Parc

Inscription
Connexion
  Retour

 Réservé aux Serpentard inscrits  Fête de la victoire !

Image


Après pratiquement une semaine de préparatifs, la soirée de récompense des Serpentard était enfin prête. Amy Holloway et Edern Rhodes, le directeur de Serpentard, s'étaient affairés à organiser le maximum de choses pour cette soirée, dans la mesure du possible. En arrivant dans le coin du Parc réservé spécialement pour l'occasion, les Verts pouvaient voir une grande table recouverts de mets déconseillés aux enfants, c'est à dire, des gâteaux au chocolat, à la vanille, à la citrouille, des bols remplis de chocogrenouilles, dragées surprises, Patacitrouilles et autres baguettes réglisse, accompagnés de pichets de jus de citrouille. Au centre de cette table trônait une fontaine en argent, débordant d'un cocktail vert émeraude préparé spécialement pour l'occasion par les elfes de maison. Un peu plus loin, sur une petite table, était posée une sorte de radio magique, idéale pour proposer de la musique.Les professeurs présents pouvaient, grâce à un coup de baguette sur la radio, proposer une nouvelle musique.

Au centre de leur « endroit », un feu de bois de taille moyenne, crépitant, était placé, avec tout autour, des bols de marshmallows et des piques en bois, idéal pour grignoter tout en se réchauffant, même si la soirée n'était pas très froide. Tout autour du lieu, des lampions en forme de Boursouflets, verts et argent, étaient suspendus afin d'illuminer un maximum, et que tout le monde se voit. Pour terminer cette soirée en beauté, un feu d'artifice serait lancé au dessus du Lac, mais pour cela, il fallait attendre la nuit complète, et que tout le monde se soit amusé, surtout !

Playlist:

Magic system : Magic in the air
The black eyed peas : I gotta feeling
Miguel Enriquez : Abre que voy
Céline Dion : s'il suffisait d'aimer
Bruno Mars : Uptown Funk
Bizzar'Sisters : Do the Hippogriff
Bizzar'Sisters : Magic works

Chaque participant a également la possibilité de mettre la musique qu'il souhaite, même si elle ne fait pas partie de la playlist. Envoyez simplement un hibou à Edern Rhodes et Amy Holloway. La musique en cours sera annoncée par un post dans le RPG.


Ce sujet est un RPG normal. Dix lignes par posts sont demandés. Toutefois, il est déconseillé de chercher à respecter un ordre de posts: poster quand bon vous semble. D'autre part, vous n'êtes pas obligés d'interagir tous ensemble: on peut imaginer que deux Serpentard discute en faisant griller des marshmallows sur le feu de camp, tandis qu'un autre se lance dans une danse endiablée, et que trois derniers se lancent dans un jeu de l'oie version sorcier sur la table (jeu amené par l'un des protagonistes). Ainsi, plusieurs RPG peuvent s'imbriquer les uns dans les autres.

Reducio
Participants:
Antony Vendrale
Péline Fanel
Caroline Purelune
Gwen Mirena
Amaëlle Nelly
Rhéa Cristal
Wilson Kingson
Laurian Malevenault
Morgane Punch
Arthur Grimms

Même le plus petit des Serpents a du venin.

 Réservé aux Serpentard inscrits  Fête de la victoire !

On commence doucement avec un grand classique: Magic works des Bizzar'Sisters emplit le parc de sa douce mélodie.

Même le plus petit des Serpents a du venin.

 Réservé aux Serpentard inscrits  Fête de la victoire !

Péline se prépara dans le dortoir pour assister à la grande fête au parc. En effet, suite à la victoire de l'animation de l'été des Serpentard, la direction de l'école et le Directeur de Maison avaient organisé une fête dans le parc de l'école pour les féliciter.
Ainsi, la jeune sorcière s'était habillé pour l'occasion d'une petite robe verte émeraude, cintré par une ceinture en argent pour rappeler les couleurs de sa maison victorieuse. Pour la coiffure, elle avait fait simple, les cheveux lâchés, qui retombaient sur les épaules. Elle était enfin prête, elle sortit de la salle commune, puis se dirigea vers le hall d'entrée. En passant devant les portes de la Grande Salle, elle entendit du brouhaha des élèves des autres maisons qui dînaient tous ensemble. Mais pour les Serpentard, le repas se passait dehors. La fillette sortit le nez à l'extérieur, il faisait encore chaud et une odeur délicieuse la guida jusqu'à l'endroit tout désigné pour faire la fête.

Elle découvrit un banquet fastueux de bonnes choses et de gourmandises. Une musique douce pour commencer tranquillement la soirée, lui chatouillait les oreilles. Apparemment, elle était la première arrivée, ce qui n'allait certainement pas duré. La première chose qu'elle eut envie de gouter, était cet étrange cocktail qui trônait au centre avec son liquide vert qui lui rappelait une boisson moldu connu : la menthe. Mais avant cela, la petite sorcière se dirigea vers son Directeur de Maison afin de le saluer et de le remercier pour les préparatifs.


"Bonsoir Monsieur RODHES, merci pour la fête, la décoration est réussie, ça me plait beaucoup ! J'espère que les autres ne vont pas tarder à arriver sinon je serai obligée de danser avec vous."

Elle eut un petit sourire timide mais rien de bien méchant, puis elle salua le professeur de Défense Contre les Forces du Mal.


"Bonsoir Professeur HOLLOWAY, je suis contente de vous voir, merci pour la préparation de la fête, c'est très joli et j'ai hâte de gouter à tous les plats. Vous savez ce qu'il y a dans la fontaine au centre ? On dirait de la menthe mais j'hésite à prendre une coupe, si jamais je n'aime pas j'aurai l'air bête avec mon verre."

En attendant le reste des élèves, Péline s'autorisa un pas de danse en tenant sa robe, au rythme de la musique douce, tout en attendant la suite de la discussion.

~~~ Péline Fanel, 1ère année. ~~~
~~~ Batteuse / Gardienne remplaçante ~~~
~~~ Même le plus petit des Serpents a du venin ! ~~~
~~~ Serpentard du mois de juillet 2015 ~~~

 Réservé aux Serpentard inscrits  Fête de la victoire !

