Parc

Inscription
Connexion

La bulle de la réconciliation  Pv Tessa et Kaeyann 

Il y a des jours parfois, ou il vaut mieux rester couché. On à beau se dire que tout va s'arranger, que le reste de la journée ne peut être pire : on ne peut pas lutter contre le destin.

C'était un de ces jours pour Elena. Elle s'était réveillée en panique après un cauchemars où elle était poursuivit dans les sombres couloirs de l'école par une armée de livres en tout genre (de cours principalement : potion, métamorphose, mathématiques, sciences et DFCM), aidée par un dragon qui en réalité ne cherchait qu'à la perdre pour pouvoir l'emmener à un concert (?). Et après avoir eût du mal à reprendre contact avec la réalité, elle s'était rendue compte qu'elle était en retard pour déjeuner. La fillette s'était levée d'un bon, s'était préparée en un éclair et avait dévalé les escaliers. Elle n'avait même pas pris le temps de coiffer ses longs cheveux noirs, et avait glissé sa brosse dans son sac, en même temps que ses affaires de cours sans prendre le temps de les trier.

En arrivant dans la grande salle elle dût passer au milieu de la foule d'élèves qui sortait, se dirigeant tranquillement vers leurs salles de classe respective. Elle se dépêcha d’attraper quelques tartines, un verre de lait et se prépara à repartir dans le sens inverse, direction les cours de potions. Un hibou voletant seul attira son attention. L'animal tourna autour de la table des Serdaigle, et lâcha sa lettre juste dans le verre de la fillette, qui reçut du lait sur sa manche et un peu sur sa robe de sorcier. Elena pesta contre le hibou qui était déjà repartit, prit l'enveloppe et l'enfonça dans la poche de sa robe. Elle l'oublia aussitôt, trop occupée à se presser pour arriver à l'heure. Tout en marchant activement vers sa salle de cours, elle brossa ses cheveux d'ébène en essayant vainement de leur donner un peu de volume.

C'est pendant le cours commun de métamorphose avec les Poufssoufle, qu'Elena se souvint de la lettre. Elle la sortit de sa poche, la posa sur ses genoux et l'ouvrit discrètement. A l'intérieur, il n'y avait qu'une feuille, où étaient écrit trois choses : une date (celle du jour), un lieu (le parc) et une heure (16h30). La fillette tourna et retourna la lettre dans tous les sens, mais il n'y avait rien de plus. Pas de signature, pas d'explications, rien qui n'aurait pu lui expliquer le pourquoi de cette lettre. Trop occupée à se poser des questions sur cette lettre, elle ne faisait plus attention au cours, et ce fit remarquée et réprimandée par le professeur.

La journée continua comme elle avait commencée : mal. Après s’être faites reprendre par miss Grayce au cours de potion, elle rata complètement son sort du gonflus pendant le cours de sortilège et fit exploser une mouche (une de plus parmi toutes celles qui avaient péries depuis que les première années avaient eût connaissance de ce sortilège). Sa robe de sorcier n'était plus à cela près, mais Elena ne cessa de penser que la guigne la poursuivait. Décidément, pourquoi n'était-elle pas restée au chaud dans son lit?

La fillette aux cheveux noirs avait ensuite passer l'après-midi à ce demander si elle allait se rendre au parc à l'heure dite. Tout cela ne lui disait rien qui vaille, mais en même temps une pointe de curiosité la poussait à s'y rendre. Elle ne cessait de se demander qui pouvait bien être l'auteur de cette lettre. Elle avait tout d'abord penser à sa sœur, Tessa. Mais elle connaissait bien sa jumelle et savait que si elle lui avait envoyer une telle lettre, elle n'aurait pu s'empêcher de venir lui parler entre-temps. de toute façon ce n'était pas son écriture.

Qui alors? En passant dans les couloirs entre chaque cours, Elena regardait tous les élèves qu'elle croisait. Était-ce cette fille qui riait niaisement avec son amie en regardant la fillette? Ah non, elle se moquait de l'état de sa tenue, qui méritait bien un bon nettoyage! Était-ce ce garçon qui marmonnait quelque chose d'inaudible à l'intention de... d'une plume? Elie frissonna : on aurait pu croire qu'il lançait un sortilège. Ce qui était le cas en réalité : la plume s'envola et prit en chasse un autre garçon qui se mit à crier comme une fille et battait désespérément des mains pour faire fuir l'objet enchanté.

Après avoir changé d'avis une bonne centaine de fois, Elena se retrouva au milieu du parc une dizaine de minutes avant l'heure prévue, trépignant près d'un arbre, attendant que la personne ayant envoyé cette lettre se manifeste. Pour patienter, elle joua avec les mèches de ses cheveux, les entortillant avec nervosité. Après plus de 20 minutes d'attente, elle se leva en grogna, persuadée qu'on lui avait fait une blague. Jusqu'à ce qu'une silhouette qui lui semblait familière s'avance vers elle.

«Je crois que, lorsque vous avez de grands rêves, vous attirez d’autres grands rêveurs» – Dr Robert H. Schuller
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

La bulle de la réconciliation  Pv Tessa et Kaeyann 

Assise à la table des Serpentard, Tessa s'étira en baillant. Depuis quelque temps elle ne dormait plus ou très peu la nuit. Elle se rattrapait pendant les cours, redoublant chaque fois d'astuces et d'ingéniosité afin de ne pas se faire attraper par l'un de ses professeurs (qui ne manquaient jamais de remarquer son état et de l'interrompre en plein rêve). Elle passait donc ses journées à dormir et se faire réprimander... et ses nuits alors? La fillette passait ses nuits dans la salle commune à lire des tas de livres sur Poudlard et son histoire, cherchant (encore) à percer tous ses secrets. Elles avaient fait de nombreuses recherches déjà en se promenant dans les couloirs (de nuit ou de jour) mais n'avait rien trouver de prometteur. Enfin si jamais quelqu'un cherche la cachette de chocogrenouilles d'un élève de l'école, elle pouvait le guider, elle en connaissait déjà trois (et s'était déjà bien servie).

