Parc

Inscription
Connexion

Petites clés, où êtes vous?  Mission PV 

C’était une belle journée ensoleillée du mois de septembre. Meilla se promenait tranquillement dans le parc. Elle pensait à ses vacances, à la plage, au sable, aux barbecues, à la piscine, au camping… Bref, à tout ce qui caractérise l’été qui serait bel et bien bientôt fini. En même temps que la jeune fille repensait à ses vacances, qui avaient été merveilleuses, elle fredonnait un air qu’elle avait entendu dans sa villa du bord de mer.

« Let the sun shine
Let the sun shine in
Let the sun shine in
Let the sun shine ....
 »

Cet air lui rappelait tout, vraiment tout ! Mais tout à coup quelqu’un la tira de ses pensées. Un bonhomme criait :

« Eh ! Toi là-bas ! »

Meilla leva la tête et vit que c’était Hagrid, le garde-chasse qui l’appelait. Il fit aussi venir une fille que la rouquine ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam. Elle était sûrement en première année, ou peut-être en deuxième… Mais pour quelle raison le garde chasse de Poudlard les hélait-il ainsi? Il devait bien y avoir une raison. Mais c'était quand même très étrange. Il avait quand même l'air très embêté. Alors, la préfète décida d'aller voir ce qu'il lui voulait. De toute manière, elle ne s'engageait à rien!

« Ahem… Je suis embêté parce que j’ai perdu mes clés. Est-ce que… Est-ce que ça vous embêterait de m’aider à les retrouver ? Je vous offrirais une récompense bien sûr ! Sinon, je suis sûr de les avoir perdues aujourd’hui… Voici la liste des endroits où je suis allé répertoriés sur cette carte. Si vous pouviez les retrouver le plus vite possible, ça m’arrangerait parce que je dois les retrouver avant que quelqu’un ne les retrouve ou bien que le directeur soit au courant. Je ne veux pas que ça s’ébruite, vous comprenez ? »

Evidemment, la rouquine comprenait son point de vue, mais elle trouvait cette situation vraiment très bizarre ! Enfin bon, si elle pouvait aider le garde-chasse, pourquoi pas ! Après tout, ce n’est pas comme si elle avait quelque chose de prévu alors autant l’aider !

« Je suis d’accord pour vous aider. Alors, je m’en vais cherchez si vous me le permettez et si d’autres indications vous reviennent envoyer moi un hibou ! »

La Serdaigle avait rajouté cette phrase en voyant le nombre d’endroits où elle devait chercher. Il y en avait une dizaine si ce n’est une douzaine ! *Bon, autant se mettre au travail maintenant. Plus tôt ce sera fait et plus tôt j’aurais fini. En plus si on est deux, on aura plus de chances de les trouver !*
L’autre jeune fille n’était pas encore partie et Meilla décida d’y aller. A priori, elles chercheraient séparément. La récompense serait pour l’une ou pour l’autre des deux jeunes filles. Alors, la rouquine décida de commencer par chercher ver le lac. C’était l’endroit le plus proche lui semblait-il (en enlevant le parc où la première ou deuxième année allait sûrement commencer par chercher). La préfète avait déjà eu une mission de ce genre l’année précédente. Quoi qu’elle ait été un peu différente puisqu’elle devait chercher une trappe, puis résoudre des énigmes ect ect… Mais au moins, elle savait à quoi s'attendre. Ce n'était pas facile, loin de là! Trouver des clés dans tout Poudlard, ou presque équivalait à chercher une aiguille dans la forêt interdite!

La rouquine fit le tour du lac en lançant des « accios clés » un peu partout. Après s’être retrouvée par trois fois avec une vieille clé toute rouillée dans la main, elle précisa sa recherche en un « accio clés d’Hagrid ». Elle visait l’herbe et le lac en lui-même.
*Mais dans quoi je me suis embarquée ?!*


[Lieu de recherche : le lac]

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Petites clés, où êtes vous?  Mission PV 

Le soleil était resplendissant dans le ciel bleu immaculé , l'eau du lac en était illuminait : une belle matinée d'automne s'annonçait. Oui automne! Beaucoup pensent qu'en ils entendent ce mot à : escargot,pluie ,feuille,marron bref c'était une saison peut aimé pourtant là elle avait subitement la cote auprès des jeunes élèves de Poudlard. La plupart en profitait dehors : le parc avait été soudainement envahit par une horde d'enfants désireux de jouer un peu... Les place à l'ombre était très prisé : des groupes se formaient en général sous les longes branches des arbres peuplant le parc seul quelque élèves restaient volontairement sous le soleil et Diane en faisait partit. Au soleil peut-être mais au bord du lac : elle pouvait comme cela observait son reflet en toute quiétude loin du brouhaha assourdissant ! Elle somnolait légèrement, arrachant des poignée d'herbes (sans trop savoir pourquoi) quand elle entendit une voie grave et puissante à la fois l'interpellait :