Aujourd'hui, descendant tranquillement les quelques marches qui menaient à l'extérieur de l'école, dans le parc, Antony se rendait à un événement bien particulier... Et pour cet événement particulier, une tenue particulière... Antony avait remis sa chemise de fête verte qui lui saillait si bien... Il portait une ceinture à boucle argentée, et une broche en serpent argenté sur le col de sa chemise. Pour pantalon, afin de pouvoir se mouvoir à sa guise, il s'était vêtu d'un jean noir, car apparemment la soirée allait s'avérer... Sportive !
Et surtout qu'il était accompagné !
En effet une autre élève de sa maison, une bonne amie à lui, elle aussi en deuxième année, avait accepté de se rendre à la fête avec lui. Et encore une fois, on ne le dit jamais assez, il avait l'impression de revivre les mêmes événements qu'avec Ysalyne, encore que les deux jeunes files n'avaient pas du tout le même caractère à quelques points près... D'ailleurs cela faisait longtemps qu'il n'avait pas croisé Ysalyne dans les couloirs... Mais plus le temps passait et plus, tristement, il finissait par s'habituer à son absence...
Mais revenons à Gwen, son actuel camarade, à présent !
Ce qui avait le plus marqué Antony lorsqu'il l'avait vu c'était sa tenue... Une superbe robe verte émeraude un peu moulante, mais pas trop... Avec ses sandales à talons, elle était presque aussi grande qu'Antony, qui avait d'ailleurs bien poussé pendant les vacances !
Les cheveux attachés, collier et boucles d'oreille en perle verte bien en évidence, Antony l'aurait presque prise pour une adulte !
C'est qu'il en avait de la chance de se retrouver en si bonne compagnie !
Ils marchèrent donc gaiement jusqu'à la fête, l'un résonnait déjà la musique...

*Cool ! Les Bizzar'sister !* s'exclama intérieurement le jeune garçon.

Il aperçu Mr Rhodes plus loin, l'organisateur - enfin officiellement, parce que les élèves comptaient eux aussi animer la fête... - et passa le saluer, lui ainsi que Miss Holloway qui elle aussi avait accepter de surveiller la fête :

"Bonsoir Monsieur Rhodes. Péri beaucoup d'organiser cette soirée, en récompense de notre victoire de cette été ! J'ai hâte de voir ce que vous nous réservez. Bonsoir à vous aussi Miss. J'espère que vous aussi vous saurez profiter de la soirée comme il se doit, car après tout les fêtards de compte aussi bien chez les élèves que chez les professeurs !" Antony termina sa phrase le sourire aux lèvres, amusé par sa propre blague.

Il se tourna alors lentement vers Gwen qui le suivait de près - il faut dire aussi beaucoup d'eau avait coulé sous les ponts depuis leur première rencontre et qu'à présent ils s'entendaient particulièrement bien ! On peut même dire qu'ils étaient 'complices' - et lui chuchota tout bas, toujours aussi amusé :

"Hé... Tu crois que Mr Rhodes va inviter Miss Holloway à danser ?

~ Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre, Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes. ~
~ Famille Schialom ~
Do not go gentle into that good night.

 Réservé aux Serpentard inscrits  Fête de la victoire !

Gwen avait mis des heures à se préparer dans le dortoir des filles pour la soirée qui se déroulait dans le parc se soir. Cette fête avait été organisé par deux de ses professeurs dont le directeur de sa propre maison suite à la victoire de Serpentard à l'animation de l'été. Elle devait se dépêcher car elle avait rendez-vous avec un de ses camarades de Serpentard Antony dans le Hall d'entrée afin qu'ils puissent tous les deux se rendre à la soirée. Ce dernier l'attendait (heureusement), elle s’excusa de son retard et ils se rendirent tous les deux au parc. En traversant le chemin qui menait au parc on pouvait déjà entendre la musique qui résonnait, Gwen reconnut cette musique enfin elle le pensait :

"je crois que c'est les Bizzar'sister" dit-elle à Anthony.

Une pensée qui fut confirmer une fois à l'intérieur du parc qui était spécialement décoré pour l'occasion le buffet était remplie de bonne chose à manger au centre trônait une magnifique fontaine en argent où s'écoulait un liquide vert. Au milieu du parc, on pouvait identifier un feu de camp. Et les lumières représentaient des boursouflets vert et argent. Elle suivait tranquillement Antony qui se précipita afin de saluer les professeurs "surveillant", il faut dire qu'ils avaient été courageux car surveiller des Serpentards n'étaient pas chose facile :

"Bonsoir Monsieur Rhodes. Péri beaucoup d'organiser cette soirée, en récompense de notre victoire de cet été ! J'ai hâte de voir ce que vous nous réservez. Bonsoir à vous aussi Miss. J'espère que vous aussi vous saurez profiter de la soirée comme il se doit, car après tout les fêtards de compte aussi bien chez les élèves que chez les professeurs !" dit-il avec un sourire.

Ce sourire, Gwen le connaissait car en effet ce n'était pas la première fois qu'elle voyait Antony sourire de la sorte. Depuis quelques temps, ils s'étaient rapprochés, raison pour laquelle l'un connaissait sûrement les idées de l'autre et inversement. Elle aurait parié qu'il avait quelques choses dans la tête et elle s'efforcerait de le découvrir. ils s'éloignèrent et s'approchèrent du buffet, une fois bien en retrait ce dernier s'approchait de l'oreille de Gwen et le murmura quelque chose :

"Hé... Tu crois que Mr Rhodes va inviter Miss Holloway à danser ?"

Gwen regarda Antony d'un air amusé car elle s'était attendue à cette question particulière et elle lui répondit de la même façon que lui (en lui chuchotant la réponse dans l'oreille) :

"Je ne sais pas mais que dirais-tu d'un petit pari ? Je te parie 1 gallion qu'il va l'inviter (fictivement bien sûr juste dans le rpg)"

Gwen observa tranquillement les deux professeurs qui discutaient, elle pouvait apercevoir Péline une de ses camarades qui était déjà arrivée et bien avant eux. Mais elle se retourna face au buffet. Il y avait de si bonne chose elle ne pourrait y résister bien longtemps. En effet, la gourmandise l'emporta elle se saisit du chocogrenouille et en proposa une à Antony :

"Tu as faim" dit-elle tout en lui tendant une chocogrenouille.

