Parc

Inscription
Connexion

S'il te plait, dessine-moi une plante...  Pv Elina 

Elena adorait la bibliothèque, et ce depuis qu'elle était toute petite. Elle passait ses journées le nez dans les bouquins plus ou moins poussiéreux qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige; voulant toujours en savoir plus sur tout ce qui l'entourait. Elle avait rapidement délaissé les livres moldus pour se concentrer principalement sur ceux écrits par des sorciers. Pour cela, elle allait dans le bureau de son père et s'y enfermait jusqu'aux repas.
En arrivant à Poudlard elle avait un peu perdu son habitude de rester cloitrée dans la bibliothèque les yeux rivés sur les livres. Elle passait un peu plus de temps avec les autres, qui (à son grand étonnement) étaient tout aussi intéressants que les livres. Pour autant elle n'abandonna pas sa passion, et allait toujours se perdre entre les rayonnages de livres soigneusement rangés par Mme Pince, environ une à deux heures par jour. A son arrivée elle se renseignait encore sur tout, puis elle se concentra un peu plus sur les matières qu'elle suivait, puis sur le château lui-même et ses mystères.

C'est ainsi que commença cette histoire. Elie était tranquillement assise à l'une des tables de travail de la bibliothèque, lisant sérieusement un livre plus poussé sur l'histoire de Poudlard. En tournant une page, elle tomba sur une feuille manuscrite, pas un parchemin, plutôt dans le page arrachée d'un cahier, légèrement jauni. Il n'y avait rien qui lui permettrait de dire à qui appartenait ce manuscrite, ni de qu'elle maison il venait et encore moins si c'était un élève ou un professeur (enfin elle avait une légère idée sur le sujet tout de même). Voilà ce qu'il était écrit :


Après avoir perdu une bonne partie de ma collection des aventures du docteur Squelette, j'ai décidé de cacher pour un temps tous mes livres importants à mes yeux et mes affaires personnelles susceptibles d'être dérobées par des mains baladeuses. Afin de les retrouver plus tard, je les ai dissimulés dans un coffre en bois imperméable qui protègera mes trésors jusqu'à ce que je les récupère. Donc, message à moi-même pour ne pas oublier où je l'ai mis : voici la description du lieu où est caché le coffre.


En dessous, il y avait la description d'une plante ainsi que ses caractéristiques. Au dos il y avait toute une liste de sortilège dont Elena n'avait jamais entendu parler. Elle eût beau tourner et retourner encore et encore le manuscrit dans tous les sens, elle n'en appris pas plus. Elle jeta rapidement un œil autour d'elle : aucun des élèves présents ne faisait attention à elle. Calmement, elle rangea ses affaires et plia soigneusement la feuille qu'elle plaça dans la poche de sa robe. Elle replaça le livre qu'elle avait emprunté à se place et sortit de la bibliothèque. Elle marcha d'un pas rapide et assuré vers la salle commune des Serdaigle, prononça rapidement le mot de passe et se faufila furtivement jusqu'à son dortoir. Elle s'habilla simplement, c'est à dire d'un jean, d'un T-shirt à manches longues et d'un pull aux couleurs de sa maison. Elle mit son écharpe dans son sac, reprit le parchemin et repartit en sens inverse dans les couloirs.

Quand elle sortit dans le parc, le soleil l'éblouit et il lui fallut un moment avant de pouvoir ouvrir ses yeux. Il faisait bon, mais pas assez chaud pour la frileuse fillette qui reprit son écharpe et la serra autour de son cou. Elle déplia la feuille trouvée dans le livre de la bibliothèque et relut plusieurs fois la description afin de la mémoriser et de mieux la visualiser. Un coup violent coup de vent arracha le manuscrit des mains de la jeune fille qui ne réagit pas immédiatement. Tout c'était passé si vite, elle n'eût pas le temps de comprendre que la clef d'un fabuleux trésor venait de lui échapper des mains.
Prise d'une soudaine frénésie elle se mit à courir comme une folle après cette si précieuse feuille de papier dont on pouvait justifié le terme "volante" à présent.

