Parc

Inscription
Connexion

Petite balade mais grandes émotions

Phyllis sortait de son premier cours de potion, elle avait trouvé cela extraordinaire même si elle n'avait pas encore concocté de potions, le premier cours consistant à comprendre le système. Elle marchait doucement dans le couloir, admirant la vue des fenêtres donnant sur le parc ensoleillé d'une lumière matinale. Phyllis mourait d'envie d'aller se promener dans le parc, les cheveux dans le vent, l'odeur des feuilles encore humides lui chatouillant les narines mais elle avait trop de travail, étant une jeune fille très appliquée elle ne pouvait se permettre de se relâcher deux minutes. *Pfffffff, il faut que j'arrête de faire une fixation dessus, je réviserai mon cours de potions ce soir !* se dit-elle. Après un long moment d'hésitation elle se décida enfin à se détendre un peu. Elle traversa l'immense château avec un sentiment de liberté qui la remplissait de bonheur, bonheur qui s'accentua lorsque elle découvrit pour la première fois le célèbre parc de Poudlard. Le parc était magnifique, la lueur dorée du soleil se reflétait sur le lac donnant une ambiance agréable et chaleureuse. La petite serpentarde était émerveillée par tous ce qu'elle voyait, comme un enfant de deux ans découvrant un gâteau au chocolat ! Son bonheur surréaliste s'arrêta net lorsqu'elle percuta de plein fouet une jolie jeune fille, qui à son avis ne regardait pas devant elle. La douleur fut-elle qu'elle en tomba à terre, les mains sur le front comme pour se soulager. Tous le reste fut confus jusqu'à ce qu'une voix douce l'a reveilla.
- Comment vas-tu ?
Phyllis ne reconnu pas la voix, donc elle préféra ouvrir un œil puis l'autre, et là elle reconnu tout[/quote] de suite ce visage qui lui parraissait déjà familier...
C'était la jeune fille qui l'avait percuté !

Petite balade mais grandes émotions

Ella était comme souvent assis au pied d'un arbre, à l'ombre pour réviser son cours de métamorphose, à côté d'elle des dizaines d'élèves riaient, révisaient... Une journée normal à poudlard. Alors qu'Ella rêvassait, le temps s'écoulait et 12h30 sonna. Elle comprit vite qu'elle devait aller manger pour ne pas être en retard et c'est comme ça qu'elle décida de se lever tout en continuant de réviser alors qu'elle remontait vers le château. Ella se prit de plein de fouet une élève de serpentard qui tomba sous le choc.
Ella se remette du choc et s'inquiéta pour cette jeune fille tombait au sol.
- Comment vas-tu ?
La jeune fille se releva et ne lui repondit pas tout de suite, elle était toute étourdi.
Une fois qu'elle lui répondît, Ella se rassura.
*Elle ne s'est pas fait mal,ouf!*
-"Je suis vraiment désolée, tu as besoin d'aide?"
Cette jeune fille lui rappelait quelques, peut-être qu'elles avaient des cours ensembles...

Ella, ton amie

Petite balade mais grandes émotions

- Comment vas-tu ? avait-elle demandé.
Phyllis mis un petite bout de temps avant d'intégrer ce que la jeune fille lui avait dit. Puis au bout de trois minutes d'attente elle repondit un inaudible "ça va " qui parut satisfaire la personne se tenant devant elle. Cette même personne lui tendit la main, Phyllis allait prendre cette jolie main clair lorsqu'elle ce dit qu'elle aurait bien aimé en savoir plus sur la jeune fille.
- Comment t'appelle tu ? lui avait-elle demandé, à la recherche d'information.
- Moi c'est Ella et toi ?
- Phyllis
- Je vois que tu es à Poufsouffle
- Et toi à Serpentard
Après Ce petit échange, Phyllis ce rendit compte que Ella lui disait quelque chose, mais impossible de se rappeler où elle l'avait vu, comme si quelqu'un ne voulait pas qu'elles se rencontrent...
Phyllis avait encore très mal à la tête, elle décida donc de le dire à sa "nouvelle amie", qui l'emmena directe à l'infirmerie.
- Bon moi il faut que j'y aille dit Ella.
- Je reviens te voir tout à l'heure pour voir si tu vas mieux dit-elle d'une voix douce et apaisante.
Phyllis était allongé sur un matelas moelleux en attendant que l'infirmière aille chercher le médicament contre les maux de tête. L'infirmière arriva avec une cuillère rempli d'un liquide maronnasse qui dégageait une odeur immonde. Elle lui enfinça la cuillère dans la bouche, sans que la jeune fille ait le temps de protester. Ça avait le goût de vomi, mélangé avec de la confiture de rubarde, celle qu'elle détestait le plus ! L'infirmière qui n'avait pas l'aire très commode lui dit d'une voix sèche :
- Vous n'avez rien de très grave, ça nécessite du repos, donc dormez ! La jolie blonde ne se fit pas prier, elle ferma les yeux et plongea dans un sommeil sans rêve et réparateur. Lorsqu'elle rouvrit les yeux il faisait nuit noir et une petite tête brune dépassait de la porte.
- Ça va ?