Ce matin-là donc comme tous ceux depuis un moment, la fillette aux cheveux noirs regardait son assiette sans vraiment la voir. Les yeux dans le vague et la bouche ouverte, on aurait cru voir un zombie, comme on en voit dans certains films moldu. Ses longs cheveux lisses semblaient eux aussi affectés par la fatigue de leur propriétaire : ils pendaient lamentablement, traînant dans l'assiette pleine de sirop d’Érable de l'adolescente. Une fille de sa maison le lui fit remarquer d'ailleurs, en la poussant sans ménagement du coude. Elle entendit d'autres élèves murmurer son prénom, mais elle n'y fit pas attention. Ce qui la réveilla ne fût ni le café, ni ses propres pincements qu'elle faisait sur ses bras pour ne pas s'endormir, mais la soudaine pensée qu'elle n'avait pas terminer son devoirs de potion...

Une vent de panique souffla sur Tessa qui sortit précipitamment son parchemin, sa plume et son encrier, et se remit au travail sans attendre. Alors qu'elle mettait le point final à son devoirs avec une certaine fierté, une centaine de hibou entrèrent dans la grande salle. La fillette rangea rapidement ses affaires et regarda le vol des volatiles. Bien qu'elle reçoive rarement du courrier, ce moment de la journée la remplissait de bonheur. Elle aimait comparer le vol des hibou à une danse, et ce ballet était tout simplement magnifique à ses yeux.

Qu'elle ne fût pas sa surprise en voyant que l'un d'entre eux s'approcha d'elle et lui lança une enveloppe! La fillette l'ouvrit avec impatience, tout en ce demandant qui pouvait donc être l'expéditeur. Mais la lettre à l'intérieur ressemblait plus à une énigme qu'à un simple message. Sur le papier il n'y avait que trois chose : un lieu, une date et un horaire. Il s'agissait d'un coin du parc de Poudlard, l'endroit était souvent désert, elle l'avait repéré lors de ses quelques balades dans le parc. Suivait ensuite la date du jour, et l'heure : 16h30. Curieuse, Tessa tourna et retourna la lettre, elle la passa même au-dessus de la flamme d'une bougie dans l'espoir de trouver un texte caché, et la trempa même dans le reste de sirop d'érable de son assiette (eh, on ne sait jamais!) mais rien...

Cette lettre ne révélait rien et ne venait de nulle part. Pour finir, avant d'aller en cours, Tessa analysa avec une certaine attention l'écriture de la lettre. Elle regarda ensuite toutes les personnes qui étaient assises avec elle en cours. Hum... Elle se promit de faire attention à leur manière d'écrire aujourd'hui. Elle fourra machinalement l'enveloppe dans son sac après avoir remis la lettre dedans. Elle s'étira de nouveau et quitta la table.




L'après-midi touchait à sa fin, Tessa se précipita dans son dortoir. Là elle lança son sac sur le sol et se jeta sur son lit. Il était approximativement 15h18 (oui oui à peut près 15h18). Elle avait donc plus d'une heure avant son rendez-vous avec le mystérieux inconnu. Après maintes recherches entre deux roupillons, la fillette n'avait finalement pas réussit à deviner qui l'avait invitée. Elle en avait touché quelques mots à des amis, qui trouvaient cela tellement louche qu'ils lui avaient déconseillés d'y aller. Mais Tessa était bien trop têtue et trop curieuse pour les écouter. Si elle ne découvrait pas le fin mot de cette histoire elle ne pourrait pas dormir de la nuit tant cette histoire la travaillerait.

Elle avait aussi essayer d'en parler avec sa sœur, mais Elena était introuvable. Elle ne l'avait même pas vu aux repas, ce qu'elle trouvait étrange maintenant qu'elle y pensait. De toute façon, depuis que les jumelles étaient à Poudlard Tessa n'avait pas pu parler à sa sœur une seule fois. Elles n'avaient fait que se croiser dans les couloirs ou s'entre-apercevoir aux repas, et à chaques fois Elena trouvait toujours une excuse pour paraître occupée.

Tessa leva sa main droite devant son visage afin d'admirer ses bracelets tressés, le dernier cadeau que lui ai offert sa jumelle. Puis elle laissa retomber sa main et posa ses yeux gris sur le plafond vert du dortoir. Elle tourna la tête pour regarder quelques filles passer en coupe-vent, poser leurs affaires et sortir dans le parc. L'une d'entre elle proposa à la fillette de les rejoindre, et celle-ci répondit aussitôt positivement sans aucune hésitation. Les amis sont la famille que l'on s'est choisie, non?

Les adolescentes sortirent donc au grand air en riant. Aucune d'entre elle n'avaient prit de livres ou le nécessaire pour faire leurs devoirs. Leurs sacs n'étaient remplis que de bonbons, de bonne humeur et de joie. Le soleil chauffait la peau de Tessa qui, ne supportant pas la chaleur naissante (la chaleur tout court d’ailleurs), ne portait en tout et pour tout qu'un T-Shirt. Les amies papotèrent ainsi pendant un long moment. Elles parlèrent tant et si bien que la fillette aux cheveux noirs en avait totalement oublié son rendez-vous. C'est seulement quand son ventre grogna qu'elle demanda l'heure, impatiente qu'il soit celle du goûter car elle avait faim. L'une des filles qui l'accompagnait rit de son appétit, sachant que de toute façon Tessa avait toujours faim et quelque soit l'heure, elle mangerait quand même. C'est sa voisine qui renseigna la fillette : il était plus de 16h40.