« Hé!!! Hou,hou!! Tu m'entends? »

La jeune première année ne savait pas qui l'appelait, elle s'en fichait royalement : tout ce qu'elle voulait c'est qu'on la laisse tranquille... Elle ferma les yeux en essayant de se couper du monde mais cela ne marcha pas : la voie se fit plus insistante :

« Héé , tu m'entends bon sang?! »

*Ça y 'est ça recommence* Comprenant qu'elle avait à faire à quelqu'un de têtue qui en plus avait l'air de s'inquiétait elle se releva dans un soupir et un regard agacé vers la per.... qui n'était autre que leur garde chasse Hagrid! Elle n'avait pas reconnu sa voie, et se retrouva très embarrasser ne sachant quoi dire elle opta pour le silence....

« Bon tu peux venir voir s'il te plait ? »

Son ton était pressent : Diane n'eut pas à réfléchir longtemps curieuse comme elle est , elle décida de voir de quoi il en retournait.... Elle remarqua en arrivant une Serdaigle qui en plus était la préfète de sa maison à en voir son insigne! Elle leur jeta un regard catastrophé : pourquoi voulaient-t-ils l'a voir? Elle n'avait rien fait de mal... Elle retourna son attention sur Hagrid qui prit la parole :

« Ahem… Je suis embêté parce que j’ai perdu mes clés.  »

*Quoi une seconde! Il y a un problème là... Pourquoi il me parle de clés??Mais ça veut dire que... Youpi pas de remontrance! Mais dans ce cas pourquoi elle est là elle?
* Leur garde chasse la tire de ses pensées en enchainant :

« Est-ce que… Est-ce que ça vous embêterait de m’aider à les retrouver ? Je vous offrirais une récompense bien sûr ! Sinon, je suis sûr de les avoir perdues aujourd’hui… Voici la liste des endroits où je suis allé répertoriés sur cette carte. Si vous pouviez les retrouver le plus vite possible, ça m’arrangerait parce que je dois les retrouver avant que quelqu’un ne les retrouve ou bien que le directeur soit au courant. Je ne veux pas que ça s’ébruite, vous comprenez ? »

*Comme si on pouvait dire non...* Diane savait que refuser de serait ni polie ni sympathique : d'autant qu'elle n'avait rien de prévue et retrouver des clés occuperait son temps.... Et puis il n'avait pas de souci à se faire : comme si elle allait adresser la parole au directeur! Non , elle se voyait mal lui dire : alors ça boum aujourd'hui monsieur?! Pour lui donner une autre raison d'accepter il y avait la récompense : cela donnait du piment à la chose même si les compétions elle n'appréciait pas toujours d'autant plus avec les gens qu'elle ne connaissait pas ce qui était le cas.... Elle se résolut à accepter mais la Serdaigle fut plus rapide :

« Je suis d’accord pour vous aider. Alors, je m’en vais cherchez si vous me le permettez et si d’autres indications vous reviennent envoyer moi un hibou ! »

Sans plus de manière elle partit en prenant soin de récupérer une carte : Diane savait qu'elles étaient en compétition mais elle aurait voulu échanger quelques mots avec elle : histoire de nouer des liens.... Le destin en avait voulu autrement et elle prit soin d'accepter rapidement afin de ne pas se laisser distancer :

« Pour moi pas de problème! Si ça ne vous dérange pas, je préfèrerai aussi que si des « souvenirs » vous revienne prévenez moi! »

Elle prit une carte et sentit le désespoir l'envahir quand elle vit les endroit où les clés étaient susceptibles d'y être.....Mais c'était trop tard , elle ne pouvait plus reculer Hagrid comptait sur elle et elle devait se dépêcher : ni une ni deux elle partit à son tour en direction de l'enclos des hippogriffes car elle savait que le garde chasse les appréciaient : il était très facile de les oublier là- bas....


