Parc

Inscription
Connexion

Mais tu n'es pas là

Réservé:
Lahira Holms / Elea Braus / Peggy King


C'était une belle journée en perspective. Un grand ciel bleu, et pas un nuage à l'horizon. En plus, c'était un samedi, donc pas d'obligation de la journée. Vanellia s'était levée tôt contrairement à l'habituel. Elle était elle-même surprise de ne pas pouvoir se rendormir. Elle s'était donc levée sans faire de bruit car les filles du dortoir, elles, dormaient encore, plus ou moins silencieusement d'ailleurs. Vanellia était donc allée prendre son petit déjeuner seule, contrairement à d'habitude où il y avait toujours quelques Serpentard avec elle. Une fois son repas terminé, elle se rendit à la volière pour donner des nouvelles à son père. Elle essayait de lui écrire régulièrement depuis sa rentrée. Lui, il lui écrivait chaque semaine, il lui disait à quel point il était fier d'elle, même si elle ne suivait pas ses traces.
Vanellia détestait ces marques de tendresse mielleuses. Mais elle les tolérait car elles venaient de son père, et lui, elle l'adorait. Et il lui manquait. C'était la première fois qu'elle ne le voyait pas depuis aussi longtemps. Leurs ballades dominicales lui manquaient...

Cet état de fait lui fit un électrochoc. Ok son père n'était pas là, et on n'était que samedi, mais la ballade aurait bien lieu! Vanellia l'avait décidé. Sans attendre plus longtemps, elle s'empressa d'aller dans le parc de l'école qu'elle n'avait pas encore découvert entièrement.

Elle se dirigea vers l'est, là le parc rencontrait la forêt interdite. Rien que d'y penser, l'imagination de Vanellia était en ébulition tant elle imaginait les centaines de créatures qui y vivaient. Elle rêvait de pouvoir y faire des excurssions, mais malheureusement, c'était interdit. Elle se contenta donc de longer cette forêt qui ne cessait de la captiver. Elle se surprit en train d'essayer de voir le plus loin possible à travers la végétation, qui sait, avec un peu de chance, elle pourrait voir un centaure!
Dernière modification par Vanellia Chronos le 31 mai 2018, 9 h 33, modifié 6 fois.

Serpentard
2ème année RP

Mais tu n'es pas là

Lahira n'avait réussit à dormir. Vers trois heures du matins, elle s'était brusquement réveillée, en sueur, pourtant sans raison apparente. Et depuis ce réveil, impossible de se rendormir.
A cinq heures du matin, elle avait tenté une excursion dans les couloirs : sans succès, malheureusement, dix minutes après être sortit de sa salle commune, Lahira avait faillit se faire prendre en flagrant délit par un "professeur nocturne".
C'est pour ça que dès que la Grande Salle fût ouverte, Lahira s'est en allée manger. Il devait avoir une quinzaine d'élèves au total debout, soit pas grand monde.
Après un déjeuner solitaire et rapide, Lahira alla se balader dans le parc pour prendre l'air. En vérité, elle espérait que la fraîcheur du matin la soulage de sa migraine qui s’intensifiait de minutes en minutes.
Soudain, Lahira aperçu une jeune fille blonde se déplacer rapidement vers l'orée de la forêt interdite. Elle portait une écharpe de Serpentard. Lahira a vite sentit des sentiments
contradictoires : elle qui aimait les grandes sensations et les prises de risques, elle était tentée de rejoindre la jeune fille, pour voir se qui en était. Mais d'un côté, elle avait un mauvais
pressentiment : depuis toute petite, Lahira avait appris à faire confiance à son instinct. Et pourtant, elle s'approcha a grand pas de la jeune fille, qui commençait à se rapprocher dees arbres, poussée par une envie plutôt inattendue de risques. La Serpentard s'était maintenant bien rapprochée de la forêt Interdite. De peur de la perdre de vue, Lahira cria :
Attends !
Dernière modification par Lahira Holms le 30 mai 2018, 17 h 50, modifié 2 fois.

"Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve." Antoine de Saint-Exupéry.
Deuxième année devoir, deuxième année RP.

Mais tu n'es pas là

S'étant levé plus tôt qu'à l'accoutumé et ayant très mal dormi, Elea était d'humeur maussade. Et le petit déjeuner n'avait pas réussi à retirer cette mauvaise humeur à la jeune sorcière qui ne jurait pourtant que par la nourriture.
Encore à moitié endormie, elle errait dans les couloirs de l'école avant de retourner à sa salle commune.
En attendant elle voulait juste profiter un peu de l'air frais de cette belle matinée ensoleillée. Elle se dirigea donc vers le parc.

Respirant un grand coup, elle songea qu'elle ferait mieux de rentrer afin de faire ses devoirs. Seul problème: elle n'en avait pas la moindre envie. Maintenant qu'elle était là, allongée dans l'herbe, Elea n'avait plus aucune intention de bouger.
Ses paupières commençaient à devenir lourdes. "Tiens on dirait que le sommeil a finalement décider de venir me voir..." pensa-t-elle. Elle ferma les yeux et sombra doucement dans le sommeil.

Elea se trouvait dans une forêt sombre. Elle regarda autour d'elle. Il y avait si peu de lumière qu'elle ne voyait rien. Effrayée, elle se mit à courir dans l'espoir de trouver une sortie. Elle commençait à paniquer. "Bon sang, mais je suis où?!" s'écria-t-elle.
À ce moment-là, elle vit une lumière et courut vers celle-ci. En s'approchant, elle s'aperçut qu'il s'agissait d'une lanterne tenue par une personne dont elle ne pouvait distinguer le visage. Quand elle remarqua que la personne commençait à s'éloigner elle cria: "Attends!"


"Attends!"
Elea se réveilla en sursaut. "Quel drôle de rêve" se dit-elle en se levant. "Au fait... qui a crié?" La jeune sorcière observa partout autour d'elle pour voir qui avait poussé ce cri.
En regardant du côté de la forêt interdite, elle vit deux jeunes filles. Sachant que c'était un lieu interdit aux élèves, elle se demanda ce qu'elles pouvaient faire là-bas et décida d'aller voir par elle même.

Se protéger du soleil, c'est protéger sa santé

Mais tu n'es pas là

Peggy se réveilla à 4 heures du matin, elle arrivait plus a dormir elle se lève et quite les dortoir des filles le plus silencieusement possible même si certaines d'entre elles couvriront ces bruits de pas. Elle alla dans la salle commune et tenta une excursion nocture qui marcha. Elle se balada dans toute les pièces du château et pour la première fois ne se sentit pas perdu se qui pour Peg est impressionant. Peggy se retrouva face à une porte, elle ne savait plus où elle menait. Elle essaya d'ouvrir la porte mais celle ci ne céda pas. Elle décida alors de jeter un sort:Allohomora! La porte s'ouvrit! Elle reconnu alors la porte des professeurs. Elle sorti et scella la porte Collaporta.
Elle se presse de retourner dans les dortoirs avant que un professeur ne l'aperçoive. Deux heures plus tard, elle se rend dans la Grande Salle là une vingtaine de personnes sont assises. Après un petit déjeuner copieux. Peg va dans sa salle commune et travaille une petite heure. Peggy voit le ciel bleu clair sans nuage. La jeune Serpentard décide d'aller se promener dans le parc. Après une balade de 15 min Peg décide de ce promener plus près de la forêt interdite. Là elle voit une jeune Serpentard et une Poufsouffle. Peggy crie: Attendez-moi je viens avec vous!! . La serpentard se retourne, voit Peggy et sourit. Peg reconnu cette serpentard c'est Vanellia Chronos avec qui elle a envie de lié une amitié.
Dernière modification par Peggy King le 30 mai 2018, 17 h 40, modifié 1 fois.