Petite balade mais grandes émotions

-"Je suis vraiment désolée, tu as besoin d'aide?" Dit Ella en lui tendant la main. Pour toute réponse, la jeune serpentarde lui demanda son nom, qui fut suivi d'un échange entre ces deux personnes sur leur maison.
*Elle s'appelle donc Phyllis Denawan. Je ne là connais pas pourtant j'ai l'impression que l'on s'est déjà vu.*
Phyllis avait encore mal à la tête d'après ce qu'elle disait. Ella décida donc, de l'amener à l'infirmerie.
-"Bon moi faut que j'y aille, mais je reviens te voir tout à l'heure pour voir si tu vas mieux." De sa voie la plus douce qui soit.
Ella fila donc retrouver une amie pour manger. Tout le long du repas, Ella n'écouta son amie qu'à moitié. Elle réfléchissait...
*Je l'ai déjà vu, j'en suis sûre, mais où et quand?"

Phyllis Denawan ne quitta plus ses pensées de la journée et encore plus quand elle décida d'en parler pendant l'inter cours à son amie poufsouffle.
-"J'ai rencontré une serpentarde aujourd'hui et je suis persuadée de l'avoir déjà vu, elle s'appelle Phyllis Denawan. Tu l'a connais?" Alors que son amie répondait à la négative un jeune garçon de septième année se retourna et lui demanda son nom.
-" Je m'appelle Ella Luis."
La jeune poufsouffle savait déceler la moindre émotion dans les yeux d'une personne et là le jeune garçon avait peur!
-"Pourquoi?" Lui demandât elle
Ella avait une impression désagréable..
Le jeune homme lui fit signe de s'approcher.
-"Je suis le fils de l'aurore, la victime de l'incident"
Horrifiée, Ella tituba. Une seule personne le savait, elle l'avait dit à Elda mcgray dans le parc.
-"Je suis désolée, je ne voulais pas..."
Le jeune garçon lui fit signe qu'il ne voulait pas en parler, ce quel comprenait.
-"Je voulais juste te dire que c'est une serpentarde sans importance, tu ne devrais pas la voir, reste avec tes amis."
Ses yeux le trahissait, il mentait.
-"Je comprends" lui repondit-elle
*Phyllis qui es-tu et que caches-tu ?
Enfin la fin de la journée s'annonçait et Ella décida d'aller voir Phyllis. Alors qu'Ella pris la direction de l'infirmerie. Malheureusement pour elle, le jeune poufsouffle de tout à l'heure lui barra le chemin, et lui déconseillât d'avancer plus loin sous peine d'avoir rendez-vous avec le préfet de sa maison. Il lui dit qu'il serait facil d'inventer un bon gros mensonge pour qu'elle soit renvoyée. Ella dut donc faire demi-tour en se disant que ce garçon cachait quelque chose de très important. Elle filat dans son dortoir, mais ne s'endormit pas et quand enfin là dernière personne fit montée et qu'aucun sons ne se fit plus entendre, elle se dirigea vers l'infirmerie.
Une fois arrivée, Ella ouvrit délicatement la tête pour guetter l'infirmière quand elle s'apperçur qu'une jeune serpentarde la fixait.
-"Ça va ?"s'inquiéta Ella
Phyllis ocha délicatement la tête pour lui indiquer qu'elle pouvait s'avancer.
-"Désolée de n'être pas venu avant, mais j'ai rencontré quelques problèmes."
Ella lui raconta tout, sauf qui était le père du préfet, elle ne voulait pas de question ambarassante sur cette histoire.
-"Alors qu'en penses-tu?" Dit-elle quand elle finit enfin son récit.
Phyllis allait répondre quand un bruit leur avertit que l'infirmière arrivait.
Les yeux écarquillés de terreur, Phyllis lui fit comprendre qu'elle pouvait se cacher sous le lit.
Juste à temps car l'infirmière s'approchait déjà du lit.
-"Dites-moi jeune fille, quand je vous dit de dormir ça ne veut pas dire discuter avec le premier fantôme qui passe dans ma salle! Vous avez compris?"

