Parc

Inscription
Connexion
  Retour
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Quand la neige fait son apparition...

En ce début d'après-midi, Jade se dirigeait vers l'extérieur du Château pour assister à son premier cours d'initiation au Quidditch, commun à tous les élèves de première année. La jeune fille détestait littéralement ce sport magique. Bien qu'elle soit studieuse et appliquée dans ses études, assister à cet enseignement était littéralement une corvée... De plus, il neigeait depuis quelques minutes. Avec ce froid de canard, loin était le plaisir pour elle d'apprendre des techniques sur un balai ou même, de divaguer sur la composition des Cognards au milieu du parc de Poudlard...
Au loin, les élèves se rassemblaient en attendant le début du cours. Avant même que Jade soit arrivée à destination, des cris de joie se firent entendre. En fait, la serpentarde comprit bien vite que le cours était reporté plus tard dans l'après-midi, en raison des flocons de neige...


"- Chouette, je vais avoir plus de temps pour étudier la création de Poudlard, afin de compléter mes connaissances en Histoire de la Magie. Apprendre à voler sur un balai et à poursuivre un vif d'or, ça apporte quoi à mon capital culturel ?"
pesta Jade.

Ah, le capital culturel, une notion avec laquelle sa mère lui bourrait le crâne depuis sa plus tendre enfance. Pour la famille Wellington, rien n'était plus important que de se constituer une culture digne de ce nom. Ceci était, parait-il, très utile pour réussir dans la vie.
Jade se précipita en direction du château, en l'espoir de trouver une table libre à la Bibliothèque. Rien n'était plus appréciable que le silence pour étudier énergiquement. Quoi que, un jus de citrouille et une flopée de chocogrenouilles n'étaient pas de refus pour se recharger les batteries et être plus productif...
Soudain, la jeune fille fut allertée par le cri d'un autre élève.

"- CONCOURS DE BONHOMME DE NEIGE !"

Jade n'en avait jamais fait de sa vie. Pour illustrer ces propos hurlés, une multitude d'autres élèves de première année s'attelaient à rouler des boules. Certaines petites, pour les tête des bonhommes, et d'autres bien joufflues, pour les gros corps tous ronds. Jade, tiraillée entre l'envie d'approfondir ses recherches sur Poudlard, et entre l'envie de s'initier à la construction de son premier bonhomme de neige scrutait les alentours. Parmi les élèves qui l'entouraient, elle ne reconnaissait pas grand monde. En effet, avec les bonnets et les écharpes, difficile de bien voir les petits minois... En outre, rien ne la retenait, elle avait sa soirée pour continuer ses devoirs d'Histoire de la Magie.

"- Allez hop hop hop ! Je me me lance dans la construction de mon personnage ! Ce sera le plus beau à coup sûr !"

Fidèle à elle-même, Jade était certaine de réussir. C'est ainsi qu'elle entreprit de rouler sa première boule de neige, qui constituera le corps du bonhomme. La jeune fille dû s'y reprendre à sept fois pour faire une boule "passable". Oui, un côté demeurait plus gros, ce qui donnait une curieuse boule un peu ovale et boursoufflée... Rien n'y faisait, le corps n'était au final jamais symétrique...

"- Des accessoires vont compléter ce bonhomme ! Ainsi, nous ne verrons pas les défauts..."

Jade ne baissait pas les bras, elle allait tenter ce qu'on appelait du "cache-misère", en l'espoir que son bonhomme soit tout de même le plus beau de tous ceux des élèves. Quelle manie elle avait de mettre tout le monde en concurrence, alors qu'il ne fallait se contenter ici que de s'amuser... C'était plus fort qu'elle. Et vite, une deuxième boule roulée. Vite, pas tant que ça... il a fallu onze roulades pour obtenir une boule acceptable. Acceptable ? Oui, car le haut de la tête demeurait désespérément plate...

"- Peu m'importe ! Place aux accessoires pour parfaire le tout !".


Jade entreprit de fixer une barrette rouge en forme de fleur, qu'elle venait de retirer de sa propre tête, sur son personnage de glace. Puis, après avoir retiré sa grosse écharpe de laine noire, elle entoura le cou de sa création avec celle-ci... Finalement, pour parfaire le tout, Jade prit les trois bonbons à la fraise qui encombraient sa poche pour en faire des boutons à son bonhomme.
Cinq minutes. Cinq minutes à Jade pour se dire que son bonhomme de neige était catastrophique. Cinq minutes pour se dire que "faire un bonhomme de neige", ne faisait décidément pas partie de son capital culturel... La barrette en forme de fleur ne cachait pas la tête plate de sa catastrophe. L'écharpe noire de laine laissait des poils disgracieux sur la glace et... les bonbons à la fraise avaient déteint sur la neige.


Jade, bien trop fière, s'est jurée de ne pas démonter sa création devant les autres. Elle orna donc son oeuvre d'une signature noire, faite avec du Zan qui trainait au fond de sa poche...


Reducio

Image

Quand la neige fait son apparition...

Kaeyann se dirigeait lentement vers le château, déçue. Elle avait très hâte à son premier cours de vol, elle y pensait depuis des jours, et voilà qu'il était reporté! Et pour quelques misérables flocons, qui plus est. La jeune fille bougonnait. Depuis qu'elle était petite, elle s'attirait les moqueries de ses sœurs et de ses amies chaque fois qu'elle tentait de voler sur un balai, et ses parents semblaient bien décidés à lui remettre sur le nez l'anecdote de la girouette arrachée du toit chaque fois que l'occasion se présentait. Il fallait dire que Kaeyann était maladroite dans la vie de tous les jours, mais que son talent pour les cascades improvisées ne faisait vraiment surface qu'une fois que ses pieds ne touchaient plus le sol. Et maintenant qu'elle allait enfin suivre de vraies leçon de vol, et non pas simplement regarder ses sœurs en essayant de les imiter, voilà qu'elle devait encore attendre. Kaeyann raffolait du Quidditch, elle entretenait secrètement l'espoir insensé qu'un jour elle serait moins empotée et qu'elle pourrait elle aussi revêtir la robe écarlate de son équipe.

Aussi, quand on annonça que la température forçait la remise du cours à plus tard, la jeune fille ne participa pas au cri de joie collectif. Elle enfonça ses mains dans ses poches et tourna les talons, résignée. Quelques élèves semblaient du même avis qu'elle et se dirigeaient vers le château la tête basse. Elle aperçut même une jeune fille de Serpentard qui courait presque en direction de la grande porte. Peut-être était-elle vraiment frileuse, ou vraiment pressée de compléter un devoir...

«- CONCOURS DE BONHOMME DE NEIGE !»

