Parc

Inscription
Connexion
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Mission 5  Cache-cache en folie  PV 

Par un dimanche ensoleillée, Caroline, Kaeyann et Elisabeth avait décidée de s'amuser dans le parc. Elles avaient passé tellement de temps enfermées à cause du froid hivernal qui s'était imposé ses derniers mois qu'il aurait été réellement stupide de ne pas profiter des premières lueurs que leur procurait le soleil. Les jeunes filles avaient donc décidé de se réunir pour un jeu que connaissez tous les enfants d'origine sorciers et moldus confondus: cache cache.

C'était un jeu classique dont les règles étaient simples, un des joueurs doit trouver les autres joueurs qui s'étaient cachés. Il fallait savoir faire preuve de discrétion et c'était peut-être ce qui avait décidé la jeune Elisabeth. Les jeunes filles s'étaient concertés et finalement Caroline serait le chat ou la traqueuse. Le rôle de souris n'était pas pour déplaire à Elisabeth, bien au contraire, elle commençait à bien connaître le parc et les cachettes qu'il offrait grâce à ses nombreuses promenades nocturnes. Alors, elle n'avait qu'une hâte, c'était d'échapper aux griffes habiles du chat qui les rechercheraient ardemment.

A l'heure convenue, la seconde année se dirigea vers le parc, tout en explorant d'un air circonspect les éventuels cachettes qu'elles auraient pu occupé. Un légère brise venait lui caresser le visage et Elisabeth fut ravie de ce bon bol d'air frais. Elle aperçut les deux filles au point de rendez-vous convenu et s'avança vers elles. Après les avoir salué, elles réglèrent les quelques détails nécessaires et se décidérent à commencer le jeu.


Elisabeth ne connaissait pas trop les deux jeunes filles qu'elle s'apprêtait à rejoindre. Elle les avait déjà croisé l'une comme l'autre lorsqu'elle errait dans les couloirs. Ce qui s'avérait étrange et qui sauta aux yeux de la seconde année était que les deux filles avaient été témoin chacune à leur tour d'un "méfait" de celle-ci. Elle avait rencontré Caroline dans le parc à une heure tardive et s'était toute deux mise à discuter musique. En ce qui concerne Kaeyann, Elisabeth l'avait croisé à l'infirmerie alors qu'elle venait apporté un peu de gâieté aux souffrants (à sa manière bien sûr), celle-ci était alors une patiente de Miss Pomfresh. C'était l'occasion rêvée de découvrir deux personnalités différentes et de s'amuser. En somme, toutes les conditions étaient réunies pour que les jeunes filles puissent se relaxer et passer une excellente journée. Rien ne pouvait faire plus plaisir à la Connor qui ne souhaitait en aucun cas, gaspiller cette journée idéale en restant cloîtrée au sein de sa salle commune à faire ses devoirs.

" C'est bon Caroline, tu peux commencer à compter!" ajouta t-elle avant d'adresser un bonne chance à Kaeyann. Puis elle regarda de nouveau autour d'elle avant de courir dans une direction improvisée. Elle espérait ainsi découvrir une nouvelle cachette, peut-être méconnue des deux jeunes filles. Lorsqu'elle trouva enfin ce qu'il lui sembla être la cachette idéale, elle s'y terra et attendit que la traqueuse se lance à leur pourchasse.

 Mission 5  Cache-cache en folie  PV 

Kaeyann marchait dans le parc avec les yeux fermés, le visage levé vers le soleil. C'était une splendide journée, la chaleur printanière avait enfin fait son apparition, et la jeune fille avait convenu de rejoindre son amie Caroline et sa camarade Serpentard pour une partie de cache-cache à l'extérieur du château. La jeune fille était très excitée, car c'était un jeu qu'elle aimait beaucoup, qui ne demandait aucun autre accessoire qu'un bon sens de l'observation, et qui pouvait se pratiquer à peu près n'importe où. En tout cas, les bons joueurs savait repérer les meilleures cachettes, où qu'ils aillent, et Kaeyann pouvait honnêtement se vanter d'être plutôt douée. Sans même y porter une attention particulière, elle avait trouvé de nombreux endroits où se dissimuler durant ses promenades fréquentes dans le parc, au courant de sa première année d'études. Ironiquement, ce n'était que maintenant que ce talent inné allait se montrer utile.

Une fois arrivées sur le terrain herbeux (encore humide de la neige récemment fondue), les trois étudiantes décidèrent quels seraient leurs rôles pour la partie. Caroline insista pour jouer le chat, les deux autres seraient donc les proies, ce qui convenait très bien à Kaeyann. Elle n'avait pas la prétention de connaitre le parc de fond en comble, mais elle y était tout de même très à l'aise, et elle connaissait des cachettes très inhabituelles qui seraient difficiles à trouver.


«C'est bon Caroline, tu peux commencer à compter!» dit Elisabeth, l'autre Serpentard.

«Et ne triche pas, surtout!» lança Kaeyann en se retournant pour courir se cacher.

