Cité de Londres

Inscription
Connexion

 SOLO  La fameuse lettre.

20 Août 2042

Il était 9 heures du matin, Ariana était en train de prendre son petit déjeuner tout en observant le ciel bleu par la fenêtre. Elle remuait sa cuillère dans son bol, tout en rêvant, ne se rendant pas compte de ses gestes. Elle entendit ses parents descendre l'escalier. Étrangement, ils avaient l'air tout content mais Ariana pensait que c'était à cause du beau temps :
Ariana, ça va ma chérie ? lui demanda sa mère,
Qu... Quoi ? Ah euh bien. répondit-elle tout en regardant dehors, fesant semblant de s'intéresser au hibou qui voletait dehors, une lettre dans le bec.
Ce détail la rendait indifférente, son père était sorcier et reçevait souvent des lettres venant de son travail. Mais ce qui commençait à lui éveiller des soupçons, c'est lorsque sa mère, elle aissi, c'était précipité devant la porte, pour prendre la lettre. Ariana pensa : « Euhm... Le loyer peut-être ? Non... Ils ne seraient pas si heureux. Ou une carte ? On est quel jour déjà ? Ah oui le 20... Donc c'est pas leur anniversaire de mariage...» mais à peine avait-elle eu le temps de réfléchir plus, que ses parents étaient entrés dans la pièce, son père avait la lettel dans la main et sa mère souriait. Ariana se reperdit alors dans ses pensées en se disant qu'il n'y avait rien, et continua de remuer son bol, l'air absent, lorsqu'elle entendit :
C'est a Ariana de l'ouvrir.
Ariana s'arrêta net de touillé etouillé et pivota sur sa chaise tel un robot. Elle regardait maintenant ses parents d'un air incrédule. Ils la regardait tout les deux souriant, tout heureux, alors qu'Ariana ne comprenait rien à ce qu'il se passait. Ses parents lui tandit la lettre. Elle était tamponné d'un logo en cire rougz avec des animaux dessus et un "P" au milieu, « Un stage dans un zoo, peut-être...» pensa-t-elle, elle prit la lettre et l'ouvrit machinalement, ne s'attendant à rien de stupéfiants en son contenu. Mais lorsqu'elle eu ouvert la lettre, elle savait déjà, elle n'avait pas besoin de lire plus. En haut écrit "Vous êtes admis au collège Poudlard, l'école de sorcellerie". Cette phrase lui fit une sorte de choque. Elle ne lisait pas mais regardait la feuille, le regard vide, perdu. Elle ne savait pas quoi dire, elle était contente mais elle ne s'y attendait pas. Ses parents ne parlaient pas nomplu, elle sortit alors quelque chose pour détendre l'atmosphère, une fois qu'elle eu expirée :
J'aime bien la qualitée du papier. dit-elle en levant les yeux sur ses parents qui éclatèrent de rire.
Alors, tu es contente ? demanda son père
C'est quoi cette question ? Non mais comme si j'allais dire non. dit Ariana d'un air faussement exaspéré, ses parents eclatereécà nouveau de rire. Des fois, Ariana se demandait ce qu'il y avait de si drôle dans ce qu'elle disait. 
Bon bah heu...
Bonbaeu tu dois aller chercher tes fournitures ma louloute ! lui dit sa mère avec un grand sourire qu'Ariana lui rendit.
Bonbaeu j'y vais ! répondit-elle en éclatant de rire à son tour, à tout alleur !
Puis elle sortit, d'un pas bondissant, en prenant soin de ne pas passer devant la maison de son meilleur ami pour éviter qu'il ai des soupçons.

Ariana Lucie Anailys, Première année, Poufsouffle.
Team Tarte aux citrons meringuée * Le bonheur, c'est de continuer à désirer ce qu'on possède *
_______________________________________________________