Kaeyann se retourna. Ses camarades de classe s'étaient mis à courir dans tous les sens pour trouver un coin où ils pourraient entreprendre la confection du plus beau bonhomme de neige du monde. Elle hésitait. D'un côté, elle avait vraiment envie de se jeter dans la mêlée et de participer à la soudaine effervescence, mais de l'autre, elle avait déjà les pieds un peu trempés, et elle pensait avec envie à la chaleur de la salle commune des Gryffondors qui l'attendait si elle rentrait au château.
«- Allez hop hop hop ! Je me me lance dans la construction de mon personnage ! Ce sera le plus beau à coup sûr !» lança soudainement la jeune fille de Serpentard que Kaeyann avait remarquée plus tôt.
Elle n'était donc pas frileuse, puisqu'elle se dirigeait maintenant vers les autres élèves déjà affairés. Le plus beau à coup sur? Pas si elle s'en mêlait! Et, comme ça, elle avait pris sa décision. Le feu de cheminée attendrait, l'heure était à la compétition.

Kaeyann se mit donc à l'ouvrage elle aussi. Les bonhommes de neige, ça la connaissait. Elle était Canadienne d'origine, après tout! Et la neige canadienne n'avait rien à voir avec la neige anglaise. C'était de la grosse neige, qui tombait dru et recouvrait des villes entières en une nuit. Ce concours était fait pour elle. En moins de temps qu'il fallait pour dire «froid», la première boule de son bonhomme était prête. Elle était énorme, si grosse que Kaeyann avait dut mettre tout son poids pour la rouler sur les derniers mètres. Elle prit un moment pour reprendre son souffle, puis se pencha à nouveau et commença à rouler sa deuxième boule, qu'elle fit à peine plus petite que la première, et puis la troisième, qui avait la taille d'un melon d'eau. Elle fouilla dans sa poche et en sortit une patacitrouille qu'elle avait emportée au cas où elle aurait une fringale: à défaut d'une carotte, son bonhomme aurait droit à un énorme nez en forme de citrouille. Elle creusa un peu sous la neige et trouva des cailloux, qu'elle disposa sur le visage de sa création pour lui donner des yeux et une bouche souriante.

«Bon en ben c'est pas tout ça, il faut bien l'assembler un jour.»

Kaeyann entoura la deuxième boule de ses bras et voulu la soulever de terre, mais elle eut beau pousser de toutes ses forces avec ses jambes, l'abdomen de son bonhomme refusait de bouger.

«Voilà qui est embêtant...» soupira la jeune fille en se redressant.

Elle se trouvait bien stupide d'avoir travaillé avec tant d'ardeur pour créer le plus haut bonhomme de neige possible, et de finalement être incapable de superposer les trois misérables boules qu'elle avait façonnées avec amour. Kaeyann jeta un regard autour d'elle: personne ne semblait avoir eu la même folie des grandeurs qu'elle, et tous les bonhommes prenaient rapidement forme. Celui de la jeune fille de Serpentard avait une allure assez particulière, mais elle au moins l'avait terminé.

«Heu...Jade?» demanda Kaeyann, verte de honte, en lisant la signature de la jeune fille sur la bosse de son bonhomme difforme. «Je sais que tu n'as pas vraiment de raison de le faire, mais... Tu voudrais, heum... M'aider?»

Reducio
Image

.oOo.Kaeyann Hirondella.oOo.C'est dans le brouillard qu'une rencontre est belle.oOo.
Capitaine des Red Lights ~ Préfète ~ Tutrice ~ Gryffon d'Argent
♦ Élève du mois de Février 2014♦
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Quand la neige fait son apparition...

Roxane frotta ses mains l'une contre l'autre dans l'espoir de les réchauffer, en vain. Elle venait de quitter son cours d'initiation au Quidditch depuis quelques minutes seulement en raison d'une neige impromptue, et s'apprêtait à rentrer au château.
Elle enfonça plus en avant son menton dans son écharpe et abaissa davantage son bonnet, ce qui raccourcit sa vision mais ne l'empêcha pas d'observer ses camarades. La plupart se dépêchaient de rentrer au château tandis que d'autres semblaient presque vouloir revenir en arrière et assister au cours malgré le blizzard. Pour sa part, elle était quelque peu déçue mais n'en laissait rien paraître, comme à son habitude. Elle avait en horreur de montrer sa faiblesse, et ce jour là ne faisait pas exception.

Roxane pressa le pas. Le château n'était plus très loin, et il lui tardait désormais de se rendre à l'intérieur. Mais soudain, elle entendit une voix sortie de nul part crier :
« CONCOURS DE BONHOMME DE NEIGE ! »
Aussitôt, elle se retrouva emportée dans la mêlée des élèves se ruant vers le parc et n'eut pas le temps de se demander le pourquoi du comment qu'elle était étalée par terre, complétement sonnée. Elle se releva avec mauvaise grâce et jeta un œil faussement courroucé vers ceux qui venaient de l'envoyer par terre. Restait maintenant deux solutions : rentrer et faire toutes les corvées du genre finir ses devoirs et bien d'autres choses encore ou aller avec les autre s'amuser dans la neige. La question ne semblait pas se poser, mais il lui fallut tout de même du temps pour se décider ; et comme vous vous en doutez, elle choisit la deuxième solution, déjà plus attrayante. Roxane dévala la pente le plus vite possible et se dirigea vers le groupe d'élèves en train de façonner leur bonhomme de neige. Elle en remarqua un plutôt étrange, ou pour dire cela diplomatiquement, assez peu correctement proportionné, puis un autre dont les parties du corps étaient superbement faites mais apparemment impossibles à superposer. Elle se dirigea vers un endroit encore non exploité et s'exclama avec enthousiasme :
« Bien, commençons ! »
Elle n'avait jamais fait énormément de bonhommes de neige dans sa vie mais savait à peu près quelle tête cela devait avoir, ce qui lui parut amplement suffisant. Elle rassembla d'abord de la neige en un tas compact et le roula jusqu'à ce que cela donne quelque chose de potable, puis s'attaqua à la deuxième, qu'elle réussit à peu près. Restait la tête. Elle empoigna une nouvelle brassée de neige, la roula vigoureusement et la posa finalement sur le reste du corps, qui penchait dangereusement. Ignorant l'appel à l'aide muet de son œuvre, elle alla chercher quelques cailloux qu'elle disposa de sorte à ce que son bonhomme sourie, et ai des yeux, puis observa d'un air critique son pas très réussi bonhomme de neige.
*Ca fera l'affaire* essaya-t-elle de se convaincre.
Pour faire bonne mesure, elle ôta son bonnet de sa tête et le disposa avec quelques difficultés sur celle, énorme, de son protégé, ce qui eut pour effet secondaire de le faire pencher davantage, puis elle ajouta des bouts de bois en guise de bras, ce qui pour effet de...Vous avez deviné n'est ce pas ? Avant que Roxane ai put faire quoi que ce soit, son bonhomme s'effondra sur lui même et il ne resta de lui qu'un joli paquet de neige éclatante.
*Ca ne pouvait finir autrement...* pensa Roxane, mi-amusée, mi-étourdie.


