Parc

Inscription
Connexion
  Retour
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

JMO d'Hiver  Le saut à balai 

Commentaires:

"Vous l'avez attendue longtemps et la voici: la dernière épreuve des Jeux Magicolympiques d'hiver est enfin arrivée. Le saut à balai va démarrer dans quelques secondes, nos héros se préparent, ils vont bientôt faire leur entrée sur la piste de saut à balai installée spécialement pour l'occasion. Préparez vous, à votre tour, à voir vos amis faire des sauts plus spectaculaires les uns que les autres. Attendez, je viens d'apprendre à l'instant que Katherine Jones se fait remplacée par Linwee Elensar de Gryffondor. Espérer qu'elle soit aussi habile que sa partenaire. MAIS!!!! Qui vois-je en haut de la piste? Oui! Voici notre première concurrente, j'ai nommé Ambre Baxrendhel de Poufsouffle. Dés que le coup de sifflet se sera fait entendre, elle pourra se lancer."

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le coup de sifflet vient de retentir. Ambre, il te reste cinq jours pour nous envoyer tes figures avant de poster.

JMO d'Hiver  Le saut à balai 

Ça y est. Elle y était. C’était le grand jour. Enfin. Enfin la dernière épreuve des Jeux Magicolympique. Ambre l’attendait depuis des mois et des mois. C’était son épreuve quand même. Et elle voulait la faire. Elle s’était entraînée dur pour ça. Chaque soir pendant des mois. En plus des entraînements de Quidditch. Pour ça elle était au point. Elle connaissait ses enchaînements par cœur. Sur le bout des doigts. Sur son balai. Partout où vous voulez. Bref. Elle s’était levée aux aurores et était descendu prendre un bon petit déjeuner en essayant de ne pas réveiller ses camarades de dortoirs. Elle avait pris toutes ses affaires, balai comprit, et était sortit dans le parc. Il faisait froid malgré le fait d’être en juin. La magie était magnifique pour ça. Il faisait beau mais froid. C’était agréable. La première année était montée en haut de la piste. De là-haut elle pouvait apercevoir le commentateur volant sur un balai. Ce dernier faisait son job. Il était là, caméra en main à filmer tout ce qui se passait. Ambre put apercevoir des sortes de porte-voix que les élèves tenaient en main. La première année avait la boule au ventre. Pire qu’avant un match. Alors que cela était un peu moins important. Elle savait que si elle perdait elle n’en mourrait pas et si elle tombait elle n’en mourrait pas non plus. Mais c’était comme ça. Elle avait peur un point c’est tout et rien ne pourrait faire changer cette sensation. Elle était en position, prête à descendre cette pente qui se trouvait devant elle. Prête à le faire au coup de sifflet. Elle entendait le commentateur dire son nom.

Ça y est. Elle y était. Elle allait descendre cette pente et faire ses quatre figures comme à ses entraînements. Elle atterrira et regardera les autres faire de même et recommencera. Après si elle gagnait ou perdrait, elle s’en fichait. Le plus important étant de participer. Elle était déjà prête, debout sur son balai, quand elle entendit le coup de sifflet lui donnant le top départ. Là elle dévala la pente à toute vitesse. Comme indiqué par les organisateurs cela ne dura pas plus de trois secondes. Et là elle était en l’air. Comme un oiseau. Elle planait. De tout là-haut elle pouvait apercevoir le lac. Immense. Ses yeux étaient attirés par le scintillement de l’eau. Par le reflet du soleil sur sa surface. Elle était épatée par ce spectacle mais elle revint vite à la réalité. Il fallait qu’elle fasse ses figures. Tout d’abord le salto. Pour elle le plus compliquée. C’est pour cela qu’elle commençait avec lui. Elle était déjà debout ce qui était une bonne chose. Avant de le faire, elle jeta un rapide coup d’œil vers le sol. Elle frissonna. La boule au ventre, elle se concentra, plia les genoux et sauta. En l’air elle tourna sur elle-même, comme pour faire une roulade. Mais en l’air. Une fois sa « roulade » terminée, elle retomba balai entre les jambes. Place à la deuxième figure. Elle se laissa glisser à sa droite de sorte à basculer et de se retrouver sous son balai, pendu comme un paresseux. Elle resta comme cela trois secondes, à se faire mal au dos. Intérieurement elle félicitait les paresseux qui restaient des heures dans cette position. Bon elle avait fait la moitié du parcours. La moitié de ses figures. Et pour l’instant tout se passait dans le bon ordre. Mais pour l’instant c’était des figures qu’elle avait piqué aux préfets. Maintenant elle devait faire SES figures. Toujours en position du paresseux, elle se releva sur le côté mais au ras du balai. Une fois sur ce dernier, elle se laissa glisser de l’autre côté mais en laissant ses genoux serrer le balai. Là elle laissa pendre ses mains en ne se tenant qu’avec la force de ses genoux. C’était le cochon pendu. Cette figure qu’elle s’amusait à faire sur les branches des gros arbres chez elle. Elle resta dans cette position pendant quatre secondes et elle se remit sur son balai. Mais pas n’importe comment. En se relevant, elle se tint à son balai avec les deux mains et fit passer ses deux jambes derrière elle. Une fois comme à l’horizontal, elle les leva de sorte à ne tenir que sur les mains. Elle se tenait donc debout sur les mains, à la verticale, les pieds en l’air. Elle devait rester quatre secondes comme ça et elle le savait. Mais le sol se rapprocher dangereusement. Ça aussi elle le savait. Et elle savait aussi que si elle ne se remettait pas sur ses jambes à temps, ce serait une énorme gamelle. Donc concentration. Il fallait oublier que son sang lui monter à la tête et que ses mains et ses bras commençaient à bouger bizarrement.
Quatre… Trois… Deux… Un… A la fin de ce petit compte à rebours mental, Ambre se remit à l’horizontal, et ramena ses pieds sur le balai et se retrouva finalement normalement sur son balai. Elle atterri normalement et se tourna instinctivement vers les préfets. Elle espérait que cela leur ai plus et sinon… Tant pis. Elle ne ferait rien. Elle les tuerait tout simplement en essayant de ne pas faire trop mal.

