Parc

Inscription
Connexion

Une fraîche matinée  PV 

Ce matin là, Alice se réveilla à l'aube, assourdie par le bruit de la pluie qui tombait sur les fenêtres. Elle regarda ses camarades de dortoirs, toutes était profondément endormies. Ses yeux se posèrent sur son réveil, il indiquait 05h30. Sachant qu'elle n'arriverait pas à se rendormir, Alice décida d’aller se promener. Elle descendit, sans faire de bruit, de son lit et mit ses chaussures. Puis elle s'emmitoufla dans sa cape avec une main et attrapa sa baguette de l'autre. *On ne sait jamais* se dit-elle. Elle s’apprêtait à sortir du dortoir quand elle entendit un bruit sourd. Elle se retourna lentement et étouffa un rire : c'était juste l'une de ses camarades qui ronflait. Elle sortit du dortoir et essaya de refermer la porte sans la faire grincer, chose difficile à réaliser. Puis, elle descendit l'escalier à pas de loup de crainte que Peeves ne l’aperçoive. Heureusement pour elle, Peeves devait dormir à point fermé, car il ne l'entendit pas non plus quand elle éternua. La jeune fille réussi finalement à arriver dehors et inspira une grande bouffée d'air frais. Elle regarda autour d'elle : le spectacle du parc et de ses arbres verdoyants au lever du soleil était magnifique. Alice en fut toute émue, tout était en parfaite harmonie, la nuit qui laissait place au jour, les fleurs qui s'ouvraient lentement, la légère brise qui faisait voler les feuilles des arbres et puis tout simplement ce sublime lever de soleil. Alice était tellement émerveillée qu'elle ne regardait même plus où elle allait. Tout à coup, elle se cogna contre quelque chose et tomba à la renverse ! Alice se releva tout en se frottant un œil. Elle ouvrit les yeux et remarqua que le "quelque chose" était une jeune fille. Alice la détailla du regard, elle avait de jolies cheveux bruns et ondulées et une expression neutre. *Vu sa tenue, elle doit être à Griffondor mais elle a l'air légèrement plus âgé que moi.* pensa t-elle. Elle décida de lui parler :
"Est-ce que tu vas bien, je suis vraiment désolé, c'est de ma faute je ne regardais pas où j'allais ! "

Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
RNA des Pouffys et gardienne des frelons
Nous créons nous-même nos propres limites puis nous nous étonnons de ne pas nous sentir libre.
Pas d’avatar
Marion Mielloneux  

Une fraîche matinée  PV 

Marion s'était réveillée grâce aux forts ronflements de ses camarades de dortoir mais l'aube pointait et la jeune fille sut que c'était trop tard pour se rendormir. La brunette s'était levée du pied gauche ce matin et se cogna la tête contre la porte du dortoir des filles. * Réveille toi par la barbe de Merlin * se tança t- elle en se massant le bout du nez. Pour une si belle journée, c'était dommage d'être encore endormie sans rien faire alors la troisième année s'habilla et sortit de la pièce sans réveiller ses compagnes de chambres (chose facile, elles dormaient comme des loutre). Elle se balada d'un pas lent dans les couloirs de l'école et finit par sortir dans le parc. L'air frais raviva la jeune Gryffondor et elle tira sa cape pour se protéger du vent. Par chance, elle n'avait pas croisé Peeves l'esprit frappeur de Poudlard car cette dernière ne l'estimait pas du tout depuis qu'il l'avait bombardé de Bombabouses avant son cours de potion en deuxième année. Elle avait eut une honte terrible en arrivant devant sa professeur de potion qu'elle aurait bien étranglé le chenapan. Le soleil était au rendez vous. L'ensemble, les fleurs, l'herbe mouillée par la rosée, et le soleil levant formaient un tableau magnifique. Le seul regret de Marion fut de ne pas pouvoir immortaliser ce moment magique. Elle continua à avancer mais ne regardant pas devant elle, quelque chose la percuta. Une fois le choc fini, elle fit deux pas en arrière et se massa sa cicatrice du sourcil gauche qu'elle avait eut une nuit, mais bon, c'était une longue histoire. Elle regarda la chose qui l'avait percuté ou plutôt qu'elle avait percuté mais "la chose" était en faite une jeune fille * elle vient de Poussoufle* devina la troisième année * [/b]elle est en première année, je me souviens de l'avoir vu à la répartition en début d'année. * Analysa la brunette. Elle regarda la jeune Poussoufle, vérifiant qu'elle ne lui avait pas fait mal.

"Est-ce que tu vas bien, je suis vraiment désolé, c'est de ma faute je ne regardais pas où j'allais ! "

S'excusa la première année. Le plus drôle, c'était que Marion allait ouvrir la bouche pour le dire lorsqu'elle avait pris la parole.