Elle s'éloigna en direction du lac, puis changea d'idée et alla vers la forêt interdite, mais elle changea encore une fois de direction car elle voulait trouver la cachette parfaite, qui ne serait ni trop évidente, ni trop casse-cou. Elle songea un instant à se cacher près du saule cogneur puisque personne ne se risquerait à aller la chercher de ce côté, mais cela lui parut un peu trop dangereux. Ce n'était qu'un jeu, après tout, il n'était pas question de se prendre un coup de branche en pleine figure simplement pour gagner la partie, ni de se faire fouetter par des racines, griffer par des brindilles ou étouffer par du feuillage. La Rouge continua donc de chercher, passant en revue dans sa tête tous les endroits qu'elle connaissait, et porta finalement son choix sur une cachette qu'elle avait repérée quelques semaines plus tôt à peine. Elle marchait à grands pas, car Caroline avait commencé à compter depuis un moment déjà, elle serait donc rapidement sur ses trousses. Il n'était pas question qu'on la retrouve avant même qu'elle ne se soit cachée!

Kaeyann arriva finalement à destination, et se glissa dans une position légèrement inconfortable, mais pratiquement indétectable. Ses genoux la faisaient souffrir, et elle regrettait de ne pas avoir pris de veste en sortant, car malgré le soleil éclatant qui brillant sur le parc, la température était encore plutôt fraiche. Cependant, la gryffonne était bien déterminée à rester immobile, introuvable et invaincue à ce jeu. Caroline pourrait la chercher dans tous les recoins du parc, elle ne la trouverait pas, et Kaeyann ne sortirait pas de sa cachette avant que la nuit ne tombe et qu'on la déclare officiellement vainqueur. Et oui... l'esprit de compétition était très fort chez les Hirondella, et la jeune fille comptait bien faire honneur à la réputation de sa famille, et donner sens à son propre prénom (du chinois Kai "victoire" et Yan "hirondelle").

Ça y était. Kaeyann pouvait apercevoir Caroline, qui arpentait à présent le parc à leur recherche. La Rouge n'avait pas la moindre idée de l'endroit ou s'était cachée Élisabeth, mais elle espérait secrètement que sa cachette ne soit pas si géniale que ça, afin que Caroline la trouve rapidement et qu'elle ait ainsi de la compagnie pour chercher Kaeyann. Autrement, la Verte s’ennuierait probablement, à chercher ses deux amies en silence pendant des heures...




.oOo.Kaeyann Hirondella.oOo.C'est dans le brouillard qu'une rencontre est belle.oOo.
Capitaine des Red Lights ~ Préfète ~ Tutrice ~ Gryffon d'Argent
♦ Élève du mois de Février 2014♦
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Mission 5  Cache-cache en folie  PV 

Une nouvelle journée commençait. Une journée normale, toute simple et qui allait devenir une bonne journée. Comme tout le temps à part si un incident néfaste venait gâcher la matinée et l'après-midi. Caroline, au milieu du matin, vers 10H30, l'heure où elle s'était levée, reçut un hibou. Il lui venait de Elisabeth et lui demandait si elle voulait faire une partie de jeu, dans le parc, cet l'après-midi. Cette invitation mit de bonne humeur la verte La journée banale s'était transformé en une journée de jeu. Ce jeu s'était cache-cache. Oui, oui, vous vus dites Cache-cache ? Le jeu pour enfants ? Mais en fait ce jeu est très ludique et super marrant. En plus, il permet de trouver des supers cachettes insoupçonnées. Sauf qu'avant d'aller à la partie prévue, il fallait se nourrir, c'était impératif pour pouvoir tenir toute l'après-midi à courir, se baisser, sauter, s'amuser... Caroline se rendit à la volière pour envoyer sa réponse à Eli puis alla dans la Grande Salle et se mit à prendre un bon déjeuner pour avoir des forces pour cet après-midi car courir dans le parc n'allait pas être de tout repos.

L'après-midi commençait et Caroline, de bonne humeur, se rendit au parc. Elle marchait tranquillement et aperçut ses deux amies, Elisabeth Connor et Kaeyann Hirondella qui l'attendait.
*Oh, je suis la dernière.* La verte leur fit signe et les rejoignit. Elles se saluèrent et commencèrent le jeu. Après ces salutations, et après avoir établi les règles et les rôles, les souris partirent et le chat resta sur place. Les filles avaient décidé que Kaeyann et Elisabeth devaient partir se cacher, elles étaient donc les souris tandis que Caroline devait trouver ses amies, elle était donc le chat. Les deux amies partirent se cacher et Caroline commença à compter, arriver à 50, elle cria la phrase culte :

" 48, 49, 50 ! Attention, j'arrive ! "

