Parc

Inscription
Connexion

Partie de Pêche mouvementée

20/02/2044 - 17h30

Temps pluvieux et froid - (-1°C)



Miles était un génie, un pur génie qui avait sût te délivrer du maléfice jeté par le gryffondor. Bon, cela t'avait valu une petite réprimande de la part de ton préfet. Il était vrai que chaque fois que tu assistais à l'un des matchs de quidditch de ton équipe, cela avait fini par une dispute avec un membre de la maison adverse. Tu n'étais pas vraiment du genre timide et discrète dans tes actions et certains n'appréciaient clairement pas ce comportement. Mais devais-tu pour autant changer et ne plus être toi-même ?

Tu étais donc partie la tête haute et sifflant au gré du vent après avoir envoyé à Miles que si tu ne pouvais pas être toi-même dans les gradins, alors il ne te restait qu'à rejoindre l'équipe pour être toi-même malgré tout !

Chose dit, chose à réaliser… Mais ce n'était pas si facile que cela quand on prenait en compte le fait que tu étais incapable de tenir droite sur un balai et que le vide te faisait une peur terrible. Engin de malheur que voilà !

Tu te dirigeais à présent vers le lac en pestant contre tout ce qu'il était possible de pester. Les gryffondors en prenaient clairement pour leur grade, car c'était avec l'un d'entre eux que tu avais eu des soucis la dernière fois aussi.

Tu avais besoin de te détendre et surtout, de te vider l'esprit. Tu avais encore un peu de chocolat sur le visage, mais tu n'avais même pas remarqué cela. Un coup de pied rageur envoya valser en direction du lac un caillou.
Cela attira ton attention sur une silhouette, assise au pied d'un arbre, un bâton à la main.

"Un pêcheur ?"

Qui à Poudlard pouvait pratiquer cette occupation typiquement moldu. C'était assez peu courant… Tu avais l'habitude de voir des pêcheurs en écosse. Il faut dire que les lacs foisonnaient de poissons, mais ici ?

Intriguée par la chose, tu t'approchas discrètement du garçon avant de reconnaître ses cheveux rouges. Encore un gryffondor. Qu'est-ce qu'il pouvait être envahissant cela ! Rageusement, tu continuas malgré tout à t'approcher de lui et indifférente, au fait qu'il pêchait, tu te laissas lourdement tomber juste derrière lui avant de demander d'une voix assez peu aimable :

"Vous êtes tous aussi chiant dans votre maison ? Ou c'est juste quelques énergumènes qui essaye de jouer les malins ?"

Belle entrée en matière, vous ne trouvez pas ? En tout cas, de ton côté, tu avais donné tout ce que tu pouvais. Même si le jeune homme n'était clairement pour rien dans ton altercation, tu avais besoin de passer tes nerfs et surtout, de comprendre pourquoi un tel engouement.

 @Gabryel Fleurdelys

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
3eme Année RP - 5ème Année Devoirs
Membre de la LSE

Partie de Pêche mouvementée

Une libellule rasait l’étendue d’eau en laissant dans son cillage de longues lignes scintillantes.
Le temps était très humide, il avait plu toute la matinée. Les températures écossaises en février frôlaient souvent le zéro. La nature semblait faire une pause en cette fin d’après-midi.
Le jeune Fleurdelys, emmitouflé dans son manteau à capuche rehaussé de sa large cape nouée autour du cou, rêvassait comme souvent en observant la beauté du lac. Sa canne à pêche entre les mains, offerte par son père avant son départ pour Poudlard, l’enfant n’avait pas eu envie de se mêler à la foule bruyante qui s’était rendue à l’un des rituels matchs de Quidditch.
Il ne connaissait pour ainsi dire rien à ce sport, élevé parmi les moldus malgré des parents sorciers. Si certains de ses camarades vouaient à ce hobbie une passion dévorante, Gabryel avait grandi en s’adonnant à d’autres activités comme la pêche ou l’élaboration de cabanes dans les arbres.