" Ça va merci, je suis désolée, c'est ma faute, je regardais le paysage lorsque nous nous sommes bousculée. Ça va toi? Je m'appelles Marion, Marion Mielloneux. Je suis en troisième année. Je t'ai vu à la répartition des maison en début d'année."

Dit elle en s'excusant à son tour.

Une fraîche matinée  PV 

Reducio
Navrée pour ce retard.

Alice décida de lui parler :
"Est-ce que tu vas bien, je suis vraiment désolé, c'est de ma faute je ne regardais pas où j'allais ! "
La Griffondor eu un sourire et prit la parole :
" Ça va merci, je suis désolée, c'est ma faute, je regardais le paysage lorsque nous nous sommes bousculée. Ça va toi? Je m'appelles Marion, Marion Mielloneux. Je suis en troisième année. Je t'ai vu à la répartition des maisons en début d'année."
Alice essaya d’enregistrer toute ces informations : elle était en troisième année, elle s'appelait Marion et elle l'avait vu à la répartition des maisons. Alice prit soudain conscience de ce que voulait dire cette troisième information. Pendant tout la cérémonie du choixpeau magique, elle avait tremblé comme une feuille les ongles enfoncés dans sa baguette pensant qu'il y aurait une épreuve pratique . Heureusement, elle s'était reprise vers la fin ou plutôt au moment où le choixpeau lui avait qu'elle ait toute les qualités d'une Poufsouffle et qu'il l'avait envoyé dans cette maison. Espérant que sa camarade ne l'aurait pas vu trembler, Alice lui répondit en s’efforçant d'avoir l'air calme :
"Non, non, c'est de ma faute, de toute façon je suis heureuse que tu n'ai rien. Heu, oui moi ça vas. Oh, je ne me suis pas présentée, Je m'appelle Alice, Alice HUET, mes parents sont des moldus, je suis née un quatorze octobre et je suis en première année chez les Pouffys mais comme tu m'as vu à la répartition, tu dois le savoir... En tout cas heureuse de te rencontrer, Marion"
Et sur ces mots, elle tendit sa main à la jeune fille, tout en la regardant, et remarqua qu'elle avait toujours ce même air calme sur le visage. Il y eu un moment de silence et Alice posât ses yeux sur le chemin de pavés qui menait à l'intérieur de Poudlard. Elle sentit quelque chose lui frôler le pied et remarqua que c'était un oiseau aux plumes d'un noir profond. Mais avant qu'elle n'ai pu penser à quoi que ce soit, l’oiseau s'était envolé. Alice reprit la parole, ne sachant pas vraiment ce qu'elle voulait dire :
"Heu ... sinon, elle s'est passé comment ta répartition à toi et heu ... tu es contente d'être à Griffondor ?"
Consciente, d'avoir très certainement été indiscrète, Alice se tut et essaya de penser à autre chose comme l'article de ce journal moldu qu'elle avait lu cet été et qui affirmait qu'on pouvait bronzé sous un parasol, chose qu'Alice avait trouvé ridicule. Tout à coup, sa nouvelle connaissance reprit la parole :
Reducio
Les mots soulignés sont pour la mission n°6 de la cabane de cristal.

Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
RNA des Pouffys et gardienne des frelons
Nous créons nous-même nos propres limites puis nous nous étonnons de ne pas nous sentir libre.
Pas d’avatar
Marion Mielloneux  

Une fraîche matinée  PV 

" Non, non, c'est de ma faute, de toute façon je suis heureuse que tu n'ai rien. Heu, oui moi ça vas. Oh, je ne me suis pas présentée, Je m'appelle Alice, Alice HUET, mes parents sont des moldus, je suis née un quatorze octobre et je suis en première année chez les Pouffys mais comme tu m'as vu à la répartition, tu dois le savoir... En tout cas heureuse de te rencontrer, Marion"

Marion laissa tomber la grande question du " c'est ma faute " et écoutait attentivement sa camarade de Poussoufle.
* Elle s'appelle Alice Huet, ses parents sont moldus, elle est née en Octobre * réfléchit elle pour digérer les informations qu'elle venait d'apprendre. La brunette remarqua que sa compagne était nerveuse et hésitante. La jeune fille était comme ça lorsqu'elle était en première année et elle n'avait pas beaucoup changé de ce point de vu.

" Heureuse de te rencontrer Alice "


Répondit l'américaine en souriant à la première année pour la rassurer car elle n'était plus aussi timide qu'avant et maintenant, la troisième année se rendait compte qu'elle avait changé. Elle était encore plongée dans ses pensée lorsque Alice repris la parole.


