Parc

Inscription
Connexion

Le soleil permet les rencontres  PV 

Alice n'avait pas encore profité du parc depuis son arrivée à l'école. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que les cours s'enchaînaient tous les uns après les autres et que la première année était bien déterminée à toujours en apprendre plus, quel qu'en soit le prix. Et c'était ainsi qu'elle n'avait pas encore pût se prélasser sur l'herbe verte du parc.

Ce jour là, il faisait chaud. Et comme la petite fille avait pris une grande avance dans ses devoirs, elle avait décidé qu'il était temps pour elle de se rendre dans le parc de l'école, histoire de visiter les lieux. Même si apparemment, d'après les dires de ses camarades de classe, il n y avait pas grand chose d'exceptionnel dans les lieux.

Vêtue de son uniforme vert et argent, son sac à dos sur le dos, rempli de parchemins et de bouteilles d'encre afin de pouvoir écrire une lettre pour ses parents, histoire de leur raconter ses premiers pas à Poudlard, la gamine arpentait les couloirs qui menaient du cachot jusqu'au hall d'entrée. Elle poussa donc les lourdes portes de chênes t se retrouva donc dehors, sous le soleil.

Evidemment, le parc était rempli de monde qui avait, comme elle, voulu profiter des premiers rayons du soleil. La gamine observa de loin le Saule Cogneur qui agitait ses branches, avant de se diriger sous l'ombre d'un arbre, éloigné du lac. Elle irait sur les bords du lac plus tard, si elle en avait le temps. Mais pour le moment, il lui fallait se poser dans un coin, pour pouvoir écrire la lettre à ses parents.

Sortant ses affaires et se positionnant comme elle le pouvait, allongée sur le ventre, la rouquine commença donc à écrire sa lettre, racontant ses exploits en Potions, et plus récemment sa mauvaise note en métamorphose, précisant qu'elle ne comprenait absolument pas à quoi pouvait servir cette matière pour son futur. Et lorsqu'elle n'eut plus d'inspiration, elle resta là, à regarder le vide devant elle, suçant sa plume d'un air rêveur, sans se soucier du fait que quelqu'un venait de l'aborder...

Summer time and the living is easy !

Le soleil permet les rencontres  PV 

Depuis son arrivée à l'école de sorcellerie, Lexie n'avait jamais pris le temps de se promener au parc, ce qui était très étonnant pour elle. Il est vrai que les cours et les devoirs lui prenaient beaucoup de temps, mais étant née de parents moldus, la jeune fille ne voulait pas paraître idiote et s'efforcait de « rattraper » ses lacunes sur la magie en dévorant, ci et là, les livres qui se trouvaient dans la salle commune des Serdaigle. Elle avait tant à découvrir !

Mais aujourd'hui, le chant des oiseaux et les doux rayons de soleil qui venaient de faire leur apparition depuis quelques jours, appelaient voire rappelaient la demoiselle : c'était bien trop tentant pour elle qui aimait tant la nature et sentir la douce brise sur son visage angélique aux yeux vert émeraude.

Lexie se disait qu'elle pouvait bien modifier son habitude, et puis, lire un bon livre sous un arbre, cheveux lâchés et voletant dans les airs grâce à la douce musique que sifflait le vent, c'était aussi un agréable moment qu'il ne fallait pas manquer.

A peine eut-elle mis un pied sur l'herbe, qu'elle fut émerveillée par la splendeur des lieux. La jeune Serdaigle aimait ce qu'elle voyait, elle observait vraiment tout, et compris, que la plupart des élèves de l'école, avait eu envie de profiter également des beaux jours laissant deviner que l'été approchait à grand pas.

En marchant d'un pas léger et dansant, Lexie essayait de se trouver un endroit paisible, loin du remue-ménage que provoquaient quelques troubleurs de fête, qui étaient venus pour se défouler en s'essayant à des jeux encore enfantins.
Ce fut une dizaine de minutes plus tard, qu'elle aperçut une jeune fille, du même âge, semble-t-il, qui avait l'air perdue dans ses pensées, tenant une plume qui effleurait ses lèvres, avec un parchemin posé là devant elle.


« Bonjour, j'espère que je ne te dérange pas, je m'appelle Lexie. Puis-je m'installer près de toi ? »

"parfait et original"
ça te définit bien je trouve - Milenka Alder
"Les Éclairs, une équipe du tonnerre" - Lexie -
#87CEFA

Le soleil permet les rencontres  PV 

Alice était confortablement installée sur le tapis d'herbe du parc de Poudlard, perdue dans ses pensées. A vrai dire, elle réfléchissait au meilleur moyen de parler de Poudlard à son père. Parce que lui n'avait jamais eu l'occasion de mettre les pieds dans ce lieu, puisqu'il n'était pas un sorcier. Il lui faudrait donc décrire au mieux l'endroit. Mais comment décrire l'impossible ? Comment expliquer par exemple le fait que le plafond de la Grande Salle reflétait la météo sans être transparent ?