Responsable du dortoir des filles ;)
Poursuiveuse des Crochets d'Argent.
Serpentard du Mois d’Août 2015
Serpentard et Elève du Mois de Septembre 2015
“On cloue les cercueils comme si on avait peur que les morts s'envolent.” Georges Perros

 Réservé aux Serpentard inscrits  Fête de la victoire !

Tout en chuchotant tout bas, afin que leurs professeurs ne puissent les entendre, Surtout Mr Rhodes leur directeur de maison, les deux enfants s'étaient éloignés, pour se diriger vers le buffet, disposé sur une large table dans l'herbe propre...

"Je ne sais pas mais que dirais-tu d'un petit pari ? Je te parie 1 gallion qu'il va l'inviter" répondit Gwen, toute sourire.

Antony ne répondit pas tout de suite, en fait il prenait son temps... Il avait fermé les yeux et profitait de la douce brise qui lui chatouillait le visage... Et puis il les rouvrit et aperçut Peline plus loin, en train de danser. Elle avait l'air bien paisible toute seule... Antony se demandait si leurs préfètes allaient venir à la fête et se joindre à eux... Si c'était le cas, Antony espérait bien voir Caroline se rire du règlement, car il le sait, les Serpentards sont des sacrés casse-cou...

"Tu as faim" lui dit alors Gwen, l'interrompant dans ses pensées.

Ce n'était même pas une question... Elle lui avait tendu une Chocogrenouille avant même qu'il n'eut le temps de répondre...

"Heu... Oui... ?" lui répondit il, l'ai interrogateur... "Mais sert toi..." ajouta-t-il, gêné.[color#DC143C]"Je vais me servir..."[/color]

Et comme pour illustrer ses propos, il tendit le bras, ouvrit une Chocogrenouille, et avant même qu'elle n'eut le temps de faire un saut, la goba toute entière !

"Et shinon, pour les paris..."

Antony se rendit compte de son impolitesse et finît sa Chocogrenouille avant d'ajouter :

"Pardon... Sinon pour les paris, je pense qu'il va sans aucuns doutes inviter Miss Holloway à danser... Alors je ne courrais pas le risque de perdre un Gallion !" finit il amusé.

Reducio

-À titre informatif, si c'est pour parier, je ne paris que de façon RP, c'est à dire des 'vrais' gallions
-Et le code de ma couleur est le (color=#DC143C)
Si vous voulez connaître la couleur des autres membres du RP, il suffit de cliquer sur 'citer' et de regarder quel code il utilise.


Reducio

En souligné, le nom de 5 personnage qui ne soient pas à la suite.

~ Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre, Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes. ~
~ Famille Schialom ~
Do not go gentle into that good night.

 Réservé aux Serpentard inscrits  Fête de la victoire !

Poudlard semblait en joie, en cette fin d'été. En tout cas, les Serpentard l'étaient, au vu de la fête qui se préparait dans le parc. Amy et Edern Rhodes, le directeur de la maison des Verts et Argent, s'étaient affairés à préparer une partie du parc qui servirait à accueillir les élèves souhaitant passer une soirée dans la bonne humeur, tout en fêtant la victoire des Serpentard à l'animation de l'été. Bonbons, feu de bois, musique, cocktails, bref, la check-list de la fête était complète. La professeure de Défense contre les Forces du Mal avait accepté d'encadrer la fête. A deux professeurs, cela ne serait pas de trop pour surveiller les Serpents excités et survoltés d'avoir gagné.

Elle savait que certains verts prenaient très à cœur cette soirée, mais elle n'avait pas voulu en faire trop au niveau de sa tenue. Un pantacourt noir, un t-shirt vert et décoré de sequins argentés, des sandales beige. N'oublions pas ses cheveux roux, indissociables de la petite professeure, simplement laissés libres dans son dos. Amy s'était tout de même accordée une petite folie au niveau du maquillage, portant du fard à paupière vert, et un trait d'eye-liner argenté. Ce soir, elle était côté verts ! Mais que les Poufsouffle ne soient pas désarçonnés, elle repasserait vite du côté jaune de la force.

Une fois prête, la jeune femme descendit dans le Parc, et voyant qu'il n'y avait encore personne, s'empressa d'allumer les lampions en forme de Boursouflets et le feu de bois. Cette requête avait surpris Amy. Lorsqu'Edern lui avait dit que ses élèves voulaient des lampions en forme de Boursouflet, elle l'avait regardé avec des yeux ronds. Mais finalement, elle avait réussi à trouver ces lampions dans une boutique du Chemin de Traverse. Une fois que le feu et les lumières illuminaient une bonne partie du Parc, elle vit son collègue s'avancer. La fleur qui ornait, ou plutôt remplaçait, son œil gauche, avait pas mal surprit Amy, mais elle n'avait pas cherché à en savoir plus sur cette... anomalie. La jeune femme en profita pour saluer le directeur de Serpentard.


« Bonsoir Edern. J'espère que vous allez bien en cette soirée de fin d'été. Prêt à chaperonner les Serpentard ? »

Amy lui sourit, et tourna la tête pour voir que Péline Fanel venait d'arriver. La première année les remercia tous deux pour la préparation de la fête, ce qui ravit la jeune femme. Elle demanda ensuite si la boisson dans la fontaine en argent était un breuvage à base de menthe, mais avant qu'Amy ait le temps de lui répondre, la jeune fille était partie vers la piste de danse. Faisant un pas pour rejoindre Miss Fanel, la professeure fut coupée dans son élan par Antony Vendrale, accompagné de Gwen Mirena. Ce dernier venait d'inciter la rousse à profiter de la soirée, et Amy sourit de nouveau. Elle profiterait de la soirée tout en surveillant les Verts. Faire deux choses en même temps était largement à sa portée. Avant que d'autres élèves n'arrivent, Amy se dirigea vers Miss Fanel, qui dansait tranquillement sur la piste.