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

JMO d'Hiver  Le saut à balai 

Commentaires:

"Et Voilà Ambre Baxrendhel qui s'élance sur la piste. Elle prend de la vitesse,s'élance dans les airs, et réalise ses quatre figures, puis fit un atterrissage digne de ce nom. Un très beau parcours!"

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le coup de sifflet vient de nouveau de retentir. Rose, il te reste cinq jours pour nous envoyer tes figures avant de poster.

JMO d'Hiver  Le saut à balai 

Elle y était. Elle était en haut de la piste de saut à balai. C'était haut, très haut, et surtout c'était sacrement impressionnant. Elle était déjà venue de très nombreuses fois ici pour s'entrainer mais cette fois, avec tous ces spectateurs autour, c'était différent. Cette fois si elle tombait lamentablement dans la neige, comme certaines fois à l'entrainement, les conséquences seraient réelles. Si elle dérapait, si elle faisait la moindre erreur cela la pénaliserait. Mais il n'y avait aucune raison que cela arrive, elle avait trop travaillé pour cela. Elle ne pouvait même pas imaginer perdre. L'important était de participer bien sur, mais personne ne leur disait que perdre était une bonne chose. L'important c'est de participer, c'est la phrase qu'on dit aux perdants. Cette phrase elle l'avait déjà trop entendu, et elle ne voulait plus jamais que ça arrive. Elle voulait gagner, tout simplement. La première concurrente, qui s’avérait être Ambre, s’élança. Elle se débrouilla très bien, faisant des figures que Rose n'aurait jamais pu faire comme de se tenir sur le balai comme si elle faisait le poirier. Pour Rose, c'était bizarre de se retrouver contre Ambre. C'était sa préfète, sa coéquipière de Quidditch, celle avec qui elle partageait son dortoir mais surtout son amie. Une très bonne amie qu'elle connaissait déjà depuis longtemps. Elle lui souhaitait le meilleur, et en même temps elle voulait surtout gagner. Les sentiments qu'elle ressentait étaient flous. Tant pis, elle n'avait plus le temps d'y réfléchir, c'était maintenant son tour.

