Parc

Inscription
Connexion
Pas d’avatar
Sofia Davis  

Est ce que ta maison est vraiment faite pour toi ?  PV 

- Tu es une honte de notre maison.

- Tu n'es même pas faite pour cette maison.

C'était des Serpentard qui disait ça à la petite Sofia, une nouvelle verte et argent de première année qui pleurait, elle voulait faire cesser ces personnes, ces voix, ces paroles mais rien à faire. Ces parents apparaissent soudainement derrière elle, elle se retourna et dés qu'elle les vit, elle les éternit en les serrant forts mais ses parents la repoussa d'un ton sec et avec méchanceté, lui donna une gifle, des larmes se bousculaient dans ses petits yeux bleus comme des saphirs et ils lui dirent ses mots très blessants :

- Tu oses nous éternir après que tu sois placé dans cette maison ! Tu es notre plus grande honte Sofia Elena Davis !



Aujourd'hui était une journée de repos et ensoleillé, c'était un dimanche où le soleil lâchait des rayons chaleureux. Sofia se leva en sursautant et essoufflé, elle voulait oublié ce cauchemar du plus profond d'elle, elle mit une main dans son front en essayant d'oublier son mauvais rêve, ce terrible cauchemar, elle se décida d'aller réfléchir de tous ça dans le parc. Elle prit un short en jeans bleu et un haut manche courte blanc avec un ananas tropical. Elle sortit de sa salle commune, monta les escaliers et se dirigea vers le parc, et s'assit dans l'herbe verte et humide sous le soleil chaud, elle plia ses pieds, serra ses pieds contre son corps avec ses bras et posa sa tête entre ses genoux et commença à pleurer sans savoir pourquoi, elle ne savait pas pourquoi le choixpeau l'avait posé dans cette maison, c'est pas qu'elle détesté cette maison, c'est juste qu'elle ne sais pas comment elle a pu être dans cette maison sans avoir aucune des aptitudes ou qualités de cette maison. Elle sécha ses larmes avec son poignets et renifla un peu, elle regarda le lac qui était loin d'elle mais qui se voyait quand même, elle murmura dans sa barbe :

- Je sois savoir pourquoi le choixpeau m'a posé ici.
Dernière modification par Sofia Davis le 27 décembre 2017, 15 h 57, modifié 1 fois.

Est ce que ta maison est vraiment faite pour toi ?  PV 

Tic Tac Tic Tac… Ce devait faire à présent trois minutes exactement que Phœbe Swan était réveillée, mais elle n’avait toujours pas quitté son lit. Elle était en train d’écouter attentivement le bruit hypnotisant de l’aiguille des secondes de sa montre posée à côté de son lit, n’ayant pas le courage de quitter son lit. Cependant, elle finit par se résoudre à quitter son dortoir car elle souhaitait profiter de ce moment où encore peu d’élèves s’affairaient dans les couloirs du château. Le Parc était sa destination fétiche car on pouvait penser calmement dans un espace de nature. La Serpentard vêtue simplement d’une chemise noire à manches ¾ et d’un jean foncé quitta la salle commune pour grimper vers l’étage supérieur.
Une fois dans le Parc, elle décida de faire un tour autour de l’enceinte pour réfléchir un peu. La sorcière avait déjà parcouru une centaine de mètres avant de remarquer une silhouette se découper au loin. Décidément, elle devait changer de lunettes… Cette personne était forcément là avant elle, et la troisième année ne l’avait pas même remarquée. Pourtant, même de dos, l’inconnue lui semblait vaguement familière. La petite Swan se dit qu’elle pourrait approcher pour découvrir de qui il s’agissait.

Arrivée à la hauteur de la fillette, l’adolescente perçu un marmonnement presque inaudible puisqu’adressé à personne :


« Je dois savoir pourquoi le Choixpeau m'a posée ici. »

C’était sûrement une première année d’après son discours. La jeune fille était prostrée et en pleurs. Aussi une Serpentard supposait Phœbe qui croyait l’avoir déjà entraperçu à la répartition, mais elle ne lui avait jamais parlé. Elle décida de parler à sa cadette, même si elle n’y avait pas été invitée:

« Salut… ça vas ? Tu ne te sens pas bien dans notre maison ? Je peux le comprendre, on n’a pas vraiment le temps après la rentrée de s’y faire progressivement... »

Cette déclaration avait été lâché gentiment et avec bienveillance par l'aînée, dans une tentative de mettre en confiance son interlocutrice. Elle espérait que la fillette se confie pour la consoler et l’aider à mieux appréhender la maison des Serpentard. Sur ces mots, Phœbe s’était assise sur l’herbe en face de la première année.

