Parc

Inscription
Connexion
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Rencontre de choc !   PV : Eden COUPEGLOIRE 

Ayant travaillé la plupart de ses devoirs la veille, Aileen avait décidé de s’accorder le samedi matin pour se détendre un petit peu.

*Rien de mieux pour cela que de se trouver un petit coin pour lire tranquillement* s’était-elle alors dit.

C’est ainsi qu’après un bon petit-déjeuner dans la grande-salle (la petite gloutonne n’ayant d’ailleurs pas hésité à glisser des biscuits dans son sac pour se faire un encas vers 10h), elle s’était dirigée vers le parc de Poudlard.

Le temps était parfait : chaud sans être sec, avec un petit vent agréable, frais mais pas froid et au bout de quelques minutes d’errance dans le parc, elle finit par trouver ce qui lui fallait. Il s’agissait d’un arbre immense et feuillu dont elle était totalement incapable de déterminer l’espèce (non « botanique » ne faisait pas partie de ses choix d’options envisageables). Les branches, ployées par le vent et le poids des feuilles, cachaient en partie un tronc suffisamment large pour qu’elle puisse s’y adosser confortablement. Ainsi elle était à l’abri du soleil, au sec, dans un coin confortable, avec personne pour la déranger !

Elle sortit son exemplaire des contes de Beedle le Barde que lui avait offert sa grand-mère pour ses dix ans de sa sacoche. Elle connaissait tous les contes par cœur, mais cela ne l’empêchait pas de relire l’ouvrage chaque fois que l’envie lui prenait. C’était pour elle l’un des meilleurs moyens de se reposer car en relisant ces contes, elle retrouvait le calme et la joie qu’elle ressentait enfant, lorsque qu’on les lui racontait. Elle entendait encore mamie BOYD lui disant de surtout bien retenir la morale de chacun de ses contes et de ne jamais les oublier.

Aileen s’apprêtait à s’attaquer à son conte préféré, Le Sorcier et la Marmite Sauteuse, lorsque le bruit d’une course attira son attention. Non loin de là passait une brunette, portant une tenue de Quidditch aux couleurs de sa maison. Elle avait l’air vraiment pressé (et tout le matériel qu’elle portait ne semblait pas vraiment pas.)


*Je me demande à quel poste elle joue ? Elle doit être vraiment agile si elle appartient à … * mais Aileen ne finit pas sa pensée.

En effet la jeune fille dont elle admirait mentalement l’adresse à l’instant, trébuchant (Aileen n’avait pas vu sur ou à cause de quoi) finit sa course en un vol plané spectaculaire

« Oh mon Dieu! Est-ce que ça va ? » demanda Aileen se levant précipitamment et allant à la rencontre de la jeune fille à terre.

Rencontre de choc !   PV : Eden COUPEGLOIRE 

Eden avait finit son entraînement vraiment plus tard que d'habitude aujourd'hui. En effet, la capitaine de l'équipe lui avait demandé d'entrainer les petits nouveaux. Tous étaient bien entendu doués lorsqu'il s'agissait d'envoyer et de rattraper le souaffle en échauffement au sol, mais une fois sur leurs balais ils se laissaient faire par ces petits bouts de bois vernis ! La jeune Poufsouffle de première année s'était donc improvisée en professeur de vol. Les jeunes filles étaient curieusement plus agiles que les garçons, qui eux avaient été plus fonceurs et parfois ne réfléchissaient pas. L'un deux, un petit blond, avait tenté une pirouette avec son balai. Il avait été le plus fort lors que l'apprentissage des bases ainsi que pour le premier exercice. Il tenait le souaffle fermement et ne le lâchait à aucun prix ! Cependant, cela ne l'a pas empêché de tenter l'impossible. Tous les autres étaient déjà redescendus mais lui avait voulu faire le malin devant ces demoiselles et était tombé. Plus de peur que de mal, il a pleuré un bon coup, s'est laissé soigner par Eden, puis avait couru jusqu'au réfectoire. Quant à notre amie, elle avait du ranger les balais dans la réserve, ainsi que les quelques uniformes qui avaient été négligés par ces élèves. Puis, elle avait constaté que sa montre montrait une heure bien tardive.

- Vite, je vais être en retard pour le repas !

