Elle répondit alors à Nick, lui posant encore quelques questions :
- Moi aussi, j'adore Poudlard. je ne connais pas vraiment le monde de la magie, car je viens d'une famille moldue. Seul mon cousin est sorcier, mais il est à Durmstrang... Mon cours préféré ? C'est compliqué ! Moi aussi, j'adore les Potions, mais les Sortilèges, la Métamorphose et la Défense Contre les Forces du Mal me passionnent aussi. D'ailleurs, je ne sais pas quels choix je ferais pour la Troisième Année. La Deuxième Année sera décisive pour mon choix. J'adore tout à Poudlard, les cours, les professeurs, les élèves, l'ambiance, la magie. Tout est si formidable, si ... Magique, justement, rigola-t-elle. Et toi, il y a un cours que tu n'aimes pas ? Pas moi, en tout cas.
Elle rit et s'installa à côté de Nick, afin de faciliter la discussion. Elle regarda l'heure et se rendit compte qu'elle était en retard pour son cours d'Histoire de la Magie. Elle s'écria alors, désolée d'avance pour Nick, mais réalisant après que Nick partageait le même cours qu'elle :
- On est en retard pour notre cours d'Histoire de la magie. Viens !
Elle le tira par la manche et l'emmena jusqu'à la salle, courant à en perdre haleine et arrivant sur le fil du rasoir au cours le moins aimé , car trop théorique de la Gryffonne.

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.