[Lieu de recherche : l'enclos des hippogriffes]


Reducio
Désoler du reterd, je sera plus rapide :)

Petites clés, où êtes vous?  Mission PV 

Le bon vieux garde chasse était heureux de voir qu'on lui donnait un coup de main. Parfois, il croyait en la bonté des élèves. D'autrefois, il se demandait comment l'école avait pu sombrer à ce point dans la débauche et l'irrespect. L'histoire différait sans cesse, malgré ce que tous les grands de ce monde pouvait dire quant à un quelconque état cyclique de cette dernière... Non, l'histoire ne se répétait pas, jamais. Les élèves étaient toujours différents. Ils avaient des goûts, des désirs et des attentes qui ne ressemblaient pas à ceux d'autrefois. Tout évoluait. Une seule chose semblait sans cesse régresser : la mémoire du bon vieux garde chasse. Par chance, deux bonnes âmes acceptèrent de l'aider dans ses recherches pendant qu'il concentrait son esprit sur l'endroit où il avait bien pu laisser ses maudites clés... Finalement, alors que les demoiselles revenaient vers lui, avouant d'avoir rien trouvé ressemblant à une clé dans les lieux où elles s'étaient rendus, le garde chasse leur dit soudain :

" Je me souviens, je suis allée au lac hier... mais j'ai utilisé mes clés ce matin. Et je ne suis pas allé vers les hypogriffes depuis un petit moment... " grogna-t-il, comme pour se signaler à lui-même qu'il avait commis une erreur - de plus.

A nouveau, le demi géant marqua une pause et se perdit dans ses pensées pendant un long moment. Sans doute pourrait-il aiguiller les jeunes filles qui étaient actuellement en train de se creuser la tête également. Sans doute ne pourrait-il que les induire d'avantage en erreur ? Si seulement son esprit ne lui jouait pas de tels tours... Soudain, il se souvint d'une chose qu'il cria à demi dans les oreilles des demoiselles présentes à ses côtés, les faisant sursauter par la même occasion ainsi que le chien qui l'accompagnait toujours. Celui-ci releva d'ailleurs la tête vers son maître, comme pour lui dire que, lui, se souvenait d'avoir vu les clés quelque part... Ou plutôt se souvenait-il de la promenade qu'il venait de faire ? Quoi qu'il en soit, Hagrid reprit la parole pour dire ceci :

" Je me souviens d'être passé devant un gros arbre particulièrement noueux et sur un beau petit pont de pierre... peut-être bien qu'il y avait un peu d'eau en fin de compte, mais je l'ai empêché de s'y jeter, alors nous nous sommes éloignés ! " conclut Hagrid en désignant son animal à présent allongé devant la porte, attendant qu'un miracle se produise afin qu'elle s'ouvre -enfin.

Les demoiselles n'avaient plus qu'à retourner chercher si elles souhaitaient voir le géant retrouver sa bonne humeur. Pour sa part, Hagrid s'installa sur ses marches, se grattant la tête ou le ventre et réfléchissant autant qu'il le pouvait, pensant parfois à d'autres choses tant sa tête ne lui laissait actuellement pas faire ce qu'il en voulait... Certes, il avait vu les endroits cités, mais il était presque sûr de ne pas y avoir perdu ses clés...


Pour rappel :
Image

« Même le plus petit des Serpents a du venin ! »
Élève et Serpentarde du mois de Janvier 2014
~> Championne de Serpentard <~

Petites clés, où êtes vous?  Mission PV 

Meilla en avait déjà marre de chercher. Pourtant, elle n’avait cherché que les abords du lac. Elle continua sa recherche pendant quelques minutes avant de se rendre à l’évidence. Soit l’autre jeune fille avait trouvé les clés avant, soit, elles n’étaient pas là. Mais dans tous les cas, il ne servait à rien de trainer ici, mieux valait retourner voir Hagrid. Le garde-chasse se rappellerait peut-être d’un nouvel indice ? Et puis, si sa rivale avait déjà trouvé les clés, pourquoi continuer à chercher ? D’ailleurs, cette dernière arriva en même temps que la rouquine. A priori, sa recherche n’avait rien donnée non plus. La quatrième année se demanda si elle devait lui demander son nom. Après tout, ce n’est pas parce qu’elles étaient rivales dans cette compétition qu’elles devaient se comporter n’importe comment. Et puis, la préfète avait un peu honte de ce qu’elle avait fait. Ou plutôt de ce qu’elle n’avait pas fait. Elle aurait dû se présenter à sa camarade, compétition ou pas ! En tout cas, elle avait bien l’intention de réparer ce tord dès qu’elle en aurait l’occasion, c’est-à-dire quand Hagrid leur aurait donné de nouveaux indices.

