Parc

Inscription
Connexion
  Retour

Nouvel An Chinois : la fête dans le parc

L'occasion était assez spéciale et tu n'avais pas l'habitude d'être bercée par les traditions étrangères. Pourtant, lorsque tu avais parlé à ta mère de cette fameuse fête pour le nouvel an chinois, elle avait fait un gros effort, car le matin même, un paquet arriva à la table des jaune et noir à ton intention.
Ce dernier contenait une jolie robe de style asiatique en soie noie très sobre, ainsi qu'une cape assortie. C'était plutôt original, mais tu avais un peu honte de devoir t'habiller ainsi.

Pourtant, le soir même, c'est dans cette tenue que tu rejoignis Franz dans la salle commune. Vous aviez convenu tous les deux d'aller à cette fête ensemble, et pourquoi pas, d'y rejoindre vos autres camarades de maison.

Les retrouvailles avec Franz ne furent d'ailleurs pas très longues, car il ne tarda pas à t'entraîner, après une course effrénée, ce qui eut pour effet, de laisser s'échapper quelques mèches de cheveux de ta coiffure soignée.

Enfin, lorsque vous furent arrivé à destination, tu pris quelques secondes pour reprendre ta respiration. La main posée sur le cœur, tu respirais fortement tout en observant Franz qui te fit une petite remarque rigolote sur la façon dont-il avait essayé de te semer :

"On n'était pas obligé de courir aussi vite quand même !" Déclaras-tu entre deux respirations avant de te pencher arrière pour t'étirer.

Puis, ton regard alla sur le spectacle devant vous, avant que les paroles du jeune homme ne t'atteignent et ne te fassent monter le rouge aux joues :

"Oh … Euh … Merci !"

Tu ne pouvais pas vraiment dire la même chose de lui. Le parc était couvert de neige et il faisait plutôt froid et … Frans était en short :

"Toi c'est … Atypique, je dirais ! Tu n'as pas peur d'avoir froid ?"

Bon, finalement, vous avanciez à travers le spectacle qui se dressait un peu partout et ton esprit ne tarda pas à être accaparé par les jeux de couleurs et de lumières, mais aussi et surtout, par les bonnes odeurs qui s'échappaient d'un peu partout.

Finalement, alors que tu cherchais le reste de tes camarades de maison, Franz s'adressa à toi d'une voix légèrement pensive déclarant qu'il aurait bien aimé voir un boutefeu.

"Tu veux dire un dragon ? Les élèves de l'école asiatique sont venus à dos de dragons. Peut-être qu'on pourra aller les voir non ? Je crois qu'ils les ont un peu isolés du reste de l'école, mais si on est discret, on devrait pouvoir a…"

Tu te coupas dans ton élan en apercevant deux de tes camarades de classe. Ce qui te poussa à lever la main vers le ciel et à l'agiter dans leur direction :

"Jaime ! Eden !! On est là !"

Elina était aussi présente, mais elle était un peu en retrait. Beaucoup plus âgées que vous, elle n'aurait peut-être pas envie de se mêler à votre petit groupe. Malgré tout, tu lui adressas un petit sourire de circonstance. Tu aurais bien aimé qu'elle s'approche, car tu voulais lui demander quelques trucs à propos du prochain match de quidditch. Mais ce n'était peut-être pas le moment idéal et puis :

"J'ai trop faim !!!"

Toutes les montagnes peuvent un jour s'effondrer et jamais ne se relever...
2eme Année RP - 4ème Année Devoirs

Nouvel An Chinois : la fête dans le parc

Lucy avait répondu à l'invitation d'Eden à l'accompagner au nouvel an chinois. Elle s'était forcée à y aller, détestant les endroits où il y avait trop de monde et le bruit, et elle le regrettait amèrement. Mais maintenant qu'elle était là, elle n'allait pas s'enfuir.
Elle avança dans la foule, cherchant Eden dans cette pagaille, se cognant à différentes personnes qu'elle connaissait ou non, s'excusant avec honte.

"Aie !" s'écria-t-elle quand quelqu'un tira ses cheveux.

Lucy se promit de se couper les cheveux, un jour... En attendant, elle cherchait encore et toujours Eden, et son ventre gargouillait.
Elle alla donc vers un stand, en quête de nourriture qu'elle pourrait manger. Le problème était qu'il n'y avait rien sans viande ou poisson, et que Lucy n'en mangeait pas. Elle demanda à l'homme qui le tenait :

"Euh, excusez-moi, vous n'auriez pas quelque chose de végétarien ?"