Manger elle aimait ça ! Mais ce qui l'embêtait un peu, c'était de ne pas avoir pu lire comme elle le faisait souvent. Mais bon, aujourd'hui était un jour spécial après tout ! Elle avait été nommée pour former les arrivants. Et dire qu'il y a quelques mois à peine, c'était elle. Elle prit dans ses bras le matériel restant, le sien, et couru aussi vite qu'elle put jusqu'au bâtiment de pierre. Mais là, elle ne vit pas dans cette course effrénée un tronc d'arbre sortit de sous la terre. Elle se prit royalement les pieds dedans et tomba, le visage s'écrasant contre terre. Elle entendit alors une voix.

"Oh mon Dieu, est-ce que ça va ?"

- Aïe. Olala je me suis pas ratée cette fois. Non ça va pas génial mais dans quelques heures mon mal de tête s'en ira.


Elle leva les yeux vers la jeune fille qui lui avait parlé et vit une Poufsouffle de son âge, un livre à la main. Elle avait les cheveux plus clairs qu'elle et les yeux verts. Mais Eden ne pu pas être polie comme d'habitude, car elle avait mal et ne pouvait pas se lever afin de la saluer.

Fière d'être une Poufsouffle au coeur d'or !
Poufsouffle à Poudlard depuis 2013 ;)
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Rencontre de choc !   PV : Eden COUPEGLOIRE 

« - Aïe. Olala je me suis pas ratée cette fois. Non ça va pas génial mais dans quelques heures mon mal de tête s'en ira. » Lui répondit la fille à terre, en levant vers Aileen ces grands yeux verts.

Le mystère était résolue : c’était une racine sorti de sous terre qui avait causé la chute de la pauvre fille. Aileen elle-même ne l’aurait pas vu. Elle tendit la main à la joueuse de Quidditch, qui apparement était aussi une première année. Dans sa chute elle avait lâché son matériel de sport qui était désormais éparpillé tout autour d’elle.

« Tu n’as rien de casser ? Tu penses pouvoir te relever ? Tu veux aller à l’infirmerie ? Je peux t’y conduire … du moins je peux te soutenir pendant que tu me montres la voie à suivre … enfin peut-être devrions-nous ramasser ton matériel avant parce qu’on sait jamais qui le prendra si on le laisse là ! Où allais-tu ? tu avais un rendez-vous urgent? Tu veux peut-être prévenir quelqu’un ? Est-ce que tu peux temettre debout au moins ou veux-tu que je te souti … »
Aileen s’interrompit.

*Et voilà que je me remets encore à parler dans tous les sens ! Ce n’est pas comme ça que je vais l’aider ! Si elle veut de mon aide ! A sa place j’en voudrais pas, je dois avoir l’air d’une vieille folle qui radote*

« Excuse-moi ! J’ai tendance à perdre le contrôle de ma langue quand je suis un peu nerveuse, ce que je n’ai aucune raison d’être puisque c’est toi qui est par terre avec peut être quelque chose de cassé et qui dois subir mon bavardage inutile alors que tu as certainement plus besoin de soin et je recommence encore à parler pour ne rien dire. Et je vais me taire. Tout de suite. »

Elle se tu et lui adressa un sourire contrit. La joueuse de Quidditch devait vraiment la prendre pour une folle maintenant.

« Au fait je m’appelle Aileen » ajouta la petite bavarde, avant de se plaquer précipitamment la main sur la bouche.

Cette fois elle ne parlerait plus et attendrait que l’autre parle avant d’ouvrir encore la bouche.

Rencontre de choc !   PV : Eden COUPEGLOIRE 

Eden regarda autour d'elle : toutes ses affaires étaient ci et là, éparpillées sur le sol.

"Tu n’as rien de casser ? Tu penses pouvoir te relever ? Tu veux aller à l’infirmerie ? Je peux t’y conduire … du moins je peux te soutenir pendant que tu me montres la voie à suivre … enfin peut-être devrions-nous ramasser ton matériel avant parce qu’on sait jamais qui le prendra si on le laisse là ! Où allais-tu ? tu avais un rendez-vous urgent? Tu veux peut-être prévenir quelqu’un ? Est-ce que tu peux te mettre debout au moins ou veux-tu que je te souti …"

La jeune fille s'arrêta là. Eden se demanda pourquoi car le fait que cette fille de sa maison soit bavarde était plutôt rassurant. Elle n'avait alors pas affaire à une porte de prison. Elle s'apprêta alors à lui répondre, parlant tout autant.