" Je me souviens, je suis allée au lac hier... mais j'ai utilisé mes clés ce matin. Et je ne suis pas allé vers les hypogriffes depuis un petit moment... "

*Bon d’accord, mais ça ne nous aide pas à savoir dans quels autres endroits peuvent être ses fichues clés ! Ca nous explique juste qu’on a perdu notre temps pendant une trentaine de minutes à chercher à un endroit où elles ne pouvaient pas être ! T’aurais pas pu nous le dire plus tôt ?!*
Mais Meilla ne dit rien de tout cela à haute de voix. Cela ne servait à rien de brusquer le demi-géant qui était déjà assez bouleversé. Elle ne voulait pas risquer qu’il perde des informations qui lui seraient revenues en mémoire pendant ces longues minutes de recherche de la part des deux jeunes filles !

Une lueur de bonheur passa alors dans les yeux du gardien des clés. A priori, un élément important pour l’enquête des deux élèves lui était revenu.


" Je me souviens d'être passé devant un gros arbre particulièrement noueux et sur un beau petit pont de pierre... peut-être bien qu'il y avait un peu d'eau en fin de compte, mais je l'ai empêché de s'y jeter, alors nous nous sommes éloignés ! "

*Un gros arbre noueux, cela pouvait bien être le saule cogneur.* se dit Meilla pas très joyeuse à cette idée. *Si les clés sont tombées dans l’eau, cela veut dire qu’elles auraient atterries dans le lac depuis le temps. Ce n’était donc pas le cas. A moins qu’elle ne soit allées jusqu’à Pré-Au-Lard ? Non, quand même pas. Ou peut-être que si mais de toute manière, je ferais mieux de chercher dans les environs, au cas-où un autre indice viendrait nous aiguiller.* Alors, la Serdaigle se rappela de ce qu’elle s’était promis quelques minutes plus tôt, de faire connaissance avec la jeune fille. Elle se lança avant que celle-ci ne parte.

« Désolé de ne pas t’avoir parlé tout à l’heure mais cette situation et quand même étrange. Tu t’appelles comment ? Moi, c’est Meilla Primard, quatrième année à Serdaigle. » puis voyant les yeux de son interlocutrice descendre vers son badge, elle rajouta :

« Et je suis la préfète des Bleus » affirma-t-elle fière de pouvoir le dire. Elle l’oubliait parfois, il est vrai que ça ne faisait pas très longtemps ; seulement depuis quelques semaines, alors, il faut un temps pour s’habituer à tout ! En même temps qu’elle lui avait parlé, les deux jeunes filles s’étaient mises en route. Toutes les deux se dirigeaient visiblement vers le pont. Meilla hésitait toujours entre aller voir le pont ou l’arbre. Elle se disait que si elle se trompait, et que les clés étaient sur le pont alors qu’elle cherchait à proximité du saule cogneur, elle ne se le pardonnerait pas.

« Bon bah, je crois que nos chemins se séparent de nouveau. Je vais aller voir vers le Saule Cogneur, à tout à l’heure ! »

Et c’est ainsi que la rouquine se mit à chercher près de l’arbre noueux, toujours à l’aide du sortilège d’attraction.


Lieu de recherche : Le saule cogneur

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Petites clés, où êtes vous?  Mission PV 

Diane n'en pouvait plus , elle étais désormais persuadée que demain elle aurait des courbatures sur tout le corps à force d'être resté aussi longtemps baissé ! Cela faisait déjà un petit moment qu'elle s'appliquait à chercher des clés qui demeurées introuvable... Le pire dans l'histoire c'est qu'au mieux de les chercher dans un endroit qui ne possédait quasiment pas de cachettes, où l'accès était facile elle avait choisi l'enclos des Hippogriffes sans trop savoir pourquoi ( bon elle avait toujours admiré ces créatures et cela lui fournissait un prétexte pour leur rendre visite, son excuse c'était que Hagrid les chérissaient et donc que c'était simple de les égarer là bas...) En théorie, cela aurait pu être simple, c'était d'ailleurs ce qu'elle imaginait sauf qu'elle avait oublié LE détail : les hippogriffes étaient très susceptibles, ils voulaient qu'on les respecte. Il y avait donc tout un rituel à faire avant de pouvoir les approcher : il est indispensable de le regarder dans les yeux, puis il convient alors de s'incliner pour montrer ses bonnes intentions. Et si l'hippogriffe rend le salut, on peut l'approcher de plus près. Elle avait donc un peu « galérait » mais au final elle s'en était sortit sans une seule égratignure malgré le faite qu'elle avait du recommencer le mouvement pour chaque bête présente... Une fois ça va, mais au bout de plusieurs cela devenait très énervant (elle avait su conserver son sang froid), puis on ajoute ça au faite que circuler parmi eux ce n'est pas très pratique : elle s'était donc résolu à ramper sur le sol tout cela pour des simples clés! Je passe les détails répugnant comme les excrément que les animaux laissaient derrière eux bref elle vivait un calvaire , elle ne le supporta plus au bout d'une trentaine de minutes, sachant qu'il existait d'autres endroits possibles de garder les clés elle préféra passer à autre chose mais avant revoir Hagrid au cas où d'autres indices pourrait l'aider... Elle était donc aller le retrouver pour lui faire un petit rapport et éventuellement une pose.... Quant elle fut arrivé, elle nota tout de suite que sa « rivale » était présente ce qui ne pouvait signifié que deux choses : soit elle avait retrouvé les clés ou soit sa recherche n'avait mené à rien.... Alors qu'elle hésitait entre les deux solutions lorsque Hagrid grogna comme... un ours!

