Parc

Inscription
Connexion

Sous le soleil d'Août - Libre

[center]Sous le soleil d'Août[/center]

Les vacances, le soleil, le vent et l'herbe défraîchie du parc. Quel beau décor. Dommage que la canicule embrassait et embrasait Poudlard comme le reste du monde en cette période estivale. L'herbe environnante commençait à perdre de son bel éclat verdoyant pour prendre les teintes rougeoyantes d'une patacitrouille, le lac renvoyait l'éclat du soleil, éblouissant et lumineux, répandant lumière et chaleur aux alentours. Malgré tout, Rhéa trouvait un charme particulier à cette endroit qu'elle aimait tant. Quels que soient les problèmes environnementaux actuels, passés ou avenirs, ce lieu était empli d'un magie qu'elle adorait plus que tout. L'heure du retour des vacances de Juillet avait sonné et la septième année avait repris la route de Poudlard. Après avoir déposé dans sa chambre toutes les affaires dont pouvait bien avoir besoin un sorcier pour sa rentrée scolaire, la demoiselle s'était changée, abandonnant sa tenue de voyage pour quelque chose de beaucoup plus léger. C'est donc en short et débardeur que la jeune femme débarqua dans le parc, un grand chapeau de paille blanc vissé sur la tête. Il ne manquait aucun détail à sa tenue de la parfaite petite vacancière qui tenait à bronzer encore un peu, sous le soleil d'un dimanche d'Août. Elle avait pris avec elle un petit sac dans lequel elle avait glissé, en plus de sa baguette, de la crème solaire, des friandises et quelques journaux sorciers qu'elle n'avait pas eu le temps de lire pendant ses vacances. Arrivée dans le parc, la jeune femme s'allongea à même l'herbe roussie et se délecta de sentir la chaleur du soleil sur sa peau. La première chose à faire était de se protéger et pour cela, rien de tel que la crème solaire. Même après un mois d'exposition au soleil du sud, prudence était mère de sûreté et mieux valait ne pas jouer avec le feu, ou en l'occurrence, le soleil. Le tableau aurait été parfait s'il restait quelques arbres sous lesquels elle aurait pu, si elle le souhaitait se délecter d'une zone ombragée pour y laisser ses affaires. Après tout, ce serait sans doute l'occasion de constater la résistance des fondants du chaudron, même si elle espérait que ces derniers n'allaient pas fondre dans son sac...

Une fois la crème étalée sur sa peau, la demoiselle plaça son chapeau sur son visage et ferma les yeux, prête à se faire dorer au soleil jusqu'à ce que sa peau prenne une belle teinte chocogrenouille ! Hélas, dans la vie, rien ne se passe jamais comme prévu et comme dans une boîte de dragées surprise de Bertie Crochue, on ne sait jamais sur quoi l'on va tomber. Après tout...
Les conséquences de nos actions sont toujours si complexes, si diverses, que prévoir l'avenir est une entreprise bien difficile... (J.K. Rowling) Et la personne qui avait lancé le ballon de plage qui venait d'atterrir sur la tête de Rhéa était certainement loin de s'en douter !

La jeune femme se redressa immédiatement, retirant son chapeau et jetant un regard noir alentours, à la recherche de celui ou celle qui s'amusait à l'attaquer de la sorte. Son regard tomba finalement sur le coupable. Se redressant, elle planta son regard de braise dans celui du fautif et attendit une explication.

« Même le plus petit des Serpents a du venin ! »
Élève et Serpentarde du mois de Janvier 2014
~> Championne de Serpentard <~

Sous le soleil d'Août - Libre

C'était une après-midi banal à Poudlard. Il faisait chaud et Wilson n'avait qu'une envie c'était de jouer avec ses potes au football. Bah oui, avant d'être une sorcier, Wilson était un moldu et un passionné de foot, alors jouer de temps en temps à ce sport moldu qu'il aimait tant, il ne pouvait que dire oui. Poudlard n'ayant pas de terrain pour ce sport, il avait positionné simplement quatre poteaux magique pour jouer. Avec les garçons d'origine moldu de Poudlard, deux équipes s'étaient rapidement montés et Wilson avait prit place pour un petit match amical. Bon ça vaut pas le Quidditch, les balais volant et tous ça, mais le football c'est comme même sacré.

