Parc

Inscription
Connexion

Rien de plus fort que l'amour.   RPG libre à tous  

On dit toujours qu'il n'y a rien de plus fort que l'amour. Mais est-ce une réalité ? La réalité ne rime pas toujours avec bonheur et happy end. La plupart du temps, la réalité est plutôt sombre et elle fait tout pour nous enfoncer. Cependant, nous devons vivre avec la réalité. Disons que la réalité est …. Comme une sœur. Ou un frère. Ou alors la méchante belle-mère, ( le gros cliché). Nous devons vivre avec. Nous avons besoin de la réalité pour pouvoir vivre, car si nous vivions simplement dans notre monde, sans la réalité pour nous ramenait dans la vraie vie, nous vivrons donc une vie assez ambiguë. Mais quant à l'amour. Le fait que l'amour est considéré comme une des choses les plus forte au monde, est-ce donc un cliché ? Car l'amour fait du bien. Il peut nous apporter le bonheur, la satisfaction en soit, et il réchauffe nos cœurs parfois si froid. Mais, l'amour peut aussi nous ramener le malheur, les ténèbres et le mal.

L'amour est comme un humain. Il peut être gentil ou méchant. Sauf que lui ne choisit pas. Il est comme l'eau dans une rivière il va, il vient. Hyun-Ae Midford ( Hyun-Ae étant le prénom entier de la jeune fille qu'est Hyuna veut dire Intelligence en coréen ), l'avait bien compris. Que l'amour n'était pas toujours quelque chose de bien. Bien sûr, la jeune fille de onze ans ne savait pas encore ce qu'était l'amour, celui entre une fille et un garçon, elle est encore bien trop jeune pour connaître cela. Après tout, à onze ans, nous ne sommes encore que des enfants. Nous ne savons pas toujours différencier le bien du mal, les chrétiens ou les musulmans, ou encore les chinois des autres asiatiques ( d'ailleurs pour cela, pas grand monde ne sait différencier le fait qu'un asiatique n'est pas forcément un chinois, ceci n'est qu'un cliché supplémentaire dans cette longue liste ). Mais elle connaissait l'amour.

L'amour maternelle, celui qui l'a bercé durant onze années de sa vie. Elle a connu le bonheur d'avoir une mère aimante, gracieuse, gentille et très bonne cuisinière ( talent qui semble venir de la mère de sa mère ). Na yung, sa maman ( qui veut dire " femme belle et douce comme de la soie " en coréen ) avait toujours porté sa fille au plus profond de son cœur, sa fille était toute sa vie, et sans elle, sa vie aurait été bien triste du début à la fin. Mais Na yung, la jolie femme du petit village où vivait Hyuna, est décédée. Elle est décédé au mois de juillet, le 17 Juillet. Juste dix jours après les onze ans de la petite.

Juste avant la mort de sa mère, elle avait rencontré son père. Qui est venu le jour de son anniversaire pour lui dire à sa petite fille qu'elle était une sorcière. Le père de Hyuna, David, était anglais. Il passait sa vie à Londres, bien loin de l'endroit où vivaient les deux belles femmes. C'était un homme qui avait eu une aventure avec la coréenne et cela a donné naissance à une jolie petite fille. Malgré cet amour éphémère, il a été passionné. L'homme a réellement aimé l'asiatique à la peau de porcelaine. Et Hyuna est le fruit de cet amour entre les deux jeunes gens. Cependant, David avait une carrière très belle, et cela lui demandait de voyager beaucoup, il n'aurait jamais pu s'occuper d'un enfant, et de donner de l'amour à une femme. Alors il est parti.

Hyuna a donc vécu avec sa maman, et sa grand-mère Soo ( Longue vie ). Elle n'a pas trop mal vécu, mais elle a toujours eu l'absence d'un père, et d'amis. Comme Hyuna est une jeune sorcière, elle a manifesté quelques choses d'étrange pour un être humain normal, et cela effrayait les humains qui, à l'école primaire sont méchants entre eux. Sa maman est moldu. Tout comme sa grand-mère. Mais son papa lui, est sorcier et il travaille au Ministère de la Magie, d'après ses souvenirs. Malgré une vie assez paisible, elle a prit une tournure différente bien sûr, quand elle a apprit qu'elle était une sorcière. Na yung, sa maman, était malade. Très malade. Elle avait un cancer. Alors Hyuna savait que sa maman n'allait pas vivre éternellement, bien qu'elle a été protégée de beaucoup de détails, comme la souffrance intérieur de sa mère. Sa maman lui disait qu'elle allait mourir, mais d'une manière douce.

Elle lui disait qu'elle allait partir en voyage, loin d'ici, et qu'elles n'allaient plus se revoir face à face, mais qu'elle serait toujours dans son cœur, et qu'elle les protégerait, elle et sa grand-mère. Et c'est alors que Na yung est devenu un ange. D'un côté, elle a perdu sa mère et gagné son père. Hyuna aime beaucoup son père, c'est un très bel homme pour son âge, mais elle aurait tout de même préféré rester avec sa mère et qu'elle ne parte pas en voyage vers la mort. Mais bon, les choix ne sont pas toujours un choix voulu.