« Je me souviens, je suis allée au lac hier... mais j'ai utilisé mes clés ce matin. Et je ne suis pas allé vers les hypogriffes depuis un petit moment...  »

*Il blague ce n'est pas possible !!!! je ne me suis quant même pas trainé dans le boue pour rien!!!!! * Diane lui lança un regard assassin qui ne parut pas remarquer, à moins qu'il s'en moquer : elle avait envie de le secouer et de lui hurler dessus... *il doit vraiment avoir une mémoire de poisson* pensa-t-elle *à moins que ça soit son âge* La première année regretta sa pensée : ce n'était pas gentil de sa part mais en attendant rien n 'avancé et il restait une multiplicité de de lieux à visité.... Le visage rongé d'inquiétude d'Hagrid s'illumina : il avait sans doute eu un flash qui allait peut être les aider.... Il s'exclama (faisant limite faire une crise cardiaque à la première année) :

" Je me souviens d'être passé devant un gros arbre particulièrement noueux et sur un beau petit pont de pierre... peut-être bien qu'il y avait un peu d'eau en fin de compte, mais je l'ai empêché de s'y jeter, alors nous nous sommes éloignés ! "

*Ha enfin quelque chose d'intéressant! Alors qui a -t-il près de ce qui semble être le saule cogneur et un pond....
*Elle observa la carte à la recherche d'éléments.* Ha tiens, cela pourrait-être l'entrée du château qui et juste après ….. Et puis au pire ce n'est pas grave et ce sera rapide pas comme un enclos d'hypogriffes ! Je ne perds rien si je jette un petit coup d'œil... Bon ba go c'est partit Diane ,il est temps de prendre congé des autres! * Elle décrocha son regard de la carte et vit que la Serdaigle s'était rapproché qui d'ailleurs semblé décidé mais décidé à quoi? Elle prit la parole simplement :

« Désolé de ne pas t’avoir parlé tout à l’heure mais cette situation et quand même étrange. Tu t’appelles comment ? Moi, c’est Meilla Primard, quatrième année à Serdaigle. »

*Et préfète apparemment * songea Diane en observant son badge.* en tout cas elle semble très sympa ! Je me suis trompé tout à l'heure...* Elle souris devant celle qui se nommait Meilla sans pour autant décrocher son regard du badge, la première année était mal à l'aise vis à vis d'elle... La préfète parut s'en apercevoir car elle ajouta pour dissiper les troubles :

« Et je suis la préfète des Bleus »

*Oua les Serdaigle! Peut-être qu'elle connait mon cousin*
Ne souhaitant pas créer un blanc, la première année crut bon de de présenter à son tour, peut-être pourront-elle devenir amies qui sait ?

« C'est pas grave, j'avoue que je n'ai pas trop fait d'effort! Je suis un peu timide et comme tu m'impressionnais un peu...Sinon oui c'est spéciale comme première rencontre en compétition même si tu dois être habitué car tu ne serai pas une ancienne capitaine de Quidditch? Ha et ravie de faire ta connaissance moi c'est Diane Purelune, 1 année à Gryffondor et cousine de Léo et Caroline Purelune que tu connais peut-être. » annonça-t-elle

Elles ne s'en étaient pas aperçu mais au fur et à mesure qu'elles parlaient elles avançaient !Elles
étaient donc arriver à hauteur du saule cogneur sans s'en apercevoir (qui était menaçant ) , Meilla s'arrêta nette à sa vue , elle se tourna vers Diane et lui précisa sans méchanceté presque déçu:


« Bon bah, je crois que nos chemins se séparent de nouveau. Je vais aller voir vers le Saule Cogneur, à tout à l’heure !