Tessa se redressa d'un coup et partit en courant, criant simplement à ses amies
"Désolée j'ai un rendez-vous!". Elle fila vers le lieu écrit sur la lettre qu'elel avait reçu ce matin, espérant que son expéditeur l'avait attendue.

La bulle de la réconciliation  Pv Tessa et Kaeyann 

Comme c'était mystérieux! Comme c'était palpitant! Kaeyann ne pensait plus qu'à cela depuis qu'elle avait vu un hibou inconnu plonger vers elle, alors qu'elle prenait enfin place à la table des Rouges dans la Grande Salle. Un rendez-vous clandestin, sans autre indication que l'heure et le lieu, voilà qui faisait rêver le coeur de la grande romantique qu'était la Canadienne.

Ce matin-là, pourtant, la jeune fille s'était levée comme à son habitude, s'était habillée, coiffée (ce qui dans son cas signifiait qu'elle avait passé les doigts dans sa tignasse cuivrée en soupirant de désespoir), et s'était rendue à son premier cours d'un pas jovial, saluant au passage ses amis, les fantômes et les professeurs qu'elle aimait bien. Elle avait pris des notes sur plus de trente centimètres de parchemin, et s'était réjouie qu'il n'y ait pas de devoir à remettre pour son prochain cours de Divination, puis était redescendue jusqu'au rez-de-chaussée pour prendre un déjeuner bien mérité. Et voilà qu'alors même qu'elle posait son derrière sur le banc, un hibou grand duc l'avait rejointe en trois coups d'aile et avait tendu la patte pour qu'elle en décroche le mystérieux parchemin lui annonçant qu'elle devait se rendre au Parc, le jour même, à 16h30. Kaeyann avait jeté des regards tout autour d'elle, mais personne ne semblait se soucier d'elle. Si la personne qui lui avait envoyé cette missive se trouvait dans la pièce, elle jouait bien son rôle et ne laissait rien paraître de son identité. Il avait été si difficile, ensuite, de demeurer concentrée en classe! Elle savait qu'elle devait en plus passer au bureau de journalisme pour rendre son plus récent article, qui irait dans la prochaine édition de la Petite Mornille, puis dans la salle des Préfèts où l'attendaient Miss Tourmaline et Madeleine, car elles devaient discuter des activités du mois qu'elles organiseraient dans leur maison, et enfin (!) elle pourrait se rendre au rendez-vous! La jeune fille se réjouissait presque de ne pas avoir de pratique de Quidditch ce soir-là, car elle aurait été bien en peine d'aligner la moindre passe comme il le fallait.

Il était presque 16h35 lorsque Kaeyann fut libre pour le reste de la journée, et elle déboula dans le parc en courant presque. Elle ne savait pas du tout à quoi s'attendre, et elle n'avait pas pris le temps d'y réfléchir, ce qui était sans doute une bonne chose. La Canadienne avait une imagination débordante, et elle aurait sans doute échafaudé des scénarios tous plus incroyables que les autres, impliquant du danger, de l'aventure et, bien entendu, des garçons. Un bel inconnu, surgit de nulle part, venu lui déclarer sa flamme. Ou encore un mage noir venu la recruter, mais qu'elle combattrait jusqu'à son dernier souffle pour l'empêcher d'atteindre Poudlard... Bref, des idées toutes plus invraisemblables les unes que les autres. Il valait donc mieux que la troisième année se présente au rendez-vous sans idées préconçues, afin de ne pas être déçue encore une fois de réaliser qu'elle ne vivait pas dans un roman d'aventure.

16h45. Kaeyann avait erré un bon moment dans le parc, car elle ne savait franchement pas ce qu'elle cherchait. Un garçon? Une fille? Une femme? Un groupe? Professeur? Élève?... Elle finit par apercevoir deux jeunes filles, l'une vêtue de bleu, l'autre de vert, qui se tenaient presque l'une à côté de l'autre sans pourtant se parler. Kaeyann s'approcha d'elles, sa lettre toujours à la main. Elle se racla doucement la gorge, ne sachant pas bien pas ou commencer, et opta finalement pour un simple:


«Heu... Bonjour vous deux.»

Kaeyann n'attendit pas de voir si les deux étudiantes (qui se ressemblaient étrangement, maintenant qu'elle les regardait de plus près) l'avaient entendu, elle poursuivi simplement:

«Vous auriez pas vu heu...»

Que pouvait-elle bien leur demander? Elle ne savait pas qui avait envoyé la lettre, alors comment le décrire à ces deux jeunes étudiantes?

«Et bien j'ai reçu une lettre, je dois rejoindre quelqu'un ici, mais je ne sais pas qui...»

Voilà qui était clair... soupira Kaeyann intérieurement.

.oOo.Kaeyann Hirondella.oOo.C'est dans le brouillard qu'une rencontre est belle.oOo.
Capitaine des Red Lights ~ Préfète ~ Tutrice ~ Gryffon d'Argent
♦ Élève du mois de Février 2014♦

La bulle de la réconciliation  Pv Tessa et Kaeyann 

Cette journée ne pouvait décidément pas être pire. Après avoir attendu un mystérieux inconnu pendant une dizaines de minutes, la fillette s'était levée et avait commencée à partir. Sa patience était à bout, déjà qu'elle n'en avait pas beaucoup (elle en avait déjà écluser une bonne partie pour pouvoir supporter sa sœur). Celui ou celle qui lui avait fait cette farce devait bien rire, caché dans un coin. Alors qu'elle serrait la lanière de son sac, elle vit une personne qu'elle connaissait bien s'approcher d'elle.
*Oh génial, il ne manquait plus qu'elle!* Elie fit demi-tour et repartit en direction du château, espérant de tout son petit cœur que la fillette qui arrivait ne l'ai pas vue, mais c'était trop tard. La personne en question se jeta sur elle manquant de peu de la faire tomber.