Ella, ton amie

Petite balade mais grandes émotions

Quand Phyllis s'était réveillé, il faisait nuit noir et une petite tête brune dépassait timidement de la porte. - Ça va ? Lui avait-elle demandé. Puis Phyllis lui avait répondu que oui tout allait bien, mais voyant que la jeune fille restait au niveau de la porte, elle lui avait fait signe qu'elle pouvait s'avancer. Ella avait l'aire très tourmenté et ses soupçons se confirmèrent lorsque la jeune fille se lança dans son récit. Phyllis savait très bien de quoi parlait la Poufsouffle, elle se souvenait du terrible incident comme si s'était hier... Elle allait tout lui expliquer mais à ce moment là, l'infirmière arriva d'un pas rageur et déterminé. Elle fit un geste de la tête à l'attention de Ella, espérant que la jeune fille comprendrais qu'elle pouvait se cacher sous le lit. Heureusement pour Phyllis, Ella comprenait vite et avant même que l'infirmière baisse le regard à l'endroit où se tenait Ella quelques instant plus tôt, elle était déjà sous le lit.
- Dites moi jeune fille, quand je vous dis de dormir, ça ne veux pas dire discuter avec le premier fantôme qui passe dans ma salle ! Vous avez bien compris
 ?
Dit l'infirmière d'une voix menaçante. Phyllis pétrifié lui répondit qu'elle était désolé et elle fit mine de se rendormir, ce qui apparemment marcha puisque l'infirmière repartit d'un aire suspicieux. Une fois l'infirmière hors de vue, elle dit a Ella que s'était bon, que la voix était libre et que elle pouvait sortir de sa cachette. Ella sortit discrètement de sous le lit, pour venir s'assoir timidement sur le lit. Phyllis prit alors une grande inspiration avant de se lancer dans son terrible récit.
- Ok, bon je vais tout t'expliquer de "A" à "Z" :
j'ai un frère, se nommant Jack, je n'en ai jamais parlé, car son histoire est très compliquée. Mes parents ne lui ont jamais prêté attention, ils avait trop honte de lui, pour une raison inconnue, ce qui lui a fait un sacré coup au moral ! Il a exactement six ans de plus que moi, ainsi quand il avait onze ans, moi je n'en avais que cinq. Au grand bonheur de mes parents, et a mon grand désespoir il reçu une lettre d'entrée à Poudlard. Nous étions très proche malgré la difference d'âges et il fut très triste de me quitter pour aller a Poudlard, même si l'idée de partir du foyer de ses parents qui ne l'avait jamais vraiment aimé, le réjouissait. Il était à Serpentard, comme moi et s'était fait un super copain, Peter Kiles qui lui était à Poufsouffle. Ils passaient tous leurs étés ensemble et un jour, alors que les deux garçons était en cinquième années, Jack décida de revenir nous voir pour Noël, avec Peter, qui lui avait personne avec qui passer Noël. le jour même de Noël, les deux garçons se disputèrent bêtement à cause d'une fille. Deux jours plus tard sans aucune raison mon frère avait essayer de tuer son "ex ami", ce qui lui ressemblait pas du tout ! Mais juste avant de jeter un jet de magie destructrice sur son ancien meilleur ami, il m'avait regardé droit dans les yeux et son regard était bien loin du beau regard doré qu'il arborait fièrement d'habitude. Là c'était un regard noir, infecté de magie et de haine. J'ai tout de suite reconnue ce syndrome, impulsion soudaine et haine sans limite, mon frère m'en avait parlé un nombre incalculable de fois, on lui avait lancé un Imperium ! je m'était donc interposé entre les deux cinquième années, mais là a mon grand étonnement personne n'était