-D'accord pour ma part , je vais me rendre à l'entrée du château pour une petite inspection qui ne va pas durer très longtemps! On se retrouvera surement pour les prochains indices d'Hagrid quand il aura de nouveaux souvenirs... Bonne chance, lui cria -t-elle alors que son ex-ennemie s'éloignait déjà....

Elle continua donc le chemin seul mais le sourire aux lèvres contentes de sa rencontre avec Meilla. Elle ne savait plus trop si elle voulait continuer seule : à deux tout aurait été plus simple! Mais les règles étaient fixées : il n'y aura qu'une gagnante!

[Lieu de recherche : l'entrée du château]
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Petites clés, où êtes vous?  Mission PV 

Diane venait de terminé sa petite inspection dans l'entrée qui soit dit en passant n'avait pas été très longue : il faut dire que chercher des clés là-bas ce n'est pas compliqué... A la limite, la partie déplaisante c'était les autres élèves qui la prenaient pour une folle à en entendre leurs chuchotements pas si discret que ça! Elle avait méticuleusement scrutait chaque partie se trouvant à proximité tout en tournant autour des poteaux central : de loin cela ressemblait à une danse, de plus qu'elle s'abaissait quelque fois ce qui expliquait en partie le fait que les autres pensaient qu'elle honorait l'entrée du châteaux pour une façon que certains expliquaient par des façons toutes extravagante les unes des autres.... Elle était retourné voir Hagrid comme la première fois pour essayer d'obtenir d'autres indices mais elle eut la déplaisante constatation de voir qu'il s'était volatilisé sans laissé de traces... Il n'y avait aucune trace de Meille non plus et la rouge se mit à paniquer * non mais c'est pas possibles, où est ce qu'ils sont passés??? Ils ne m'ont quand même pas laisser tombé sans explications* Elle se remémora leurs échanges passé au cours de la matinée et tiqua :* mais oui bien sur, je devrai aller voir dans la volière : si ça se trouve un hibou m'attend...*

Elle grimpa donc en courant les marches menée par un espoir tout en faisant ainsi son footing! Elle atteint enfin son objectif après une dizaines de minutes (les escaliers n'ont pas arrêter de bouger ), essoufflé par l'effort elle parvint à remarquer un hibou qui se fonça vers elle (et à l'éviter!) il contenait un message : «  " l'endroit où tu cherches est erroné, rapproches toi des petits galets ! " signé Hagrid ». *Oua il peut pas me dire simplement à quel endroit cherché plutôt que de me donner cette énigmes pourrie, non non c'est trop facile après?! Bon réfléchissons vu que c'est la seul possibilité qui s'ouvre à moi... Où y-a t-il des galets à Poudlard ? Allez réfléchis même si tu n'es pas très doué pour ça... Bon le seul truc auquel je pense c'est le chemin qui est formé d'une multipludes de galets. Parce que le bord du lac, Meilla y est déjà allait.... Bon ça ne me coute rien de tenter (à part de descendre les escaliers ça c'est crevant)! Go Diane!* Elle prit congé des hiboux et entrepris de descendre les escaliers...

[Lieu de recherche : le chemin]

Reducio
C'est un double post, c'est normal car là c'est une mission où il faut être rapide : c'est la première qui trouve....


-:-:-:-:-:-:-:-:--:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:

Diane sortit du château complètement épuisée (par sa course contre le temps qui était infinissable) et assoiffée : on peut dire ce que l'on veut chercher des clés se révéler être très fatiguant ! A la limite, en Automne le temps est plus agréable, moins chaud cela aurait été faisable....mais non! Il avait fallut qu'Hagrid perde ses clés maintenant et que la température soit insoutenable au soleil. La rouge avait juste envie de faire une pause, elle était capable de boire une citerne d'eau pour se rafraichir (bon si jamais il y en aurait une d'abord elle se baignerait mais ça c'est dans ses rêves car une citerne à Poudlard il y a aussi de chance qu'il y en ai une qu'une église...à moins que le directeur devienne fous or cela n'arrivera surement jamais). En attendant, elle songeait plutôt aux clés qu'elle devait retrouver (le temps passait trop vite son goût!) et au millions de galets qui formaient le chemin.....pile l'endroit où elle devait chercher : autant chercher une aiguille dans une botte de foin! C'est bien ce que la première année s'apprêtait à faire : brassais plains de galets pour une minuscule petite clé...Diane ne savait pas à quoi son « trésors » ressemblait en plus! Si elle serait dans un conte (ce qui n'était malheureusement pas le cas) un beau chevalier serait venu l'aider, elle ne serait pas Diane une première année sorcière résidant à Poudlard mais une châtelaine qui habiterait dans une magnifique demeure du nom Poudlard avec son prince charmant et tout le tra-la-la. Elle ne serait pas occuper à chercher des clés pour un demi-géant mais à se bronzait au soleil enfin cela ne servait à rien car la rouge n'était pas dans un conte mais bien dans la réalité (quoi que peut-être était-elle une princesse ayant était enlevé à sa naissance mais les chances étaient très, très mince ). Diane retrouva la raison en abandonnant son origine princesse pour se concentrer sur son objectif : les clés! Elle se demandait quelle serait sa récompense si elle parvenait à les trouver * peut-être une coupe? Non trop gros et encombrant....Une couronne? Non impossible je ne suis pas une reine....Des friandises? Oui ça doit être ça! Enfin je l'espère de tout mon cœur!Ba ,je verrai bien....* La première année salivait d'avance en s'imaginant des millions de sucreries, plus bonnes les unes des autres...Pour une Gryffondor, Diane était excessivement gourmande : la rouge se remit dans sa quête car la rivière de galets se situait à deux pas d'elle...

