Parc

Inscription
Connexion

Le Choixpeau ne se trompe pas

~ Privé avec 

@Solenn Cooper



~ 20 mars ~


Il faisait encore froid, même pour un printemps écossais, mais il en fallait plus pour empêcher Enora d'aller se promener. Armée de son manuel d'Histoire de la magie et d'un crayon, elle quitta donc la salle commune des Serdaigle pour aller marcher dans le large parc entourant l'école. 
Ayant vécu toute sa vie à la campagne, se retrouver piégée dans un château, aussi grand soit-il, déplaisait à la jeune fille. Elle avait alors pris pour habitude d'aller se perdre dans le parc dès qu'elle en avait l'occasion afin d'oublier qu'elle ne pouvait plus le faire avec sa mère. Ses longues marches lui permettaient surtout de réfléchir, d'abord à ses cours car elle souhaitait plus que tout rendre fiers ses deux parents adorés, mais aussi à elle. Il fallait dire que depuis quelques temps, la belle enfant était prise par le doute. Elle ne savait plus si elle était à sa place et ça n'avait rien à voir avec le manque d'espace puisque ce petit soucis était réglé ! 
Elle soupire longuement et se met en quête d'un petit coin de tranquillité pour ouvrir le livre qui commençait à peser sur son bras fin. Après avoir marché quelques minutes de plus, elle trouva enfin son bonheur avec un petit banc de pierre isolé par une haie taillée avec soin. Un léger sourire étira ses lèvres tandis qu'elle déposa l'objet de savoir sur l'assise avant de se poser elle-même. Enora prit un instant pour profiter du paysage qui s'offrait à elle : une vue imprenable sur le lac ! Elle nota mentalement où se trouvait cet endroit car elle voulait absolument le retrouver plus tard. 
Elle ouvrit ensuite son livre et débuta sa lecture. Perdue dans les lignes d'encre, elle ne se rendit pas tout de suite compte qu'elle n'était plus seule depuis un chapitre ou deux. Une autre élève l'avait rejointe. A son uniforme, la jeune fille en déduit qu'elle était une Serpentard. Peut-être pourrait-elle l'aider avec ce qui la tracassait plus tôt ?  Elle décida de tenter le coup en la saluant timidement :

- Bonjour, lança-t-elle, refermant son livre sur ses genoux. Je m'appelle Enora et toi ?

Elle se retint de dire plus, se demandant soudain si la jeune fille ne voulait pas être tranquille comme la plupart des élèves se promenant seuls dans le parc. 

Créativité, Curiosité, Réflexion, Patience, Tolérance, Imagination. Telles sont nos valeurs.

Le Choixpeau ne se trompe pas

Cela faisait dix jours. Dix jours où Solenn se réveillait et tournait la tête pour n'apercevoir qu'un lit vide, une table de nuit toute triste. Dix jours qu'elle s'asseyait seule à la table des Serpentard pour, quelquefois, être trouvée par sa cousine et Julie. La troisième année avait du mal à laisser cette dernière entrer dans son cercle proche. Violet, elle, elle lui ouvrait grand les bras. Elle aimait vraiment sa cousine, si douce, si gentille. Elle était heureuse de l'avoir près d'elle, même si pour l'instant, elle tentait de fuir le plus possible la présence humaine. Ou du moins, la présence des personnes ayant connu le lien qui l'attachait à Cassiopée. Solenn n'aimait pas voir les regards pleins de pitié, les lèvres s'étirer en sourires désolés. Tout cela la rendait seulement encore plus triste et lui donnait trop forte envie de pleurer.
Aujourd'hui, dimanche vingt mars, Solenn traînait des pieds dans l'herbe humide du Parc. La rousse n'avait aucune envie de travailler. De toute façon, rien n'entrait dans son pauvre cerveau. *C'est parce que je suis bête. Moche, bête et seule, dis donc Solenn tu fais fort !*
Elle aperçut un banc en pierre, où s'était installé une fille. Il suffisait de regarder quelques secondes pour s'apercevoir que cette fille était une première année. Solenn était satisfaite. Cette inconnue ne savait sûrement rien de Cassiopée. Elle les avait peut-être vu dans les Couloirs une ou deux fois, mais ce n'était pas important.
La troisième année s'approcha donc de la fille, et s'assit sans demander l'autorisation. Quelques dizaines de secondes de silence plus tard, le livre se referma, et l'autre lui posa une question. Intérieurement, Solenn ricana. Cela faisait longtemps qu'on ne lui avait pas demandé de cette façon comment elle s'appelait. Typique des premières années. Elle-même avait utilisé cette technique.