Pour le moment, aucun poisson n’avait daigné titiller son hameçon, malgré la grosse boule de mie accrochée au bout. En réalité, cela n’avait guère d’importance. Quand bien même il aurait remonté un frétillant saumon, le Rouge et Or l’aurait relâché. Être au calme et laisser son esprit vagabonder au gré du courant comptait bien plus que de ferrer quoi que ce soit.
Une voix ébrécha d’un seul coup ce paisible moment. Il n’assimila pas immédiatement les mots, encore plongé dans sa contemplation du paysage. Il lui fallut quelques secondes pour les remettre dans l’ordre :

- « Vous êtes tous aussi chiant dans votre maison ? Ou c'est juste quelques énergumènes qui essaye de jouer les malins ? »

Une jeune fille se tenait devant lui, la mine renfrognée. Sa joue était barbouillée de chocolat. Des longs cheveux noirs tombaient sur ses épaules. C’était une Poufsouffle, en attestait l’écusson jaune et noir sur son manteau. Il ne l’avait jamais vue, c’est certain. Poudlard comptait plusieurs centaines d’élèves, il ne pouvait pas avoir en quatre mois identifié chaque visage.
Manifestement, elle avait repéré de quelle maison il était lui-même issu, et semblait remontée contre les Gryffons.
Gabryel lui adressa un large sourire. Après tout, il lui arrivait aussi certains jours d’être de mauvais poil, cela ne signifiait pas qu’elle pouvait être antipathique.

- Gabryel : « Tu as du chocolat ssssur le visage... »

Gabryel Fleurdelys (avec deux « Y »)
2ème année RP Gryffondor
"La touille, c'est la vie »
"LA TOUILLE C'EST LA VIE !"
(Jo’ Family )

Partie de Pêche mouvementée

La réponse avait été simple, mais néanmoins efficace. Tu devins écarlate et tu te frottas vivement la joue pour effacer cette fameuse trace de chocolat. Tu frottas si fort qu'à coup sûr, même quand tu aurais perdue ta couleur de honte, tu garderais une petite marque durant quelques heures encore.

Le chocolat effacé, tu redressas timidement le regard vers le garçon. Il n'avait pas répondu à ta réplique et tu compris vite qu'il n'entrerait pas dans ton jeu. Finalement, il y en avait qui était plus intelligent que d'autre.

Tu te laissas tomber en arrière, t'allongeant dans l'herbe pour regarder le ciel gris. Tu étais toujours pleine de contrariété, mais le calme apparent du gryffondor avait au moins le don d'être apaisant.

Finalement, après deux minutes de concentration intense, tu finis par te redresser pour regarder la surface de l'eau à la recherche du bouchon de la canne à pêche du jeune homme.

Finalement, c'était peut-être mieux d'avoir une conversation sans importance, juste une conversation comme ça…

"Il y a quoi exactement comme poissons dans ce lac ? Des carpes ? Des perches peut-être ?"

Qu'elle idée quand même de venir pêcher dans le lac noir. Il n'avait pas l'air d'avoir assisté au match. Un manque d'intérêt pour le quidditch peut-être ?

"C'est une passion ? Ça te vient d’où ?"

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
3eme Année RP - 5ème Année Devoirs
Membre de la LSE

Partie de Pêche mouvementée

- Cassandre : « Il y a quoi exactement comme poissons dans ce lac ? Des carpes ? Des perches peut-être ? C'est une passion ? Ça te vient d’où ? »

Gabryel ne s’attendait pas à ce que la demoiselle s’installe à ses côtés. Non pas que cela l’ait dérangé, mais la pêche n’intéressait généralement que peu de filles.
La jeune Poufsouffle semblait s’être un peu calmée. Le lieu était apaisant, il fallait bien le reconnaître. Lorsqu’il était sous pression, le Gryffon se précipitait au bord du lac. Cette immense étendue d’eau, parfois caressée par le vent, avait le don de l’hypnotiser.

