Parc

Inscription
Connexion

La recette pour une journée parfaite?  Libre 

C'était une journée merveilleuse. Le soleil tapait fort sur la nuque des étudiants qui s'étaient, comme elle, levés tôt pour profiter au maximum de la température radieuse. Kaeyann bondit presque de son lit, s'étirant avec un sourire satisfait. Elle allait passer une journée parfaite, parce qu'elle avait terminé tous ses devoirs de la semaine, et qu'elle n'avait rien de précis à faire pour occuper son temps. Elle allait flâner, et lire au soleil, et aller lancer des cailloux dans le lac, parce qu'elle était libre de faire ce qu'elle voulait durant les prochaines vingt-quatre heures!

Une fois habillée, la jeune fille s'approcha de la fenêtre de son dortoir et se pencha sur le rebord pour emplir ses poumons de l'air frais et vivifiant qui soufflait dans le parc. En contrebas, l'herbe était toujours verte, mais les feuilles des arbres avaient déjà pris une teinte flamboyante. La forêt interdite ressemblait à une énorme citrouille. Dans quelques semaines, quand toutes les feuilles seraient tombées et que toutes les branches tordues se dresseraient vers le ciel, la forêt aurait de nouveau l'air menaçante, mais pour l'instant, on aurait dit un champ de confiseries au citron et à l'orange. Kaeyann s'étira péniblement, le ventre en appui sur le cadre de la fenêtre, et agita les doigts à quelques centimètres d'une feuille d'un rouge vif qu'elle essayait de saisir. Il ne lui manquait que deux ou trois centimètres maximum, elle savait qu'elle pouvait réussir à l'attraper si elle y mettait un peu du sien. Il fallait simplement qu'elle se penche plus...


«AAAHHH!»

Kaeyann chuta sur plusieurs mètres, les yeux écarquillés de terreur. Elle tenta de protéger sa tête avec ses bras, convaincue qu'elle allait s'aplatir au sol comme une crêpe, mais une branche lui fouetta le visage et lui griffa le poignet, l'obligeant à écarter les bras. Elle tendit la main vers la branche la plus près pour essayer de ralentir sa chute, et se prit complètement dans un enchevêtrement de branches. Sa chute s'arrêta brusquement, et la jeune fille en eut le souffle coupé. Elle resserra tant bien que mal sa prise sur tout ce qu'elle pouvait agripper, consciente que c'était un véritable miracle qu'elle ne soit pas morte. Elle était quand même tombée du 7e étage!

Ses cheveux châtains-roux lui tombant dans le visage, le cœur battant la chamade entre ses côtes, Kaeyann sentit un éclat de rire lui monter dans la gorge. Et soudain, elle ne put le retenir plus longtemps, elle éclata d'un rire fou, à la fois soulagé et terrifié. Elle rit jusqu'à en avoir mal aux côtes (ou alors peut-être commençait-elle seulement à réaliser que sa chute lui en avait cassée une?) et elle entreprit de se frayer un chemin plus sécuritaire jusqu'au sol. Alors qu'elle tendait la jambe droite pour poser son pied sur une branche plus basse, quelque chose remua dans son champ de vision. La Canadienne releva la tête, scrutant les environs. Un petit bruit la fit sursauter, comme celui d'une branche qui craque. Elle pensa alors que la branche qui soutenait son poids allait céder, mais c'était bien pire encore.


«Des Botrucs!!!»

Une demi-douzaine de petites créatures brunes et rugueuses aux doigts fourchus se ruèrent vers elle, toutes griffes dehors. La troisième année ferma aussitôt les yeux, car elle se souvenait avoir lu que les Botrucs aimaient bien faire sauter de leurs orbites les yeux des sorciers qui s'amusaient à casser leurs arbres. Elle voulut crier, mais elle sentait que l'un des Botrucs s'accrochait à sa lèvres et elle refusait d'ouvrir la bouche. Elle laissa aller sa prise une fraction de seconde et lui asséna une petite tape pour le faire tomber, avant de hurler à pleins poumons:

«À L'AIDE!!!»

Et bien... s'en était fait de sa journée parfaite.

.oOo.Kaeyann Hirondella.oOo.C'est dans le brouillard qu'une rencontre est belle.oOo.
Capitaine des Red Lights ~ Préfète ~ Tutrice ~ Gryffon d'Argent
♦ Élève du mois de Février 2014♦
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

La recette pour une journée parfaite?  Libre 

A la vue du magnifique soleil qui baignait le parc en cette belle matinée, Howly n'avait pas su résister bien longtemps à l'appel du grand air. Tant pis pour les devoir, ce matin, elle aurait bien le temps de s'y mettre plus tard après tout. Si tot dit, si tot fait : cuissard enfilé, baguette glissée contre sa jambe, la jeune fille enfila ses runnings et sortit discrètement du dortoir.