C'est en pensant à son passé que Hyuna traversa les couloirs de Poudlard vers le parc. Car la nature permet à Hyuna de se détendre. Et d'ensuite recharger les batteries. Elle a vécu son enfance dans la campagne d'un pays lointain, elle a l'habitude de vivre dans un paysage verdoyant. Alors, quand son père l'a emmené à Londres, elle a découvert la ville. Elle a trouvé cela tellement rigolo qu'elle en a éclaté de rire, cela faisait bien des semaines que la gamine n'avait pas rit. Son papa lui avait fait visité la ville moldu, puis les endroits où les sorciers vivaient. Elle a adoré le Chemin de Traverse, là où elle a fait ses achats pour les cours. Son papa lui avait parlé de Poudlard. Elle avait adoré d'avance. Il lui avait parlé d'absolument tout. Des maisons, des cours, des endroits où lui-même aimait y aller en étant étudiant, tout. Surtout des maisons. Son papa venait de Serpentard, la maison qui était considérée comme un nid aux méchantes personnes. Mais David Midford avait sincèrement apprécié cette maison. C'était encore un cliché cette histoire de Serpentard.

Monsieur Midford espérait que sa fille irait à Serpentard. Et ce qu'il souhaita arriva. La jeune Midford se retrouva à Serpentard . Elle fut très heureuse et ne manqua pas d'en parler à son papa ! Et c'est donc heureuse qu'elle partie dans le parc, quelques jours après son acceptation, pour pouvoir se reconnecter à la nature. Elle s'assit dans l'herbe, près d'un grand arbre et elle toucha l'arbre. Elle fut prise d'une grande énergie intérieure et elle entendit une petite voix au fond d'elle. La voix de sa mère. C'est comme cela qu'elle communique avec sa maman. "
Tu as vu Maman ? J'ai été acceptée dans la maison que papa voulait ! C'est pas génial ?! " dit-elle, intérieurement. Elle vit le visage de sa mère dans sa tête qui lui sourit et lui dit " C'est bien ma perle rare. Je suis fière de toi mon enfant ! ". Hyuna en pleurait presque de joie, mais elle n'eut pas le temps, elle entendit un bruit de craquement derrière elle.

Rien de plus fort que l'amour.   RPG libre à tous  





Malgré le froid mordant de l'air, quelque chose l'avait poussé à parcourir les couloirs, descendre les escaliers capricieux et se précipiter dans le parc. L'hiver lui filait le bourdon, c'était ce qu'il se disait. Il était un première année dans une maison, une école toute entière même, où il ne connaissait personne. Pas qu'il soit particulièrement compliqué de s'y faire des amis, pas pour les personnes qui en ont réellement envie. En fait, il se faisait souvent la réflexion qu'on ne se faisait pas d'amis en se barricadant derrière ses bouquins, ses parchemins ou quoi que ce soit d'autres. Toujours était-il que sa famille lui manquait. Il n'avait jamais vraiment aimé l'ambiance joyeuse, légère, familiale des fêtes de fin d'année, mais c'était encore pire alors qu'il était loin de sa mère et de sa petite sœur.
Les mains dans les poches, sa cape d'hiver voletant derrière lui de même que son écharpe aux couleurs des Poufsouffle, le gamin butait dans les mottes de terre gelées, sans lever son regard du sol. Ses joues avaient rougies sous l'attaque de la brise glacée, son nez et ses oreilles lui faisaient presque mal. Ses boucles brunes étaient toutes ébouriffées sur sa tête, plus longue que d'ordinaire elles tombaient même un peu sur son front et dans sa nuque. Son souffle laissait des volutes de fumées autour de lui.
Il aurait pu lever ses yeux si clairs et observer la beauté du parc à cette époque de l'année. Oh, il était toujours beau mais chaque saison avait son charme et il était idiot de ne pas en profiter. Au lieu de ça, il se dirigea d'un pas rapide vers ces gros arbres où il aimait s'installer, quand la température était un peu plus clémente aujourd'hui, pour lire, ou pour penser, le regard perdu dans le ciel. Ça n'était jamais très animé par là-bas et ça lui allait très bien.
Toutefois, aujourd'hui faisait exception. Le tronc du premier arbre lui empêchait de voir la fille qui s'était assise tout contre d'abord, mais lorsqu'il voulut le contourner pour s'asseoir contre le second, il fut surpris d'entendre du bruit. Il se figea alors et étira le cou pour observer la petite brune aux airs asiatiques. Il allait faire demi-tour, peu désireux de la déranger sans savoir si elle désirait ou non de la compagnie, ou si elle accepterait simplement qu'il s'asseye un petit peu plus loin, mais son pied se posa lourdement sur une branche qui émit un "crac" sonore. Il grimaça et se statufia encore une fois. Il finit par se retourner une fois encore en direction de sa camarade, portant une main à ses cheveux dans un geste qui trahissait son embarras.


- Excuse-moi... Je... C'était pas pour te déranger... Je t'espionnais pas... Je... Désolé...

Il était bien conscient de s'enfoncer plus qu'autre chose, si bien qu'il ferme la bouche et se mordit la langue pour s'empêcher d'en rajouter. Ceci dit, il n'était plus bien sûr de ce qu'il devait faire. Partir ? Rester ? Il se balançait d'un pied à l'autre, indécis.