Et Caroline s'élança dans la forêt. A la recherche de ses camarades cachée. Elle s'épuisa très vite à courir et farfouiller partout. La verte épuisée regarda le ciel et eut une idée sensationnelle. Elle allait monter dans les arbres pour avoir une vue aérienne de la forêt. Elle trouva un petit arbre et commença à grimper. Elle s’agrippait aux branches et une fois arrivée, elle regarda le sol en espérant apercevoir un bout de tissu, quelque chose d'anormal, qui n'avait pas sa place dans une forêt. Une chose comme Elisabeth et Kaeyann. Mais il ne fallait pas monter trop haut sinon, la vue que Caroline allait avoir c'était les arbres. En même temps, si quelqu'un s'était caché dans les arbres s'était mieux de monter. La Serpentarde décida donc de grimper sur un plus grand arbre et de monter le plus haut possible. Elle sonderai le sol plus tard. Pour l'instant, la deuxième année observai l'écosystème en hauteur à l'affut de quelque chose de suspect. Ce qui lui rappela que Kaeyann aimait bien grimper aux arbres. Peut-être s'était-elle caché dans l'épais feuillage en hauteur ? Que la partie de cache-cache était excitante !

 Mission 5  Cache-cache en folie  PV 

Le Narrateur a écrit :Caroline eut, depuis son perchoir, une vue magnifique sur l'ensemble de la forêt, elle analysa chaque arbre, chaque branche, mais ne vis rien de plus que quelques nids d'oiseaux. Aucune de ses camarades ne s'était cachée dans les hauteurs. En revanche, elle eut la courtoise visite d'une petite araignée des pins, arachnide noire tachetée de brun qui glissait lentement le long de son fil de soie et arriva finalement au niveau du nez de Caroline, sans crier gare...

Résultat de la recherche : personne n'a été découvert.

« Même le plus petit des Serpents a du venin ! »
Élève et Serpentarde du mois de Janvier 2014
~> Championne de Serpentard <~

 Mission 5  Cache-cache en folie  PV 

De l'endroit où elle était, Kaeyann ne pouvait plus voir Caroline. La Verte s'était éloignée dans une autre direction et la jeune fille n'avait maintenant plus grand chose à faire pour s'occuper... À vrai dire, elle se rappelait soudainement la seule raison qui faisait de «cache-cache» un jeu plutôt ennuyant, quand on n'était pas la personne qui cherchait. Sa seule distraction avait été de regarder son amie faire les cents pas dans le parc et la chercher en vain, mais maintenant qu'elle était sortie de son champ de vision, la vue était beaucoup moins amusante. Kaeyann soupira et entoura ses genoux de ses bras, pour se réchauffer. Elle était cachée depuis près de quinze minutes et n’avait presque pas bougé, le bout de ses doigts commençaient à être engourdi. Elle décida que le moment était venu de changer de position, car elle commençait à avoir des fourmis dans les jambes. Et... sur les jambes, en fait. Elle avait choisi une cachette particulièrement appréciée des insectes. Mais bon, tant pis pour elle, elle n'allait certainement pas changer de place maintenant, et risquer de se faire voir.

La jeune fille entreprit donc une série de contorsions qui, après un long moment d’efforts et de grognements mécontents, lui permit de déplier complètement ses jambes devant elle, sous la rangée de buissons qui la dissimulait à la vue de tous. Elle se frotta longuement les bras en pensant à son lit bien chaud, se demandant pourquoi diable elle avait accepté de venir jouer dans le parc alors que la neige était à peine fondue et que sa chambre, elle, était chauffée au feu de bois.

Kaeyann eut alors une idée. Elle s’étira pour jeter un coup d’œil par-dessus le buisson, et trouva finalement Caroline. La jeune fille était très loin de sa cachette, et elle était en train de redescendre d’un arbre. La gryffone sourit. Caroline était sans doute montée dans ce saule pour essayer de la trouver, mais elle s’était vite aperçue que cela ne l’aidait pas du tout. Kaeyann savoura cette petite victoire, certaine que son amie ne l’avait pas vue.
*Ce n’est pas en grimpant que tu me trouveras, crois-moi!* ricana Kaeyann. Au moins, maintenant, elle savait qu’elle n’avait rien à craindre pour un petit moment, et que son amie n’était pas près de la trouver. Elle avait donc la voie libre pour tenter un petit tour de passe-passe. Elle s’allongea sur le ventre, complètement invisible, et tira sa baguette de sa poche de pantalon. La pointant vers la fenêtre de son dortoir, elle chuchota :

«Accio couverture.»

La Rouge attendit patiemment, l’oreille tendue, puis elle entendit enfin le petit sifflement caractéristique qu’elle avait espéré percevoir. Glissant à ras le sol, son édredon de velours rouge vint la rejoindre en filant dans le vent. Kaeyann tendit le bras et l’attrapa rapidement. Elle s’enroula dans la couverture et jeta à nouveau des regards par-dessus le buisson pour s’assurer que personne ne l’ait vu. Caroline était toujours très loin, et regardait dans une toute autre direction. Le plan avait fonctionné! D’accord, il n’avait que deux étapes faciles (jeter le sort, se cacher à nouveau), mais tout s’était bien déroulé, et la jeune fille était encore en bonne position pour gagner la partie! Elle était également couchée sur le sol partiellement gelé, avec des insectes à peine sortis de leur hibernation qui rampaient sur ses bras, et quelques cailloux qui lui meurtrissaient les genoux, mais au moins... elle allait peut-être gagner.