- Oh non je ne pense pas, j'ai du me fouler quelque chose au pire, mais on verra cela à l'infirmerie. Je veux bien que tu me donnes un petit coup de main, ça ne serait pas une mauvaise idée ! C'est vraiment adorable de ta part, merci ! Mais ne t'en fais pas, je vais lancer un sort de réduction pour pouvoir tout emmener, c'est vrai que je n'y avais pas pensé. Reducto !

Ses affaires s'envolèrent avant de devenir toutes petites, tellement petites qu'elles rentrèrent dans sa poche de robe.

- Oh non je n'allais nulle part en particulier, c'est juste que j'ai super faim. Tu veux bien aller au réfectoire avec moi avant ? Mais si tu ne veux pas, je comprendrais parce que tu ne me connais pas et je te poses cette question maintenant, donc pas de soucis.

La jeune fille lui répondit alors, comme si elle avait longuement préparé son discours dans sa tête.

"Excuse-moi ! J’ai tendance à perdre le contrôle de ma langue quand je suis un peu nerveuse, ce que je n’ai aucune raison d’être puisque c’est toi qui est par terre avec peut être quelque chose de cassé et qui dois subir mon bavardage inutile alors que tu as certainement plus besoin de soin et je recommence encore à parler pour ne rien dire. Et je vais me taire. Tout de suite."

- Oh mais ne t'excuses pas, c'est pas une maladie de parler ! Enfin si, mais une excellente que j'ai moi-même. Alors tu vois, c'est pas gênant !

"Au fait je m'appelle Aileen."

- Et moi Eden. En Poufsouffle comme toi, chez les blaireaux. Je suis si contente d'y être !


Aileen se pencha vers elle et l'aida à se relever. Elle avait juste quelques crampes et bleus apparemment. Rien de grave mais elle voulait quand même aller demander une crème à l'infirmière, et ce après le repas. Sur le chemin qui menait à la Grande Salle, les deux filles ont continué de parler, de parler, de parler et ce même pendant le repas qu'Aileen avait déjà prit. Voici ce qu'Eden a dit.

- Au début oui j'étais toute excitée mais tellement stressée. Je ne savais pas où j'allais tomber ! Heureusement que mes frères et soeurs m'ont un peu raconté car sinon j'aurais été perdue ! Poufsouffle c'était là où je voulais finir comme on dit, je suis très contente. Et toi alors ta rentrée ? Tu as des frères et soeurs ? Tu viens d'où ? Tu t'es fait des amis dans la maison depuis ton arrivée ? Moi une marraine et des camarades de chambre que je n'ai certainement pas finit de connaitre. Enfin, sept années pour le faire c'est suffisant. En espérant bien sur sur tout le monde reste jusqu'à là, mais je pense que c'est sur vu la bonne ambiance parmi nous. Et puis la magie c'est tellement bien.

Eden rougissait tellement son débit de parole était important et celui de sa camarade l'était tout autant. Début d'une grande amitié ? Oh oui !

Fière d'être une Poufsouffle au coeur d'or !
Poufsouffle à Poudlard depuis 2013 ;)
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Rencontre de choc !   PV : Eden COUPEGLOIRE 

Contrairement à ce qu’avait craint Aileen, la jeune joueuse de Quidditch ne la dévisagea pas comme si elle avait affaire à une folle. Bien au contraire car elle lui avait gentiment répondu.

« Oh mais ne t'excuses pas, c'est pas une maladie de parler ! Enfin si, mais une excellente que j'ai moi-même. Alors tu vois, c'est pas gênant ! »

Aileen l’avait alors aidé à se relever et elles s’étaient aperçues qu’effectivement Eden (elle s’était présentée) n’avait rien de cassé, juste quelques bleus.
Elles étaient ensuite allées manger (c’était l’endroit où Eden allait si urgemment avant sa chute, apparemment Aileen n’était pas la seule à être une petite gourmande !).
Et elle n’était pas la seule bavarde non plus. Pendant qu’elle mangeait elles avaient parlé d’un peu de tout et de rien.