Rien de plus fort que l'amour.   RPG libre à tous  

Après le bruit de craquement, elle se retourna et fût surprise de voir un jeune garçon, aux airs de Première année avec une écharpe Poufsouffle et une cape de sorcier d'hiver. Malgré sa surprise, elle dût se rendre à l'évidence que le parc n'appartenait pas qu'à elle, et que chaque élève de ce château a le droit de s'y promener. Le jeune garçon avait l'air embarrassé. Mais pourquoi ? Peut-être que Hyuna lui avait adressé un regard mauvais, bien que ce ne fût pas volontaire. Hyuna était gentille, mais parfois son regard pouvait être mauvais. Pourquoi ? Elle ne savait pas. Son père était pareil. Il avait les mêmes yeux qu'elle ( ou plutôt elle, elle avait les mêmes yeux que lui, le seul héritage que son père lui a laissé physiquement. ).
- Excuse-moi... Je... C'était pas pour te déranger... Je t'espionnais pas... Je... Désolé...

Hyuna lui adressa un sourire entre la tristesse et la joie. Elle venait de parler à sa défunte mère, et cela ne l'a met pas forcément dans une joie extrême, puisque elle lui manque, mais elle souriait car ce garçon avait l'air gentil et qu'elle pourrait peut-être s'en faire un ami. Elle fit de la place à côté d'elle et d'un geste de la main, demande au garçon de s'assoir à côté d'elle.

- Je t'en pris, viens t'assoir, ce parc n'est pas qu'à moi ! Et puis tu ne me déranges pas, je parlais seulement à ma mère.

Elle sourit une dernière fois au garçon avant de détourner le regard pour profiter du paysage. Au loin, on pouvait voir un paysage enneigé, et c'était vraiment très beau. Celui lui faisait penser aux montagnes de Corée du Sud, à où elle a pas mal de fois fait des randonnées. Dans sa vie, Hyuna avait déjà eu un ami. Mais un seul. Un seul en onze ans. C'était le garçon du village d'à côté. Ils faisaient tout ensemble. Les deux asiatiques ne parlaient pas beaucoup, certes, ils passaient de moments intenses. Elle se souvient que dans la grange de l'enfant, ils avaient trouvé une ancienne luge, et après des heures de marche, avec cette luge ils avaient dévalé la montagne, en riant et à la fin, ils étaient tombés dans la poudreuse, en riant. Chaque hiver c'était ainsi. Puis du jour au lendemain, elle n'avait plus vu ce garçon, il était comme volatilisé. Sa maman lui avait dit qu'ils avaient déménagé, lui et sa famille. Et puis plus rien. Et donc la petite avait vécu seule, pour seul souvenir, un bracelet en cuire où il était marqué " Petit oiseau " dessus. Son ami le lui avait offert pour son anniversaire, à ses 8ans car Hyuna lui faisait penser à un petit oiseau et elle avait une voix qui attirait les oiseaux.

Car oui, elle attirait les oiseaux. Tous les jours, dans la forêt, elle chantait, et les oiseaux lui répondaient. C'était des moments de solitude qu'elle avait parfois partagé avec cet ami. Mais bon. Les personnes partent et viennent à leur gré. Elle l'avait bien compris malgré ces onze années d'existence. Elle observait le garçon du coin de l'œil. Il ne semblait pas très bavard. Peut-être que lui aussi était plutôt du genre solitaire. Bah, c'était pas quelque chose qui dérangeait la fille. Qu'il parle ou qu'il se taise, cela lui importait peu. Tant qu'il était gentil c'était le principal. Néanmoins, elle engagea la conversation, pour ne pas paraître être une fille désagréable.

-Le paysage de Poudlard est magnifique tu ne trouves pas ?

Après un instant de silence elle ajouta :

" - Au fait, Hyun Ae Midford, enchantée. Mais appelle moi Hyuna !

Rien de plus fort que l'amour.   RPG libre à tous  



Le petit gars ne manqua pas de remarquer que la jeune fille n'était pas aussi joyeuse qu'elle le paraissait, même si elle donnait bien le change. La lueur de tristesse dans son sourire, dans ses yeux, il la connaissait, elle lui était comme familière. Néanmoins, il lui répondit par un autre sourire, un peu crispé celui-ci, et vint s'asseoir contre le même vieux arbre, presque jusqu'à toucher son épaule de la sienne tout en veillant à ne pas empiéter sur son espace vital. Et puis Aslan n'aimait pas beaucoup qu'on le touche, qu'on entre en contact d'une façon ou d'une autre avec lui. Enfin pas quand l'autre était encore étranger, ça le mettait toujours mal à l'aise. Il ramena contre lui les pans de sa cape, les extrémités de son écharpe et s’emmitoufla le plus possible. Il aurait dû avoir l'habitude du froid, avec tous ces voyages sur les terres natales de son père, la Russie, mais il avait toujours été frileux.

Ses pupilles faisaient des allées et retour entre le paysage montagneux, qui s'étendait au loin, plus loin encore que le parc du collège, et l'asiatique assise tout près. Il détailla son profil, les sourcils un peu froncés. Il tournait et retournait dans sa tête les paroles qu'elle avait eu, cherchant à la fois à les comprendre et à trouver une réponse. Qu'avait-elle voulu dire quand elle disait qu'elle parlait avec sa mère ? Il finit par hausser les épaules et se renfrogner. Elle n'avait voulu qu'être gentille sûrement. Et lui était incapable de lui répondre, d'engager une conversation. Il se faisait l'effet d'un timide maladif, ce qui avait le don de l'énerver. Finalement, il reporta son regard sur l'herbe, puis le ciel, ou encore d'autres arbres qu'on devinait plus loin. Il tremblait un peu dans son coin, perdu dans ses pensées. Il en avait presque oublié sa camarade, qui rouvrit la bouche et lança une phrase toute simple, banale, mais qu'il avait eu toutes les peines du monde à dégoter.

