Parc

Inscription
Connexion

Entraides serpentesques  PV ~ Gwen Mirena 

Arthur Grimms était de bonne humeur. Sa journée de cours était finie, il faisait encore beau, il avait eu une bonne note en Histoire de la Magie. À présent, il avait un rendez-vous ! Enfin...Entendons-nous bien. C'était un rendez-vous en tout bien, tout honneur, toute amitié uniquement évidemment. Le cœur du jeune Serpentard était déjà pris, tout le monde le savait. Et brisé d'ailleurs, depuis peu de temps. L'élue de son cœur, Holly Collins, quittait Poudlard pour toujours. Voilà, elle l'abandonnait. Tant pis pour lui. Ce n'était plus qu'un jeune gamin éploré et seul. Une vraie loque. Mais une loque qui essayait de ne rien montrer de son désarroi. Il avait décidé d'être positif ! Donc il chassa ses tristes pensées pour filer très vite dans sa salle commune, prendre quelques affaires et en déposer d'autres, pour en ressortir aussitôt.
Il se dépêcha pour éviter de parler aux quelques personnes qu'il connaissait. Il n'en avait ni l'envie, ni le temps. Et il étouffait, dans les sous-sol. Il n'avait qu'une hâte à présent : sortir au grand air. Ce qu'il fit en moins de vingt secondes. Les premiers pas qu'il fit en plein air furent libérateurs. La moindre petite tension, le seul petit sentiment de stress ou la moindre petite douleur de rien du tout mais qui pourrit quand même la vie...Tout disparut d'un coup. Le moment était parfait. La légère brise venait contraster avec la chaleur qui aurait pu venir tout gâcher. Le murmure lointain des élèves présents dans le parc apportait de la vie au lieu et l'odeur de l'herbe mouillée par une légère pluie vite passée était délicieuse. Oui, en cet instant précis, Arthur était précisément à l'endroit où il voulait être.

Il se dirigea ensuite vers le parc et s'installa au pied d'un grand arbre. Il sortit des parchemins, des plumes et surtout, des gourmandises. Arthur aimait beaucoup les gourmandises.
En réalité, il attendait avec impatience sa filleule. Il y avait, à Poudlard, ce système de parrainage dans lequel un élève plus ou moins bien intégré pouvait s'occuper de quelqu'un qui l'était un peu moins et l'aidait à s'habituer à ce paysage nouveau. Arthur, en fils de Sorciers ayant entendu parler de cette école toute sa vie, la connaissait déjà par cœur avant même d'y mettre les pieds. C'était logique pour lui, de devenir un parrain.
Et le programme pour aujourd'hui, bah, c'était les devoirs ! Tadaaaa ! Que du bonheur ! Bon, Arthur ne portait pas ce genre d'obligations ennuyeuses dans son cœur mais quand ils les faisaient avec quelqu'un d'autre, c'était toujours plus sympa.

Et enfin, elle arriva. Gwen Mirena était une de ses camarades de Serpentard mais Arthur la trouvait un peu réservée encore. Il fallait qu'elle se lâche ! Elle faisait beaucoup ses devoirs et parlait peu avec les autres. Il allait tenter de lui donner des conseils pour que cela change. Lui-même étant passé par ces mêmes problèmes, ça ne pourrait que lui être bénéfique.
En attendant, il lui fit signe de s'asseoir près de lui tout en la saluant.


« Salut Gwen ! Ça va bien ? Prête pour l'aprem révisions ? »

Et en guise de bienvenue, il lui tendit une chocogrenouille. Ça lui donnerait un peu de courage pour entamer les fameux devoirs.

~ magiclandthetopofthetop.tumblr.com ~
Take my smile, that's the only thing I have

Entraides serpentesques  PV ~ Gwen Mirena 

Quelques minutes plus tôt, Gwen sortait de son deuxième cour de potion avec un grand sourire aux lèvres. En effet, cette dernière était contente et cela pour deux raisons : la première, car avait eu un Optimal en Potion ce qui était une excellente note. La deuxième raison fut qu'elle avait un rendez-vous amicale avec son parrain Arthur, ce dernier l'avait invité la veille afin qu'il puisse lui expliquer deux trois trucs sur poudlard et son fonctionnement et l'aider à comprendre certains de ses devoirs.

Elle devait donc le rejoindre là, tout de suite au parc de poudlard malheureusement elle était en retard, car leur professeur de potion, miss Grayce l'avait retenue elle et une camarade afin de les féliciter pour leur excellent devoirs.