L'air frais lui arriva au visage, le vent se mêlait aux rayons de soleil pour venir caresser sa peau, comme un ami qui l'on est content de retrouver. Howly prit une inspiration, fermant les yeux quelques secondes, puis s'élança en direction du parc. Elle avait 'intention de se diriger vers la forêt, de la longer un peu, put être de passer près des serres de botanique pour sentir les délicats parfums de fleurs qui en émanaient...


«À L'AIDE!!!»

Howly se prit les pieds dans une motte de terre, et manqua de peu de s'étaler de tout son long dans l'herbe encore couverte de rosée. Elle s'arrêta, interloquée, et leva la tête en direction du cri. Dans un arbre ?! Plissant les yeux, elle distingua au travers des feuilles... Kaeyann, à moitié emmêlée dans les branches, ses cheveux d'habitudes si bien coiffés pleins de feuilles, de brindilles et... et de Botrucs. Oui, parfaitement, elle les reconnaissait, elle en avait vu dans les livres que lui montrait son père quand elle était petite.

*Tu es une sorcière, non de non, arrête de la regarder avec des yeux de poisson et réagis !*

Extirpant sa baguette de son short (et se rendant compte au dernier moment qu'elle ferait mieux de la tenir à l'endroit), Howly la pointa vers Kaeyann, tentant à toute vitesse de se souvenir de son premier cours sur les botrucs, et bafouilla, non sans avec un certain aplomb :


"Lashlabask !"

La recette pour une journée parfaite?  Libre 

Empêtrée qu'elle était dans les branches de l'arbre qui l'avait empêchée de s'écraser brutalement au sol, Kaeyann se défendait bien faiblement contre les Botrucs qui lui lacéraient la peau. Chaque fois qu'elle osait entrouvrir les paupières, elle les refermait aussitôt, car non seulement elle ne voyait pas grand chose entre ses cheveux en désordre et les feuilles orangées qui s'y étaient prises, mais en plus elle sentait sur ses joues et ses tempes que les Botrucs revenaient à a charge, prêts à tout pour lui crever les yeux en guise de punition. Comme si elle n'aurait pas tout donné pour être ailleurs que dans leur précieux arbre!!

Alors qu'elle commençait à perdre espoir, et que l'adrénaline dans ses veines s'estompait peu à peu en laissant une sensation lancinante l'envahir au niveau de la cage thoracique, Kaeyann entendit un cri fuser quelque part à ses pieds. Elle reconnut avec joie une formule magique qu'elle aurait elle-même bien aimé être en mesure de prononcer pour se sortir de ce pétrin.


«Lashlabask!»

Kaeyann resserra sa prise sur la branche à laquelle elle s'accrochait tant bien que mal, consciente que si ce sortilège était bien lancé, elle allait le sentir passer! Une vague invisible la frappa de plein fouet, lui arrachant un petit cri de douleur et lui coupant le souffle, puis ce fut l'accalmie. Du moins pour l'instant.

La troisième année ouvrit les yeux et risqua un regard en contrebas. Elle aperçut, au travers des branches, une jeune fille dont elle avait fait la connaissance dans la Salle Commune des Gryffondors. Elle savait qu'elle s'appelait Howly et qu'elle n'était qu'en première année, aussi fut-elle impressionnée en constatant que son sort avait admirablement bien fonctionné. Les Botrucs avaient été projetés dans tous les sens, et ceux qui n'avaient pas été tout bonnement catapultés loin de leur arbre étaient encore en train de reprendre leurs esprits. Kaeyann avait un petit moment de répit, elle devait en profiter pour descendre de l'arbre, mais c'était plus facile à dire qu'à faire.

«Merci Howly! Je dois trouver une façon de descendre maintenant sinon ils vont revenir!» lança la rouquine à sa camarade depuis son perchoir. «Je crois que je me suis cassé une côte!»

Kaeyann voulut lever le bras gauche pour le glisser sous la branche contre laquelle elle était appuyée, mais une douleur fulgurante lui traversa l'épaule, de l'omoplate à la clavicule.

«Et peut-être bien démis l'épaule aussi...» grogna Kaeyann en serrant les dents.