La petite Serpentard s'interrogeait donc sur ce fait lorsqu'on la sortit de ses pensées. La rouquine releva la tête, pour faire face à une jeune fille de son âge qui lui demandait si elle pouvait prendre place à ses côtés. La Verte et Argent décala alors son nécessaire à écrire pour permettre à sa camarade de s'installer, en répondant alors :


- Bien sûr. Le parc est à tout le monde !

Bon, en tout cas, cela ne l'aidait pas vraiment dans la rédaction de sa lettre. Soupirant, elle finit par ranger ses affaires dans son sac à dos pour s’asseoir en tailleur sur l'herbe verte, en observant sa camarade prendre ses aises. Après tout, le parc était fait pour tout le monde, non ? Et puis Alice pourrait faire une nouvelle rencontre comme cela ! C'est donc toute souriante que la gamine se tourna vers sa camarade de classe, en se présentant :

- Je m'appelle Alice, et toi ?

Après tout, c'était bien ainsi que l'on pouvait démarrer une folle conversation, non ? Et peut être que la petite Serdaigle pourrait aider la Serpentard à écrire sa lettre après ça !

Summer time and the living is easy !

Le soleil permet les rencontres  PV 

Lexie attendait sagement que la jeune Serpentard l'autorise à s'asseoir près d'elle. Elle se rendit compte qu'elle l'avait sortie de ses pensées. En observant le parchemin, Lexie se disait qu'elle était en train d'écrire une lettre à une personne proche : ses parents, peut-être ? Sa famille devait lui manquer.
En s'imaginant cela, la jeune Serdaigle ne pouvait s'empêcher de penser à ses frères et sœurs, mais surtout à ses parents. C'est vrai qu'il est difficile de vivre éloignés des siens, lorsqu'on a 11 ans.



"Je te remercie. Comme je l'ai précisé à mon arrivée, je m'appelle Lexie. Je suis ravie de faire ta connaissance Alice. Je vois que tu étais sur le point d'écrire une lettre, tu préfères sûrement le faire seule, mais si jamais tu as besoin de mon aide, n'hésite pas : j'adore écrire"

C'est toujours avec entrain et dans la bonne humeur que Lexie avait proposé son aide.

Malgré son côté enfantin et joyeuse, la petite fille sentait comme un malaise s'installait peu à peu entre les deux jeunes élèves. Les relations humaines sont les plus compliquées dans ce monde. Et connaissant les traits de caractère que l'on attribuait aux Serpentard, Lexie ne savait que penser de cette nouvelle relation. Se pouvaient-il qu'une amitié naisse entre elles ? Il était encore trop tôt pour le dire, mais ce détail résonnait toujours dans la tête de la jeune fille.

Que pouvait penser Alice à ce sujet ? Elle l'ignorait, mais elle voulait tout de même tenter de communiquer avec Alice et de se faire sa propre idée sur qui elle était au fond.

C'est donc d'un ton naturel, d'une voie posée, un peu moins joyeuse que la petite fille entama la discussion.



"Que penses-tu de l'école Poudlard ? Moi, je l'adore ! Je me sens encore comme une étrangère, mais je suis sûre que cette impression va se tasser au fil des mois. J'aime tout ici, je découvre un tas de choses, les professeurs sont impressionnants, ils savent tout, ils donnent envie d'apprendre."

La jeune élève aux yeux vert émeraude se rendait compte qu'elle parlait trop et trop vite, elle ne laissait pas le temps à Alice de pouvoir répondre quelque chose. C'était une manie chez elle, il fallait qu'elle travaille encore dessus, car cela pouvait agacer plus d'une personne, elle en était consciente.

"parfait et original"
ça te définit bien je trouve - Milenka Alder
"Les Éclairs, une équipe du tonnerre" - Lexie -
#87CEFA

Le soleil permet les rencontres  PV 

Alice n'était pas vraiment très à l'aise avec les relations sociales. Elle qui avait toujours été enfant unique. Mais le parc n'était pas marqué à son nom et la jeune Serdaigle qui lui faisait face pouvait très bien s’asseoir à ses côtés. La jeune Bleue et Bronze s'assit donc à ses côtés en se présentant puis en lui proposant son aide pour l'écriture de sa lettre. Le visage de la Verte et Argent s'illumina alors d'un sourire, tandis qu'elle répondit, rapidement :

- Enchantée Lexie. Oui, j'écris une lettre pour mes parents. Papa est Moldu et j'essaye de lui décrire au mieux le château. Mais c'est plutôt difficile en fait ! Alors je veux bien ton aide. Comment tu décrirais l'école à une personne sans pouvoirs toi ?