- Gabryel : « J’avoue que jjjjusqu’ici, je n’ai jamais rien pêché. Parfois même, je ne mets rien au bbbbout de ma ligne... »

Il se dit que sa camarade le prendrait pour un fou. Mais après tout, rêvasser au milieu de la nature, une canne à la main, valait autant pour se détendre que d’observer des sportifs perchés sur un balai et cherchant à se saisir d’une boule volante.

- Gabryel : « Je viens d’un village ppportuaire. Chez nous, on pêche pour vivre. Mais je t’avoue que mmmmoi, j’ai le mal de mer... »

Le garçon se mit à rire. D’un naturel joyeux, sa bonne humeur l’avait toujours sauvé de sa timidité maladive. Quelques mois auparavant, il n’aurait jamais échangé ainsi en toute simplicité avec quelqun qu’il ne connaissait pas. Mais depuis son entrée à Poudlard, il se tournait davantage vers les autres.

Gabryel observa la jeune fille du coin de l’oeil. Ses longs cheveux noirs formaient une rivière sur l’herbe verdoyante. Elle n’était pas très grande, mais cela ne semblait pas l’empêcher d’avoir beaucoup de caractère.

- Gabryel : « Moi c’est Gabryel Fleurdelys, ravi de te connaître ! »

Gabryel Fleurdelys (avec deux « Y »)
2ème année RP Gryffondor
"La touille, c'est la vie »
"LA TOUILLE C'EST LA VIE !"
(Jo’ Family )

Partie de Pêche mouvementée

Plus la discussion avançait, plus tu trouvais des similitudes entre ce jeune homme et un autre de ta maison … Un ami. Oui, Gabriel Fleudelys ressemblait étrangement à Franz. Il semblait aussi décalé que lui.

Lorsqu'il t'avoua qu'il n'avait jamais rien péché, tu lui souris, tu lui souris avant de glousser doucement lorsqu'il expliqua qu'il ne m'était pas toujours d'appâts au bout de sa ligne :

"Ceci explique cela ! Effectivement…"

Tu te demandais quand même s'il était juste idiot ou alors s'il le faisait exprès. Puis te souvenant de sa réflexion précédente une nouvelle fois, un sourire, suivit d'un petit rire s'échappa de ta gorge :

"C'est fou ce que tu me fais penser à un ami à moi !"

S'en suivit les présentations et les explications du jeune homme. Il vivait au bord de la mer où l'on péchait le poisson pour vivre, mais il avait le mal de mer … Pas pratique du tout ça ! Malgré tout, il semblait apprécier la pêche, du moment que cette dernière se passait sur la terre ferme. Tu l'écoutas ave beaucoup d'attention avant de lui parler un peu de toi à ton tour :

"J'habite en Écosse ! En Ardallie, plus précisément ! C'est pas loin de la mer, mais j'y vais rarement ! Je préfère aller dans les lacs ! J'adore me baigner dedans ! Il y en a tout plein autour de ma maison ! Et pleins de champs également ! J'adore me promener dans les champs !"

Tu avais fini par te rapprocher un peu plus de lui, observant le bouchon de sa ligne en espérant que ce dernier s'enfonce dans l'eau pour signifier une touche. Mais rien ne se produisit alors que le jeune homme semblait lui aussi, tout aussi concentré. Il te donna son nom et tu lui répondis alors à ton tour :

"Cassandre ! Désolée d'avoir été un peu agressive avec toi !"

Ton mea-culpa fait, tu reportas ton attention sur la ligne de pêche :

"Je crois que les poissons de Poudlard sont beaucoup trop malins pour se faire attraper de la sorte !"

Sans aucun doute, il n'y avait probablement aucun poisson idiot dans le lac de poudlard ! Ou alors, ils étaient dressés pour éviter les hameçons ! Tu tournas une nouvelle fois ton visage vers le garçon en lui souriant :

"Tu es d'origine moldu non ? C'est plutôt rares les sorciers pécheurs ! Je n'en ai jamais entendu parlé en tout cas !"