.oOo.Kaeyann Hirondella.oOo.C'est dans le brouillard qu'une rencontre est belle.oOo.
Capitaine des Red Lights ~ Préfète ~ Tutrice ~ Gryffon d'Argent
♦ Élève du mois de Février 2014♦
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Mission 5  Cache-cache en folie  PV 

Elisabeth était déjà venue de nombreuses fois au parc, de jour comme de nuit. La jeune fille aimait les promenades solitaires qui lui permettait de découvrir de façon nouvelle le parc avec ses arbres immenses tantôt dégarnis, tantôt verdoyants. Le lac également lui rappelait pas mal de souvenirs, en hiver, il était complètement gelé, une fine couche de glace le recouvrait entièrement et Elisabeth avait hésité de nombreuses fois à le parcourir de peur que celle-ci se fende en deux. Elle avait passé de longues heures également à l'observer, pensive, cherchant une source d'inspiration pour une éventuelle mélodie ou une bêtise.

La jeune fille était passée de nombreuses fois par celui-ci pour honorer ses entraînements de quidditch, une avancée à la hâte la plupart du temps, sans prendre garde à la beauté de la nature qui s'offrait à elle et complètement concentrée sur le match qui allait se déroulait. Elle avait également été effrayée de nombreuses fois lorsqu'elle passait non loin de la forêt interdite, en entendant l'écho d'un bruit de pas ou de ce qu'il lui paraissait être un cri. Elle qui pourtant aimé la forêt, la nature en général ne connaissait pas d'endroit aussi sinistre et étrange.

Elisabeth pouvait apercevoir Caroline de là où elle était, grimpée sur un arbre et cherchait du regard ses camarades. La jeune fille pria intérieurement que celle-ci trouve en premier Kaeyann, dont Elisabeth n'avait aucune idée sur la cachette choisie par celle-ci. Quoi qu'il en soit, elle préférait se concentrer sur les mouvements du chat car elle se rendait compte que sa cachette n'était pas si idéale que ça et il était fort probable que Caroline la trouve rapidement. En tout cas, elle devait reconnaître que c'était plutôt malin pour la Purelune de se jucher en haut d'un arbre pour espérer tout voir, espérons seulement qu'elle est repérait la jeune rouge en première.

Le fait de rester dans cette position statique, sans pouvoir bouger, ni parler et presque dans un état où elle contrôlait sa respiration n'était pas pour lui plaire. Pourquoi avait-elle accepté le rôle de la souris, ce rôle passif où elle était là à attendre de se faire trouver. Bon normalement, elle devait essayer de se faire la plus petite possible, mais là était le problème, Elisabeth ne cessait de voir grand. Alors le fait d'être confiné là, à patienter jusqu'à ce qu'on la capture ne lui plaisait plus.
Quoi qu'il en soit, elle s'était engagée dans ce jeu et attendrait que Caroline perde patience (à moins qu'elle-même ne le fasse avant), elle avait tout de même hâte de savoir qui serait la première à être trouvé parmi les deux jeunes filles.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Mission 5  Cache-cache en folie  PV 

Caroline depuis sa branche avait une magnifique vue sur l'ensemble du parc. Mais elle ne vit rien, pas d'habits, de morceau des filles dépassant de leur cachette...C'était assez... Désespérant. Elle regarda tout avec une attention qui ne faiblissait pas, examinai les plus petites choses, était à l'affut de la moindre choses suspectes. De ses yeux de lynx, elle observait la forêt dans l'espoir de trouver un indice. Mais non, rien ne lui apparut et après quelques minutes d'observation elle se dit qu'elle ne verrai rien ici. La verte était monter jusqu'ici pour rien. Même pas un petit indice. Il fallait maintenant redescendre pour continuer à chercher ses amies cachées. Elle allait se baisser pour rejoindre la terre ferme quand une araignée vint se poser sur le bout de son nez. Caroline hurla. Son cri strident se répercuta dans toute l'immensité de la forêt et d'un coup, la deuxième année leva sa main et arracha la fichue araignée de son nez. La pauvre petit bête partit valdinguer dans les airs et pour finir alla s'écraser dans un arbre bien plus loin. En faisant ce geste monstrueux, Caroline avait perdu l'équilibre et essayait tant bien que de mal de se stabiliser pour ne pas tomber par terre. Une chute de 7 mètres l'attendait car l'arbre était grand et ça lui serait surement fatale. La jeune fille tendit ses bras à l'horizontale et puisa dans son âme l'énergie sont elle avait besoin. Le yoga dans ces cas là pouvait servir. Petit à petit, la verte se stabilisa et ne vacillait plus. Doucement, elle s'assit sur la branche et souffla un bon coup pour se calmer. L'adrénaline accumulée redescendit et la Serpentard put enfin descendre de son reperd haut perché.