La plume levée, Alice était prête à écrire tout ce que lui dirait sa nouvelle connaissance. Mais au lieu de cela un léger silence s'installa. La Serpentard haussa donc les épaules et se remit à sucer sa plume, perdue dans ses pensées. Et finalement, la jeune Serdaigle finit par reprendre la parole pour interroger sa camarade sur tout un tas de sujet. Comme son opinion sur le château et enfin sur les professeurs. La rouquine se mit alors à rire un peu, de part le comportement quelque peu surexcitée de sa comparse, avant de prendre la parole à son tour :

- Je trouve Poudlard vraiment grandiose. Ce que je trouve le plus magnifique c'est le plafond magique de la Grande Salle... Et puis il y a aussi la salle Commune. Quand on est assis dans notre salon, on peut voir le Calmar passer dans le lac. C'est... Magique !

Oui, c'était le mot. Il n 'y avait rien de plus magique que l'école dans lequel elles étudiaient toutes deux. La rouquine posa donc son parchemin, son encrier et sa plume à ses côtés, bien trop occupée à discuter avec sa camarade, avant de rajouter :


- J'aime aussi beaucoup les cours. Ma matière préférée sont les potions. J'aimerais devenir Médicomage, comme ma maman plus tard. Et toi ? Tu aimes quoi comme matière ? Tu sais ce que tu voudras faire plus tard ?

Summer time and the living is easy !

Le soleil permet les rencontres  PV 

Lexie s'était installée près de la serpentarde et attendait patiemment sa réponse. C'est ainsi que l'on fait pour faire connaissance au départ : se poser des questions, y répondre, sujet bateau ou sérieux et ainsi de suite.

- Je trouve Poudlard vraiment grandiose. Ce que je trouve le plus magnifique c'est le plafond magique de la Grande Salle... Et puis il y a aussi la salle Commune. Quand on est assis dans notre salon, on peut voir le Calmar passer dans le lac. C'est... Magique !


Ah oui, Lexie pensait également que Poudlard était majestueux, d'une beauté sans pareille.

"ah toi aussi, tu es fascinée par ce plafond dans la Grande Salle ?
ça doit être impressionnant d'avoir la vue sur le Lac et toutes les créatures qu'il renferme."


Lexie s'aperçut que sa nouvelle rencontre venait de déposer machinalement son parchemin et sa plume sur le côté. Alice semblait très à l'écoute et réceptive à cette discussion. Chose que Lexie apprécia. Elle aussi avait donc envie de faire des rencontres, peu importe la maison d'où vient l'élève.

- J'aime aussi beaucoup les cours. Ma matière préférée sont les potions. J'aimerais devenir Médicomage, comme ma maman plus tard. Et toi ? Tu aimes quoi comme matière ? Tu sais ce que tu voudras faire plus tard ?

"Ah j'adore le cours de Potion, j'ai d'ailleurs terminé mon premier examen final. J'ai hâte de passer en deuxième année pour reprendre cette matière ! J'aime beaucoup l'histoire de la magie, c'est incroyable tout ce que l'on apprend sur notre passé qui a pu influencer sur notre présent.
Je suis désolée, mais j'ignore ce qu'est un médicomage. Je ne connais pas encore les différents métiers qui existent pour les sorciers. Je pense que dans mes sept années à venir, j'en aurais appris suffisamment pour choisir mon orientation professionnelle."


Lexie avait fait une drôle de tête lorsqu'Alice prononça le mot "médicomage", voilà un terme inconnu pour elle. Il était certain qu'en rentrant dans la Salle Commune, la jeune Serdaigle irait directement fouiner dans la bibliothèque pour en savoir plus et ne plus paraître ignorante et bête.

"parfait et original"
ça te définit bien je trouve - Milenka Alder
"Les Éclairs, une équipe du tonnerre" - Lexie -
#87CEFA

Le soleil permet les rencontres  PV 

Alice était à l'aise. Ce qui était pour elle une chose assez rare en vérité. Parce qu'elle était très souvent sur ses gardes, pensant toujours que l'amitié était une chose à éviter pour ne pas être blessée par le futur. Mais Lexie semblait vraiment être une jeune fille pleine de vie et assez gentille. Et puis si Alice ne rencontrait personne, comment pourrait-elle avancer à Poudlard ? Elle posa donc son encrier et son parchemin à ses côtés, repoussant l'écriture de sa lettre, avant de déclarer qu'elle trouvait Poudlard magnifique. Et comme elle, la petite aiglonne semblait apprécier le plafond magique de la Grande Salle ! Mais elle n'avait pas vu la salle commune des Serpentard !

- Oui, c'est extraordinaire ! Mais toi, comment est ta salle commune ?

Elle avait entendu dire par sa mère qui avait des amies Serdaigle lors de son époque à Poudlard, qu'il fallait répondre à une énigme pour rentrer dans la fameuse salle commune ds bleus et bronze. Et que ce même lieu était rempli de bibliothèque en tout genre. Bref, ça aurait pû être un paradis pour la petite rouquine qui aurait pû passer sa vie à lire toutes sortes de livres.