~ Verdoppelte sich der Sterne Schein, Das All wird ewig finster sein.~
Lâchée en 2029 dans ce Monde
Jetée en 2040 entre ces Murs de Pierre
Pas d’avatar
Sofia Davis  

Est ce que ta maison est vraiment faite pour toi ?  PV 

Sofia réfléchissait à ce qu'elle pouvait faire pour qu'elle soit envoyé dans la maisons des verts et argents quand une jeune fille à l'âge de 13 ans, avait-elle constater quand Sofia l'avait vu,
venait vers elle et lui dit :


« Salut… ça vas ? Tu ne te sens pas bien dans notre maison ? Je peux le comprendre, on n’a pas vraiment le temps après la rentrée de s’y faire progressivement... »

Sofia regarda au début froidement son aînée puis avec un regard amical car elle se rendit compte qu'elle voulait juste la consoler et l'aider. Sofia détailla la jeune adolescente de la tête au pied, elle avait des cheveux longs ondulés noirs avec le bas gris -elle se demandait comment sa mère lui laissait avec ses cheveux gris au dessus, si c'était Sofia qui avait fait ça dans ses cheveux, sa mère lui aurait crier dessus en lui disant que ce n'était pas bien de se colorer les cheveux à cet âge-, des yeux gris avec des lunettes rectangulaire gris et noir, et ce qui porta l'attention de Sofia le plus c'est le petit emblème Serpent gravé sur sa robe de sorcière, sa cravate argent et verte et son collier avec le même serpent, cette fille lui était familière, peut-être l'avait elle vu dans leur salle commune des Serpentard ou bien dans les dortoirs, elle s'en souvenait absolument pas du tout où elle l'avait vu et ça m'intriguait qu'elle ne s'en souvenait de rien alors qu'elle se souvient très bien de tout avec son cerveau d'éléphant qui n'oublie rien mais aujourd'hui il lui prouvait le contraire. Sofia regarda son aînée qui venait de s'assoir, elle avait l'air calme et paisible.

- Oh je vais bien c'est juste que... Je ne sais pas comment l'expliquer... Je n'ai rien d'un Serpentard, aucune aptitudes et aucune qualité qui le défini mais j'ai pourtant été placé dans cette maison, je me suis dis que peut-être le choixpeau s'est trompé. Et il y'a ce rêve que je fais chaque nuit mais ce n'est pas très important

Est ce que ta maison est vraiment faite pour toi ?  PV 

Phœbe attendit, à l’écoute, que la fillette se décide à se confier. Ce qu’elle fit, non sans l’avoir auparavant longuement analysé de la tête aux pieds :

« Oh je vais bien c'est juste que... Je ne sais pas comment l'expliquer... Je n'ai rien d'un Serpentard, aucune aptitude et aucune qualité qui le défini mais j'ai pourtant été placé dans cette maison, je me suis dit que peut-être le Choixpeau s'est trompé. Et il y'a ce rêve que je fais chaque nuit mais ce n'est pas très important »

La confidence avait été lâchée de manière assez confuse, la première année vidait son sac en vrac, et c’était à l’adolescente d’essayer de trouver les bons mots à répondre. Se sentir comme si l’on ne méritait pas sa place dans sa maison était un chose qu’elle était à même de comprendre, car elle n’était pas sûre lors de ses premiers jours à Serpentard de ce qu’elle représentait réellement. Mais elle perçu autre chose dans la voix de sa benjamine, qui pensait ne pas avoir le bon ‘profil’, ce qui désola la Serpentard. Elle prit le parti de partager un peu de son expérience :

« Serpentard ne représente peut-être pas ce que tu te figures actuellement… Au début aussi, je pensais que mes qualités m’amèneraient ailleurs mais je suis ici et j’en suis fière à présent. De quoi crois-tu manquer pour oser songer que ne devrais pas être là ? Chez nous, tu peux devenir tout ce que tu veux : courageuse, intelligente… on ne sectarise pas. Et quel genre de rêve t’angoisse-t-il au point de te hanter chaque nuit ? Et d'ailleurs, quel es ton nom? Je suis Phœbe SWAN. »

Phœbe souhaitait aider la jeune Serpentard à se sentir mieux, et aussi à mieux se connaître car elle aurait été grandement attristée de voir des élèves malheureux dans leur maison. L'adolescente souhaitait alléger la fillette d'un poids qu'elle portait peut-être depuis la rentrée.