P.King
Ma marraine est Yaslyne Benett
Jamais la ruse des Serpys ne s'efface!!
Vive Les Serpentards

Mais tu n'es pas là

Vanellia sursauta. Quelqu'un avait crié. Ça venait de derrière elle. Elle avait tellement était absorbée par ses pensées, qu'elle n'avait pas vu les jeunes filles s'avancer. Elle se retourna donc pour faire face à cette fille qui lui avait demander d'attendre. Elle ne la connaissait pas encore. La fille était brune aux yeux noirs. Elle la regardait fixement. Vanellia allait aller à sa rencontre pour s'expliquer, mais elle vit une autre fille qui était allongée un peu plus loin. Celle ci se releva et sembla marcher dans leur direction. Vanellia avait l'impression de ne rien avoir fait de mal. Mais peut être qu'elle s'était approchée trop près?

Soudain, une troisième fille les rejoignit au pas de course. Vanellia fut un peu surprise. Elle reconnut sa camarade de Serpentard. Mais comment s'appelait elle déjà? Vanellia réfléchit un instant et se souvint. Ah oui Peggy! Mais elle ne lui avait encore jamais réellement parlé.

Vanellia se sentit comme prise à son insu dans une réunion interdite. Elle commença à chuchoter une fois les 3 filles arrivées à sa hauteur.

- Euh... Salut les filles!

Peggy avait dit qu'elle voulait se joindre à elles. Mais où? Vanellia se retourna instinctivement et compris leur affolement. Elle s'était approchée très près de la forèt. Trop près?

À ce moment là, elle entendit comme une branche craquer non loin des jeunes filles. Vanellia regarda brusquement ses camarades droit dans les yeux.

- Qu'est ce qu'on fait?

Vanellia avait déjà sorti sa baguette, prête à ne pas se laisser surprendre par quoi que ce soit. Son coeur s'était accéléré, emballé par l'excitation, malgré le petit doûte qu'elle avait sur l'origine du craquement. Se pouvait-il que ce ne soit que le vent?

Serpentard
2ème année RP

Mais tu n'es pas là

Lahira avait crié. La jeune fille qu'elle avait interpelé s'est retourné et à regardé autour d'elle. Lahira s'est donc rendu compte qu'une autre fille marchait en leur direction. A peine avancée, Lahira entendit une autre voix :
Attendez je viens avec vous !

Il y avait encore une autre première année qui arrivait à toute allure ! Bientôt les quatre jeune filles se retrouvèrent les unes en face des autres. Lahira remarqua que d'eux d'entre elles portait le blason de Serpentard, et l'autre, celui de Poufsouffle. La Serpentard que Lahira avait remarqué en premier avait d'étrange yeux jaunes. Gênée, celle-ci chuchota :
Euh... Salut les filles !

La bleue et bronze s'apprêtait à répondre quand une branche craqua bruyamment. La fille au yeux jaune regarda ses camarades droit dans les yeux et leur demanda :
Qu'est ce qu'on fait ?
Heu... Avant de faire quoi que se soit, j'aimerais bien savoir vos prénoms, dit Lahira en ayant l'impression de casser l'ambiance. Sinon, moi je serai bien tenté d'aller voir ce que c'était, continua-t-elle avec un grand sourire.

La Serpentard aux yeux jaunes avait sortit sa baguette, comme excitée par cette situation plutôt spéciale. Lahira fit de même, amusée et excitée par cette rencontre inattendue. Les filles qui l'entouraient avaient l'air curieuse et gentille, bien que la Poufsouffle ne semblait pas bien réveillée.
Au fait, je m'appelle Lahira, dit la Serdaigle, convaincue que sa journée allait être pour le moins intéressante.

"Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve." Antoine de Saint-Exupéry.
Deuxième année devoir, deuxième année RP.

