Parc

Inscription
Connexion

Après une journée de cours éprouvante..  Libre 

Joy n'avait pas eu une journée de cours aussi fatigante depuis son arrivée à Poudlard. Les professeurs avaient été rudes, on aurait dit qu'ils s'étaient tous mis d'accord pour enseigner le plus compliqué de leur programme aujourd'hui ! Joy estimait avoir mérité un moment de détente en se plongeant dans ses livres. Quand elle lisait, elle partait dans un autre monde et c'était pour cette évasion qu'elle aimait tant la lecture. Ça lui permettait de ne penser à rien d'autre. Ni les cours, ni sa famille, ni ses amis, rien.. Et ça faisait beaucoup de bien. Ses amis de son ancienne école n'avaient jamais compris pourquoi elle aimait tant lire, car ils considéraient que c'était "une perte de temps et qu'elle aurait pu s'amuser au lieu de faire des trucs ennuyants". Mais Joy n'avait jamais été d'accord avec leur point de vue, et n'arrivait d'ailleurs pas à comprendre que certaines personnes ne puissent pas aimer la lecture. Elle sourit en repensant à ses années de primaire. Ça lui manquait, même si elle ne le disait pas. Elle n'avait pas vraiment eu d'amis qui l'avaient marquée, mais elle avait tout de même de beaux souvenirs dans son ancienne école. Elle n'était pas triste de l'avoir quittée, simplement nostalgique. Bref, elle avait envie de lire mais au lieu d'aller dans son dortoir, elle avait préféré se rendre dans le parc pour profiter de l'air frais.
*C'est vrai qu'on n'a pas eu un tant si agréable depuis des semaines*, pensa-t-elle.
Le soleil était caché par quelques petits nuages blancs, et seuls deux ou trois rayons les transperçaient. Ça donnait un rendu vraiment très joli, et la chaleur n'était pas trop pesante. Un temps vraiment idéal pour se poser dehors calmement.
Joy avançait donc avec son livre sous le bras, intitulé "Les animaux fantastiques". Depuis qu'elle savait qu'elle appartenait au monde magique, elle ne lisait plus que des livres parlant de sorcellerie. Elle avait eu onze ans pour apprendre tout du monde Moldu et elle estimait désormais avoir à en apprendre le plus possible sur la sorcellerie. Elle ne lisait même plus de contes Moldus, elle qui avait pourtant tant aimé Cendrillon, Blanche-Neige, La Belle au Bois dormant... Ça aussi, ça lui manquait. Parfois, elle avait vraiment envie de demander à son père de lui lire une de ces histoires, mais c'était impossible. Au fond, elle était fière de passer tant de temps sans lui demander ce genre de faveurs ; elle avait l'impression de mûrir, mais à ses heures perdues, elle ne pouvait se dire que retomber quelques années en arrière, quand elle ignorait encore l'existence de la Magie, ça lui ferait vraiment du bien. Pas que Joy était déçue de faire partie de ce monde, au contraire ; elle considérait ça comme la plus belle chose qui lui soit arrivée dans sa vie. Mais ça lui faisait juste bizarre de se dire qu'elle ne pourrait plus jamais vivre comme avant.
Joy s'assit contre un arbre les jambes croisées, sortit son livre de son sac et entama sa lecture. Mais une dizaine de minutes plus tard, quelqu'un d'autre s'assit à côté d'elle et commença également à lire. Joy haussa les sourcils de surprise, mais ne fut pas mécontente de voir une autre personne ; cela allait peut-être lui permettre de se faire une nouvelle amie ! Elle afficha donc un sourire timide et se lança ;

- Salut ! Tu lis quoi ?

Ils étaient cœur d'œillets, des fleurs face aux fusils,
Enfants du Bataclan, enfants du paradis.

Après une journée de cours éprouvante..  Libre 

Une légère brise venait agiter les cheveux couleur auburn de Hayden, alors qu’elle se dégourdissait les jambes dans le grand parc verdoyant de l’école des sorciers. Poudlard… Elle y était, enfin ! Lorsqu’elle avait reçu sa lettre d’admission, elle avait été la fille la plus heureuse au monde. Du haut de ses onze ans, Hayden était une jeune fille introvertie dans le monde des moldus, où elle a vécu depuis sa naissance, en tant que moldue elle même. L’ambiance à laquelle elle avait été confrontée à l’école primaire dans le monde des moldus était aux antipodes de ce qu’elle vivait désormais. Envoyée à Serdaigle par le Choixpeau magique, Hayden se sentait enfin à sa place, et savait qu’elle était entourée d’enfants qui lui ressemblaient.

Flânant lentement à travers le Parc, elle tenait contre elle un exemplaire des contes de Beedle Le Barde, que son père lui avait offert lorsque était encore un bambin. C’était un des seuls souvenirs qu’elle avait de lui et elle en prenait soin comme à la prunelle de ses yeux. Lorsqu’elle n’avait que 5 ans, son père sorcier travaillant au département des accidents et catastrophes magiques du Ministère de la Magie, disparu dans une explosion magique. Elle ne l’avait donc que très peu connu, et avait hérité de ses gènes de sorcier. Étant désormais élève à Poudlard, Hayden se sentait plus proche de son père que jamais. Elle foulait le même sol qu’il avait foulé lorsqu’il était élève ici, et elle en ressentait une forte nostalgie. Elle était perdue dans ses pensées, partagée entre le bonheur d’être enfin dans son monde et celui de son père, entourée de personnes lui ressemblant, et entre l’inquiétude d’avoir laissé sa mère seule à la maison, dans le monde des moldus. La jeune fille savait que sa mère était heureuse de la savoir à Poudlard, mais l’idée d’être séparée d’elle pendant aussi longtemps lui donnait des maux d’estomac. Malgré tout le bonheur qu’elle ressentait ici, sa mère lui manquait terriblement. Et cela ne faisait que quelques jours qu’elle été arrivée à Poudlard…

Hayden secoua la tête afin de s’enlever ces pensées tristes, avant de sentir les larmes monter. Elle regarda au loin, et aperçu un endroit ombragé, où une élève de Serdaigle était assise contre un arbre. Elle avait de longs cheveux blonds et lisait un livre à travers de grosses lunettes de vue.