Elle ne sortie qu'au alentour de 14h15, soit 15 minutes après la fin du cours et c'était à cette même heure qu'elle avait rendez-vous. elle se précipita donc en dehors du cachots, franchit le grand pont et se retrouva à l'entrée du parc. Gwen était angoissée, car elle n'avait pas l'habitude de sortir après les cours, car en effet sa journée se résumer principalement à manger, aller en cour, rentrer dans la salle commune et travailler seul car elle n'était pas très bavarde. Elle franchit les portes du parc en étant émerveillée par la beauté de ce dernier dans lequel de nombreux étudiants passaient leur journée à se reposer, l'herbe était verdoyante, le parc immense et au milieu de ce dernier un grand arbre auprès duquel était installé Arthur, il semblait l'attendre patiemment sans se rendre compte qu'elle était en retard, Gwen le fixer de loin tout en s'approchant. Arthur releva la tête et l'aperçut il lui fit un signe et lui indiqua la place à côté de lui. Elle s’assit par réflexe.

1 minute de silence se fit observer jusqu'au moment où Arthur tendit une chocogrenouille à Gwen afin de tenter de détendre l'atmosphère et il lui demanda :


« Salut Gwen ! Ça va bien ? Prête pour l'aprem révisions ? »

Gwen hésita un moment à prendre la chocogrenouille, mais sa gourmandise l'emporta. elle prit donc la chocogrenouille et répondit à Arthur :

"merci, oui je vais bien je suis très contente j'ai eu une bonne note en potion. on va essayer de se concentrer" dit-elle tout en savourant la chocogrenouille. * J'aime le chocolat*

Les deux discutèrent un moment de tout est de rien jusqu'au moment fatidique. Le choix de la matière à réviser, en effet les deux avaient mis un moment à se décider, ils avaient finalement optés pour la métamorphose, car Gwen était bloqué sur le deuxième devoirs de cette matière mais surtout sur la première question plus particulièrement étrange car elle n'avait pas bien compris la nécessité de la traduction des sortilèges en latin en français. Surtout que la plupart ne voulaient rien dire du tout.

Responsable du dortoir des filles ;)
Poursuiveuse des Crochets d'Argent.
Serpentard du Mois d’Août 2015
Serpentard et Elève du Mois de Septembre 2015
“On cloue les cercueils comme si on avait peur que les morts s'envolent.” Georges Perros

Entraides serpentesques  PV ~ Gwen Mirena 

L'air était bon, le vent agréable et le parc, plus accueillant que jamais. Arthur allait se faire une après-midi révisions ici avec Gwen Mirena et il en était ravi. On pourrait croire le contraire, étant donné que les devoirs et les cours, c'était pas trop son truc. Mais non, aujourd'hui était un bon jour pour lui, pas la moindre once de stress en lui, ni colère, ni autre émotion négative, et il allait en profiter pour être efficace. Le Arthur de demain serait fier du Arthur d'aujourd'hui, foi de Grimms !

Et comme prévu, son amie était arrivée dans le parc. Les chocolats étaient sortis et déjà en train de se faire croquer, les pauvres.


« Merci, oui je vais bien je suis très contente j'ai eu une bonne note en potion. on va essayer de se concentrer. »

Arthur fit un sourire, heureux que Gwen se sente bien à Poudlard. Pour lui, ça n'avait pas été évident, au début. Il avait pleuré des soirées entières, envoyé mille messages à sa famille et même prié Merlin pour pouvoir rentrer chez lui, pour enfin partir d'ici. Et aujourd'hui, on ne dira pas qu'il souhaite même rester pour les vacances, mais pas loin ! Il était à l'aise, à présent. À l'aise et ses notes étaient remontées. Alors pourquoi ne pas en profiter pour aider une camarade ? Bon, visiblement, elle n'en avait pas tant besoin que ça mais ce n'était pas les Potions qu'ils allaient travailler aujourd'hui.