Il lui indiqua les beignets de crevettes.

"Euh... Non, sans viande ET sans poisson..."

Que c'était compliqué, d'avoir un régime alimentaire particulier ! Finalement, la jeune fille opta pour des légumes et du riz cantonnais dont elle enlèverait la viande. Elle s'installa quelque part, et sursauta quand elle entendit une voix énervée s'écrier :

« Quoiqu'il arrive je vous mangerais !!! »

La rouquine se retourna et se rendit compte que c'était celle qu'elle cherchait depuis le début : Eden !

"Coucou, Eden." murmura-t-elle. "Tu... Tu veux ma viande ? J'en mange pas..."

Attendant la réponse de la rouquine en face, Lucy replongea la tête dans son assiette pour dévorer ses légumes. Elle entendit soudainement une voix familière - celle de Cassandre - crier :

"Jaime ! Eden !! On est là !"

Elle se tourna vers Eden et l'interrogea :

"Tu... Veux... Aller les rejoindre ?"

Ce putain de monde on va le troquer trouver ce qui nous planque
Ce qu'ils ont pas fait on va le faire, quitte à inventer ce qui nous manque
GIFeuse w/ C.M.²

Nouvel An Chinois : la fête dans le parc

Elina allait de stand en stand, admirant de temps en temps le dragon multicolore qui continuait à ondoyer. Des odeurs délicieuses venaient chatouiller ses narines sans qu'elle parviennent à les identifier. A l'un des stands, elle avait obtenu une assiette dans laquelle s'empilaient ce que le responsable du stand avait appelé des « dim sum ». Elle avait croqué dans l'une de ces bouchées qu'elle avait trouvé délicieuse avant de reprendre ses pérégrination entre les stands. Elle fini par apercevoir un groupe d'élèves de sa maison. Ils étaient tous plus jeunes qu'elle, mais elle les avait assez souvent vu en salle commune pour les reconnaître. Certains d'entre eux semblaient avoir fait un effort particulier dans leur tenue. Elle reconnu Cassandre, Jaime et encore deux ou trois autres de ses camarades de maison. La Poufsouffle approcha du petit groupe en tenant toujours son assiette encore bien remplie. Ou bien elle avait eu l'air vraiment affamée, ou bien le responsable du stand y avait vu une opportunité pour l'aider à distribuer ses spécialités. Consciente qu'elle avait peu de chance de venir à bout du contenu de l'assiette seule, elle en proposa au jeunes Poufsouffles.

« Salut, vous en voulez ? On m'en a donné plein au stand. »

Elle ne savait pas si elle resterait très longtemps avec le petit groupe. Elle ne les connaissait pas vraiment et la différence d'âge était bien perceptible. Cependant, elle était au moins certaine qu'eux, ils ne refuseraient pas de l'aider à venir à bout de cette assiette bien garnie.

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Septième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

Nouvel An Chinois : la fête dans le parc

S’agaçant toujours autant sur les mets asiatiques, Eden venait -enfin- de réussir à attraper un nem qu’on lui avait servit dans une assiette qu’elle tenait dans son autre main. 
Toutefois, à peine elle eut le temps de rapprocher cette gourmandise de ses lèvres, qu’un murmure la fit sursauter. C’est ainsi, qu’elle relâcha sa prise une nouvelle fois. Elle laissa paraître une moue de dépit.

"Coucou, Eden." Murmure une jeune rouquine, comme elle. "Tu... Tu veux ma viande ? J'en mange pas..." ajoute-t-elle.

Eden n’avait pas fait attention à sa présence, jusqu’à maintenant. Étonnée, elle de savoir qu’elle soit venue, elle n’a pu s’empêcher de rester bouche bée.

« je .. merci … tu.. tu … » Et comme à son habitude, des petits mots sortaient, sans représenter de réelles phrases.

La fillette ne s’y attendait pas du tout. Elle avait fait l’effort de venir pour elle ? Ou par obligation ?
Peu importe, Lucy a répondu à son invitation, ce qui la fit sourire de plus en plus. Bien que son ventre continuait à gargouiller, à retentir après chaque tentative de prise et de relâche d’aliments.