-Solenn. Bonjour.

Elle n'ajouta rien d'autre. Si l'autre voulait engager la conversation, elle n'avait qu'à le faire. Solenn n'était pas d'humeur.

Quatrième année RP (2044-2045)
Serpentard la plus parfaitement parfaite de la mort qui tue (d'après la plus belle personne au monde)
Magic in the hair

Le Choixpeau ne se trompe pas

Les yeux d'Enora se baissent sur l'herbe encore à moitié givrée du parc, perturbée par le ton de la dénommée Solenn. Depuis qu'elle a franchit le seuil de Poudlard, elle a été habituée à parler avec des premières années aussi enjoués qu'elle ou aussi timides et des élèves des années supérieures qui se font toujours souriants et serviables, elle soupçonne parce qu'ils doivent s'occuper d'eux. 
La jeune fille continue de se triturer les méninges en jouant avec la couverture décorée du livre qu'elle tient entre ses mains. Elle trouve soudainement les courbes dorées du titre absolument fascinantes et ne les quitte plus des yeux. Enora se met à penser malgré elle que son idée première était juste : si quelqu'un venait à se promener seul dans le parc, c'est qu'il voulait le rester. Et pourtant, c'est bien Solenn qui est venue s'installer sur le même banc qu'elle ! Le parc est certainement assez grand pour que la présumée Serpentard puisse trouver un autre coin de verdure à son goût. 
Une autre théorie germe alors dans le jeune esprit. Enora cherchait surement des excuses pour ne pas avoir à aborder le problème qui l'avait initialement poussée à enquérir le nom de celle qui l'avait rejointe. Tout du moins, elle voulait gagner du temps. Et ça marchait ! Elle ne pouvait résolument pas continuer à éviter ses tourments intérieurs. 
Discrètement, elle souffla, comme pour chasser l'appréhension, et se tourna à nouveau vers Solenn : 

- Tu es à Serpentard, j'imagine, dit-elle plus sur un ton interrogatif. 

Elle grimaça intérieurement pour l'affreuse banalité de sa question et l'évidence de sa réponse. 
Peut-être pourrait-elle noyer le poisson en enchaînant.

- J'ai toujours cru que ce serait ma maison.

Créativité, Curiosité, Réflexion, Patience, Tolérance, Imagination. Telles sont nos valeurs.

Le Choixpeau ne se trompe pas

Un petit silence s'installa entre les deux filles, pas vraiment gênant, plutôt rassurant pour la rousse, qui s'assit un peu mieux sur le banc de pierre. Elle commençait à se dire que la plus jeune avait juste voulu lui souhaiter le bon jour, sans essayer de commencer une conversation. Cela n'arrivait pas souvent à Poudlard malheureusement, mais peut-être la française avait trouvé la perle rare... Par-fait. Solenn n'avait réellement pas envie de parler de choses inutiles, comme de la pluie ou du beau temps. 
Mais la phrase que sortit la brune fit froncer les sourcils clairs de la troisième année. *Moui, super... et ?* Elle n'eut pas le temps de dire ce qu'elle avait en tête que la voix fluette de la première année résonnait encore une fois dans l'air frais. La voix déçue, peut-être même triste intrigua Solenn qui tourna légèrement la tête, apercevant le livre dans les mains de la dénommée Enora. 
Cette déclaration lui rappelait sa rentrée de première année. L'entrée pour la première fois dans la Grande Salle, stressée mais sûre d'aller dans la maison des gentils, les Poufsouffle. Elle ne connaissait les maisons que de la bouche de sa mère, qui lui en avait parlé quelques jours avant. Sa surprise et sa déception avaient été si grandes lorsque le stupide Choixpeau l'avait envoyé à Serpentard. Comme si cette maison lui ressemblait. Du moins ce n'était pas le cas à ce moment-là.

-Oh... Tu sais, moi je pensais aller à Poufsouffle...

Elle enchaîna avec un petit rire :

-Me voilà dans la maison opposée.