Ils papotèrent tous deux un moment avant de parler vraiment des cours. Ils étaient sérieux, mais fallait pas pousser non plus hein ! Enfin, ils se mirent d'accord pour se pencher sur la Métamorphose. C'est vrai que c'était plus que nécessaire. Ce n'était pas la matière la plus simple et l'enjeu était grand. Pour Arthur, ça représentait l'une des plus grosses preuves de l'existence et de la puissance de leur magie intérieure. Pouvoir transformer une chose en une autre chose...Existait-il plus compliqué ? Il en doutait fortement.
Gwen lui expliqua alors qu'elle ne comprenait pas la nécessité de traduire les formules en latin. Là-dessus, il ne pouvait pas lui donner tort. Ce genre d'exercices, il n'aimait pas du tout. C'était d'un compliqué ! Ohlala, atroce ! Il fallait faire de longues recherches à la bibliothèque pour trouver enfin une signification acceptable et encore...C'était jamais gagné ! Il lui répondit donc :


« Ah oui, traduire les formules en latin...C'est super dur ! Mais je pense que ça nous aide à comprendre le sortilège, tu vois ? Quand on sait ce que ça veut dire, on comprend mieux le sort. Enfin, j'crois que c'est pour ça qu'on nous d'mande ça. »

Après cette explication, Arthur ouvrit un livre sur la Métamorphose qu'il avait emmené avec lui. Il installa aussi devant lui ses notes personnelles. Il relut un de ses anciens cours et releva la tête vers Gwen en pointant une ligne de son parchemin du doigt.

« Là, par exemple ! C'était le sort qui changeait un truc écrit en un autre truc écrit. Bah la formule, c'est ''Ridiculo Nuntius'' et ça, ça veut dire quelque chose comme ''Messages mis en scène''. Tu vois ? Avec la traduction, on sait direct' ce qu'il fait, ce sort ! C'est utile en fait. » Conclut-il comme s'il venait lui-même de s'en rendre compte.

Après cela, il donna son livre sur la Métamorphose à Gwen tandis que lui-même lisait ses anciens cours. Peut-être que l'un d'eux trouverait quelque chose qu'il ne pourrait comprendre uniquement grâce à l'autre. On travaille toujours mieux quand on est deux. Du moins, c'était ce que pensait Arthur. Et ça se vérifiait aujourd'hui.

~ magiclandthetopofthetop.tumblr.com ~
Take my smile, that's the only thing I have

Entraides serpentesques  PV ~ Gwen Mirena 

C'est d'ailleurs avec joie et envie qu'il s'empressât de lui répondre :

« Ah oui, traduire les formules en latin...C'est super dur ! Mais je pense que ça nous aide à comprendre le sortilège, tu vois ? Quand on sait ce que ça veut dire, on comprend mieux le sort. Enfin, j'crois que c'est pour ça qu'on nous d'mande ça. »

Gwen s'était doutée de cette réponse c'est pourquoi elle lui demanda de lui faire un exemple, ce qu'il fit par la suite l'observant complètement perdue. Il sortit un des livres de la bibliothèque assez gros et ancien selon Gwen. En gros, tous les livres qu'elle détestait mais elle décida de faire un effort. Il lui dit tout en lisant un de ses anciens parchemins de cours :


« Là, par exemple ! C'était le sort qui changeait un truc écrit en un autre truc écrit. Bah la formule, c'est ''Ridiculo Nuntius'' et ça, ça veut dire quelque chose comme ''Messages mis en scène''. Tu vois ? Avec la traduction, on sait direct' ce qu'il fait, ce sort ! C'est utile en fait. »

Gwen observa Arthur comme s'il s'agissait de la première fois qu'il faisait et qu'il venait seulement se rendre compte de l'utilité des traductions. Il était tellement passionné par ce qu'il disait qui s'emporta quelquefois mais il n'oublia pas qu'il était avec son ancienne filleule et qu'il devait se reprendre pour ne pas trop la brusquée ou l'effrayer. Bien que Gwen était habituée à ses types de comportement : d'abord Antony ensuite lui.

*Dans quelle maison je suis tombée, mais ils sont tous gentils et rigolos *

Pendant qu'elle était dans ses pensées les plus profondes, Arthur lui tendait son livre ce qu'elle remarqua cinq minutes plus tard. Gwen s’excusa et prit le bouquin délicatement car ses anciens livres peuvent être très fragile et il est très facile de le déchirer sans faire attention. Arthur lui fit signe de l'ouvrir, ce qu'elle fit et tenta de le déchiffrer.