« La boisson est à base de menthe, en effet, mais si vous n'aimez pas cela, il y a des pichets de jus de citrouille sur le bar ».

Repartant aussi vite qu'elle était arrivée, la professeure se dirigea vers la fontaine en argent, et remplit deux verres du cocktail. Elle retourna ensuite vers Edern, et lui tendit l'une des boissons.

« Vous avez soif ? »

Co-fondatrice du club "notre supérieure est tyrannique mais on reste parce qu'on est maso"
"Blblbl" - Sara
Code couleur RPG : brown

 Réservé aux Serpentard inscrits  Fête de la victoire !

Ça avait été une journée particulièrement banale. Rien d'extraordinaire ne s'était passé, l'ennui s'était peu à peu installé et rien n'arrivait à motiver Arthur Grimms, las de tout en ce jour maussade. Il s'était ennuyé en cours et avait traîné les pieds dans les couloirs, sans vraiment savoir pourquoi. La fin d'après-midi venue, il s'était rendu dans son dortoir et s'était étalé de tout son long sur son lit.
Il resta ainsi, immobile, inerte, la tête enfoncée dans ses couvertures, pendant un long moment. Il se serait volontiers endormi si quelque chose ne lui avait pas frappé l'esprit soudainement. Il était passé, en arrivant et inévitablement, par le petit salon de sa salle commune. Mais, malgré cela, il n'avait croisé personne ! Les fauteuils étaient inoccupés et il n'avait entendu personne comploter contre les Gryffondors. D'un bond, il se releva de son lit et fit le tour de son dortoir. Personne n'était là. L'endroit était vide et tout était très calme. Mais où était passé tout le monde ? Avait-il oublié quelque chose ? Un événement particulier ?

Et bien oui, il avait bien oublié quelque chose d'important : la fête de la Victoire de Serpentard. Un concours avait été organisé et ils avaient gagné. Pour les féliciter, une fête en leur honneur avait lieu en ce moment même dans le parc. Tout le monde en parlait depuis des jours et lui, ce stupide petit garçon, il avait oublié ça !
Tout à coup pressé par le temps, Arthur s'insulta lui-même de débile et se dépêcha de prendre quelques affaires et de passer à la salle de bain. Il enfila une tenue entièrement verte pour l'occasion. Elle n'avait rien de très classe, elle était même un peu kitsch, mais il aimait bien. Il ne prit pas le temps de se coiffer les cheveux et il oublia même sa baguette magique sur son lit. Il fila plus vite qu'un vif d'or jusqu'au parc.

Heureusement, il s'était rappelé plutôt rapidement de cet événement qui venait illuminer sa journée. Une fête, voilà ce qui allait le réveiller ! Quand il arriva, c'était une chanson des Bizzar'Sisters qui passait, le groupe favori de sa grande sœur (bonjour la nostalgie). Il y avait plusieurs personnes qui n'étaient pas encore arrivées, comme quoi il n'était pas le pire, mais en marchant dans l'espace prévu pour la fête, il remarqua Gwen et Antony, ainsi que Péline qu'il connaissait surtout de vue. Il vit également ses professeurs, monsieur Rhodes et miss Holloway. Mais ce qui frappa son regard fut le foyer au centre, entouré de marshmallows qui lui tendaient les bras ! Il en raffolait !
Alors, sans même prendre le temps de saluer ses camarades, il vint s'emparer d'une pique en bois et y inséra un des bouts de guimauve. Il entreprit immédiatement de le faire dégouliner au feu et de le dévorer en observant enfin les installions qui avaient été faites.
Des tables foisonnaient de nourriture, et une fontaine offrait un liquide vert émeraude qui n'inspirait pas vraiment Arthur.

En piquant sur son morceau de bois un nouveau morceau de marshmallow, il se dit que c'était quand même dommage qu'il n'y ait personne des autres maisons. Ils auraient pu s'amuser tous ensemble, en gardant tout de même le décor Serpentard histoire de bien noter que c'était eux, les gagnants. Mais au moins, tout le monde aurait été là.
De toute façon, Arthur n'était jamais content. Il ne mit d'ailleurs pas longtemps avant de se dire qu'il ne se passait pas grand-chose à cette fête, sans prendre conscience que ce n'était pour l'instant que le début de la soirée et que l'ambiance (pourtant déjà présente) irait de mieux en mieux. Il aurait souhaitait que ce soit déjà la folie, avec les professeurs dansant sur les table, les élèves dans la fontaine s'aspergeant de cette immondice verdâtre et tout le monde recouvert de chocolat en dansant et chantant à tue-tête, quitte à réveiller tout le château. Mais il fallait qu'il soit patient pour tout ça. La fiesta ne faisait que commencer.

~ magiclandthetopofthetop.tumblr.com ~
Take my smile, that's the only thing I have

 Réservé aux Serpentard inscrits  Fête de la victoire !

Tout le monde dans cette école le savait sans doute, de la directrice à la dernière petite souris du château, mais il est tout de même intéressant de rappeler que Serpentard était la meilleure des maisons. C'était sans conteste une phrase que l'on aurait d'ailleurs pu mettre au présent de vérité générale, telle le bel petit aphorisme qu'elle était. Mais ce soir là il n'était peut-être pas besoin de réformer la conjugaison des phrases de l'auteur, ce soir là tout le monde était obligé de l'admettre : Serpentard était la meilleure des maisons.

C'était forcément ce qu'on devait penser lorsqu'on voyait cette immense table en leur honneur (à moins que l'on se dise que quelqu'un avait envie de les manger après les avoir bien remplumés), ces multiples lampions à leurs couleurs et cette magnifique fontaine argentée installée rien que pour eux. En tout cas il n'y avait pas de doute, c'était eux qu'on célébrait ce soir, enfin c'était plutôt eux qui se célébraient tout seuls parce que les autres boudaient. Il faut dire qu'ils avaient gagné l'animation de l'été et que ça n'était pas rien pour ces petits enfants turbulents qu'étaient ceux de Poudlard. A vrai dire quand les résultats étaient tombés, la salle commune avait assisté à une explosion de joie retentissante. Même leur DDM avait été ravi. Était-ce par fierté ? Par esprit de communautarisme ou simplement un peu de bonheur à l'idée de pouvoir narguer tous ces collègues ? Nul ne le savait mais une chose était sûre : c'était lui qui avait organisé la fête de ce soir (avec Miss Holloway) et il y avait mis du cœur et du temps. Beaucoup de temps.