La jeune sorcière repoussa la nouvelle venue avec force et resserra sa prise sur son sac. Elle fit quelques pas en arrière et regarda sa vis-à-vis de haut en bas. Les mêmes long cheveux noirs d'ébène. Les mêmes yeux gris couleur d'orage. La même figure arrondie, la même taille. La seule chose qui les différenciait, c'était leur robe : l'une était verte, l'autre bleue. Et peut-être aussi l'air enfantin sur la figure de l'autre jeune fille.
Elena regarda un peu partout dans le parc, mais cette fois elle ne pourrait pas y échapper. Personne aux alentours, rien non plus qui aurait pû lui fournir une excuse valable d'éviter sa jumelle.

*Génial, vraiment génial* soupira-t-elle. *Comment je vais lui échapper maintenant? Moi qui croyait être tranquille jusqu'à ce qu'on rentre à la maison!*

"Qu'est-ce que tu fais là Tessa?" demanda-t-elle froidement. "Laisses-moi tranquille, j'attends quelqu'un"

Ce n'était plus tout à fait vrai, mais après tout Tessa l'ignorait totalement. Elie tourna le dos à sa sœur, pensant qu'en l'ignorant sa jumelle allait finir par partir. Mais au fond d'elle, elle savait que c'était chose vaine. D'après leur mère, Tessa était l'esprit de contradiction incarné. Si elle tenait celui qui avait écrit cette fichue lettre...
Mais à présent elle ne pouvait plus repartir : il était hors de question pour elle de perdre la face devant sa propre sœur. Sinon elle risquait d'entendre cette histoire jusqu'à la fin de ses jours. Prenant son mal en patience, elle se laissa tomber lourdement dans l'herbe verte et arracha rageusement de l'herbe verte par poignée. Vraiment, cette journée était horrible et, non contente de cela, n'en finissait plus.

Du coin de l’œil, Elena aperçut une jeune fille aux cheveux roux s'approcher de l'endroit où elle était avec hésitation. La fillette aux cheveux noirs se releva doucement sans la lâcher des yeux. L'inconnue arriva finalement à son hauteur et la regarda aussi, ainsi que Tessa qui n'avait pas bougé d'un poil. L'adolescente qui venait semblait plus âgée que les jumelles, et elle tenait dans ses mains ce qui semblait être une lettre.


«Heu... Bonjour vous deux.»

"Bonjour" souffla Elena avec douceur.

«Vous auriez pas vu heu...»

Pendant que la rousse hésitait à terminer sa phrase (du moins c'est ce que pensait Elie), la Serdaigle observa légèrement la nouvelle venue. elle ne se souvenait pas l'avoir déjà vue, mais bon elle ne pouvait pas non plus se rappeler de tous les élèves de Poudlard. Sur sa robe était épinglée l'écusson des Griffondors.


«Et bien j'ai reçu une lettre, je dois rejoindre quelqu'un ici, mais je ne sais pas qui...»


*Une lettre?* Elena plongea la main dans une de ses poches à la recherche de sa propre lettre. Elle ressortit une feuille, soigneusement pliée, l'ouvrit et la montra à la griffondor.

"Moi aussi j'ai reçus une lettre me demandant de venir ici. Mais je ne sais pas qui me l'a envoyée..."


Étrange cette histoire. Enfin, peut-être que quelqu'un voulait les voir toutes les deux, c'était peut-être une personne qu'elle connaissaient toutes les deux. Elena tourna la tête vers Tessa et lui jeta un regard noir. Et elle alors? Que faisait-elle ici?
*Ne me dites pas qu'elle aussi à été invitée* Si c'était le cas (ou non d'ailleurs) la tornade qu'était sa sœur allait encore faire des siennes, rien n'était plus sûr. Ah moins... *Et si c'était elle qui avait tout manigancé? Avec un sortilège, elle aurait très bien pû modifier son écriture...*
Oui, mais non. Tessa n'était pas bête, mais pas assez intelligente pour monter un tel plan. Et puis il n'y avait pas grand chose de drôle la dedans au final, rien qui aurait put rassasier la soif d'amusement de sa jumelle.

"Je me demandes qui à bien pu envoyer ces lettres. Et pourquoi, surtout que celui (ou celle) qui a fait ça à plus d'un quart d'heure de retard"


Elena était toujours à l'heure, et partait du principe ou si quelqu'un donnait un rendez-vous à cette personne, le seul des deux à être autorisé à prendre son temps pour venir était celui qui était invité.

"Sinon, je m'appelles Elena. Et toi?"

«Je crois que, lorsque vous avez de grands rêves, vous attirez d’autres grands rêveurs» – Dr Robert H. Schuller
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

La bulle de la réconciliation  Pv Tessa et Kaeyann 

Tessa arriva en courant près du lieu de rendez-vous. Elle avait l'habitude de courir partout et tout le temps, alors elle quand elle s'arrêta elle n'était pas très essoufflée. Une personne était assise au pied d'un arbre, et la fillette reconnu immédiatement sa sœur. Cette dernière ne l'avait pas vue, et ne semblait pas vraiment de bonne humeur. La jeune fille se stoppa un peu avant d'arriver devant elle, un peu craintive.
Elle n'avait peur de personne, et il en fallait beaucoup pour l'effrayer, mais elle ne voulait pas attirer sur elle les foudres de sa jumelle. Elie s'était mise à la détester un jour, sans crier gare, et Tessa n'avait jamais trouver ce qu'elle avait fait de mal. Machinalement, elle fourra sa main dans son sac et toucha du bout des doigts la lettre qu'elle avait reçu le matin même. Un sourire naquit soudain sur son visage. Elle était soudain persuadée qu'Elena lui avait donner rendez-vous. Elle voulait peut-être faire la paix, enfin.
Elle se remit en route au même moment ou Elie se relevait et semblait vouloir partir. Croyant qu'elle avait changer d'avis et voulant l'en dissuader, la cadette se jeta sur sa sœur et la serra dans ses bras. Elena la repoussa sans douceur, recula un peu et la dévisagea de haut en bas.