Cinq minutes plus tard, Gwen prit la parole :


"Donc si j'ai bien compris." *sort son devoir de métamorphose* "par exemple, si je prends la formule "creta calamus", je traduis mots par mots"

*cherche dans le livre les traductions*

"voilà, j'ai trouvé : la formule permet de changer une craie en stylos. Étymologiquement, d'une part, le mot « creta » en latin veut dire craie en français. D'autre part, « calamus » en latin veut dire prendre la plume. " dit-elle toute contente.

"Mais ce qui est difficile je trouve c'est de trouver le lien entre la formule et la traduction, ici elle est visible mais dans d'autres formules ce n'est pas le cas et je trouve extrêmement difficile d'inventer qui plus est une situation où on pourrait avoir besoin de ses sortilèges et d'une façon originale. Tu dirais quoi toi sur le lien entre le sortilège et la traduction ?. Tu peux me dire si tu veux changer de matière et que tu en as marre je comprendrais" dit-elle en faisant un sourire.

Gwen était particulièrement contente de passer du temps avec son camarade de classe.

Responsable du dortoir des filles ;)
Poursuiveuse des Crochets d'Argent.
Serpentard du Mois d’Août 2015
Serpentard et Elève du Mois de Septembre 2015
“On cloue les cercueils comme si on avait peur que les morts s'envolent.” Georges Perros

Entraides serpentesques  PV ~ Gwen Mirena 

Arthur s'étonnait lui-même ! C'était rare qu'il soit aussi sérieux qu'il ne l'était aujourd'hui. Habituellement, ses devoirs étaient bâclés et ses leçons, à peine révisées. Il n'était pas du genre travailleur, ni ambitieux. Il se laissait souvent aller, attendant de voir ce qui allait se passer et faisant avec. Jusqu'à présent, son mode de fonctionnement n'avait pas été un problème, mais il faut avouer qu'il n'avait pas encore beaucoup de responsabilité et qu'il n'était pas très avancé dans ses études. Bientôt, et certainement plus rapidement qu'il ne le pensait, il devrait être un peu plus sérieux au risque d'être un raté tout simplement.
Mais peut-être que ce changement commençait à s'amorcer dès à présent, alors qu'il était dans le parc en train de potasser la Métamorphose. D'ailleurs, le parc ne pouvait qu'être témoin de cet après-midi révisions compte-tenu du bazar que sa camarade et lui-même laissaient. Alors qu'ils étaient tous les deux assis sur l'herbe, ils ne cessaient de s'étendre au sol avec leurs paquets de bonbons et chocogrenouilles, leurs parchemins de cours et leurs livres. D'ailleurs, Gwen sortit à présent son devoir de Métamorphose.


"Donc si j'ai bien compris, par exemple, si je prends la formule "creta calamus", je traduis mots par mots. Voilà, j'ai trouvé : la formule permet de changer une craie en stylos. Étymologiquement, d'une part, le mot « creta » en latin veut dire craie en français. D'autre part, « calamus » en latin veut dire prendre la plume. Mais ce qui est difficile je trouve c'est de trouver le lien entre la formule et la traduction, ici elle est visible mais dans d'autres formules ce n'est pas le cas et je trouve extrêmement difficile d'inventer qui plus est une situation où on pourrait avoir besoin de ses sortilèges et d'une façon originale. Tu dirais quoi toi sur le lien entre le sortilège et la traduction ?. Tu peux me dire si tu veux changer de matière et que tu en as marre je comprendrais."

Arthur n'avait cessé d'hocher la tête pendant que sa filleule parlait. Un long discours, mais qui fit comprendre au Serpentard qu'elle commençait à comprendre l'idée de la traduction d'une formule. C'est vrai que c'était loin d'être un exercice facile. Et Arthur ne put s'empêcher de se dire douloureusement que ce n'était là que le début de leurs années d'étude à tout deux. Il sentait une énorme flemme s'installer en lui quand il pensait à tout ce dont ils allaient avoir droit en cours et en devoirs dans les années à venir. Enfin, pour se reprendre, il se força à ne penser qu'à aujourd'hui. Et aujourd'hui, c'était une question de Métamorphose qu'il fallait résoudre pour pouvoir passer à la suite en toute bonne conscience. Il répondit donc à Gwen, l'air concentré.