Après avoir poursuivit ce que vent lui avait pris pendant une dizaine de minutes, Elena s'avoua vaincue. Elle essayait de reprendre sa respiration, tout en écumant de rage. Elle maudissait le vent de lui avoir prit cette "carte au trésor", elle se maudissait elle-même de ne pas avoir fait plus attention. Finalement, elle n'avait besoin de personne pour lui faire perdre son temps et son énergie : elle y parvenait très bien toute seule. Là, au milieu du parc, elle regarda sans les voir les plantes qui se ressemblaient toutes.
Non, pas toutes... En faisant plus attention Elie s’aperçut qu'elle parvenait à écarter certaines plantes grâce aux souvenirs qui revenaient à sa mémoire. Enfin, c'était bien beau tout ça sauf qu'elle ne se rappelait pas de tout, et qu'elle ne voyait absolument pas à quoi pouvait bien ressembler cette plante. Elle observait toujours le parc quand son regard se posa sur une jeune fille qui semblait un peu plus âgée qu'elle, en train de dessiner.


*Mais oui! Voilà ce qu'il me faut!* Elle s'approcha de la jeune fille d'un pas sûr et pourtant elle était intimidée. Elle n'était pas certaine que son ainée allait accepter sa proposition, et encore moins que cette première année vienne la déranger. D'ordinaire, elle aurait oublié toute cette histoire, mais pas cette fois, l'enjeu était trop important. Elle ne pouvait pas laisser ces pauvres livres abandonnés à leur propre sort dans ce coffre en bois. D'ailleurs, depuis combien de temps étaient-ils là? Ne voyant plus que les livres, elle ne se posa même pas la question de savoir si ce coffre était toujours ici. Et son ou sa propriétaire alors?

"Pardon" Souffla Elena à présent si proche de la dessinatrice qu'elle pouvait la toucher "Je m'excuses de te déranger alors que tu es en train de dessiner mais, s'il te plait tu ne voudrais pas m'aider? Je recherche une plante où il y aurait quelques affaires d'une personne cachées derrière, mais je ne sais pas à quoi elle ressmble. Est-ce que tu voudrais bien la dessiner pour moi avec les indications que j'ai?"

Honnête, Elena avait tout raconté à sa camarade. Après tout, elle venait l'embêter et lui demander un service alors la moindre des choses qu'elle pouvait faire c'était de lui dire la vérité. Elle n'était pas égoïste au point de tout garder pour elle, et envisagea même de partager le "trésor" si l'autre jeune fille le désirait.

«Je crois que, lorsque vous avez de grands rêves, vous attirez d’autres grands rêveurs» – Dr Robert H. Schuller

S'il te plait, dessine-moi une plante...  Pv Elina 

Avec le retour du beau temps, Elina s'était autorisé une après-midi de pause dans le parc de Poudlard. Tant pour profiter du soleil que pour échapper quelques temps à l'ambiance électrique du château. Le parc était suffisamment grand pour qu'elle se déniche un coin calme. A cette occasion, elle avait ressortie son carnet à dessin remisé au fond de sa valise depuis le début de l'année. Certes elle aimait dessiner mais la fonction première de cet exercice était pour elle de mettre de l'ordre dans ses idées. A l'unisson des volutes qui apparaissaient sur la feuille blanche au gré de ses inspirations, elle laissait son esprit dériver lentement. Cette fois-ci ne faisaient pas exception. Elle s'était adossée à un arbre au feuillage protecteur lui permettant de profiter du soleil sans risquer l'insolation. A vrai dire, elle était un peu étonnée de voir qu'elle n'avait pas ressentit le besoin de dessiner depuis son entrée en troisième année. Il faut dire qu'elle avait trouvé un autre type de défouloir dans la pratique du quidditch. Néanmoins, elle retrouvait avec joie son carnet à dessin comme on retrouve un vieil ami après une longue absence.