Elle était donc en positon, tout en haut de la piste. Elle était trop concentrée pour penser à quoi que ce soit hormis à ces figures. Elle repassa une dernière fois dans sa tête tous les mouvements qu'elle devait faire puis elle se lança. Son balai allait vite, très vite pendant environ trois secondes, puis il s'envola. Ça y est, elle volait dans les airs sur son balai. Rien d'extraordinaire jusque là mais contrairement à ce dont elle avait l'habitude pour le Quidditch elle était debout sur son balai. Elle voyait tout le monde, les tribunes, le lac, le parc et elle apercevait le château. Puis elle commença son enchainement. Elle l'avait conçu autour de deux figures qu'elle avait inventées, et de deux proposées. La première serait le looping, car de toutes les figures c'était celle qui demandait le plus de concentration. Elle bascula son poids vers l'arrière, vit son corps et le balai effectuer le looping puis revenir en position. Trois secondes de passées, soit six au total en comptant la descente. Elle n'avait pas de temps à perdre aussi elle se lança tout de suite dans son salto. C'était très technique comme figure, mais elle devait absolument la réussir. Elle avait bien passé plusieurs semaines pendant ses entrainements à effectuer cette figure, et à la réussir, maintenant qu'elle la maitrisait elle ne pouvait pas se permettre de rater. Ça lui paraissait logique de passer du looping au salto, cela créait une sorte de continuité des mouvements. Effectuer deux fois cette même boucle différemment. La Poufsouffle prit son impulsion, puis commença son salto. Elle roula dans l'air, et atterrit comme prévu assise sur le balai, une jambe de chaque côté. Pour continuer elle devait se relever et commencer sa prochaine figure debout. Après un rapide calcul, elle vit qu'il lui restait la moitié du temps, pour la moitié des figures. Ses figures, celles qu'elle avait inventées. Faire les choses dans l'ordre, commencer par la première figure. Jambe droite avancée, elle fit un tour autour de cette jambe. À la manière des ballerines, en moins gracieux et moins précis il faut bien l'avouer. Trois secondes de plus, il n'en restait plus que très peu, plus qu'une figure. Et là la peur s'empara d'elle, la peur de ne pas avoir le temps de faire ce dernier mouvement. D’atterrir sans avoir pu finir, sans avoir tout montré, sans la dernière pièce du puzzle qui lui donnait un sens. Elle perdait déjà du temps, ne serait-ce qu'une demi seconde essentielle à la réalisation de l'enchainement. Elle réfléchirait à la fin, quand ce serait au tour des autres de passer. La dernière figure n'avait aucun rapport avec les autres tout en courbe, certains diraient qu'elle cassait la continuité. Pour Rose c'était une façon de marquer la fin de l'enchainement, comme pour se la rappeler à elle même. Ainsi elle sauta, elle fit preuve de toute la souplesse dont elle était capable pour faire son saut écart. Elle n'était pas au grand écart mais elle s'en rapprochait, elle faisait son maximum et c'était le plus important. Puis elle atterrit une nouvelle fois une jambe de chaque côté du balai. Elle n'avait plus mal à force, mais il faut bien avouer que les premières fois l’atterrissage assis comme ça pouvait être douloureux. Mais une fois qu'elle avait compris le truc, cela s'était mieux passé. Heureusement car elle se voyait mal avoir mal comme ça au jour-J. Elle se rendit compte que sa préparation avait payé quand elle ne ressentit aucune douleur. Il ne lui restait plus qu'à atterrir, elle eut le temps de se relever et elle atterrit tranquillement. Pas parfaitement mais ça allait. Elle était plutôt fière d'elle, elle avait réussi à faire ce qu'elle voulait et ce sans trop d'erreurs. Seulement, et elle ne le savait que trop bien, il ne s'agissait pas seulement de réussir car tous feraient surement des passages réussis, il s'agissait de faire mieux que les autres. Faire mieux qu'Ambre dont le passage était très bon, mieux que les deux à venir qui ne manqueraient pas d'en faire autant, ça allait être compliqué mais à l'idée de Rose c'était jouable. Elle ne partait pas battue, elle voulait gagner, elle avait tout fait pour. Maintenant son sort était entre les mains des juges, en espérant qu'il soit agréable.

Élève du mois de juillet 2013
Sorcière la plus supporter - Magicawards 2015
Capitaine des Frelons de Poufsouffle
Poète en chef
Fière propriétaire d'Oylegulka
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

JMO d'Hiver  Le saut à balai 

Commentaires:

"C'est désormais autour de la capitaine de Quidditch de Poufsouffle de s'élancer. Comme sa coéquipière, elle se lance sur la piste à une vitesse incroyable, elle s'envole et commence à faire ses figures. La tension est à son comble, le public n'ose parler de peur de déconcentrer leurs camarades. Et c'est magnifique, Miss Moane vient d'atterrir sur la neige sans encombre! Bravo à elle!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le coup de sifflet vient de nouveau de retentir. Linwee, il te reste cinq jours pour nous envoyer tes figures avant de poster.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

JMO d'Hiver  Le saut à balai 

L’épreuve de saut à balais… Cela faisait longtemps que les habitants de Poudlard l'attendaient. Linwee, elle, l’attendait sereinement. Elle avait déjà fait son épreuve, certes peu brillamment mais elle l’avait fait quand même. Elle ne savait plus qui de son équipe devait la faire, mais elle avait hâte de la voir à l’œuvre.

Cependant… tout ne se passa pas comme prévu. Car il se trouva que celle qui devait faire l’épreuve était devenue préfète entre temps. En conséquence de quoi, Linwee devait faire l’épreuve à sa place (parce que bien sûr, plus personne n’était là pour reprendre le flambeau). C’était donc de mauvaise grâce que cette dernière était allé se renseigner sur les règles de l’épreuve. Certes, elle n’avait pas envie de la faire plus que ça. Mais pour sauver l’honneur de (feu) leur équipe (qui était dernière pour ne rien arranger), elle ne comptait pas faire l’autruche mais se présenter, tête haute, à l’épreuve.