« Non, non. Je pense qu'on devrait rester sur la Méta' aujourd'hui. J'ai aussi besoin de travailler cette matière. Donc pour les traductions, j'suis d'accord avec toi. Des fois, on capte bien le sens de la formule mais des fois...C'est plus galère. Genre, un coup, je devais traduire « Bona Papilla Improbus Est » et j'suis tombé comme traduction sur « Bons mamelons malhonnêtes » ! J'étais pété de rire ! J'm'en remettais pas ! Donc des fois, c'est ta traduction qui n'est pas bonne du tout, et des fois, on doit réussir à trouver le lien. En même temps, c'est normal que ce soit plus dur. Ce s'rait trop facile si on tombait à chaque fois direct' sur une traduction super explicite, tu crois pas ? »

Après son explication qu'il jugeait satisfaisante (ouais, Arthur n'était pas non plus le plus humble des élèves de l'école), il entreprit de voir dans ses notes le programme de la deuxième année. Il n'y était pas encore mais ça n'allait plus tarder. Alors s'ils pouvaient s'avancer tous les deux et connaître déjà deux-trois trucs, ce ne serait pas mal du tout ! Mais ce qu'il lut alors lui fit faire une moue d'incompréhension.

« Apparemment, l'an prochain, on va étudier les ''métamorphoses du vivant''. T'sais ce que c'est, toi ? On va devoir se transformer entre nous tu crois ? Y f'raient pas ça quand même ! »

~ magiclandthetopofthetop.tumblr.com ~
Take my smile, that's the only thing I have

Entraides serpentesques  PV ~ Gwen Mirena 

"Mais ce qui est difficile je trouve c'est de trouver le lien entre la formule et la traduction, ici elle est visible mais dans d'autres formules ce n'est pas le cas et je trouve extrêmement difficile d'inventer qui plus est une situation où on pourrait avoir besoin de ses sortilèges et d'une façon originale. Tu dirais quoi toi sur le lien entre le sortilège et la traduction ?. Tu peux me dire si tu veux changer de matière et que tu en as marre je comprendrais" dit-elle en faisant un sourire.

Gwen était particulièrement contente de passer du temps avec son camarade de classe. Ce dernier paraissait très concentré par rapport à son habitude et il lui répondit avec un air sérieux et inébranlable :

« Non, non. Je pense qu'on devrait rester sur la Méta' aujourd'hui. J'ai aussi besoin de travailler cette matière. Donc pour les traductions, j'suis d'accord avec toi. Des fois, on capte bien le sens de la formule mais des fois...C'est plus galère. Genre, un coup, je devais traduire « Bona Papilla Improbus Est » et j'suis tombé comme traduction sur « Bons mamelons malhonnêtes » ! J'étais pété de rire ! J'm'en remettais pas ! Donc des fois, c'est ta traduction qui n'est pas bonne du tout, et des fois, on doit réussir à trouver le lien. En même temps, c'est normal que ce soit plus dur. Ce s'rait trop facile si on tombait à chaque fois direct' sur une traduction super explicite, tu crois pas ? »

Que pouvait-il se passer à l'intérieur d'Arthur pensait Gwen, car ce dernier détester la métamorphose enfin c'est ce que la jeune fille avait toujours pensé et il lui semblait qu'Arthur lui avait également dit son point de vue. Enfin bon, il allait rester sur la méta' ce que voulait bien évidemment Gwen mais elle ne voulait pas qu'il pense qu'elle voulait monopoliser l'attention sur elle. Toujours dans ses pensées, elle n'avait pas encore capté la petite question d'Arthur. c'est en la répétant que Gwen réagit :

"Oui tu as raison mais bon ça nous éviterait de passer des heures sur ces devoirs, surtout perdre son temps à chercher pour une seule matière. Dire qu'un devoir me prend pratiquement une journée. tu te rends compte ? : en le faisant correctement bien sûr." dit-elle. "Les traductions me prennent encore plus le temps".

Suite à sa réponse particulièrement bizarre, Gwen entreprit de sortir son programme de deuxième année, Arthur avait fait de même à croire qu'il lisait dans ses pensées. Elle sortit également un des premiers devoirs de métamorphose de deuxième année, elle avait pu l'obtenir grâce à une amie. il s'appelait "sur son 31" quel nom étrange pour un premier devoir que pouvait-il bien renfermer. Gwen releva la tête pour apercevoir la mine dépiter d'Arthur qu'avait-il lu pensa-t-elle.