*Ça pouvait être sympathique d’aller faire connaissance avec elle* pensa Hayden.

Elle se dirigea donc vers la jeune fille blonde, et s’assit à côté d’elle. Elle n’osa pas tout de suite interpeller sa voisine, de peur de la déranger dans sa lecture et ouvra donc les Contes de Beedle le Barde à la page à laquelle elle s’était arrêtée.
À peine deux minutes plus tard, la jeune fille interpella Hayden :


- Salut ! Tu lis quoi ?

Elle affichait un sourire timide et se cachait derrière ses grandes lunettes. Hayden sourit de toutes ses dents, et lui répondit amicalement :

- Ce sont les contes de Beedle le Barde ! Tu connais ? Et d’ailleurs, comment t’appelles-tu ? Je vois que nous sommes dans la même maison, je m’appelle Hayden, enchantée de faire ta connaissance !

Hayden tendit sa main vers la jeune fille avec un grand sourire.

« Quand ils déploient leurs ailes, les aigles vous ensorcellent ! »

Après une journée de cours éprouvante..  Libre 

La jeune fille qu'elle avait interpellée lui fit un grand sourire, ce qui la rassura aussitôt ; au moins, elle ne l'avait pas dérangée dans sa lecture. Joy n'aimait pas beaucoup qu'on lui parle lorsqu'elle était concentrée, et elle avait eu un peur que sa camarade de Serdaigle soit comme elle sur ce point. Mais ce n'était apparemment pas le cas puisqu'elle lui dit d'une voix qui ne semblait pas du tout énervée :

- Ce sont les contes de Beedle le Barde ! Tu connais ? Et d’ailleurs, comment t’appelles-tu ? Je vois que nous sommes dans la même maison, je m’appelle Hayden, enchantée de faire ta connaissance !

Puis Hayden lui tendit la main, sans se départir de son sourire amical. Joy la serra encore un peu timidement tout en lui répondant.

- Je m'appelle Joy, moi aussi je suis enchantée de faire ta connaissance. Les contes de Beedle le Barde, je ne connais que de nom.. Je ne l'ai jamais lu, c'est bien ?

Joy était vraiment ravie de pouvoir discuter avec quelqu'un de sa maison. C'est vrai que même si elle était déjà là depuis plusieurs jours, elle ne s'était pas encore fait d'amies. Elle avait tellement eu peur de ne pas réussir le moindre sortilège qu'elle s'était concentrée sur ses études uniquement, et elle n'avait pas eu le temps de sociabiliser, ce qu'elle regrettait désormais. Elle avait déjà aperçu Hayden plusieurs fois dans la salle commune et dans les couloirs, mais ne lui avait jamais adressé la parole. Pourtant, sa camarade aux yeux verts semblait vraiment sympathique. Quand Joy avait constaté qu'elle aussi portait un livre sous le bras, elle s'était dit que le Choixpeau magique l'avait vraiment envoyée dans la bonne maison. Hayden semblait partager la même passion pour la lecture qu'elle. Joy enchaina rapidement.

- Ça doit être drôle, des contes pour enfants avec de la sorcellerie dedans ! Enfin, je te dis ça parce que mes parents sont tous les deux des Moldus donc ce ne sont pas ce genre d'histoire qu'ils me lisaient.. Et toi ? Tes parents sont des sorciers ?

Joy espéra ne pas s'être aventurée sur un terrain trop dangereux. Elle regretta aussitôt d'avoir parlé de sa famille à quelqu'un qu'elle ne connaissait presque pas ; après tout, peut-être que sa camarade n'avait pas envie de lui en parler.

*Faites que je n'aie pas dit de bêtises*, espéra-t-elle.

Elle fixa donc anxieusement Hayden en appréhendant un peu sa réponse.

Ils étaient cœur d'œillets, des fleurs face aux fusils,
Enfants du Bataclan, enfants du paradis.

Après une journée de cours éprouvante..  Libre 

La jeune élève de Serdaigle serra timidement la main de Hayden, et lui répondit :

" Je m'appelle Joy, moi aussi je suis enchantée de faire ta connaissance. Les contes de Beedle le Barde, je ne connais que de nom.. Je ne l'ai jamais lu, c'est bien ? "

Joy remonta du bout de son index ses grosses lunettes au dessus de son nez. Elle semblait être une jeune fille timide et introvertie, très concentrée dans ses études et plongée dans les univers des livres qu’elle lisait. Hayden l’avait vue quelques fois dans la salle commune de Serdaigle, et surtout régulièrement à la bibliothèque, où elle devait certainement passer beaucoup de temps. D’après ce qu’elle avait pu apercevoir, Joy semblait rester à l’écart des autres, et passer son temps le nez dans les bouquins, ce qui était une caractéristique forte des élèves de Serdaigle.

*Elle doit savoir tellement de choses au sujet de la magie* pensa Hayden.

Avant qu’elle n’ai eu le temps de répondre, Joy enchaina.