Depuis toujours, Tessa aimait regarder sa sœur, car elle avait l'impression de se regarder dans un miroir. Pourtant depuis environ un an, elles ne se ressemblaient plus tellement aux yeux de la petite fille. Les yeux d'Elena semblait s'être obscurcit en même temps qu'ils jetaient des éclairs. Pour autant les personnes qui ne les connaissaient pas avant avaient du mal à les différencier, et certains n'y parvenaient qu'en regardant la couleur de leur robe de sorcier et l'écusson s'y trouvant. En secret, Tessa attendait avec impatience les vacances d'été pour "emprunter" une robe ou deux à sa jumelle. Il y avait certains avantages à son goût d'avoir son double dans une autre maison...

"Qu'est-ce que tu fais là Tessa? Laisses-moi tranquille, j'attends quelqu'un"


"Moi aussi j'attends quelqu'un" murmura la fillette. Mais déjà Elena lui tournait le dos et l'ignorait totalement. Les vieilles habitudes ont la vie dure apparemment.
Elie s'assit dans l'herbe et arracha des brins par poignée. Tessa avait un peu peur que sa sœur lui arrache les cheveux de la même façon, alors elle n'ajouta pas un mot. Son aînée n'avait jamais été violente avec elle, si ce n'est verbalement, mais on est jamais assez prudente!
Et puis, après un moment, Elena se releva doucement. De nouveau, Tessa crut que sa sœur allait lui porter attention, mais ce n'était pas le cas. Elie regardait ailleurs, et sa sœur suivit son regard. Une jeune fille arrivait à son tour là où se trouvaient les jumelles. La cadette remarqua immédiatement sa chevelure rousse, ainsi que sa robe aux couleurs rouge et or.
*Tiens c'est drôle* songea la fillette *Il ne manque plus qu'une poufsouffle et les quatre maisons seront représentées dans ce petit coin du parc*.

«Heu... Bonjour vous deux.»

"Bonjour" répondit Elena. Tessa se contenta de sourire en faisant un signe de la main.

«Vous auriez pas vu heu...»
La griffondor hésita un moment avant de reprendre : «Et bien j'ai reçu une lettre, je dois rejoindre quelqu'un ici, mais je ne sais pas qui...»

Tessa regarda alors la lettre que tenait la rousse. Au même instant, Elena sortit une feuille pliée en quatre de sa poche. La serpentarde ouvrit son sac afin d'en extraire ce qui ressemblait à présent à une boule de papier chiffonnée. Sans la voir, Tessa devina que sa sœur levait les yeux au ciel en voyant qu'elle ne prenait pas soin de ses affaires. Tessa haussa les épaules en dépliant grossièrement sa propre lettre afin de la montrer aux deux autres.

"Moi aussi j'ai reçus une lettre me demandant de venir ici. Mais je ne sais pas qui me l'a envoyée..."


Elena se tourna soudain vers elle et lui jeta un regard noir. Contrairement à ce que certaines personnes pensaient, Tessa ne pouvait pas lire les pensées de sa sœur. A la place elle pouvait ressentir ses émotions et son humeur. A ce moment là pourtant elle n'avait pas besoin de ressentir quoi que ce soit. Elle voyait dans les yeux gris de sa sœur qu'elle lui en voulait beaucoup et, encore une fois, elle ignorait pourquoi. Pour une fois elle n'avait rien fait de mal, du moins ce jour là, et rien contre elle depuis qu'elles étaient à Poudlard (ce n'était pourtant pas faute d'avoir essayé).


"Je me demandes qui à bien pu envoyer ces lettres. Et pourquoi, surtout que celui (ou celle) qui a fait ça à plus d'un quart d'heure de retard"


Tessa ne put s'empêcher de rire doucement. Elena était très pointilleuse : l'heure c'est l'heure, et avait horreur d'être en retard ou qu'on lui fasse perdre son temps. Elle posa un bras autour des épaules de sa soeur et lui sourit gentiment.


"Allons Elie, ce n'est pas grave, il ou elle va bien finir par arriver. Dis-toi qu'il/elle à été retenu(e) en chemin mais qu'il (ou elle) est en route. Et détends-toi un peu"


Tessa fut repoussée une nouvelle fois sans surprise. Elle s'écarta un peu de sa soeur qui lui donna un coup de coude, avant de se tourner vers la nouvelle venue.


"Sinon, je m'appelles Elena. Et toi?"


"Moi c'est Tessa" fit Tessa un éternel sourire sur les lèvres.

La bulle de la réconciliation  Pv Tessa et Kaeyann 

La situation venait de passer de mystérieuse à carrément étrange. Kaeyann avait un instant cru à un rendez-vous fixé par un admirateur secret, qui se serait épris d'elle alors qu'elle bottait des derrières sur le terrain de Quidditch ou encore prenait son petit-déjeuner dans la Grande Salle... Elle avait pensé à une mauvaise blague, orchestrée par son ennemie jurée pour le simple plaisir de lui faire perdre son temps et de voir son visage se décomposer en comprenant que ses espoirs fous ne se concrétiseraient pas... Et puis elle avait pensé que le hibou s'était simplement trompé de destinataire en l'invitant, elle, et voilà que cette troisième hypothèse se faisait de plus en plus réaliste.