Quatrième année RP (2044-2045)
Serpentard la plus parfaitement parfaite de la mort qui tue (d'après la plus belle personne au monde)
Magic in the hair

Le Choixpeau ne se trompe pas

La réponse de Soleen se fit attendre, amplifiant encore les doutes d'Enora. Elle aurait surement du se taire et poursuivre sa lecture en silence pour ne pas importuner davantage la Serpentard car même si c'était elle qui était arrivée en second, l'aiglonne était bien celle qui avait engagé la conversation. Pourtant la concentration n'était plus là et elle savait que lire n'aurait servit à rien. 
Finalement, quelques mots franchirent les lèvres de l'autre élève et elle en soupira presque de soulagement. Jamais elle n'aurait deviné que Soleen ait un jour cru que sa maison serait Poufsouffle. Elle ne la connaissait pas bien, certes, et elle pouvait simplement être dans un mauvais jour, mais il lui semblait que tous les jaune et noir qu'elle avait croisés étaient joviaux et extravertis au possible. 
Peut-être pensait-elle seulement appartenir à cette autre maison parce que ses parents y étaient allés comme c'était le cas pour elle. Non, si la jeune fille pensait être une Serpentard, c'est qu'elle était persuadée d'en avoir le caractère. Après tout, seule la famille de son père venait intégralement de la maison de Salazar. Du côté maternelle, c'était beaucoup plus diversifié ! 
Elle sourit à la petite remarque de la Serpentard. Bien que les généralités qui se disaient sur ces deux maisons laissaient à penser qu'elles étaient diamétralement différentes, Enora avait toujours pensé qu'elles avaient assez de profondeur pour qu'on ne puisse pas parler d'opposition. 
Sa curiosité l'emporta sur ses doutes et avant qu'elle ne puisse tourner sa langue dans sa bouche, elle demanda :

- Pourquoi pensais-tu aller à Poufsouffle, si ce n'est pas trop indiscret bien sur ?

Créativité, Curiosité, Réflexion, Patience, Tolérance, Imagination. Telles sont nos valeurs.

Le Choixpeau ne se trompe pas

La question de la première année fit presque sourire Solenn. C'était si simple de répondre à cela. Solenn y pensait souvent. Pourquoi Serpentard ? Pourquoi pas Gryffondor tant qu'on y est ? Encore maintenant elle ne comprenait pas les paroles du Choixpeau. Quelle ambition ? Elle n'avait aucune ambition. Cassiopée elle, par contre, était la plus Serpentard des Serpentard. Solenn ne faisait pas honneur à cette maison. Pas du tout. Et elle s'en foutait.

-Hum... Et bien, déjà c'était la maison de ma mère. Et aussi parce que je ne me voyais pas ambitieuse, ni rusée. Donc pas Serpentard. Je savais que je n'étais pas courageuse, donc pas non plus Gryffondor, et je ne suis pas assez intelligente pour aller à Serdaigle. Donc voilà. Poufsouffle.

Elle tourna alors ses yeux océan vers la brune. Cette dernière avait pourtant le profil type d'une parfaite Serdaigle. Sauf pour les questions stupides. Solenn lui retourna alors la question :

-Et toi, pourquoi Serpentard ? Les Serdaigle aiment pas beaucoup les Serpentard d'habitude...

Personne n'aimait les Serpentard, c'était bien connu. Enfin, maintenant, il y avait moins de préjugés qu'à l'époque, mais les sentiments envers les Serpentard étaient encore pour beaucoup négatifs. Cela pouvait se comprendre : Qui faisait confiance à un serpent ? Personne. Même Solenn ne ferait jamais confiance à un serpent. Trop rusé. Trop égoïste. 


Désolé pour ce retard !!!!

Quatrième année RP (2044-2045)
Serpentard la plus parfaitement parfaite de la mort qui tue (d'après la plus belle personne au monde)
Magic in the hair

Le Choixpeau ne se trompe pas

Enora était agréablement surprise par la conversation qu'elle avait avec Solenn. Elle pensait tellement qu'elle était en train d'embêter la jeune fille avec son interruption et toutes les interrogations qui en avaient découlé qu'elle ne s'attendait pas à ce qu'on lui retourne la question. Elle était à présent bien plus détendue qu'au début de la conversation. 
Comme sa camarade, c'était avant tout le préjugé de devoir faire comme ses parents qui lui avait fait penser qu'elle serait chez les vert et argent puisque du côté de son père, tout le monde avait fait partie de cette maison lors de leur passage à Poudlard. 