Du saut à balais, donc. Cela avait de quoi faire rire : on utilisait rarement un balai pour sauter, voire jamais dans le monde des sorciers et à Poudlard. Et pourtant, les organisateurs avaient eu cette drôle d’idée. Alors, une descente de quelques secondes à grande vitesse, quelques figures à faire… voilà en quoi consistait cette épreuve originale. Linwee en étudia bien les règles, histoire de ne pas se prendre une pénalité (ce serait toujours ça). Et on put alors la voir s’entraîner dans le parc (n’ayant pas de balais à elle, elle en utilisait un du collège), enchaînant figures et chutes, persévérant et commençant à aimer cette nouvelle discipline. Il lui vint même l’idée -étrange, certes- d’en faire un sport reconnu par tous. Ce serait sûrement un des sports les plus drôles de la communauté sorcière.

Bref, d’entraînement, en entraînement, le jour de l’épreuve se rapprochait, et l’estomac de Linwee se contractait.

Pour tout vous dire, le jour de l’épreuve, aucun toast, même savamment tartiné par un elfe ne purent passer la barrière de ses lèvres serrées.

Mais bon, comme on dit, quand il faut y aller, il faut y aller…

C’est donc les dents serrés, en plein de ce beau mois de juillet, que Linwee s’élança sur son balai. Elle dévala la pente à une vitesse vertigineuse, concentrée au maximum, son cerveau se refusant à écouter les bruits alentours. Et puis, il eut le saut. La jeune fille, même si elle l’avait fait des dizaines de fois, se refusait à regarder par terre.

La première figure était une des deux figures qu’elle avait inventée, et elle avait nommé celle-là : Arabesque. Elle n’avait certes jamais fait de danse classique, mais ce mouvement était très populaire et elle arrivait à peu près à le réaliser. Du moins, à mettre sa jambe à l'horizontale. Le reste... on verra plus tard. C'est ainsi que, aussitôt que son balai eu décollé, elle se leva avec le plus de grâce possible et leva sa jambe tremblante en l'air. Il lui sembla qu'elle n'était pas vraiment à l'horizontale, mais elle ne réussit pas à la mettre vraiment correctement lors des trois secondes. A la fin du temps imparti, elle se laissa tomber, ses jambes des deux côtés, se rattrapant avec ses mains. Elle allait maintenant faire son passage assis, ce qui était le plus simple dans son enchaînement.

Ainsi, pendant six secondes, Linwee enchaîna nose grab, le plus simple de ces mouvements (qui lui sembla accomplir sans difficulté) et position du paresseux. Elle adorait cette position, l'ayant répétée maintes et maintes fois dans son enfance (mais plutôt sur des arbres et non sur des balais). Elle fit donc le paresseux pendant trois secondes, puis se releva rapidement et se mit debout avec sa seconde de battement.

Prenant une grande respiration, elle attaqua sa dernière figure : elle l'avait inventé et nommée "Jack, je vole !".
Comme vous l'avez sûrement deviné, Linwee avait vu ce célèbre film moldu et avait, comme toutes les filles, aimé particulièrement ce moment du film. Elle avait donc eu l'idée de le reproduire, sur le balai.

Debout, un pied devant l'autre, elle tendit ses bras des deux côtés et regarda au loin. Alors vint le clou du spectacle : elle frotta de ses deux mains, tout en gardant sa position, ses bracelets aux poignets... qui libérerent une poudre rose foncée qui l'enveloppa. Avant de commencer l'épreuve, elle avait pris soin d'acheter ces bracelets libérant une sorte de poudre magique dans l'air à Près-au-lard (elle ne s'y était bien sûr pas rendu elle même au village mais avant demandé à sa mère).
La poudre enfin dispersée dans l'air, on pu revoir Linwee et son tee-shirt assorti à la poudre sur son short en jeans (eh oui, la mode moldue fait des siennes...) en position de départ sur son balai. Ça y est, c'était fini.