"Heu ... sinon, elle s'est passé comment ta répartition à toi et heu ... tu es contente d'être à Griffondor ?"


Marion rit en entendant la phrase de la Poussoufle. La Pouffy avait du culot d'avoir une telle question mais cela ne la dérangea pas. Elle regarda autour d'elle et vit que tout était calme. Normal vu l'heure. L'aube ne s'était même pas encore pointé et le lac reflétait la nuit avec un soupçon de lueur naissante du jour. Le lac était calme lui aussi, rien ne bougeait, sauf de temps en temps des oiseaux, des chouettes et des hibou surtout, qui devait aller se reposer avant la remise du courrier. La brunette se retourna devant Alice et commença :


" Ma répartition était il y a presque trois ans bientôt mais pour moi, c'est comme si c'était hier. Elle c'est passée super bien, merci. Ça été un des jours les plus stressant et des plus magiques de ma vie. Sinon, oui, je suis heureuse d'être à Gryffondor. J'aime aussi beaucoup les autres maisons mais je suis heureuse là ou je suis. Et toi? Poussoufle te conviens? Te plait tu ici à Poudlard? "

Demanda la jeune sorcière à sa cadette sur le même thème. Elle était contente de parler de souvenirs comme ça. Et entretenir des liens avec de nouvelles personnes, Marion adorait faire des choses comme cela.

Une fraîche matinée  PV 

" Heu ... sinon, elle s'est passé comment ta répartition à toi et heu ... tu es contente d'être à Griffondor ? "
Consciente d'avoir très certainement été indiscrète, Alice se tut et rougit en essayant de penser à autre chose. A sa grande surprise, Marion eu un petit rire et regarda autour d'elle, puis elle posa à nouveau ses yeux sur Alice et lui répondit:
" Ma répartition était il y a presque trois ans bientôt mais pour moi, c'est comme si c'était hier. Elle c'est passée super bien, merci. Ça été un des jours les plus stressant et des plus magiques de ma vie. Sinon, oui, je suis heureuse d'être à Gryffondor. J'aime aussi beaucoup les autres maisons mais je suis heureuse là ou je suis. Et toi ? Poufsouffle te conviens ? Te plaît tu ici à Poudlard ? "
Marion eu un sourire et ses yeux étincellement, Alice la soupçonna de s'être replongé dans ses souvenirs. Mais elle comprenait très bien ce que son aînée avait voulu lui dire ! L'excitation qu'elle avait ressenti en apprenant qu'elle était une sorcière, sa hâte de se rendre sur le chemin de traverse, puis son voyage dans le Poudlard Express où elle avait découvert les fameuses chocogrenouilles, la peur-panique qu'elle avait eu en pensant qu'il y aurait des épreuves à passer pour être admit à Poudlard, puis son soulagement en apprenant qu'il lui suffirait de mettre un chapeau sur sa tête. Et pour finir, elle avait ressenti une très grande joie quand le choixpeau magique lui avait dit qu'elle avait toute les qualités requises pour être une Poufsouffle, à savoir, la persévérance, la gentillesse et la gourmandise ainsi que plein d'autres.
Elle se tapa doucement la tête avec son poing droit, pour se remettre les idées en place, sa camarade attendait une réponse.
" Oh ... ma répartition a été un moment merveilleux même si j'étais un peu angoissé au début " : répondit la Poufsouffle en rougissant, puis elle reprit : " Poudlard est un lieu tellement incroyable, pour moi c'est comme un compte de fée ou un rêve éveillé ! Sinon pour ma maison, je l'adore ! Tous les Pouffys sont gentils et aiment aider les autres, il y règne constamment une bonne entente et je trouve ça génial ! "
Elle regarda son aînée en se demandant si elle ne s'était pas un peu trop extasié, c'est vrai, elle avait débité ce flot de paroles en ne reprenant quasiment pas son souffle ! Néanmoins, elle était sûr que Marion l'avait compris comme n'importe quelle personne qui tenait à Poudlard ! Il y eu un moment de silence et Alice supposa que sa camarade se demandait comment relancer la conversation. La fillette réfléchit, peut-être aurait-elle dû poser une question à son aînée. Un peu embêté, elle détourna son regard et le posa sur l'une des tours de Poudlard...