" Ça doit être drôle, des contes pour enfants avec de la sorcellerie dedans ! Enfin, je te dis ça parce que mes parents sont tous les deux des Moldus donc ce ne sont pas ce genre d'histoire qu'ils me lisaient.. Et toi ? Tes parents sont des sorciers ? "

À l’écoute de la question de Joy, Hayden eu à nouveau ce petit relent de nostalgie qui lui serrai l’estomac quelques minutes auparavant. Mais au fond, ce n’était pas quelque chose de mauvais, elle ressentait même de la fierté en pensant qu’elle se tenait peut être actuellement à un endroit que fréquentait son père lors de sa jeunesse.
Cela lui fit plaisir de voir qu’elle avait un point commun avec sa camarade, et qu’elles avaient toutes les deux côtoyé le monde des Moldus. Avant de se perdre trop longtemps dans ses pensées, Hayden sourit à nouveau en remarquant l’expression d’anxiété qu’affichait Joy et déclara :

" C’est un très bon livre oui, qui change des contes de Moldus qu’on peut lire habituellement. Toi aussi tu as vécu dans le monde des Moldus ? Nous avons un point commun alors ! Ma mère me lisait souvent La Petite Sirène lorsque j’étais plus petite.
Ma mère est une moldue, et mon père était un sorcier, cependant, il mort lorsque je n’avais que 5 ans… D’ailleurs, c’est mon père qui m’a offert ce livre lorsque j’étais toute petite. C’est un des seuls souvenirs que j’ai de lui, et je le relis régulièrement pour me sentir un peu proche de lui. Lors de sa mort, ma mère m’éleva comme une moldue, et je n’ai eu confirmation de mes aptitudes magiques que quand j’ai reçu la lettre de Poudlard."


Lorsqu’elle avait abordé le sujet de son père, Hayden sentit de légères larmes lui monter au yeux, mais elle étira un grand sourire en même temps. Elle s’essuya rapidement les yeux d’un revers de manche, avant de commencer à mettre Joy mal à l’aise. Elle semblait timide, ce n’était pas le moment de la faire fuir alors qu’elle pouvait faire connaissance avec elle, et peut être devenir son amie.
Elle avait l’air d’être une fille très gentille, et pleine de qualité. Hayden comptait bien en savoir plus sur elle, et tisser des liens.


" Et toi, que lis-tu ? "

Les larmes avaient déjà disparu et Hayden était à nouveau toute enjouée, terminant sa question par un grand sourire.

« Quand ils déploient leurs ailes, les aigles vous ensorcellent ! »

Après une journée de cours éprouvante..  Libre 

En voyant le sourire qui semblait vouloir rester éternellement collé au visage de son amie, Joy se sentit soulagée. Elle n'avait vraisemblablement pas fait de gourde, ce qui relevait du miracle. C'est qu'elle avait une véritable aptitude à manquer de tact.

« C’est un très bon livre oui, qui change des contes de Moldus qu’on peut lire habituellement. Toi aussi tu as vécu dans le monde des Moldus ? Nous avons un point commun alors ! Ma mère me lisait souvent La Petite Sirène lorsque j’étais plus petite. »

Joy fut ravie d'apprendre que sa camarade de Serdaigle avait aussi connu le monde Moldu et, qu'en plus de ça, elle aimait les contes pour enfant. La Petite Sirène était un livre qu'elle avait également beaucoup aimé durant son enfance. Joy se promit de lire rapidement Les contes de Beedle le Barde et se demandait d'ailleurs pourquoi elle ne l'avait pas fait avant. Elle sourit à sa jeune camarade qui continuait de lui parler d'elle.

« Ma mère est une moldue, et mon père était un sorcier, cependant, il mort lorsque je n’avais que 5 ans… D’ailleurs, c’est mon père qui m’a offert ce livre lorsque j’étais toute petite. C’est un des seuls souvenirs que j’ai de lui, et je le relis régulièrement pour me sentir un peu proche de lui. Lors de sa mort, ma mère m’éleva comme une moldue, et je n’ai eu confirmation de mes aptitudes magiques que quand j’ai reçu la lettre de Poudlard. »

Comme on dit, ce n'est pas parce qu'on voit une hirondelle que c'est le printemps. Même si Hayden avait sourit, elle venait de lui apprendre que son père était décédé lorsqu'elle n'était encore qu'une enfant. Joy pensa à ce qu'elle avait du vivre, et se sentit frissonner. Elle ne s'imaginait pas vivre sans un de ses parents. Ils avaient toujours été extrêmement protecteurs envers elle et elle ne sait pas comment elle aurait fait pour supporter qu'un d'eux meure. Joy fixa sa camarade dans ses yeux verts émeraudes et se sentit réellement peinée pour elle ; elle avait du avoir beaucoup de peine de vivre ainsi en l'absence continue d'un proche.

Lorsque Hayden commença à avoir les larmes qui lui montaient aux joues, Joy se sentit légèrement paniquée. Elle ne savait pas du tout comment gérer ce genre de situation. Mais la jeune Serdaigle afficha de nouveau un sourire éclatant tout en essuyant ses larmes. C'était peut-être un peu bizarre, mais Joy avait toujours trouvé quelqu'un qui pleurait et souriait en même temps touchant. Elle ne savait pas trop pourquoi d'ailleurs.


*Elle est courageuse de m'en parler comme ça*, ne put-elle s'empêcher de penser. Elle afficha donc également un sourire.

« Et toi, que lis-tu ? »

Les larmes n'étaient déjà plus présentes sur le visage de sa jeune amie et Joy se sentit complètement à l'aise en sa présence, ce qui était franchement un exploit.