La jeune fille regardait les deux jeunes filles qui se tenaient devant elle - des soeurs jumelles, c'était la seule certitude qu'elle avait en ce moment - et voyait bien qu'elle n'avait rien à faire là, dans le parc, au milieu de toute cette tension familiale dont elle ne connaissait aucunement les détails et à laquelle elle ne pouvait rien changer sans se montrer carrément indiscrète.


«Moi aussi j'ai reçus une lettre me demandant de venir ici.» dit alors la Serdaigle. «Mais je ne sais pas qui me l'a envoyée...»

La Bleue tourna vers sa soeur un regard lourd de reproches, et Kaeyann sentit son propre malaise grandir légèrement. Comme la Verte avait elle aussi en sa possession une lettre sans auteur, la rouquine se conforta dans son idée qu'elle n'avait rien à faire là et que c'était une simple erreur. Mais alors qu'elle ouvrait la bouche pour faire part de sa réflexion aux deux autres élèves, l'aiglonne reprit la parole:

«Je me demandes qui à bien pu envoyer ces lettres. Et pourquoi, surtout que celui (ou celle) qui a fait ça à plus d'un quart d'heure de retard»

«Allons Elie, ce n'est pas grave, il ou elle va bien finir par arriver.» intervint doucement la Verte. «Dis-toi qu'il/elle à été retenu(e) en chemin mais qu'il (ou elle) est en route. Et détends-toi un peu»

La Serdaigle ne fit pas attention au commentaire de sa soeur et, après avoir filé un léger coup de coude à cette dernière, poursuivit:

«Sinon, je m'appelles Elena. Et toi?»

«Moi c'est Tessa» ajouta la Serpentard.

Kaeyann regardait alternativement les deux jumelles, ne comprenant pas comment elles pouvaient tout bonnement continuer cette conversation sur un ton aussi léger, alors qu'il s'agissait clairement d'un énorme malentendu. Elles se connaissaient, avaient visiblement une relation rendue aussi complexe que tendue par la constante proximité, et Kaeyann n'était absolument pas la bonne personne pour se mêler de cette histoire. Elle-même avait connu des moments difficiles dans sa relation avec ses nombreuses soeurs, et elle ne sentait toujours pas assez à l'aise avec le sujet pour se mettre à donner des conseils à des inconnues...

Mais bon, puisqu'elle était d'une nature polie, la jeune fille se présenta, parce qu'il n'était pas courtois de fausser compagnie à des camarades étudiants sans même avoir donné son nom...


«Enchantée de faire votre connaissance. Je m'appelle Kaeyann, je suis en troisième année à Gryffondor.»

Et puis, le silence retomba. La Rouge pouvait-elle vraiment s'éclipser ainsi? D'accord, elle n'avait rien de particulier à offrir à Elena et Tessa, mais elle était bien trop curieuse et le savait pertinemment... Elle avait besoin de savoir! Elle voulait comprendre pourquoi quelqu'un s'était donné tant de mal pour inviter les deux jumelles et une troisième personne dans le Parc sans leur expliquer ses raisons pour le faire. Et puis...si ce n'était pas une erreur? Si Kaeyann avait bel et bien été choisie comme troisième parti, dans cette affaire? Pourquoi elle? Comment pouvait-elle aider les deux jeunes filles? Ou bien étaient-ce elles qui allaient l'aider?

Kaeyann décida que satisfaire sa curiosité était plus important que de prendre une petite soirée de repos dans sa Salle Commune, alors elle enchaina:


«Il semble qu'on ait toutes trois reçu une lettre anonyme nous demandant de venir ici... Je ne pense pas que l'auteur nous rejoindra, alors on devrait essayer de comprendre par nous-même ce que nous faisons ici. Alors heum... Vous êtes soeurs. On peut commencer par ça.»

La Canadienne posa son regard sur Tessa, puis sur Elena, avant de revenir sur Tessa. Elle ne savait rien de ces deux jumelles, mais elle sentait qu'elles étaient toutes les deux prêtes à exploser, et il valait mieux faire sortir le tout maintenant, alors qu'elles étaient "seules", et qu'elles pouvaient compter sur elle pour jouer la médiatrice.

Image

.oOo.Kaeyann Hirondella.oOo.C'est dans le brouillard qu'une rencontre est belle.oOo.
Capitaine des Red Lights ~ Préfète ~ Tutrice ~ Gryffon d'Argent
♦ Élève du mois de Février 2014♦

La bulle de la réconciliation  Pv Tessa et Kaeyann 

Elena commençait à se sentir mal à l'aise. Elle se retrouvait là, dans le parc, à attendre la venue d'un parfait inconnu qui semblait plutôt s'être moqué d'elle, en compagnie d'une jeune fille plus âgée qu'elle alors qu'elle ne la connaissait pas, avec en prime sa propre sœur qu'elle évitait depuis la rentrée. Décidément, cette journée ne pouvait pas être pire! Pourquoi n'était-elle pas restée couchée déjà?
Tessa se rapprocha d'elle et lui passa un bras autour des épaules, tout en lui demandant de se calmer et en souriant. Elena lui répondit en lui donnant un coup de coude, mais Tessa ne s'en préoccupa pas plus que cela. Elena sentit le regard de la griffondor posé sur elle et sa sœur, et se trouva honteuse de s'exposer ainsi devant une inconnue. Ce qui ne dérangeait visiblement pas Tessa qui avait toujours son éternel sourire bienveillant sur le visage.


«Enchantée de faire votre connaissance. Je m'appelle Kaeyann, je suis en troisième année à Gryffondor

"Enchantée moi aussi" fit poliment Elena.