Elle était satisfaite de voir qu'elle n'avait pas trop perdu la main mais elle manquait cruellement de modèle. Elle avait griffonné pendant près d'une heure mais se lassait des dessins « courants » uniquement issus de son imagination. Elle avait donc levé la tête de son carnet de croquis et rêvassait les yeux ouvert, observant les quelques traces d'activités visibles dans le parc. Quelques petits groupes d'élèves s'installaient au bords du lac, profitant du beau temps pour bronzer ou pour titiller le calamar géant dont quelques tentacules émergeait exceptionnellement de l'eau. Elle en était à se demander si elle pouvait s'introduire dans la salle commune des Serpentard pour profiter de la vue du fond du lac et prendre le calamar pour modèle quand son regard fut accroché par un mouvement rapide à la périphérie de sa vision. Une jeune Serdaigle courait à toute jambe à la suite de ce qui semblait être une feuille volante. Elina observa sa course quelques instants avant de se désintéresser de la jeune fille. La hantise de la feuille blanche ne touchait pas seulement les écrivains. Elina en faisait les frais elle aussi. Le crayon en l'air elle attendait que l'inspiration lui tombe dessus. Quelques minutes plus tard, elle n'avait pas bougé d'un cil et attendait toujours lorsqu'une petite voix fluette la tira de ses pensées.


"Pardon. Je m'excuses de te déranger alors que tu es en train de dessiner mais, s'il te plais tu ne voudrais pas m'aider? Je recherche une plante où il y aurait quelques affaires d'une personne cachées derrière, mais je ne sais pas à quoi elle ressemble. Est-ce que tu voudrais bien la dessiner pour moi avec les indications que j'ai?"


Une plante qui cache des affaires ? Elle devait être assez volumineuse alors... Toutefois, la proposition était assez tentante, d'autant plus qu'elle arrivait à point nommé. Elle ne pouvait même pas utiliser l'excuse d'être occupée puisque ce n'était pas le cas. Cela dit, elle était très favorable à l'idée. Et elle avait maintenant une bonne raison d'user ses crayons. Elle n'eut pas besoin d'une longue délibération pour se décider.

"C'est d'accord. De toute manière je n'ai rien de mieux à faire alors pourquoi pas. Qu'est-ce que tu sais sur cette plante ?"

Après une instant de réflexion, elle ajouta :


« Au fait, moi c'est Elina. »

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

S'il te plait, dessine-moi une plante...  Pv Elina 

En attendant la réponse de la jeune fille, Elena regarda un instant son ainée. C'était une grande fille avec de longs cheveux blonds. Ils ressemblaient beaucoup à ceux de la fillette, à la différence prêt que ceux de la serdaigle étaient noirs. Justement, à cet instant Elena tirait sur une mèches de ses cheveux, à la fois nerveuse et un peu impatiente. De quoi pouvaient donc parler les livres dans ce coffre? Qu'y avait-il d'autre d’intéressant? Elle avait hâte de mettre la main dessus, afin de pouvoir y plonger son petit nez curieux.

"C'est d'accord. De toute manière je n'ai rien de mieux à faire alors pourquoi pas. Qu'est-ce que tu sais sur cette plante ?"


Les yeux gris de la première année se posèrent sur un arbre tandis qu'elle réfléchissait. Elle tentait de remettre les informations qu'elle avait sur cette plante dans l'ordre. Elle commençait déjà à oublier certains mots, et se répétait les choses même ceux sans importance. N'ayant pas prévu de se retrouver sans la précieuse feuille trouvée à la bibliothèque, elle n'avait pas vraiment retenu chacun des mots écrits sur le manuscrit, certaine d'avoir toujours la feuille quand elle arriverait au trésor tant désiré. En revanche, elle pouvait réciter de mémoire le petite texte écrit par l'auteur avant de décrire la plante, ainsi que les sortilèges écrits au dos qu'elle n'avait pourtant jamais lu de toute sa vie.
Ce que le cerveau humain pouvait-être mal fait!


« Au fait, moi c'est Elina. »

Il fallut un petit moment à la fillette aux cheveux de jais pour comprendre le prénom de sa vis-à-vis. Au début, son cerveau l'avait enregistré sous le même que le sien, puis elle compris qu'il y avait une lettre qui était différente.

"Elina? Moi c'est Elena" sourit la fillette en trouvant la coïncidence amusante.

Puis elle attrapa machinalement une mèche de cheveux et l'entortilla entre ses doigts pendant qu'elle essayait de revoir ce qu'il y avait d'écrit sur le manuscrit.