En parlant de lire, la gamine avait donc lancé le sujet des cours. Oui, c'était certain qu'elle adorait beaucoup le cours de Potions. Mais apparemment, sa camarade était beaucoup plus avancé qu'elle qui n'avait pas encore commencé l'examen final. Et puis Lexie disait aussi aimer l'Histoire de la magie. A l'évocation de cette matière, la rouquine grimaça, en lâchant alors :[/i]

- Je trouve que l'histoire de la magie est assez ennuyant. Je préfère les cours où on peut faire de la pratique. C'est bien plus utile pour plus tard. Je ne sais pas si je vais garder l'Histoire de la Magie en cours pour les années suivantes...

En tout cas, lorsque Lexie lui avoua qu'elle ne savait pas ce qu'était être médicomage, la rouquine écarquilla les yeux, avant de se reprendre. Après tout, sa nouvelle amie pouvait aussi être de sang moldu... Et donc, elle n'avait sûrement jamais entendu parler de médicomagie. La Verte et Argent réfléchit donc un instant, restant silencieuse, avant d'expliquer :

- Etre médicomage, c'est comme être médecin. Sauf qu'évidemment, ma maman utilise les potions et sa baguette pour soigner les blessés. Elle travaille en temps que médicomage pour enfant. Je crois que ça correspond au rôle de pédiatre d'après ce que papa me dit parfois.

Summer time and the living is easy !

Le soleil permet les rencontres  PV 

Alice était très certainement de nature solitaire, ça se voyait à son comportement, elle avait une attitude réservée et un peu sur la défensive, ses épaules légèrement en retrait en disait long.

" Oui, c'est extraordinaire ! Mais toi, comment est ta salle commune ? "

Lexie n'avait jamais réellement pensé aux salles communes des autres maisons, et faut dire qu'elle imaginait qu'elles se ressemblaient toutes. Mais au vu de la question d'Alice, elle y repensa plus en détails, et se dit que les salles communes devaient être construites à l'image des fondateurs. Ce qui laissait entendre qu'aucune ne devait se ressembler, vu les personnalités très différentes des fondateurs, d'après les cours d'HDM que la fillette ait suivi cette année.

"En y réfléchissant, je ne saurais comment la décrire au mieux. Mais pour faire court, notre salle commune est très chaleureuse et accueillante, et bien naturellement, une énorme bibliothèque est présente au centre de la pièce sur laquelle repose un portrait de Rowena Serdaigle, et on en retrouve encore une dans le dortoir. En fait, je pense qu'elle est à l'image de ce que vous pouvez penser des Serdaigle de manière générale. Et comment est la tienne ?"

"Je trouve que l'histoire de la magie est assez ennuyant. Je préfère les cours où on peut faire de la pratique. C'est bien plus utile pour plus tard. Je ne sais pas si je vais garder l'Histoire de la Magie en cours pour les années suivantes... "

Lexie, en écoutant sagement la vert et argent, essayait de comprendre ses motivations, ce qu'elle aimait et comprenait au final que l'HDM était une matière particulièrement déplaisante pour des personnes moins enclin à dévorer des livres. Faut dire que la petite fille aimait, elle aussi, pratiquer la magie, c'était beaucoup plus impressionnant et fascinant.

"J'aime beaucoup pratiquer la magie, et oui, c'est ce qui compte au final : savoir lancer un sortilège. Mais l'HDM, bien que très théorique, nous permet d'en savoir plus sur nos ailleuls, et surtout éviter les erreurs du passé. Et puis, connaître chaque caractéristique d'une créature ou d'un sortilège est aussi, si ce n'est, plus important que savoir lancer un sortilège, tu ne crois pas ?"

"Attention Lexie, se disait-elle, tu vas la faire fuir si tu te lances là-dedans..." Voilà que la gamine était lancée sur un sujet qui la passionnait : les livres.


"Etre médicomage, c'est comme être médecin. Sauf qu'évidemment, ma maman utilise les potions et sa baguette pour soigner les blessés. Elle travaille en temps que médicomage pour enfant. Je crois que ça correspond au rôle de pédiatre d'après ce que papa me dit parfois."


C'était donc ça être un médicomage : une sorte de pédiatre, mais en utilisant des potions et sa baguette ?
Lexie tentait d'imaginer sa mère, dans cet hôpital, en tenue de médecin, avec d'une part, sa baguette en main et d'autre part des tas de potions à la place des médicaments, lotions et pommades en tout genre qui se trouvent à la pharmacie centrale. Elle se demandait si les sorciers avaient des hôpitaux, et s'ils utilisaient, eux aussi, des appareils à rayon, comme les scanner ou radio pour voir l'étendue d'une blessure interne.