C'était peut-être aussi pour cela que leur directrice avait été intriguée par l'événement et curieuse de s'en mêler. Sans doute était-elle frustrée de ne pouvoir participer à la préparation de la fête de la meilleure des maisons car elle avait finalement mis son grain de sel… d'une manière détournée. Elle avait choisi d'influencer l'ambiance de la soirée en donnant quelques ordres intéressants aux élèves. Le mieux était qu'elle avait fait passer cela pour une envie de rendre Poudlard plus agréable à vivre… mais résultat des courses s'était encore Amaëlle qui se faisait avoir : elle devait servir ses gentils camarades tout au long de la soirée.
Tout ça parce qu'elle avait parlé de beauté de la Magie avec sa directrice… Elle savait bien pourtant que les adultes avaient souvent une idée derrière la tête quand ils disaient ce genre de chose, mais naïve comme elle l'était elle ne s'était pas méfiée assez. Et désormais, elle le regrettait.

Mais de toute façon elle n'avait pas le choix… C'est là la conclusion à laquelle Amaëlle venait d'arriver alors qu'elle observait la fête de loin. Elle était en retard d'ailleurs. Mais ça n'était pas totalement sa faute, c'était à cause de son encrier qui lui en voulait. Elle n'avait jamais eu beaucoup de chance non plus avec les encriers, ou alors était-ce qu'ils l'aimaient trop ? Celui ci s'était contenté de lui recouvrir les mains cependant. Mais puisqu'Ysalyne n'était plus là ses mains étaient encore noir-bleuté. Parce qu'elle avait beau connaître le Recurvite elle ne savait toujours pas se le lancer à elle même. Mais soit. Elle irait ainsi peinturlurée à la fête, après tout ça ne serait qu'une chose étrange de plus chez elle n'est ce pas ? Elle aimait essayer de se dire qu'elle s'en fichait mais en réalité ça n'était pas le cas : elle avait toujours détesté le regard des autres. Mais bon, sa consolation était qu'une fois à la fête elle pourrait sans doute demander de l'aide auprès de son Directeur De Maison, pas aux élèves… elle ne tenait pas à se voir pousser une deuxième tête (non non elle n'était pas médisante, juste prudente).

C'est ce dernier argument qui la poussa à sortir de derrière son arbre et à se rapprocher du joyeux feux de camp. Les groupes d'amis étaient déjà formés, d'autres Serpys traînaient près du buffet et du coin de l’œil elle aperçut Antony. Elle aurait bien été vers ce dernier mais il était avec Gwen. Non pas qu'elle n'aimait pas Gwen mais lorsque ces deux là étaient ensemble elle n'était pas vraiment à sa place, elle ne savait que dire. Aussi tourna t-elle le regard vers les professeurs à l'autre bout, hésita un moment en les voyant en pleine conversation, puis décida quand même d'aller vers eux pour les remercier. S'approchant timidement, ne voulant pas gêner ou se faire remarquer par les Serpys au courant du cadeau de Miss Loewy, elle finit par arriver à hauteur de ses professeurs et leur sourit :


« Bonsoir professeurs ! J'espère que vous allez bien ! En tout cas je me doute que tout le monde a déjà du vous le dire, ou du moins ils ont intérêt » ajouta t-elle avec un autre sourire « mais merci beaucoup pour cette fête ! Elle me parait déjà super ! »

Elle se tourna ensuite vers sa professeur de Défense Contre les Forces du Mal et lança :

« Et merci pour l'animation d'ailleurs ! C'était vraiment bien d'avoir monté tout ça. »

Puis elle se dandina légèrement, hésitante, puis tandis les mains vers son Directeur de Maison à l’œil fleuri :

« Je… je voudrais pas vous déranger mais… est ce que vous voudriez bien m'aider ? J'ai renversé mon encrier tout à l'heure et j'ai réussi à tout nettoyer sauf mes mains »

Elle espérait qu'il accepterait. Après elle laisserait très certainement tranquilles les deux adultes avant d'aller saluer Arthur et Péline qu'elle voyait vers sa droite et profiter de la fête. Avec un peu de chance aucuns des Serpys ne lui demanderaient quoique ce soit d'ailleurs… après tout Miss Loewy lui avait dit de se mettre au service de ceux qui lui demanderaient de l'aide, pas d'aller leur demander s'ils en voulaient.

Même le plus petit serpent a du venin (si si)

 Réservé aux Serpentard inscrits  Fête de la victoire !

Pour une fois, Edern ne passerait pas sa soirée dans son bureau, à lire. C'était déjà un événement majeur en soit parce qu'il en fallait beaucoup, en général, pour sortir le professeur de ses bouquins. Un autre fait rendait cette soirée vraiment spéciale aux yeux du botaniste : c'était ce soir que s'achever un de ses projets. Et ça c'était chouette. Edern aimait voir ses projets prendre fin, de façon heureuse bien sûr. Cette fois-ci, il s'agissait du projet d'une fête pour célébrer la victoire des Serpentard à l'animation de l'été, projet qui lui était tombé dessus sans prévenir, quand plusieurs de ses élèves étaient venus le voir, la bouche en cœur, pour lui demander s'il acceptait d'organiser leur soirée. Il avait alors découvert que c'était la récompense promise par le professeur Holloway, organisatrice de l'animation.

Le premier moment de surprise passé, le concept lui avait bien plu, et Edern s'était appliqué à organiser cette soirée du mieux qu'il pouvait. Il avait été d'autant plus motivé par l'engouement que les Serpentard avaient manifesté face à cette idée. Vingt-quatre heures après l'annonce de la fête en salle commune, plus d'une dizaine de noms se bousculaient déjà sur la fiche d'inscription. Cette liste n'avait fait que croître, accompagnée de suggestions plus ou moins farfelues. Pendant que certains réclamaient des lampions et des boursoufflets verts et argent, d'autre voulaient un feu de camp, un grand buffet, une piscine olympique de sirop de menthe… Les deux professeurs avaient patiemment passé en revue toutes ces idées, écartant les plus bizarres. Le résultat était la fête de ce soir et Edern espérait que les élèves l'apprécieraient.