« Je suis désolée pour ton père, et tu as du être vraiment très heureuse quand tu as appris que tu avais des pouvoirs magiques. »

Bien sûr, Joy aurait pu lui dire que son père avait sûrement été quelqu'un de merveilleux, et c'était d'ailleurs probablement le cas. Mais qu'en savait-elle vraiment ? Pourquoi est-ce qu'elle affirmerait une chose pareille alors qu'elle ne l'avait jamais connu ? Même si elle se doutait qu'il avait été un bon père et un homme sympathique, à quoi bon affirmer ce genre de propos si elle n'avait pas moyen de vérifier ce qu'elle disait ? Autant lui dire ce qu'elle pensait vraiment, c'est-à-dire qu'elle était sincèrement désolée que son père soit mort.

*En fait, c'est ce genre de façon de penser qui fait que je manque de tact...* remarqua-t-elle, en enchainant tout de même.

« Celui-là, c'est Les Animaux fantastiques. Je ne lis plus que des livres qui ont un rapport avec la sorcellerie. Je trouve qu'ils sont beaucoup plus intéressants que les livres Moldus. Et puis j'ai un peu peur de ne pas être au niveau des autres puisque je n'ai jamais rien connu de la magie enfant, alors j'essaie de m'informer du mieux que je peux. Toi tu t'en sors à Poudlard ? »

Joy était complètement détendue pour la première fois.

Ils étaient cœur d'œillets, des fleurs face aux fusils,
Enfants du Bataclan, enfants du paradis.

Après une journée de cours éprouvante..  Libre 

Joy semblait se sentir de plus en plus à l’aise, et cela rassurait Hayden de voir qu’elle ne l’avait pas faite fuir avec ses histoires.

« Je suis désolée pour ton père, et tu as du être vraiment très heureuse quand tu as appris que tu avais des pouvoirs magiques. »

Sa voisine semblait triste pour elle, mais elle enchaina rapidement sur autre chose pour ne pas faire durer ce moment de mélancolie.
Oh oui, Hayden avait été heureuse lorsqu’elle avait reçu la lettre de Poudlard. Il lui était impossible de décrire avec des mots suffisamment puissants l’émotion qu’elle avait pu éprouver, elle se contenta donc simplement de hocher vivement de la tête avec un continuel grand sourire.

Joy continua de parler.

« Celui-là, c'est Les Animaux fantastiques. Je ne lis plus que des livres qui ont un rapport avec la sorcellerie. Je trouve qu'ils sont beaucoup plus intéressants que les livres Moldus. Et puis j'ai un peu peur de ne pas être au niveau des autres puisque je n'ai jamais rien connu de la magie enfant, alors j'essaie de m'informer du mieux que je peux. Toi tu t'en sors à Poudlard ? »

La jeune fille sembla peu sûre d’elle lorsqu’elle aborda le sujet de l’école. Hayden compris sa détresse, elle aussi avait eu peur de ne pas se retrouver à la hauteur, surtout face à des enfants qui connaissement le monde de la sorcellerie depuis leur naissance. Mais elle gardait en tête un bon nombre de nom de sorciers qui étaient des enfants de Moldus et qui avaient réussi haut la main leurs études. Ils étaient maintenant des sorciers célèbres et très talentueux. Elle se félicita d’avoir été curieuse d’avoir lu ce livre au sujet des grands sorciers.

Hayden répondit à la question de sa camarade :

« Oh je le connais celui là ! Je l’ai feuilleté à la bibliothèque mais je ne me suis jamais réellement penchée dessus, il faudrait peut être que le fasse… Je suis d’accord avec toi, les ouvrages de sorcellerie nous réservent toujours des surprises. Toi aussi tu as cette appréhension ? Je me sens moins seule alors ! Si ça peut te rassurer, il y a un grand nombre de sorciers issus de parents Moldus qui sont désormais de très grand sorciers ! Étant donné qu’on a vécu dans un monde de Moldus, on a l’avantage d’être beaucoup plus curieuses que les enfants de sorciers, et on est constamment en train de chercher à apprendre de nouvelles choses sur la magie. Je trouve que c’est un point fort ! »

Elle se rendit compte qu’elle parlait à une allure très rapide, et qu’elle ne pouvait pas s’empêcher de déverser un flot de paroles à chaque fois qu’elle répondait à Joy. Hayden était vraiment trop bavarde. Elle enchaina.

« Oui, je m’en sors pas trop mal pour l’instant, j’ai eu mon premier Effort Exceptionnel avec le premier cours de Sortilèges, je suis assez contente de moi ! Si seulement j’avais relu une dernière fois ma copie avant de la rendre, je n’aurai pas fait de fautes d’orthographe aussi stupides ! Ça me servira de leçon pour la prochaine fois. Et toi, tu t’en sors dans les devoirs ? Et avec les autres élèves, tu as réussi à bien t’intégrer ? »

Au moment où elle avait posé la question, Hayden sentit qu’elle avait peut être mis le doigt sur un point sensible, et elle avait peur de la réaction de Joy.

*Quelle andouille* pensa-t-elle.

Elle ne voulait pas la faire fuir ou la vexer, surtout après avoir réussi à la mettre plus ou moins en confiance. Elle eu envie de se donner un coup sur la tête mais se retenu car Joy l’aurait surement prise pour une folle. Elle sourit donc une nouvelle fois de toutes ses dents.

« Quand ils déploient leurs ailes, les aigles vous ensorcellent ! »

Après une journée de cours éprouvante..  Libre 

Joy était vraiment ravie de pouvoir discuter avec une autre élève de sa maison -avec une autre élève tout court, en fait- et son interlocutrice semblait également prendre plaisir à parler avec elle.

