Parc

Inscription
Connexion

Où comment la neige peut être synonyme de bataille  Libre 

Anaëlle se sentait beaucoup mieux depuis quelques jours. Il est vrai que la petite Serdaigle n'avait pas été très bien durant ses premiers jours à Poudlard. Elle avait eu en quelque sorte le "le mal du pays". Il est vrai que quitter la France n'avait pas été très facile pour elle et se rendre à Londres et y vivre encore plus. Non seulement la petite rousse était totalement perdue mais en plus, sa famille lui manquait énormément contrairement à ce qu'elle aurait bien pu penser. Anaëlle et ses parents ne s'entendaient pas énormément et la jeune fille avait été contente de les quitter, mais seulement quelques jours ont suffi à la Serdaigle pour comprendre son erreur. Heureusement qu'elle avait pu bénéficier d'une aide extérieure, une aide d'une certaine personne qui comprenait tout à fait ce que pouvait bien ressentir la petite, cette personne l'avait aidée au mieux et l'avait fait se sentir mieux à présent.

Mais aujourd'hui était un nouveau jour pour Anaëlle qui espérons le serait bien meilleure que la veille puisqu'elle avait été victime d'une mauvaise blague. En effet, la petite Serdaigle s'était renversée sur le pied un liquide assez particulier qu'elle ne connaissait pas. Au début, la jeune fille avait pensé que ce n'était rien mais elle changea d'avis en observant son pied devenir très gros, elle venait de le voir grossir, tellement qu'il était impossible pour la petite rousse de pouvoir tenir debout. C'est donc pour cela qu'elle avait passé la fin de la journée à l'infirmerie histoire que l'infirmière puisse la guérir et lui faire dégonfler son pied. Par chance, elle y était arrivée et ce avec un simple antidote, il s'était avéré que le liquide précédemment renverser était un extrait de potion d'enflure (autrement dit une potion qui faisait gonfler tout ce qu'elle touchait). La petite était rentrée très tard et s'était également couchée tard sous les remontrances de la responsable du dortoir des filles.


Tout en essayant de ne pas se rappeler de tout cela, la petite bleue se préparait tranquillement à sortir dehors. Elle enfila donc son écharpe aux couleurs de Serdaigle : bleue et argentée, un bonnet et des gants pour ne pas avoir froid. Elle se contenta ensuite de vérifier si elle n'avait rien oublié, puis elle descendit les six étages jusqu'au hall d'entrée. Par chance, la petite ne s'était pas perdue mais elle devait tout de même faire attention puisque rien n'était encore joué. Les chants qu'elle pouvait entendre de la grande salle lui donnèrent envie de chanter, elle réfléchit un instant avant de sortir, puis elle ouvrit la grande porte. Tant pis, elle chanterait une autrefois ou peut-être dehors qui sait.
Une fois à l'extérieure, elle put observer une grosse couche blanche sur le sol, l'hiver était donc bien là. La neige était si blanche, qu'elle rappela certains souvenirs à Anaëlle lorsqu'elle était chez elle. Elle ne put s'empêcher de chanter une des chansons de noël qu'elle avait appris avec ses parents étant petite, tout en se dirigeant vers la lisière de la forêt interdite et en observant les magnifiques arbres et sapins couverts de neige :


"Mon beau sapin, 
Roi des forêts 
Que j'aime ta verdure. 
Quand par l'hiver 
Bois et guérêts 
Sont dépouillés 
De leurs attraits 
Mon beau sapin, 
Roi des forêts 
Tu gardes ta parure. "


Elle venait de terminer le premier couplet de la chanson lorsqu'elle arriva devant la forêt. La petite s'arrêta tranquillement en face sans oser s'en approcher de peur que quelque chose ne sorte ou ne lui saute dessus. Alors qu'elle allait continuer sa chanson, la jeune fille fut touchée par quelque chose au niveau de la tête, cette chose l'avait mouillée par la même occasion. Il devait s'agir d'une boule de neige parfaitement lancer. La Serdaigle par réflexe se retourna dans le but de pouvoir voir la personne qui venait de lui faire cela. Mais cette personne était encore bien cachée car la petite fille ne la voyait pas d'où elle se trouvait.

Reducio
souligné = défi n°17 du calendrier de Serdaigle/ Dialogue bleue = défi n°20 du calendrier

Où comment la neige peut être synonyme de bataille  Libre 

Judith était arrivé il y a une dizaine de jours à Poudlard. C'était une évidence pour elle. Ses frères et sœurs étaient passés par là avant elle et donc elle n’appréhendais pas plus que ça. Sa seule préoccupation était sa future maison: toute sa famille avait fait son apprentissage chez les Gryffondor. Il était donc logique qu'elle y aille aussi !
Mais le choipeaux en avait décidé autrement ... Judith serait une Serdaigle ! Sur le coup ce fut un choc, mais loin d'être déçue, elle se dit que c'était l'occasion de se différencier de sa tribu.
******

Maintenant qu'elle avait prit ses marques au sein de l'école, elle se décida à aller visiter le parc. Depuis les fenêtres de son dortoir, il lui semblait immense et comme c'était l'hiver, il était tout blanc !
Ah l'hiver, une des saisons que la jeune élève appréciée par dessus tout ! La neige, le froid, la glace ... Bien mieux que le sable brulant et les plages du sud bondée de mai à septembre !!

Elle enfila d'abord une robe en laine que sa grand-mère lui avait tricoté au couleur de Serdaigle, une paire de gants, sa veste et bien évidemment son écharpe bleu et argent. Elle trouvait même que ces couleurs lui allaient beaucoup mieux au teint que le rouge et or auquel elle était prédestinée.

Une fois les escaliers descendu, elle chercha pendant longtemps la sorti du château. Elle arriva finalement devant une grande porte ouverte sur la cour et qui donnait sur le parc.
Tout était blanc, dans la neige on pouvait apercevoir les traces de pas des élèves mais aussi des animaux et des oiseaux du parc. C'était plutôt joli, poétique ...
M'enfin bon ! Judith aira dans le parc pendant des heures sans voir personne ...
Et d'un coup, près d'un arbre, elle aperçue une silhouette vêtue de bleu et d'argent: surement un petit oisillon comme elle !

Elle la reconnue de suite, une silhouette au cheveux roux comme ceux là, ça ne s'oublie pas ! C'était Anaelle DELACROIX.
Elles avaient fait un devoir de potion ensemble il y a quelques jours ! Judith espérait profondément que leur devoir serait récompensé tant les deux filles s'étaient concentré pour le faire.

Elle s'approcha à pas de loup de la jeune fille et chercha un moyen pour la surprendre ...
La neige ! En voila une bonne idée ! Il ne restait plus qu'à espérait qu' Anaelle ne le prenne pas mal.
Judith se baissa et prit une bonne poignée de neige dans ses mains et la lança sur Anaelle.
Celle-ci se retourna et Judith se cacha pour ne pas qu'Anaelle la reconnaisse.

Finalement, pour ne pas laisser trop longtemps planer le doute et effrayer de trop sa camarade de classe, elle sorti de sa cachette et lui relança encore une boule !
La jeune rouquine se retourna et l'aperçue: Judith arborait un large sourire taquin et espérait que les deux serdaigle se reconnaissent.

C'était bien parti pour être une mémorable bataille de boules de neige !
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Où comment la neige peut être synonyme de bataille  Libre 

Sujet bloqué (délais de 6 mois dépassé) - Si vous souhaitez réouvrir ce sujet, envoyez un hibou à la préfecture ou à un membre du corps professoral.