« Lu .. Lu... Lucy ! Tu .. tu .. tu .. tu .. es venue ! »

Tout en lui parlant, elle la regardait presque sous tout ses angles. Rousse comme elle, sa chevelure était chatoyante, même dans ce paysage.

Néanmoins, avant d’accepter sa requête, elle murmura à celui qui tenait le stand juste devant elles.

« Pouvez-vous me donner une fourchette si possible.. Vous voyez bien, que je fais assez peine avec mes deux pauvres baguettes. »

Toute rouge, et gênait de sa maladresse. Celui-ci lui reprit les baguettes, et lui donna une fourchette, ainsi elle pourra enfin picorer tout ce qui lui semblait bon. C’est ce qu’elle fit, en tendant sa fourchette en direction de l’assiette de Lucy.

« Pourquoi pas ! Si je peux te dépanner. Ah je peux te donner mes légumes frits, comme ça y a un échange équitable. Je vois que la viande et le poisson ce n’est pas le parfait amour .. »

Tant qu’on pouvait lui proposer à manger, Eden ne pouvait s’y refuser. Bien qu’elle fît une mine peinée, en voyant que Lucy n’avait pas la même alimentation. Elle se demandait si c’était lié à sa santé ou une tradition. Dans ses pensées, son nom retentit à cet instant.
Elle tourna la tête, elle aussi, et vit que Cassandre lui faisait signe. La fillette ne s’attendait pas à être reconnue, et surtout vue.
Lorsque Lucy lui demanda si elle souhaitait rejoindre Cassandre, Eden n’a pu s’empêcher de faire une petite moue attristée. Car elle ne souhaitait pas la laisser en plan.

« Oui … mais…tu viens avec moi ! Comme ça, j’informes Cassandre, que je veux créer un Club pour ROUSSE !» S’exprimait-elle, fière de dire ce qui lui passait par-dessus la tête. Tout simplement, parce qu’elle souhaitait, aussi, être avec Lucy, qui avait, elle aussi fait l’effort de venir.

Alors ni une, ni deux, elle n’attendit pas sa réponse, et bras dessus, bras dessous, elle l’accompagna en direction de Cassandre. Elle avait même reconnu Franz, dans son beau costume.

« Tu vas faire la connaissance de Franz, un étrange personnage. Mais il est très drôle. Du moins, c’est l’impression qu’il m’a faite. Enfin sauf si, tu le connais déjà??  »

Riait Eden,tant elle était fière de son initiative.

... //... Si vous ne croyez pas en la magie. Vous ne la trouverez jamais. ...//...
~Le but de la magie, c'est d'amener le doute au réel ~
"La magie de l'amitié se complète grâce à la joie, la maladresse et la gourmandise !"

Nouvel An Chinois : la fête dans le parc

Herminie avait bien du mal à naviguer parmi les fêtards... Les gens ne semblaient pas remarquer une fillette qui leur arrivait à la poitrine. Elle soupira, en attendant qu'un groupe d'élève veuillent bien la libérer de leur cercle d'amis. Portant les mains à ses cheveux pour retenir en place les jolies baguettes rouges qu'elle avait piqué dans un chignon, elle vit une ouverture sous un coude et s'enfuit. 
Il lui restait à trouver le buffet. A l'odeur peut-être ? Elle avait certainement plus de chance, se découragea-t-elle...

"...éer un Cl... pou... ROUSSE !" entendit-elle. Bon. Ça, c'était cette fille de sa maison aux cheveux roux avec qui elle avait participé à l'animation de la salle commune. *Elle pourra voir assez loin, elle !* Se dit Herminie.

Mais pas de chance, elle s'éloignait déjà dans la foule au bras d'une fille tout aussi rousse. Par contre, elles quittaient le buffet !
Herminie put alors s'approcher, obtenir des baguettes et s'occuper de son pauvre estomac. Pas le temps de tergiverser sur l'emploi des-dites baguettes : ni une ni deux, elle plante tour à tour à la vitesse d'un très petit ninja, chacun des morceaux de bois pour finir par se confectionner deux belles brochettes de nourriture. Satisfaite -elle avait un petit estomac également, à se plus grande tristesse- elle s'éloignât pour aller voir les animations, grignotant ses brochettes improvisées.