Reducio
Image
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Quand la neige fait son apparition...

Brrr ! Qu'est-ce qui faisait froid ! Même avec une écharpe, un bonnet, es gans et un gros manteau, elle avait froid. En plus le cours de Quidditch où elle était il y a cinq minutes ne l'avait pas vraiment aidé à se réchauffer. Heureusement pour un quelconque soucis, le cours avait duré bien moins longtemps, les premières années étaient donc libre pour tout l'après-midi. Caroline contait aller lire dans sa salle commune, au bord de la cheminée ou alors s'avancer dans ses devoirs, enfin être au calme... Et au chaud. Mais le destin en décida autrement. Alors qu'elle marchait, elle entendit quelqu'un crier :

« CONCOURS DE BONHOMME DE NEIGE ! »

A partir de ce moment là, la verte décida de gagner ce concours. Son esprit de compétition lui fit oublier le froid et ses envies d'autres choses. Elle remit ses gants, réajusta son bonnet et remit en place son écharpe. Elle prit de la neige entre ses doigts, essaya de faire une boule de neige pour ensuite la rouler, mais la neige ne tenait pas. Agacée, elle réessaya plusieurs fois. Enfin, elle réussit à faire une boule. Elle se baissa et prit de" la neige pour agrandir sa petite boule. Celle-ci commença à grandir et quand elle fut suffisamment, la verte commença à rouler sa boule de neige par terre. Celle-ci grossit, grossit et finit par devenir assez grosse, la taille parfaite pour faire le corps du bonhomme de neige. Caroline refit la même opération pour la tête de son bonhomme, sauf que la boule était légèrement plus petite que l'autre. Elle prit la plus petite des deux boules et la souleva pour aller la poser sur l'autre boule. Voilà le squelette du bonhomme de neige achevée, la partie difficile était passée.

Caroline partit à la recherche "d'accessoires" pour son bonhomme. Elle souleva de la neige et trouva des cailloux, elle les ramassa puis continua sa recherche. Elle trouva des bâtons, des coquilles d'escargots et de l'herbe. Puis elle revient vers sa sculpture et disposa ses trouvailles sur son œuvre. Deux cercles de cailloux sur la tête pour es yeux puis une courbe allant vers le haut placé sur la tête pour les yeux. Ensuite, elle prit les coquilles d'escargots et les disposa de faite à former un collier. Puis en prenant l'herbe, elle les plaça sur la tête pour former des cheveux, allez une frange, et une coupe à la garçonne. Il fallait aussi doter le bonhomme de bras, la verte prit donc les deux bâtons et les plaça de chaque côtés. Enfin, la Serpentard décida d'habiller sa mademoiselle de neige. un robe bustier ira très bien à sa mademoiselle de neige. Caroline prit le reste de ses cailloux et forma un haut de robe bustier. La décoration était achevée, le bonhomme était super belle ou plutôt la mademoiselle car son look à cette sculpture était plutôt féminin. Bon, Caroline avait fini et son œuvre était parfaite, elle ne ressemblait pas à tout ses autres bonhommes classiques. La verte fatigué décida de renter au château, fière d'elle.

Reducio

Image
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Quand la neige fait son apparition...

Jade contemplait son oeuvre avec désarroi maintenant. Son bonhomme de neige était tout bonnement horrible en fait. Les petits sourcils de la jeune fille se rejoignaient une une ligne mince tintée de colère désormais. Alors qu'elle pestait contre elle-même en raison de son échec, elle fut interrompue, par ce qui semblait être une toute jeune première année, appartenant à la maison des gryffondors.

«Heu...Jade ? Je sais que tu n'as pas vraiment de raison de le faire, mais... Tu voudrais, heum... M'aider?» demanda timidement la jeune rouge en scrutant le badge de Jade.

La serpentarde, le sourcil arqué, scruta attentivement sa camarade de la tête aux pieds.

" Hum... aucun problème, mais de toute manière, le mien restera le plus réussi..."
lui répondit-elle d'un ton acerbe.

Alors qu'elle s'avançait vers les trois boules de neige éparpillées de la rouge, Jade tourna sa langue sept fois dans sa bouche comme on lui avait appris avant de parler. En effet, fière comme un pan, on pouvait dire que c'était un vestige d'avoir été enfant unique. Tout le monde l'a toujours placée sur un tel piédestal qu'elle s'est toujours crue supérieur aux autres. Ceci étant, elle ajouta:


" Hum, excuse moi. J'admets que le mien est tout bonnement affreux. Il est difficile pour moi d'avouer mon échec, mais pour ma défense, je n'ai jamais fait de bonhomme de neige avant celui-ci ! Bon, on s'y met ?"


Un défaut aussi, c'est que Jade éprouvait toujours le besoin de se justifier avant même qu'on lui dise quelque chose. Pénible, mais plus fort qu'elle. Détournant la tête, la jeune verte scrutait les allentours en attendant que sa camarade ne se décide à prendre la direction des opérations. Une serpentarde qu'elle ne connaissait pas s'effondra sous la lourdeur de son bonhomme de neige.

"- Yes, une de moins et une chance de plus pour moi! " jubila Jade intérieurement.

Enfin, une dernière serpentarde avait achevé son travail et se dirigeait vers le château.


" Un bonhomme de neige qui a l'allure d'une bimbo, ridicule..."
se dit-elle encore une fois à elle même.

Revenant à elle même, elle posa de nouveau une question à la rouge à côté d'elle.


" - Comment tu te nommes sinon ?"

Quand la neige fait son apparition...

Kaeyann sourit quand elle vit la Verte faire un pas dans sa direction. Elle n'avait pas l'air d'être enchantée de l'aider, mais elle avait accepté, c'était déjà très gentil. Kaeyann épongea son front du revers de sa mitaine et replaça le bonnet grossièrement tricoté qu'elle avait posé sur ses cheveux ce matin-là, évaluant la situation. La petite boule serait probablement facile à soulever maintenant qu'elles étaient deux, mais la meilleure façon d'arriver à poser la deuxième sur la première était encore de la faire rouler sur le côté de celle-ci. Kaeyann allait devoir y mettre tout son cœur...

«Hum, excuse moi. J'admets que le mien est tout bonnement affreux. Il est difficile pour moi d'avouer mon échec, mais pour ma défense, je n'ai jamais fait de bonhomme de neige avant celui-ci ! avoua Jade. Bon, on s'y met ?»

La première année sourit. En avouant qu'elle n'était pas bonne pour faire des bonhommes de neige, Jade avait aussi avoué qu'elle n'était pas bonne pour avouer ses torts, c'était plutôt contradictoire...