A la place du défenseur, Wilson tenta de garder le ballon en plastique (bah oui, on peut pas avoir un vrai ballon en cuir à Poudlard, et puis prendre le souafle pour jouer au foot aurait été un sacrilège) à hauteur du milieu de terrain et l'envoya à son camarade qui était à l'avant. Comme les équipes étaient six contre six, il n'y avait de milieu de terrain. Alors que l'équipe de Wilson allait marqué un but, un des garçons envoya le ballon à l'autre bout du terrain et fit sortir le ballon de celui-ci. Wilson courut pour aller chercher le ballon qui avait atterrit sur la tête d'une fille qui était en train de bronzer. L'adolescente lança un regard noir au première année en se redressant.


« Excuse-moi, Heu... Je jouais au foot avec les garçons là-bas, fin je ne sais pas si tu sais ce que c'est, c'est un sport moldu... Heu... Excuse-moi ! »

La jeune fille était bien plus grande que Wilson, même assise, on pouvait très bien le constater. Mais c'était une élève, elle avait un insigne de Serpentard sur la poitrine. Wilson ne fait rarement attention aux septième année en salle commune, il préfère les éviter en général. De même pour tous les élèves au delà de la quatrième année d'ailleurs. Ils sont grands et imposants. Cela explique sûrement qu'il ait bafouillé autant pour s'expliquer.

Le jeune garçon essuya les gouttes de sueurs qui coulait sur son front à force de courir après la balle, jouer au football c'est bien mais ça fatigue et par ce temps très chaud c'est encore pire. Le sportif souffla un coup avant de se présenter :

« J'suis Wilson... Wilson Kingson ! »

4ème année RP
"Le monde est notre échiquier, et toi, un pion de ma volonté"
Joyeux MLNoël à tous !

Sous le soleil d'Août - Libre

Le jeune garçon qui s'excusa auprès de Rhéa était de toute évidence un première année. Il avait de l'hésitation dans la voix, n'était pas très grand, avait un visage d'enfant et cela attendrit la jeune fille. Toutefois, elle se devait de montrer aux jeunes recrues que les Serpentards ne pouvaient pas être dérangés impunément. Alors qu'elle s'apprêtait à déverser un flot de colère sur le garçonnet, elle aperçut, sur sa poitrine, l'insigne des serpentards. Aussitôt, sa colère se dissipa et elle écouta les paroles de l'enfant qui se tenait devant elle et bégayait quelques paroles concernant un sport moldu inconnu de la jeune fille.

« Excuse-moi, Heu... Je jouais au foot avec les garçons là-bas, fin je ne sais pas si tu sais ce que c'est, c'est un sport moldu... Heu... Excuse-moi ! »

Sans dire un mot, pendant qu'il parlait, la jeune femme l'observait. Il était plus petit qu'elle, avait les cheveux blonds, assez longs pour un jeune garçon, mais après tout, cela semblai être "à la mode" en cette nouvelle année. Le garçonnet avait les traits fins, le nez court et les yeux pétillants lorsqu'il parlait de ce sport inconnu. On voyait bien qu'il avait couru, son front ruisselait de sueur et son visage était rougeaud. Finalement, les hésitations dans ses phrases étaient peut-être dues à un certain essoufflement après avoir couru dans tous les sens après une balle. Étrange sport quoi qu'il en soit. Toutefois, la demoiselle pardonnait volontiers à un Serpentard. Ce-dernier se présenta maladroitement et Rhéa apprit qu'il se prénommait Wilson. Le reste était superflu, du moins pour le moment, mais elle nota tout de même ce nom : Kingson, dans un coin de sa tête, au cas où...

" Wilson... Je ne peux pas dire que je sois enchantée de te rencontrer dans ces conditions... Sois plus prudent la prochaine fois ! Tu peux reprendre ta balle et retourner jouer avec tes amis. Je ne connais pas le sport dont tu me parles. Je vais vous observer, peut-être que j'apprendrais quelque chose d'intéressant. Mais bon, je ne comprends pas pourquoi vous ne jouez pas au quidditch ? Connais-tu ce sport sorcier ? Puisque, si j'ai bien compris, tu viens du monde moldu, non ?"

Rhéa ne connaissait pas vraiment cet univers, ses habitudes, ses sports et ses croyances. Elle avait toujours connu le monde des sorciers, vécu dans des villages de sorciers, utilisant la magie depuis sa plus tendre enfance en France, dans la petite ville de Charmeville, la vallée des charmes et enchantements, comme tous ses habitants aimaient à l'appeler...