Tu ramenas tes genoux contre ta poitrine avant de poser ta tête sur ces derniers :

"Mon papa et ma maman adorent les moldus ! Quand nous partons en vacances, on vit un peu comme eux ! Il m'a appris à péché dans un lac en Inde pour que j'apprenne un peu ce que c'était de se débrouiller quand on n'a pas d'argent pour acheter sa nourriture ! J'ai bien aimé ! On a péché des sortes de grosses carpes qu'on appelle des Mahseer !"

Qui l'eut cru hein ?

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
3eme Année RP - 5ème Année Devoirs
Membre de la LSE

Partie de Pêche mouvementée

« Un sorcier pêcheur »...
Gabryel adora cette image qui lui rappela instantanément son père.

Angel Fleurdelys était le héros du jeune Gryffon. Il l’admirait plus que n’importe qui. Bien sûr, il travaillait beaucoup, au point que l’enfant passait parfois quelques jours sans le voir. Mais lorsqu’ils étaient tous les deux, le sorcier se consacrait pleinement à son fils. Il avait appris à Gabryel tout ce qu’il y avait à savoir sur la faune et la flore environnante. Tous les deux passaient des heures à observer les fourmis, repérant les ouvrières toujours affairées à nourrir la communauté, aux soldats qui protégeaient leur précieuse reine.
Le chant des différentes espèces d’oiseaux n’avait aucun secret pour lui, des fous de Bassan, aux lagopèdes. Un de leurs petits jeux consistait à s’allonger et les reconnaître grace à leurs piaillements.
Les tourbières constituaient un univers de découvertes inépuisable. Ils y suivaient des journées entières les traces des majestueux cerfs, ainsi que celles des dodus lièvres variables.

La pêche restait leur passion principale. Les lacs d’Écosse offraient une variété infinie de poissons, les célèbres saumons mais aussi la truite brune ou le brochet.
Et puis Fife était avant tout une ville portuaire. Angel Fleurdelys s’était porté acquéreur d’un petit bateau de 6 mètres à bord duquel il partageait avec son fils des journées en mer. Il leur arrivait de lancer leurs lignes sur l’immensité bleue et de rester ainsi sans parler. Être ensemble suffisait à leur plein bonheur.

- Gabryel : « Mon père est né ssssorcier mais ma mère moldue. Ils se ssssont rencontrés à Poudlard »

L’enfant se tint bien de s’étaler sur la noblesse de ses aïeux paternels. Il avait reçu une éducation simple, au milieu des moldus, à la différence que le château familial offrait un cadre de vie privilégié.

- Gabryel : « Tu savais que les mahseer pouvaient atteindre jjjjjusqu’à 40 kg ? A Fife, d’où je viens, papa et moi avvvons l’habitude de pêcher au bord d’un lac qui foisonne de carpes. Il y en a une que l’on a repérée depuis des mmmmois. Nous l’avons appelée Clever ! Elle nous échappe sans cesse... »

À l’évocation de ces tendres moments passés, un timide sourire glissa sur le bord des lèvres de l’Écossais...

- Gabryel : « Fife me manque... »

L’apprenti sorcier se gratta le bout du nez, tentant de masquer sa soudaine nostalgie.
Une libellule se posa sur le bout de sa canne à pêche. Le garçon resta ainsi songeur de longues secondes.

Image
Dernière modification par Gabryel Fleurdelys le 27 juillet 2019, 21 h 47, modifié 1 fois.

Gabryel Fleurdelys (avec deux « Y »)
2ème année RP Gryffondor
"La touille, c'est la vie »
"LA TOUILLE C'EST LA VIE !"
(Jo’ Family )

Partie de Pêche mouvementée

Sans vraiment t'en rendre compte, tu continuais d'observer le jeune homme sans bouger le moindre petit doigt. Ton regard croisait le sien et juste vos paroles semblaient être en mouvement. Allongé dans l'herbe depuis maintenant quelques minutes, le regard fixait sur sa personne, tu continuais à l'écouter tout en constatant intérieurement que Gabryel était sans nul doute, le frère caché de Franz Suisei. Il était difficile d'imaginer une personne lui ressemblant plus. Le vent faisait légèrement bouger des mèches de cheveux et des herbes autour de toi, mais tu ne bougeais toujours pas. Sans doute, une façon de faire encore une fois redescendre la pression qui t'avait assaillit quelques instants auparavant.