D’abord de la rentrée et la répartition.

« - Au début oui j'étais toute excitée mais tellement stressée. Je ne savais pas où j'allais tomber ! Heureusement que mes frères et sœurs m'ont un peu raconté car sinon j'aurais été perdue ! Poufsouffle c'était là où je voulais finir comme on dit, je suis très contente. Et toi alors ta rentrée ?"

« J’étais terriblement stressé aussi. Et puis dans ma famille tous les sorciers vont habituellement à Serdaigles, alors au départ quand on m’a envoyé à Poufsouffle j’avais un peu peur de la réaction de mon père et de ma grand-mère. Même mon grand-frère était allé à Serdaigle ! Mais finalement ils étaient heureux pour moi ! Comme dit mamie BOYD le choixpeaux c’est mieux que tous, la maison qui est la bonne pour chaque élève !"

Puis de la famille.

« Tu as des frères et soeurs ? Tu viens d'où ? »

« J’ai un frère ainé qui a terminé ses études à Poudlard il y a deux ans de cela. Il s’appelle Arthur ! Ah et je viens d’une petite ville dans le sud de l’Angleterre et toi d’où viens-tu ? "

Et des débuts à Poudlard.

« Tu t'es fait des amis dans la maison depuis ton arrivée ? Moi une marraine et des camarades de chambre que je n'ai certainement pas finit de connaitre. Enfin, sept années pour le faire c'est suffisant. En espérant bien sur que tout le monde reste jusqu'à là, mais je pense que c'est sur vu la bonne ambiance parmi nous. Et puis la magie c'est tellement bien. »

« Et bien à dire vrai tu es la première personne de la maison à qui je parle vraiment ! Jusqu’à présent je ne discutais vraiment qu’avec mon parrain. Et j’ai encore plein de camarades de chambre que je n’ai pas eu l’occasion de croiser ! »

Aileen souriait vraiment heureuse d’avoir fait la connaissance d’Eden. Certes les circonstances n’étaient pas les meilleurs, mais la joueuse de Quidditch était tellement sympathique qu’Aileen ne les regrettaient pas.

« Et sinon pour les cours ça va ? Je me débrouille en potions et en histoire, mais la métamorphose et la DCFM me donnent du fil à retordre ! Et le Quidditch ? Qu’est-ce qui t’a donné envie d’intégrer l’équipe ? »

Rencontre de choc !   PV : Eden COUPEGLOIRE 

Aileen était vraiment gentille. Eden écoutait religieusement ce qu'elle lui racontait au sujet de sa rentrée à elle.

« J’étais terriblement stressée aussi. Et puis dans ma famille tous les sorciers vont habituellement à Serdaigles, alors au départ quand on m’a envoyé à Poufsouffle j’avais un peu peur de la réaction de mon père et de ma grand-mère. Même mon grand-frère était allé à Serdaigle ! Mais finalement ils étaient heureux pour moi ! Comme dit mamie BOYD le choixpeau sait mieux que tout, la maison qui est la bonne pour chaque élève !"

Oh ça oui ! Elle comprenait ce que cela faisait d'arriver dans une maison où personne de sa famille n'était encore allé. Mais finalement la famille Boyd était respectueuse de toutes les maisons et jugeait que le choixpeau voyait mieux que quiconque dans la tête de chacun. Le caractère était alors très visible à ses yeux de tissu brun. Mais Serdaigle était aussi une bonne maison, celle du travail et de la rigueur. La maison bleue regorgeait de chercheurs en tous genres mais celle de Poufsouffle était bien la plus rieuse et facile à vivre ! Et puis bavarde à ce que nous voyons ici.

« J’ai un frère ainé qui a terminé ses études à Poudlard il y a deux ans de cela. Il s’appelle Arthur ! Ah et je viens d’une petite ville dans le sud de l’Angleterre et toi d’où viens-tu ? "

"Oh moi aussi il a finit il y a deux ans. Il s'appelle Allister. Il joue au Quidditch maintenant. Moi je viens de Cork en Irlande du Sud. J'ai une grande soeur Daisy qui est Auror, un grand frère Allister dont je t'ai parlé et puis une jumelle élève à Beauxbâtons, Queen."