Quand il arriva sur place, vêtu, d'une chemise noire, et d'un pantalon beige, sa collègue était déjà sur place.


« Bonsoir Edern. J'espère que vous allez bien en cette soirée de fin d'été. Prêt à chaperonner les Serpentard ?

- Bonsoir. Oui, je vais bien merci, et vous ? répondit le botaniste en souriant. Je suis toujours prêt, c'est pour ça que l'on m'a engagé. »

Les mains dans les poches, Edern observa les premiers élèves arrivés. L'un d'eux, une première année du nom de Péline Fanel vint les saluer.

"Bonsoir Monsieur RODHES, merci pour la fête, la décoration est réussie, ça me plait beaucoup ! J'espère que les autres ne vont pas tarder à arriver sinon je serai obligée de danser avec vous. »

Elle ponctua sa phrase d'un petit sourire timide, avant de se tourner vers le professeur Holloway :

"Bonsoir Professeur HOLLOWAY, je suis contente de vous voir, merci pour la préparation de la fête, c'est très joli et j'ai hâte de gouter à tous les plats. Vous savez ce qu'il y a dans la fontaine au centre ? On dirait de la menthe mais j'hésite à prendre une coupe, si jamais je n'aime pas j'aurai l'air bête avec mon verre."

Elle fut aussitôt suivie d'Antony Vendrale et de Gwen Mirena, qui, après les avoir remerciés s'éloignèrent. Amy répondit alors à Péline Fanel qui avait esquissé timidement quelques pas de danse :

« La boisson est à base de menthe, en effet, mais si vous n'aimez pas cela, il y a des pichets de jus de citrouille sur le bar ».

A son tour, Edern répondit à la jeune Serpentard :

« Je suis ravi que les décorations vous plaisent. Ne vous inquiétez pas, je suis sûr que vous trouverez un cavalier… bien que M Vendrale semble déjà pris. » ajouta-t-il en jetant un regard vers le petit couple qui se tenait près du buffet.

Au passage, il vit arriver Arthur Grimms, presque en courant, qui se jeta aussitôt sur les chamallows.


« Tenez, M Grimms a l'air d'être seul lui aussi. Je suis sûr que vous formeriez un très beau couple… si vous arrivez à le décoller de ses bonbons. »

Après un dernier sourire à son interlocutrice, il revint vers Amy qui tenait deux verres à la main.

« Vous avez soif ?

-Ah oui, merci. »
répondit Edern en se saisissant du gobelet.

En ayant bu une gorgée, il s'apprêtait à relancer la conversation quand Amaëlle Nelly, la préfète des Serpentard s'approcha :


« Bonsoir professeurs ! J'espère que vous allez bien ! En tout cas je me doute que tout le monde a déjà du vous le dire, ou du moins ils ont intérêt, mais merci beaucoup pour cette fête ! Elle me parait déjà super ! Et merci pour l'animation d'ailleurs ! C'était vraiment bien d'avoir monté tout ça. »

Après cette dernière phrase à l'adresse d'Amy, Amaëlle parut quelque peu gênée quand elle se tourna vers son directeur de maison et lui tendit ses mains, d'une étrange couleur bleuâtre :

« Je… je voudrais pas vous déranger mais… est ce que vous voudriez bien m'aider ? J'ai renversé mon encrier tout à l'heure et j'ai réussi à tout nettoyer sauf mes mains »

Tout dans son attitude indiquait qu'elle aurait donné cher pour ne pas avoir à formuler cette requête. Ne voulant pas prolonger plus longtemps la gêne de sa préfète, Edern changea son gobelet de main avant de plonger sa main dans sa poche pour en ressortir sa baguette tout en manifestant son accord par un
« Bien sûr. » poli.

« Tergeo. » lança-t-il simplement en pointant les mains bleuâtres d'Amaëlle. L'air se mit à onduler autour des mains de la jeune fille, formant comme un voile qui emprisonna ses poignets et se resserra autour de sa peau jusqu'à anéantir toute molécule d'encre. La sensation n'était pas agréable mais ce sort était redoutablement efficace. Les mains libérées, la deuxième année put vaquer à ses occupations.

Une fois qu'elle se fut éloignée, Edern relança la conversation avec sa collègue :


« Ce coktail est vraiment délicieux. On sent bien la menthe, mais je serais incapable de reconnaître les autres ingrédients. C'est souvent le cas avec la cuisine des elfes de maison, vous ne trouvez pas ? Au fait, je pense que nous pouvons nous tutoyer, non ? »

Même le plus petit des Serpents a du venin.

 Réservé aux Serpentard inscrits  Fête de la victoire !

Les dernières notes du célèbre morceau des Bizarr'Sisters s'étant évanouies dans l'air, les enceintes entonnèrent un morceau plus rythmé: Uptown Funk de Bruno Mars.

Même le plus petit des Serpents a du venin.

 Réservé aux Serpentard inscrits  Fête de la victoire !

Gwen était tranquillement installée près du buffet avec Antony. Cette dernière lui avait proposé ou du moins tendu une chocogrenouille comme si elle le forçait, mais elle se ravisa ensuite enfin de ne plus répéter les mêmes erreurs. à chaque fois, elle était si maladroite qu'elle ne se rendait pas compte qu'elle pouvait parfois mettre les personnes avec qui elle était mal à l'aise. Afin de détendre l’atmosphère tendue qu'elle avait créée sans faire exprès, elle avait donc proposé un petit pari à Antony. Bien qu'en temps normal cela l'aurait bien amusé il se ravisa et il enchaîna tout en mangeant sa chocogrenouille :

"Et shinon, pour les paris..." dit-il la bouche pleine.

Gwen s'était retournée et observée maintenant Antony qui était par ailleurs plutôt gêné car la jeune fille le regardait manger sa chocogrenouille assez bizarrement. Il poursuivit tout en s'excusant :

"Pardon... Sinon pour les paris, je pense qu'il va sans aucuns doutes inviter Miss Holloway à danser... Alors je ne courrais pas le risque de perdre un Gallion !" finit il amusé.