venue pour me protéger. Encore Jack je comprenais mais l'autre là, comme je l'appelais ne faisait rien, se contentant de s'acharner sur mon frère. J'avais tout de suite compris, c'était Peter qui avait lancé l'Imperium sur mon Jack, pour qu'il essaye de le tuer lui et comme ça il pourrait le dénoncer. C'était un coup tordu, mais effectivement, deux heures plus tard, une fois que l'Imperium avait était levé, le petit imbécile qui avait servi d'ami a mon frère pendant si longtemps l'avait dénoncé, pour tentative de meurtre. Un ans plus tard jack avait était enfermé dans la célèbre prison d'Azkaban, toute mes tentatives pour faire comprendre aux gens qu' il n 'y était pour rien échouèrent lamentablement. Ensuite n'en ayant déjà pas fait assez Peter créa des rumeurs sur moi, racontant à tout le monde que j'étais comme mon frère, une folle qui fallait enfermer, car j'essayerais de tuer les amies avec qui je me disputerais. Comme tu t'en doute, je n'ai donc jamais eu d'ami après ce terrible incident.
Phyllis tremblait en repensant à tous ces souvenirs douloureux. Ella la regardait les yeux remplis de compréhension. - Tu sais moi aussi je n'ai pas eu une vie facile. Dit-elle d'une voix empli de sagesse, et elle fit quelques que chose qui réchauffa le cœur de Phyllis, elle la prit dans ses bras. - Merci beaucoup Ella d'avoir pris le temps de m'écouter, je n'ai jamais raconter cette histoire à qui que ce soit.
- Ne t'inquiète pas tous cela c'est terminé maintenant. Dit Ella d'une voix rassurante.
- Je...je sais pas si ce sentiment est partagé, mais j'ai vraiment l'impression de te connaître, cette voix, cette attitude, tous me semble familier chez toi
dit Phyllis d'une voix encore toute tremblotante d'émotion.
- Oui tu as raison, moi aussi j'ai l'impression de te connaître
Soudain un flot de souvenir percuta les deux jeunes filles de plein fouet.
- On dirait que le faite d'assumer tout haut que l'on à l'impression de se connaître a fait que l'on se souvient de tout !Les souvenirs s'abattirent sur elles comme une tempête, elles se souvenaient de tout ! Des balades nocturnes, des après midi ensoleillé a réviser leur Metamorphose dans le parc, de leur premier cours de potions, où elles étaient toutes les deux assises à coté à se faire des blagues, et surtout elles se souvenaient du terrible moment ou on leurs avaient enlevé leurs souvenirs. Elles étaient toutes les deux dans le parc quand s'était arrivé. C'était le soir, et comme tous les samedi soir, elles allaient se promener toute les deux, sauf que ce soir là tout avait été different. Les deux première année admirait la vue quand un mouvement derrière les buissons avait attiré leurs attention. Un jeune homme se tenait là, Phyllis l'avait tout de suite reconnu c'était Peter ! Elle avait raconté l'histoire avec Peter à Ella, donc Ella aussi l'avait reconnu. Il était là, juste derrière un buisson et il menaçait un jeune centaure, qui n'avait rien demandé, un couteau plaqué sur sa gorge, du sang s'écoulant de sa plait.
- Non s'il te plaît, ne fais pas ça, ne me tue pas ! Avait dis le pauvre centaure avant de perdre la vie. Une fois le pauvre centaure tué, Peter s'était retourné, et avait découvert les deux jeunes filles, traumatisé, par ce qu'elles avait vu. Il s'était fait un plaisir de leurs ôter leurs souvenir, mais sous le coup de l'énervement, il n'avait pas juste enlever le souvenir du meurtre, il avait aussi enlever les souvenirs de leurs amitiés !