« Oh je le connais celui là ! Je l’ai feuilleté à la bibliothèque mais je ne me suis jamais réellement penchée dessus, il faudrait peut être que le fasse… Je suis d’accord avec toi, les ouvrages de sorcellerie nous réservent toujours des surprises. »

Plus elle parlait avec elle et plus Joy prenait conscience des nombreux points communs qu'elle avait avec la Serdaigle. Leur façon de penser était similaire sur pas mal de choses et cette constatation avait de quoi réjouir Joy ; elle se sentait déjà un peu moins seule à Poudlard. Pas non plus qu'elle soit désespérée et en quête d'amis, elle appréciait beaucoup la solitude sans que ça ne la démoralise le moins du monde. Elle ne recherchait pas la compagnie mais elle ne pouvait qu'être ravie quant à la possibilité d'une future amitié avec quelqu'un d'aussi sympathique que sa camarade. Elle voulut lui répondre mais elle continuait à parler sans s'arrêter. Elle semblait avoir toujours des choses à dire, et ça amusait Joy de la voir aussi bavarde.

« Toi aussi tu as cette appréhension ? Je me sens moins seule alors ! Si ça peut te rassurer, il y a un grand nombre de sorciers issus de parents Moldus qui sont désormais de très grand sorciers ! Étant donné qu’on a vécu dans un monde de Moldus, on a l’avantage d’être beaucoup plus curieuses que les enfants de sorciers, et on est constamment en train de chercher à apprendre de nouvelles choses sur la magie. Je trouve que c’est un point fort ! »

Joy fut étonnée du point de vue qu'adoptait sa jeune amie. Elle n'avait jamais observé les choses sous cet angle, et elle devait avouer que Hayden avait raison ; la curiosité de ceux qui n'avaient pas vécu dans le monde magique leur permettait d'en savoir parfois beaucoup plus que certains élèves né-sorciers. Elle savait que certaines personnes comme elle étaient devenus des grands sorciers mais elle ne s'était jamais mise à leur hauteur et ce manque de confiance en elle était probablement son plus grand défaut. La façon qu'avait sa camarade de voir les choses était bien différente de la sienne, pour une fois, mais elle appréciait beaucoup son optimisme. Elle n'eut pas le temps de le lui dire qu'elle enchaînait déjà.

« Oui, je m’en sors pas trop mal pour l’instant, j’ai eu mon premier Effort Exceptionnel avec le premier cours de Sortilèges, je suis assez contente de moi ! Si seulement j’avais relu une dernière fois ma copie avant de la rendre, je n’aurai pas fait de fautes d’orthographe aussi stupides ! Ça me servira de leçon pour la prochaine fois. Et toi, tu t’en sors dans les devoirs ? Et avec les autres élèves, tu as réussi à bien t’intégrer ? »

Joy sentit une certaine gêne s'emparer de son amie, un peu comme celle qu'elle avait ressenti en abordant le sujet des parents. Mais il n'y avait pas de quoi. Non, elle n'avait pas vraiment réussi à s'intégrer, mais elle ne se le cachait pas, bien qu'elle ne le cria pas sur tous les toits non plus. Elle lui répondit donc en souriant, pour lui montrer qu'elle n'avait pas de quoi être inquiète.

« Oui, pour l'instant j'ai de bonnes notes. Un Effort Exceptionnel en Potions et un Optimal en Métamorphoses. Il faut croire qu'en effet, être née-moldue ne me ralentit pas tant que ça. Et je n'ai pas vraiment d'amis pour l'instant, c'est que je ne suis pas la fille la plus sociable du monde. Mais bon, ça ne me dérange pas tant que ça. Toi tu as déjà eu le temps de te faire des amis ? »

Un grand sourire vint ponctuer la phrase de Joy. Elle n'avait pas connu de soirée si agréable depuis son arrivée à Poudlard, à part peut-être celle de son premier jour.

Ils étaient cœur d'œillets, des fleurs face aux fusils,
Enfants du Bataclan, enfants du paradis.

Après une journée de cours éprouvante..  Libre 

« Oui, pour l'instant j'ai de bonnes notes. Un Effort Exceptionnel en Potions et un Optimal en Métamorphoses. Il faut croire qu'en effet, être née-moldue ne me ralentit pas tant que ça. Et je n'ai pas vraiment d'amis pour l'instant, c'est que je ne suis pas la fille la plus sociable du monde. Mais bon, ça ne me dérange pas tant que ça. Toi tu as déjà eu le temps de te faire des amis ? »

Le sourire qui s’étira à cet instant sur les lèvres de sa camarade ravit Hayden. Elle avait la nette impression qu’elle avait réussi à la mettre à l’aise, et elle en était fière. Tout en écoutant Joy, elle remit une mèche rebelle qui n’arrêtait pas de venir lui chatouiller le nez, derrière son oreille.

*C’est bien ce que je pensais, elle est vraiment douée en magie !*
conclut Hayden lorsque sa voisine lui fit part de ses résultats.

Sans attendre plus longtemps, elle déclara :


« Ouah ! Un Optimal en Métamorphose, mes félicitations ! Tu vois, être née-moldue ne veut absolument pas dire que tu es moins talentueuse que les autres, loin de là ! » s’exclama Hayden, enjouée.

Joy semblait vraiment être une jeune fille sérieuse, prête à faire ses études dans les meilleures conditions possibles. Elle était l’exemple parfait de ce que Hayden lui avait expliqué auparavant : certainement une future grande sorcière. Elle l’imaginait bien dans un poste au ministère, sur des recherches très poussées par rapport aux créatures magiques, ou encore aux potions les plus complexes.