Nouvel An Chinois : la fête dans le parc

- UN-BUF-FET
Abby reconnut tout de suite cette voix. Elle se retourna donc lorsqu'elle l'entendit... pour être immédiatement bousculée par le propriétaire de ladite voix.
- Olah pardon tout plein j'ai pas fait expr... Hey ! Salut Abby ! la salua ce dernier.
- Tiens, salut Elijah ! répondit Abby.
Puis il se tourna vers le Poufsouffle qui se tenait toujours à côté de la fillette, se présenta et ajouta :
- C'est génial hein ? Vous croyez qu'on aura une chance de croiser les élèves de Zhuangyán ?
- Oui, c'est vraiment superbe ! J'espère bien qu'on pourra rencontrer les élèves chinois, enfin sauf celle qui a l'air de prendre Poudlard de haut, je ne la trouve pas du tout sympathique !

Abby piocha un nem aux crevettes dans le buffet, renonçant pour une fois à se rabattre sur ses Couinesouris ou ses Patacitrouilles. Elle fut agréablement surprise par le goût du mets qu'elle venait d'avaler. Il faut dire qu'elle n'avait jamais eu l'occasion de manger de la nourriture chinoise avant, ni aucune nourriture étrangère en fait. Ses parents n'étaient pas spécialement ouverts sur les autres cultures et ne s'étaient jamais lassés du traditionnel jambon d'York cuisiné par la grand-mère d'Abby le dimanche.

- Vous avez goûté la nourriture chinoise ? interrogea-t-elle. Franchement, c'est pas si mal, c'est même plutôt bon. Au fait, vous êtes là depuis longtemps ? Parce que le dragon réalisé par les élèves est passé et il était vraiment réussi ! Tu avais fait un morceau, Elijah ?
Soudain, une première année arriva en courant et en riant et s'exclama :
- Eliiiiiiiii !!!!! On t’a enfin trouvé !!!
*Bon, je vais peut-être les laisser, inutile de m'imposer.* pensa Abby.

Dumb et Dumber, les aventuriers de la boîte à flemme perdue

Nouvel An Chinois : la fête dans le parc

" Oui, c'est vraiment superbe ! J'espère bien qu'on pourra rencontrer les élèves chinois, enfin sauf celle qui a l'air de prendre Poudlard de haut, je ne la trouve pas du tout sympathique ! "

Elijah relâcha la main du Poufsouffle et sourit à Abby. La dite sorcière l'avait intrigué, lui aussi.

"Mei... c'est bien ça ? "

Il plongea la main dans la poche de sa cape et en sorti une pièce. Un sourire à peine perceptible plus tard, il la fit rouler entre ses doigts. Depuis leur rencontre avec les élèves de Zhuangyán, il ne s'était jamais séparé du cadeau que leur avait fait la jeune chinoise en question. C'était devenu son grigri, son précieux, son rapeltout à lui. Le portoloin qui le ramenait au bon souvenir de leur première rencontre avec la confédération asiatique... et à leurs dragons.

Elijah tourna un instant les yeux dans leur direction. Que n'aurait-il pas donné pour les approcher... Combien de fois avait-il faillit manquer un cours, tout absorbé dans la contemplation de ces merveilleuses - meeerveilleuses - créatures. Il ne manquait pas une occasion de coller son nez à une vitre pour tenter de les apercevoir entre deux classes, et s'attardait souvent aussi près d'eux que son courage lui permettait, lorsqu'ils avaient cours en extérieur.

" Vous avez goûté la nourriture chinoise ? "  Abby le ramena à la réalité. Et la réalité était que : non, il ne s'était toujours pas jeté sur la nourriture ! " Franchement, c'est pas si mal, c'est même plutôt bon. Au fait, vous êtes là depuis longtemps ? Parce que le dragon réalisé par les élèves est passé et il était vraiment réussi ! Tu avais fait un morceau, Elijah ? "

Dans un Gling sonore, il fit un bond.

" Je viens juste d'arriver ! Et, non je n'y ai pas participé. Tu sais, j'suis pas bien doué de  mes mains moi... J'aurais gêné plus qu'autre chose. " Il jeta un œil au buffet. " Par contre, s'il y a bien une chose à laquelle je compte participer, c'est à la dégustation ! Il faut ab-so-lu-ment aller goûter à tout ça ! Allons-y ! On ne va quand même pas prendre le risque de les vexer en ne respectant pas leurs coutumes ! " 

Il joint les mains et s'inclina si bas que les grelots pendus à ses manches touchèrent le sol.