L'accent du jeune félin résonnait agréablement à tes oreilles, ce petit accent et sa démarche fuyante, de même que ses paroles qui agirent sur toi comme une preuve vivante de ta mémoire passé : Un vrai rapeltout en soit. Sans bouger d'un millimètre, tu continuais pourtant de l'observer.

Oui, le masheer était un gros poisson et tu savais qu'il pouvait peser autant de kilos, mais c'était intéressant de voir un autre en parler. Le jeune homme te parla ensuite de sa passion pour la pêche et de cette fameuse carpe que le jeune homme ne semblait visiblement pas parvenir à attraper malgré tout son courage. Intérieurement, tu grimaças à cette pensée et tu fus même pris de l'envie de rigoler, mais pourquoi faire, le mieux était encore de rester imperturbable, de ne pas réagir et de ne pas bouger. Tu ne comprenais pas vraiment que depuis le temps, il n'est tout simplement pas utilisé un sortilège pour attraper la carpe.

Un soupir transperça imperceptiblement en travers de ta bouche alors que tu savais quoi lui dire, n'y même quoi lui répondre. Désormais, tu étais complètement apaisée et détendue. Tu ne bougeais pas d'un centimètre et tu n'effectuais aucune action. Est-ce que tu t'étais endormie ? En tout cas aucune réponse à l'intention du jeune garçon ne sortit de ta bouche.

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
3eme Année RP - 5ème Année Devoirs
Membre de la LSE

Partie de Pêche mouvementée

Gabryel apprécia le silence de la fillette. Elle semblait prendre goût au calme qui les enveloppait, seul le souffle d’un vent dansait à la surface du lac en dessinant des petits cercles.
Le regard du garçon fut soudainement attiré par le bouchon de sa canne, flottant comme une feuille morte. Un léger frémissement, presque imperceptible, le fit vibrer. Ses yeux se fixèrent dessus. À nouveau, l’objet oscilla avec une douceur infinie avant de reprendre sa position initiale. Quelques secondes passèrent sans aucun mouvement. Instinctivement, l’enfant serra ses mains autour du manche.

Le bouchon s’enfonça d’un coup sec sous l’eau avant de remonter aussi rapidement. Il était maintenant certain qu’au bout du flotteur, quelque chose titillait le morceau de pain accroché à son hameçon. Le jeune Gryffon savait que toutes sortes de petits poissons pouvaient tourner autour, ou le grignoter, ce qui provoquait les soubresauts du bouchon. Il resta donc patiemment à attendre qu’un signe plus significatif ne se produise. Ce qui ne se fit pas attendre.
Après un court instant, la petite boule de plastique s’immergea de nouveau, plus profondément cette fois-ci, pour réapparaitre et replonger instantanément. Le fil au bout de la ligne vibrait par à-coups, puis le bouchon remonta en provoquant une oscillation à la surface.

Le coeur de l’Écossais commençait à battre plus rapidement. Il tira très légèrement sur sa canne, s’assurant d’une résistance. Ce fut le cas, il n’y avait plus de doute. Son apat plaisait assurément à un poisson. Il prit soudain conscience que Cassandre n’avait pas bougée.
Avait-elle vu qu’il se passait quelque chose ?

Gabryel Fleurdelys (avec deux « Y »)
2ème année RP Gryffondor
"La touille, c'est la vie »
"LA TOUILLE C'EST LA VIE !"
(Jo’ Family )

Partie de Pêche mouvementée

Le silence continuait et aucun de vous deux ne semblaient prêt à reprendre la parole. De ton côté, cela t'arrangeait bien, car ça te laissait le temps de réfléchir. Tu te faisais des idées et t'imaginait un peu qui était ce garçon avec son air bizarre et son petit côté Franz, complètement perché ?