- Le paysage de Poudlard est magnifique tu ne trouves pas ?

Il se contenta de hocher la tête et ensuite eut un moment d'inactivité, silencieux, dont profita la demoiselle pour lui préciser son nom.

- Au fait, Hyun Ae Midford, enchantée. Mais appelle moi Hyuna !

Nom qui lui tira d'ailleurs un sourire. S'il avait eu un doute quant à ses origines, à présent tout était bien confirmé. Il releva alors la tête, exposa son nez au froid, et répondit, taquin :

- C'est un sacré nom ça !

Il eut un léger rire, bas, qui se vit plus qu'il ne s'entendit grâce au tremblement de ses épaules.

- Tu sais si il a une signification ? Moi c'est Aslan, ça veut dire lion, mais je suis de Poufsouffle.



Rien de plus fort que l'amour.   RPG libre à tous  

Hyuna sentit l'épaule du garçon qui frôlait la sienne. Ce n'est pas que cela la dérange, mais elle n'avait pas l'habitude d'être aussi proche avec quelqu'un. Puisque Hyuna était plutôt du genre solitaire. Il eut un temps de calme, un calme qui fit du bien à la jeune Serpentarde, et dans sa tête elle avait une mélodie. Elle regarda encore le ciel et vit le soleil se levé, voilà. La nouvelle journée débutait. Puis, elle se souvient qu'aujourd'hui nous étions le Premier jour de l'an. Bien sûr elle n'était pas rentrée chez elle, car elle n'avait plus vraiment de chez elle, Chez son père, il y avait sa belle-mère et ses demi-frères, et ces derniers n'aimaient pas vraiment Hyuna, car Hyuna était la seule à être devenue sorcière malgré qu'elle a vécue loin de son père. Les deux fils de Monsieur Midford étaient des cracmoles. Et à cause de cela, les deux garçons de seize ans et dix-sept ans s'amusaient à martyriser la petite. Pendant que le père avait le dos tourné, les garçons volaient la nourriture de la fille, et celle-ci ne pouvait pas se plaindre car la belle-mère tenait avec ces fils.

Mais malgré ça, Hyuna savait que cela allait rester passager, elle n'allait pas vivre éternellement chez les Midford, et elle savait qu'elle allait aller à Poudlard, alors elle s'en fichait pas mal. De plus la petite n'était pas vraiment très gourmande ( Sauf quand il s'agit de Chocogrenouilles !!! ). Elle avait un vrai chez elle, mais comme il se trouvait en Corée, c'était un peu trop loin pour y aller. Alors elle allait envoyer une lettre à Soo, sa grand-mère maternelle tant adorée. Et puis personne n'avait les sous pour financer ce voyage. La vieille mamie avait pensé partir vivre à Londres. Car comme ça, Hyuna pouvait vivre chez elle pendant les vacances. Sa Grand-mère avait fait de longues études et elle savait parfaitement parler l'anglais. Tout comme Hyuna. Dès sa plus tendre enfance, l'asiatique avait appris à parler l'anglais, car elle a tout de même des origines alors il fallait bien qu'elle apprenne la langue de son père.

- C'est un sacré nom ça ! Tu sais si il a une signification ? Moi c'est Aslan, ça veut dire lion, mais je suis de Poufsouffle.

Hyuna regarda le garçon qui parlait et elle répondit :

- Oh ! Chouette ton prénom ! Moi Hyun-Ae veut dire Intelligence en coréen ! J'ai vécu en Corée du sud jusqu'à maintenant car ma maman était coréenne et mon papa anglais. Mais ma maman est morte. Alors pendant les vacances d'été après que mon papa m'a avoué être sorcière j'ai vécu chez lui avec sa femme et ses fils. Mais je suis bien contente d'être à Poudlard ! C'est mieux que chez lui !

Hyuna rit et continua à contempler le paysage. Le garçon avait l'air cool. Alors elle pourrait s'en faire un ami. Malgré le soleil levant, elle grelotait avec le froid. De la buée sortait de sa bouche. Après, Poudlard c'était quand même dans en endroit où le beau temps et lui faisait deux. Mais bon, l'hiver en Corée est particulièrement rude aussi alors bon ! Elle devait être forte ! Et puis c'est elle qui avait choisi d'aller dehors !

Au fait, Bonne année ! Et surtout bonne santé !

Rien de plus fort que l'amour.   RPG libre à tous  



- Oh ! Chouette ton prénom ! Moi Hyun-Ae veut dire Intelligence en coréen ! J'ai vécu en Corée du sud jusqu'à maintenant car ma maman était coréenne et mon papa anglais. Mais ma maman est morte. Alors pendant les vacances d'été après que mon papa m'a avoué être sorcière j'ai vécu chez lui avec sa femme et ses fils. Mais je suis bien contente d'être à Poudlard ! C'est mieux que chez lui !