" Ouvrons nos estomacs à la cuisine étrangère.... "

“ Eliiiiiiiii !!!!! On t’a enfin trouvé !!! ”

Eli se redressa d'un coup et ouvrit les bras juste à temps pour laisser s'y engouffrer Eci.

" Salut Eci ! J'suis drôlement content de te voir ! Est-ce que... OLAH ! "

Juliette venait de les rejoindre, prête à rejoindre également le sol vitesse grand V, lorsque l'enfant parvint à la retenir de justesse.

" Merci, copain de Chocodor ! Juste à temps ! "

Le gryffon éclata de rire. Il était bien heureux de les croiser là, il ignorait si elles parviendraient à le retrouver, dans cette foule. Charmeur en carton, il s'inclina devant les filles dans un tintement de grelots, et prit sa plus belle voix d'aristocrate.

" Mesdâaaames, vous êtes splendiiiides ! Eci, Juliette, je vous préseEeEente mon amie Abby, de SerdaAaigle ! Nous nous soôoômmes reêeêencontrés dans de drôoôoôles de circonstaâaânces... " Il lui donna un léger coup de coude, lui adressa un clin d’œil, et rit aux éclats. " Abby,  je te préeéeseeente mes très chères amies : Eci et Juliette, toutes deux de Gryffondôoôr elles aussiii... "

Une révérence plus tard, il reprenait son ton naturel.

" Abby me parlait du buffet ! Et si on y allait tous ensemble ? Je meurs de faim ! "

Il offrit ses bras à ces trois demoiselles.

Première année RP
" Plus on est de fourbes... "
" Griffes et crocs, Griffes et cœurs, Gryff vainqueurs ! "

Nouvel An Chinois : la fête dans le parc

Juste après qu'Eci desserra ses bras pour rompre le câlin, Juliette faillit heurter le sol, mais heureusement Eli l'a rattrapa de justesse. Tout s'est passé très vite et Eci n'avait pas bougé d'un poil ne comprenant pas trop ce qui venait de se passer. Mais elle entendit Eli rire, il était visiblement content de les voir. Eci souriait elle aussi contente de l'avoir retrouvé dans cette foule immense. Elle remarquait qu'a chaque chaque mouvement que le rouquin faisait, un tintement de grelot se faisait entendre, elle chercha ces grelots et les trouva noué autour de ses poignets.

"Ils sont trop bien tes grelots Eli ! Ca fait gling gling !!!"

Puis son ami pris un ton aristocrate et leur présenta une jeune brunette que la rouge et, or venait tout juste de remarquer qu'il lui présenta comme étant une Serdaigle nommée Abby.

"Mesdâaaames, vous êtes splendiiiides ! Eci, Juliette, je vous préseEeEente mon amie Abby, de SerdaAaigle ! Nous nous soôoômmes reêeêencontrés dans de drôoôoôles de circonstaâaânces... Abby,  je te préeéeseeente mes très chères amies : Eci et Juliette, toutes deux de Gryffondôoôr elles aussiii... "

Eci fit un grand sourire à la bleu et argent

"Enchantée Abby !"

Puis son ami, continua en leur proposant d'aller mangé quelque chose. Eci' acquiesça d'un hochement de tête, elle avait très faim, son ventre gargouiller et toutes les odeurs orientales lui mettait l'eau à la bouche. Eli présenta ses bras aux filles, mais n'ayant que deux bras et étant trois filles Eci préféra rester un peu en retrait les suivant tout simplement.

#8A0808: l'orale #FCDC5F: les pensées.
Bravo à Jo' et Juliette les meilleurs parieur ! Et surtout bravo à Eli le meilleur farceur et ébouriffeur de
cheveux! (et préfet entre autre :) )
Gryff et croc, Gryff et coeur, Gryff vainqueur !!!

Nouvel An Chinois : la fête dans le parc

"Redose était heureux de pour la première fois de sa vie. Passer le nouvel an chinois avec ses amis, Il l'avait l'habitude de le fêter seul ou parfois avec son frère et sa sœur.