Il fallait continuer la traque, ne pas baisser son attention et chercher encore et encore, sans relâche dans les moindres recoins. Mais chercher à l'intérieur des troncs d'arbres, des terriers et derrière les buissons allaient prendre beaucoup de temps Trop ! La forêt était grande et les possibilités de cachettes multiples. Caroline avait cherché les filles par les arbres, elle allait faire pareil mais avec le sol. Son idée était simple et elle la tirait des séries policières moldues. La deuxième année allait se coucher par terre et regarder si un pied ou un corps ne se cachait pas par là. Le problème était que les buissons et les arbres l'empêchaient pleinement de voir toute l'étendue du sol. Encore les buissons ça allaient : on pouvait un petit peu voir à travers mais les troncs... C'était une autre affaire. Mais qui ne tente rien n'as rien. Même si ça povait lui faire perdre du temps, Caroline se coucha sur le sol et tourna sa tête de gauche à droite. Puis, en faisant ça, elle se dit que regarder en haut était aussi faisable. Ça ne prendrait que quelques secondes et n'allait pas lui faire perdre de temps. Voilà qui était fait.

 Mission 5  Cache-cache en folie  PV 

Le Narrateur a écrit :Lancer de dé pour découvrir Kaeyann : 2d6 : 8.
En regardant vers les buissons, il te semble apercevoir un morceau de tissu rouge, non loin de l'une des serres... tu devrais peut-être aller jeter un oeil dans cette direction...

Lancer de dé pour découvrir Elisabeth : 1d6 : 3.
Il te semble que quelque chose a bougé non loin d'une flaque d'eau, peut-être pourrais-tu également aller dans ce sens pour voir de quoi il retourne ?

« Même le plus petit des Serpents a du venin ! »
Élève et Serpentarde du mois de Janvier 2014
~> Championne de Serpentard <~
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Mission 5  Cache-cache en folie  PV 

Elisabeth voyait toujours Caroline de sa cachette. Sa camarade adoptait une attitude que la seconde année ne comprenait pas trop. Sa méthode était peut-être efficace mais Elisabeth dut admettre qu'elle n'aurait jamais songé à faire de telles choses si elle avait été le chat. Premièrement, Caroline s'était mise en hauteur, en se perchant sur un arbre pour avoir une bonne visibilité sur l'ensemble du parc. Cela pouvait être une bonne idée, malheureusement, elle s'était avérée infructueuse. En effet, Elisabeth avait pu observer la mine mécontente de sa camarade de maison lors de sa descente. Ensuite, elle adopta une autre méthode qui laissa Elisabeth très sceptique, elle se mit sur le sol et se mit à regarder à ras le sol de gauche à droite. La jeune fille ne put s'empêcher de penser à un serpent rampant sur le sol tout en observant un peu partout à la recherche de sa proie. Elisabeth se mordit la joue pour ne pas rire à cette pensée et vérifia qu'aucun pan de sa robe ne dépassait de sa cachette. Ce travail l'absorba quelques minutes avant qu'elle ne se reconcentra sur Caroline, le chat qui cherchait les vilaines petites souris.

Peu importait en fait la méthode, le tout était que Caroline trouva Kaeyann en premier. Elisabeth n'aimait pas du tout cette fille et elle se demandait pourquoi elle avait accepté de participer à ce jeu en sa présence. Le jeu avait moins de saveur en sa compagnie, présentait moins d'intérêt. Il avait fallu toute la bonne éducation d'Elisabeth pour tolérer sa présence. Elle se demandait comment son adversaire avait-elle aussi pu accepter qu'elle participe à un tel jeu sans en redire quoi que ce soit. Surtout qu'Elisabeth ne la connaissait pas particulièrement patiente, ce qui l'étonna au plus haut point.

La jeune fille se reconcentra sur l'avancée de Caroline, il lui semblait qu'elle était non loin d'elle où peut-être halluciner t-elle. Néanmoins, elle retient presque frénétiquement sa respiration. Elle sentait des fourmis dans ses jambes mais peut-être était-ce par son manque d'inactivité soudain. Une pensée bizarre l'envahit, celle de se découvrir, de sortir de sa cachette et de dire "J'étais là!" mais celle ci s'évapora subitement lorsqu'elle pensa à une Kaeyann jubilante. Non il était absolument hors de question qu'elle donne la satisfaction de sa démission à cette Gryffondor ingrate, elle préférait rester planter là toute sa vie et même après sa mort si elle le pouvait. Quoi qu'il en soit, elle concentra son attention sur sa camarade en priant intérieurement pour que celle-ci ne la trouva pas maintenant.