Aslan prêta une grande attention aux paroles de la jeune fille, attentif à cette longue réponse dont il était content. C'était plus facile pour lui d'entretenir une conversation si l'autre personne était plus douée que lui là-dedans, ce qui semblait être le cas pour Hyuna. Toutefois, il fut surpris de ses paroles. D'abord il acquiesça avec un sourire amusé, en entendant la signification de son prénom, ainsi qu'en apprenant ses origines qu'elle ne pouvait pas nier de toute façon mais dont elle semblait fière. Et puis il déchanta à l'annonce du fait que sa mère était décédée. Il grimaça un petit peu et eut une moue désolée. Il fut encore plus étonné de constater qu'elle n'avait pas l'air trop éplorée. Il n'imagina pas un instant que cette perte ne l'affectait pas du tout, mais elle avait enchaîné comme si elle avait l'habitude de le dire, que c'était devenu plus un fait qu'autre chose. Ce devait être le cas, un peu comme lui avec son père. Sauf que son père n'était pas mort, pas totalement en fait, et que ça lui causait toujours un pincement au cœur même après sept ans.

Perdu dans ses réflexions, il en oublia de répondre. Ce ne parut pas désarçonner sa comparse qui reprit la parole.


- Au fait, Bonne année ! Et surtout bonne santé !

C'eut le don de le ramener à la réalité. Il eut un instant d'incompréhension puis finit par reprendre un sourire, à l'accent un peu triste qui trahissait le cours de ses précédentes pensées, ses souvenirs douloureux. Ils étaient le jour de l'an, le premier d'une nouvelle année qui commençait tout juste. Leur toute première année de sorcier à Poudlard.

- Je ne m'en rappelais même plus. Ils doivent faire la fête dans la salle commune. Rit-il, en lançant un regard au château par-dessus son épaule. Bonne année à toi aussi, bonne santé et je te souhaites de réussir tout ce que tu vas entreprendre ! J'espère que tout se passera bien ici pour nous ! Ça promet d'être une belle année en tout cas, tu ne crois pas ?

Il avait l'air optimiste pour une fois, quoique le cœur n'y était pas tout entier. Il prit soin de ne pas continuer en posant des questions sur sa mère, pas encore, ni lui dire qu'il était désolé. Ça c'était vu sur son visage de toute façon, et puis c'était trop banal, on avait pas besoin d'entendre ça quand on avait perdu un proche, ça ne changeait rien. Il se contenta donc de lui tendre la main pour sceller ces vœux qu'ils formulaient l'un envers l'autre, enfantin.

Rien de plus fort que l'amour.   RPG libre à tous  


Malgré le fait qu'une nouvelle année commençait, elle n'était pas forcément de bonne humeur. Cela voulait dire que la nouvelle année allait commencer, allait vivre puis allait se terminer sans que sa mère ai pu la voir. Quel dommage… Pour Hyuna, une année était l'équivalent d'une vie humaine. Elle naît alors tout le monde fête cela, on sort le champagne, on rit. Ensuite le printemps arrive, l'amour, les sentiments, la nature redécouvre le bonheur de vivre, ensuite c'est l'été, une saison chaude aussi synonyme de repos et surtout de dodo, puis, le temps dépérit, et l'automne arrive doucement, synonyme du déclin du jour, déclin de la vie, la remise en question de soit, la tombée des feuilles. L'automne peut signifier le déclin d'une vie humaine, une vie qui prend fin après avoir bien vécu, et enfin l'hivers. L'hivers glacé, mais une beauté fatale. La touche finale pour une vie. L'hivers synonyme de froid et de mort.

C'est triste tout de même une vie. Tu es obligé de vivre pour par la suite mourir. De plus la vie n'est pas forcément facile pour un grand nombre de personnes, une vie peut être douloureuse, heureuse, ou les deux. Mais quand nous pouvons interroger la plupart des personnes, elles trouvent que la vie est plutôt douloureuse. Tout commence par la perte de l'enfance, et quand nous entrons dans le monde des adultes, dans cette étape, nous avons déjà connu un ou deux deuils. Ensuite, la vie d'adulte, bien qu'elle doit être vécue, est criblée de problèmes, d'épreuves financières, des maladies, ou des problèmes de couple. Nous commençons à perdre des personnes vraiment chères et importantes. Et ensuite nous assistons à notre propre déclin. La maladie, la souffrance, puis la mort. Et oui, la vie n'est pas toujours aussi belle et rose que l'on pourrait le penser en étant enfant. Certes, nous connaissons des joies ! Avoir le dernier objet à la mode pour Noël, assister à des conventions ou festivals tant rêvés, avoir des moments magiques en famille, connaître les premiers sentiments envers une personne du sexe opposé ( ou du même sexe ), mais il faut savoir que la vie à deux visage.

Hélas, cela on le découvre tôt, ou tard. Le plus tard possible est le mieux, apprendre cela une fois adulte nous laisse au moins l'occasion d'avoir une enfance et une adolescence paisible, mais le retour à la réalité peut être cela dit, fatal. Et pourtant, dans un parc où la température avait bien chuté, adossée contre un arbre à contempler le soleil, une jeune fille avait déjà connu beaucoup de ces choses. Malheureusement. Les fêtes de Noël sans la maman ou le papa, c'est vraiment pas juste. Hyuna a parfois envie de crier quand elle entend l'un des élèves de l'école se plaindre de ses parents, car eux, ils ont la chance de les avoir.