« Et bien à dire vrai tu es la première personne de la maison à qui je parle vraiment ! Jusqu’à présent je ne discutais vraiment qu’avec mon parrain. Et j’ai encore plein de camarades de chambre que je n’ai pas eu l’occasion de croiser ! »

"Ah oui ? Chaque chose en son temps ! Et puis une fois que tu les auras tous rencontrés tu verras que le temps passera super vite.''

« Et sinon pour les cours ça va ? Je me débrouille en potions et en histoire, mais la métamorphose et la DCFM me donnent du fil à retordre ! Et le Quidditch ? Qu’est-ce qui t’a donné envie d’intégrer l’équipe ? »

’’Oh moi aussi ! Potions c’est ma matière favorite et c’est là où j’ai les meilleures notes. Et c’est vrai qu’en Défense les commentaires sont toujours assez secs mais nous apprennent tellement de choses à chaque fois ! J’espère qu’un jour viendra où nous n’aurons que des O !’’

Le Quidditch elle s’en souviendrait toujours : un cognard dans la figure étant petite, mais cela ne l’a pas arrêté pour autant ! Intégrer l’équipe ? Sa marraine en était tout simplement la capitaine et lui avait longuement vanté les mérites des Frelons ! L’équipe ceci, l’équipe cela ... impossible de ne pas vouloir regarder de plus près les as du Souaffle.

’‘C’est parce que mon frère m’a fait montée sur un balai très jeune et puis ma marraine, Rose, est la capitaine ! Cela ne m’a pas donné plus d’avance sur les autres, ça non ! Je n’aurais jamais voulue !! Je suis allée la voir en lui demandant ce que je devais faire et puis voila. J’aime servir les autres. Alors si je peux faire gagner des points à la maison ainsi que de la gloire, je le ferais.''

Eden termina son repas et elles allèrent toutes deux à l’infirmerie. La dame lui demande de s’asseoir pour qu’elle regarde ses jambes. Oui rien n’était cassé ! Ouf ! Elle lui mit une crème chauffante sur les deux jambes dont les effets se répandirent dans tout le corps. Une chaleur agréable la parcourue puis les jambes reprirent une teinte normale. Aileen et elles sortirent de la pièce avec la crème magique, parlant toujours autant. On ne sait où cela va les guider, mais en espérant qu’elles ne se perdent tout de même pas !

’’Tu lisais quelque chose tout à l’heure, c’état quoi ? Tu aimes lire ? C’est quoi ton passe-temps à la maison où dans tes temps libres ?’’

Fière d'être une Poufsouffle au coeur d'or !
Poufsouffle à Poudlard depuis 2013 ;)
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Rencontre de choc !   PV : Eden COUPEGLOIRE 

Après le déjeuner, les deux nouvelles amies allèrent à l’infirmerie où, en un instant, l’infirmière fit disparaitre les bleus des jambes d’Eden à l’aide d’une crème. Cela émerveilla Aileen qui, à vrai dire, n’était pas encore habituée à l’utilisation de la magie pour chaque geste du quotidien. Après tout elle avait grandi dans un environnement moldu où il fallait une bonne semaine, voire deux, avant de voir les bleus disparaître.
En y repensant, alors même qu’Eden avait instinctivement sorti sa baguette et utilisé un sort pour ranger les affaires qu’elle avait perdu dans sa chute, Aileen avait été prête à tout ramasser à la main.

Elles prirent un autre escalier et, en toute honnêteté, Aileen devait avouer qu'elle était totalement incapable de dire où elles allaient, mais elle ne posa pas la question. Eden connaissait déjà un de ses défauts, son incapacité à contrôler sa langue quand elle était nerveuse, pas besoin qu’elle découvre aussi, son manque total de sens de l’orientation !
La jeune fille s’apprêtait à dresser dans sa tête une liste des nombreux défauts qui étaient siens et que le reste de Poudlard ferait mieux d'ignorer, lorsqu’Eden interrompit ses pensées.


’’Tu lisais quelque chose tout à l’heure, c’état quoi ? Tu aimes lire ? C’est quoi ton passe-temps à la maison où dans tes temps libres ?’’

Son livre! Son sac !