Linwee aurait voulu atterir en douceur dans la neige, mais s'était peine perdue : elle perdit l'équilibre, le balai parti sans elle, et elle atterit les fesses dans la neige... Ayant un minimum d'amour propre et ne voulant pas finir sur ça, elle se releva et fit une élegante révérence avant de sortir de la piste.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

JMO d'Hiver  Le saut à balai 

Commentaires:

"Regardez Miss Elensar, elle part telle une professionnelle du balai. Mais attendez, il semble que la jeune fille se soit déséquilibrée dans son saut! Heureusement pour elle, le sort jeté sur le terrain lui évite de se faire mal.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Ce passage ne sera donc pas pris en compte. Rien n'est joué cependant car nous prenons seulement en compte le meilleur passage. Il faut que tu nous envoies un hibou avec deux figures comme tu l'as fait mais tu dois attendre que nous te disions à quelle catégories ces figures appartiennent avant de poster.
Le coup de sifflet vient de nouveau de retentir. Victoria, il te reste cinq jours pour nous envoyer tes figures avant de poster.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

JMO d'Hiver  Le saut à balai 

Et voilà. Les JMO étaient arrivés. Victoria avait déjà passés une épreuve et elle devait en passés une autre. Représentante de l'équipe des Unknows. Lors de la première épreuve, elle était arrivés première d'une course de ski ou elle avait du éviter des arbres et lancer des boules de neiges sur ses camarades. C'était drôle et amusant. Elle avait finit première de l'épreuve et battue ses trois adversaires Craig Hoslow, qui n'était pas encore préfet, Cheryl Woletsky, qui était encore à Poudlard et Linwee Elensar. L'adolescente se souvient de grand moment passés dans le parc du château. Aujourd'hui, c'était sa deuxième épreuve mais la dernière des jeux. Victoria devait faire du saut à balai. Heureusement, elle était la troisième à passés, elle va pouvoir regarder ses deux concurrentes avant de s'y coller à son tour.

La cinquième année avait son balai en main et elle vit Ambre Baxrendhel prête à s'envoler. La Serpentarde était stresser et elle voulait en finir au plus vite avec cette affaire de balai et de gymnastique. Le Quidditch c'est bon plus agréable. Il y a plus d'action aussi. Mais Victoria s'était engagés et elle ne pouvait plus reculer. Ambre fit quatre figures avant de redescendre. De même pour Rose. Ensuite fut le tour de Linwee Elensar qui allait faire de même. Victoria commençait a paniquée. Bientôt ce serait son tour.
*Allez c'est pas le moment de flanchée!* Elle vit Linwee s'élancer sur la rampe, laissant la place à la cinquième année pour se préparer. Victoria se positionna en haut de la rampe, comme l'avait fait précédemment, ses camarades. Elle savait ce qu'il lui restait à faire: un maximum de figures ne dépassant pas les dix-huit secondes en tous.

Le coup de siffler retentit et Victoria s'élança. Elle descendit la rampe à une vitesse constante, son cœur battait à cent à l'heure. Elle savait très bien ce qu'elle allait faire mais s'inquiéta intérieurement: et si elle échouait ? Et si elle tombait de son balai ? Les préfets ont bien dit que la neige avait été enchanté mais si elle tombait à côté ? Victoria se dit qu'il y avait aucune raison de s'inquiéter et c'est avec une légère confiance qu'elle se retrouva dans les airs, à faire ses figures.

Pour son premier passage, elle décida de faire des figures basique. Cela lui permettrait de voir l'impression que ça donne, de se mettre en jambes et surtout de rapporter un maximum de points sans trop prendre de risques. Elle commença par faire un looping. Elle tenue vivement son manche à balai des deux mains et commença à se laisser tomber en arrière. Dans son élan, elle cru tomber mais en réalité le looping tenté s'était réalisé. Elle souffla en retombant droite sur son balai et réfléchit à toute vitesse à combien de temps lui restait-il pour faire les trois autres figures. La cinquième année décida ensuite de faire le paresseux, elle se laissa tomber du balai en se tenant au niveau des pieds et des mains sur le balai, le reste de son corps pendait dans le vide. Elle resta quelques secondes comme ça puis tenta de se relever. Mais elle retomba plusieurs fois en mode paresseux.
*Non pas de chute, pas de chute, j'ai pas envie d'aller à l'infirmerie* Finalement elle arriva à se relever. Il lui restait encore deux figures à faire, c'est donc avec courage, car il en fallait, qu'elle se lança dans une figure pour le moins très compliquées. Elle se laissa tomber du balai en le tenant fermement avec les bras tendus. Maintenant elle essaya de mettre son corps à l'horizontale et fit un mouvement avec ses jambes pour s'aider. Malheureusement la figure n'avait pas l'effet espérer. Elle tenue une ou deux secondes et se réinstalla en position assise pour effectuer sa dernière figure. Pour celle-ci, rien de plus simple, enfin faut quand même avoir de l'équilibre. Elle bloqua ses jambes sous son balai et leva ses bras en l'air en signe de victoire. Et même pour se donner de l'énergie et de la confiance, elle cria:

« Aaaaaaaaaaaaaaahhhh!!! »