"ah je vois, merci pour cette précision. Du coup, je vois très bien ce qu'est un médicomage. Ma mère est pédiatre justement. Mon père, est quant à lui, un soigneur d'équidés, c'est à dire, un soigneur de chevaux. Ils m'ont transmis leur passion pour prendre soin des autres et vouloir leur venir en aide. Il se peut que ce métier puisse me correspondre, mais j'ai encore du temps devant moi pour savoir exactement ce que je veux devenir comme type de sorcière."

Quelle pipelette cette Lexie, c'est certainement ce que devait penser Alice. Elle espérait ne pas trop l'agacer avec son franc parler et son élocution rapide et enjouée.


Reducio
Je suis désolée pour ce temps de réponse très long

"parfait et original"
ça te définit bien je trouve - Milenka Alder
"Les Éclairs, une équipe du tonnerre" - Lexie -
#87CEFA

Le soleil permet les rencontres  PV 

Si Alice était plus du genre à être solitaire Lexie était quand à elle le genre de personne à être très bavard. Mais cela ne gênait pas vraiment la Verte et Argent qui aimait bien écouter les autres parler pour en apprendre plus sur leur vie. Elle sourit donc à la bleue et bronze, avant de lui demander comment était sa salle commune à elle. Parce qu'avec une mère Sorcière, Alice savait très bien que les Salles Communes étaient différentes les unes des autres. Et elle aurait aimé rentrer un jour dans la salle Commune des autres maisons pour les voir toutes. Mais c'était une chose impossible, bien évidemment...

Et bien comme elle pouvait s'en douter, Lexie lui répondit que la salle Commune était constituer d'une grande bibliothèque. Ce qui prouvait bien que les Bleus et Bronze aimaient tous beaucoup lire. Puis, elle lui retourna la question. Alice se mordit donc la lèvre, essayant de décrire au mieux sa salle commune, avant de commencer à expliquer :


- Notre Salle Commune est immense en réalité. On se trouve sous le lac de l'école, comme je te l'ai dis plus tôt. Et donc, il y fait sombre. Mais parfois, on peut voir les reflets du soleil et cela donne des reflets qui bougent sur le sol, avec les mouvements de l'eau. On a aussi pas mal de bocaux d'ingrédients de Potions dans notre salle commune, comme nous sommes non loin de la salle de Potions. J'aime bien étudier ce qu'il y a dans ces bocaux d'ailleurs !

Par la suite, les deux filles commencèrent à parler des cours qu'elles aimaient. Et s Lexie semblait beaucoup aimer l'histoire de la magie, ce n'était pas vraiment le cas d'Alice qui préférait de loin les potions et les cours en partie pratique. Mais Lexie avait aussi raison dans ce qu'elle disait : parfois, la théorie pouvait être aussi importante que la pratique...

- Tu as raison... Mais la pratique est tout aussi importante ! Parce que c'est bien de savoir la théorie, mais si on ne sait pas appliquer le sortilège ensuite, ce n'est pas très pratique, non  ?

Quoiqu'il en soit, Alice venait de comprendre que sa nouvelle copine n'était pas une sorcière. Car elle ne savait pas ce qu'était un médicomage. Alice tenta donc de lui expliquer la chose, au mieux, avant que l'autre première année ne dise qu'elle voyait mieux. Et que sa mère était pédiatre. Quand à son père, il travaillait pour soigner les chevaux. La Verte et Argent hocha la tête, comprenant parfaitement l'autre gamine, avant que cette dernière ne dise qu'elle ne savait pas ce qu'elle voulait faire de sa vie encore. Mais elle avait encore devant elle six longues années pour le savoir. Et c'est donc ainsi que la rouquine questionna un peu sa nouvelle amie sur sa vie privée :

- Tes parents sont donc Moldus si j'ai bien compris ? Moi, mon père est Moldu aussi. Il est professeur de français dans un collège. Tu as découvert tes pouvoirs comment ? Ca a fait un choc à ta famille ?

Reducio
Pas de soucis t'inquiètes ^^

Summer time and the living is easy !

Le soleil permet les rencontres  PV 

Lexie écoutait très attentivement la description que faisait Alice au sujet de la salle commune des Verts.
Au vu de ses dires, elle se faisait la réflexion que leur salle devait être énigmatique, bizarroïde et un tantinet effrayant, à l'image qu'elle se faisait du fondateur et des sorciers célèbres qui avaient fréquentés cette maison.


« J'aime bien étudier ce qu'il y a dans ces bocaux d'ailleurs. »

En ce qui concerne la jeune Bleue, ce ne sont pas les bocaux, ni la texture d'une potion qui l'attirait, mais plutôt ce qu'elle pouvait en faire. Elle aimait se dire que le fondement des potions était de pouvoir venir en aide et guérir des maladies graves.