«Tu sais, quand je suis allée en Chine, j'ai appris un proverbe qui disait: La vraie faute est celle qu'on ne corrige pas. Comme tu en as corrigé deux d'un coup, j'imagine que tu es pardonnée.»

Kaeyann offrit à Jade son plus beau sourire, mais cette dernière regardait déjà ailleurs. Autour des deux jeunes filles, d'autres étudiants avaient déjà abandonné leurs sculpture pour se lancer dans une bataille de boules de neige et la confection d'anges, ou pour rentrer se réchauffer les orteils au château. Elle se concentra à nouveau sur la boule du milieu, décidant qu'elle allait bel et bien la faire rouler en la soulevant. Elle alla donc se placer de l'autre côté de l'énorme masse de neige compacte, et Jade lui demanda:
« Comment tu te nommes sinon ?»

«Oh! Oui, pardon, je ne me suis pas présentée, et je n'ai pas encore signé mon œuvre pour que tous sachent mon nom... Je m'appelle Kaeyann Hirondella. Enchantée de faire ta connaissance. Bon. Voici le plan: on va glisser nos mains sous ce côté-ci de la boule et le soulever en prenant soin de mettre le plus de poids possible sur la grosse boule. Comme ça, on va la faire rouler au lieu de s'acharner à essayer de la prendre dans nos bras. Ce n'est pas mon premier bonhomme» ajouta Kaeyann devant l'air perplexe de la Serpentarde.

La rouquine se mit en position, attendant que Jade en fasse de même, puis initia le décompte.

«Ok, trois, deux, un, oh hisse!»

.oOo.Kaeyann Hirondella.oOo.C'est dans le brouillard qu'une rencontre est belle.oOo.
Capitaine des Red Lights ~ Préfète ~ Tutrice ~ Gryffon d'Argent
♦ Élève du mois de Février 2014♦
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Quand la neige fait son apparition...

Caroline était partie en direction du château pour aller chercher chercher une carotte dans les cuisines. Eh oui, un bonhomme de neige devait avoir un nez orange, un nez carotte. Elle se dépêcha de rentrer dans le hall puis alla dans les cuisines. Elle salua les elfes de maison car elle leurs devait le respect, ils étaient des êtres vivants. Puis elle prit une carotte et ressortit. Elle passa dans sa salle commune pour changer de gants car ceux-ci étaient trempés, ils avaient été utilisé pour rouler et faire le bonhomme. Allez, elle prit des gants beiges, une fleur qu'elle avait reçu pour Noël, cela pourrait toujours faire une décoration de plus et son sac en bandoulière où elle fourra la carotte, la fleur et tout le nécessaire. Elle allait repartir quand elle vit son vernis rose sur sa table de chevet. Elle eut une idée et le prit. Elle sortit dans le parc et marcha vers son bonhomme et vers ceux des autres pour aller les regarder.

Caroline se dirigea d'abord vers son bonhomme et enleva le cailloux qui faisait office de nez. Elle le remplaça par la carotte. La verte tourna autours de sa bonhmadame et vit que la carotte n'allait pas du tout avec les cheveux-herbes verts. Face à ce problème, Caroline était contrariée par ce petit problème, elle chercha une solution et n'en trouva pas. Elle décida donc de ne pas le changer. Puis elle prit le vernis rose et en mis sur le bout des bras-branches. Ça faisait classe et très inattendu. Et enfin, la verte mit la fleur dans les cheveux de son bonhomme. Caroline avait fait beaucoup de bonhomme de neige mais celui-ci était le plus réussi et le plus étrange. Son bonhmadame était donc à la fois moderne et classique. Elle le prit en photo, et oui il fallait garder un souvenir de cette magnifique œuvre d'art. Puis elle alla vers les bonhomme des autres.

Il y avait un bonhomme qui s'était effondrée, sa ou son créateur/créatrice devait être dégoutée que son bonhomme soit par terre. A coté de ce tas de neige, il y avait un bonnet rose. Puis elle continua de marcher jusqu'au prochain bonhomme. Celui-ci était très bizarre, on voyait que les accessoires étaient là comme cache-misère. La grosse boule était plus grosse d'un côté que de l'autre, ce bonhomme n'allait pas gagner à moins d'un miracle. Enfin, elle vit deux personnes, une Serpentard et une Gryffondor qui faisait leur bonhomme de neige. Parfait, le tour des bonhomme était terminé, Caroline revient vers son bonhomme pour le surveiller et attendre les résultats du concours puis elle s'assit contre un arbre et attendit.

Quand la neige fait son apparition...

Meilla allait enfin assister à son premier cours de vol! Un vrai cours de vol, elle en avait tant rêver! Il se déroulerait dans le parc, au vu de la température, la jeune fille s'habilla chaudement! Elle ne devait pas tomber malade, sinon elle serait obligée d'aller à l'infirmerie et cela l'effrayait quelque peu. Pas que l'infirmière est une réputation de méchante, mais Meilla n'avait jamais aimé les médecins, ni les médicomages, ni aucune personne susceptible de soigner les gens, qu'ils soient sorciers ou Moldus. Toujours est-il qu'elle avait trois pulls sous sa cape d'hiver! Elle ne savait pas si les capes étaient autorisées pour voler... Elle avait en plus un bonnet, des gants et une écharpe.

En tout cas, elle se dirigea de bonne humeur vers le terrain de quidditch qui servirait d'entrainement. Elle savait bien que les balais ne seraient pas de la dernière génération, mais peut être qu'elle pourrait en trouver un pas trop mal en arrivant dans les premiers... Qui sait? Et c'est en effet ce qui arriva. En réalité, il y avait 3 balais vraiment "pourris" et les 3 derniers arrivants se les coltinèrent. Le temps que le professeur leur explique la théorie et la démarche à suivre, il commença à neiger et le cours fut interrompu avant même que les élèves ne commencent à voler. Meilla était vraiment dégoûtée! Depuis des semaines et des semaines qu'elle se préparait et le cours était annulé seulement pour quelques flocons! Quelle injustice!

Manifestement tout le monde n'était pas de cet avis. Une élève de Serpentard en particulier se dirigea vite fait vers le château en entendant que le cours était arrêté. La Serdaigle se dit que cette fille n'avait surement pas fini tous ses devoirs, ou alors qu'elle n'aimait pas le quidditch. Mais cette idée était très étrange pour la jeune fille, elle qui avait toujours aimer voler ne comprenait pas qu'on n'aime pas! La rouquine en était là de ses réflexions lorsque quelqu'un cria :


CONCOURS DE BONSHOMMES DE NEIGE!!!!!