- C'est un peu la même chose. Dans la famille de mon père, c'était toujours chez les Serpentard qu'ils allaient. Comme je trouvais que je lui ressemblais, je pensais m'y retrouver aussi. Des fois, je crois que je l'ai déçu.

Elle réfléchit quelques instants en regardant le parc. Le vent s'était levé et faisait danser les arbres en contre bas. Ça lui rappelait les printemps chez elle, plus au sud. Et la vie avec sa maman. 

- J'aurai aussi pu me retrouver chez les Poufsouffle comme ma mère. C'est elle qui m'a élevée. 

Son père n'était pas souvent à la maison à cause de son travail mais elle ne voulait pas trop en dire. Pour ce qui est de la rivalité entre Serpentard et Serdaigle, Enora n'en avait entendu parler que de la bouche de ses parents mais n'y avait pas vraiment assisté elle-même. 

- Tu trouves ? Moi je les aimes bien les Serpentard, sourit-elle naïvement. 

Après tout, elle pensait en être une au fond !

Pas de soucis ^^ 

Créativité, Curiosité, Réflexion, Patience, Tolérance, Imagination. Telles sont nos valeurs.

Le Choixpeau ne se trompe pas

Solenn écouta attentivement la jeune fille parler, et leva les yeux au ciel lorsque la brune parla de la possible déception de son père. 

-Mais non, il est pas déçu. Et s'il l'est, et ben qu'il aille au diable ! Les parents doivent soutenir les enfants  toujours.

Et c'est ce que sa mère faisait, depuis le début. Heureusement qu'Abigail était à ses côtés pour la soutenir, dans les bons et dans les mauvais moments. Solenn n'aurais sans doute pas réussi à survivre sans sa mère. Que ce soit lors du décès de Reid, lors de la rencontre avec Cassiopée, ou... Lors de son départ. Non. Il ne fallait pas y penser. Solenn devait rester forte, mettre en application tout ce dont les deux filles ne faisaient qu'énoncer : être heureuse.
Enora  répondit alors avec un sourire à la phrase de Solenn, qui pour un instant oublia son problème et sourit à son tour :

-C'est gentil.

Ils avaient de bons fonds les Serpentard. On pouvait dire beaucoup de négatif sur eux, ils étaient quand même les élèves avec le plus de style, non ? Enfin pour les vrais Serpentard, hein.

-J'aimerais bien être une vraie Serpentard...

Se sentir intégrée était quelque chose qui lui manquait crûment. Même le vert ne semblait pas être fait pour elle. Elle détestait trop cette couleur, depuis qu'elle était petite.

Je m'excuse pour ce retard... 

Quatrième année RP (2044-2045)
Serpentard la plus parfaitement parfaite de la mort qui tue (d'après la plus belle personne au monde)
Magic in the hair

Le Choixpeau ne se trompe pas

Enora était amusée par les paroles de Solenn. Elle parlait avec passion et l'aiglonne en conclua rapidement que ses parents devaient être exemplaires. Elle aimait ses parents, il n'y avait aucun doute. Pourtant, depuis quelques années, elle commençait à remarquer leurs défauts. Ce malheureux talent d'observation avait d'abord importuné sa mère, Alana. Il avait été à l'origine de nombreuses disputes lorsque la petite brune, persuadée que sa mère avait tort, n'hésitait pas à lui en faire la réflexion. Avec le recul, elle pensait que c'était l'absence de son père qu'elle lui reprochait inconsciemment bien qu'elle n'en soit pas à l'origine. Récemment, c'était Rhys Horton qui en avait fait les frais. La confrontation avec son idolâtrie d'enfant avait été rude, amplifiant encore ses doutes sur sa maison.

- En théorie. Pourtant je crois qu'il m'a évité aux dernières vacances. Il voyage beaucoup à cause de son travail mais il revient toujours pour Noël. Il n'était là qu'une semaine cette fois... étaya-t-elle tristement. 

Elle qui était toute heureuse de pouvoir rentrer chez elle avait pris une douche froide en descendant du train.  Seule sa mère l'attendait. Bien sur, sa première question avait été quant à l'absence de son père ce qui avait blessé la belle rousse. Elles étaient rentrées en silence après ça. Seuls les conseils de la nuit les avaient fait rompre le silence et tout était redevenu normal jusqu'à l'arrivé de Rhys. 
La jeune fille fut sortie de ses pensées par la remarque de sa camade. Une vraie serpentard ?