Elle était ravie de voir que la nouvelle venue ne s'était pas encore enfuie en courant après la scène qu'elle venait de voir. Elle la trouva courageuse, car à sa place elle se serait déjà excusée et serait repartie. D'ailleurs elle avait vraiment envie de le faire, mais elle sentait que Tessa qui ne l'avait pas vue en tête à tête depuis des mois ne la laisserait pas partir comme ça à si bon compte. La cadette allait très certainement suivre la Serdaigle jusqu'à ce que celle-ci en ai assez et trouve refuge dans les salle commune des bleu et bronze. Finalement, c'est le premier endroit où elle devrait aller d'ailleurs...

«Il semble qu'on ait toutes trois reçu une lettre anonyme nous demandant de venir ici... Je ne pense pas que l'auteur nous rejoindra, alors on devrait essayer de comprendre par nous-même ce que nous faisons ici. Alors heum... Vous êtes sœurs. On peut commencer par ça

Les yeux de la rousse passa de Tessa à Elena, avant de repasser sur la cadette des jumelles.


"Oui, mais je ne vois pas pourquoi l'inconnu nous aurait réunies pour ça. Tessa et moi on ne s'entend pas très bien, et on ne s'était pas parlées depuis le jour de la cérémonie de la répartition." Elie jeta un bref coup d’œil à sa jumelle qui ne semblait pas tellement d'accord avec elle. Elie l'ignora et reprit : "Et puis même s'il avait fait ça, pourquoi t'aurait-il fait venir? Ce ne doit pas être très agréable de se retrouver au beau milieu d'une dispute."

Elena attrapa une mèche de cheveux noir et s'amusa à l'entortillé entre ses doigts. Avec la longueur de cheveux qu'elle possédait, et même s'il n'était pas très épais, elle se retrouva avec une moufle capillaire, et la main coincée au niveau de sa tête. Elle défit le tout et recommença : aussi bête que cela paraissait, cette manie qu'elle avait d'entortillé ses cheveux l'aidait à réfléchir.

"Je pense plutôt que l'auteur de ces lettres avait envie de s'amuser, et qu'il n'a rien trouver de mieux que de nous faire venir toutes les trois pour rien, pensant peut-être nous faire du mal en voyant qu'il n'y aurait personne. Je connais bien ce genre de personnes, je vis avec l'une d'elles depuis onze ans" En disant cela Elie désigna de ses yeux gris sa jumelle à côté d'elles. "N'est-ce pas Tessa? Alors à toi de nous dire ce qu'il y a d'amusant et d’intéressant à réunir trois personnes qui ne se connaissent pas plus que ça dans un endroit isolé de tout comme celui-ci? "

Elle avait essayé d'être ferme dans ses paroles, mais douces en même temps. Elle ne voulait pas être méchante ou blessante, juste honnête. Puis, sans même laisser le temps à sa soeur ou à Kaeyann de répondre, elle reprit :


"Excusez-moi les filles, je ne voudrais pas avoir l'air malpolie, mais je vais rentrer au château. Je pense que la personne anonyme doit bien rire maintenant, et je préfère rentrer avant qu'il n'arrive autre chose d'anormal et de désagréable. Au plaisir de te revoir Kaeyann. Tessa, passe le bonjour à papa et maman dans ta prochaine lettre."

Et, sans attendre, elle ressera la lanière de son sac sur son épaule et s'éloigna. Au bout de quelques pas, elle se cogna contre quelque chose d'invisible. Elle recula un peu, et plaça ses mains devant elle. Ses paumes touchèrent une paroi qu'elle ne pouvait pas voir. Elle s'écarta un peu, sans lâcher ce "dôme" invisible de la main et tourna autour des filles qu'elle venait de quitter. Quand elle eût fait le tour, elle du se rendre à l'évidence : elles étaient enfermées dans une espèce de bulle. Elle se retourna vers la Griffondor et la Serpentard sans ôter sa main de la paroi.


"On ne peut pas rentrer" souffla la fillette d'une petite voix, les larmes aux yeux. Le calme qu'elle essayait de garder d'ordinaire avait totalement disparu, remplacé peu à peu par la panique.

«Je crois que, lorsque vous avez de grands rêves, vous attirez d’autres grands rêveurs» – Dr Robert H. Schuller
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

La bulle de la réconciliation  Pv Tessa et Kaeyann 

La rousse regarda les deux premières années tour à tour. Peut-être se demandait-elle ce qu'elle faisait là, tout comme Elena semblait le faire à cet instant.

«Enchantée de faire votre connaissance. Je m'appelle Kaeyann, je suis en troisième année à Gryffondor.»


"Enchantée moi aussi"
souffla Elena de façon polie.

Derrière sa soeur, Tessa leva les yeux en l'air. Elle trouvait que sa jumelle en faisait un peu trop. Un silence pesant s'installa ensuite sur les trois jeunes filles. Tessa commençait à s'ennuyer un peu, et avait hâte que la personne qui l'avait invitée arrive. Et puis, avant qu'elles se séparent, il fallait qu'elle parle en tête à tête avec Elie. En attendant, elle regarda autour d'elle, trouvant le parc désespérément vide d'un coup. Elle laissa traîner une oreille pour écouter sans grande attention ses deux camarades.


«Il semble qu'on ait toutes trois reçu une lettre anonyme nous demandant de venir ici... Je ne pense pas que l'auteur nous rejoindra, alors on devrait essayer de comprendre par nous-même ce que nous faisons ici. Alors heum... Vous êtes sœurs. On peut commencer par ça.»