« tu as raison, mais la pratique est tout aussi importante ! Parce que c'est bien de savoir la théorie, mais si on ne sait pas appliquer le sortilège ensuite, ce n'est pas très pratique, non ? »

A ces phrases, Lexie ne pouvait s'empêcher d’être d'accord en imaginant une situation où elle se retrouverait face à un danger. Ce n'est certainement pas en récitant par cœur une définition qu'elle s'en sortirait... Cela va de soi.

« Ah mais je suis d'accord avec toi, je dis juste que théorie et pratique sont indissociables à mon sens. Puis, je t'avoue que, comme beaucoup, j'adore voir ce que je peux faire avec ma baguette. »

Ce que Lexie appréciait fortement en discutant avec Alice, c'était qu'elles venaient de deux mondes bien distincts et par conséquent, elles avaient tant à apprendre l'une de l'autre. La Serpentard avait eu la chance d'évoluer dans les deux, ce qui lui permettait de pouvoir comprendre les moldus, et de ne pas être trop perdue ici. Elle devait être à l'aise en toute circonstance et n'importe où du coup.

Alice ne devait pas se douter, ni réellement comprendre, que pour Lexie, c'était différent. Elle avait grandi dans un monde dénué de magie, et si tu osais, seulement penser, que ça pouvait exister, tu étais en marge de la société et pris pour un fou. C'était ainsi qu'elle avait passé son enfance, s'efforçant à être ce que les adultes moldus attendaient d'elle, prise entre deux feux, puisqu'elle s'était toujours sentie différente, comme si quelque chose l'attirait ailleurs. Et cet « ailleurs », il semblerait que la fillette l'ait trouvé : le monde des sorciers.

« Tes parents sont donc moldus, si j'ai bien compris... » oh oui, elle supposait bien.

« Tu as découvert tes pouvoirs comment ? Ça a fait un choc à ta famille ? »

A ces questions, Lexie comprit qu'Alice qu'elle s'intéressait vraiment à son histoire. C'est donc tout naturellement qu'elle accepta de se confier aussi aisément.

« On ne peut pas dire que j'ai découvert mes pouvoirs, quelques jours avant la rentrée scolaire et donc mon anniversaire, nous avons reçu des lettres. Mes parents, très terre à terre, pensaient qu'il s'agissait de publicités mensongères, de charlatans. Ils les ont donc jetées dans notre cheminée. Puis arriva ce jour où un homme est venu frapper à notre porte, se présentant comme un membre du ministère chargé de nous informer que j'avais été choisie pour intégrer une école de sorcellerie. Evidemment, à ce mot, ma mère sortit de ses gonds lui demandant de quitter notre propriété. Elle est médecin, tu comprends, et en tant que scientifique, elle ne peut envisager ce genre de choses.
Naturellement, ce messager devait avoir l'habitude de ce genre de réactions, il n'en était pas à son coup d'essai. Alors il a réagi très calmement et avait tout expliqué à mes parents d'une voix parfaitement posée et sereine. A la fin de son récit, il fit une petite démonstration de ses « talents » et cela était venu confirmer cette longue histoire. Voilà voilà pour la petite anecdote. Donc oui, on peut dire que c'était une situation assez délicate et effrayante. Ma mère a encore du mal à réaliser et surtout à l'accepter. Quant à mon père, il est plus compréhensif et je crois surtout qu'il est fier de ce qu'il m'arrive, parce qu'au fonds de lui, il a toujours su que ma place était ailleurs et il est ravi que je me sois enfin trouvée, il ne veut que mon bonheur.»

Lexie était partie dans son récit, remontant dans ses souvenirs, oubliant presque où elle était et avec qui.

Alice avait fait naître un brin de nostalgie dans les émotions de la fillette, surtout à l'annonce du mot « famille ».
Comme elle lui manquait...

"parfait et original"
ça te définit bien je trouve - Milenka Alder
"Les Éclairs, une équipe du tonnerre" - Lexie -
#87CEFA

Le soleil permet les rencontres  PV 

Voilà qu'une profonde discussion s'était engagée entre les deux élèves de Poudlard. Et Alice se disait qu'elle appréciait beaucoup Lexie pour sa curiosité. C'était rare, après tout, de voir des élèves de première année ayant autant envie d'en apprendre plus. Et c'était aussi ce qui plaisait beaucoup à Alice chez les Serdaigle. Tout comme les Gryffondor l'impressionnait pour son courage !

Bref, chacune des filles avait donc son opinion sur ce qu'il fallait apprendre en classe, mais elle se rejoignaient sur un même point : la pratique était aussi importante que la théorie. Alice approuva alors d'un signe de tête, avant de questionner :


- Comment tu as trouvé les premiers cours pour le moment ?