Repensant à sa jeunesse, la jeune fille se laissa aller à la rêverie quelques instants, revoyant ses parents, sa famille, sa maison française avec son jardin, la serre de son père et leurs animaux de compagnie tous plus magiques les uns que les autres... Les souvenirs qu'elles conservaient dans son coeur étaient merveilleux et elle ressentit un pincement au coeur. Sa famille lui manquait. Après tout, c'était toujours un peu comme ça au retour des vacances. Retourner à Poudlard, c'était génial, on retrouvait les amis, une deuxième famille en somme, mais lorsqu'on rentrait en Août et que tout le monde n'était pas revenu, qu'il n'y avait plus cours et que la moitié du château était désert... C’était beaucoup moins amusant ! Peut-être qu'observer ces coutumes différentes des siennes effacerait un peu sa nostalgie... Elle pensait à Caroline avec qui elle avait passé de bons moments, Vicky qui était la dernière personne à l'avoir vu, dans Londres, avant qu'elle ne parte en vacances, Amber, son ancienne préfète, qui tentait toujours d'empêcher les sournoiseries, en vain... et Elisabeth son éternelle complice de malfaisance, se demandant si elles reviendraient bientôt de vacances... tout en observant les enfants jouer au "foot".

« Même le plus petit des Serpents a du venin ! »
Élève et Serpentarde du mois de Janvier 2014
~> Championne de Serpentard <~

Sous le soleil d'Août - Libre

Jouer au Football comporte des risques. C'est cool mais on peut envoyer par mégarde le ballon dans un endroit que l'on ne désire pas. Comme maintenant. Le terrain improvisé par Wilson et ses potes était bien assez loin de la jeune fille pour ne pas l'embêter et pourtant c'est ce qui est arrivé. Elle a non seulement été dérangé mais en plus elle a reçue le ballon en pleine tête. La pauvre.

Wilson avait été très maladroit pour s'excuser de cette faute qui avait été commise par son ami. Pourquoi c'est lui qui avait été chercher le ballon aussi ? Il aurait laissé son ami y aller, il ne serait pas face à cette septième année qui ne connaissait pas à bafouiller comme il le fait. A cela s'ajoutait la fatigue du jeune garçon car le foot même s'il maîtrise, ça fatigue !


« Wilson... Je ne peux pas dire que je sois enchantée de te rencontrer dans ces conditions... Sois plus prudent la prochaine fois ! Tu peux reprendre ta balle et retourner jouer avec tes amis. Je ne connais pas le sport dont tu me parles. Je vais vous observer, peut-être que j'apprendrais quelque chose d'intéressant. Mais bon, je ne comprends pas pourquoi vous ne jouez pas au quidditch ? Connais-tu ce sport sorcier ? Puisque, si j'ai bien compris, tu viens du monde moldu, non ? »

Cette leçon de morale n'était pas beaucoup apprécié de Wilson mais il ne réagit pas par politesse. L'adolescente n'était pas une préfète ni une professeure, mais elle était tous de même plus âgé que lui. Elle ne connaissait pas le football, ok c'est pas grave. Wilson se doutait bien que si lui avait du mal à s'habituer au monde magique, les sorciers enfants de sorciers auraient du mal à s'habituer eux au monde moldu. Chacun son problème, si on peut dire. Wilson acquiesça au parole de la Serpentard.

Le Quidditch ? Bien sûr qu'il connaît. Il a été promut à son grand étonnement capitaine de Quidditch. C'est sûrement son esprit sportif qui lui a permis d'obtenir un poste aussi convoiter que celui-là. Mais le petit Wilson n'était pas rassuré à l'approche du premier match. En effet, il avait seulement vu une fois un match de Quidditch et il n'avait jamais participé à l'un d'entre eux. Bon après il y a les entraînements mais ce n'est pas pareil. Bref, c'est du Quidditch quoi.


« Le football, c'est un sport où on doit taper dans la balle avec son pied pour qu'elle entre dans un but. Le Quidditch je connais, je suis le nouveau Capitaine des Crochets d'Argent mais justement tous le monde connaît ici. Alors que le foot personne n'en fait, alors ça commence à un peu nous manquer mes potes et moi. C'est pour ça qu'on profite de ce beau temps. »

Wilson avait l'air mal à l'aise face à cette Serpentard. Il n'avait jamais parlé à une septième année depuis qu'il était à Poudlard. Mais en même temps, ce nez-à-nez avec cette fille devait arrivé pour qu'il puisse communiquer et parler avec tous le monde, pas que les professeurs et les élèves de son année.

Reducio
Ce RPG a été bloqué car n'ayant pas reçu de réponse depuis plus de 6 mois. Pour demander sa ré-ouverture, vous pouvez contacter vos préfets ou professeurs.

4ème année RP
"Le monde est notre échiquier, et toi, un pion de ma volonté"
Joyeux MLNoël à tous !