"Hmmm, je sais que cette plante viens de Chine, qu'elle pousse dans un sol sec et rocailleux et qu'elle doit être plantée en plein soleil."


Soudain, Elena lâcha sa mèche et plaça ses deux mains devant elle comme pour s'excuser.
*Comme si ces informations avaient une quelconque importance!*

"Pardon, c'est vrai que ça ne va pas t'aider à la dessiner. C'est un peu confus dans ma tête, le papier où étaient notés toutes les informations nécessaires c'est envolé dans le parc et je n'ai pas réussit à le retrouver. Je ne l'ai pas eu longtemps dans mes mains, j'ai un peu de mal à me souvenir de tout, j’arrive plus facilement à retenir les choses inutiles, c'est idiot hein?" Elie souffla un peu avant de reprendre : "La plante que je recherche est un petit arbuste qui doit arriver à ma poitrine environ. Enfin c'était ce qu'il y avait d'écrit, mais jene sais pas depuis combien de temps la personne à mis ses affaires là-bas, alors il peu être un peut plus grand... Il est fait de grandes tiges qui partent un peu dans tous les sens, avec des feuilles "caduc" mais je ne sais pas ce que ça veut dire."

Puis elle attendit un peu avant de demander
: "Sinon, euh juste pour savoir... Dans qu'elle maison es-tu?"

«Je crois que, lorsque vous avez de grands rêves, vous attirez d’autres grands rêveurs» – Dr Robert H. Schuller

S'il te plait, dessine-moi une plante...  Pv Elina 

Le jeune Serdaigle pris un peu de temps pour se remémorer la description qu'elle avait lue avant de reprendre la parole. La jeune fille avait dit s'appeler Elena. Ses souvenirs étaient un peu lointains mais la jaune était persuadée d'avoir rencontrée une élève portant le même prénom pendant sa première année à Poudlard. Une Serdaigle elle aussi. Elle eu une pensée reconnaissante pour sa mère et pour cette lettre de différence qui facilitait la distinction. Tandis que la jeune Serdaigle continuait d'entortiller machinalement une mèche de cheveux autour de son doigt, elle commença à énumérer les caractéristiques de la plante qu'elle recherchait.

"Hmmm, je sais que cette plante viens de Chine, qu'elle pousse dans un sol sec et rocailleux et qu'elle doit être plantée en plein soleil."


Jusque là, rien de très probant, les plantes rocailleuses ne manquaient pas et elle ne connaissait pas très bien la flore chinoise. Mais si elle devait pousser en plein soleil, il fallait probablement s'attendre à une plante grasse ou d'apparence plutôt rachitique. Elle se rappela soudain que la plante était censé cacher quelque chose. Exit donc les plantes grasse qui dépassaient rarement les 10 centimètre du moins en ce qui concernait les quelques spécimens qu'elle connaissait. Mais Elena n'avait pas terminé.

"Pardon, c'est vrai que ça ne va pas t'aider à la dessiner. C'est un peu confus dans ma tête, le papier où étaient notés toutes les informations nécessaires c'est envolé dans le parc et je n'ai pas réussit à le retrouver. Je ne l'ai pas eu longtemps dans mes mains, j'ai un peu de mal à me souvenir de tout, j’arrive plus facilement à retenir les choses inutiles, c'est idiot hein?"

C'était donc elle la jeune élève à la poursuite d'une feuille volante qu'elle avait suivit du regard un instant ! Elle n'avait pas fait réellement attention sur le moment mais en y repensant, la physionomie de la Serdaigle qui lui faisait face correspondait.


"La plante que je recherche est un petit arbuste qui doit arriver à ma poitrine environ. Enfin c'était ce qu'il y avait d'écrit, mais je ne sais pas depuis combien de temps la personne à mis ses affaires là-bas, alors il peu être un peut plus grand... Il est fait de grandes tiges qui partent un peu dans tous les sens, avec des feuilles "caduc" mais je ne sais pas ce que ça veut dire."