"Arthur ça va ? tu n'as pas l'air bien là ?"

ce dernier lui répondit :

« Apparemment, l'an prochain, on va étudier les ''métamorphoses du vivant''. T'sais ce que c'est, toi ? On va devoir se transformer entre nous tu crois ? Y f'raient pas ça quand même ! »

Heureusement qu'elle avait pu commencer à lire le cours de son amie, car cette dernière avait pu noter la réponse à la première question d'Arthur. Gwen lui répondit en lisant la feuille :

" à priori, d'après le cours d'une amie la métamorphose du vivant c'est : je cite "Une métamorphose incluant un être vivant, animal ou végétal. Cet être vivant peut être la cible de départ, la cible d'arrivée ou bien les deux." donc en conclusion, je ne pense pas qu'on fasse de véritable métamorphose entre nous. On va plutôt commencer avec des animaux. si tu veux je te laisse lire le premier cours que mon amie à noter"

Elle lui tendit la feuille sur lequel était inscrit le cours "sur son 31".


"As-t-on avis qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire ?"

Responsable du dortoir des filles ;)
Poursuiveuse des Crochets d'Argent.
Serpentard du Mois d’Août 2015
Serpentard et Elève du Mois de Septembre 2015
“On cloue les cercueils comme si on avait peur que les morts s'envolent.” Georges Perros

Entraides serpentesques  PV ~ Gwen Mirena 

Arthur et Gwen avaient beau s'être donné rendez-vous pour réviser cet après-midi, ils ne semblaient pas exactement sur la même longueur d'ondes. Quiconque les écoutait pouvait aisément comprendre que la jeune fille voulait passer à autre chose plutôt que de rester sur la Métamorphose, trouvant cela peu productif et y voyant une perte de temps ; tandis que le jeune homme préférait s'y attarder. Arthur ne portait pas cette matière dans son cœur, raison de plus donc pour rester un long moment dessus ! Ainsi, il espérait rattraper son retard une bonne fois pour toutes sans avoir besoin d'y retourner à un moment donné. Du moins, pas avant un long moment en tout cas.
Le Serpentard avait peut-être été un peu trop ferme envers sa camarade, en lui affirmant vouloir continuer sur la Métamorphose. Mais si vraiment elle souhaitait travailler sur une autre matière, elle pourrait le faire sans problème ! Ils n'étaient pas forcés de bosser sur la même chose non plus.

Gwen répondit alors à Arthur en déplorant le fait de rester trop longtemps sur un devoir. Il trouvait également le travail trop fatiguant et laborieux (surtout pour un flemmard tel que lui), mais il essayait tant bien que mal de rester réaliste. La Magie, ce n'est pas facile à apprivoiser. Et s'ils veulent être de bons sorciers, c'était normal d'avoir beaucoup de devoirs ! De plus, il était certain qu'ils n'avaient là qu'un avant-goût de ce qui les attendait dans les années à venir, et ça, ça lui faisait très peur.

Ensuite, Gwen répondit à la question d'Arthur sur le programme de deuxième année.


" à priori, d'après le cours d'une amie la métamorphose du vivant c'est : je cite "Une métamorphose incluant un être vivant, animal ou végétal. Cet être vivant peut être la cible de départ, la cible d'arrivée ou bien les deux." donc en conclusion, je ne pense pas qu'on fasse de véritable métamorphose entre nous. On va plutôt commencer avec des animaux. si tu veux je te laisse lire le premier cours que mon amie à noter" 

Arthur était d'abord impressionné. Gwen avait des potes dans les années supérieures qui lui prêtaient leurs cours ! Pas mal la filleule ! Elle était pas bête du tout en fait, ça pouvait être bien pratique ce genre de relation. Arthur se mit à penser à Meilla de qu'il s'était rapproché. Mais elle était en septième année ! Avait-elle encore ses cours des années précédentes ? Il penserait fortement à lui demander.

En pensant à la réponse de Gwen, Arthur se dit que oui, en effet, c'était plutôt évident en fait. Les métamorphoses ne se feront pas entre élèves mais quand même sur des êtres vivants. Quelle horreur ! Qu'est-ce qu'il se passait quand il y avait des ratés ? Enfin bon, il imaginait que c'était nécessaire pour apprendre... Les cours seraient certainement plus compliqués qu'ils ne l'avaient été jusque là.

Arthur accepta la proposition de Gwen et entreprit de lire le cours de son amie. Ça pouvait être instructif et puis ce serait sympa, pour une fois, d'avoir un peu d'avance sur les autres en cours. Mais il fut rapidement coupé par sa camarade.


"As-t-on avis qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire ?"