C'était bien sympathique d'aimer le silence, mais au fonds, tu n'étais pas vraiment sûr que ça soit de cette façon que l'on arrivait à nouer des liens avec son entourage de façon efficace. Tu t'étais remis en position assise, juste au moment ou le bouchon rattaché à la canne à pêche du jeune homme avait commençait à s'enfoncer dans le sol.

Ton regard fut irrémédiablement attiré par lui et pourtant, tu continuais à garder le silence. Sans doute bien décidé à gagner cette bataille invisible qu'il y avait entre vous ? Mais bon … Ce n'était vraiment pas ce qu'il y avait de plus intéressant en soit.

Finalement, tu te muras dans une sorte de boite invisible. Rassemblant tes genoux contre ta poitrine et les maintenant avec tes bras alors que tu enfouissais le bas de ton visage dans ce confortable coussin que tu venais de te créer. Tu observais la surface de l'eau et en même temps, tu cogitais. Tu cogitais en te demandant ce que tu faisais là ? Si tous les gryffondors étaient loufoques ou si s'était juste lui ? Et pourquoi il ne tirait pas sa ligne de l'eau-là aussi ? Le poisson allait s'enfuir non ?

Il n'avait pas l'air d'être un bon pêcheur en tout cas ! Tu attendais de voir ce qui allait ressortir de l'eau. Pauvre poisson si c'était le cas par contre… Il allait fait quoi d'un poisson au fait s'il en péchait un ? Brrrr tout cela te donnait des frissons !

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
3eme Année RP - 5ème Année Devoirs
Membre de la LSE

Partie de Pêche mouvementée

La pression exercée à l’autre bout de la ligne se fit de plus en plus puissante, à tel point que le jeune Gryffon peinait à retenir sa canne.
Les avants bras pliés, il luttait pour se maintenir au debout, les talons enfoncés dans le sol.

- « Je ne sssais pas ce que c’est, Cassandre, mmmais ce poisson n’a pas envie que je le sorte de l’eau... »

Le corps de l’enfant était maintenant tendu comme un élastique. Parfois, il relâchait un peu de mou afin de détendre ses muscles endoloris, puis tirait à nouveau, amenant la canne contre son corps.
Après plusieurs minutes de combat acharné et dans un dernier effort, il réunit ce qu’il lui restait de puissance pour un ultime tour de force. Le bouchon s’éleva quelques instants dans les airs. Au bout du fil inférerieur auquel il était noué, un tas de boue et de vase compact sorti de l’eau. Le jeune sorcier ramena sur le bord de la berge son gain pendu à l’hameçon.

Le garçon s’écroula sur ses genoux, exténué. Il tentait de reprendre son souffle. Il finit par se relever pour voir de plus près le fruit de sa pêche. À première vue, rien de bien reluisant. Aucun poisson ne frétillait dans l’herbe. Son trophée ressemblait plutôt à une grosse mote de terre compacte et solide, recouverte de mousse et de branches mortes. Avec précaution, Gabryel prit la masse entre ses mains. Ce n’était pas très lourd. Il se demandait ce qui se cachait sous cet amas.

Oubliant presque la jeune fille, la fatigue laissa place à sa curiosité naturelle.

- « Je me demande ce que c’est... Ce n’est pas un ssssimple caillou en tout cas... »

Il se dirigea vers le bord du lac et entreprit de nettoyer le tout à l’eau clair. Il nettoya avec ses mains le contour pour en extraire la boue. Après un moment de frottage minutieux, une sorte de forme rectangulaire commençait à se dessiner sous ses doigts.

- « Cassandre ! On dirait une sorte de... ccccoffret... »

Gabryel Fleurdelys (avec deux « Y »)
2ème année RP Gryffondor
"La touille, c'est la vie »
"LA TOUILLE C'EST LA VIE !"
(Jo’ Family )

Partie de Pêche mouvementée

Le plongeon du bouchon sous l'eau eut au moins l'effet de faire sortir de sa léthargie le gryffondor qui s'animal immédiatement pour s'occuper de sa touche.