Elle avait été tellement prise dans sa conversation avec Eden et cette dernière l’avait trainée si rapidement vers la grande salle pour déjeuner qu’elle en avait oublié de récupérer ses affaires !

«  Oh non j’ai laissé mes affaires dans le Parc ! Il faut qu’on y retourne»

Elle aurait bien couru en direction du parc pour rapidement récupérer ses affaires, mais elle ne savait pas du tout quel escalier emprunter, alors elle attendit simplement que son amie montre la voie.

Reducio
Je ne suis pas sûre, mais je pense que comme le RPG est censé se dérouler dans le parc, c’est peut-être mieux d’y resituer l’action !

Rencontre de choc !   PV : Eden COUPEGLOIRE 

Les jambes d'Eden ayant récupéré de leur force, elle emmena sa nouvelle amie dans les couloirs jusqu'à son endroit favori : la volière. Il fallait qu'elle aille voir son hibou, mais elle voyait bien qu'Aileen ne voyait pas du tout où les deux filles étaient. Elle se résigna donc et continua de marcher tranquillement afin de redescendre les escaliers pour aller à leur salle commune. Cependant, quand Eden lui posa cette question sur les centres d'intérêts, l'autre jaune lui avoua les avoir oubliés dans le Parc. Oui il fallait donc qu'elles y retournent et qu'elles y restent. Après tout être dehors était agréable et faisait partit du caractère d'Eden : aimante de la Nature.

" Oh non j’ai laissé mes affaires dans le Parc ! Il faut qu’on y retourne."

Eden comprit tout de suite et l'emmena jusqu'aux escaliers mouvants, puis au Hall d'Entrée. Elles prirent une petite porte qui les mena à l'endroit où les affaires d'Aileen étaient restées, intactes et au même endroit près de l'arbre. Eden remarqua une petite branche repliée et s'y assit, comme un siège. Aileen reprit alors sa place et là elles recommencèrent à parler toutes deux. Eden attendait que son amie réponde à sa question, mais cela ne l'empêcha pas de lui en poser d'autres.

"Tu as des idées de métier toi ? Moi je ne sais vraiment pas. Tu vois il y a bien de choses super mais de là à savoir si c'est ce qu'on veut faire toute notre vie ... Je suis au journal du Blaireau alors journaliste magique ? Oh ... trop compliqué de connaitre nos atouts en première année. Je suis désolée de t'avoir fait allée dans des endroits que tu ne connaissais pas. Il est vrai que si on ne me donne pas d'idées je n'en fais qu'à ma tête et au gré de mes envies sans penser à celles des autres, qui sont peut-être très différentes des miennes. Tu connais alors mon deuxième défaut : l'impétuosité. Je dois faire plus attention à autrui."

Eden espérait alors vraiment que cette fille de sa maison allait devenir amie avec elle et pour longtemps car elle n'avait jamais réussi à parler d'elle comme ça, dès la première rencontre. Sa soeur lui avait dit à ce sujet que si un jour elle arrive à être elle-même, c'est qu'elle le peut et sans danger.

Fière d'être une Poufsouffle au coeur d'or !
Poufsouffle à Poudlard depuis 2013 ;)
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Rencontre de choc !   PV : Eden COUPEGLOIRE 

Lorsqu’elles atteignirent l’arbre sous lequel Aileen s’était installée le matin même, elles y retrouvèrent ses affaires telles qu’elle les y avait laissé. Son sac était adossé au tronc, ouvert et dévoilant un bric à brac d’objet moldus plus ou moins utiles : stylos, paquets de mouchoirs, écharpe aux couleurs des Poufsouffles, lecteur mp3, … . Non loin se trouvait son livre.

*J’ai dû le lâcher en allant aider Eden*

Au vu de la position dans lequel se trouvait le livre on pouvait voir qu’il avait été lâché négligemment. Il était face ouverte contre l’herbe et quelques-unes de ses pages s’étaient repliées sur elles-mêmes. Son épaisse couverture couleur crème était désormais en partie couverte de boue et l’on en voyait plus le titre.