Le jeune garçon aux oreilles décollées s'empara de la feuille de parchemin qu'elle lui tendait. Il y était inscrit « Sur son 31 ». Après un rapide goût d’œil sur le programme, il comprit qu'il s'agissait du premier cour de l'an prochain. Pour marquer son incompréhension, il ouvrit grand ses yeux (oui, Arthur avait tendance à exagéré un chouïa ses sentiments). Il répondit aussitôt :

« Alors là, aucune idée ! J'suis pas d'une grande aide, désolé. D't'façon, mon cerveau est en mode off là. J'en peux plus, j'suis crevé d'chez crevé ! Ça te dit qu'on arrête là et qu'on s'revoit un autre jour pour réviser autre chose ? J'crois qu'on apprendra rien de plus en Méta' aujourd'hui. »

Avant même d'entendre la réponse de Gwen, Arthur se mit à rassembler et ranger ses affaires. En bon flemmard qui se respecte, une fois qu'il avait décidé de ne plus travailler, c'était mort. Il n'y avait rien à faire. Quand la motivation n'était plus là, il était extrêmement difficile de la récupérer, voir impossible. Et même si elle avait bien été présente en début d'après-midi, force était de constater qu'elle était partie très très loin à présent.

~ magiclandthetopofthetop.tumblr.com ~
Take my smile, that's the only thing I have

Entraides serpentesques  PV ~ Gwen Mirena 

Gwen et Arthur passaient une excellente journée tous les deux dans le parc, il avait appris à mieux se connaitre à travers justement cette petite entraide pour les devoirs. Maintenant, la verte connaissait un peu mieux le caractère de son ancien parrain et elle commençait à l'apprécier (en tant qu'ami bien évidemment). Cette journée avait été rythmer par "de l'aide au devoir" surtout en ce qui concerne la matière métamorphose où notre jeune Gwen passait la plupart de son temps à travailler et à réviser sans obtenir de grands résultats malheureusement pour elle.
elle commençait même à douter d'elle-même et sur sa propre volonté de devenir Animagi un jour. Cependant elle ne perdit pas espoir.


Pendant ce temps, Arthur prit la feuille de cours de Gwen où il était inscrit "sur son 31". et en jeta un rapide petit coup d’œil. Sa réaction fut particulièrement assez surprenante car ce dernier ouvrit ses grands yeux et il lui répondit :

« Alors là, aucune idée ! J'suis pas d'une grande aide, désolé. D't'façon, mon cerveau est en mode off là. J'en peux plus, j'suis crevé d'chez crevé ! Ça te dit qu'on arrête là et qu'on s'revoit un autre jour pour réviser autre chose ? J'crois qu'on apprendra rien de plus en Méta' aujourd'hui. »


Gwen alla répliquer mais elle ne put rien faire face à Arthur qui commençait déjà à ranger ses affaires. En même temps il avait raison, réviser c'était quand même fatigant, puis ils auraient une autre occasion de se revoir, soit pour discuter ou faire des devoirs ensemble. Ce dernier s'était installé contre un arbre et il allait entamer une petite sieste. Ce geste lui rappela une phrase moldue " après l'effort vient le réconfort" et elle ne put s'empêcher de faire un petit sourire. Elle décida cependant de terminer brièvement son devoir comme ça elle serait totalement libre après et elle n'aurait pas à le terminer dans la salle commune jusqu'à une heure du matin voire plus. Une fois ce dernier terminé, elle le montra à Arthur une dernière fois pour qu'il puisse jeter un dernier petit coup d’œil et elle le rangea.

il commençait déjà à se faire tard, les élèves quittaient peu à peu le parc.

"ça te dit, qu'on rentre il commence à se faire tard"

Arthur Acquieca. Ainsi, Gwen et Arthur en firent de même, ils prirent tous deux leurs affaires et entreprirent de rentrer dans la salle commune des Serpentards afin de se reposer et de se préparer mentalement pour le repas du soir. Gwen avait passé une excellente journée et elle espérait qu'Arthur lui aussi avait passé une bonne journée.


Reducio
RPG terminé tu peux si tu veux faire une partie pour également terminer avec ton perso

Responsable du dortoir des filles ;)
Poursuiveuse des Crochets d'Argent.
Serpentard du Mois d’Août 2015
Serpentard et Elève du Mois de Septembre 2015
“On cloue les cercueils comme si on avait peur que les morts s'envolent.” Georges Perros