 Mission 5  Cache-cache en folie  PV 

Kaeyann somnolait. Carrément. Elle avait les paupières lourdes et son corps était pris d'un début d'engourdissement heureux, et le sommeil était devenu une tentation quasi inévitable. Il fallait dire qu'elle était étendue sur le dos depuis presque trois quarts d'heure, immobile et complètement emmitouflée dans sa grosse couverture de velours rouge. Le sol était dur et froid sous elle, mais au lieu de la déranger, il envoyait des signaux à son corps, lui disant de suivre ses instincts primitifs de mammifère à sang chaud et de se laisser aller dans la douce hibernation. Bien entendu, la jeune fille savait que si elle s'endormait par terre par une journée aussi fraiche, elle risquait de tomber rapidement en hypothermie, et alors elle regretterait de s'être aussi bien cachée, mais c'était plus fort qu'elle. L'attente commençait à être plutôt longue, et la Rouge se demandait ce que pouvait bien fabriquer son amie pour mettre autant de temps à la trouver...

En fait, Kaeyann se demandait surtout comment il était possible qu'une personne aussi bornée, irréfléchie et aussi peu discrète que faire se peut comme l'était Elisabeth Connor ait pu échapper au regard scrutateur de Caroline pendant aussi longtemps. Kaeyann se fit la réflexion qu'avec une tête aussi enflée que celle de la Verte, il aurait été difficile - même pour elle - de se trouver une bonne cachette. Mais bon, c'était tant mieux si elle avait réussi à se terrer quelque part, et avec un peu de chance, Caroline ne la trouverait jamais et elle resterait cachée pendant des années, ce qui éviterait à Kaeyann de supporter sa compagnie à nouveau. Mais la jeune gryffone savait bien qu'un tel scénario ne se présenterait jamais, oh que non. Miss Connor était bien trop impatiente et impulsive pour accepter de rester cachée pour une durée indéterminée, il y avait de très fortes chances qu'elle surgisse subitement de sa cachette, comme ça, tout bonnement, parce que Sa Majesté Elisabeth est lasse de jouer alors elle préfère veiller à ses propres petits intérêts personnels et gâcher le jeu pour tout le monde. En tout cas, jamais plus Kaeyann n'accepterait de passer du temps avec elle volontairement, et elle se demandait même quel élan de pitié mal placé lui avait valu de se porter volontaire pour une partie de cache-cache avec elle.

Toujours était-il que la partie suivait son cours, et que Kaeyann n'avait toujours pas été découverte. Elle ne voyait plus très bien ou se trouvait Caroline, mais en redressant la tête, elle pouvait parfois apercevoir son amie qui rôdait dans le parc et cherchait au ras du sol, comme si Kaeyann et Elisabeth allaient soudainement surgir de sous une roche. C'était une drôle de technique, il fallait l'admettre, mais Kaeyann demeurait sur ses gardes. Pas question de se faire attraper par manque de prudence. En fait, elle regrettait presque d'avoir fait venir à elle sa couverture, parce que ses idées paranoïaques venaient de se mettre en marche dans sa tête, et s'il n'avait pas fait aussi froid, il y a longtemps qu'elle aurait creusé un trou pour y cacher l'étoffe rouge et ne plus risquer de se faire trouver par sa faute. Pour l'instant, elle se contentait d'espérer que les petites taches rouges qu'on pouvait sans doute apercevoir de l'autre côté des buissons passeraient pour des fleurs exotiques, et se mêleraient sans problème aux autres spécimens poussant dans l'arbuste qui la dissimulait. Il fallait bien qu'elle s'accroche à cette pensée, parce que pour le moment, elle n'avait pas beaucoup d'autres options, coincée qu'elle était entre son buisson et le mur qui se dressait derrière elle.

.oOo.Kaeyann Hirondella.oOo.C'est dans le brouillard qu'une rencontre est belle.oOo.
Capitaine des Red Lights ~ Préfète ~ Tutrice ~ Gryffon d'Argent
♦ Élève du mois de Février 2014♦
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Mission 5  Cache-cache en folie  PV 

Aller vers les airs, vers les oiseaux, les nuages et le ciel n'avait pas été fructueux mais par contre, se diriger vers la terre, les vers de terre, les racines et le sol avait été plutôt efficace. Sa stratégie avait a demi fonctionné. Caroline en était d'ailleurs très contente. Elle progressait dans cette partie de cache-cache. Elle était une bonne chercheuse ! Mais c'est sur que qu'en on faisait des longues parties de cache-cache depuis l'enfance, ça aidait. Car oui, Caroline était une grande adepte des jeux. Jeux de société, de carte, vidéo, à plusieurs... Elle avait tout essayé : cache-cache, un deux trois soleils, chat perché, loup bougie, loup couleur... Puis les jeux vidéo : Zelda, Pokémon, Les Sims, La maison du style, Léa passion... Et sur tous les appareils possibles et inimaginables... C'est sûr que qu'en les parents étaient riches, les enfants pouvaient avoir ce qu'ils voulaient. C'était une chance et elle durait encore maintenant. Caroline avait beaucoup de chance, elle adorait ses parents, et ceux-ci lui rendait bien. Son frère, ses parents et elle formaient une belle petite famille bien soudée, sans embrouilles ni problèmes.