Phyllis et Ella était dans l'infirmerie et maintenant elles se souvenaient de tout, lorsque une voix froide et cruelle retentit dans la pièce:
- C'est moi que vous cherchez ? La Serpentarde et la Poufsouffle se retournèrent, et elles firent face à un jeune homme de septième annés se nommant : Peter !!

Petite balade mais grandes émotions

Ella avait fait vite pour se cacher sous le lit mais elle n'avait pas eu le temps de bien se positionner et maintenant elle n'osait plus bouger. Qui c'est ce qui arriverai si elle était découverte. Elle avait l'impression que l'infirmière se doutait de quelques chose et que d'un instant à l'autre, elle regarderai sous le lit pour découvrir la jeune fille.
Mais heureusement, elle n'en fut rien et une fois l'infirmière partit, une petite voix lui dit qu'elle pourrait sortir de sa cachette. Une fois sortit discrètement, Ella vint s'assoir sur le lit. Puis un silence s'installa entre les deux jeunes filles, Ella attendait que Phyllis donne son avis sur leur problème. Enfin Phyllis racontât toutes son histoire.
Quand enfin, elle finit son récit. Ella crut presque qu'elle avait tout inventé et que cette histoire était tirée d'un polar de moldu. Mais Phyllis tremblait tellement qu'il était impossible qu'elle joue la comédie. Mais Ella la comprenait cela avait dut être si dur pour elle que sa vie paraissait banal alors qu'elle avait tué un homme.
[g]*Phyllis sais tout de mon histoire, j'ignore comment mais elle sait tout. Elle sait que j'ai tué un homme involontairement...*[/g]- Tu sais moi aussi je n'ai pas eu une vie facile. Ses petites parole transperça le cœur d'Ella et pour aucune raison, elle l'a prit dans ses bras. - Merci beaucoup Ella d'avoir pris le temps de m'écouter, je n'ai jamais raconter cette histoire à qui que ce soit.
- Ne t'inquiète pas tous cela c'est terminé maintenant. Dit Ella mais avait la désagréable impression qu'elle devrait bientôt revois ses paroles.
- Je...je sais pas si ce sentiment est partagé, mais j'ai vraiment l'impression de te connaître, cette voix, cette attitude, tous me semble familier chez toi
dit Phyllis d'une voix toute tremblante
- Oui tu as raison, moi aussi j'ai l'impression de te connaître
Un frisson parcourut le dos d'Ella et se sentant observé se retourna. Elle crut voir des yeux globuleux et des oreilles en forme de chauve-souris. Un elfe de maison. Alors qu'elle allait prévenir Phyllis, la créature disparut.
Au même moment un flot de souvenir se bouscula dans sa tête, et un seul regard vers Phyllis lui démontra qu'elle aussi ressentait et se souvenait de tout.
- On dirait que le faite d'assumer tout haut que l'on à l'impression de se connaître a fait que l'on se souvient de tout !Dirent les deux jeunes filles en souriant. Les souvenirs affluèrent en quantités. Tout lui revint. Les balades nocturnes cachés sous les buissons , les après midi ensoleillé a réviser leur Metamorphose dans le parc, leur premier cours de potions, où elles étaient toutes les deux assises à coté à se faire des blagues, les regards complice dans la grande salle ou en défense contre les forces du mal, les sorts ratés qu'elles devaient réviser , les réconciliations après une dispute... . Ella en déduisit que l'elfe de maison n'était pas pour rien au retour si soudain de leur souvenirs. Bien vite Ella se rendit compte que les mauvais souvenirs revenaient eux aussi, une dispute, les peur, les larmes puis l'épisode du centaure... Cette histoire terrible qu'elles avaient surprise entre Peter et le jeune centaure. Elle entendait encore le cri de désespoir " Non s'il te plaît, ne fais pas ça, ne me tue pas ! Ainsi que les larmes s'écoulant sus des joues.
La suite ést tout aussi terrible. Une fois Peter débarrassé de sa tâche, il s'était retourné, et avait découvert les deux jeunes filles. Figée de peur et d'impuissance, elle n'avait put empêcher Peter de leur enlever un à un leur souvenir mais il ne contrôlait pas bien ce sort et il supprima toute leur amitié Côme si elle n'avait pas existé. Ella se souvenait qu'il l'avait regarder avec une haine féroce et lui avait murmurer qu'il se vengerai de son père.
[g]Ella le saura bien plus tard dans l'année mais finalement l'accident qui aura provoqué la mort du père de Peter a sauvé des centaines de moldu.
Phyllis et Ella avait ressurgit de leur souvenir et se regardai horrifié. Lrsque une voix froide et cruelle retentit dans la pièce:
- C'est moi que vous cherchez ? La Serpentarde et la Poufsouffle se retournèrent, et elles firent face à un jeune homme de septième années, [g]Peter !![/g]
Mais cette fois si Ella réfléchit, comment s'en sortir? Elles n'étaient pas assez puissantes pour se battre contre lui mais elles pouvaient fuir. Il fallait trouver un moyen pour détourner l'attention de Peter. Quand un bruissement attira son regard, l'elfe! Un instant plus tard il avait disparu mais un lit vide derrière Peter se renversa et Ella put réagir rapidement. Elle prit Phyllis par là main et l'entraîna dans sa course. Elle courrait le plus vite possible en tournant dans les couloirs le plus souvent possible pour ne pas être une cible pour Peter. Phyllis lui montra sans. Tout une porte ouverte qui pourrait les cacher de Peter. Une fois derrière les jeunes filles ne firent plus un bruit. Une fois Peter passé Phyllis sortit à la suite d'Ella.
[color blue]-"Phyllis rentre dans ton dortoir, on se retrouve dimanche dans le parc". En attendant ne reste jamais seule!"