Pour ce qui était des feuilles caduques, cela signifiait simplement que la plante perdait ses feuilles en hiver. Cela ne l'aidait pas beaucoup non plus. Tout ce dont elle pouvait être sure, c'est qu'il s'agissait d'un arbuste. La mention de rocaille et soleil lui faisait penser à une plante d'aspect relativement sec. Mordillant le bout de son crayon, elle s'accorda quelques instant de réflexion avant de se mettre à crayonner rapidement. Il ne s'agissait pas là de faire un chef d'oeuvre mais plutôt un croquis facile à modifier. Elle n'entra donc pas dans les détails et se contenta d'une approximation d'arbuste. Elle était en train de se demander si elle pouvait encore tirer quelque chose de ces indications quand Elena s'adressa de nouveau à elle.


"Sinon, euh juste pour savoir... Dans qu'elle maison es-tu?"


Elina releva la tête pour croiser le regard de la Serdaigle. Elle n'y avait pas fait attention avant mais avec le soleil qu'il faisait, elle avait abandonné cravate, pull et cape. Elle ne portait donc rien de particulièrement Pousfouffle. Avec un sourire, elle mis fin à l'interrogation de son interlocutrice.


« Je suis de Poufsouffle. Dis-moi, ta plante, elle a des fleurs ? »

Ce disant, elle inclina son carnet à dessin pour obtenir l'avis de la jeune Serdaigle.

Reducio
Image

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

S'il te plait, dessine-moi une plante...  Pv Elina 

Elina s'était plongée dans son carnet à dessin, et la fillette tenta de regarder discrètement par-dessus son épaule. Mais elle avait beau se tordre dans tous les sens, elle ne voyait rien du tout, alors elle préféra attendre que l'autre jeune fille est terminé. Au bout d'un moment, la plus grande des deux releva la tête et regarda sa cadette.

« Je suis de Poufsouffle. Dis-moi, ta plante, elle a des fleurs ? »

En disant cela, Elina pencha son carnet dans la direction d'Elena. La fillette arrondit les yeux de surprise. Elle avait bien comprit que la poufsouffle aimait dessiner, mais elle ne savait pas qu'elle le faisait aussi bien! Elle avait l'impression qu'un véritable arbuste avait prit vie sur la page précédemment blanche de la jeune blonde. Elle leva les yeux du dessins et balaya le parc de ses yeux gris. Il n'y avait rien de tel autour des deux jeunes filles, mais ce n'était pas étonnant, il faudrait surement pousser les recherches un peu plus loin. Il ne devait pas y avoir beaucoup de buissons comme celui-ci, sinon comment le propriétaire du coffre aurait pu retrouver ses affaires?

Elie plissa les sourcils en réfléchissant rapidement.
"Oui cette plante à des fleurs. Euh, si je me souviens bien..." La fillete aux longs cheveux noirs se frotta le front comme pour mettre de l'ordre dans ses idées. "Les fleurs sont rassemblées en une longue grappe. Un peu comme le raisin je pense, mais en moins épais et la grosseur est plus régulière du début à la fin. La couleur varie du blanc au violet, mais ça on verra bien plus tard."

Une autre indication lui revint en mémoire également, mais elle ne dit rien car il n'y avait là aucune utilité pour le dessin. Elle se rappelait que l'auteur du manuscrit avait précisé que le buisson attirait les papillons au printemps. La fillette essaya de suivre le chemin des paillons, mais les insectes volaient dans tous les sens, faisant leur bonhomme de chemin, profitant de la vie dans le parc du château.
Au loin, une feuille volante fit quelques arc de cercles avant de plonger au sol. La serdaigle esquissa un mouvement pour aller ramasser sa feuille
*Ah! avec les indices laissés par le propriétaire, je pourrais donner plus facilement la description à Elina* Mais juste au moment où elle faisait un pas vers le manuscrit, le vent souffla violemment, faisant voler les cheveux de jais de la fillette qui lui fouettèrent le visage. Quand elle pu s'en débarrasser, la feuille n'était déjà plus qu'un point blanc dans le ciel si bleu. Elle ne pût que voir avec déception s'envoler la carte au trésor.

"Sinon, je crois aussi que la plante est formées par plusieurs troncs proches les uns des autres avec chacun des branches qui partent dans tous les sens. Je crois qu'il était écris que "les branches basses descendent et les branches hautes montent" ou quelque chose dans ce genre là. Il doit y en avoir qui pointent vers le ciel alors que d'autres regardent le sol."