Caroline avait vu plusieurs choses, découvert plusieurs trucs, avaient maintenant de nombreuses pistes. Un morceau de tissu rouge dépassant d'un buisson. Sans aucun doute, la verte pouvait affirmer qu'il n'était pas là au départ. Ça devait surement être Kaeyann, Elisabeth n'aurait jamais pu porter cette couleur et encore moins eu l'idée d'attirer à elle un morceau de tissus. Comme il faisait froid, cela devait être une couverture mais qui avait eu une idée stupide d'en attirer une vers elle ? C'était idiot, ça se voie une couverture rouge dans la nature verte. Le morceau de tissus était prêt des serres. Il fallait y aller. C'était peut-être là-bas qu'une de ses amies se trouvait. Caroline allait aller dans la direction du buisson où la couverture rouge dépassait lorsque un une forme passa au coin de ses yeux.

La jeune fille se retourna rapidement et tout ce qu'elle vit, c'est une flaque d'eau et quelque chose avait bougé de ce coté. Elle en était sûre. Mais c'était peut-être un animal qui était passé par là. Qui aurait eu l'idée de bouger alors que la chercheuse était à coté ? Mais après, ça faisait longtemps que Elisabeth et Kaeyann restaient cachées. Elles avaient peut-être eu des fourmis dans les jambes ou trop froid et voulaient se réchauffer. Enfin il y avait plusieurs solutions mais cette piste était moins sûr que celle de la couverture.

Caroline se retourna donc et regarda la couverture rouge. Elle était assez loin du point où était la jeune fille et comme la verte ne voulait pas perdre la piste de la flaque. Elle chercha une idée pour se souvenir de l'emplacement où elle était. C'est donc tout naturellement que la verte trouva l'idée d'attacher son foulard jaune à une branche d'un arbre. La Serpentard fit un nœud bien serré et partit en direction des serres, espérant trouver une de ses deux amies.

Caroline s'activa. Arrivée aux serres, elle fouilla le périmètre, voir si d'autre indices se trouvaient quelque part. Puis, la deuxième année se dirigea vers la couverture. Le moment tant attendu était arrivé ! Soit Caroline se trompait complétement, soit elle réussissait. Elle souleva la couverture et contempla ce qu'il y avait dessous.


Reducio
Vraiment désolé pour ce monstrueux retard :sweatingbullets:

 Mission 5  Cache-cache en folie  PV 

Le Narrateur a écrit :Lancer de dé pour découvrir Kaeyann : 3d6 : 7.
Tu soulèves la couverture et découvre une chevelure rousse, puis un petit corps tout recroquevillé sur lui-même. Cette couverture a trahit Kaeyann. Elle peut désormais t'aider à chercher Élisabeth !

Lancer de dé pour découvrir Elisabeth : 1d6 : 1.
Le foulard que tu as attaché sur la branche la fait plier sous l'effet du vent et celui-ci finit par tremper dans la flaque d'eau. Couvert de boue, le morceau de tissu et la branche restent sur le sol, tordus par le vent.

« Même le plus petit des Serpents a du venin ! »
Élève et Serpentarde du mois de Janvier 2014
~> Championne de Serpentard <~
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Mission 5  Cache-cache en folie  PV 

Deux traqueuses dont l'une d'elle était sa pire ennemie! Un frisson envahit la jeune fille de la tête aux pieds, non provoquée par la brise soudaine qui parcourut soudainement l'atmosphère mais qui était plutôt le fruit d'une certaine allégresse. En effet, Caroline avait finalement trouvé Kaeyann, faisant d'Elisabeth la vainqueur de cette partie de cache-cache. La jeune fille pouvait si elle le souhaitait sortir de sa cachette. Mais l'idée que Kaeyann se mette à sa recherche était loin de lui déplaire. Bien au contraire la seconde année était persuadée que la jeune fille devait fulminer contre cette obligation qui lui incombait. Aussi cette pensée décida fermement la jeune fille à demeurer dans sa cachette et à attendre que ses deux chercheuses viennent la trouver. Tout cela dans l'unique but de maximiser le bonheur de Miss Hirondella qui bien évidemment lui en voudrait d'avoir jouer le jeu jusqu'au bout.

Soudain, le foulard qu'elle avait attaché tomba sous l'effet du vent en compagnie de la branche sur lequel elle était quelques instants auparavant. Elisabeth regarda attentivement les deux objets volaient et tombaient sur une flaque d'eau, se mélangeant avec la boue. Elle hocha la tête de dépit, son foulard allait certainement trahir sa position sans qu'elle ne puisse rien faire!

Elle hésitait à le ramasser, mais cela été très risquée. Si jamais le regard d'une des chasseuses s'arrêtait sur elle, la seconde année serait découverte en l'espace d'une seconde. Un pan de sa robe pouvait également dépasser de sa cachette et cela pouvait nuire à la recherche de ses camarades. Pour rien au monde, la jeune fille aurait mis un terme volontairement à cette partie de cache-cache. Elle vérifia les pans de sa robe, regarda une dernière fois son foulard tâché de boue et décida de le laisser là où il était.Mieux ne valait pas prendre de risque inutile . Il faisait réellement froid, la température semblait chuter rapidement et le vent glacial paralysait les membres d'Elisabeth. Elle se demandait si au terme de cette partie, elle ne finirait pas congeler. Heureusement que Caroline était présente, car Elisabeth n'aurait pas hésité une seule seconde à rentrer discrètement au château s'il n'y avait eût que Kaeyann. Mais au vue des circonstances, la jeune fille décida d'attendre sagement que les deux jeunes filles viennent à sa rencontre.