Alice, elle, pour le moment les avait trouvé assez facile. Certes, elle avait eu une mauvaise note en métamorphose et en Histoire de la magie mais c'était juste parce que les deux sujets énoncés ne lui avait pas plû... Elle se fichait bien de connaître la maison de Poufsouffle - une maison un peu inutile et trop bonne vivante à ses yeux - et le sortilège Réparifagex ne l'avait simplement pas intéressé plus que cela... Mais après tout, les deux filles n'étaient pas là pour discuter de leurs notes. La rouquine estimait que cela restait du domaine privé. Elle sourit donc à sa camarade de classe, lui demandant comment elle avait découvert ses pouvoirs magiques et si cela avait fait un choc à ses parents.

La bleue et bronze lui expliqua donc que l'année de la rentrée scolaire, elle avait reçu des lettres de Poudlard que ses parents avaient pris pour des bobards. Alice s'imaginait bien la chose, et elle ne pût s'empêcher de rire, amusée, tout en disant :


- Je suis presque certaine que quand mon père à rencontré ma mère et lorsqu'elle lui a annoncé son secret, il a dû la prendre pour une folle aussi !

Mais on ne pouvait pas contrôler l'amour et son père avait sû accepter sa mère comme elle était. En témoignait sa naissance d'ailleurs... Ce qui était bien dans l'histoire de Lexie, c'était qu'au final, même si sa mère était choquée, elle avait accepté que Lexie soit différente. Et le fait que son père veuille son bonheur était l'essentiel, non ?

- Ils t'ont accompagnée sur la voie 9 3/4?

Summer time and the living is easy !

Le soleil permet les rencontres  PV 

Lexie venait de terminer son petit récit sur comment elle a découvert ce monde magique, quand Alice esquissa un sourire, comme pour signifier qu'elle comprenait ou du moins s'était imaginé la scène. Raconté ainsi, c'est vrai qu'on ne pouvait qu'en être amusé, mais sur le moment, les émotions étaient toutes autres.

" Comment tu as trouvé les premiers cours pour le moment ? "

La fillette ne s'était pas posée de questions sur la difficulté d'un devoir ou non, puisqu'elle n'avait pas assez de recul pour juger du niveau que devait avoir un apprenti sorcier. Les cours l'intéressaient tellement (effet de nouveauté oblige), qu'elle prenait limite comme un jeu de chercher des réponses et de rendre les devoirs imposés. Bien évidemment, ce n'était en rien un jeu, mais c'est comme ça que Lexie ressentait les choses pour le moment. Probablement qu'avec le temps, elle trouverait ça plus fastidieux et contraignant.

" Je t'avoue que j'ai pris énormément de plaisir à rédiger les devoirs, ou du moins à chercher les réponses dans une farandole de bouquins. Pour moi, tout est génial ici, c'est tout nouveau, j'ai beaucoup de choses à apprendre sur votre monde que ça n'est en rien une contrainte. Je suppose qu'une fois que je serais en deuxième année, je ne penserais plus la même chose." dit Lexie sur le ton de la rigolade. Elle doit me prendre pour une folle, une mordue des livres et des devoirs... songea la gamine.

La fillette se mit à glousser en espérant ne pas avoir fait fuir sa nouvelle amie. Après tout, on peut aimer les livres sans pour autant être une fana de devoirs, une intello et une "lèche-botte". La Bleue espérait qu'Alice ne pense pas ça d'elle après ce qu'elle venait de dire.
Elle observait sa camarade, tentant de trouver un indice sur ce qu'elle pouvait bien penser, plongeant son regard dans le sien afin d'y déceler une éventuelle réponse à cette question, afin de la rassurer.


" Je suis presque certaine que quand mon père à rencontré ma mère et lorsqu'elle lui a annoncé son secret, il a dû la prendre pour une folle aussi ! "

Là-dessus, Lexie imaginait fort bien la scène entre les deux amoureux. Cela devait être sûrement très difficile à la mère d'Alice d'oser lui confier ses origines.

" Ah oui, je vois très bien l'épisode ! N'empêche que ta mère a eu beaucoup de cran, ou tout simplement elle avait eu un coup de foudre pour se dévoiler de la sorte."


Un silence s'installa quelques minutes entre les deux jeunes filles, les laissant vagabonder dans leurs souvenirs respectifs ou s'efforçant d'imaginer les différentes scènes au moment d'une annonce pareille.

" Ils t'ont accompagnée sur la voie 9 3/4? "

Ah ! Soudainement, Alice était repartie sur le vécu de la jeune préfète après avoir compris où elle irait étudier à la rentrée prochaine. En fait, depuis ce fameux jour avec l'employé du ministère, tout s'était accéléré à vitesse grand V. Tout d'abord, il y avait eu la liste de fournitures scolaires, la rouquine avait passé des heures à la contempler, tentant de mettre une image sur l'objet qui était demandé. Elle en avait eu des listes de fournitures scolaires, mais celle-ci dépassait l'entendement, du moins pour un moldu normalement constitué. Elle s'était rendue avec ses parents sur le Chemin de Traverse, une rue inconnue et pourtant pas si loin de sa maison natale. Une fois arrivée là-bas, elle avait été surprise et tout l'émerveiller. L'ambiance ne changeait pas vraiment d'un magasin remplit de Moldus, parents et enfants, faisant les courses de la rentrée scolaire, tous surexcités par la date qui approchait à grand pas. Les jours avaient passé, la petite fille avait fait sa valise, la vérifiant au moins trois fois par jour, angoissée à l'idée d'oublier quelque chose de primordial.