.oOo.Kaeyann Hirondella.oOo.C'est dans le brouillard qu'une rencontre est belle.oOo.
Capitaine des Red Lights ~ Préfète ~ Tutrice ~ Gryffon d'Argent
♦ Élève du mois de Février 2014♦
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

La recette pour une journée parfaite?  Libre 

La situation était, certes, tout sauf drôle, et pourtant Howly ne put retenir un sourire en essayant d'imaginer ce que Kaeyann pouvait bien fabriquer dans cet arbre, et surtout ainsi emmêlée. Mais le moment était à la réflexion plus qu'à l'imagination : la jeune fille disait vrai, les botruc pouvaient revenir d'un moment à l'autre, sans compter le fait qu'elle semblait effectivement bien blessée.

"Je voudrais bien t'aider mais je crois qu'avec un sortilège, je risque d'empirer les choses... N'importe quel sortilège de lévitation risquerait de t'emmêler encore plus, et puis... je ne sais en lancer aucun tout au plus j'en connais le nom."


Tout à coup, Howly se sentit incroyablement ridicule, petite première année qu'elle était, sa baguette à la main devenue subitement bien inutile. Il allait falloir revenir aux bonnes vieilles méthodes.
La baguette de nouveau glissée contre sa cuisse, Howly se ramassa sur elle, et concentra toute son énergie dans ses jambes pour effectuer un incroyable bond en l'air, lui permettant de s'agripper à l'une des branches les plus basses de l'arbre.


*Ouahou, je n'aurais jamais cru que ces fichues séances de saut de haie que mon entraineur m'avait imposées me serviraient de cette façon !*

Notant l'idée dans un coin de sa tête, Howly continua tant bien que mal son ascension vers Kaeyann, apercevant de temps en temps un botruc complètement sonné sur une branche un peu plus loin. Enfin, elle rejoignit la 3e année.

La recette pour une journée parfaite?  Libre 

«Je voudrais bien t'aider mais je crois qu'avec un sortilège, je risque d'empirer les choses... N'importe quel sortilège de lévitation risquerait de t'emmêler encore plus, et puis... je ne sais en lancer aucun tout au plus j'en connais le nom.»

Kaeyann hocha la tête. Elle se doutait bien qu'une élève de première année ne pourrait pas soudainement se mettre à jeter tous pleins de sorts complexes pour sauver tout le monde, mais rien que le fait que Howly voulait aider lui était amplement suffisant. La jeune gryffone était même déjà en train d'escalader l'arbre pour se hisser jusqu'à elle! Autant de courage et de bonne volonté faisait plaisir à voir. Kaeyann aurait bien rit de la situation, avec tous les Botrucs sonnés autour d'elle, ses vêtements déchirés lui tombant sur les épaules, sa clavicule douloureuse... et tout ça, parce qu'elle avait voulut attraper une feuille rouge...

La jeune fille bougea son bras de quelques centimètres, essayant de saisir sa baguette dans sa poche. Puis, alors qu'un nouvel éclair de douleur lui traversait l'épaule, elle se souvint qu'elle n'avait pas sa baguette avec elle. Elle l'avait laissée sur sa table de chevet alors qu'elle s'habillait. Réprimant un soupir d'agacement, Kaeyann se tourna vers Howly, qui l'avait presque rejointe.


«J'ai oublié ma baguette. Sais-tu lancer le sortilège Episkey? Pour au moins essayer de guérir mes côtes et mon épaule en attendant que j'atteigne l'infirmerie? Sinon, prête-moi la tienne, je vais essayer de faire venir ma baguette à moi.»

La troisième année tentait de prendre un air encourageant, comme s'il n'y avait rien de grave, mais elle souffrait terriblement et regrettait de s'être montrée aussi nonchalante ce matin-là. Se pencher à la fenêtre du septième étage, quelle idée ridicule! Au moins, elle n'était pas seule, et deux têtes valaient mieux qu'une seule, pour trouver une solution. Kaeyann ne savait pas si elle réussirait à attirer sa baguette jusqu'à elle d'aussi loin (à date, elle n'avait pratiqué ce sortilège qu'en classe, et avec sa propre baguette), mais c'était la seule chose à laquelle elle pouvait penser en ce moment. Rien que l'idée d'être séparée de sa chère baguette lui était insupportable, elle se sentait dénudée, et ô combien vulnérable. Elle devait tenter le coup!

.oOo.Kaeyann Hirondella.oOo.C'est dans le brouillard qu'une rencontre est belle.oOo.
Capitaine des Red Lights ~ Préfète ~ Tutrice ~ Gryffon d'Argent
♦ Élève du mois de Février 2014♦
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

La recette pour une journée parfaite?  Libre 

«J'ai oublié ma baguette. Sais-tu lancer le sortilège Episkey? Pour au moins essayer de guérir mes côtes et mon épaule en attendant que j'atteigne l'infirmerie? Sinon, prête-moi la tienne, je vais essayer de faire venir ma baguette à moi.»