 Il se balada avant de rejoindre ses amis.
*Hummm,où je pourrais trouver mes amis?*
voit un stand de nourriture chinoise
*Mes amis peuvent attendre, je les rejoindrais après avoir manger.*

Redose continuais de se balader quand il voit 3 dragon qui volait. Il semblait rester en admiration devant les dragons."C'est trop beau je me demande si c'est c'est un sort ou des animaux qui les font voler ?La seul chose que je retiens c'est que c'est magique."

Redose est facilement distrait. Les tenues que portait les gens était très belle et traditionnel, parmi les tenues, il en remarqua une  longue avec des fleurs roses magnifique dessus.

Redose voit Eci "Eciiiiiii." Lui saute dessus.remarque qu'elle est en compagnie d'Eli et de Juliette.Saute au coup d'Eli.
Remarque les grelots d'Eli ."c'est super beau et ça fait gling,gling"
pointe du doigt les dégustations ."On y va Eli,Eci ?"

...

Nouvel An Chinois : la fête dans le parc

Sorrow avait entendu parler de la petite fête dans le parc. Plus tôt dans l'après midi les rumeurs à propos de la soirée avaient piqué sa curiosité. C'est donc le ventre grondant qu'il prit le chemin du parc de Poudlard. L'air froid lui piquait les yeux et il ne regretta pas d'avoir mis sa cape d'hiver par dessus sa tenue de soirée. Lorsqu'il atteignit les premiers lampions l'air sembla soudain plus chaleureux et la rumeur de la fête commença à se faire entendre. Les premiers stands atteints Gryffs se fondit dans la foule. Les groupes d'élèves réunis en troupeaux bloqué les grands axes de circulations et Sorrow dû jouer des coudes pour atteindre le stand de nourriture. Plus grand par la taille que ses camarades de première année les concentrations de personnes ne lui faisait pas peur et il appréciait même cette sensation oppressante. Se mélanger aux gens l'emplissait de joie. 

Enfin il parvint au buffet et il se fit alors une escale pour chiper une assiette de nems. L'ambiance était incroyable les lumières rougeoyantes chauffaient les cœurs et de douces musiques asiatiques se faisaient discrètement remarquer par dessus le brouhaha. 

C'est l'esprit léger que Sorrow remarqua la "petite poufsouffle à l'écharpe". Elle était en train d'avaler une assiette entière à vitesse grand V devant un Gryffs médusé. Sa famille très traditionnelle ne lui avait pas donné beaucoup d'occasions de goûter à des mets exotiques et c'est sur un ton espiègle qu'il la hala :



"Tu me files la technique ?"

Il afficha un sourire radieux, la soirée n'aurait pu mieux débuter.  

Amicalement votre, Sorrow
Fondateur du PFO
"Se protéger du soleil, c'est protéger sa santé"
Insignifiant compétant !

Nouvel An Chinois : la fête dans le parc

Finalement, c'est un joyeux petit comité de poufsouffle qui avait fini par se rejoindre. Elina s'était joint à vous et tu considérais ton ainée avec une certaine admiration, les yeux pleins d'étoiles :

"Merci Elina !!"

Toute souriante, tu pris l'une des petites bouchées rondes à l'aide d'une pique en bois et tu la dégustas avec une certaine curiosité. C'était super bon et surtout, atypique, c'est le moins que l'on puisse dire.

"Miam ! Trop bon !"

Puis, ton regard se tourna vers Eden qui était accompagnée de Lucy et qui avait fini par s'approcher. Lucy faisait partie du club d'écriture et cela avait créer une certaine affinité entre vous, même si vous n'étiez pas particulièrement proche en dehors de cela. Tu leurs souris cependant avant de demander :

"Ça va bien ?"

Tu lanças alors un œil en direction de Franz puis, des jeunes filles avant de lever les yeux au ciel devant l'accoutrement de ton "cavalier" pour la soirée. Ouais, c'était un peu particulier, pour ne pas dire ridicule, mais bon, Franz était ainsi, il fallait l'apprécier avec ses bons et ses mauvais côtés. Pour lancer un sujet de discussion, tu montras aux filles les mets que contenaient l'assiette d'Elina :

"C'est juste trop bon ces truc ! Tu sais ce qu'il y a dedans Elina ? J'adore !"