Ella, ton amie

Petite balade mais grandes émotions

Phyllis était paniquée, la personne qui se tenait là, l'homme, qui avait fait enfermer son frère, les détestait plus que tout au monde, elle et Ella et elle se demandait ce qu'il leur voulait. Elle était partagée entre la crainte et la haine, elle aurait aimé sauter sur le Poufsouffle qui lui avait gâché sa vie, mais Ella, heureusement, lui prit sa main, à tant, avant même qu'elle puisse faire quoi que ce soit. Ella avait du voir quelle que chose que Phyllis n'avait pas vu car en sortant de la pièce elle fit un petit geste de remerciement à une table, ou à ce qui se trouvait derrière. Elles traversèrent le château, en courant, main dans la main, uni par l'inquiétude. La Poufsouffle l'amena, dans une classe vide ou elle referma tout de suite la porte. Elles virent passer, un Peter furibond qui se demandait où était passées ses deux pires ennemies, puis Ella dit d'une voix grave :
- Phyllis rentre dans ton dortoir, on se retrouve dimanche dans le parc. En attendant ne reste jamais seule ! La Serpentarde n'eut donc pas d'autre choix que d'écouter son amie, elle rentra donc dans son dortoir sur la pointe des pieds, réveillant à son grand désespoir, le tableau, qui était de mauvaise humeur ce jour là. Elle alla s'installer dans son lit, qui semblait l'attendre depuis un bon bout de temps, et se plongea avec inquiétude dans un sommeil hanté de cauchemar. Quand elle se leva le lendemain matin, il était samedi, et elle songea avec bonheur que ce jour là, elle n'avait pas cours. Sa nuit avait était très mouvementée, elle s'était réveillée plusieurs fois, croyant que Peter était de retour et essayait de la kidnapper, et elle avait l'impression de n'avoir dormi que trente minutes. Ce jour là fut paisible contrairement à ce qu'elle pensait. Elle ne rencontra pas Peter comme si il s'était volatilisé. Elle passa sa matinée à réviser ses cours, n'ayant pas eu de temps pour le faire ses derniers jours car elle avait était trop inquiète, et avait préféré se détendre. Le midi elle se rendit dans le grand hall et alla s'assoir, à côté d'un groupe de Serpentard de premiere année, qui l'accueillir chaleureusement. Cela lui fit plaisir car depuis le début de l'année, elle n'avait pas eu beaucoup d'amis, à part Ella. Elle demanda donc d'une voix timide :
- Vous connaissez Peter Kiles, le Poufsouffle de septième année ?
- Oui, moi je le connais dit une jolie jeune fille, aux yeux très foncé, et à la peau matte.
- C'est l'imbécile qui prétend avoir failli être tué, par Jack Denawan, le frère de Phyllis Denawan ! Ajoutât-elle, d'une voix moqueuse. Phyllis se commença à paniquer, à l'idée que tout le monde soit au courant de son secret, ça s'était propagé plus loin qu'elle l'espérait. Elle se réconforta, en se disant que au moins tout le monde ne croyait pas Peter. Elle voulut partir mais avant, elle devait leurs demander quelque chose :
- Vous savez où il se trouve ?Demandât-elle, prenant soin de gommer toute trace de peur dans sa voix.
- Là dernière fois que je l'ai vu il sortait du dortoir des Poufsouffle avec une jolie brune, qui devait être en première année, et qui n'avait pas l'aire de vouloir le suivre !