- Je ne m'en rappelais même plus. Ils doivent faire la fête dans la salle commune. Bonne année à toi aussi, bonne santé et je te souhaites de réussir tout ce que tu vas entreprendre ! J'espère que tout se passera bien ici pour nous ! Ça promet d'être une belle année en tout cas, tu ne crois pas ?

Hyuna regarda le château, comme le jeune garçon.

" - Je ne sais pas. On verra bien ! En tout cas c'est sympa de débuter l'année avec une personne sympathique ! "

Elle tentait d'être gentille avec le garçon. Elle voulait s'en fait un ami. Bien que cela n'avait pas seul but d'être gentil. Elle le pensait sincèrement. Hyuna était plutôt du genre franche, alors si elle avait quelque chose à dire, elle le disait. Donc là elle avait envie de dire des paroles gentilles qui lui venaient du fond du cœur.

" - Parle moi de toi au fait. Qui es-tu Aslan ? Tu as l'air d'être une personne gentille très intéressante et j'ai envie de devenir ton amie très vite !"

Rien de plus fort que l'amour.   RPG libre à tous  



Le garçon baissa la main, l'air de rien et la glissa de nouveau sous sa cape, histoire de sauver quelques doigts valides du froid. Elle n'avait pas vu son geste, il avait dû la perturber avec autant de paroles débitées toutes à la suite. Quel idiot ! Ah... Ah non, en fait. Elle avait suivi son regard apparemment, puisqu'elle aussi avait regardé en direction du château, puis s'était adressée à lui gentiment :

- Je ne sais pas. On verra bien ! En tout cas c'est sympa de débuter l'année avec une personne sympathique !


Son compliment le laissa d'abord hésitant, peut-être qu'elle se moquait de lui. Ceci dit, en observant bien, il ne perçut aucune lueur taquine ou mauvaise dans ses yeux, ni d'ironie dans sa voix. Non, plutôt de la sincérité dans chacun d'eux. Il pouvait s'y tromper bien sûr, mais de toute façon il préférait croire que c'était bien ce qu'elle pensait de lui. D'ailleurs, après sa petite minute de tergiversation, cela lui fit chaud au cœur. Lui, qui n'était pas très sociable en plus, ne s'était pas donné tant de mal à faire la conversation pour rien. Il acquiesça d'abord, avant d'ouvrir la bouche pour la remercier et lui rendre sincèrement la pareille. La jeune fille était agréable avec lui et ce malgré le fait qu'il l'avait dérangé alors qu'elle avait semblé vouloir être seule. Il jalousait peut-être un peu son enthousiasme et son naturel dans sa façon de lui répondre, mais c'était aussi ce qui la rendait très sympathique. Il l'entendit reprendre la parole alors qu'il se demandait comment formuler une réponse assez gratifiante et en même temps pleine de vérité.

- Parle moi de toi au fait. Qui es-tu Aslan ? Tu as l'air d'être une personne gentille très intéressante et j'ai envie de devenir ton amie très vite !

Une question ordinaire, sommes toutes, lorsqu'il s'agit de connaître quelqu'un, de se lier d'amitié. Il en fut un peu dérouté pourtant. C'était compliqué pour lui de blablater à propos de sa propre vie. Toutefois, la seconde fournée de compliments apaisèrent son sentiment. Elle n'avait pas de mauvaises intentions, elle ne dirait probablement rien de ce qu'il allait lui raconter. Il fit tout de même le choix de ne pas trop s'épancher, pas encore. S'ils devenaient bons amis ensuite, ce qui semblait en bonne voix en tout cas, il se livrerait sûrement un peu plus mais là c'était trop tôt. Il ne devenait jamais "très vite" amis avec les autres. Il perdit un peu son sourire, sans en devenir triste pour autant.

- Moi... Moi aussi je te trouve très sympas. Je veux dire, tu souris et puis tu parles beaucoup. Enfin c'est pas un défaut, surtout pas... Enfin pas trop si on sait s'arrêter... Mais en tout cas ça me fait plaisir de parler avec toi ! J'aimerais bien qu'on soit amis aussi... Je n'en ai pas eu beaucoup des amis...

"Pas du tout serait plus exact" Pensa-t-il, avec une légère grimace. La première partie de sa réponse fut tellement laborieuse, puisqu'il bégaya ou encore se reprit sur ses paroles un peu maladroites, qu'il inspira un grand coup avant d'enchaîner :

- Qui je suis ? Je... Je suis un sorcier de Sang-Pur. Ma mère est médicomage, elle était à Poudlard elle-aussi, et... Et mon père habitait en Russie avant de rencontrer ma mère. Il... Il est allé à Durmstrang et.. Et il était préparateur en potions. Je parles un peu le russe parce qu' avec ma mère on a fait quelques voyages là-bas... Quoi d'autre ?... J'ai onze ans... Je suis pas très à l'aise pour parler aux gens et... Oh et j'aime beaucoup lire... Voilà...

Le tout était un peu confus, les informations en vrac et beaucoup de "mhhhhh" ou de "euuuh" entrecoupaient ses idées, le temps de chercher quelque chose à ajouter. Il aurait bien rougi un peu plus, de gêne de s'être si mal débrouiller juste pour parler de lui, mais le vent s'était déjà chargé de colorer ses joues, ce qui l'arrangeait bien pour le coup. Il rajouta donc, d'une voix plus assurée :

- A ton tour. Qui es-tu ?