Mais tu n'es pas là

Elea arriva à la hauteur des deux jeunes filles qu'elle reconnut comme une serdaigle et une serpentard au vu de leur blasons. Une quatrième sorcière, une serpentard également, accourut et le groupe de jeunes filles resta silencieux quelques instant avant que la blonde ne prenne la parole l'air gêné.
"Heu... Salut les filles!"
Encore à moitié endormie, Elea ne réagit pas immédiatement. Soudainement un bruit de branche se fit entendre. La jeune poufsouffle sursauta en entendant ce bruit.
"Qu'est-ce qu'on fait?" demanda la serpentard aux yeux jaunes en regardant les trois autres?
"Heu... Avant de faire quoi que ce soit, j'aimerais bien savoir vos prénoms, dit la serdaigle en souriant, Sinon, moi je serai bien tenté d'aller voir ce que c'était."
Et sur ces mots, elle sortit sa baguette ""Au fait, je m'appelle Lahira."

Elea, désormais un peu plus réveillée, fouilla dans ses poches pour retrouver sa baguette.
"Moi c'est Elea. Ravie de vous rencontrer."
Ayant enfin trouvé sa baguette, elle la sortit en ajoutant "J'aimerais bien savoir ce que c'était aussi. Si vous y allez, je vous accompagne!"
Elea regarda les autres sorcières d'un air déterminée. Elle n'avait pas l'intention de se défiler malgré sa peur de se retrouver soudainement seule dans la forêt! Et puis c'était une occasion de peut être se faire de nouvelles amies.

"Quelqu'un a faim? Parce que j'ai des chocogrenouilles si quelqu'un en veut." dit-elle, tout sourire, en sortant lesdites grenouilles de sa poche.

Se protéger du soleil, c'est protéger sa santé

Mais tu n'es pas là

Peggy s'adressa aux filles:Je peux me joindre à vous. Je m'appelle Peggy King je suis une Serpentard ravi de vous connaître. Cela vous va ci ont découvrent qui fait ces bruits mystérieux.
Peggy n'attendit pas de réponse. Ell se dirigea vers l'endroit où elle avait entendu les bruits. Elle poussa les quelques branches qui gênaient son chemin et atteint enfin l'endroit où les bruits avaient été émis. Elle tourna la tête les filles la suivait d'un pas un peu hésitant. Peg ne voulait pas tous gâchait car elle venait de ce faire des vraies amies.

Elle poussa la dernière branche! Et là!! Elle vit des traces de sabots elle pensa d'abord que c'était un centaure mais elle vit accroché à une branche sur l'arbre à côté du quel elle se trouvait, un crin argenté. Oui un crin, un crin de licorne. Elle comprit alors que c'était une licorne qui était passé. Elles entendirent de nouveux bruissements de feuilles. De peur, elles reculèrent. Et là! Une licorne apparu. Peggy s'approcha d'elle cell-ci ne broncha pas et n'eut pas peur normalement une licorne fuit dès quelle voit un être humain.

Peggy remarqua ensuite que cette licorne était blessé sur les deux postérieurs deux grosses longues plaies étaient visibles. Peg regarda ces camarades et leur dit:On va prévenir quelqu'un même si risque d'avoir une sanction???

P.King
Ma marraine est Yaslyne Benett
Jamais la ruse des Serpys ne s'efface!!
Vive Les Serpentards

Mais tu n'es pas là

Toutes les filles se présentèrent. Vanellia n'avait même pas pensé à leur demander leur nom, trop emballée par les évènements! Elle se présenta donc à son tour, ravie tout de même de rencontrer des nouvelles personnes de maisons différentes.

- Moi c'est Vanellia dit-elle en leur souriant.

Lahira semblait vouloir élucider le mystère et trouver ce qui avait fait craquer la branche. Au fond d'elle Vanellia en mourrait d'envie aussi malgré l'interdiction.

Elea sembla vouloir détendre l'atmosphère et proposa des chocogrenouille. Les yeux de Vanellia se mirent à pétiller: du chocolat! Elle en prit une, l'ouvrit et se dépêchat de la manger avant qu'elle ne s'enfuit. Elle regarda rapidement la carte qui l'accompagnait avant de la ranger: Ron Weasley. Elle l'avait déjà au moins 4 fois. Elle devra l'échanger.