Puis était arrivé le fameux jour où la fillette devait prendre le train en direction de Poudlard, mais elle ne savait pas vraiment où trouver ce train, et cette voie 9 3/4 ne l'aidait franchement pas.
C'était son père qui l'avait accompagnée, comme à son habitude, il n'aurait manqué ça pour rien au monde. Il ne ratait jamais rien concernant la vie de sa petite chérie, que ça soit important ou non d'ailleurs. Il était si aimant et si bienveillant.
Quant à sa mère, eh bien disons qu'elle faisait comme chaque jour depuis plus de trente ans : comme si rien n'avait changé, elle partait travailler pour s'occuper des enfants des autres qui étaient très malades. Elle connaissait la vie de ses petits patients adorés, bien plus que celle de sa propre fille. Mais Lexie ne lui en avait jamais voulu, parce qu'elle comprenait que son travail était prenant et important, après tout, ces enfants-là avaient plus besoin d'elle.


" Mon père oui, bien sûr, il était là ! Je crois même qu'il était encore plus stressé que moi !!! Et ma mère, eh bien, elle avait été appelée en urgences par son travail : un bébé n'allait pas bien du tout. Il y a des priorités dans la vie m'a t'elle toujours dit pour tenter de m'expliquer ses absences répétées. Mais je l'admire ! J'admire ce qu'elle fait pour tous ces enfants, j'admire la femme et le médecin qu'elle est, pour avoir mené de front une vie de famille et une carrière professionnelle. Elle sauve des vies, et rien que pour ça, je ne peux que l'aimer et je suis fière d'être sa fille. J'espère, qu'un jour, moi aussi je saurais me rendre utile pour les autres. Et de ton côté, comment ça s'est passé tout ça ? "


Lexie était ravie des échanges qui se faisaient naturellement entre les deux petites filles et elle appréciait de pouvoir discuter de tout ça avec quelqu'un. De plus, elles semblent vraiment, à la fois se comprendre, mais pourtant elles sont si différentes. Cette relation qui était en train de naître entre les gamines était très intense et probablement nécessaire, car elles s'écoutaient, donnaient leurs opinions, leurs avis, mais aussi leurs émotions. Et tout ceci laisse à penser que ça ferait évoluer les petites filles, elles grandissaient en un sens.

"parfait et original"
ça te définit bien je trouve - Milenka Alder
"Les Éclairs, une équipe du tonnerre" - Lexie -
#87CEFA

Le soleil permet les rencontres  PV 

La conversation se poursuivait au plus grand plaisir d'Alice qui avait trouvé dès les premiers jours une oreille bien attentive chez Lexie. Pour une fois, personne ne pourrait lui dire qu'elle se comportait comme une gamine. Parce qu'au vue de la discussion qu'elle avait actuellement avec la Bleue et Bronze, elle avait l'impression de grandir un peu. Tout cela parce qu'elle défendait son opinion lorsque leur avis divergeaient un tant soit peu. Comme par exemple sur le fait de s'amuser à faire ses devoirs. Parce que c'était un réel calvaire pour Alice...

- Même si j'aime bien lire... Je suis très loin d'aimer faire mes devoirs. Sauf peut-être les Potions, mais j'ai tellement touché au chaudron de maman par le passé !

N'empêche qu'elle n'alla tout de même pas blâmer Lexie pour aimer faire ses devoirs. Après tout, elle avait vécu toute sa vie dans un autre monde, alors tout ce qui touchait à la magie était nouveau pour elle. Normal donc qu'elle veuille en savoir plus sur ce monde. Dans tous les cas, ce qui était marrant, c'était d'imaginer comment sa mère avait avoué à son père qu'elle était une sorcière. L'hypothèse de Lexie fit bien rire Alice. Puis un léger silence s'installa entre les deux filles, avant qu'Alice ne reprenne, en demandant si les parents de sa nouvelle amie l'avait emmenée sur le quai de la voie 9 3/4.

La Serdaigle répondit donc que son père avait été là, mais que sa mère avait été prise par son poulot. Et Alice comprenait mieux que quiconque puisqu'en temps que Médicomage, sa mère aussi était pas mal prise. Elle approuva donc d'un signe de tête, tout en répondant :


- Ma mère a réussit à avoir sa journée pour m'emmener. Mon père était là et il n'arrêtait pas de s'extasier en voyant le Poudlard Express, et les hiboux en cage. Je suis presque certaine que maman à peiné à lui faire quitter le quai de la gare après ça !

Summer time and the living is easy !