Rien de plus fort que l'amour.   RPG libre à tous  

- Moi... Moi aussi je te trouve très sympas. Je veux dire, tu souris et puis tu parles beaucoup. Enfin c'est pas un défaut, surtout pas... Enfin pas trop si on sait s'arrêter... Mais en tout cas ça me fait plaisir de parler avec toi ! J'aimerais bien qu'on soit amis aussi... Je n'en ai pas eu beaucoup des amis...

Cela fit rire Hyuna. C'est vrai qu'elle avait beaucoup l'habitude de sourire, enfin surtout quand elle était plus jeune, car là, avec la mort de sa maman, c'est totalement normal qu'elle ne rit plus autant qu'avant. Hyuna se posa sur l'arbre au point d'être presque couchée dans l'herbe fraîche du mois de janvier. Elle ferma ses yeux. Elle avait l'impression d'être avec son ancien meilleur ami. Même si physiquement le poufsouffle ne ressemblait pas à lui puisqu'il était asiatique ! Mais dans la façon de parler avec autant peu d'assurance, mais tout en étant gentil et en utilisant un langage assez doux à l'oreille, c'est ça qui lui faisait rappeler son meilleur ami. C'est dommage parfois comment les chemins se séparent, mais c'est super aussi comment parfois les chemins se rencontrent. Ceci est une leçon de la vie qui nous fait montrer que nous rencontrons toujours des personnes et après elles ne sont plus là.

De toute façon, quand nous sommes dans le ventre de notre maman, la plupart du temps on est tout seul. Alors quand nous avions pu notre maman, on se retrouve tout seul, car nous sommes nés sans amis, alors pourquoi mourir avec des amis ? Nous devrions mourir comme nous sommes nés. Bien que cela ne soit pas possible. On tisse toujours des liens avec des personnes, et le fait d'être regretté après notre départ montre aussi que nous pouvons avoir de l'importance dans le cœur de quelqu'un. C'est beau, mais à la fois cruel. Car la perte est l'une des choses qui peuvent nous rendre la vie mais vraiment très facile. Mais le souvenir c'est comme un jardin, pour qu'il soit beau il faut l'entretenir. Alors ainsi, quand nous perdons une personne, nous devons ne garder que les souvenirs beaux et paisibles. Comme ça quand nous pensons à cela, nous pouvons parfois en rire.

- Qui je suis ? Je... Je suis un sorcier de Sang-Pur. Ma mère est médicomage, elle était à Poudlard elle-aussi, et... Et mon père habitait en Russie avant de rencontrer ma mère. Il... Il est allé à Durmstrang et.. Et il était préparateur en potions. Je parles un peu le russe parce qu' avec ma mère on a fait quelques voyages là-bas... Quoi d'autre ?... J'ai onze ans... Je suis pas très à l'aise pour parler aux gens et... Oh et j'aime beaucoup lire... Voilà...


Oh, intéressant ! Hyuna écouta avec patience la petite tirade de ce garçon. Alors lui aussi il était donc à moitié étranger ! Elle n'était donc pas la seule à ne pas avoir 100% de sang british. Elle sourit une seconde fois, mais avec un sourire un peu plus discret cette fois-ci. Lui il parlait aussi le russe, et elle le coréen. Elle pense donc avoir beaucoup de choses à lui raconter ! Elle regarda le garçon dans les yeux et il lui dit :

- A ton tour. Qui es-tu ?

Hyuna se leva pour se mettre face au garçon. Elle frotta sur sa jupe car elle était pleine de terre et d'herbe, et elle se rassit en face de lui.

" - Moi je suis une sang-mêlé, mon papa est sorcier mais j'ai vécu sans lui pendant onze ans et ma maman était humaine mais maintenant qu'elle est décédée et ben... Voilà. J'ai vécu toute mon enfance en Corée du Sud à la campagne avec ma maman et ma mamie. Et je parle le coréen bien mieux que l'anglais ! Moi je ne suis pas toujours à l'aise avec les gens, sachant que j'ai toute mon enfance était rejetée ! J'ai aussi onze ans et j'aime beaucoup lire aussi ! Je parle aussi le japonais, tous mes étés avec ma mamie et ma maman on allait au Japon et chaque année on allait dans une ville différente ! Mais on visitait le plus souvent Tokyo et Kyôto ! Alors à cause de sa je suis une grande fan de bandes dessinées japonaise du nom de mangas ! "

Rien de plus fort que l'amour.   RPG libre à tous  

Evie, qui était sortie prendre l'air dans le parc, était de forte mauvaise humeur. En effet, on venait de lui apprendre qu'elle était désignée pour seconder une autre élève de première année, Lucy Hitchman, dans sa vie de tous les jours à Poudlard. Evie n'avait rien demandé, elle venait d'arriver à Poudlard, et voilà qu'on lui faisait peser sur les épaules le poids de ce rôle qu'elle ne souhaitait pas jouer  ! En fait, Lucy était aveugle. La directrice de Poudlard aidée des professeurs cherchaient une solution magique à son handicap, afin de lui permettre de suivre une scolarité normale. Or en attendant, il lui fallait quelqu'un pour la guider dans le château, lui tenir le bras si besoin, la seconder, et ce 24h sur 24 (enfin façon de parler, sauf la nuit bien sûr!). Et c'était Evie qui avait été désignée pour endosser cette responsabilité.