- Merci! Maintenant, allons-y. Il vaut mieux qu'on reste groupées je pense.

Vanellia n'avait pas finit de parler que Peggy, l'autre Serpentard était déjà partie. Vanellia se retourna vers la forêt, surprise, voulant lui demander d'attendre, que ce n'était pas prudent. Mais Peggy était déjà bien enfoncée et la forêt l'avait engloutie. Vanellia alla donc à sa suite, les deux autres filles avec elle. À peine l'orée de la forêt passée, elle trouva que tout était soudain plus sombre, plus froid... un frisson la parcouru, ses émotions étaient mitigées. Elle était grisée par l'aventure et redoutait une sanction potentielle. Pouvait elle se faire renvoyer? Elle chassa vite cette idée de sa tête. Trop tard. Elle ne voulait pas reculer. Elle rejoint vite Peggy. Cette dernière cherchait déjà des indices. Et en trouva un. Un crin de licorne argenté. Vanellia le prit dans ses mains. Il était magnifique, elle le tendit ensuite aux filles pour qu'elles l'observent à son tour. Puis là, à la surprise général, l'animal majestueux leur apparut. La licorne ne semblait pas en forme, elle était même blessée. Un liquide argentée s'écoulait de ses plaies. Vanellia en fut horrifiée! Qui pouvait faire ça à un si bel animal?

Vanellia se mit en face de la licorne, et tenta de l'apaiser en lui parlant et en lui carressant la tête. Ça semblait fonctionner et l'animal se coucha, las.

- Peu importe la sanction. On ne peut pas la laisser comme ça! On prévient qui? Hagrid? C'est le plus près non?

Vanellia regarda ses camarades, elle n'avait aucune idée de la bonne chose à faire. Elle ne connaissait pas de sorts adaptés non plus...

- Vous connaissez un sort qui peut aider vous?

Elle essaya de regarder de tous côtés, légérement dépassée par les évènements. Elle espérait qu'un miracle allait surgir de derrière un arbre, les libérant de toute responsabilité et ainsi elles pourraient aller faire des activités plus normales... mais ça aurait été trop simple.

Serpentard
2ème année RP

Mais tu n'es pas là

Moi, c'est Elea. Ravie de vous rencontrer. dit la Poufsouffle. Elle sortit sa baguette et ajouta : J'aimerais bien savoir ce que c'était aussi. Si vous y aller, je vous accompagne !
Moi, c'est Vanellia. dit en souriant la Serpentard aux yeux jaunes.

Elea proposa des chocogrenouilles, et Vanellia en pris. Lahira, qui cette nouvelle rencontre avait creusé l’appétit, en pris un aussi.
Merci Elea ! Tout ça m'avait donné faim... remercia la Serdaigle.

La dernière fille se présenta : elle était de Serpentard et s'appelait Peggy. Tout le monde s'était présenté. Maintenant, il fallait aller découvrir ce qui était à l'origine de ce craquement...
Allons-y, maintenant. Il vaut mieux qu'on reste groupées je pense. annonça Vanellia.

Mais Peggy était déjà partie. Et en plus, elle allait vite ! Ne voulant pas la laisser seule, les trois autres premières année la suivirent rapidement. Lahira commençait  à avoir froid. Le pull qu'elle avait n'était pas très épais, et il faisait de plus en plus glacial. Plus les fillettes avançaient dans la forêt, plus il faisait sombre. Peggy traçait en silence, suivit par ses nouvelles amies. Et si elles se faisaient renvoyer ? Lahira, Vanellia, Elea et Peggy étaient bel et bien en train d'enfreindre les
règles : elles étaient entrées dans la forêt Interdite, poussées par leur curiosité.
Lahira et Elea, un peu en retard, arrivèrent dans une sorte de petite clairière. Au centre, Vanellia caressait une licorne blessée. Peggy, elle, tenait des crins de licorne dans sa main.
On va prévenir quelqu'un, même si on risque d'avoir une sanction ? demanda Peggy.
Peu importe la sanction. répondit Vanellia. On ne peux pas laisser ça comme ça ! On prévient qui ? Hagrid ? C'est le plus près, non ? Vous connaissez un sort qui peut aider, vous ?
Hum... Moi non. répondit tristement Lahira. On a pas encore étudier les licornes... Elles doivent avoir des propriétés particulières, non ?