Elle essaya de relire de mémoire le manuscrit, mais rien d'autre ne venait pour le moment. En attendant que la poufsouffle est terminé de dessiner ces nouvelles descriptions, Elena lui sourit et lui dit :

"En tout cas c'est gentil, merci beaucoup"

«Je crois que, lorsque vous avez de grands rêves, vous attirez d’autres grands rêveurs» – Dr Robert H. Schuller

S'il te plait, dessine-moi une plante...  Pv Elina 

Elena avait lancé un regard étonné au dessin d'Elina puis avait levé la tête pour scruter le parc. Quand elle baissa de nouveau le regard vers la Poufsouffle, elle semblait légèrement frustrée. Le plante dessinée sur le papier à dessin n'avait pas vraiment de semblable dans le parc. En tout cas pas dans la partie que les deux jeunes filles pouvaient voir d'où elle était. Fronçant les sourcils pour se remémorer des informations sur la mystérieuse plante, Elena donna quelques informations supplémentaires à la préfète qui attendait, crayon en suspend.

"Oui cette plante à des fleurs. Euh, si je me souviens bien...Les fleurs sont rassemblées en une longue grappe. Un peu comme le raisin je pense, mais en moins épais et la grosseur est plus régulière du début à la fin. La couleur varie du blanc au violet, mais ça on verra bien plus tard."


La description faisait fortement penser à du lilas. Et les couleurs semblaient correspondre à celles que l'on pouvait trouver chez cette plante. Malgré tout, il ne s'agissait probablement pas de la seule plante portant ce genre de fleurs. De plus, Elina avait beau se creuser la cervelle, elle avait des doutes sur la provenance de la plante. Elle doutait que celui-ci vienne de Chine. Elle avait bien vu une plante en pot avec des fleurs assez semblable une fois et elle était certaine que celle-ci venait de Chine mais les fleurs était d'une jaune soutenu. Cela ajoutait à le perplexité de la jeune fille. Durant ses cogitation, la Serdaigle l'abandonna un instant pour courir après la feuille volante qu'elle poursuivait déjà plus tôt mais revint de nouveau bredouille. Son froncement de sourcils encore accentué, la Serdaigle repris le cours de ses indications.


"Sinon, je crois aussi que la plante est formées par plusieurs troncs proches les uns des autres avec chacun des branches qui partent dans tous les sens. Je crois qu'il était écris que "les branches basses descendent et les branches hautes montent" ou quelque chose dans ce genre là. Il doit y en avoir qui pointent vers le ciel alors que d'autres regardent le sol."


Avec ces information, Elina avait de quoi dresser un nouveau profil de la plante. Prenant une nouvelle feuille vierge, elle commença par les multiples troncs pour monter dans les branchages. Dessina rapidement les feuilles avant d'arriver au grappes de fleurs qu'elle dessina en bout de branche sans être certaines qu'elles soient bien là. Même avec ses nouvelles informations, elle nageait dans le probable bien plus que dans les certitudes. Le dessin lui pris un peu plus de temps que la première fois mais fini par prendre forme. Tandis qu'elle y apportait quelques finissions, elle faillit ne pas comprendre ce que lui disait la Serdaigle à côté d'elle.


"En tout cas c'est gentil, merci beaucoup"


Elina mis un peu de temps à saisir le sens des mots. Quand elle était plongée dans un dessin ou dans un livre, elle devenait pour ainsi dire sourde à tout ce qui lui était extérieur. Le dessin déjà bien avancé, elle s'autorisa à accorder une part de son attention à son interlocutrice.

"De rien, c'est un plaisir. Pour dire vrai je ne savait plus quoi faire de mes dix doigts donc ta proposition est la bienvenue. Au fait, les feuilles elles sont fines, larges ? Est-ce que ça semble correct ?"

Lui demanda elle en inclinant son carnet vers Elena pour la seconde fois.