- C'est quoi une vraie Serpentard pour toi ? demanda-t-elle, naïvement. 

Pas de soucis t'inquiète :) 
Dernière modification par Enora Horton le 7 octobre 2019, 9 h 11, modifié 1 fois.

Créativité, Curiosité, Réflexion, Patience, Tolérance, Imagination. Telles sont nos valeurs.

Le Choixpeau ne se trompe pas

Solenn serra ses poings, continuant d'écouter les paroles de la jeune fille. L'entendre parler de son père ne pouvait que trop rappeler l'absence définitive de celui de Solenn. Essayant de faire paraître sa voix la plus douce possible, elle remarqua :

-Tu as de la chance qu'il soit là, même un petit peu.

C'était difficile de rester de marbre, de faire semblant que son père n'était pas mort, mais simplement en déplacement pour le travail. Ce mensonge, elle l'avait sorti dès qu'elle en ressentait le besoin. Peu de personnes étaient au courant pour Reid. Et c'était tant mieux. Moins de pitié. Moins de larmes de son côté aussi. Solenn se demanda si un jour, son cœur arrêterait de se serrer à n'en plus pouvoir lorsque les autres enfants parlaient de leur père respectif. Si un jour, elle pourrait en parler sans se mettre à inonder de larmes salées sa robe noire. Si un jour, le souvenir de cette journée cesserait complètement de la hanter, ne reviendrait plus jamais. Il fallait continuer à y croire, même si c'était long.
La question de la brune lui permit de passer à autre chose, et les sourcils de la rousse se froncèrent. 

-Mmmh... Je dirais... Une personne rusée, qui a le sens de l'amitié mais sait faire attention à elle. Une personne qui a beaucoup d'ambition. Et surtout... Surtout ! qui aime le vert. Mon opposé parfait quoi.

Lui revint en mémoire les mots d'Enora, qu'elle avait prononcé au tout début de leur conversation : "J'ai toujours cru que ce serait ma maison." Solenn se rappela son état d'esprit au même âge que la brune. Quelle erreur était-elle en train de faire ? Elle ne pouvait pas s'arrêter d'être si pessimiste au moins une fois dans sa vie ?

-Mais après, faut aussi comprendre que le système des maisons a été créé à partir de clichés. On est pas obligés d'avoir toutes les caractéristiques pour être dans une maison. Par exemple, certains Gryffondor sont p't-être courageux, mais pas du tout loyaux envers leurs amis et égoïstes ? Enfin... Tu vois c'que je veux dire ?

La tentative de remonter le moral d'Enora allait-elle être fructueuse ?

Quatrième année RP (2044-2045)
Serpentard la plus parfaitement parfaite de la mort qui tue (d'après la plus belle personne au monde)
Magic in the hair

Le Choixpeau ne se trompe pas

Enora ne remarqua pas la main de Solenn se serrer à l'évocation de la figure paternelle. Elle était trop concentrée sur le fait qu'elle ne voulait pas montrer à quel point ça la touchait. Elle détestait étre aussi émotive. 

- Je sais bien ... murmura-t-elle. 

Elle avait peur que de poursuivre puisse faire monter des larmes et bien que la Serpentard l'ait mise en confiance, elle s'étonnait elle même d'autant parler à quelqu'un qu'elle connaissait depuis dix minutes à peine, elle ne voulait pas devenir un fardeau dégoulinant. L'aiglonne se redressa et se passa une main sur le visage comme pour effacer ces pensées. 
Son nez était froid. Le printemps était bien timide par ici et pourtant, elle était habituée aux saisons anglaises qui n'étaient pas si différentes !
Solenn aida la jeune fille dans sa tentive d'oubli avec une petite blague. C'est sûr qu'il fallait aimer le vert pour survivre dans les dortoirs de la maison Serpentard. Pas qu'elle y était déjà allée mais s'ils étaient aussi émeraude que leur tour était saphir alors ils devaient en voir souvent !

- C'est vrai que cette couleur doit te sortir des yeux à force. J'imagine qu'il y a autant de vert dans votre partie commune qu'il y a de bleu chez nous !

Nous. Car malgré tout, elle était bien une aiglonne. 