Prenant son courage à deux mains, faisant face à sa répugnance de s'agenouiller par terre dans le chemin ,Diane se mit à quatre pattes comme un...chien!*super je suis coincer ici ,géniale vraiment* La première année soulevait chaque galet un par un mais cette méthode se révéla rapidement être trop lente, la terre souillait ses mains et ce n'est pas ce qu'elle appréciait le plus....Au bout d'une vingtaine de minutes, elle perdit sa patiente et s'écria:

« Ho et puis Zut! Je fais une pause et personne pourra m'en empêcher! Meilla a qu'à trouver les clés... »

La rouge abattue par les résultats de ses recherches se mit pour passer le temps et se changer les idées à faire des colonnes de galets... L'exercice était amusante, Diane se prit au jeu : elle fit autre chose en forme car les colonnes cela l'avait vite lassé et écrit son prénom... *Hé voilà! Ter-mi-né* Toute contente du résultat, elle affichait maintenant un sourire ravie....Cependant quelque chose la chagrinait : le point du i n'était pas correct , il aurait fallu un « truc » plus long, avec un contour moins irrégulier comme*ça!*pensa-t-elle! Elle prit l'objet puis l'ajouta à son œuvre... *Tiens c'est bizzard quand même s'utiliser des clés pour un point de oui! Je me demande quel est l'idiot qui les a perdu! Il doit bien être embêté! C'est comme ce pauvre Hagrid qui... Une minute! Les clés doivent être à lui!! Youpi j'ai réussie!* Elle appela le garde chasse pour lui annonçait sa trouvaille :

« Hagrid?! Hagrid!hula-t-elle. J'ai retrouvé les clés!!!!!!!!!!!! Hou,hou vous m'entendez? Je suis sur le chemin.... »

Elle sursauta surprise car une forme venait d'émerger du buisson placé à droite du chemin...C'était bien le demi-géant qui était venu aussi vite que possible accompagnait de son chien.... Hagrid le sourire au lèvre s'exclama:

« Alors tu as retrouvé mes clés? Bravo !Je savais que je pouvais te faire confiance à toi et l'autre petite... »

Sans lui lassait le temps de répondre il ouvra son sac de cuire en bandoulière et en sortit un paquet qui contenait tellement de sucreries que cela pourrait nourrir une personne pendant... heu une semaine...Il y avait des Dragées surprises de Bertie Crochue, les incontournables chocogrenouilles, des Bulles Baveuses , des plumes en sucre, des Baguettes magiques à la réglisse bref tout ce dont pouvait rêver un enfant de dix ans. Hagrid déposa le précieux paquet dans la main de Diane et sans plus de cérémonie partit en lui souhaitant une bonne journée et un grand merci....Diane le voyant partir eut juste le temps de le remercier puis elle se laissa tenter et opta pour une Dragée surprises de Bertie Crochue ... Méfiante , elle la suça : elle se détendis après car c'était une au goût menthe donc pas de danger... Elle savoura sa récompense mais n'en profita pas bien longtemps car elle se souvint de Meilla qui devait être encore en train de cherché des clés retrouvées... Elle partit donc à sa recherche (cela devient une manie pour elle : les clés puis Meilla...) Elle n'eut pas à la chercher longtemps car elle l'aperçu, Diane l'interpella donc :

« Meilla, Meilla?! »

La bleu sembla reconnaître sa voie car elle se retourna, la rouge en profita pour se raprocher et lui faire part des dernières nouvelles :

« J'ai retrouvé les clés figure toi! Il y a quelques minutes dans le chemin.... Bref, Hagrid m'a donné des sucreries en récompenses et vu qu'on est deux à avoir chercher si tu veux on partage? »

Diane l'avait dis simplement mais elle redoutait la réponse de la bleu.... Elle ne se connaissait quasiment pas et la rouge avait été un peu trop familière...