Silence. Aucune des quatre filles ne savaient quoi faire. Lahira enchaina :
Mais je suis d'accord avec Vanellia. On doit prévenir quelqu'un ! Rejoindre la château prendrait trop de temps. Prévenir Hagrid serait une bonne idée, je crois.

Les quatre filles se levèrent d'un même mouvement et commencèrent à prendre la direction  du chemin retour.
Attendez ! s'écria Lahira. On peut pas laisser la licorne comme ça, non ? Vu qu'on est pas très loin de la lisière, deux des filles pourraient restées avec elle, pendant que les deux autres iraient chercher de l'aide, non ?

Lahira vait l'impression de s'être trop mit en avant. Mais pour elle, son résonnement valait la peine d'être écouté. Elle attendit donc, se balançant sur ses talons, la réaction de ses nouvelles amies.

"Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve." Antoine de Saint-Exupéry.
Deuxième année devoir, deuxième année RP.

Mais tu n'es pas là

"Allons-y, maintenant. Il vaut mieux qu'on reste groupées je pense" dit Vanellia avant que Peggy ne commence à partir dans la forêt sans se retourner.
"Peggy, attends un peu!" s'écria Elea avant de la suivre accompagnée des deux autres filles.
Plus elle avançait, plus Elea se demandait ce qui lui avait pris. Elle risquait gros si on apprenait qu'elle s'était aventurée dans la forêt.
La jeune fille se figea quand elle vit ce que Peggy et Vanellia avaient trouvé. Une licorne! Une vraie! Elea n'aurait jamais cru qu'elle aurait la chance d'en voir une un jour. Cependant celle-ci était blessée et les quatre jeunes filles ne savaient pas quoi faire pour la soigner.
"On va prévenir quelqu'un, même si on risque d'avoir une sanction ?" demanda Peggy en les regardant.
"Peu importe la sanction. On ne peux pas laisser ça comme ça ! On prévient qui ? Hagrid ? C'est le plus près, non ? Vous connaissez un sort qui peut aider, vous ?" dit Vanellia dans l'espoir que l'une d'entre elles sachent quoi faire.
Elea secoua négativement la tête. Elea savait strictement rien sur les licornes, elle ignorait totalement ce qu'il fallait faire dans ce genre de cas.
"Hum... Moi non. On a pas encore étudier les licornes... Elles doivent avoir des propriétés particulières, non ?, répondit Lahira avant de reprendre la parole face au silence qui s'était installé, "Mais je suis d'accord avec Vanellia. On doit prévenir quelqu'un ! Rejoindre la château prendrait trop de temps. Prévenir Hagrid serait une bonne idée, je crois."
Aussitôt dit, aussitôt fait! Les jeunes sorcières se levèrent ensemble et commencèrent à retourner sur leurs pas avant de s'arrêter suite à l'exclamation de la serdaigle.
"Attendez ! On peut pas laisser la licorne comme ça, non ? Vu qu'on est pas très loin de la lisière, deux des filles pourraient restées avec elle, pendant que les deux autres iraient chercher de l'aide, non ?"
Lahira attendit la réponse de ses nouvelles amies en se balançant sur ses talons. le silence devenait pesant. Les trois jeunes filles réfléchissait à sa proposition.

Elea hocha la tête. "C'est une bonne idée. En plus, si quelqu'un venait et essayait de s'en prendre à la licorne, nous ne serons pas trop de deux pour la défendre!" Elle regarda ses camarades avant de lancer "Je veux bien rester pour veiller sur la licorne. Qui reste avec moi?"

Se protéger du soleil, c'est protéger sa santé

Mais tu n'es pas là

Je ferme ce RP.

Hagrid

Modérateur des extérieurs de Poudlard.