Tu en piquas un nouveau dans l'assiette, mais… suite à cela, tu eus un mouvement un peu trop brusque et le ravioli fut projeté en l'air, parcourant ainsi une longue distance avant d'atterrir pile-poil dans la chevelure impeccable de Gryffs. Surprise, puis aussitôt terriblement gênée par ce que tu venais de faire, tu plaquas ta main devant ta bouche, incapable de bouger.

Toutes les montagnes peuvent un jour s'effondrer et jamais ne se relever...
2eme Année RP - 4ème Année Devoirs

Nouvel An Chinois : la fête dans le parc

Les dernières syllabes ne c'étaient pas estompé que Gryffs comprit ce qui aller se produire. Quelle catastrophe. La scène sembla se dérouler au ralentit. POURQUOI LUI ! Une ravioli , avec son jus bien  gras. il volait droit sur lui qui incapable de bouger attendait le moment fatidique. Son nœud papillon l'étouffa.  La ravioli tournoyait en se rapprochant inexorablement de lui. Dans son sillon les goûtes de gras  luisaient. Son visage affiché un air déconfit en attendant son triste sort ! 
Soudain , ce fut l'impact. Nul par ailleurs qui sur ses cheveux !  Gryffs ne réagissais pas. Durant quelques secondes il se contenta de remonter la trajectoire du projectile pour en dénicher la provenance. Pendant ce temps la du jus huileux lui couler du crâne collant une mèche de ses cheveux au passage sur son front. Son regard tomba enfin sur une Cassandre rougissante et Sorrow compris alors qu'il avait trouvé la responsable. Ni une ni deux il attrapa sa baguette la pointa sur une des brochettes de la fille à l'écharpe, D'un geste sec il s'écria:
 "Oppugno"

Alors un à un les éléments de la brochette glissèrent du pique et furent propulser en plein sur Cassandre ! Gryffs ne pu s'empêcher de sourire. Évidement l'accident était fâcheux mais il y avait plutôt vu une occasion de s'amuser et c'était donc à titre comique qu'il engagea ces représailles !

Amicalement votre, Sorrow
Fondateur du PFO
"Se protéger du soleil, c'est protéger sa santé"
Insignifiant compétant !

Nouvel An Chinois : la fête dans le parc

La solitaire Capucine s'avançait dans la foule. Elle se disait qu'elle devait sortir et peut être... se faire... des... "amis"... La seule idée de devoir parler à quelqu'un la répugnait et l'ennuyait déjà...
Elle entendit soudain sur sa droite des cris de joie et d'extasie. Tout le monde regardait au ciel. Elle essayat alors de se frayer un chemin dans la nuée de personne accompagné de son fidèle appareil photo.
Les gens s'exclaffaient atour d'un dragon en papier. Elle essayat de le prendre en photo mais elle n'y arrivait pas: tout le monde la bousculait. Cela l'agaça rapidement. Elle durcit ses épaules et se diriga jusqu'en dehors de la fête en bousculant quiconque la touchait.
Une fois sortie, elle se posa sur un muret en regardant les lumières de ce Nouvel An Chinois. Elle prit un grand bol d'air et leva les yeux au ciel. Elle resta comme cela, une minute au moins, à contemplet les étoiles. Elle rebaissa la tête, se leva et se rapprocha à nouveau du brouahah. Elle restait tout de même à l'extèrieur de la foule et observa: une personne ramassait la baguette d'une autre pour le lui rendre, une autre demandait à manger végétarien, tandis que certaines, pas très emballés par la fête, essayés de se réchauffer en mettant leurs mains dans leurs manchon ou en rabattant leurs capes d'hiver.
Même si Capucine ne faisait pas vraiment partie de la fête, elle se sentait bien et profitait comme elle le souhaitait. Elle regardait les gens s'agiter, rire, même crier. Toute cette ambiance avec les odeurs du buffets la réjouissait. Elle s'en approcha d'ailleurs pour prendre quelque chose à se mettre sous la dent et vit que certaine étique indiquait des plats en mandarin: cela mettait encore plus dans l'ambiance mais pas sur que tout le monde comprenne.
Elle prenait des photos de tout ce qui passait devant son objectif et toute ses couleurs la réchauffait.

Capumalou M.