- Oui et je n'aime vraiment pas ce système. Pas du tout. Même si certains s'y sentent à leur place, je pense qu'on est beaucoup pour qui ce n'est pas le cas. J'ai essayé de faire de mon mieux pour vivre à la hauteur des valeurs de ma maison mais elles ne me correspondent pas toutes. Et puis, il y a mes parents comme je t'ai dit, ajouta-t-elle à regret. 

S'ils avaient été derrière elle tout le long, peut être qu'elle se sentirait mieux. 

- Tu n'as jamais été tentée de juste faire semblant ? demanda-t-elle, se tournant vers son interlocutrice. 

Créativité, Curiosité, Réflexion, Patience, Tolérance, Imagination. Telles sont nos valeurs.

Le Choixpeau ne se trompe pas

Solenn lâcha un petit rire à la réplique de la brune. Elle avait réussi à faire oublier les désillusions parentales d'Enora, et elle se félicita mentalement tout en répondant :

-Sûrement ! Mais le plus embêtant je pense, c'est que c'est tout sombre vu qu'on est éclairé par le lac !

Le bleu devait quand bien même être plus agréable que le vert aux yeux de Solenn. Elle adorait le bleu d'ailleurs.

Enora était d'accord avec elle sur la question des maisons, et cela rendit Solenn presque heureuse. Avoir quelqu'un avec qui parler de ça, ce problème qu'elle avait depuis sa première année lui permettait d'enlever un poids de ses épaules. Et cela ne pouvait pas être plus bénéfique. Elle avait besoin de pouvoir se sentir plus légère, avec tous les problèmes qu'elle avait. Elle réfléchit alors à la question de la Serdaigle, grattant ses cheveux courts de quelques centimètres. 

-Si, bien sûr, toute ma première année. 

Et pas seulement sur la question de la Maison. Aussi sur son bonheur, sur ses amis. Elle le faisait si bien qu'elle était arrivée à se persuader elle-même qu'elle était heureuse à Poudlard.

-Mais ça m'a éclaté à la figure en deuxième année. Donc conseil : ne fais pas semblant. Tu trouveras bien des gens pour t'apprécier comme tu es, t'inquiète., enchaîna-t-elle.

Enora était gentille, jolie et sociable. Bien sûr qu'elle allait se faire des amis rapidement. Contrairement à Solenn, trop timide, trop moche. 

Désolé pour le retard !

Quatrième année RP (2044-2045)
Serpentard la plus parfaitement parfaite de la mort qui tue (d'après la plus belle personne au monde)
Magic in the hair

Le Choixpeau ne se trompe pas

Enora sourit en pensant au lac qui ne devait pas être bien loin. C'était un de ses coins préférés dans son coin préféré à Poudlard : le parc. Sans même avoir besoin de prendre de l'altitude, il donnait une terrible impression d'espace. 

- Mais quelle vue vous devez avoir ! s'exclama-t-elle. 

Du haut de sa tour, elle ne voyait que l'une des cours intérieures de l'école de magie. Elle n'avait pas été particulièrement chanceuse en se voyant attribuer ce lit. 
L'aiglonne écouta attentivement Soleen parler de son expérience. Elle était tellement heureuse qu'elle ait acceptée de la partager avec elle ! Pourtant, au début de la conversation, elle avouait avoir eu des doutes. La sorcière ne semblait pas très avenante et Enora avait été persuadée qu'elle avait brisé son isolement volontaire. Pourtant, les échanges allaient bon train à présent et cela donnait à réfléchir à la jeune fille. Elle appréciait de plus en plus la Serpentard qui, sans avoir rien demandé à personne, rassurait cette première année anxieuse. Elle espérait seulement rendre la pareille d'une manière ou d'une autre. 
Curieuse, elle ne pouvait s'empêcher de se demander de quelle manière sa stratégie lui avait finalement porté préjudice après un an. Et surtout, elle s'inquiétait de savoir si les choses s'étaient améliorées pour elle depuis le temps.  La serpentard semblait très gentille une fois qu'elle se laissait allée à discuter et avait l'air de se soucier sincèrement des autres. Enora ne savait pas vraiment si elle avait le droit de lui demander plus d'explications, se disant que si son interlocutrice avait voulu en dire plus, elle l'aurait déjà fait. Finalement, elle se contenta d'acquiescer et se promit de prendre son conseil au pied de la lettre. Envolées ses stupides résolutions de la nouvelle année !

