Parc

Inscription
Connexion

Le jour d'après - Libre

En cette matinée du 2 Septembre, j'étais descendu dans l'immense parc qui se présentait au pied du château de Poudlard. Je suis seul et je cherche quelque chose pour m'occuper. Avec un parc d'une telle taille, il était impossible de rester sans activité. La forêt me faisait face mais le directeur avait dit hier soir que la forêt était interdite. Ne connaissant pas de sort, je ne peux pas me permettre d'y aller. *J'irais un autre jour* pensais-je.

En me tournant, j'aperçu l'immense lac qui disparaissait à l'horizon, dommage qu'il n'y ai pas de canne à pêche chez les sorciers, ça aurait pu être marrant. *Peut-être que les poissons magiques ont des ailes, ou des dents de dinosaure ou peut-être même qu'ils ont la taille des dinosaures ! Non ce pas possible, les dinosaures ont disparus, les sorciers les auraient pas gardés pour eux sans rien dire à ceux qui n'ont pas de pouvoirs magique* Une fois cette pensé bien ancrée dans la tête, je m'avançaiis tranquillement, les mains dans les poches, vers ce lac afin d'essayer de voir comment sont les poissons des sorciers. Sur mon chemin, je profitais d'un caillou trouvé sur le sol pour lui donner des coups et le faire avancer avec moi à  la manière d'un ballon de football.

C'est en pensant au football que la question de savoir ce qu'est le Quidditch me passa par la tête. *Apparemment, le mythe des sorcières avec leur balai est vrai. Mais le balai ne servirait pas uniquement à aller d'un endroit à  un autre, il servirai aussi à faire du sport. En gros, si je réfléchis bien, les sorciers font du sport assis. C'est comme pour le e-sport en fait, ce n'est pas vraiment du sport.*

Une fois arrivé à  destination, je m'accroupis puis me penchas au-dessus de l'eau afin d'essayer de voir au fond. Seul probème, on ne voit pas grand-chose. Je pris alors ma baguette pour remuer l'eau et essayer d'apercevoir quelque chose. C'est alors que j'entendis dans mon dos une voix qui me cria :
- Ne fais pas ça !

En voulant récupérer ma baguette, je glissait et tombait dans l'eau, heureusement, cette partie du lac n'étant pas très profonde, je fus mouillé uniquement jusqu'à  la taille. Je sortis de l'eau et posa la simple question :
- Pourquoi ? Tant que je connais pas de sort, c'est juste un bâton, non ?