Elle sentit l'air effleurer ses joues. Elle ne pensa à rien, elle ne voulait pensé à rien. Tous irait bien si elle n'avait pas pensé aux.... dix-huit secondes impérative! Elle ne savait pas si elle les avait dépassés. Dans le doute, elle stoppa sa figure et se repositionna assise pour la descente. Elle se posa simplement comme elle le faisait après avoir jouer au Quidditch. Elle essuya la neige qu'elle avait sur elle et sortit de la zone d'atterrissage pour laisser la place à la première candidate qui allait passés son deuxième tour.. Elle ne savait ce qu'en avait penser les juges mais maintenant fallait se préparer pour le sien de deuxième tour. Les autres filles avaient fait bien mieux qu'elle, c'est sûr.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

JMO d'Hiver  Le saut à balai 

Commentaires:

"Après que vous ayez exécuté votre premier passage, nous avons pu en tirer un premier classement:

En Première position, s'impose
Rose Moane, qui est suivie de très près par Ambre Baxrendhel qui occupe la deuxième place. Victoria Pidloux quant à elle est en troisième place, et pour finir, Linwee Elensar, qui, ayant commis une faute se retrouve dernière, c'est à dire quatrième.

Et maintenant, place au deuxième passage !"


~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Le coup de sifflet vient de nouveau de retentir. Ambre, il te reste cinq jours pour nous envoyer tes figures avant de poster.


JMO d'Hiver  Le saut à balai 

Apparemment, enfin d’après la fin du commentaire que la première année avait pu entendre, son parcours c’était bien passé. Elle l’avait vécu, certes, mais elle préférait se fier aux autres qu’à elle-même pour savoir si elle avait bien fait ou pas. Elle était maintenant à terre et regardait les autres concurrentes. Tout d’abord Rose, son amie. Ce fut un beau passage, plein de boucles. Ensuite vient le tour de Linwee Elensar, très beau passage jusqu’au moment de la chute. Aïe. Ambre avait mal pour elle, même si elle savait parfaitement que la neige avait été faite de sorte à ne pas avoir mal au cas où l’on tomberait. Et enfin Victoria Pidloux, la capitaine des Crochets d’Argent. Beau passage également. En fait, pour faire clair, Ambre aimait tous les passages et trouvait qu’ils étaient tous beaux. Maintenant le premier tour était terminé. Ambre se tourna vers le commentateur et écouta le premier classement. En première position il y avait Rose, après Ambre put entendre son nom, suivit par Victoria et enfin par Linwee. Ambre était toute contente d’entendre qu’elle était deuxième. Elle qui n’avait jamais fait de saut à ski… et encore moins de saut à balai. Enfin, la première année se calma rapidement. Le deuxième passage arrivait.

Elle alla en haut de la piste et, en attendant le coup de sifflet, révisa intérieurement ses figures. Elle les connaissait sur le bout des doigts. Comme les quatre premières. Le coup de sifflet retentit et c’est parti mon kiki. Cette fois-ci elle ne s’attarda pas trop sur le paysage. Elle ne voulait pas perdre de temps. Mais, inconsciemment peut-être, son regard se posa sur la Forêt Interdite. Elle paraissait innocente de là-haut. Presque innocente. Ambre entendit une sorte d’hurlement et les oiseaux s’envolèrent de partout. C’est ce même cri qui la fit revenir au plus important. Ses figures. Elle devait les commencer, la pente venait de se terminer. Elle commença par le looping. Elle se leva, et commença à se laisser aller vers l’arrière. De sorte à mettre tout son poids pour faire basculer le balai. Ça venait, elle le sentait. Elle savait que c’était le bon moment. Elle fit quelque chose de bizarre, que l’on ne peut décrire correctement. Donc essayons. Une fois avoir basculé tout son poids en arrière, elle accéléra le mouvement pour ne pas tomber et retourna à sa position de départ. Première figure terminée. Place à la suivante qui n’était autre que l’effet inverse de la première. Le salto avant. Et oui, Ambre manquait d’imagination ces temps-ci. Mais c’est une figure comme une autre, alors pourquoi ne pourrait-elle pas avoir son heure de gloire ? Enfin bref. Pensez ce que vous voulez. Ambre resta donc debout et bascula tout son poids vers l’avant. Là encore, pour éviter de tomber elle accéléra pour revenir à sa position initiale. Elle avait juste oublié un petit détail. Quand elle vit le sol, la tête en bas, elle ne put s’empêcher d’avoir un haut-le-cœur. Une fois debout, elle senti des petites gouttes froides glisser le long de sa figure. C’était pas le moment de s’arrêter en si bon chemin. Elle en était à la moitié. Il n lui rester plus que deux figures et tout ceci serait terminé. Toujours debout, elle allait refaire une des figures de son premier passage. Le salto. Et comme pour ses deux premières figures, elle exécutera son inverse juste après. Bon d’abord le salto arrière, celui des préfets. Elle s’avança doucement vers le bout de son balai, plia les jambes, se concentra et sauta, fit un tour sur elle-même et atterrit le balai entre les jambes. Exactement comme au premier tour. Elle était passée du bout de son balai au milieu tout ça en faisant un salto arrière. Fantastique, plus qu’une figure. Le salto avant donc. Cette dernière était un peu plus difficile puisqu’Ambre avait décidé d’atterrir sur les pieds, debout et non assise comme celle d’avant. Ambre se releva, fit un pas vers le bout arrière de son balai et sauta en faisant une roulade avant. Au moment de se réceptionner, Ambre eut un énorme frisson. L’arrivée était très proche, si elle se louper elle ne tomberait pas de très haut mais ce n’était encore qu’une petite fille. Ses pieds se rapprochaient petit à petit, le ralenti redevint normal. Ambre se réceptionna parfaitement un pied devant l’autre, le droit en avant. Elle atterrit doucement dans la couche de neige moelleuse. Ça y est, elle avait terminé. Enfin. Elle se poussa de la piste d’atterrissage et se laissa tomber en arrière un peu plus loin. Elle pouvait enfin souffler. Maintenant, elle n’avait plus qu’à regarder les autres passer.