Nouvel An Chinois : la fête dans le parc

    "On peut vraiment aller voir leur dragons??? Où? On y va tout de suite!", mais tendit que Franz s'emportait dans son envie d'aller observer ces créatures, Cassandre ne l'écoutait plus et faisait signe à d'autres Poufsouffle... * Tant pis, j'irai les voir tout seul un peu plus tard * pensa-t-il, puis continua sa réflexion en marmonnant à voix basse, se rappelant les différentes espèces de dragons et leurs caractéristiques .

     Lorsqu'il releva la tête (il est plus facile de se concentrer en regardant le sol, un point fixe, aucune perturbation), d'autres Poufsouffle les avaient rejoint. Il reconnut Jaime et Eden, celle-ci était accompagnée d'une autre fille à la chevelure rousse. Une autre demoiselle, un peu plus âgée, leur proposa de partager de la nourriture. Un peu encore dans ses pensées, Franz déclara maladroitement, et surtout un peu trop fort : "Bonsoir ! Je m'appelle Franz !" Un peu surpris par son propre ton absolument artificiel, il se reprit et rajouta en regardant le ciel : "C'est une belle soirée."

      Il n'osa pas baisser les yeux tout de suite, il n'avait aucune envie de devoir soutenir le regard d'un de ses camarades. Il ne les connaissait pas encore assez pour être complètement à l'aise. Alors il se prit à regarder les constellations. A cette heure-ci, dans l'hémisphère Nord, s'il retrouvait la petite et la grande Ourse, il pourrait trouver celle du Dragon, juste un peu à l'Est. Où à l'Ouest? Il se mélangeait souvent les pinceaux. Ceci étant dit, le temps de la trouver, il put repenser aux dragons, une fois son regard fixe sur celle-ci, il compta jusqu'à quinze et se permit de regarder à nouveau ses camarades, en particulier ceux qu'ils ne connaissaient pas. Il détailla rapidement les deux Poufsouffle pour essayer de ne pas oublier leur visage et leur gestuelle.

     Il entendit alors   "Oppugno" , il regarda alors vers le lanceur du sort, un jeune Poufsouffle avec un ravioli sur la tête. Franz vit alors de la nourriture voler vers Cassandre. "Immobulus !" cria-t-il en pointant sa baguette vers les mets volants, tentant de les suspendre au milieu de leur trajectoire. Il ne savait pas s'il maîtrisait ce sort et encore moins s'il le fit à temps...
 
      "Jouer avec la nourriture, non mais vraiment !" s'indigna-t-il. Il se rendit alors compte qu'il venait de s'offrir un rôle de rabat-joie, mais il s'exclama ainsi instinctivement. * Ma mère à sut parfaire mon élevage...* songea-t-il.
     
    

Se protéger du soleil, c'est protéger sa santé !

Nouvel An Chinois : la fête dans le parc

Sorrow balaya le dessus de son crâne, chassant la ravioli. Il s'épongea le front avec sa serviette. Soudain il pensa à cette pauvre fille à l'écharpe à qui il avait ôté de la bouche la brochette. Ayant peur de sa réaction il se répandit en excuses. 
" Navré ! Vraiment ! Je vais t'en rechercher une si tu veux ?" Il pointa la buffet du doigt. Le visage de celle ci était complètement figé. Son expression froide donna à Gryffs l'impression qu'il venait de commettre un crime odieux !  Ses yeux lui firent froid dans le dos et pour y échapper il fit comme si rien ne c'était passé. "Tiens et si on rejoignez les autres ?".
Il la saisie pas son bras qui tenait encore le pique de la défunte brochette, et l’entraîna vers le groupe de Cassandre. Il n'était pas sur que la stratégie marcherait et espérer qu'elle ne prenne pas mal qu'il se soit permis de la toucher sans permission. 
Il oublia rapidement ses inquiétudes. N'ayant pas suivit, il fut intrigué que ses projectiles n'aient pas atteint sa cible! Et c'est sur un ton désinvolte qu'il interpella Cassandre "Je ne te savais pas si comique !" Il aperçut alors plusieurs élèves qu'il avait déjà croisé en salle commune. Il savoura la gêne sur le visage de Cassandre. La savoir gêné l'amusait beaucoup. Sans s'en rendre compte il tenait toujours la fille à l'écharpe.

Amicalement votre, Sorrow
Fondateur du PFO
"Se protéger du soleil, c'est protéger sa santé"
Insignifiant compétant !
  Retour