Pendant ce temps, la musique avait maintenant changé. Gwen ne reconnaissait pas la musique sûrement car il s'agissait d'une musique qui venait du monde Moldu.
Mais enfin, elle paraissait amuser de la réaction qu'avait eue Antony : tous simplement parce qu'elle se reconnaissait un peu à travers lui lorsqu'il mangeait une chocogrenouille. Gwen pouvait faire la même chose qu'Antony surtout quand elle était toute seule. Mais là, elle se tenait tranquille même si l'appelle de toute cette nourriture pouvait la faire se transformer en un ogre des Montagnes adultes, elle se retint pour faire bonne figure. Elle parla donc à Antony :

"Oh mais ne t'inquiète pas ce n'est pas grave, je ne vais pas te prendre tout tes gallions ne n’inquiète pas c'était pour rigolé" dit-elle avec un grand sourire.

Gwen observait ensuite autour d'elle, elle voyait Péline qui dansait toute seule accompagnée d'un jus vert émeraude qui ressemblait à de la menthe. le goût fut confirmer par leur professeur. Elle décida donc de s'en servir un petit verre et en proposa un à Antony :

"tu en veux un ?" Cette fois-ci elle n'avait pris que le sien et était en train de montrer la fontaine où se trouver le sirop de menthe.

Quelques minutes plus tard, ce fut le tour d'Arthur l'ancien parrain de Gwen qui débarqua à la fête, un peu essoufflé. à croire qu'il en avait oublié la fête ce qui n'aurait pas étonné notre cher Serpentard. En tout cas, il avait pensé à bien se vêtir c'est ce que constata Gwen. Ce dernier, voyant le feu de camp et les marshmallows s'était d'ailleurs précipité dessus. Maintenant, il serait donc compliqué de les séparer ces deux-là pensa Gwen. S'ensuit l'arrivée de notre chère Préfète Amaelle qui semblait tout à la fois heureuse et gênée. Elle put observer de loin la préfète se rendre près des professeurs afin de les saluer et put observer avec beaucoup de mal que la jeune fille lui tendre les mains.

*Mais qu'est-ce qu'elle fait* pensa gwen.

Elle continua d'observer la petite scène tellement elle était curieuse même si elle ne voyait pas grand-chose de où elle était. Le professeur sortit sa baguette et s'empressa de jeter un sortilège sur ces mains. Gwen pensa alors qu'Amaelle devait avoir les mains salles sinon pourquoi le professeur aurait sorti sa baguette en pleine soirée. Gwen avait envie de parler un peu aux autres raisons pour laquelle elle proposa à Antony de faire de même :

"ça te dit d'aller voir un peu les autres et de discuter ?"

Responsable du dortoir des filles ;)
Poursuiveuse des Crochets d'Argent.
Serpentard du Mois d’Août 2015
Serpentard et Elève du Mois de Septembre 2015
“On cloue les cercueils comme si on avait peur que les morts s'envolent.” Georges Perros

 Réservé aux Serpentard inscrits  Fête de la victoire !

Laurian était arrivé à l'endroit ou avait lieu la fête. Il était seul, mais peu lui importait, il savait qu'il allait bien vite parler à quelconque personne. La première chose qu'il remarqua fut le feu au centre de la zone. Mais son attention fut plus attirée vers la fontaine qui coulait abondamment ... Du vert ? Le liquide était vert et il remarqua autour de lui un élève avec un verre de ce liquide entre les doigts.

*Ce n'est pas du poison ? Si ?*

Enfin, Laurian se décida a s'approcher de la fontaine, prenant un verre au passage et se servant de cette mixture verte. Il fit une grimace de crainte à découvrir un gout horrible, mais, après avoir avalé une toute petit gorgé et avoir bien mâché le vide, il se rendit compte qu'il ne s'agissait que de menthe. Il adorait la menthe. Il souri bêtement en regardant autour de lui si personne ne l'avait vu, grimaçant comme un Strangulot énervé.

Puis une musique retentit. C'était une musique moldue qu'il connaissait, c'était sa deuxième préférée, après Happy, de Pharell Williams. Laurian aimait bien la musique. Il avait l'oreille musical et le sens du rythme, même si il ne savait pas tenir de longue note et avait du mal avec les nuances d'aigues.

Il balançait donc la tête doucement au rythme de la musique au rythme dansant. Il fredonnait les paroles avec un accent Français pitoyable, il les prononçait encore comme il les connaissaient avant qu'il n'apprenne l'anglais comme il faut. Si il s'appliquait et écoutait bien les chansons, il pourrait se dire que "massteurepisse" n'était pas un mot de la langue anglaise, comparé à "masterpieces".

Il voyait un garçon blond qui discutait avec une fille rousse, en regardant Miss Holloway et Monsieur Rhodes d'un regard amusé. Sûrement devaient ils colporter des rumeurs farfelues sur eux, et Laurian sourit rien qu'a cette idée. Il allait s'amuser, il le sentait. Il but son verre de menthe d'une seule gorgée (comme il fait tout le temps avec son premier verre de menthe) avant de se resservir. Il fixait à présent les lampions en forme de Boursouflets. Lui, il voudrait une chouette.

"Les Serpentards ne sont pas tous méchants, enfin ..."
Même le plus petit des serpents a du venin ...

 Réservé aux Serpentard inscrits  Fête de la victoire !

Avant que son collègue ne prenne, ou pas d'ailleurs, le verre de boisson qu'Amy lui tendait, cette dernière vit avec stupéfaction Arthur Grimms avancer, puis presque courir jusqu'au feu qui crépitait joyeusement, se fit griller des marshmallows, et les dévora avec la tête de quelqu'un n'ayant pas mangé depuis trois jours. Etonnant, surtout que la nourriture proposée dans la Grande Salle était des plus goûteuse, néanmoins Amy ne releva pas. Finalement, Edern prit le verre tendu par Amy, et alors que les deux professeurs commencèrent à boire, Amaëlle Nelly, l'une des préfètes de la maison Verte, s'approcha du duo. Celle-ci les remercia, tout d'abord, pour la fête, et demanda ensuite à son directeur de maison s'il pouvait retirer les tâches d'encre présentes sur ses mains. Une fois que l'histoire fut réglée, Edern se tourna vers Amy, et reprit la conversation.