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

JMO d'Hiver  Le saut à balai 

Commentaires:

"Voici notre préfète de Poufsouffle qui s'élance pour son second tour. Elle exécute son parcours sans encombre et atterrit comme à son premier tour. Vous pouvez donc applaudir la jeune Miss Baxrendhel!"

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Excusez mon retard s'il vous plait.
Le coup de sifflet vient de nouveau de retentir. Rose, il te reste cinq jours pour nous envoyer tes figures avant de poster.

JMO d'Hiver  Le saut à balai 

Une fois arrivée sur la neige en un seul morceau, Rose mit quelques secondes pour se reconcentrer. Quand elle eut retrouvé ses esprits elle regarda le passage des deux autres concurrentes. Linwee s’écroula dans la neige, ce qui était bien dommage car son passage avait pourtant bien commencé. Au fond ce n’était pas bien grave puisqu’il lui restait encore une tentative et que seule la meilleure serait contabilisée. La Poufsouffle en arrivait même à espérer qu’elle réussisse car elle ne souhaitait à personne de perdre de cette matière. Puis vint le tour de Victoria qu’elle connaissait du match de Quidditch qu’elle avait disputé contre les verts. Toujours est-il qu’elle réussit bien son passage. Puis le commentateur annonça un classement provisoire, et il s’avérerait qu’elle soit en première position. Une joie immense puis un retour à la réalité, ce n’était que le résultat de la première moitié de l’épreuve et tout pouvait changer. Enfin Ambre refit un passage réussi et ce fut de nouveau à elle se s’élancer.

Ses figures étaient totalement différentes des précédentes et elle les maitrisait tout de même. Peut être un tout petit peu moins bien, encore que. Ainsi donc elle démarra, prit de la vitesse pendant trois secondes puis décolla. Cette fois ses figures n’avaient aucun lien entre elles, contrairement au premier essai où elle avait enchainé plusieurs boucles. Si lien il y avait on pouvait dire que cela ressemblait à une chorégraphie. Enfin ça y ressemblerait si elle tenait sur son balai jusqu’à l’atterrissage. Elle commença donc sa première figure, figure qu’elle avait inventée, dont le nom était le lançage de jambes. Effectivement c’est très laid comme nom mais au moins il avait le mérite d’être explicite. Il s’agissait pour la jeune fille de lancer ses jambes tour à tour devant elle comme dans une danse moldue connue. Elle se réceptionna sans trop de problèmes, puis elle enchaina. Pour continuer dans la danse elle fit le moonwalk, pas très apprécié inventé par un célèbre chanteur moldu. Heureusement qu’elle savait le faire depuis quelques années parce que clairement elle n’aurait jamais pu le maitriser en si peu de temps même à force d’entrainements réguliers. La moitié de l’enchainement était passé et la figure la plus compliquée allait suivre. Un petit compte au niveau du temps, trois secondes avant de décoller, quatre pour la première figure et encore quatre pour la seconde. Ce qui faisait un total de onze secondes sur les dix huit du passage. Ce compte mathématique constituait une véritable aide pour Rose puisqu'il lui permettait de mieux savoir où il en était et ce qui lui restait. Et là il lui restait deux figures, la première étant réellement complexe et la deuxième qu'elle avait inventée beaucoup moins pour terminer en douceur. Elle voulait vraiment atterrit comme il faut et pas violemment sur les fesses. Enfin bref passons à la figure qui arrivait. La feinte de la chute, le risque étant que seule la chute n’arrive. Alors elle se laissa tomber puis tendit ses bras en l’air pour se rattraper. Mais pourquoi cette chute durait-elle si longtemps à la fin, c’était horriblement stressant. Enfin ses doigts se refermèrent sur le balai et elle ne put s’empêcher de pousser un soupir de soulagement. Puis elle remonta debout sur son balai pour effectuer sa dernière figure, de loin la plus simple. Aussi simple qu’un salut basique. Puis elle atterrit de son mieux. A vrai dire elle considérait que son premier passage était meilleur, mais tout dépendait du regard des juges. Plus qu’à espérer qu’ils soient cléments envers elle.