Howly ouvrit ses yeux tout rond. Non seulement elle ne savait pas le lancer, mais en plus elle n'en connaissait même pas le nom et aurait été bien incapable de le répéter ! La seconde option, bien que risquée, lui semblait préférable. Elle se contorsionna dans la branches pour accéder à sa baguette, non sans envoyer voler au passage un botruc d'un coup de pied magistral (quelle saloperie ces bestioles), et tendit celle ci à Kaeyann avec un sourire d'excuse :

"Je ne connais pas ce sort, mais si tu prefères je peux essayer... Je n'ai pas assisté à énormément de cours, mais je n'ai manqué aucun des sorts qu'on nous a fait lancer jusqu'ici."

La jeune fille se garda bien de préciser qu'il ne s'agissait que de sorts de base, du genre à fonctionner même si l'on prononce un nom de pokémon à la place. N'empêche, remarqua Howly avec un pointe de fierté, son "Lashlabask" devait être admirable, puisqu'aucun des botrucs n'avait encore repris ses esprits.

Kaeyann n'avait pas encore eu le temps de tendre le bras vers la baguette (ni même de prononcer le moindre mot, d'ailleurs) qu'Howly entendit un petit craquement juste en dessous d'elle. Une fraction de seconde plus tard, la branche sous son pied droit cédait. Howly battit désespérément des bras : vue d'en bas, la scène devait être plutôt comique : deux jeunes filles coincée dans un arbre, l'une complètement emmêlée, l'autre qui battait des bras comme un oiseau dans un but indéfini...
Dans un sursaut de lucidité, elle eut un réflexe très bizarre : elle balança la baguette en direction de Kaeyann, essayant tout à la fois d'attraper une branche de ce satané arbre qui, décidément, semblait décider à gâcher cette belle journée.

La recette pour une journée parfaite?  Libre 

«Je ne connais pas ce sort, mais si tu prefères je peux essayer... Je n'ai pas assisté à énormément de cours, mais je n'ai manqué aucun des sorts qu'on nous a fait lancer jusqu'ici.»

Kaeyann fit une grimace et la cacha aussitôt. Elle ne voulait pas que Howly se sente insultée, d'autant plus qu'elle avait eu la gentillesse de venir l'aider, mais si la première année ne connaissait pas l'enchantement, elle n'allait pas lui servir de cobaye pour sa première tentative, même si le sort était adapté à son niveau. Elle préférait encore s'essayer au Accio, car si elle ratait, les conséquences risquaient de lui faire moins mal qu'un sortilège de guérison mal exécuté.

Alors même qu'elle se faisait cette réflexion, Howly eut un drôle de mouvement vers l'arrière. Elle tendit les bras de chaque côté d'elle et se mit à les agiter dans tous les sens, et Kaeyann comprit finalement que la jeune fille avait perdu l'équilibre et qu'elle allait tomber. Alors il existait vraiment quelqu'un d'aussi maladroit que Kaeyann sur cette Terre? Howly eut tout juste le temps de lancer sa baguette en direction de la troisième année, qui l'attrapa au vol d'un geste vif (ses réflexes s'étaient grandement améliorés avec le Quidditch!) qui lui arracha un gémissement, avant de basculer lentement vers l'arrière.


«Allevium Howly!» s'écria-t-elle sur le coup de la panique, et la baguette inconnue vrombit étrangement contre sa paume.

Kaeyann ne savait pas si ce sort allait fonctionner sur Howly. Elle n'avait jamais tenté de le lancer sur un humain, mais elle espérait simplement que si la jeune gryffone était moins lourde, elle tomberait moins brutalement. La rouquine voulut tendre le bras pour attraper Howly par le bout d'une de ses manches, mais la douleur la retint une fois de plus. Elle ne pouvait qu'espérer avoir ralentit suffisamment la chute de la jeune fille pour ne pas qu'elle se blesse à son tour. Au moins... Kaeyann pourrait tenter de la soigner légèrement, le cas échéant. C'était une bien mince consolation, pour tout ce que la courageuse première année avait fait pour elle.

.oOo.Kaeyann Hirondella.oOo.C'est dans le brouillard qu'une rencontre est belle.oOo.
Capitaine des Red Lights ~ Préfète ~ Tutrice ~ Gryffon d'Argent
♦ Élève du mois de Février 2014♦

La recette pour une journée parfaite?  Libre 

Ce RPG a été bloqué car il n'a pas reçu de réponses dans les six derniers mois. Pour demander sa réouverture, adressez-vous aux préfets.

Griffes et Crocs, Griffes et Cœur, Gryff vainqueurs !
Gryffondor du mois en 01/2013, 06/2014, 12/2014 et 03/2015 - Elève du mois de Juin 2014 et Mars 2015