De nouveau, la rousse regarda tout à tour les jumelles avant de s'arrêter sur la cadette. Cette dernière lui rendit son regard, avec une pointe d'incompréhension au fond de ses prunelles grises.
*Comment ça l'auteur des lettres ne va pas venir? Il suffit d'attendre un peu...* Ah côté, Elena s'était mise à réfléchir intensément. L'une de ses mains disparu très rapidement sous une mèche de ses cheveux.
Tessa aussi n'avait aucune idée de la raison qui avait poussé cette personne à écrire une lettre aux trois filles réunies à présent comme ce parfait inconnu l'avait exigé. Peut-être voulait-il simplement organisé des rencontres? La fillette se demande s'il n'aurait pas poussé d'autres personnes à ce rencontrer un peu plus loin, ou un autre jour... Oui, pour elle cette personne qui avait gardé son anonymat n'avait pas voulu blesser la griffondor, la serdaigle et la serpentarde.


"Oui, mais je ne vois pas pourquoi l'inconnu nous aurait réunies pour ça. Tessa et moi on ne s'entend pas très bien, et on ne s'était pas parlées depuis le jour de la cérémonie de la répartition."
Elena regarda vaguement sa cadette avant de l'ignorer de nouveau. Tessa était loin d'être d'accord avec sa sœur : c'était Elie qui s'était éloignée un jour sans aucune raison apparente, et qui l'avait lâchement laissé tomber. La seule chose vrai, et avec quoi la cadette des jumelles était d'accord, c'était ceci : "Et puis même s'il avait fait ça, pourquoi t'aurait-il fait venir? Ce ne doit pas être très agréable de se retrouver au beau milieu d'une dispute."
Pendant qu'Elena s'acharnait sur ses cheveux, Tessa se tourna vers la rousse. La pauvre se retrouvait au beau milieu d'une dispute familiale ou la seule qui en comprenait le sens était celle qui était aussi la plus hargneuse (du moins de son point de vue à elle).

"Je pense plutôt que l'auteur de ces lettres avait envie de s'amuser, et qu'il n'a rien trouver de mieux que de nous faire venir toutes les trois pour rien, pensant peut-être nous faire du mal en voyant qu'il n'y aurait personne. Je connais bien ce genre de personnes, je vis avec l'une d'elles depuis onze ans"

Elena se tourna vers sa sœur et la regarda droit dans les yeux pour la première fois depuis longtemps. Et voilà qu'elle lui reprochait une nouvelle fois de s'amuser. Pourtant, il n'y a pas encore si longtemps, elle aimait bien jouer avec Tessa. Avant que cette dernière ne puisse le lui faire remarquer, Elie ajouta
: "N'est-ce pas Tessa? Alors à toi de nous dire ce qu'il y a d'amusant et d’intéressant à réunir trois personnes qui ne se connaissent pas plus que ça dans un endroit isolé de tout comme celui-ci? "

"Eh calme-toi Elena, ce n'est pas moi qui est écrit ces lettres. La raison doit ce cacher ailleurs. Celui ou celle qui a fait ça nous le dira quand il viendra. Je suis sûre qu'il ne va plus tarder."

Mais déjà la serdaigle ne l'écoutait plus. "Excusez-moi les filles, je ne voudrais pas avoir l'air malpolie, mais je vais rentrer au château. Je pense que la personne anonyme doit bien rire maintenant, et je préfère rentrer avant qu'il n'arrive autre chose d'anormal et de désagréable. Au plaisir de te revoir Kaeyann. Tessa, passe le bonjour à papa et maman dans ta prochaine lettre."

L’aînée des jumelles s'éloigna sans attendre de réponse. Tessa soupira en songeant que ces derniers temps elle n'avait plus vu sa sœur que de dos. Elle se tourna vers Kaeyann en haussant les épaules avec une petite grimace qui signifiait "on y peut rien, elle ne changera pas!".
Pour sa part en revanche, il était hors de question de rentrer, elle voulait absolument rencontrer l'inconnu qui les avait invitées car, au contraire de Kaeyann et d'Elena, elle était sûre de la bonne foi de cette personne. Elle laissa tomber lourdement son sac au sol, et leva la tête vers la rousse.


"Est-ce que toi aussi tu as une grande sœur? Je sais bien que toi et moi on ne se connait pas, mais je crois que je vais avoir besoin de conseils..."


Alors qu'elle parlait, elle vit du coin de l’œil que sa sœur s'était arrêtée. Elle ne fit pas attention au manège de sa jumelle, et préféra poser son sac et s’asseoir dans l'herbe verte. Elle attendrait l'inconnu jusqu'à la nuit s'il le fallait, mais elle ne partirait pas comme ça. Avec la réserve de bonbons et autres friandises qu'elle avait dans son sac, elle pouvait tenir plusieurs jours sans peine. Elle n'osait pas parler plus avec la rousse, pas parce qu'elle était intimidée, mais parce qu'elle n'avait rien d’intéressant à dire.


"On ne peut pas rentrer" fit d'une toute petite voix Elena.

Tessa tourna la tête vers sa sœur. Elle lu la panique dans ses yeux. La serdaigle avait la main posée sur quelque chose d'invisible, comme un bouclier. La petite serpentarde qui ne s'effrayait pas pour si peu, se leva néanmoins pour rassurer sa sœur. Elle tapota un peu dans le vide, fit quelques pas sur la gauche puis sur la droite sans cesser de brasser l'air. Il y avait bien quelque chose qui les bloquait.


"Ce n'est surement rien" positiva la fillette. "Surement quelqu'un qui s’entraîne à un sortilège, et qui nous a touché par mégarde."

Oui, enfin il n'y avait personne de visible dans le coin... Tessa sourit pour rassurer Elie, bien qu'elle savait que ça ne servirait pas vraiment. Elle se tourna alors vers Kaeyann, espérant que celle-ci puisse calmer Elena avant qu'elle ne fasse quelque chose d'idiot sous le coup de la panique.


"N'est-ce pas?" lui demanda-t-elle en espérant que la rousse la soutienne "Tout va vite s'arranger!"

Ce RPG a été bloqué car n'ayant pas reçu de réponse dans les six derniers mois, pour demander sa réouverture s'adresser à un préfet