Parc

Inscription
Connexion

Rencontre entre farceuses  PV Dorothy 

Elise se promenait dans le parc depuis un peu plus d'une heure, depuis que son dernier cours de la journée avait prit fin. Elle devait s'entraîner sur un sortilège pour le cours du même nom, mais après dix essais, elle avait réussi, et elle ne savait pas quoi faire: la salle commune, sans les cours, elle y était tout le temps, c'était sa deuxième maison ! La salle d'étude, jamais de la vie, c'était trop ennuyeux, et le dortoir, elle n'était pas fatiguée ! Bien sûr, elle avait fait tous ses devoirs, et venait de terminer son livre sur Merlin. Soudain, elle vit deux sorcières en train de rire, et une idée de génie -selon elle- lui traversa la tête: elle allait faire une blague ! A qui, elle ne savait pas, mais elle allait faire une blague ! Elle pourrait peut être changer de place le sucre et le poivre...non, trop classique ! Il fallait du changement...*Je sais !* pensa-t-elle. La Poufsouffle allait monter sur un arbre, et dès que quelqu'un passerait par là, elle lâcherai un crapaud sur la tête du ou de la malchanceux.se. Restait à espérer que ce ne serait pas un professeur et qu'elle trouverait facilement un crapaud -elle n'en avait pas, elle irai en chercher près du lac. Le jeune blaireau se dirigea donc vers le lac, et commença à regarder si des grenouilles ne se cachaient pas dans les roseaux. Oui, par là ! elle courut vers l'eau, mais l'animal fut plus rapide: d'un bond, il sauta dans l'eau et laissa là la petite sorcière, les mains vides. Elle tourna un peu autour du grand étang, sans trop se rapprocher de la forêt interdite, qu'elle craignait par dessus tout.
Quelques minutes plus tard, elle revenait, joyeuse, dans un lieu du parc très fréquenté, et commença l'ascension d'un arbre particulièrement feuillu, ce qui s'avéra difficile avec un livre et une baguette d'un côté, et un crapaud plutôt sportif de l'autre. Elise mit sa baguette entre ses dents, posa son livre au pied de l'arbre et recommença. Cette fois fut la bonne; et après avoir réussi à trouver une position confortable -disons plutôt qui ne vous fait pas atrocement souffrir- le jeune blaireau attendit que quelqu'un passe, ce qui, espérait-elle, ne tarderait pas.

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*

Rencontre entre farceuses  PV Dorothy 

La première année qui venait tout juste de recevoir la correction de son devoir en histoire de la magie, traînait des pieds, légèrement déçue. Elle avait obtenu un E, ce qui selon elle n'était pas suffisant. Bien sûr, elle savait que malgré tout, c'était une bonne note, mais elle était bien trop perfectionniste pour se contenter de ça.
Ne sachant pas où aller, elle déambulait dans le château, avec un livre qu'elle avait emprunté le matin même à la bibliothèque dans le but de s'abreuver de culture tant qu'elle le pouvait. Derrière son allure de première de la classe, Dorothy était une petite fille douce, qui espérait terriblement se faire des amis au sein de sa nouvelle école. C'est d'ailleurs en pensant à cette idée qu'elle entreprit de se rendre au parc, pour lire un peu. Là-bas, il y aurait peut-être du monde, et elle pourrait enfin discuter avec autre chose que le Moine Gras.
Toujours un peu tête en l'air, la petite brune s'aventura dans le parc d'un air enjoué, sautillant pour éviter les racines de ces grands arbres et manquant plusieurs fois de tomber. En passant sous l'un de ces dits arbres, elle trébucha contre un cailloux, et en laissa échapper son livre qui tomba à terre.

*Quelle idiote !*
se dit-elle. Puis elle se baissa d'un air grognon, ramassa son livre et le secoua maladroitement pour faire tomber la terre qui s'était étendue sur la couverture sans s'occuper du grand arbre sous lequel elle était.

Rencontre entre farceuses  PV Dorothy 

Elise commençait à somnoler quand elle entendit du bruit. Elle sursauta et baissa la tête: une nouvelle Poufsouffle, croyait-elle, était en train de se baisser pour ramasser son livre. Une fois la chose faite, elle partirait...L'occasion était rêvée pour Elise, elle pouvait très bien lâcher son crapaud! Il commençait d'ailleurs à la gêner, et un crampe s'installait dans sa main...Mais elle hésitait: cette petite fille était mignonne avec son air de première de classe, ses cheveux bruns...et puis elle était à Poufsouffle, et pour la rentrée, ce n'était pas un cadeau que de recevoir un crapaud sur la tête ! Mais le côté blagueur du blaireau refit surface et celle-ci se redressa, tandit les mains...et lâcha l'ignoble animal, qui atterrit juste sur la tête de la pauvre nouvelle ! Le jeune blaireau retint son souffle, guetta la réaction de la petite brune...
Parfois, Elise pensait qu'elle aurait put aller à Serpentard: elle aimait beaucoup faire des blagues, et surtout elle en avait toujours des plus cruelles -un grand mot- les unes que les autres. Mais quand même, on riait ! Il ne fallait pas se faire prendre, mais maintenant qu'elle avait de l'expérience, Elise ne se faisait plus prendre ! Mais là, elle était partagée entre deux émotions : d'une part, le hâte de voir la réaction de sa camarade et d'en rire, et de l'autre, la pitié pour cette pauvre compatriote -si l'on peut dire comme ça, car elles étaient toutes le deux à Poufsouffle.


Reducio
Désolée pour ce post un peu court :sweatingbullets:

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*