~ Verdoppelte sich der Sterne Schein, Das All wird ewig finster sein.~
Lâchée en 2029 dans ce Monde
Jetée en 2040 entre ces Murs de Pierre
Pas d’avatar
Sofia Davis  

Est ce que ta maison est vraiment faite pour toi ?  PV 

Sofia resta silencieuse et baissa sa tête quand elle vit dans les yeux de son aînée verte et argent de la surprise et un peu de la confusion puis un après quelles que secondes, elle vit de la compassion et de la tendresse dans ses yeux, comme si elle avait déjà vécu la même chose, comme si elle la comprenait mieux que n'importe qui. L'adolecente, qui Sofia ne connaissait pour l'instant pas son nom, prit la parole après quelles que secondes de réfléxion :

« Serpentard ne représente peut-être pas ce que tu te figures actuellement… Au début aussi, je pensais que mes qualités m’amèneraient ailleurs mais je suis ici et j’en suis fière à présent. De quoi crois-tu manquer pour oser songer que ne devrais pas être là ? Chez nous, tu peux devenir tout ce que tu veux : courageuse, intelligente… on ne sectarise pas. Et quel genre de rêve t’angoisse-t-il au point de te hanter chaque nuit ? Et d'ailleurs, quel es ton nom? Je suis Phœbe SWAN. »

Sofia regarda Phœbe, qu'elle connaissait que maintenant son prénom, avec gentillesse et tendresse, elle sentait que la verte et argent voulait juste le bonheur de la jeune fille puis elle lui envoya un sourire éblouissant, bête et simple. La jeune verte et argent baissa ses yeux vers ses mains et commença à enrouler quels que brins d'herbes autour de ses doigts puis les enleva, elle regarda Phœbe et lui dit doucement et le plus calmement possible :

«  Je m'appelle Sofia, Sofia Davis, ravie de te rencontrer. Dans mon rêve, tous les Serpentard me disaient que j'étais la honte de leur maison, que je ne méritais pas d'être dans cette maison. Puis il y a mes parents qui viennent comme par magie derrière moi et me disaient que j'étais la plus grosse honte qu'ils avaient. »

Est ce que ta maison est vraiment faite pour toi ?  PV 

À ses paroles, la plus jeune verte et argent sembla reprendre un peu de couleurs, et Phœbe était ravie de voir que ses paroles avaient bien été prises. Elle contempla la jeune fille jouer avec l’herbe sur le sol, pour s’occuper les mains, avant de déclarer :

« Je m'appelle Sofia, Sofia Davis, ravie de te rencontrer. Dans mon rêve, tous les Serpentard me disaient que j'étais la honte de leur maison, que je ne méritais pas d'être dans cette maison. Puis il y a mes parents qui viennent comme par magie derrière moi et me disaient que j'étais la plus grosse honte qu'ils avaient. »

Sofia devait se sentir vraiment mal et oppressée en ce début d’année pour penser que ses camarades la dénigreraient. Dans la réalité, ils étaient accueillants et ne se moquaient sûrement pas les nouveaux. Que sa benjamine puisse être hantée par ce genre de visions étonnait l’adolescente qui voulait l’aider à comprendre que ça ne risquait pas d’arriver, qu’elle pourrait s’ouvrir aux élèves de la maison.

« Tu sais, tu ne nous fais pas honte, en aucun cas. En disant cela, je me porte garante des Serpentard : nous ne rejetterions jamais l’une des nôtres parce qu’il n’y a pas de raisons qu’elle nous fasse honte. Que penses-tu avoir fait pour représenter quelqu’un que tes camarades ne respecteraient pas ? Tu as onze ans, et tous les grands sorciers sont passés par cet âge, personne ne peut te juger en mal légitimement. » 

Ces paroles se voulaient rassurantes, mais la troisième année souhaitait aussi découvrir des traits de caractères de Sofia, afin de lui prouver que sa place était bien là, et qu’elle n’avait pas à douter. La sorcière ajouta enfin :

« Je comprends que beaucoup, trop même d’élèves à Poudlard recherchent l’approbation de leurs parents. Cependant, tu ne devrais pas te créer des idées noires et laisser la fiction de tes rêves régir ton comportement. Si tu leur écrivais, ce pourrait t’apaiser car tu verras que tu as encore de la valeur à leurs yeux. »

Phœbe s’était montré particulièrement loquace, mais il y avait encore tellement à dire. Depuis le milieu de sa première année environ, elle s’était rendue compte de sa chance d’être à Serpentard et était devenue passionnée pour en faire la promotion. Tout ce qu’elle espérait, c’est que Sofia dialogue avec elle afin de libérer de ses angoisses et de s’épanouir.