*Un concours de bonshommes de neige? Pourquoi pas! Après tout je n'ai rien à faire de plus!*se dit Meilla

Alors, elle commença à prendre un peu de neige dans sa main et la tassa comme pour faire une boule de neige! Elle essaya de la faire le plus rond possible. Puis, elle la roula dans la neige en peaufinant les détails de la boule tous les mètres. Quand elle la jugea assez grosse et grande, elle recommença la même chose mais cette fois-ci en partant de moins loin. Après un moment, elle se rendit compte qu'elle ne pourrait jamais monter la moyenne boule sur la grosse car en réalité elle était encore plus grosse. Alors elle sortit sa baguette et la posa délicatement grâce au sort "wingardium leviosa". Elle avait vérifié au préalable que personne ne la regardait! Puis elle fit une toute petite boule de neige qui constitua la tête de sa construction. Son bonhomme était enfin fini! Elle souffla doucement et regarda autour d'elle. Une autre élève se faisait aider pour mettre les trois parties de son bonhomme l'une au-dessus de l'autre. Une autre avait un bonhomme difforme mais était en train de le décorer.


*Mais oui, c'est cela qu'il me manque! Je dois le décorer!*

Alors la jeune Serdaigle enleva son bonnet et le mit sur son bonhomme de neige. Elle rajouta son écharpe et trouva deux bâtons sur lesquels elle posa ses gants. Enfin, elle dénicha deux cailloux pour former les yeux de sa construction.

*J'ai fini! C'est du beau travail non?*


Reducio

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.

Quand la neige fait son apparition...

Amber était mi-soulagée mi-dégoûtée. Soulagée parce que la première heure du cours de vol avait été une véritable torture à cause de la météo, dégoûtée parce qu'elle avait vraiment envie de poursuivre la leçon malgré tout. Pour la jeune sorcière qui en trois ans à Poudlard n'avait jamais chevauché de balais magiques, elle avait énormément attendue cette initiation dont les deux tiers avaient finalement été annulés à cause de cette foutue neige. C'est vrai quoi, ce truc ne servait vraiment à rien, si ce n'est à lui filer des grippes à répétition et à amuser les gosses. Ce n'était pas très difficile à deviner mais la jeune fille avait une sainte horreur du froid, ce pourquoi elle s'apprêtait à rejoindre sa Salle commune pour se poser devant un bon feu de cheminée.

Accélérant la cadence en martelant la poudreuse, elle se dirigeait à petits pas rapides vers le Hall d'entrée, quittant ainsi le terrain de Quiddicth accompagnée de plusieurs de ses camarades. Passablement énervée par toute cette agitation, elle décida de se détacher de la cohue pour prendre ce qu'elle pensait être un raccourci à travers le parc, en bonne petite associable de service. Elle se trouvait déjà suffisamment irritée comme cela pour devoir subir en plus les jérémiades de la populace.

Un quart d'heure plus tard, la jeune fille repassait devant un arbre qui lui semblait étrangement familier. Elle poursuivit néanmoins sur sa lancée et se retrouva en face d'une souche qu'il lui semblait pourtant avoir déjà dépassé précédemment ...
*Je rêve ou je suis en train de tourner en rond depuis tout à l'heure ?!* pensa t-elle, sentant l'énervement monter en sa petite personne (oui il ne fallait pas grand chose pour l'échauffer). N'en pouvant plus de toutes ces contrariétés, sentant le bout de ses doigts gelés sur place, elle se défoula en shootant violemment dans l'étendue immaculée. Des rires et des cris joyeux la tirèrent de sa transe, elle se frotta les bras vigoureusement et souffla dans la paume de ses mains pour éviter que celles-ci ne se transforment en glaçons.

Un peu honteuse d'avoir réussit à se perdre dans un lieu qu'elle connaissait pourtant bien mais dont la neige avait bouleversante ses perceptions, elle suivit l'écho des voix en essayant de retrouver son calme. Une centaine de mètres plus loin, elle apercevait à l'horizon le même petit groupe qu'elle venait de quitter qui s'évertuaient à construire des bonhommes de neiges. Enfin, le mot était vite dit puisque la majorité de leurs créations n'étaient pas très convaincantes, entre celui qui avait une sorte d'excroissance sur la hanche, celui dont les parties du corps étaient séparés et les autres avec une carotte ridicule plantée sur le pif, le niveau n'était pas très haut.

Pouffant, d'humeur moqueuse, elle se baissa et modela entre ses mains une jolie petite boule, faite avec amour, s'il vous plaît. Elle en savait pas tellement bien d'où lui était venue cette idée, sans doute inconsciemment avait-elle voulu maltraiter un élément qu'elle méprisait en le balançant sur des personnes qu'elle méprisaient tout autant. Bon d'accord, l'expression était peut-être un peu forte, c'était surtout la niaiserie qui émanait de leur petit rassemblement qui l'agaçait.

Un sourire sarcastique aux lèvres, elle prit sa cible en joue, une petite bleue qu'elle ne connaissait absolument pas, et tira de toutes ses forces en criant haut et fort:


« Alors comme t'aimes jouer avec la neige ? Ça tombe bien, tu vas en manger ! »

Action: tire une gigantesque boule de neige
Cible: la trogne de Meilla Primard.

◊ Il n'y a ni bien ni mal, seulement le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour s'en emparer.
Responsable des nouveaux arrivants et journaliste au Sale Hasard.
> Serpentard du mois d'août et d'octobre & élève du mois d'octobre.

Quand la neige fait son apparition...

A la fin de son travail, Meilla se sentit observée. En réalité, une élève de Serpentard un peu plus âgée s'était approchée de leur "petit" groupe (enfin petit tout est relatif, ils étaient quand même une quinzaine!) et elle observait avec attention les "gamins" jouer dans la neige. Elle devait avoir un ou deux ans de plus qu'eux et n'avait pas l'air de très bonne humeur... D'aussi loin, la rouquine ne pouvait voir ce que la blondinette faisait. Elle avait l'air de chercher quelque chose... Mais quoi?! C'est la question que tout le monde aurait pu se poser. Tout le monde? Encore fallait-il l'avoir remarquée! A priori, personne d'autre ne l'avait vue. Ils étaient tous concentrés sur leur bonhomme! Aussi seule Meilla ne se fut pas surprendre quand l'autre jeune fille cria :

"Alors comme t'aimes jouer avec la neige ? Ça tombe bien, tu vas en manger !"