La fillette sentit les larmes lui montait aux yeux mais les retint. Elle avait été si heureuse le jour où sa grand-mère le lui avait offert ! C’était le premier objet magique qu’elle avait possédé et jusqu’à ce qu’elle obtienne sa baguette ça avait été son objet le plus précieux. Elle se souvenait encore du jour où elle l’avait reçu.


C’était le jour de son anniversaire et même s’il avait été très heureuse que sa mère lui organise à l’occasion un petit gouter avec ses amis moldus, elle était également attristée à l’idée que sa grand-mère soit dans l’incapacité de lui rendre visite, en ce jour si spécial. En effet cette dernière avait eu, la veille un accident de transplanage. Le père d’Aileen avait dit qu’elle s’était désartibuler et même si cette dernière ignorait la signification de ce terme elle avait considéré, au vu de la grimace qu’avait fait Arthur et maman en entendant la nouvelle, que c’était grave et douloureux.

Elle était donc triste et était partie se coucher un peu déçue, sa grand-mère n’ayant, jusqu’à la, jamais raté aucun de ses anniversaires. Elle était dans son lit, cherchant à déterminer ce que pouvait bien vouloir dire désartibuler, quand son père était entré dans sa chambre une enveloppe à la main et un paquet sous le bras.


« Tiens , ça vient d’arriver de la part de mamie» Puis lui embrassant le front il avait quitté sa chambre.

Aussitôt elle avait ouvert la lettre. L’écriture de sa grand-mère était élégante, tout en rondeur.

« Ma chère Aileen,
Je suis terriblement désolé de ne pas pouvoir être là pour toi en ce jour si spécial. Il y a de cela dix ans aujourd'hui que tu es venue au monde. Aujourd’hui cela fait une décennie que chaque jour tu me surprends par ta bonté et ta joie de vivre. J’ai passé beaucoup de temps à préparer ton cadeau et je n’ai aucun doute, je sais qu’il te plaira. Prends en grand soin et ainsi, à ton tour, tu pourras l’offrir à ta petite-fille. Je ne t’en dirai pas plus pour ne pas gâcher la surprise, contente toi de le caresser et tu comprendras.
Mille baisers, ta grand-mère qui t’aime »


Son attention se tourna alors tout entière au paquet. C’était un paquet très simple, un papier cadeau bleu piqué d’étoile. Elle le déchira. Et enfin elle le vit. C’était probablement le plus beau livre qu’elle ait jamais vu. La couverture couleur crème était douce et épaisse. Le titre, Les contes Beedle le barde, était écrit en lettre d’or.
Ouvrant le livre, la fillette découvrit sur la page de garde un autre message de sa grand-mère.


N’oublies pas, chacune de ses histoires est une leçon. Les comprendre est la clé du bonheur


Suivant le conseil de sa grand-mère elle caressa le livre et soudain elle entendit sa voix, douce et profonde. La même voix qui,souvent le soir, quand elle était enfant, lui avait raconté des histoires.

« Alors mon enfant, qu’allons-nous lire ce soir »



Aileen pris le livre dans ses bras et commença à en défroisser les pages. Le sort continuerait-il à fonctionner. Pourrait-elle encore entendre la voix de sa grand-mère si elle caressait le livre ?
Elle épousseta encore le livre, se demandant où elle pourrait trouver des sorts qui lui permettrait de le nettoyer correctement et d’en défroisser les pages
.

*Oh et aussi des sorts pour le protéger* décida t-elle.

Elle sera le livre contre sa poitrine, se promettant qu’à l’avenir elle ferait plus attention à ses affaires. Eden s’était installée, prêt d’elle, sous l'arbre et Aileen en conclut qu’elles resteraient à l’extérieur jusqu’à l’heure du dîner. Cela lui convenait parfaitement !

"Tu as des idées de métier toi ? Moi je ne sais vraiment pas. Tu vois il y a bien de choses super mais de là à savoir si c'est ce qu'on veut faire toute notre vie ... Je suis au journal du Blaireau alors journaliste magique ? Oh ... trop compliqué de connaitre nos atouts en première année. Je suis désolée de t'avoir fait allée dans des endroits que tu ne connaissais pas. Il est vrai que si on ne me donne pas d'idées je n'en fais qu'à ma tête et au gré de mes envies sans penser à celles des autres, qui sont peut-être très différentes des miennes. Tu connais alors mon deuxième défaut : l'impétuosité. Je dois faire plus attention à autrui."