*Un bel avenir l’attend* pensa Hayden.

Elle reprit la parole car elle n’avait pas terminé de dire ce qu’elle souhaitait.

« D’accord, je vois. Tu arriveras à t’en faire, j’en suis certaine ! Si ça peut te rassurer, moi non plus. J’ai sympathisé avec mon parrain qui est très gentil et à l’écoute, donc je sais que je ne suis pas toute seule perdue dans cette gigantesque école ! Cependant, je n’ai pas d'ami à Serdaigle. Tu es la première personne avec qui je discute autant depuis mon arrivée. J’espère que nous pourrons passer d’autres moments comme celui-ci dans le futur, c’est agréable de discuter ensemble, surtout après une journée de cours fatigante. » se confia-telle.

Il est vrai que Joy était la première personne avec qui Hayden avait prit le temps de discuter posément. Ces derniers jours avaient été si intenses qu’elle n’avait pas vu le temps passer, et n’avait pas réellement eu de moments disponibles pour faire connaissance avec ses camarades de classe. Elle était heureuse que Joy soit la première personne avec qui elle pouvait discuter. Elle sentait que le courant passait bien, et qu’elles avaient de nombreux points communs.

« Parle moi un petit peu de toi, qu’est ce que tu aimes, mis à part la lecture ? » demanda Hayden, ses commissures de lèvres toujours étirées jusqu’aux oreilles.

« Quand ils déploient leurs ailes, les aigles vous ensorcellent ! »

Après une journée de cours éprouvante..  Libre 

« Ouah ! Un Optimal en Métamorphose, mes félicitations ! Tu vois, être née-moldue ne veut absolument pas dire que tu es moins talentueuse que les autres, loin de là ! »

Sa camarade semblait sincère tandis qu'elle la félicitait. Joy ne connaissait pas beaucoup de personnes capables de se réjouir de la réussite des autres, et à son avis, c'était une grande qualité. Elle avait toujours été entourée de gens plutôt égoïstes, à part sa famille, et voir qu'une autre élève semblait réellement être contente pour elle parce qu'elle avait des bonnes notes la mit vraiment de bonne humeur.

Elle allait la remercier mais avant qu'elle n'en ait eu le temps, Hayden reprit la parole. Encore une fois, Joy ne put s'empêcher de sourire face à ce flot de paroles constant qui déboulait de la bouche de l'autre Serdaigle.

« D’accord, je vois. Tu arriveras à t’en faire, j’en suis certaine ! Si ça peut te rassurer, moi non plus. J’ai sympathisé avec mon parrain qui est très gentil et à l’écoute, donc je sais que je ne suis pas toute seule perdue dans cette gigantesque école ! Cependant, je n’ai pas d'ami à Serdaigle. Tu es la première personne avec qui je discute autant depuis mon arrivée. »

Donc, elle n'était pas seule à ne pas encore avoir sympathisé avec qui que ce soit ici. Joy se sentit d'ailleurs honorée d'être la première personne avec qui quelqu'un comme Hayden prenait le temps de parler. Cependant, quelque chose l'interpella dans ce qu'avait dit sa camarde. "Je n'ai pas d'ami à Serdaigle". Cela voulait-elle dire qu'elle s'était fait des amis d'autres maisons ?

*Probablement pas, sinon elle m'en aurait parlé*, raisonna Joy.

Mais cela amena quand même Joy à se questionner sur la sociabilité des Serdaigle en général. Est-ce qu'il aurait été plus facile pour elles se de se faire des amis si elles avaient été dans une autre maison ? C'est vrai que les Serdaigle n'avaient pas la réputation d'être bavards -même s'il y avait des exceptions, comme Hayden justement- ou même sociables. Est-ce que ça jouait ? Peut-être bien. Joy allait demander à sa jeune amie son avis sur la question mais elle n'en eut pas le temps.

« J’espère que nous pourrons passer d’autres moments comme celui-ci dans le futur, c’est agréable de discuter ensemble, surtout après une journée de cours fatigante. »

Joy espérait aussi pouvoir passer d'autres moments comme ça avec elle. Hayden semblait cultivée, sympathique et elle avait beaucoup de choses à dire donc on ne risquait pas de s'ennuyer.

« Parle moi un petit peu de toi, qu’est ce que tu aimes, mis à part la lecture ? »

Hayden lui souriait toujours aimablement tandis que Joy se posait sérieusement la question. Qu'est-ce qu'elle aimait, à part la lecture ? Pas grand-chose, pour tout dire. Elle n'avait que onze ans et c'était plutôt difficile pour elle de catégoriser les choses qu'elle aimait et celles qu'elle n'aimait pas. À part lire, qu'est-ce qui l'épanouissait réellement ? Les études ? Ça aurait fait un peu bizarre de répondre ça, Joy en était consciente. Elle aimait bien penser et rêver, aussi. Souvent, la nuit, dans son lit, elle s'imaginait voyager d'un pays à l'autre, découvrant la beauté de certains continents,.. Et puis, surtout, ce dont elle avait vraiment envie, c'était de voir la mer de ses propres yeux. Effectivement, Joy n'avait encore jamais eu l'occasion de la voir. L'endroit qu'elle préférait s'imaginer se trouvait sur la côte, il y avait une plage dorée et du sable fin, le ciel était bleu sans aucun nuage à l'horizon, le soleil tapait, tout était calme.. Le lieu parfait.