Reducio

Image

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

S'il te plait, dessine-moi une plante...  Pv Elina 

Elena ne put s'empêcher de nouveau d'essayer de voir le dessin qui se formait petit à petit sous la main habile de la Poufsouffle. Mais comme pour son prédécesseur, la fillette ne put absolument rien voir. Pour patienter, elle tressa ses longs cheveux noirs et posa la natte terminée sur son épaule gauche, sans l'attacher. En même temps, elle repassa dans sa tête toutes les informations qu'elle avait données à l'autre jeune fille, Avait-elle oublié quelque chose? Au bout d'un petit moment, Elina pencha son carnet en direction de la première année :

"De rien, c'est un plaisir. Pour dire vrai je ne savait plus quoi faire de mes dix doigts donc ta proposition est la bienvenue. Au fait, les feuilles elles sont fines, larges ? Est-ce que ça semble correct ?"

Avant même de réfléchir à d'autres informations qui auraient pu être écrits sur la feuille et qu'elle aurait oublier, Elena observa attentivement le croquis de l'autre jeune fille. Cette plante... elle lui disait vaguement quelque chose. Ses yeux gris balayèrent chaque détail, chaque petit coin de la plante. Dans sa tête, elle grossit légèrement les feuilles, et coloria les fleurs en violet. Elle ferma les yeux un instant, et se retrouva chez elle. Dans la petite maison perdue légèrement éloignée du village. Là, elle ouvrit la fenêtre de sa chambre, et se retrouva nez-à-nez avec cette même plante.
Elie ouvrit les yeux en souriant. a présent, elle savait quel genre de plante elle recherchait, et aussi où il y en avait une dans le parc de Poudlard.


"Un Buddleia" souffla-t-elle. "C'est un Buddleia, un arbre à papillon. Il y en a un dans mon jardin, il fleurit tous les printemps et en été il regorge de papillons de toutes les couleurs qui viennent butiner. Il y en a un à l'autre bout du parc, pas très loin du lac. Je l'ai déjà vu une fois, sauf ses fleurs à lui sont blanches non violettes. Viens, allons voir ce fameux trésor!"

Bien qu'impatiente à l'idée de trouver le coffre contenant les affaires qu'elle cherchait, Elena attendit néanmoins qu'Elina la suive. La fillette avait du mal à marcher tranquillement. Elle ne savait pas vraiment ce qu'elle allait trouver dans ce coffre de bois, mais rien qu'à l'idée de tenir dans ses mains les aventures du docteur squelette... elle avait envie de sauter de joie. Elle adorais cette série, mais sa mère et sa sœur lui "empruntaient" les livres, puis les posaient à un endroit et oubliaient où elles l'avaient mis.


Il ne fallut pas longtemps à la fillette aux cheveux noirs pour retrouver la plante en question. Comme elle l'avait dit, c'était la copie conforme de l'arbuste qui attirait chaque année les papillons devant la fenêtre de sa chambre. Il ressemblait de près au croquis qu'avait fait la Poufsouffle, et Elena fût ravie de constater qu'elle n'était pas si nulle que ça pour s'exprimer. Elle qui avait peur de s'emmêler les pinceaux...
C'est légèrement tremblante qu'elle tendit la main pour écarter les branches, dérangeant au passage une chenille qui se poussa mollement. Un coffre en bois aux bord légèrement abimés apparut aux yeux de la petite fille. Celle-ci passa derrière la plante afin d’accéder au coffre en question. Un simple cadenas fermait le tout. Elie sortit sa baguette et murmura :


"Alohomora!" Le cadenas s'ouvrit et tomba doucement au sol, au grand soulagement d'Elena qui poussa le couvercle.

A l'intérieur, il n'y avait pas grand chose : trois livres des aventures du docteur squelette, des parchemins vierges, un carnet à croquis à moitié entamer et des bonbons (chocogrenouilles, baguettes magiques à la réglisse, et deux crapauds à la menthe). Elena ne réussit pas à cacher sa déception. Elle s'attendait à tellement mieux! Elle regarda les bonbons sans grande envie. Ne sachant pas depuis combien de temps ils étaient là, elle préféra les ignorer.
C'est en sortant les livres qu'elle vit qu'il y avait encore autre chose : des parchemins noircis de lignes. Il y en avait beaucoup, près d'une centaine dénombra-t-elle à vu de nez. C'étaient des cours, griffonnés à la plume de la même écriture que celle du manuscrit qui s'était envolé. Des leçons et des notes, d'une année plus avancée que celle d'Elena. Sur l'une des feuilles, était noté un nom de famille qu'elle reconnut, car la personne en question était l'auteur d'un livre de contes magiques qu'elle adorait. Ce coffre et ces affaires étaient donc à l'abandon. La fillette sortit tout sur le sol et se tourna vers Elina :