~ Verdoppelte sich der Sterne Schein, Das All wird ewig finster sein.~
Lâchée en 2029 dans ce Monde
Jetée en 2040 entre ces Murs de Pierre
Pas d’avatar
Sofia Davis  

Est ce que ta maison est vraiment faite pour toi ?  PV 

« Tu sais, tu ne nous fais pas honte, en aucun cas. En disant cela, je me porte garante des Serpentard : nous ne rejetterions jamais l’une des nôtres parce qu’il n’y a pas de raisons qu’elle nous fasse honte. Que penses-tu avoir fait pour représenter quelqu’un que tes camarades ne respecteraient pas ? Tu as onze ans, et tous les grands sorciers sont passés par cet âge, personne ne peut te juger en mal légitimement. »

Sofia se sentait un peu stupide d'avoir cru que sa maison et sa famille auront honte d'elle juste parce qu'elle... Elle ne savait même pas pourquoi, peut-être que c'est parce qu'elle se sentait seule qu'elle faisait ces rêves. Peut-être c'est parce que son père était un rouge et or, autrement dit, un Gryffondor, qu'elle avait peur de sa réaction ou celle de sa mère quand elle leur dira qu'elle avait était répartie chez les verts et argents, c'est-à-dire, les Serpentards. En écoutant les paroles rassurantes de la jeune adolescente, Sofia se sentait gênée de ce qu'elle pensait avant la discussion avec son aînée verte et argent et commença à se gratter la nuque, signe chez elle qui montrait qu'elle était gênée, elle en a d'autres, comme par exemple, faire rentrer ses fins doigts dans les pointes de ses cheveux ou même se gratter son bras gauche, même des fois les deux bras. Mais ce n'est pas cela le sujet. À peine avait elle ouvert la bouche pour lui parler et la remercier que Phœbe reprit parole :

« Je comprends que beaucoup, trop même d’élèves à Poudlard recherchent l’approbation de leurs parents. Cependant, tu ne devrais pas te créer des idées noires et laisser la fiction de tes rêves régir ton comportement. Si tu leur écrivais, ce pourrait t’apaiser car tu verras que tu as encore de la valeur à leurs yeux. »

Sofia se grattait toujours la nuque et déplaça sa main vers son bras et commence à se le gratter. Et voilà, ses deux manies qui se succèdent. Elle regarda Phœbe et dit :

« Je suis désolée de t’avoir dérangé, Phœbe. C’est totalement idiot. Tu as raison, je n’ai que 11 ans. Pourquoi des gens m’en voudront alors quz je n’ai rien. C’est juste que j’appréhende la réaction de mes parents quand ils vont savoir ma maison. Je te remercierais jamais assez pour tout ce que tu m’as fait. Je vais faire ce que tu m’as dis et je vais écrire à mes parents pour leur écrire. J’espère qu’on se renverra bientôt.  »

La jeune fille prit Phœbe dans ses bras et serra leur étreinte. Sofia s’enlèva des bras de Phœbe et partit.

Fin du Rpg de ma part. Merci pour ces conceils et ces merveilleux mots et désolée du retard

Est ce que ta maison est vraiment faite pour toi ?  PV 

La jeune Sofia écouta attentivement le discours de Phœbe et sembla comprendre la teneur de son propos car elle réagit assez bien et répondit en fixant son aînée en des termes qui firent comprendre à la troisième année que la fillette devait être bien plus à l’aise. Elle allait même suivre ses conseils, alors que la petite Swan ne s’y attendait même pas. La Serpentard aurait déjà été ravie d’être écoutée ne serait-ce qu’à moitié mais elle devait avoir une certaine influence sur sa benjamine qui avait bu ses paroles. L’adolescente tenta de répondre humblement :

« Tu ne m’as pas vraiment dérangée, je… »

Sa réplique fut cependant coupée par un geste de Sofia qui lui coupa le souffle et la garda d’ajouter le moindre mot. En effet, celle-ci l’avait serrée dans ses bras. Or Phœbe n’était pas du tout tactile, et sa réaction à ce geste inattendu n’était pas très ouverte. Elle s’était braquée et avait figé tout son corps, n’osant faire un geste jusqu’à ce que la jeune sorcière la relâche, avant de la saluer. Toujours restée à sa place, l’adolescente resta figée encore un instant et marmonna vaguement :


« C’est ça, à bientôt… »

C’est avec un léger retard que l’étudiante verte et argent avait prononcé cela, et son interlocutrice n’était déjà plus qu’une vague forme lointaine qui entrait apparemment vers le château. Phœbe se releva lentement, frottant ses bras comme pour tenter d’oublier ce moment gênant qu’elle n’avait pu esquiver. À être trop entreprenante pour voir des jeunes élèves, ils se permettaient tout. Cependant, la petite Swan se résolut à ne pas en vouloir à Sofia, qui ignorait que le moindre contact non signalé pouvait être interprété comme une attaque par la Serpentard, pas vraiment amatrice de ce genre de manifestations.

Essayant de chasser cette réflexion de son esprit, elle marcha seule vers le fond du parc, ne comptant pas entrer immédiatement à l'intérieur de Poudlard, et ne souhaitant pas la revoir immédiatement dans la salle commune.


Fin du RPG pour moi aussi, merci Sofia

~ Verdoppelte sich der Sterne Schein, Das All wird ewig finster sein.~
Lâchée en 2029 dans ce Monde
Jetée en 2040 entre ces Murs de Pierre