Meilla n'en croyait pas ses yeux, soit elle avait eu une hallucination, soit la Serpentard l'avait vraiment regardée en criant cette espèce de menace! Même si elle n'avait cité aucun nom, Meilla était sûre d'être visée. Elle n'était pas du tout susceptible! Bon peut-être un peu mais là c'était quelque chose de différent! Un message caché et un langage codé s'était mis en place comme par magie (n'oublions pas que la magie existe vraiment!) entre les deux jeunes filles. Meilla l'avait vraiment prit mal et elle ne put s'empêcher de penser :

*Mais c'est qui elle? Pour qui se prend-elle à me parler comme ça?! Je ne lui ai rien fait et je ne la connais pas le moins du monde!*

A peine eut elle le temps de penser cela qu'elle se prit un missile dans la tête! Une bombe! Heureusement elle avait été lancée de loin et elle ne fit pas trop de dégâts. Mais la Serdaigle ne perdit pas une minute pour répliquer. Elle prépara sa boule de neige aussi méticuleusement qu'elle l'avait fait quelques minutes plus tôt pour son bonhomme de neige. Elle tassa un peu de neige dans sa main, prit une grande inspiration et lança la boule aussi fort qu'elle le pouvait. A ce moment là, la féroce bataille commença! Des boules fusaient de tous les côtés. La rouquine se concentrait particulièrement sur celle qui l'avait attaquée. Qui n'était autre que la préfète de Serpentard. Quand Meilla le découvrit, elle lui dit ironiquement :

"Alors c'est comme cela que tu fais ton travail de préfète? En attaquant des pauvres élèves de première année sans défense? Tu vas voir un peu! Tu ne t'en sortiras pas comme cela moi j'te le dis!" Et c'est ainsi que les deux élèves, de maisons différentes commencèrent vraiment à s'attaquer, pour de vrai! A côté d'elles évidemment les autres faisaient de même mais c'était plus un jeu qu'une vraie animosité. Enfin une animosité, cela restait une bataille de boules de neige, n'oublions pas! Il en faut pas non plus exagérer! Toujours est-il que même si les deux élèves s'amusaient, elles avaient aussi engagé une vrai bataille, sans concession possibles!

Action : tire une rafale de boules de neige
Cible : Amber

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Quand la neige fait son apparition...

Roxane, une fois qu'elle comprit qu'elle n'arriverait pas à faire mieux, abandonna son bonhomme de neige sans plus de cérémonies et prit seulement le temps de récupérer son bonnet violet qui était désormais plein de fines pellicules de neige glacée. Elle renonça à le remettre sur sa tête tellement il semblait mouillé, et le garda à la main tout en allant voir les autres bonhommes de neige. Elle remarqua, à sa grande surprise, une Serpentard et une Gryffondor s'entraidant tranquillement. Pour elle qui pensait ces deux maisons en conflit, cela l'étourdit légèrement et elle se promit de parler à un Gryffon un de ces jours histoire de voir si ils étaient si vantards et fiers qu'on le disait. Roxane abandonna la scène du regard et jeta un coup d’œil distrait sur un étrange bonhomme qui semblait appartenir à la race supérieure des "bimbonhommes de neige". Il avait de l'herbe en guises de cheveux, une robe bustier en cailloux et du vernis rose au bout des branches. Cela semblait certes travaillé et il était évident que c'était bien mieux que son pitoyable tas de neige, mais quand même, du vernis à ongles ? La verte sentit un commentaire cinglant lui venir aux lèvres, mais le refoula. C'était une belle journée hivernale et elle comprenait que tout le monde voulait en profiter, elle se promit donc de tenir sa langue et d'éviter de blesser qui que ce soit par des critiques bien senties absolument inutiles.
*Mais amusantes !* ne put-elle s'empêcher de penser, goguenarde.
Repoussant cette pensée contraire à ses résolutions du jour, elle se dirigea vers d'autres œuvres à peu près toutes semblables qui ne l'intéressèrent que vaguement. Elle se fit la réflexion qu'au moins, la bonhomme était déjà plus originale que tous ces clones ennuyeux. Songeant qu'il commençait à se faire tard et qu'il fallait bien qu'elle finisse son devoir de DCFM un de ces jours, elle se décida à rentrer au château, lorsqu'elle entendit une voix connue s'écrier :


« Alors comme t'aimes jouer avec la neige ? Ça tombe bien, tu vas en manger ! »

Elle se retourna et lorsqu'elle aperçut Amber, elle tomba littéralement des nues. Il faut dire que la jeune fille ne s'attendait pas à voir sa camarade de maison d'habitude si...tant...Bref, elle ne croyait jamais Amber capable d'une attitude pareille ; pas d'agresser sans aucune raison une première année bien sûr, mais de se livrer à une bataille de boules de neige. Elle vit la Serdaigle virer d'un sympathique rouge pivoine sous l'effet de la colère, jurant méchamment avec sa tignasse d'un roux flamboyant. Visiblement hors d'elle, elle rendit la monnaie de sa pièce à la préfète de Serpentard en lui lançant à son tour une boule, sans bien sûr oublier de répliquer avec toute la ténacité dont elle était capable :

« Alors c'est comme cela que tu fais ton travail de préfète ? En attaquant des pauvres élèves de première année sans défense ? Tu vas voir un peu ! Tu ne t'en sortiras pas comme cela moi j'te le dis ! »

Roxane, d'abord perplexe, puis amusée, commença vite à se lasser du spectacle et réfléchit à ce qu'elle pourrait bien faire. Sans vouloir se l'avouer clairement, elle brûlait de trouver une raison valable de ne pas rentrer histoire de faire taire une bonne fois pour toute sa misérable conscience. Soudain, une idée lumineuse traversa son esprit et elle sauta presque d'enthousiasme. Quoi de mieux que cela ? La première année se dirigea d'un pas décidé vers un bloc de neige qui lui semblait assez gros et ferme, puis forma un pavé plutôt imprécis mais assez dur. Elle recommença l'opération deux ou trois fois, puis se rendit vite compte qu'elle n'y arriverait jamais toute seule. Il lui fallait de l'aide si elle voulait réussir, elle n'avait donc d'autre choix que de supplier stupidement quelqu'un de l'aider. Elle redressa les épaules et embrassa rapidement l'endroit où elle se trouvait d'un regard. Après une brève observation, Roxane finit par voir une jeune fille adossée contre un arbre qui semblait attendre quelque chose. Elle se dirigea vers elle et l'aborda sans préambule, comme à son habitude :

« Salut, j'aurais besoin d'aide pour construire mon igloo, tu aurais du temps pour ça ? Et mon nom, c'est Roxane. »

Quand la neige fait son apparition...