 Mission 5  Cache-cache en folie  PV 

Bon. On avait découvert sa cachette. À cause de la couverture. Cela n'avait pas été sa meilleure idée à ce jour, elle le reconnaissait. Mais elle ne regrettait rien! Le soleil avait commencé à descendre à l'horizon, et d'ici quelques heures il serait temps de rentrer au château car la noirceur et la froideur auraient envahi le parc. Bien emmitouflée dans sa couverture de velours rouge, Kaeyann se redressa, enjamba la rangée de buissons qui l'avait dissimulée jusque là, et sourit à son amie qui l'avait enfin trouvée.

«T'en as mis du temps, ma vieille! Qu'est-ce qui t'as poussée à venir voir près des serres?»

Kaeyann resserra sa couverture autour de ses épaules et, ainsi drapée de sa cape rouge, entreprit d'aider Caroline dans sa recherche. En fait... Elle marchait à ses côtés et jetait de temps à autre des regards mornes en direction de la forêt, et vers la cabane du garde-chasse, mais elle ne cherchait pas vraiment. En fait, elle commençait même à se dire qu'il serait amusant de rentrer directement au château pour se mettre au chaud et papoter autour d'une tasse de chocolat, tout en laissant la Connor poireauter et se geler les fesses dans sa cachette. Elle aurait ainsi sa victoire de cache-cache, et Kaeyann sa soirée, et tout le monde serait content. Et puis, la gryffone n'y pouvait rien si elle oubliait spontanément qu'il restait encore une joueuse quelque part dans le parc et l'abandonnait, tout à fait innocemment! La vipère n'aurait eu aucune scrupule à le faire, elle, et pourtant Kaeyann continua de tenir compagnie à son amie, car elle n'était pas d'une nature mesquine.

La rouquine tourna la tête vers le lac, immense, noir et calme. Peut-être qu'avec un peu de chance la verte s'y était noyée? Allons... ce n'était pas gentil. Kaeyann promena un long moment son regard sur la rive du lac qui était la plus proche d'elles. Partout, des petits cailloux, des galets bien ronds et de grosse pierres pointues qui émergeaient de l'eau, des flaques boueuses et de l'herbe détrempée, piétinée par les nombreux élèves qui venaient jouer près des quenouilles ou s'entraîner aux sortilèges sur des grenouilles insouciantes. Peut-être que ce petit crapaud d'Elisabeth s'était glissée parmi les algues et qu'elle attendait là, blottie dans un bosquet en tentant tant bien que mal de rester au sec? Kaeyann se tourna vers son amie et lui fit part de sa réflexion.


«Tu veux qu'on aille voir par là?»

.oOo.Kaeyann Hirondella.oOo.C'est dans le brouillard qu'une rencontre est belle.oOo.
Capitaine des Red Lights ~ Préfète ~ Tutrice ~ Gryffon d'Argent
♦ Élève du mois de Février 2014♦
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Mission 5  Cache-cache en folie  PV 

Yes ! Caroline pétillait de joie ! Elle avait enfin fini par trouvé quelqu'un ! Et c'était Kaeyann son amie rouge. La deuxième année n'avait pas fait exprès de choisir la Gryffondor, ce n'était pas du tout à cause d'une haine ou d'un autre truc. Elle l'avait trouvé tout simplement car Kaeyann avait laissé sa couverture rouge dépassé du buisson ou elle était cachée. Il ne restait plus qu'à trouver et découvrir la cachette de Elisabeth ! Ce qui n'allait pas être une mince affaire apparemment et la connaissant, sa camarade avait du sacrément bien se cacher pour prouver qu'elle était la plus forte. Sa cachette serait surprenante et Caroline se demandait où elle pouvait être.

«T'en as mis du temps, ma vieille! Qu'est-ce qui t'as poussée à venir voir près des serres?»

" Héhé ma petite Kaeyann c'est toi la vielle avec ta couverture ! Je suis venue de chercher car ta couverture rouge est voyante ! Allez maintenant faut trouver Elisabeth on va pas la laisser seule dans les bois "

Les deux jeunes filles retournèrent dans la forêt pour retrouver Eli. Caroline se souvenait avoir accroché un foulard autour d'une branche. Il devrait normalement toujours y être. La deuxième année partie versla branche mais se perdu. Le foulard avait du tomber ou se décrocher sous l'effet du vent. Dommage. Caroline s'engagea alors à chercher dans les buissons. Peut-être que cela allait être une bonne prise !


Reducio
Ce RPG a été bloqué car il n'a pas reçu de réponse depuis plus de 6 mois. Pour demander sa réouverture, vous pouvez vous adresser aux préfets ou professeurs.