Parc

Inscription
Connexion

Les plantes et la boue ? Ça me connaît, oui !  PV 

Début septembre 2042, samedi après-midi


Même si tout le monde était comme ensorcelé par les fleurs roses du grand arbre du parc, Ritcha n'était pas venue ici pour ça ! Avec son sac plein de livres, de parchemins, d'encriers et de plumes et ses cheveux emmêlés, la petite fille semblait totalement débordée. On aurait dit qu'elle avait passé ces derniers jours à bosser comme une acharnée sur un vaste sujet. Et pourtant...

Elle n'était là que pour étudier son environnement. Dans son ancien terrain de jeu en plein air, elle avait crée aléatoirement, à l'aide de trucs en tout genre, des potions magiques moldues inefficaces  qu'elle avait toujours essayé de faire boire à sa petite sœur sans succès. Maintenant, c'était différent !! Elle avait des recettes, elle pourrait mettre en bouteille ou en pot des textures qui produiraient incontestablement des effets !! Bon, elle avait eu son premier cours de botanique seulement la veille mais... Ce dernier l'avait totalement excitée ! Elle était persuadée qu'elle allait pouvoir changer les a priori de sa sœur dès aujourd'hui, et surtout, oublier ses échecs passés ! Elle allait même faire avancer le monde magique !!

Parfaitement équipée, elle avait enfilé ses gants de botanique et ses bottes en caoutchouc trop grandes pour elle. Appartenant jadis à sa grande sœur qui, contrairement à Ritcha, avait connu un développement physique rapide, elles l'obligeaient à faire des grands pas en levant bien haut les genoux pour ne pas qu'elles s'échappent de ses pieds. Il n'empêchait qu'elle avait bien fait : il avait plu la nuit et le sol était étonnamment boueux. Ce qu'elle adorait.

Elle était de ceux qui pouvaient s'étaler dans la boue par pur plaisir et sauter dans les flaques d'eau marron juste pour que le « splash » provoqué résonne délicieusement dans leurs oreilles. Marchant rapidement et avec énergie, elle voulait trouver un endroit où les vers de terre, escargots et plantes bizarres puissent évoluer tous ensemble, afin de ne pas avoir à chercher partout ses futurs ingrédients Et elle ne fut pas déçue. Elle repéra rapidement un endroit où les insectes s'étaient rassemblés autour d'un plant et chercha l'apparence de ce dernier dans un bouquin à la couverture verte qu'elle avait emprunté à la bibliothèque.

Il ne lui fallut pas très longtemps pour essayer de retirer à la main la tige verte parsemée de feuilles, persuadée qu'elle était nécessaire pour la préparation d'une potion anti-rides. Alors qu'elle tirait de toutes ses forces, la plante céda soudainement, faisant tomber en arrière et sur les fesses la petite fille.  Fière, elle regarda plus en détail son trésor en souriant. Ce qu'elle ne savait pas, c'était que derrière elle, une de ses camarades s'était pris de la terre. Projetée lors l'arrachée, celle-ci avait gardé emprisonnés quelques vers de terre en son sein. Espérons que la nouvelle venue aime aussi patauger gaiement dans la boue...

Les plantes et la boue ? Ça me connaît, oui !  PV 

Désolée pour le retard... J'ai été surchargée de travail IRL...

Lucy avait un devoir à effectuer de toute urgence. Elle ne s'y était pas mise assez tôt et elle devait le rendre lundi. Or, c'était déjà samedi. Aussi, la jeune fille décida-t-elle de ne pas faire d'escale au parc, comme elle l'avait prévu, mais juste d'y passer pour admirer les fleurs de l'arbre, d'un rose si éclatant qu'on aurait dit qu'elles n'étaient pas naturelles. Lucy le soupçonnait, d'ailleurs, elle qui avait onze années vécu dans le monde moldu, entourée de produits chimiques.

Lucy aimait le parc, mais elle n'aimait pas s'y installer trop longtemps, d'ailleurs, elle se laverait les mains en rentrant : les microbes pullulaient ici, et elle n'avait aucune envie d'attraper le tétanos, car bien qu'elle fût vaccinée, elle n'avait pas confiance en ces vaccins et était sûre qu'elle pouvait attraper toutes les maladies contre lesquelles elle était vaccinée.
En passant dans le parc, elle aperçut une fille de son âge, aux cheveux en bataille, qui semblait joyeuse. Lucy sourit, jusqu'à ce qu'elle vit que la jeune fille vêtue des couleurs de Gryffondor était équipée de bottes en caoutchouc et de gants de botanique et qu'elle s'apprêtait à rentrer dans la boue.

La Poufsouffle frissonna de dégoût et de peur en songeant aux microbes que contenaient toute cette terre.
Elle pressa le pas : elle pressentait que cela allait mal se terminer. Malheureusement, elle n'alla pas assez vite : la Gryffonne plongea dans la boue en essayant d'arracher une plante et Lucy reçut de la boue sur sa robe... et pire : sur ses mains ! En essayant de se débarrasser temporairement de la terre, elle se rendit compte que des vers de terre avaient été projetés avec la terre.
Des vers de terre !
La terre donnait le tétanos... Elle allait le contracter !
Lucy s'approcha et lui dit :

"Mais... Sors de là... Tu vas attraper le tétanos..."

Mais la brunette en face d'elle souriait en pataugeant dans la boue. Lucy se rendit soudainement compte qu'elle l'avait fait exprès. Elle s'approcha un peu de la Gryffonne et s'emporta :

"Tu... Tu veux ma mort ?"

Et en s'emportant, elle avait perdu l'équilibre, et elle se sentit tomber, sans réaliser qu'elle allait vers la boue.

La vie, c'est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre.
Albert Einstein