Amber avait retrouvé son sourire, toute trace d'énervement avait disparu de son visage poupin. En effet, il n'y avait rien de mieux pour apaiser ses nerfs que de faire craquer ceux des autres, ce pourquoi elle partait systématiquement embêter son entourage dès que quelque chose ne tournait pas rond dans son petit monde. Très satisfaite de sa nouvelle entreprise, elle n'eut plus qu'à se délecter du spectacle lorsque son énorme boule de neige atterrit en pleine poire de la Serdaigle. La jeune fille ne chercha même pas à retenir ses éclats de rire, elle était littéralement pliée en deux tant la scène était comique. L'autre avait eut tout le loisir de l'observer pendant sa tirade, mais n'avait rien compris à ce qui lui arrivait lorsqu'elle avait reçu son petit cadeau humide dans la face. Au comble de l'amusement, la verte écouta la réplique de sa cadette:

« Alors c'est comme cela que tu fais ton travail de préfète? En attaquant des pauvres élèves de première année sans défense? Tu vas voir un peu! Tu ne t'en sortiras pas comme cela moi j'te le dis !  »

Si sa bonne humeur en prit un coup, elle n'en laissa rien paraître. Qui était cette demoiselle au caractère de cochon qui s'offusquait pour une pauvre boule de neige ? Pour une fois, la troisième année avait fait une bêtise à peu près innocente ne mettant en danger la vie de personne et qu'elle ne s'était pas montrée particulièrement méchante ou sadique, et voilà comment on la remerciait ! Et qui plus est en la taclant sur son job. *Youhou ça y est, on vous colle un autocollant sur la poitrine et vous pouvez même plus titiller les premières années, mais où va le monde sérieusement !*, songea t-elle avec une légère acidité.

« C'est marrant, t'arrives à reconnaître un insigne de là ou tu es mais quand on t'envoie un projectile en pleine trogne, t'as pas le même niveau de réactivité. Oups pardon, j'avais oublié, les Serdaigles préfèrent de loin la théorie à la pratique. En même temps je vous comprends, si je n'étais pas très douée, moi non plus je n'oserais pas quitter mes bouquins ! », rétorqua t-elle en prenant un malin plaisir à détacher chaque syllabe.

Elle n'eut pas le temps de savourer l'effet de sa petite pique qu'une matière froide et poisseuse s'écrasait mollement contre son visage. Surprise, elle se l'essuya d'un revers de manche vigoureux en cherchant à comprendre comment cette chose avait put faire le trajet entre elle et sa nouvelle copine aussi rapidement. Un peu sonnée, elle ne tiqua même pas lorsqu'elle se prit une deuxième pêche, dont des gerbes glacées s'infiltrèrent carrément dans les pans de son manteau. Grommelant, elle prit la décision qui lui parut la plus censée: fuir. Si sa maigre expérience des Duels lui avait appris une chose, c'était que le déplacement était la clé de tout. Se défouler sur une personne sans bouger d'un iota était loin d'être une bonne technique, plutôt une aubaine pour l'adversaire qui n'avait plus qu'à s'acharner sur vous. Pendant que l'autre continuait à essayer de la toucher avec sa rafale, la blondinette piqua un sprint jusqu'à un bloc de neige imposant, derrière lequel elle se cacha. Tout près d'elle, elle reconnu Roxane qui semblait entamer une discussion avec Caroline. Ainsi cachée derrière son abri de fortune, la demoiselle entreprit de se constituer une honnête resserve de missiles. En effet, elle n'avait pas très bien digéré le dernier assaut de la bleue, et comptait bien lui rendre la pareille. Il n'empêche, les deux Serpentard qui lui faisaient face étaient également très tentantes ... Oh et puis, pourquoi choisir ? Qu'en y'en a pour un, y'en a pour trois !

Action: tire de petites boules de neige bien compactes
Cible: Meilla Primard, Roxane Moon, Caroline Purelune

◊ Il n'y a ni bien ni mal, seulement le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour s'en emparer.
Responsable des nouveaux arrivants et journaliste au Sale Hasard.
> Serpentard du mois d'août et d'octobre & élève du mois d'octobre.

Quand la neige fait son apparition...

La serpentard ne semblait pas le moins du monde affectée par sa phrase et elle répliqua même :
"C'est marrant, t'arrives à reconnaître un insigne de là ou tu es mais quand on t'envoie un projectile en pleine trogne, t'as pas le même niveau de réactivité. Oups pardon, j'avais oublié, les Serdaigles préfèrent de loin la théorie à la pratique. En même temps je vous comprends, si je n'étais pas très douée, moi non plus je n'oserais pas quitter mes bouquins ! "

*Elle aussi a le sens de la répartie... Je ne vais pas lui répondre car cela ne fera qu'envenimer la situation. Mais elle ne gagnera pas... J'espère...*

En effet la jeune fille commençait à douter sérieusement de sa victoire mais bon ce n'était qu'un jeu après tout et puis il fallait bien un gagnant (ou en l'occurrence une gagnante) et une perdante. Meilla continuait sa rafale de boules de neige. Mais soudain la préfète bougea, elle couru en direction d'un bloc de glace et se cacha derrière. La rouquine ne s'était pas préparée à un retournement de situation de ce genre! Aussi envoya-t-elle une dernière boule de neige qui atterri sur le sol dans un bruit sourd. La Serdaigle ne pouvait voir ce que son ennemi de bataille faisait derrière son bloc. Aussi, elle n'eut pas le temps d'esquiver la boule de neige poisseuse (comment elle peut être poisseuse je ne sais pas) et dure de la vile Serpentard.

Désormais, quiconque regardait la scène en portant un quelconque intérêt pouvait comprendre ce qui se passait. La Serpentard avait même envoyé deux autres boules à deux élèves de sa maison! Meilla ne comprenait pas qu'on puisse faire une chose pareil mais surtout elle savait que si les deux Serpentard décidaient de se joindre à leur préfète, elle n'aurait alors plus aucune chance. Elle eut alors une idée! Et si quelqu'un venait l'aider? Elle fit le tour des constructrices de bonshommes de neige mais toutes étaient à Serpentard, sauf une jeune fille de Gryffondor que Meilla ne connaissait que de vue. Malheureusement, celle-ci discutait avec une Serpentard... Mauvais signe! Il y avait donc deux solutions. premièrement continuer la bataille en attendant de voir si les deux Serpentard rejoignaient leur préfète; Meilla pourrait aviser plus tard. Deuxième solution abandonner... La première solution étais le meilleure, pour l'instant du moins...

La rouquine prit alors son courage à deux mains. Comme la préfète s'était baissée surement pour faire une réserve, elle ne pouvait voir ce que faisait Meilla. Alors, cette-derrière s'approcha lentement de l'abris de la Serpentard, mais elle le contourna. Ensuite, elle s'éloigna un peu et se cacha derrière un bonhomme de neige quelconque.



Action : se cache en faisant attention de ne pas dépasser.
Cible : derière le bonhomme de neige de quelqu'un

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Quand la neige fait son apparition...

Caroline s'ennuyait. Son bonhomme était fini et elle commençait à avoir froid. Elle allait se relever quand elle vit arriver Amber J.Hoover, sa préfète, une fille aux cheveux blonds et au caractère fort. Elle prépara une boule de neige bien ronde et visa une jeune fille, une première année aux cheveux d'un rouge flamboyant qui se nommait Meila PRIMARD. Puis pour finir d'énerver la bleue, Amber ajouta :

"Alors comme t'aimes jouer avec la neige ? Ça tombe bien, tu vas en manger !"