Petite balade mais grandes émotions

Ella ne savait pas comment elle s'était retrouvée là. Il y a encore quelques minutes elle était tranquillement dans la salle commune en train de parler avec ses copines et en songeant à Phyllis et tout leurs problèmes. Elle aurait dut aller se promener vers le lac mais ce n'ai pas ce qui s'est passé...
Ella était tranquillement affalée dans un fauteuil de la salle commune en train de discuter avec ses amis quand tout à coup un frisson glacé la parcourus. Elle se retourna et vit Peter pointer sa baguette magique sur elle, ses lèvres remuait doucement. D'un coup Ella ne put faire un geste, elle était comme figée...Elle chercha un regard qui aurait vu la scène mais tout le monde était concentré sur ses devoirs ou alors discutait entre eux. Peter s'approcha d'elle avec un sourire triomphant.
"-Excusez-moi" dit Peter
-" Puis-je vous prendre Ella 5 minutes, il faut que je lui parle."
Les amis d'Ella la regardèrent d'un aire taquin et acceptèrent.
"-Ella tu n'y vois aucun inconvénient ?" Demanda Peter
Et sans le vouloir,Ella se vit approuver de la tête sa réponse, ce qui rassurerai ses amis qui auraient été sceptique sur les intentions du jeune homme.
"-Super! Suis moi je préfère aller ailleurs pour que l'on soit tranquille"
Elle ne put que le suivre en essayant de prévenir quelqu'un avec un regard. Elle crut bien qu'une jeune serpentarde avait tout compris mais la jeune fille détourna rapidement la tête.

Ce qu'elle ne savait pas ce que cette jeune fille c'était empressé de parler à ses mais de cette "vision" et qui sous la demande de Phyllis lui avait répondu qu'une jeune fille suivait Peter.
Ella ne sut que faire à part suivre Peter qui l'emmena dans une classe vide.
"-Bien nous avons de chose à faire vite et bien fait. Je vais donc commencer par de faire publier la mémoire jusqu'à la rencontre entre toi et Phyllis."

Il fallait qu'elle lui parle pour gagner du temps et que peut-être Phyllis la trouverai et la sauverai.
Entre temps Phyllis courrait dans tout le château, dans chaque salle de classe avec quelques élèves de serpentard qui on finit par la croire sur cette histoire incroyable. Il fallait la trouve avant qu'il n'arrive quelque chose d'horrible.

Ella lança la conversation
"- Bravo Peter tu as à nouveau gagné mais j'aimerai savoir avec quel sort tu m'as soumis à ta volonté sans utiliser un sort impardonnable?"
-" J'ai utilisé un sort de mon invention rudement efficace, tu ne trouves pas ?" Dis t-il en ricanant.

Phyllis c'était presque le nom d'Ella dans les couloirs tellement elle était désespéré quand elle entendit des voix devant derrière une des portes.

-" Cher Ella, moi Peter à l'honneur de venger mon père que tu as tué lors de tes dix ans car tu ne contrôlais pas tes pouvoirs. Ce que tu ignores c'est qu'à cause de toi des dizaines de polisse sint encore en vie car nous devions commettre un attentat dans les rues de Londres mais tu l'as empêché et pour cela je devrai te tuer mais ce n'est pas très discret du coup à la place je te ferai oublier la mémoire."
Tout se bousculait dans la tête d'Ella, il allait supprimer ses souvenirs m'as il fallait qu'elle l'empêche de faire ça. En regardant autour d'elle, elle vit qu'il y avait une table à sa portée ainsi qu'un miroir et une chaise.
-"Et maintenant Ella tu dois tout oublier!"
-"Jamais." Murmura-t-elle
Et d'un coup de pied fit basculer la table qui lui fit un bouclier.
Peter hurla furieux et se jeta sur elle. Sa baguette lançait des sort n'importe où sans jamais la toucher.

Phyllis entendit Peter hurler, elle se jeta sur la porte et l'ouvrit en grand.
Peter equarcilla les yeux en la voyant et recula pour courir sur Phyllis en lui jetant un sort d'oublie. Phyllis le reçu de plein goût et se fit propulser hors de la salle.

-"Non!" Cria Ella
Elle venait de remarquer que le sort n'agissait plus. Elle put attraper le miroir et le cacher sous sa veste.
-" Stop! Peter tu as gagné lance moi un sort si tu veux."
Tout sourire Peter pointa sa baguette et lança le sort.
Mais Ella n'attendait que ça elle mot le miroir entre elle et le rayon qui rebondit sur la paroi et frappa Peter pour de bon.
Ella courrut rejoindre son amie qui se réveillait à peine.
-"Phyllis, on a gagné c'est fini!
Tu vas bien?"
-"Oui merci je vais bien mais au faite qui es-tu?"
Un sourire sur les lèvres, Ella repondit:
-"Je m'appelle Ella LUIS et j'ai beaucoup de chose à te raconter mais d'abord alllns voir un elfe de maison que je connais bien."

Ella, ton amie