« J'aimerais voyager. C'est sûrement un peu banal mais je rêve de découvrir les autres pays, le Japon par exemple, ça a l'air tellement beau tout ce qu'il y a là-bas. Je ne connais presque rien du Japon, je n'y ai jamais été, mais ça a l'air vraiment intéressant. Et puis il y a d'autres pays qui ont l'air super, comme les pays Africains ou l'Australie. La culture doit être vraiment différente de chez nous et j'aimerais bien voir comment les autres personnes vivent. Je trouve ça dommage pour quelqu'un de rester toujours cloitré dans son pays sans prendre la peine de découvrir le monde et ses merveilles, alors voilà, j'aimerais beaucoup voyager. Et toi, qu'est-ce qui t'intéresse ? »

Elle se le demandait sérieusement. Quelles étaient les passions d'Hayden ? Elle ne la connaissait pas beaucoup, et elle n'arrivait pas à déterminer ce qu'elle pourrait aimer.

Reducio
Mots pour le mois à thème insérés dans ce post : rêver, nuit, lit, beauté, mer, plage, ciel, nuage, soleil, calme

Ils étaient cœur d'œillets, des fleurs face aux fusils,
Enfants du Bataclan, enfants du paradis.

Après une journée de cours éprouvante..  Libre 

Hayden se rendit compte qu’elle était vraiment une sacrée pipelette, et que Joy était bien courageuse de l’écouter calmement déverser ses flots de paroles. Elle n’y pouvait rien, elle était bavarde depuis sa plus tendre enfance, et ne pouvait s’empêcher de s’intéresser aux gens qu’elle rencontrait en leur posant des multitudes de questions.

Joy répondit à sa question :

« J'aimerais voyager. C'est sûrement un peu banal mais je rêve de découvrir les autres pays, le Japon par exemple, ça a l'air tellement beau tout ce qu'il y a là-bas. Je ne connais presque rien du Japon, je n'y ai jamais été, mais ça a l'air vraiment intéressant. Et puis il y a d'autres pays qui ont l'air super, comme les pays Africains ou l'Australie. La culture doit être vraiment différente de chez nous et j'aimerais bien voir comment les autres personnes vivent. Je trouve ça dommage pour quelqu'un de rester toujours cloitré dans son pays sans prendre la peine de découvrir le monde et ses merveilles, alors voilà, j'aimerais beaucoup voyager. Et toi, qu'est-ce qui t'intéresse ? »

*Nous avons vraiment beaucoup de points en commun* pensa Hayden lorsqu’elle entendit la réponse de Joy.

Joy semblait vraiment être une jeune fille posée, et ouverte au monde extérieur.

*Elle est vraiment intelligente, et c’est une fille pleine de bonne volonté* se dit Hayden, en souriant.

Hayden aussi aimait beaucoup les voyages, et avait toujours rêvé de partir à l’étranger en compagnie de sa mère pour visiter de nombreuses merveilles du monde. Malheureusement, la vie était assez précaire pour sa mère, et élever seule un enfant ne lui avait jamais permit de se payer un voyage avec sa fille.


« Oh toi aussi ! Je suis comme toi, j’adorerai voyager et rencontrer des civilisations étrangères, apprendre leur culture, visiter les lieux et goûter les spécialités. Je rêverai d’aller en Nouvelle-Zélande, pour découvrir ses contrées verdoyantes et les mystères magiques qui peuvent s’y cacher. Tu as raison, c’est dommage de vouloir s’enfermer dans un endroit alors que de si belles choses nous attendent ailleurs ! Tu es déjà partie à l’étranger ? » demanda Hayden.

Elle reprit de plus belle :

« Ce qui me passionne, c’est les animaux. Lorsque j’étais toute petite, ma maman m’a faite monter sur un poney et j’avais communiqué par la pensée avec lui, ce qui a vite la mis la puce à l’oreille de ma mère sur mes talents magiques ! Depuis, j’aime communiquer avec les animaux, et j’ai hâte d’assister au cours dédié aux créatures magiques. Si un jour je pouvais voler à dos d’hypogriffe, je serai la fille la plus heureuse au monde ! » rigola chaleureusement Hayden.

Elle s’imaginait déjà en train de planer au dessus des lacs de Poudlard, le vent dans ses cheveux et ce sentiment grisant qui la transporterait dans un état d’euphorie. Les animaux avaient toujours été pour elle une grande passion, et un réconfort. En effet, lorsqu’elle se sentait à l’écart avec les autres enfants, et qu’elle n’avait pas d’amis pour passer du temps, Hayden aimait être chez elle, en compagnie de Alto, le chien de sa maman, un grand shiba inu d’une loyauté sans faille, et de Caramel, son petit lapin bélier. Elle pouvait passer des heures à s’en occuper, et à jouer avec eux. D’ailleurs, elle communiquait régulièrement avec ses compagnons, et pouvait connaitre les préoccupations de Alto à propos du chat démoniaque du voisin ou encore de Caramel à propos de ce qu’il n’aimait pas dans son alimentation. Il est vrai que ce dernier était plutôt difficile, et que si des graines aux fruits se retrouvaient dans sa gamelle, il ne les mangerait pas, car monsieur préférait grandement les arachides.
Maintenant qu’elle faisait partie du monde des sorciers, Hayden était curieuse à propos de toutes les créatures magiques qu’elle pourrait rencontrer. En y repensant, il fallait réellement qu’elle se mette à lire Les Animaux Fantastiques, que Joy tenait dans ses mains. Il doit y avoir tellement de choses à apprendre dans ce livre, et tellement d’informations sur des créautres encore inconnues aux yeux de Hayden.


« D’ailleurs, je suis impatiente de pouvoir avoir mon animal de compagnie à Poudlard ! J’aimerai beaucoup avoir une chouette effraie comme compagnon. Et toi, est-ce que tu voudrais avoir un compagnon ? demanda Hayden, avec son éternel sourire.