Petites clés, où êtes vous?  Mission PV 

Meilla commençais à en avoir marre de chercher. Une bonne partie de l’après-midi c’était passée et elle n’avait toujours rien trouvé. Elle commençait à penser à abandonner. Après tout, ce n’était pas une stupide récompense qui allait la faire rester ! Mais sa conscience de Serdaigle l’en empêchait. Elle avait dit au géant qu’elle l’aiderait. Elle ne pouvait tout simplement pas abandonner comme ça, aussi dure et pénible soit la tâche qu’on lui avait confiée. Mais alors qu’allait-elle faire ? Elle ne pouvait tout simplement pas arrêter sans rien expliquer à Hagrid. Mais en même temps, elle n’allait pas rester à chercher des heures et de heures des clés qui n’étaient peut-être finalement pas perdues ? Qui sait ? Peut-être qu’elles étaient tout simplement dans la poche du géant ? La rouquine était toujours là à ce demander quoi faire tout en continuant à chercher. Finalement, elle décida de s’assoir sur un rocher qui dépassait et c’est là qu’un nouvel indice lui apparut. Une chouette arriva devant elle avec un mot d’Hagrid :

" L’endroit où tu cherches est erroné, rapproches toi des petits galets ! "


*Les petits galets… Les petits galets…* La quatrième année murmurait ça tout en sortant sa carte pour chercher où il pouvait y avoir des petits galets. Il n’y avait pas 36000 endroits correspondants à cette description. En fait il y en avait deux. Le chemin et l’entrée du château. Mais si elle avait bien vu, Diane s’était dirigée vers cette entrée. Donc si les clés étaient là-bas, elle les avait déjà trouvées. Non, le seul moyen était d’aller sur le chemin. C’est ce que la préfète fit mais elle vit de loin une forme qui semblait bien être sa rivale. Celle-ci était déjà à la recherche sur le chemin. Il ne servait donc à rien d’aller là-bas. La rouquine retourna alors vers la cabane d’Hagrid en trainant des pieds. Tellement que juste avant qu’elle n’arrive, une voix venant de derrière elle l‘interpela :

« Meilla, Meilla?! »

C’était Diane qui arrivait avec un gros sac plein à craquer. La jeune fille avait visé juste. Diane avait retrouvé les clés. Mais que venait-elle faire alors ? Se vanter ? Si elle avait été à Serpentard, cela n’aurait pas étonné Meilla. Mais étant à Gryffondor, il y avait de grandes chances pour que ce ne soit pas le cas. Quoique… Les Gryffondor étaient si imprévisibles pour ce genre de réaction…

« J'ai retrouvé les clés figure toi! Il y a quelques minutes dans le chemin.... Bref, Hagrid m'a donné des sucreries en récompenses et vu qu'on est deux à avoir chercher si tu veux on partage? »

Cette réaction stupéfia Meilla. Elle savait que les réactions des gens de cette maison étaient imprévisible mais de là à mélanger la vantardise avec le partage… C’était très bizarre. Bon d’accord, elle ne s’était pas vraiment ventée. En réalité, elle avait juste dit ce qui s’était passé à la quatrième année mais celle-ci aurait voulu trouver les clés elle-même ! Mais bon maintenant c’était trop tard, elles étaient déjà revenues aux mains de leur propriétaire. Mais le fait de partager les sucreries…

« C’est ta récompense, tu devrais en profiter ! » Mais Meilla vit rapidement que Diane n’en resterait sûrement pas là et qu’elle voudrait lui répliquer d’en prendre. Alors avant qu’elle n’ait le temps de dire cela (enfin c’était ce que Meilla pensait qu’elle allait dire en tout cas), elle ajouta :

« Oui, pourquoi pas ! Après tout, il me faut un peu de sucre pour reprendre des forces ! »

Et c’est ainsi que les deux jeunes filles se dirigèrent vers le château en essayant de faire un peu plus connaissance tout en rigolant avec leur sac de friandises qu’elles avaient durement gagné après cette après-midi presque entière à chercher des clés. Une pensée étrange vint à Meilla. Et si Hagrid n’avait pas perdu ses clés… Elle n’aurait pas rencontré Diane. Du coup, elle « mit » ce souvenir dans la case des bons souvenirs.

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.