Élève du mois de juillet 2013
Sorcière la plus supporter - Magicawards 2015
Capitaine des Frelons de Poufsouffle
Poète en chef
Fière propriétaire d'Oylegulka
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

JMO d'Hiver  Le saut à balai 

Commentaires:

"Magnifique second passage de la part de miss Moane ! Ça va être serré, je le sens ! Continuez d'applaudir pour encouragez notre prochaine joueuse qui n'est autre que Linwee Elensar ! Rien n'est perdu et ce deuxième passage peut tout changer ! C'est parti !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le coup de sifflet vient de nouveau de retentir. Linwee, il te reste cinq jours pour nous envoyer tes figures avant de poster.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

JMO d'Hiver  Le saut à balai 

Raté. Complètement raté. C’était le seul mot qui lui était venu à l’esprit après avoir fait son premier passage. Une fiente d’hippogriffe n’aurait pu tomber dans la fausse neige avec moins d’élégance que Linwee.

Cependant, elle s’était relevée, comme toujours, et attendait maintenant son deuxième tour, sa deuxième chance.
*Il n’y en aura pas d’autre* se rappela-t-elle. Elle jeta un coup d’œil à son balai, comme pour s’assurer qu’il était encore au creux de sa main moite et que tout allait bien.

Elle avait décidé de garder le même programme de saut pour son deuxième passage. C’était une tactique comme une autre, et elle avait préféré choisir celle-là car de toute manière elle n’aurait pas eu le temps de créer d’autres figures.

La jeune gryffone se plaça sur la ligne de départ, sentant les battements de son cœur accélérer. A peine le signal du départ entendu, elle s’élança avec souplesse sur la fausse neige. Penchée en avant pour essayer d’avoir plus de vitesse, elle savourait la sensation de glisse (ce qui était rare en plein été, mais après tout, à Poudlard tout est possible, les JmO le prouvaient).

Et à nouveau, il y eu l’envol. Ne perdant pas une seconde, Linwee recommença son enchaînement, chronométré de la même manière que le précédent. Tout d’abord, l’Arabesque. Elle préférait commencer avec le plus dur, car comme dans tout sport, c’est au début de l’épreuve que concentration et énergie sont à leurs paroxysmes. Quelques secondes plus tard, Linwee descendit rapidement en position assise, où elle put ainsi accomplir ses deux figures suivantes : nose grab et la position du paresseux. Drôle d’idée de faire la position du paresseux en l’air sur un balai quand même. M’enfin bon.

Et enfin, une fois Linwee à nouveau debout, le final : la fameuse position de Jack, je vole ! La seule figure complexe de son enchaînement.

A chaque fois que Linwee pensait au nom de cette position, elle partait en fou rire, sans que l’on sache pourquoi. Mais là, ce n’était pas le moment de rigoler. Gardant son sérieux du mieux qu’elle pouvait, Linwee écarta les bras. Ramenant ses mains aux creux de ses poignets, elle pria pour qu’il reste un peu de la poudre rose… Ouf, il en restait un peu ! L’effet fut moins long que pour le premier passage, mais il eu quand même lieu. Linwee disparu dans un nuage rose quelques instants.

Puis enfin, à nouveau assise sur son balai, elle atterrit. C’était fini. Après trois figures simple, une complexe, quelques paillettes, de la glisse d'été et de l’adrénaline, c'était fini.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

JMO d'Hiver  Le saut à balai 

Commentaires:

 « Impressionnant, n'est-ce pas ? Ça décoiffe ! Sans plus tarder et sans en dévoiler plus sur les résultats finaux, passant à la suite. Encourageons notre dernière candidate : miss Pidloux qui représente les Unknow ! Dernier touuuuur !»

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le coup de sifflet vient de nouveau de retentir. Victoria, il te reste cinq jours pour nous envoyer tes figures avant de poster.
  Retour