Sans bouger, n'y même cligner des yeux, tu continuais d'observer le petit manège qui était en train de se dérouler devant toi et au fond, tu ne pouvais t'empêcher de le trouver assez… Ennuyeux. Tu lâchas un soupir en posant ton menton dans la paume de ta main droite.

Le jeune gryffondor continuait à donner tout ce qu'il avait pour tenter de remonter ce qui avait accroché son fil et tu te rendais compte que plus le temps passait, moins tu avais de chose à faire ici.

Aussi, tu te relevas et tu t'approchas doucement du bord de l'eau pour observer un peu mieux ce qui allait en sortir. On ne pouvait nier que la curiosité était un sentiment assez naturel et tu restais curieuse de cela… Hors, la déception se peignis clairement sur ton visage lorsque tu vis un amas de boue assez informe sortir de l'eau. Tu l'observas même en prenant une mine dégoûtée alors que Gabryel, lui semblait lui prêter un intérêt tout particulier.

Faisant preuve d'un peu plus de compréhension, tu te penchas légèrement vers lui en déclarant :

"C'est un peu dégoutant ce que tu fais là …"

L'aspect de cette boule de vase gluante n'avait vraiment rien d'attractif, pourtant, après quelques minutes, Gabryel sembla trouver ce qu'il avait vraiment péché… Un coffret … Un tout petit coffret qui te fit frémir.

"Ce … C'est pas normal qu'on trouve ça dans le lac, je crois !"

Tu fis deux pas en arrière, comme si tu étais un peu effrayée par la situation. Tu t'installas même dans l'herbe, le plus loin possible du coffret tout en observant le jeune homme. En fait non … C'était impossible pour toi de rester ici. Tu te relevas en époussetant ta robe et en rougissant :

"Tu devrais porter ce coffret à une professeur ! Ça peut être dangereux vraiment …"

Et sans lui donner de plus amples informations, tu te tournas et tu pris la poudre d'escampette.

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
3eme Année RP - 5ème Année Devoirs
Membre de la LSE

Partie de Pêche mouvementée

- « Les filles sont parfois étranges », se dit Gabryel. « Et Cassandre encore plus que les autres... »

La demoiselle était arrivée remontée comme un coucou contre les Gryffondor, puis avait finit par se calmer en observant le Rouge et Or pêcher. Il s’était voulu aimable et agréable mais au fur et à mesure, la Poufsouffle avait montré une forme d’ennui et d’indifférence alors même qu’elle semblait au départ curieuse d’observer Gabryel. Et au moment même où cette pêche s’avérait passionnante, elle préféra partir comme elle était venue. Décidément, les filles étaient mystérieuses.

Peu importait finalement, l’enfant était très intrigué à la perspective de découvrir ce que contenait le petit coffret. Cette boîte en elle-même ne montrait guère un grand intérêt, cinq morceaux de bois sans sculptures ou fioritures. Assis dans l’herbe, Gabryel posa les doigts sur le petit fermoir rouillé. Il finit par ouvrir le couvercle. L’objet renfermait un tissu plié, semblant protéger autre chose. L’enfant déplia soigneusement le tout. Il resta stupéfait en découvrant une petite fiole en forme de tube en verre, fermé par un bouchon de cire, et remplit d’un liquide dont l’apprenti sorcier ne parvint pas à identifier précisément la couleur.

Après un moment de surprise, l’Écossais se posa de nombreuses questions. À qui appartenait cette fiole ? Que contenait-elle exactement ? Pourquoi avait-elle terminé au fond du Lac Noir ? À quoi pouvait bien servir cette substance ?
Il décida d’emmitoufler à nouveau le contenant dans le tissu, refermer la boîte et de ranger le tout dans sa besace. Il ramassa ensuite son matériel, et sa canne à pêche sous le bras prit la direction du Château, tandis que le ciel virait au gris.

FIN DU RP
Merci Cassandre !

Gabryel Fleurdelys (avec deux « Y »)
2ème année RP Gryffondor
"La touille, c'est la vie »
"LA TOUILLE C'EST LA VIE !"
(Jo’ Family )