Meila devient rouge comme une pivoine, elle n'avait pas du aimer recevoir une boule de neige en pleine face. *Ouh ! J'aurais pas aimé être attaqué ! * Au comble de la fureur, la petite rousse, riposta :

« Alors c'est comme cela que tu fais ton travail de préfète ? En attaquant des pauvres élèves de première année sans défense ? Tu vas voir un peu ! Tu ne t'en sortiras pas comme cela moi j'te le dis ! »

*Bien dit Meila !* La première année se débrouillait bien on dirait. Elle envoya une boule sur Amber en tirant avec précision, la boule toucha la préfète. La bataille faisait rage, Serdaigle contre Serpentard. Caroline étant à Serpentard elle se rangea du côté de Amber. Elle réfléchissait à comment aborder la bataille sans se faire toucher, enfin au début En gros, il lui fallait une stratégie. Elle préparait toujours son plan quand Amber répondit à la bleue :

"C'est marrant, t'arrives à reconnaître un insigne de là ou tu es mais quand on t'envoie un projectile en pleine trogne, t'as pas le même niveau de réactivité. Oups pardon, j'avais oublié, les Serdaigles préfèrent de loin la théorie à la pratique. En même temps je vous comprends, si je n'étais pas très douée, moi non plus je n'oserais pas quitter mes bouquins ! "

Toujours dans ses pensées, Caroline ne remarqua pas qu'une jeune fille s'était approchée d'elle, cette jeune fille l'interpella :



« Salut, j'aurais besoin d'aide pour construire mon igloo, tu aurais du temps pour ça ? Et mon nom, c'est Roxane. »


Une Serpentarde, cool, mais qui propose de l'aide, heu... C'était assez étrange. Mais bon, pourquoi pas ? L'entraide, c'est la base d'une amitié et en plus, faire un igloo c'est génial. Et en ce" moment,une bataile, est en train de se dérouler, mieux valait une protection. Caroline, enthousiaste, lui répondit :


"Salut, moi c'est Caroline. Je suis ok pour faire un igloo, en plus ça pourrait être une protection dans la bataille de boule de neige. Tu as défini un em... ATTENTION !"

Caroline poussa en arrière Roxane car des boules de neige fonçaient sur les deux jeunes filles. Les deux serentardes avaient failli être touché et pour expliquer son geste, Caroline prit la parole, un peu embarrassée :

"Hum... Désolé de t'avoir poussé je ne voulais pas que tu te prennes une boule de neige, c'est tout. Tu ne m'en veux pas ?"

Quand la neige fait son apparition...

Un frisson parcourut l'échine de la jeune fille. Il ne s'agissait pourtant pas là d'une réaction au froid mais plutôt d'un fourmillement d'excitation. En a à peine deux minutes, une après-midi banale et morose s'était transformée en une bataille acharnée ainsi d'une bonne occasion de terroriser des jeunots. Finalement, Amber appréciait plutôt bien la neige, quand elle se retrouvait écrasée sur le faciès de ses adversaires. Elle étouffa un rire, un peu plus léger que le précédent cette-fois, car seulement un seul de ses projectiles avait atteint son but. La bleue avait en effet reçu son missile en plein bassin et sa riposte était tombée à l'eau (enfin, plutôt au sol à vrai dire). Malheureusement, Caroline avait été trop rapide pour elle en écartant Roxane de son champ de tir, aussi les deux boules qu'elle leur avait lancé n'avaient fait que les frôlé.

Le dos plaqué contre le cube de glace, elle attendit, le souffle court, que la riposte arrive. Au bout d'une minute d'attente vaine, elle risqua un coup d’œil en dehors de son abri et ses pupilles se heurtèrent à la vision des deux vertes continuant tranquillement leurs discussion sans plus lui prêter la moindre attention. Comment pouvaient-elle restées aussi passives suite à sa tentative ? Dans la situation inverse, la demoiselle aurait depuis longtemps rendu la pareille, mais en dix fois pire. Et puis, la pensaient-elle vraiment insignifiante à ce point pour éviter négligemment son assaut et ne même pas prendre la peine de changer d'endroit pour papoter ? Dans son miroir, la blondinette voyait le reflet d'une fille se voulant forte, à l'apparence légèrement belliqueuse sur les bords, qu'en était-ils de l’extérieur dans ce cas ? Pire, ces deux premières années étaient contraintes de la supporter bien plus souvent que le commun de Poudlard, étant de la même maison. Alors comment pouvaient-elles ignorer à quel point elle pouvait se comporter en parfait petit danger publique ?

Grommelant, elle décida de leur fiche la paix, mais pas après leur avoir donné une petite leçon pour leurs imprudence. La Hoover devait savoir se faire respecter, ces deux gamines auraient déjà dû partir en courant depuis longtemps à défaut de lui crier dessus, bref, réagir d'une façon au moins un tout petit peu intéressante. Piochant dans sa réserve désormais amoindrie, elle recommença à leur tirer dessus, usant cette fois-ci de plus de concentration. Même dans sa petite campagne reculée et son tempérament légèrement associable avec les autres enfants, elle connaissait l'attitude à adopter dans une bataille de boules de neige, c'était la base, le strict minimum intellectuel requis; que l'adolescente se mit en devoir de leur inculquer.


« Hey les filles, vous fichez quoi ? C'est pas le salon de thé ici, un peu de nerf !  » les harangua t-elle en ponctuant sa déclaration par deux redoutables nouveaux projectiles.

Pressentant que jouer sur deux tableaux en même temps était risqué, elle se mit en tête de repérer sa cible initiale, qui devait s'être remise de sa dernière attaque et était certainement en train de préparer son prochain coup d'éclat. De plus, elle avait dû se faire repérer avec tout le boucan qu'elle causait, autant de raison de ne pas rester statique; donc. Méfiante, elle sonda le paysage et ne parvint pas à la repérer. Abasourdie, elle s’interrogea sur d'éventuels problèmes de vision avant de comprendre qu'elle s'était probablement cachée elle-aussi aux alentours. Amber décida de sortir de sa cachette et de trottiner autour de la flopée de bonhommes de neige. Si rien ne semblait dépasser de prime, en en faisant méticuleusement le tour, elle aperçut une gerbe de cheveux roux fuser derrière l'un deux. A pas de loup, elle s'approcha de celui-ci et commença à le détruire, faisant ainsi se déverser le flot de poudreuse qui le composait sur la Serdaigle avec un contentement malsain.


Action : lance deux boules de neige puis déglingue le bonhomme de neige.
Cible : D'abord Roxane et Caroline puis le bonhomme de neige derrière lequel se trouve Meilla.

◊ Il n'y a ni bien ni mal, seulement le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour s'en emparer.
Responsable des nouveaux arrivants et journaliste au Sale Hasard.
> Serpentard du mois d'août et d'octobre & élève du mois d'octobre.
  Retour