"C'est grâce à toi si on à pu trouver ce coffre. Tiens, prends ce qu'il te plaira. Euh... juste à ta place j'éviterais les bonbons. Ils sont là depuis des années. Mais pour le reste, s'il y a quelque chose qui t’intéresse, sers-toi!"

«Je crois que, lorsque vous avez de grands rêves, vous attirez d’autres grands rêveurs» – Dr Robert H. Schuller

S'il te plait, dessine-moi une plante...  Pv Elina 

Quand Elina lui présenta son croquis, Elena resta pensive quelques instants puis pris la parole :

" Un Buddleia" souffla-t-elle. "C'est un Buddleia, un arbre à papillon. Il y en a un dans mon jardin, il fleurit tous les printemps et en été il regorge de papillons de toutes les couleurs qui viennent butiner. Il y en a un à l'autre bout du parc, pas très loin du lac. Je l'ai déjà vu une fois, sauf ses fleurs à lui sont blanches non violettes. Viens, allons voir ce fameux trésor! "

La Serdaigle semblait maintenant surexcitée. Elle sautillait presque au lieu de marcher et son effeort pour na pas courir était clairement visible. Elina pouvait la comprendre, elle-même adorait les chasses au trésor. A tel point que si elle n'avait pas été encombrée par son sac, elle se serait mise à courir elle aussi. Mais elle avait fourré à la va vite ses crayons et son carnet à dessin dans son sac et celui-ci n'étant pas fermé, elle ne voulait pas semer ses affaires tout au long du chemin.
Elena semblait maintenant savoir exactement où elle allait et Elina n'avait plus qu'a la suivre et il ne lui fallut d'ailleurs pas longtemps pour s'arrêter devant un arbuste assez semblable à celui qu'elle venait de dessiner et autour duquel quelques papillons tournaient. Dès qu'elles furent arrivées, Elena se mis aussitôt à écarter les branches. Elle en ressortie un vieux coffret de bois fermé d'une cadenas. Sans plus attendre, Elena sortie sa baguette et lança un Alohomora sur le cadenas. Celui-ci céda tout de suite et le coffret révéla son contenu au deux jeunes filles. Elena sortit son contenu pour déposer le tout au sol.


"C'est grâce à toi si on à pu trouver ce coffre. Tiens, prends ce qu'il te plaira. Euh... juste à ta place j'éviterais les bonbons. Ils sont là depuis des années. Mais pour le reste, s'il y a quelque chose qui t’intéresse, sers-toi!"

Effectivement, il suffit d'un coup d'oeil sur les bonbons de la part d'Elina pour la convaincre qu'ils lui vaudraient un allé simple pour l'infirmerie de madame Pomfresh. Elle était tout de même surprise que le coffret n'ai jamais été découvert. Surtout si l'on prenais en compte le flaire infaillible de madame Grayce quand il s'agissait de chocolat. A côté, il y avait trois livres des aventures du Docteur squelette. Elina n'avait jamais entendu parlé de ce fameux docteur et elle s'en désintéressa rapidement. Le carnet à croquis l'intéressait davantage, elle se demandait bien ce qu'il contenait. Les parchemins vierges l'étonnaient un peu. Quel intérêt de les mettre dans un coffret ? Mais il y avait aussi une bonne centaines de parchemins noircis d'une écriture fine. Visiblement, il s'agissait de cours de seconde année. Pas d'intérêt donc pour Elina qui était déjà en troisième année, par contre, Elena serait probablement intéressée, sûrement même, après tout elle était chez Serdaigle. Ne voulant pas la faire attendre davantage, Elina se décida :


« Si ça ne t'ennuie pas, c'est le carnet de croquis qui m'intéresse le plus. Je ne connais pas le docteur squelette et j'ai déjà eu ces cours. Je te laisse décider de ce que tu feras du reste. »

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~