Parc

Inscription
Connexion

La brume du soir. (libre)

Le parc était si beau en fin de journée, Sofya admire les grands arbres qui arborent le parc, ses yeux sont toujours attirés par cet arbre aux feuilles roses. Elle le regarde et quelques feuilles tombent sur ses mains. 

Cette journée n'a pas été très bonne pour Sofya aujourd'hui, les cours l'on épuisée, et puis son devoir de botanique l'a perturbe beaucoup, c'est pour cela qu'une petite balade dans le parc ne peut lui faire que du bien. 

Elle marche le long des arbres et sent la brume chatouiller son visage pâle par la fatigue. Elle se pause sur près du lac, elle se remémore tous les événements qui se sont produits depuis sont entrer à Poudlard : le Poudlard express avec les chariots de marchandises, la traversée en barques, et à son arrivé sa chute mémorable dans les escaliers, l'excitation avait une emprise dans tout le corps que ses jambes tremblaient et elle a loupé une marche de l'escalier de l'entrée.
 
Sofya se repasse souvent le moment où le choixpeau lui attribue la maison de Poufsouffle, au début elle se  demandait comment ça se passerait, mais aujourd'hui elle vraiment heureuse de faire partie de cette maison, elle s'y sent très bien. 

Elle se lève du banc et repars à la quête d'une nouvelle émotion. Le parc est synonyme de liberté pour Sofya, elle se retrouve avec elle même, et elle se met danser avec les arbres et le vent. Les cheveux en arrières dans le vent Sofya verse quelques larmes, des larmes de bonheur et de liberté. Elle se demande souvent si elle seule a ressentir ce sentiment de liberté lorsqu'elle arpente le parc. 

Elle prend son carnet a dessin et dessine l'horizon. Elle observe autour d'elle, elle n'était pas seule. 

"Bonsoir, comment vas tu ? Tu ne trouve pas que le parc est beau quand le soleil se couche ?" demande Sofya à la personne qui se trouve à quelques mètres.

« Le souffle des Poufsouffle jamais ne s’étouffe »

La brume du soir. (libre)

Aldrienne observait le soleil descendre sur le parc du château, agenouillée au pied d'un arbre dont les branches basses et le feuillage dense lui donnaient une sensation de protection, tapie dans leur ombre. La journée avait été difficile, elle avait essuyé un échec cuisant pendant son premier cours de Sortilèges, en ne réussissant pas à jeter le sort de Répulsion. Depuis l'arrivée de sa lettre d'admission, elle oscillait entre l’excitation et le doute. Avait-elle vraiment sa place ici ? Ce premier cours avait renforcé ses doutes ... De plus, elle n'avait pas encore réussi à se faire des amis dans sa maison, et sa famille lui manquait. Une larme roula le long de sa joue, cette rentrée était plus difficile qu'elle ne pensait. Une voix la sortit soudain de ses pensées : 

"Bonsoir, comment vas tu ? Tu ne trouve pas que le parc est beau quand le soleil se couche ?"

Une jeune fille souriante s'était approchée sans qu'elle ne s'en rende compte. Aldrienne essuya rapidement la larme sur sa joue et lui répondit avec un sourire amical :

" Bonsoir. Si, j'adore venir ici à la fin de la journée pour admirer le coucher de soleil. "

Elle hésita un instant avant d'ajouter :

" Je suis Aldrienne. "

Wild but wise

La brume du soir. (libre)

Le soleil continuer de se coucher un rouge vif éclaira le ciel,les yeux rivés vers l'horizon Sofya se sentait seule, d'autant plus que sa camarade n'avait pas du entendre sa question. C'est vrai que cette jeune fille avait l'air perdu dans ses pensée. Sofya se reconnaissait à travers cette demoiselle elle aussi était très souvent dans ses pensées, peut être parce qu'elle n'aime pas trop se confier aux autres. Elle se demandait si sa camarade aussi avait une sorte de carapace qui lui réclame des moments de solitudes. 

L'herbe du parc commençait à être humide, Sofya commençait à s'éloigner quand la jeune fille lui répond : 

" Bonsoir. Si, j'adore venir ici à la fin de la journée pour admirer le coucher de soleil. "

Sofya se rapproche de la jeune fille et ajoute : 

"Ce parc est vraiment magnifique, ce n'est pas la première fois que je me balade par ici et c'est la première que je te vois, tu es en première année toi aussi ?"

Elle range ses planches de dessin dans son sac et se demande comment s'appelle sa camarade, sans attendre la réponse de cette dernière elle ajoute : 

"Comment t'appelles tu ?" 
" Je suis Aldrienne. " énonça la jeune serpentard. 

Ravie de rencontrer de nouvelle personne, Sofya reste près de la collégienne pour faire connaissance avec elle. 

« Le souffle des Poufsouffle jamais ne s’étouffe »

La brume du soir. (libre)

La jeune fille inconnue s'était rapprochée à l'énonciation de sa réponse, n'en demandant pas plus pour enchaîner avec une autre question :

"Ce parc est vraiment magnifique, ce n'est pas la première fois que je me balade par ici et c'est la première que je te vois, tu es en première année toi aussi ?"

Aldrienne hocha timidement la tête en souriant en retour à sa camarade. Celle-ci s'assit à son tour, les bras encombrés d'une planches de dessin et de crayons. Était-ce la raison de sa présence dans le Parc à cette heure ? Voulait-elle immortaliser le coucher de soleil qu'elle semblait tant apprécier ? Aldrienne aurait été curieuse de voir les dessins de la jeune fille, mais celle-ci remit le matériel dans son sac avant qu'elle eut pu apercevoir quoique ce soit.

"Comment t'appelles tu ? Demanda cette dernière en ramenant ses jambes en tailleur"
" Je suis Aldrienne, répondit-elle simplement."

Elle s'attendait à ce que sa camarade se présente à son tour, mais face à son silence, Aldrienne lui demanda à son tour :

" Comment t'appelles tu ? "
La fillette répondit tout aussi simplement qu'elle s'appelait Sofya, et les présentations furent faites. Aldrienne hésitait à reprendre la conversation. Sofya l'avait sans aucun doute vue pleurer, et elle hésitait à aborder le sujet.

Wild but wise