La jeune fille n'avait rien contre la pauvre Lucy, cette dernière avait même l'air autant mécontente qu'elle de cette décision et cela se comprenait. Mais Evie, qui était assez solitaire et aimait sa liberté (chez elle, elle ne passait pas une journée sans partir en vadrouille dans la forêt à rêvasser), ne pouvait s'imaginer scotchée à quelqu'un constamment. Cette idée l'inquiétait, elle se demandait si elle y parviendrait sans devenir trop désagréable pour Lucy, à force de ne pas pouvoir jouir de la solitude dont elle était tant éprise !

Bref et voilà que, confuse et irritée de la décision qui venait d'être prise contre son gré, elle tomba sur un garçon et une fille en train de discuter sous un arbre. Ils étaient libres eux. Ils pouvaient faire leur vie, chose qui ne serait plus possible à Evie, à peine son deuxième jour à Poudlard entamé !


"Salut vous deux.... Je ne voulais pas surprendre votre discussion. D'ailleurs, profitez-en bien, de votre escapade dans le parc ! Moi je n'y aurai pas droit et je suis à peine arrivée à Poudlard !"

déclara Evie d'une traite aux deux jeunes premières années qui n'avaient rien demandé. Dans sa mauvaise humeur, un peu amère, Evie donna un coup de pieds dans une motte de terre, dont quelques morceaux arrivèrent au visage de la première année qui la regardait, bouche-bée.

"Oups désolée ! Je... Je ne voulais vraiment pas faire ça. Je suis juste... Tellement sous le choc !"
s'empressa de préciser Evie, poussant un profond soupir et venant s'asseoir à côté des deux autres sans y avoir été invitée. Elle avait besoin de parler avec quelqu'un de ce qui lui tombait dessus.

► Responsable des nouveaux arrivants et arrivantes ◄
♫ Gryffondor du mois de Janvier ♫
“Le génie est composé d'amour, d'enfance et encore d'amour.” - Christian Bobin -

Rien de plus fort que l'amour.   RPG libre à tous  

Aslan ne répondait pas à Hyuna, était-il bouche-bée par les paroles de Hyuna ? Elle ne voulait pas trop lui plomber le moral. Peut-être est-ce donc une mauvaise idée alors de raconter sa vie au garçon. Enfin, elle avait besoin de parler, elle ne faisait jamais cela. Sauf quand il y avait sa maman et sa mamie, mais bon, cela serait bizarre que sa grand-mère vient à Poudlard et encore plus sa mère, car elle est morte ! Alors elle avait besoin de parler à des gens de son âge, des camarades avec qui on partage la vie de tous les jours, les bons moments, comme parfois les mauvais ! En fait les amitiés c'est comme les mariages ! Pour le meilleur, et pour le pire ! Bien que la plupart du temps nous ne souhaitons que notre bonheur et après, on s'en fiche pas mal, à moins que nous ne sommes plutôt de tempérament diabolique ou de sang-chaud ! Mais comme Hyuna était calme, elle ne répondait pas toujours du tac au tac, enfin, du moins, avant son arrivée à Poudlard ! Car maintenant, elle essaye de se donner le titre de pseudo la-fille-qui-ne-se-laisse-pas-faire. Car elle a toujours été victime de mauvaises insultes et donc, cela serait malheureux si cela continuerait.

Soudain, elle entendit des bruits de pas et vit une jolie jeune fille qui devait avoir son âge. Elle lança la parole la première.

"Salut vous deux.... Je ne voulais pas surprendre votre discussion. D'ailleurs, profitez-en bien, de votre escapade dans le parc ! Moi je n'y aurai pas droit et je suis à peine arrivée à Poudlard !"

Hyuna reçue de la terre sur son visage et prise par surprise elle hurla. Bon okay, le hurlement n'était pas aussi classe que dans les films moldus. À vrai dire, le hurlement était assez drôle mais surtout pitoyable. Et elle qui veut faire bonne impression aux yeux de Aslan ! La voilà ridiculisée ! Quelle honte ! Elle était vachement en colère ! Elle avait envie de jeter un méchant regard à la Gryffondor.


"Oups désolée ! Je... Je ne voulais vraiment pas faire ça. Je suis juste... Tellement sous le choc !"

Bon okay, heureusement qu'elle s'était excusée, car sinon, elle aurait vraiment pas été très sympa avec elle, mais finalement, elle se ravisa et se leva pour enlever toute la terre sur elle. Elle espérait simplement que Aslan n'allait pas rire d'elle, et aussi la fille.

" Mouais. T'inquiète ça va. Il n'y en a pas tant que cela ! Et donc ... Pourquoi es-tu sous le choc ? "

Elle s'assit donc à côté de la lionne qui venait de s'asseoir en la regardant avec un regard curieux. Peut-être serait-elle interréssante qui sait ! Elle rêvait de se faire une amie fille dans l'enceinte de l'école ! Peut-être deviendraient-elles meilleures amies ! Bon okay, elle s'enflamme un peu trop la petite ! Il faut qu'elle se calme ! Elle lança un sourire timide à la fille et regarda aussi Aslan pour voir sa réaction à l'arrivée de la fille.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Rien de plus fort que l'amour.   RPG libre à tous  

Sujet bloqué (6 mois) - Si vous souhaitez réouvrir ce sujet, envoyez un hibou à la préfecture ou à un membre du corps professoral.