« Quand ils déploient leurs ailes, les aigles vous ensorcellent ! »

Après une journée de cours éprouvante..  Libre 

Joy fixait sa nouvelle amie avec ses yeux grand ouverts de curiosité. Se sentant en confiance, elle ne se gênait plus pour la détailler, et ce qui la passionnait le plus, c'était ses yeux. Ils étaient d'un vert émeraude magnifique, et on pouvait facilement s'y perdre. Ils étaient captivants et Joy qui était une fille d'ordinaire assez timide, ne pouvait s'empêcher de fixer sa camarade dans les yeux.

« Oh toi aussi ! Je suis comme toi, j’adorerai voyager et rencontrer des civilisations étrangères, apprendre leur culture, visiter les lieux et goûter les spécialités. Je rêverai d’aller en Nouvelle-Zélande, pour découvrir ses contrées verdoyantes et les mystères magiques qui peuvent s’y cacher. Tu as raison, c’est dommage de vouloir s’enfermer dans un endroit alors que de si belles choses nous attendent ailleurs ! Tu es déjà partie à l’étranger ? »

La Nouvelle-Zélande, c'est vrai que ce n'était pas un pays sur lequel Joy s'était beaucoup attardée. Elle se doutait que ce devait être un endroit vraiment resplendissant, mais elle n'avait pas spécialement été attirée par lui et c'était d'ailleurs peut-être une erreur. Quoi qu'il en soit, la Serdaigle était contente de voir qu'Hayden partageait la même passion qu'elle pour l'étranger.

« Non, je n'en ai jamais eu l'occasion... » avait répondu Joy d'un ton légèrement déçu.

Elle aurait beaucoup voulu partir, bien sûr, mais ses parents n'avaient pas assez d'argent. Pas non plus qu'ils étaient pauvres, mais ils n'avaient pas les moyens de lui offrir un voyage qui en vaille la peine. C'était vraiment dommage, et chaque vacances d'été, Joy leur demandait pour partir mais ils refusaient. Elle savait cependant qu'un jour ou l'autre, ses parents accepteraient de partir visiter un pays car ils savaient que leur fille y tenait beaucoup.

« Ce qui me passionne, c’est les animaux. Lorsque j’étais toute petite, ma maman m’a faite monter sur un poney et j’avais communiqué par la pensée avec lui, ce qui a vite la mis la puce à l’oreille de ma mère sur mes talents magiques ! Depuis, j’aime communiquer avec les animaux, et j’ai hâte d’assister au cours dédié aux créatures magiques. Si un jour je pouvais voler à dos d’hypogriffe, je serai la fille la plus heureuse au monde ! »

Sur ce coup, Hayden ne lui ressemblait pas. Si Joy n'avait pas les animaux en horreur, elle ne les portait pas non plus dans son cœur. Elle ne savait pas trop pourquoi d'ailleurs, elle n'avait jamais eu d'expérience traumatisante avec eux mais certains lui fichaient la trouille, comme les chevaux. Et monter à dos d'hippogriffe, alors là.. La Serdaigle ne voyait rien de bien tentant là-dedans. Mais pour ne pas sortir sa camarade de ses pensées, Joy ne lui fit pas part de ce qu'elle ressentait vis-à-vis des animaux.

« D’ailleurs, je suis impatiente de pouvoir avoir mon animal de compagnie à Poudlard ! J’aimerai beaucoup avoir une chouette effraie comme compagnon. Et toi, est-ce que tu voudrais avoir un compagnon ? »

Joy s'était déjà posé la question plusieurs fois et savait donc parfaitement quel animal de compagnie elle aimerait avoir. Pas quelque chose d'inutile, comme un chat ou un hamster. Quitte à dépenser des Gallions, autant que ce soit pour un animal qui puisse lui servir ! Il restait donc une chouette ou un hibou pour le courrier. Joy avait eu des échos comme quoi les hiboux étaient plus chaleureux et amicaux envers les humains que les chouettes, donc son choix avait été vite fait.

« Quand j'aurai assez de Gallions, je prendrai probablement un hibou. Mais c'est vraiment cher, malheureusement. Je ne sais pas pour toi mais en ce qui me concerne, j'ai encore quelques économies à faire pour m'offrir un compagnon ! »

Au fur et à mesure que leur conversation avançait, le soleil était descendu et le ciel avait désormais une jolie couleur orangée. Joy s'alarma en comprenant qu'il devait déjà être assez tard et qu'elle n'avait toujours pas fini son devoir de Potions qu'elle avait laissé en plan sur son lit avant de faire un tour dans le Parc ! Elle lança un regard d'excuse à Hayden.

« Je suis désolée mais il commence à se faire tard et je n'ai pas fini mon devoir de Potions. J'ai été ravie de discuter avec toi, on se reparle bientôt ! »

Elle prit son livre et se leva en adressant un sourire à sa camarade. Elle allait partir en direction de leur salle commune quand elle eut une idée. Elle tendit son bouquin à sa nouvelle amie pour le lui donner.

« Tiens, je te l'offre en signe de notre nouvelle amitié ! Lis-le, tu apprendras pleins de trucs sur les animaux, et puis comme tu les aimes bien, c'est super ! »

Après un dernier sourire, Joy se retourna et commença à marcher, non sans être contente d'avoir fait la rencontre de quelqu'un comme Hayden.

Reducio
Voilà, ce RPG est fini pour ma part ! Je suis désolée si c'est un peu précipité mais je n'avais plus trop d'inspiration ^^

Ils étaient cœur d'œillets, des fleurs face aux fusils,
Enfants du Bataclan, enfants du paradis.