- Tu as sans doute raison. Si les autres ne m'apprécient pas comme je suis alors tant pis pour eux ! dit-elle, déterminée. 

Elle se retourna vers le parc, cherchant à cacher sa légère inquiètude. 

Créativité, Curiosité, Réflexion, Patience, Tolérance, Imagination. Telles sont nos valeurs.

Le Choixpeau ne se trompe pas

Elle grimaça légèrement à l'exclamation de la brune, tout en répondant :

-On voit pas grand-chose. On peut voir quelquefois des créatures, mais c'est assez rare...

Elle ne voulait pas admettre que certains soirs où le moral n'était définitivement pas au rendez-vous, elle avait pris plaisir à scruter les fonds du lac, dans l'attente d'apercevoir une des tentacules du calmar géant, ou peut-être même une sirène, qui sait ? Elle avait eu la chance d'apercevoir l'énorme créature un jour, et jetait chaque fois un coup d’œil qu'elle traversait la Salle Commune pour sortir depuis ce jour. Peut-être qu'un jour elle aurait de nouveau l'occasion de le voir saluer les élèves de Serpentard !

Elle sourit à la remarque de la jeune fille et acquiesça en silence, sans rajouter quoi que ce soit d'autre. Elle n'avait pas d'autre d'intéressant à dire, et ne voulait pas embêter la brune avec des paroles inutiles. Elle n'était peut-être plus timide, mais avait toujours ce pressentiment que ce qu'elle disait n'était pas nécessaire, et préférait se taire plutôt que d'en dire trop et de s'en vouloir. Elle n'était jamais vraiment libre dans sa vie. C'en était un peu triste, de ne pas savoir se libérer de son ancienne peur de décevoir, de ne pas plaire, et de ne pas savoir comment se comporter avec des inconnus. Heureusement que maintenant, la peur s'était amenuisée. Mais remplacée par d'autres choses pas forcément plus agréable...

Quatrième année RP (2044-2045)
Serpentard la plus parfaitement parfaite de la mort qui tue (d'après la plus belle personne au monde)
Magic in the hair

Le Choixpeau ne se trompe pas

Enora se trouvait un peu déçue par la remarque de son interlocutrice. Peut être l'arrangement du chateau avait légèrement changé depuis que son père avait été élève ? Elle se rappelait de toutes ces conversations où il lui parlait de sa merveilleuse expérience à Poudlard. En particulier au sein de sa maison. Il lui avait tellement donné envie d'en faire partie, de parcourir la salle commune et de dormir dans un lit aux draps verts. Encore ces jours ci elle en rêvait. Pourtant, c'était un endroit inaccessible pour les aiglons. Jamais elle n'aurait la chance d'admirer le parc depuis les cachots. Ni même depuis sa chambre en réalité. 
Pourtant, cette conversation avec Soleen était allée bien au delà de cela. Elle avait trouvé de la fierté à être qui elle était même si ça ne correspondait pas à qui elle pensait être ou à qui son père souhaitait qu'elle soit. Enora pouvait être contente de qui elle était. Des gens l'aimaient ainsi et pour ceux pour qui ce n'était pas le cas, et bien tant pis ! Elle n'essayerait plus de changer, que ce soit pour se rapprocher des Serdaigle ou des Serpentard. 
Elle s'était également rendu compte qu'elle avait du blesser sa mère à Noël. Elle n'y était pour rien après tout si son père avait choisi de ne pas prendre autant de temps que d'habitude pour sa famille. La jeune fille devait lui écrire et s'excuser pour cela. Elle se leva, prête à dégringoler la pente qui la mènerait vers l'entrée du chateau. Elle se tourna un instant vers Soleen qui l'avait aidée à déméler tout ça. Elle espérait l'avoir aidée également même si elle ne savait pas comment. 

- Merci d'avoir discuté avec moi ! Je crois que je sais quoi faire maintenant ! J'espère que tout s'est arrangé pour toi, ajouta-t-elle maladroitement en repensant à ce que la Serpentard avait dit sur sa deuxième année. A la prochaine ! 

Enora arborait maintenant un grand sourire. Ce fut de bonne humeur qu'elle trotina vers le chemin pour aller écrire à sa mère. 
Fin du rp pour Enora

Créativité, Curiosité, Réflexion, Patience, Tolérance, Imagination. Telles sont nos valeurs.