« Oh tu as raison c’est difficile de choisir un métier tout de suite ! En plus je n’avais jamais vraiment songé à un métier sorcier jusqu’à présent. Je ne sais pas … mais repose-moi la question d'ici trois ans !» dit-elle en riant.

Aileen s'adosa de nouveau confortablement sur le tronc. Elle était heureuse. Certes son livre était abimé pour l'instant, mais elle savait qu'elle pourrait le réparer. Après tout il y avait peu de chose que la magie ne réparait pas. Dans tous les cas pour l'instant elle allait profiter du beau pour faire un peu plus ample connaissance avec sa nouvelle amie. La première amie qu'elle s'était faite à Poudlard. Oui vraiment, elle était heureuse

Rencontre de choc !   PV : Eden COUPEGLOIRE 

Eden s'adossa au gros tronc de l'arbre puis entendit un bruit dans la petite marre près d'elle. Elle se retourna vers Aileen qui avait l'air d'être très triste, quant à la tête qu'avait son livre. Il avait été abimé dans la précipitation et la jeune fille comprenait oh combien c'est triste de voir ça. Quand elle lisait, ce qu'elle détestait par dessus tout était que le livre soit corné ou que la reliure soit cassée en deux ou pliée. Elle aperçu à cet instant le titre du livre : les contes de Beedle le Barde. Elle aussi avait lu ce livre, appartenant en réalité à sa grande soeur Daisy. Quand elle était petite, cela lui arrivait de lui en lire.

Mais son attention se reporta sur la mare. Elle profita de l'inattention de son amie pour aller jeter un coup d'oeil. Oui elle avait bien entendu un croassement. Une grenouille puis une autre vinrent sortir leurs petites têtes de la surface. Elle les regarda alors, un éclair de tristesse dans ses yeux. Elle ne pouvait s'empêcher de penser à Gloomy, qu'elle avait relâché dans l'étang chez elle. Elle avait du l'élever et faire un rapport pour le cours de Métamorphose. Ce devoir avait été de loin son préféré. Les deux petites bêtes croassèrent de plus belle, comme si elles avaient voulu lui dire quelque chose. Elle comprit alors au vu de leur couleur de peau que c'étaient la famille de sa Gloomy. Elle les salua donc et les deux intéressées repartirent toutes joyeuses.

Elle chassa ces souvenirs de son esprit et revint vers l'arbre. Aileen avait reposé son livre et regardait son amie revenir. Elle était contente d'avoir rencontré une fille de sa maison aussi gentille et drôle. Et puis, elles avaient les mêmes centres d'intérêts.


"Oh tu as raison c’est difficile de choisir un métier tout de suite ! En plus je n’avais jamais vraiment songé à un métier sorcier jusqu’à présent. Je ne sais pas … mais repose-moi la question d'ici trois ans !"

"Haha d'accord, dans trois ans alors."


Ah ça oui elles avaient le temps de décider de leur avenir. Eden était pressée d'en savoir plus mais il est vrai que c'était sa première année seulement. Elles auraient l'occasion de réfléchir plus amplement. Ce qui était sur c'était que son lieu préféré était les dortoirs mais Poudlard tout entier était un lieu de magie vraiment magnifique. Par contre elle avait été chagrinée d'entendre les tristes nouvelles sur les anciens élèves de l'école. Harry avait péri, alors qu'il était un héros pour tout le monde et le demeure.

Pré-au-lard. Elle entendit ce nom sortir de la bouche de troisièmes années en civil et tous contents. Ils avaient du sortir aujourd'hui. Quelle chance ! Ce village sorcier était rempli de boutiques géniales comme un magasin de vêtements, de bonbons .... Elle en fit part à Aileen qui elle avait envie d'aller à la boutique de livres rares. Ah oui aussi ! Elles partirent dans un rire commun et continuèrent leur discussions élancées sur bon nombre de sujets qui réunirent les deux amies de Poufsouffle. Aileen comme Eden était toutes les deux contentes de s'être trouvées. C'était inespéré et de choc mais solide !


FIN DU RP

Fière d'être une Poufsouffle au coeur d'or !
Poufsouffle à Poudlard depuis 2013 ;)