« Ce cocktail est vraiment délicieux. On sent bien la menthe, mais je serais incapable de reconnaître les autres ingrédients. C'est souvent le cas avec la cuisine des elfes de maison, vous ne trouvez pas ? Au fait, je pense que nous pouvons nous tutoyer, non ? »

En effet, cela semblait plus simple, mais par peur de faire une gaffe, Amy n'avait pas osé s'avancer en le tutoyant. Le fait que ce soit son collègue qui le lui propose l'avait rassurée, en quelque sorte. La conversation serait ainsi plus aisée. Ce n'était vraiment pas le genre d'Amy, d'être si sociable, où de se lancer dans de grands discours, mais une petite conversation amicale, de temps en temps, ne tuait personne. Après un sourire en direction d'Edern, Amy lui répondit.

« Je... D'accord pour qu'on se tutoie, ce sera plus pratique ! En effet, j'avoue que la menthe est dominante, mais ça apporte un côté frais à la boisson, j'apprécie beaucoup. Les elfes sont très doués pour la cuisine, cela se remarque de plus en plus à chaque repas que je prends dans la Grande Salle. Et même lorsque tu n'as pas le temps de déjeuner dans la Grande Salle, tu peux aller aux cuisines, et demander aux elfes un sandwich. Après deux trois petites courbettes, tu auras un sandwich de la taille d'un bras, et plus que délicieux ! »

Si elle disait cela à son collègue, c'était parce que la professeure de Défense contre les Forces du Mal avait eu recours à cette technique un bon nombre de fois. Lorsqu'elle avait des copies à corriger et qu'elle ne descendait pas se restaurer dans la Grande Salle, Amy se rendait, généralement dans l'après-midi, au rez-de-chaussée. De là, elle grattait la poire dessinée dans la nature morte, et se retrouvait face à deux ou trois elfes, qui lui proposaient un sandwich poulet crudités, son préféré. A force, les elfes la connaissaient, elle et ses goûts. Se rappelant tout de même que son collègue était arrivé récemment, la rousse reprit la parole.

« Si jamais tu as besoin d'aide, pour te repérer dans le château ou autre, n'hésites pas. A moins que tu n'aies fait ta scolarité à Poudlard ? »

Cela permettait au moins de rebondir sur un début de conversation, et peut-être s'engager sur autre chose que des banalités, qui sait ? En tout cas, en attendant la réponse d'Edern, Amy put voir qu'un petit nouveau s'était approché de la fête, et était maintenant sur la piste de danse. Tout le monde était-il arrivé ?

Co-fondatrice du club "notre supérieure est tyrannique mais on reste parce qu'on est maso"
"Blblbl" - Sara
Code couleur RPG : brown

 Réservé aux Serpentard inscrits  Fête de la victoire !

Son Directeur de Maison était un ange. Enfin pas tout à fait… c'était un Serpy. Mais bon qu'à cela ne tienne : on pouvait très bien être un ange tout en étant un Serpentard. Elle en était la preuve vivante n'est ce pas ? Et puis en plus elle allait devoir passer la soirée à être au service des autres, alors personne ne pouvait nier cet état de fait. C'est en repensant à ce dernier élément qu'Amaëlle eut un sursaut : non loin d'elle se tenaient les jumeaux Caltwell. Et elle avait beau être préfète et suicidaire, face à ses loustics dénués de bon sens, mais non pas de ruse à son plus grand malheur, elle n'en menait pas très large. Elle faisait semblant mais bon… elle préférait mille fois lorsque c'était Caroline qui s'occupait des deux cas et de leur bande de gros bras. Le problème voyez vous, c'était qu'ils étaient présents lorsque Miss Loewy lui avais imposé son avis sur les bienfaits de la Magie… enfin lorsqu'elle lui avait imposé de servir ses camarades tout au long de la soirée en fait. Et la préfète avait tout, mais alors tout, sauf envie de servir d'elfe de maison à ses deux là. Aussi se fit-elle toute petite, pour se glisser dans la foule des Serpentards fêtards qui discutaient, riaient, mangeaient, pour rejoindre Arthur qu'elle apercevait à quelques mètres, autour du foyer flamboyant, une pique à Maschmaloo, machemalow, mâshemalaud quelque chose (elle n'avait jamais su écrire ce mot) au bout du bras.

« Bonjour Arthur ! Comment ça va ?T'as besoin de quelque chose dit moi ? Tu veux que je te tienne une pique ? Que j'aille te chercher un truc ? Ou alors rien du tout ? T'as le droit de dire rien du tout tu sais… »


Puis soufflant un bon coup pour se calmer elle lança :

« Désolée… c'est juste que j'essaye d'échapper au funeste destin de servir le gang des septièmes années... »

Elle espérait que son ReC accepte de simplement discuter… mais après tout on était à une fête de Serpentard, Arthur était un Serpentard, et pire que tout : il avait l'air de s'ennuyer doucement. Enfin du moins c'était l'air qu'elle avait surpris sur son visage avant de débarquer comme la petite empotée qu'elle était dans toute sa splendeur. Franchement… on avait pas idée de nommer préfète une élève pareille… mais passons. Pour le moment là n'était pas la question : la question était de savoir si oui ou non Arthur allait utiliser son offre de faire quelque chose pour lui, et dans quel sens il allait le faire. En attendant le verdict, en bonne petite suicidaire qu'elle était (étant donné la prise que le garçonnet avait sur sa brochette), elle se pencha vers les petits bonbons fondus, en attrapa un, et le fourra dans sa bouche, se salissant les doigts au passage. Puis elle lui fit un petit sourire d'excuse… mais elle avait trop faim… ou alors elle était trop gourmande, c'était à choisir. Au pire il pourrait très bien lui demander d'aller en chercher d'autre.

Même le plus petit serpent a du venin (si si)
  Retour