Reducio
Désolé de mettre une dizaine de jours à écrire un post ! :sweatingbullets:

Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
RNA des Pouffys et gardienne des frelons
Nous créons nous-même nos propres limites puis nous nous étonnons de ne pas nous sentir libre.
Pas d’avatar
Marion Mielloneux  

Une fraîche matinée  PV 

" Oh ... ma répartition a été un moment merveilleux même si j'étais un peu angoissé au début " : répondit la Poufsouffle en rougissant, puis elle reprit : " Poudlard est un lieu tellement incroyable, pour moi c'est comme un compte de fée ou un rêve éveillé ! Sinon pour ma maison, je l'adore ! Tous les Pouffys sont gentils et aiment aider les autres, il y règne constamment une bonne entente et je trouve ça génial ! "

Marion sourit une nouvelle fois entendant la réponse de la première année. * Elle a l'air heureuse d'être ici, je suis contente pour elle, en première année, je n'étais pas comme ça * pensa la jeune fille en écoutant Alice. C'était la première étudiante à Poussoufle avec laquelle elle parlait. La Gryffondor n'allait jamais vers, c'était toujours les autres qui allaient vers elle. La jeune Huet semblait enchantée et tant mieux pour elle. Soudain, un gros blanc s'installa et la brunette se sentie obligée d’entretenir la conversation.

" Ça va bientôt l'heur de revenir au château pour aller en cours. J'ai botanique en premier, et toi? "

Demanda t- elle en regardant Poudlard. A chaque fois que la troisième année le regardait, elle était émerveillée par cet immense édifice. Un frisson l’avait parcourue la première fois qu'elle l'avait vu. La sorcière pensa alors à l'examen de botanique qu'elle allait devoir faire dans moins d'une heure. La botanique était une qu'appréciait la jeune Mielloneux. Mais ce n'était pas son cours préféré. Le ciel était rosé avec de longs nuages zébrant le ciel. Le tout était magnifique. Digne d'un roman ou d'un tableau. En ce moment, Marion était d'humeur joyeuse. Peut être la fin de l'année? Elle commença à s'avancer vers le château et fit un signe de tête à Alice pour lui dire de la suivre si elle le souhaitait. Alice Huet avait été une belle rencontre pour la brunette. Une jeune élève de première année à Poussoufle très sympathique et souriante. Soudain, la sonnerie qui indiquait le début des cours sonna et la jeune fille ainsi que la Poussoufle coururent pour ne pas être en retard en cours. Mais avant d'entrer dans le château, la Gryffondor s'arrêta et se plaça devant Alice.

" Ça a été un plaisir de te rencontrer Alice, bonne journée "


Lança la brunette puis repris un pas normal en ce dirigeant vers les serres.

Reducio
Dernier post pour moi, c'était très sympa

Une fraîche matinée  PV 

Reducio
Mai 2042 donc tu es en troisième année et moi en première ! Je sais : c'est un peu bizarre de donner des dates à la fin du rp ! :lol:

Il y eu un moment où aucune des deux filles ne parlèrent puis Marion brisa ce silence en reprenant la parole :
" Ça va bientôt l'heure de revenir au château pour aller en cours. J'ai botanique en premier, et toi? "
Mince, les cours, Alice avait presque faillit les oublier ! Un peu confuse, elle remercia mentalement son aînée pour ce rappel qui était largement le bienvenue ! Puis elle chercha à répondre à sa question, c'est à dire : qu'avait-elle comme cours ? La Poufsouffle réfléchit longuement et finit par se rappeler qu'elle devait aller cours de sortilèges !
" Je crois que j'ai sortilège ! J'aime bien cette matière ! " répondit simplement Alice, d'une voix innocente et sans sous entendu.
Elle regarda Marion, cela avait été un pur bonheur de la rencontrer, même si cette rencontre n'avait duré qu'un court moment. Son regard se posa sur Poudlard, ce qui pour elle, signifiait une nouvelle journée de cours et de nouvelles connaissances... Alors qu'elle était toujours perdue dans ses pensées, la sonnerie retentit, indiquant le début des cours, et les deux jeunes filles coururent pour rejoindre le château, elles s'arrêtèrent néanmoins devant la grande porte et Marion se plaça devant Alice pour lui dire au revoir :
" Ça a été un plaisir de te rencontrer Alice, bonne journée ! "
Un peu émue, Alice répondit à son amie avec un grand sourire :
" J'ai beaucoup aimé te rencontrer, j'espère qu'on se reverra ! "
Puis, ne voulant pas partir sur un note mélancolique, elle ajouta d'un ton joyeux :
" J'en suis sûr même ! A une prochaine fois Marion ! "
Et tendit que son aînée se dirigeait vers le serres d'un pas tranquille, Alice courut pour ne pas arriver en retard à son cours de sortilège. Elle sentait que cette journée allait bien se passer...
Reducio
Rp terminé, merci beaucoup, j'ai adoré faire ce fabuleux rp avec toi ! ^^

Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
RNA des Pouffys et gardienne des frelons
Nous créons nous-même nos propres limites puis nous nous étonnons de ne pas nous sentir libre.